Coming-out : votre opinion m'intéresse

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par bluecat le Lun 20 Déc 2010 - 20:01

Ben personnellement j'ai choisi d'éviter. Cette année on passe le réveillon avec mon demi-(grand)frère, ce qui n'est arrivé qu'une fois jusqu'ici. je ne le vois pas souvent (on est trop différents) mais je voulais qu'il le sache et lui ai donc écrit un mail pcq précisément il y aura là des gens que je ne connais pas si bien et tt le monde ne comprendrait pas (idem ds ma propre famille "élargie" g des tas d'oncles , tantes, cousins etc.
l'autre question est que je ne veux pas accaparer l'attention avec ça or je sais très bien que j'aime qu'on comprenne exactement ce que j'explique, surtt pr les sujets délicats comme ça et donc g besoin de bcp de temps pour m'expliquer pcq dans le tas y en a tjs au moins un qui capte mal et d'une manière où on sent venir le jugement erroné (argl)
Donc volià moi jle ferais pas mais bien sûr ça dépd des familles..

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par meï le Lun 20 Déc 2010 - 21:15

pas simple.
je me souviens de ne rien avoir dit avant le test. puis après, j'ai du le dire (pour me "soulager", parce que j'ai un parcours très chaotique), à ma grande soeur, non surprise....(ben, bah, tu lisais la biblio de la maison déjà toute peite...alors bon.)mon frère, lui a trouvé ça amusant (gros tabou je crois. on en a jamais reparlé. je ne sais meme pas s'il ma comprise...mais on s'entend toujours bien.)mes meilleures amies, aucun souçis. pas de surprise d'aileurs...et acceptation totale.(je soupçonne l'une d'etre très rayée, et l'autre est totaly zebro friendly!)..

lai mis sur mon CV en sorte de "revanche" mon appartenance à l'association mensa..pour voir...

depuis, je le dis lorsue la conversation l'aborde, avec précautions sur les idées de l'interlocuteur.....je suis d emoins en moins "hontuse" et de plus en lus à l'aise avec ce que je suis. d'autant que ma situation perso, à la limite du zèbre et du SA, est un peu differente encore du zebre simple.Alors on ne m"envie" pas betement.

une personne semble très à l'écoute de cette partie de ma personnalité, c'est mon..addicto. une jeune femme, très sympa, mais qui parle souvent d emes zebrures dans les consultations,( je crois que pour elle les zebrures sont très à prendre en compte ds mon histoire et mon addiction, donc.)je trouve ça super.

voilà...
pas dit à on père, (avec qui je n'ai pas de relations, mais j'aimerais le dire...)ni à la famille en général.
mais si je es vois u jour,n j'en parlerai sans doute sans trop de mal,.(et puis le fait d'avoir des enfants eip, c'est pratique, parce que la conversation peut rebondri plus facilement.... Wink )

si j'étais toi je me poserais bien les questions avent de te lancer, et utiliser les bons mots, le dire avec honneteté, des mots qui sortent du coeur.
puis donner des explications somaires sur ce qui fait le zebre, aussi. et aussi comme l'a dit quelqu'un, attenbdre que tout le monde ai déjà bien bu (apéro, plus repas..) et soit bien détendu et à l'écoute... Wink

bonne chance.

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Josh88 le Lun 20 Déc 2010 - 23:43

Comme le fil prend l'allure d'un vote, je vais aussi mettre mon petit papier...

Tout d'abord, citation:
Andy a dit: J'ai l'impression que la plupart des gens se sentent humiliés par une telle annonce : ils pensent que nous leur exposons notre supériorité et que nous pensons qu'ils valent moins que nous. Ils préfèrent se fermer et c'est très difficile de discuter raisonnablement.
Je ne suis pas d'accord avec toi : ce ne sont pas la plupart des gens, c'est 99% des gens qui réagissent de manière agressive à un tout soupçon de supériorité!

Ceci dit, mon point de vue rejoint celui d'Andy, link et les autres:
Dédramatiser! Ne pas en faire une "révélation".
Perso, lorsque j'ai ressenti le besoin d'en parler, j'ai abordé la question de manière totalement détachée, comme s'il s'agissait d'un sujet intéressant lu à un croisement du net. Quand j'ai vu la tournure que prenait la conversation (moquerie, scepticisme, etc.) alors même que certains commençaient déjà à soupçonner le but de ma démarche, j'ai vite fait demi-tour et changé de sujet.
Une manière de tâter le terrain pour éviter de se prendre une mine en pleine gueule...
Kid, quelle que soit ta décision, on se sert les coudes!

Josh88
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 40
Localisation : Toujours ailleurs, jamais très loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Lena le Mar 21 Déc 2010 - 0:33

Je comprends tes appréhensions et ton envie de partager ça, et même tes envies de "revanche"... mais en bon zèbre je pense qu'il faut avant tout cela :
_ penser trois étapes en avant
_ te mettre à la place des autres.

En me basant sur tout ça je dirais que si j'étais toi, plutôt que de faire une conférence familiale, j'attendrais de voir ceux qui s'intéressent vraiment à moi et ce qui m'arrive, et en discuter en petit comité avec eux, en choisissant trèèèèès soigneusement les mots.
Pour les autres qui demandent comment ça va "pour la forme" mais ne s'en préoccupent pas vraiment et veulent juste être rassurés, je dirai que je vais bien, que j'ai appris des choses importantes sur moi et ma personnalité qui remettent beaucoup de choses en question dans ma vie et mon passé, donc ça fait beaucoup à gérer d'un coup (d'où les anti-dépresseurs) mais je me sens en même temps libéré, et en plein chantier de re-construction. Euh...c'est dit mais à moitié quoi ...

En ce qui me concerne je n'oserai jamais en parler à qui que ce soit sans avoir le papier officiel du test, parce que je soupçonne qu'on m'accuse trop facilement d'adopter la surdouance comme une excuse bien pratique et valorisante, donc j'aurais le papier pour me disculper, au cas où, et puis je laisserai comprendre mais sans avoir l'air de me plaindre, que avoir un cerveau en surchauffe c'est censé faire bien mais ça amène beaucoup de souffrances aussi.

Pour ce qui est de la "revanche", en ce qui me concerne me découvrir zèbre et en apprendre plus sur moi et sur nous, ça me sert de revanche, je sens moins le besoin de me justifier auprès des autres, je me dis plutôt dans ma tête "moi je sais, et vous y'a peu de chances que vous compreniez, donc pourquoi insister ... je travaille sur moi pour être une personne meilleure, c'est tout ce que vous avez à savoir"

Et puis distiller ça par petites touches, ça permet aussi de laisser l'autre le formuler, et le nommer comme il veut, d'une manière qu'il peut accepter. Maintenant quand on me dit tu es trop comme ça , trop comme ça, je dis "oui, c'est vrai, je suis comme ça , depuis toujours, et c'est aussi pour ça qu'en contre partie je suis aussi comme ceci (remplacer "ceci" par un autre attribut zèbre). J'essaye de m'accepter et de devenir la meilleure personne possible, en me basant justement sur ce que je sais de moi et qui est inscrit au plus profond de ma personnalité".
En partant d'une remarque dans ce genre, mon père a fini par me dire que j'ai et ai toujours eu "le cerveau rapide" et que je suis "créative" ... ça veut pas dire qu'il comprend tout mais pour l'instant ça me suffit, car il comprend au moins un peu, alors que si je lui parlais de ma surdouance de manière cash il se braquerait totalement et me raillerait et me la sortirait à n'importe quelle occasion pour essayer de me blesser ou m'embarrasser.

Donc je pense qu'il vaut mieux s'accepter soi même (et ne plus ressentir le besoin de vengeance) puis laisser les autres deviner et y mettre leurs propres mots.

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par kid Pharaon le Mar 21 Déc 2010 - 0:37

À vous lire, et suite à une discussion sur le même sujet tantôt avec d'autres HQI, je me rend bien compte que j'ai très certainement sous-estimé les réactions négatives de mon entourage. M'étant plus ou moins focalisé sur ma sœur et faisant peut-être un peu trop confiance à ma capacité de discussion. Bien sûr, cela c'est si j'ai suffisamment de temps pour m'exprimer et que mon public n'est pas ouvertement hostile. Et là, force est d'admettre que ce fameux complexe d'infériorité commun à chacun d'entre nous, et particulièrement relativement à cette question d'intelligence risque de me compliquer fortement la tâche.

On m'a donné le conseil, si je décidais de parler en public malgré tout, de faire au préalable une annonce "privée" à ma sœur, voir à d'autres convives, sous le couvert de la confidence, de façon à avoir déjà quelques "alliés" ou au moins des personnes pas ouvertement hostiles avant que la discussion ne devienne publique. Et que ces personnes les plus proches n'aient pas l'impression d'être mises devant le fait accompli en même temps que tout le monde.

Comme je l'expliquais dans mon post précédent, je dois faire le point sur mes motivations. Entre l'envie d'en foutre plein la vue pour prendre ma revanche sur tous ces regards compassés ou franchement hautains subis au fil des années ; celle d'expliquer, voir d'excuser mes ratages par une cause externe à ma volonté (ou son absence) ; et la prudence qui me pousserait plutôt à rester caché, à ne pas faire envie et ne pas susciter d'animosité, difficile de faire la part des choses.

Une autre remarque que l'on m'a fait tout à l'heure m'incite à réfléchir et à examiner les choses sous un autre angle : il m'a été dit que de toute façon, je ne pourrais avancer et être moi-même que lorsque j'aurais assumé cette part de mon identité, qu'elle fera partie de mon personnage. Et cela veut dire aussi de manière publique. Donc, je pense tout de même qu'assumer cette nouvelle facette, cette nouvelle définition de moi-même et un passage obligé pour avancer.

Beaucoup de choses à prendre en compte, et bien peu de jours pour en faire le tour. Je verrais bien quels développement ces pensées prendront dans les jours suivants.

Merci pour vos témoignages à ceux qui ont bien voulu les partager jusqu'à présent. Merci d'avance à ceux qui n'ont pas encore eut l'occasion et qui voudront bien le faire à l'avenir.

kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par morgenstern le Mar 21 Déc 2010 - 1:56

je pense que ce genre de chose fait partie du "jardin secret". J'ai été detectée à 11 ans ma mère n'a pas été étonnée mon père en revanche a eut une réaction extrêmement négative, jusqu'à aujourd'hui (j'ai 22 ans). a chaque fois qu'on entre dans un débat et que je commence à affiner mes arguments, il m'ordonne de rester à ma place comme si l'intelligence était une menace. pour le reste de ma famille c'est un secret de polichinelle, pas besoin de coming out, ma mère s'en est chargée lol.
pour ce qui est de mon entourage, ça se compte sur les doigts d'une mains: mes 3 meilleurs amis à qui j'en ai parlé il y environ deux mois. pas de réaction particulière, pas de changement d'attitude, je me demande même si ils m'ont cru. j'ai aussi prévenu deux professeurs avec lequel j'ai été très proches au collège et au lycée (leur en parlé a été libératoire car ils m'ont donné confiance en moi et m'ont fait aimer l'école ). y a aussi mon psy mais ça ne compte pas Wink
J'ai souvent eut envie d'en parler, de le crier même, en particulier quand j'avais de mauvaises notes et que je ne comprenais pas pourquoi ça ne marchais pas pour moi. mais au final, je réalise que cette pensée est davantage guidée par l'orgueil plutôt que par l'envie d'en parler.
je n'en parle pas car je n'en vois pas l'intérêt. ça fait partie de moi mais ça n'est pas moi pour autant. je ne pense pas que mon entourage me comprendrait mieux après, je pense même que ce serait le contraire, et puis c'est bien de garder des choses pour soi mais moi je dis ça je dis rien Smile

morgenstern
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 30/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par kid Pharaon le Mar 21 Déc 2010 - 8:03

Je comprend tout à fait, j'aimerais assez que cela ait intégré mon être et que ce ne soit plus qu'une partie de ma personnalité.

Je me rend compte qu'un des soucis que j'ai aussi, c'est que la douance, la comprendre, l'intégrer, trouver le mode d'emploi, accepter les conséquences qui ont résulté de son ignorance, se demander quand parvenir à en ressentir les effets positifs et pas uniquement négatifs pour le futur m'occupent à plein temps ; que je sois dans la recherche consciente ou dans des tentatives de lâcher prise. Aussi, lorsqu'on me demande ce que "je deviens", ce que "je raconte de beau", ce ne sont pas des histoires de boulot, de couple, de santé ou des anecdotes de vacances qui me viennent à l'esprit, mes les résultats de mon test de QI et les conséquences que cela a eut sur ma stabilité mentale (déjà pas fameuse).

Difficile d'accepter que ce qui me préoccupe le plus à un niveau aussi profond, doive être caché parce que potentiellement source d'incompréhension, de jalousie et de défiance de la part d'autrui. J'ai l'impression d'être dans la dissimulation permanente ; "à quoi tu penses ?", "je peux pas te le dire, tu comprendrais pas...".

kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010 - 8:35

Je pense, que, mes conseils seraient inutiles, et peut être que tu serais plus à même de juger pour toi, que moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Mer 22 Déc 2010 - 13:10

Kid, je crois qu'il est difficile de l'assumer en public quand on ne l'assume pas (encore) en privé. Dans la balance, il y a la possible rumeur familiale et ses néfastes conséquences. A toi de voir comment tu peux concilier ces deux propositions.

Néanmoins, il me semble que tu as déjà réfléchi un certain nombre de choses pour toi-même. Pourquoi ne pas leur parler simplement comme tu nous parle à nous? Je me demande si les réactions négatives des gens ne viennent pas aussi beaucoup de ce que l'on dégage....
tu dis : Non je ne suis pas taré, nul ou idiot ; si ce n'est que je ne suis pas naturellement adapté à vivre selon les mêmes modes de fonctionnement que la majorité. Je dois donc trouver une manière de m'adapter sans me renier. Dont crise actuelle"
Je crois que ça résume bien pour le "quoi de neuf?" qui ne manquera pas d'arriver. C'est l'option que j'ai prise moi pour le leur dire. Avec la plus grande simplicité, sans m'emberlificoter dans des explications théoriques.

- "quoi de neuf toi?
- ben ça n'allait pas des masses alors j'ai commencé à partir à ma recherche afin d'avancer
- et ça donne quoi?
- j'ai vu une psychologue. j'ai passé un test de QI, elle m'a expliqué mon fonctionnement et je commence à apprivoiser ces concepts. Je ne sais pas encore bien comment vivre avec ni ce que je vais en faire. Je commence à me renseigner sur le sujet au niveau de la théorie, mais le plus important, je me mets en route dans une direction qui semble un peu plus appropriée.
- un test de QI??? (ils n'ont retenu que ça)
- oui
- et alors tu es Einstein?
- alors j'ai un fonctionnement différent. J'ai un haut QI et un certain nombre des problèmes qui vont avec. Si vous avez des questions précises on peut en parler, je vous répondrai au mieux, sachant que c'est encore assez flou et neuf pour moi. "

Il y aura des regards qui se fermeront, d'autres qui auront envie de savoir. D'autres qui se fermeront et auront envie de savoir plus tard.
Ce n'est pas réellement ça l'important, surtout si tu ne vis pas en permanence avec ta famille, c'est juste d'avoir pu le dire, puisque tu sembles en avoir besoin, quelles que soient les raisons.

Ce ne sont pas toujours les personnes les plus fermées a priori qui se ferment. Tu pourrais être surpris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Zacha le Mer 22 Déc 2010 - 13:52

Je suis d'accord avec Super marre à bout, je dirais que de plus il ne faut pas occulter le fait que certaines personnes puissent te décevoir dans leur attitude lorsqu'ils l'apprendront, c'est normal... ils ne peuvent pas tous comprendre et certains pas du premier coup.

Mais il ne faut pas que cela te rende mal (ou très mal), tu es toi, et si tu sens que tu en as vraiment besoin fais le, mais ne regrettes rien.

Il ne faut pas trop que tu projettes et que tu penses aux réactions d'un tel et d'une telle, car tu risquerais d'être déçu que ça ne colle pas avec tes prédictions.

En tout cas si tu décides de le faire, j'espère que ça se passera bien pour toi.

Zacha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 30
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Mer 22 Déc 2010 - 14:04

Moi je ne regrette pas et je crois bien que je sais pourquoi : parce que j'ai été simplement sincère. Et ceux à qui ça ne convient pas... comment dire... je m'en fous vraiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Zacha le Mer 22 Déc 2010 - 14:29

Super Marre à bout a écrit:Moi je ne regrette pas et je crois bien que je sais pourquoi : parce que j'ai été simplement sincère. Et ceux à qui ça ne convient pas... comment dire... je m'en fous vraiment.

Like a Star @ heaven

J'en conviens, mais il faut admettre que les périodes de fin d'année c'est space quand même, après tout l'occasion fait le larron !
On pense à toi Kid.

Zacha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 30
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Celtic le Sam 25 Déc 2010 - 11:14

Pour ma part, je ne recommande pas la chose.
C'est ma soeur ainée, qui à travers la découverte du HP chez son fils, s'est posé des question sur elle et m'a reconnu également.
Donv avec elle, ok.
Mais mes amis n'ont pas forcément été très réceptifs et ça m'a beaucoup déçu.
Celle qui m'a le plus déçu est ma soeur cadette, car quand j'ai découvert cette surdouance, mon language que j'ai toujours eu évolué, s'est mis à être encore plus prolifique et ça a créé chez elle un sentiment d'infériorité qui a dégradé nos relations alorsq eu j'étais super proche d'elle.

Avec mon père on ne discute pas assez pour parler de ça.
Quand à ma mère, je crois qu'elle le sait mais elle a refusé que j'aille chez le psy quand j'étais petit, et si elle me l'a caché, je e vois mal le lui dire.

Mieux vaut prendre les gens un par un plutôt qu'en groupe.

Celtic
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 32
Localisation : Ile de France

http://www.facebook.com/pages/JGs-Pics/115149345208808

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 9:09

...


Dernière édition par ZeBruNette le Mar 8 Fév 2011 - 15:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 9:57

ouais, j'avais failli dire "je les emmerde grave" mais j'avais pas envie de dire des vilains mots What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par bluecat le Jeu 13 Jan 2011 - 10:11

oui, tu fais preuve d'une grande... modération ces derniers temps lol!

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par kid Pharaon le Jeu 13 Jan 2011 - 13:01

Merci de votre intérêt et encore d'avoir partagé vos expériences avec moi (avec nous, car je ne suis certainement pas le seul à avoir profité de votre confiance).

À vrai dire, je n'ai pas encore eu l'occasion de me confronter à ma famille en entier. En effet, pour cause de routes enneigées et verglacées, le repas de famille a été annulé eu dernier moment et à été remplacé par des repas plus restreint dans chaque cellule familiale.

J'ai donc passé le 25 décembre avec ma mère, ma sœur et sa famille. Je n'ai pas tenu alors à faire part de ce qui me préoccupe. Je me suis contenté d'expliquer pourquoi je ne buvais pas d'alcool en ce moment en restant assez vague sur les raisons qui m'avaient contraint à un suivi médicamenteux. Je ne suis même pas certain d'avoir parlé de ma thérapie même si j'ai parlé d'être allé voir un psy et un médecin pour me faire prescrire des antidépresseurs (j'ai pas vraiment eu le choix au moment où j'ai du m'y contraindre, croyez-moi, à contre cœur).

Le rassemblement général a été reporté à ce dimanche mais depuis la situation à évolué. Je me suis pris tellement de claques dans la gueule ces dernières semaines que les AD ne sont plus à même de contrôler mon humeur. Je fais le yoyo émotionnel pratiquement un jour sur deux et je sais que pour le moment je ne suis plus en état d'encaisser d'avantage.

J'ai trouvé très pertinent un certain nombre de conseils donnés sur ce fil, et je saurais m'en souvenir le moment venu. Personnellement, je me sens assez proche de la manière de voir les choses de Super Marre à bout. Dans l'idéal en effet, je crois qu'il faut être assez sûr de ce que l'on est et ne pas avoir peur de l'affirmer, à condition d'y mettre les formes. À condition d'être prêt à assumer aussi.

Et c'est là que le bât blesse. Autant je peux me permettre de prendre du recul par écrit avec un message différé (forum, mail), autant j'ai tendance à perdre rapidement mes capacités de diplomatie en direct (face à face, tchat, téléphone). Pour moi cela revient quasiment à être coupé de l'un de mes sens. Je n'arrive plus à prendre sur moi et je me retrouve à expérimenter ce que doivent vivre au quotidien les individus qui déversent en direct les émotions qui les traversent, littéralement, sans filtre. Comme je cherche tout de même à y mettre les formes et à contrôler cela un minimum, ça m'épuise (notamment parce que je sais que l'émotion immédiate évolue rapidement lorsqu'on s'accorde du recul, il faut encore disposer de suffisamment de force d'esprit pour pouvoir s'en accorder. Ne serais-ce que par respect pour son interlocuteur).

Aussi, je sais que, même si au moment ou j'ai sollicité un retour de votre part, je me sentais suffisamment armé pour le faire, toute l'énergie psychique que j'ai perdue ces dernières semaines ne me laisse pas d'autre choix que d'ajourner pour le moment ce "coming-out".

Je me sens évidement frustré et handicapé mais je fais avec ce que j'ai sous la main. Et à l'heure actuelle, c'est peu.

Alors juste un dernier mot, je n'écris pas ces mots pour me faire plaindre, loin de là. Vous vous demandez justement ou j'en suis et vu que je vous avez eu la gentillesse de me faire part d'expériences intimes, je trouve que c'est la moindre des choses de vous tenir au courant. Qui plus est, ma situation actuelle peut être ou avoir été ou sera partagée par d'autre et si mon témoignage peut être utile, tant mieux. Soyez gentils de n'intervenir sur ce fil que pour faire part de vos expériences comme vous l'avez fait jusqu'alors. Merci Wink

kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 13:10

Contente que tu puisses l'écrire. Mieux vaut ajourner que de faire ça à un mauvais moment Like a Star @ heaven

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 13:16

Je pense aussi que tu fais bien d'ajourner...
Moi j'en ai parlé à ma mère presque directement et là, à mon père il y a qq jours.
Je préfère le faire avec les personnes qui comptent en tête à tête et les autres n'ont pas besoin de savoir. A la rigueur, c'est peut-être moi qui aurais besoin qu'ils sachent,, histoire de justifier certains comportements bizarres...

Mais je sais que je n'aurais pas la force de le faire en public devant plusieurs personnes. J'ai besoin de "sentir" la personne en face et ce n'est pas possible au-delà de 2.

Bref, tu as bien fait et tu verras, au final, ce sera peut-être une bonne chose.
Prends soin de toi, surtout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Lena le Jeu 13 Jan 2011 - 14:09

Peut être que finalement il serait plus facile et "efficace" (au sens : moins de risque d'arriver au résultat contraire à ce que tu souhaites car au dernier moment tu n'arrives pas à t'exprimer comme tu le souhaites) de choisir un nombre très restreint de personnes à qui tu veux le dire vraiment, et le leur écrire. Un brouillon une relecture une nouvelle version puis envoi, et voilà, c'est dit, après libre à eux de t'en parler s'ils le veulent, ou de te dire juste qu'ils te soutiennent sans plus de formalités (peut être même que pour eux ce sera plus facile de te le dire par écrit, après avoir eu l'occasion de prendre du recul sur ce que tu leur auras dit, de se renseigner sur la douance, etc ...)
Bref en écrivant et en choisissant quelques personnes seulement tu donnes à chacun (eux comme toi) l'occasion de prendre du recul et essayer d'exprimer ses sentiments le plus justement possible.
Je sais pas, c'est juste une piste. Moi je me suis retrouvée un peu "forcée" de le dire à l'oral et ça a été dur, et finalement j'ai écrit un email à mon père le lendemain (alors qu'on vit ensemble) car il y a des choses que je n'arrivais pas à "dire" en direct. On a jamais reparlé de cet email en particulier mais je sais qu'il l'a lu et que son attitude vis à vis de moi a changé.

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 14:11

oui, certaines choses sont plus faciles à faire passer et à recevoir par écrit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Andy le Jeu 13 Jan 2011 - 15:30

Moi j'ai fait une sorte de coming out dans ma famille à Noel, et ca c'est pas trop mal passé. On a discuté de tout cela le jour de Noel, lors du repas.

J'ai été assez fourbe, car je n'ai pas parlé de mon cas à moi, mais de celui de mon père (qui lui pour le coup est un zèbre clairement visible dans ses pratiques). Je lui avait passé le Livre et il avait déjà bien avancé dans sa lecture. Le sujet est tombé là dessus et la conversation s'est engagé entre mes frères et moi, en présence de mon père bien entendu. J'ai déroulé ma présentation de manière la plus pédagogique possible, en insistant sur l'état émotionnel qu'implique l'état de zèbre. Je trouve que c'est la porte d'entrée la plus facile, plutot que de parler d'un QI colossal. J'ai terminé en indiquant que la zébritude pouvait être héréditaire, et que je me sentais assez concerné par ce fait. Au final, l'un de mes frères a facilement accepté l'idée, tandis que l'autre a fait bcp plus de résistance (ndlr: il fait des études de philo et ce que je déteste avec les études de philo c'est qu'elles apprennent principalement à tout remettre en cause). Je le soupçonne assez d'être un zèbre égaré ceci dit.

Je me suis donc servi de mon père comme paratonnerre pour diluer la pression sur moi, mais je suis quand même sorti de la discussion en sueur. J'ai aussi indiqué que je n'étais pas sur d'être un zèbre moi meme, puisque je n'ai pas été testé. Ma double tactique a bien fonctionné, puisqu'il n'y a pas eu de crise. Evidement, il faut avoir un autre zèbre sous la main pour jouer cette carte, mais ce type de stratégie peut fonctionner efficacement !

Andy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 15:32

Imagine, la foudre aurait pu tomber sur ton père Very Happy Very Happy

Bravo pour ton courage en tous cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Invité le Jeu 13 Jan 2011 - 20:30

....


Dernière édition par ZeBruNette le Mar 8 Fév 2011 - 15:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Atmosphère! Atmosphère!

Message par Constantia le Jeu 13 Jan 2011 - 21:22

Il me semble que nous pouvons faire confiance à cette merveilleuse qualité que nous avons et qui est... l'empathie. Nous avons des antennes incorporées! rendeer Qui nous permettent de sentir à qui dire notre zébritude et à qui ne pas la dire, car ces derniers ne comprendraient pas ou seraient jaloux, envieux, destructeurs... Et à quoi ça sert de subir ces réaction négatives et de perdre notre précieuse énergie pour nous en remettre?

Quant aux amis, s'ils sont véritables-donc toujours rares- il y a de fortes probabilités qu'ils soient eux-mêmes des zèbres ou s'ils ne le sont pas qu'ils avouent s'en douter depuis un moment et soient alors sensibilisés à ce sujet... Et au pire, si certains amis à qui nous tenions particulièrement nous rejettent ou prennent de la distance, continuer de rester ouvert à ce lien qui se transforme... Même si cela doit prendre du temps...

Je pense déjà que la découverte de la zébritude et le travail d'intégration qui va avec change pas mal les dynamiques relationnelles...

Des amis à qui je l'ai dit n'ont pas été étonnés et se sont eux-mêmes reconnus... Dont un aumônier en psychiatrie dont le fils venait d'être "diagnostiqué" zèbre et un ami d'enfance décalé dont une institutrice avait dit à ses parents qu'il était "surdoué"....

Quant à ma famille, en raison de pathologies et de climat destructeur, je ne vois pas l'utilité, contrairement à ce qu'écrit JSF à propos du "coming-out", de leur en parler. Mon père doit s'en douter, lui que j'ai branché il y a trois ans sur le test que sa mère lui avait fait passer alors qu'il était ado... Pour lui, sa vie était raté et j'ai passé une après-midi à l'écouter en espérant raviver une petite étincelle...

Et puis après tout, si quelqu'un nous fait un compliment ou nous reflète nos qualités et nos dons, nous n'allons pas nous excuser ou expliquer que nous sommes des zèbres!

C'est nous-mêmes. Point. Merci. Dans toute notre splendeur, avec nos forces et nos fragilités. Tout simplement.

Le reste, qu'est-ce qu'on s'en fout!

Cool

Constantia
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coming-out : votre opinion m'intéresse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum