Musique, instinct et synesthésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Musique, instinct et synesthésie

Message par Invité le Mer 15 Oct 2014 - 12:02

Ce matin, muée par l’intérêt de savoir si j'étais seule au monde (ou presque) ou si ce que j'ai toujours vécu était lié à la douance, je me suis mise en quête des topics liés à la musique et à la perception. N'ayant pas trouvé mon eldorado je me permet d'ouvrir ce sujet.

J'ai toujours eu une relation très particulière avec la musique, la musicalité (de la voix, des accents...) et les sons. J'entends souvent de la musique que je connais - ou pas - dans ma tête. En regardant le ciel j'entends souvent de la musique, j'associe spontanément de la musique aux gens que j'aime ou ai aimé et cette musique leur reste associé tout au long de ma vie (et croyez moi, quand vous avez 5 ans et que vous associez le générique d'ulysse 31 à quelqu'un c'est marrant - mais quand adulte vous entendez toujours ulysse 31 quand vous pensez à la personne car vous êtes toujours amis - c'est usant - je fais ça avec des odeurs aussi - mais c'est un autre sujet). Mais cela ne s’arrête pas là (si seulement^^).

En maternelle nous avions eu un jour une intervenante pour nous faire découvrir les instruments. J'ai été complètement fascinée par le violoncelle, je n'arrivais pas à le quitter des yeux. Quand on m'a tendu l'archet pour en faire sortir un son, au frottement des corde j'ai tournée de l’œil parce que la vibration était trop intense. j'ai une relations particulière avec l'instrument encore aujourd'hui.

J'ai été élevée par un musicien, qui m'a très bien comprise quand je lui ai dit en sortant de mon premier cours de musique en 6eme qu'il était hors de question que j'apprenne la musique parce que ca serait pour moi comme apprendre comment se font les tours de magie (j'avais peur que mon monde intérieur s'effondre). Il m'a donc écrit mes propres partitions avec le nom des notes et les tempo, que j'apprenais par cœur en une après midi pour faire illusion au cours suivant. Ça a duré pendant tout le collège et personne ne l'a jamais su. (j'avais refusé de sauter une année et demi de maternelle pour aller au cp aussi - mais c'est une autre histoire).

J'ai une vrai empathie sur tous les instruments à corde aussi. Je ressens la musique physiquement. Je peux m'enfermer dedans sans bouger - un casque sur les oreilles et dans le noir - pendant des heures sans discontinuer. Ça m'aide à ne plus penser, parce que ce n'est plus moi qui pense - mais qui vie ce que pense quelqu'un d'autre (le ou les musiciens / auteurs).  affraid
J'aurais pleins d'autres exemples à vous donner... j'ai travaillé plusieurs années dans le secteur, je peux entendre sur une démo de très mauvaise qualité ce que ça rendra une fois être passé en studio, en répete je m'allongeai sur le dos pour ressentir toutes les vibrations qui se propageaient en plus dans le parquet... enfin ça ne s’arrête jamais.

Et puis j'ai une théorie. Que je partage avec un de mes meilleurs amis, surdoué lui aussi (enfin j'en suis convaincue), avec un parcours professionnel similaire au mien. C'est en discutant sur le sujet au début de notre relation que nous nous sommes rendu compte qu'on avait des perceptions et des idées identiques sur le sujet sans en avoir parlé à personne (même si je suis la plus atteinte - dans tous les sens du terme  Very Happy ).
Je vais donc employer le "nous" pour cette partie.
Nous pensons que chacun d'entre nous vibre sur une fréquence particulière, ce qui influe sur nos goûts musicaux. Par exemple nous savons que jamais nous ne sortirons avec quelqu'un qui écoute de la salsa ou du zouk. Non par snobisme, surtout que nous sommes très ouverts, mais juste parce que la vibration ne s'accorde pas avec la notre (d'ailleurs lui et moi avons des goûts assez similaire). Et par là même, nous pensons que chacun d'entre nous est intrinsèquement ce qu'il écoute.

Oui, j'ai tout a fait conscience que ce que j'écris pourrait me faire interner - enfin je l'ai cru pendant longtemps.
Jusqu'au jour ou complètement par hasard - mais je ne pense pas que le hasard existe réellement - et alors qu'en plus je n'ai pas la télévision, je suis tombée sur ce documentaire sur Arte :


Et à coup de neuroscience et d’IRM, des scientifiques ont mis des mots sur la plupart des choses que je ressens et que je n'arrive pas à exprimer. Comme si je ressentais puissance 1000 ce que les gens normaux ressentent avec la musique. Alors j'ai commencé à me dire que lui et moi n'étions peut être pas si fous que ça.

Apres mes lectures et être arrivée jusqu'à vous, je me dis que nous ne sommes peut être pas les seuls à avoir ce don particulier.

Ca vous parle ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique, instinct et synesthésie

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 16:07

La musique est un langage.
Aux différentes couches de lecture. Non-compréhensibles consciemment par tous. Lisibles par écho familier, selon nos vies et souvenirs.

C'est comme une caresse, j'aime beaucoup l'image du musicien qui dit "toucher" les gens, par le son dans l'oreille, réellement toucher. C'est ça, et l'âme est également touchée à un certain point, certains plus que d'autres.

La musicothérapie émerge en ce sens par exemple.
Leur bienfait pour les personnes "dites hypersensibles" également.

Sans compter les bonnes oreilles tout-court. ^^


Une petite collection partagée, rassemblée au gré des lectures ces dernières années, si des choses y trouvent écho pour ton oreille intérieure:  Courbette
http://www.pearltrees.com/t/musicotherapie/id6048913


Le langage musical est si évolué, que communiquer par lui est souvent plus profond et vrai. Les mots, à côté, seront "less".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique, instinct et synesthésie

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 17:14

je ne parle pas de "don" à mon niveau Smile, mais c'est vrai qu'entre le net et ma châine I, c'est 80% de mon emploi du temps, donc je vois de quoi vous parlez
Et pareil je fais des associations souvent entre certains sons ou musiques et des personnes ou évènements, idem pour mes motivations et envies personnelles
ça me relaxe, m'évade, et même me fait dormir, voilà pourquoi je poste aussi souvent mon humeur en musique ici
Sinon je pense qu'avoir pratiquer un instrument change aussi la façon de voir les choses, enfin plutôt d'entendre, je regrette parfois d'avoir arrêter soudainement, y'a longtemps...car plus tu te "saoule de musique, plus tu sautes de collines en collines" 

étude intéressante:
;]ide]

Objectif

De nombreuses études cliniques ont montré l’effet de la musique sur la douleur (Mok E, Wong KY. Effects of music on pain anxiety. AORN Journal 2003 ; 77 : 396-410.) agissant par contre-stimulation des fibres afférentes, détournement de l’attention, modification de l’humeur et par décontraction musculaire. D’autres études montrent une synchronisation du rythme musical avec la fréquence cardio-respiratoire.

Description

La méthode en « U » est la séquence musicale de temps variable non limitatif, assemble plusieurs morceaux de quelques minutes chacun, fondus et enchaînés qui, de l’état initial, amènent progressivement le patient à la détente (phase descendante du « U ») par une variation du rythme musical, de la formation orchestrale et du volume. Après une phase de détente maximum (partie basse du « U »), est enchaînée une phase re-dynamisante (branche ascendante du « U »). Des œuvres de musique instrumentale sont sélectionnées concernant un nombre varié de styles (classique, jazz, musique du monde…) adapté à la demande du patient. Les montages musicaux sont diffusés au casque en position allongée. Cette technique peut s’adapter sous forme de « L », (phase descendante et basse) utile dans les troubles du sommeil,…) ou de « J » (phase basse et ascendante) utile en salle de réveil (Lepage C, Drolet P, Girard M. Music decreases sedative requirements during spinal anesthésia. Anesth Analg 2001;93: 912-6). La relation tripolaire patient-thérapeute-musique est un outil majeur pour déclencher des émotions et permettre la verbalisation de la souffrance.

Conclusion

La musicothérapie, technique non pharmacologique, réduit le stress et la douleur limitant la consommation médicamenteuse.
[/hide]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique, instinct et synesthésie

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 17:32

Kara Magic whale a écrit:
Une petite collection partagée, rassemblée au gré des lectures ces dernières années, si des choses y trouvent écho pour ton oreille intérieure:  Courbette
http://www.pearltrees.com/t/musicotherapie/id6048913
Merci. J'ai justement commencé à m'interesser à l'art-thérapie l'année dernière. Il faut dire que l'image me parle aussi...

Kara Magic whale a écrit:
Le langage musical est si évolué, que communiquer par lui est souvent plus profond et vrai. Les mots, à côté, seront "less".
C'est tout  fait ca.
J'ai plus de mal à m'exprimer par la parole, surtout quand cela touche ce que je ressens, mais j'essai de m'améliorer depuis quelques années. J'ai parfois l'impression d'être un pur cliché tout droit sorti des émotifs anonymes, mais je me soigne.


Merci pour ta réponse en tout cas

eucalyptus a écrit:
c'est 80% de mon emploi du temps, donc je vois de quoi vous parlez
Et pareil je fais des associations souvent entre certains sons ou musiques et des personnes ou évènements, idem pour mes motivations et envies personnelles
ça me relaxe, m'évade, et même me fait dormir, voilà pourquoi je poste aussi souvent mon humeur en musique ici
Sinon je pense qu'avoir pratiquer un instrument change aussi la façon de voir les choses, enfin plutôt d'entendre, je regrette parfois d'avoir arrêter soudainement, y'a longtemps...car plus tu te "saoule de musique, plus tu sautes de collines en collines"
Je me dis que peut etre un jour j'apprendrai, peut être que je ne suis pas encore dans le bon timing pour ca, peut etre quand je reussirai à me focaliser sur un seul instrument. Je sais juste que ca se jouera entre la guitare basse et le violoncelle, la viole de gambe m'aurai plu aussi. Mais bon, je suis une zappeuse...  Razz
Je crois que j'ai besoin de vivre encore un peu plus avant de pouvoir l'envisager, j'ai l'impression de ne pas etre assez mature pour ca. Mais j'ai vécu tellement de vie différentes, alors pourquoi pas dans une prochaine Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique, instinct et synesthésie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum