Qui voudra, verra.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Patate le Ven 10 Oct 2014 - 18:38

Uccienne TAGGLE !!


Salut desidero !
J'ai pas lu mais promis je vais le faire.

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7629
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Evinrude le Sam 11 Oct 2014 - 17:01

c'est juste que j'aime pas trop quand c'est posé à l'envers, imprégnation familiale

On sent que ça t'a marqué tout de même, ah éducation quand tu nous tiens. J'ai plutôt tendance à me venger sur la baguette elle-même, mais avec écume de salive tout pareil!
Indice: Quand tu tue quelqu'un, n'en parle pas Twisted Evil

Salut Patate
Une promesse de lecture?! Wow merci , maintenant j'attends la promesse de don ?!  What a Face
Je tacherai de résoudre le mystère de l'univers et de cacher la réponse dans ma prez d'ici là.  bounce

Evinrude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 28
Localisation : hors du temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par LhaleeTreize le Lun 6 Avr 2015 - 15:49

Tu l'as remise Very Happy

_________________
Je traquerai désormais les toujours dans le jamais. La beauté dans ce monde.
Muriel Barbery, L'élégance du Hérisson

http://levoyagedelalie.over-blog.com/
http://lalieautravail.over-blog.com/

LhaleeTreize
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 552
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 28
Localisation : Dans mes chaussures en général.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Evinrude le Mer 8 Avr 2015 - 12:26

Pour une fois j'ai réussi à écrire un truc, mais bêtement je ne trouve pas le bon endroit pour poster, alors, sur mon fil ca devrait aller, et encore une fois, qui voudra verra!

Le thème abordé dans le pavé ci dessous est "le sentiment amoureux, essai d'une mise en image à l'usage de tous les jours", en espérant que ca puisse donner un éclairage différant a certains questionnement qu'on se pousse tous un jour ou l'autre, et en fait, j'avais juste envie de le partager bref, bonne lecture Wink

Tout semble lié à la douleur qui peut émanée de la solitude, car elle nous accompagne plus ou moins chaque jour, seul au milieu d'une foule grouillante, et d'autant plus quand quelqu'un de précieux de notre vie disparait, parfois dans des circonstances qui rendent ce départ d'autant plus pénible. Rien ne peux l'effacer, et rien ne le devrait sans doute, car tous ces souvenirs, l'être aimé, sont à la fois beaux, même s'ils sont parfois douloureux.

Pourquoi continuer à aimer l'être qui n'est plus là? Je ne pense pas que cela soit un choix, car les sentiments qui nous habitent ont ca de magiques que la raison n'a que très peu de prise sur eux. Pourquoi continuer à aimer de façon générale? Parce que selon les points de vue, c'est un peu l'essence de notre nature, certains en sont plus capables que d'autres, plus ouverts ou réceptifs, d'autres n'y sont pas préparés ou s'en protège et refusent, mais au final cet attachement dirige nos interactions sociales chaque jour et aucun travail ou hobby ne peux remplacer cet impression diffuse, ce lien qui nous attire vers quelqu'un, et dont la rupture, comme un coup de fouet dans l'air, vient nous blesser.

Je me permettrais juste de proposer une petite métaphore que j'affectionne, en ce qui concerne la propension à aimer, les relations affectives, la douleur et le bonheur qui sont deux faces d'une même pièce, quand l'amour s'installe entre deux êtres. Une image n'apporte pas de solutions, ni même d'explication, mais parfois elle permets de se situer et d'entrevoir l'avenir avec un peu plus de sérénité, un peu comme une carte, ou un fétiche.

J'imagine parfois la relation amoureuse comme une sorte de grande piscine, ou un lagon, remplie d'une eau bleue, douce, calme et chaleureuse, comme sur une carte postale.

Vivre chaque jour avec quelqu'un qu'on aime, c'est nager au milieu de cet espace, et savourer chaque instant les sensations agréables qui découlent de cet environnement, c'est progresser au milieu des scintillements et de la douce impression d'appartenir à cet endroit, avec l'apaisement et la joie que peut procurer une baignade aux caraïbes.

Cependant, pour rester à flot et continuer sa progression au milieu des flots, il faut nager, et comme nous le savons tous, nager, cela demande une implication, un effort physique permanent pour ne pas couler, pour ne pas perdre des yeux la surface ondulante des eaux et la beauté des instants partagés. Si j’arrête de nager, je coule, la main tendu vers le ciel comme vers la main de ma/mon partenaire. Les crampes, comme les pointes au cœur, peuvent nous saisir à chaque instant, comme les aléas et les disputes de chaque couple, on peut se débattre, s'étouffer, ou nager tranquillement la brasse l'instant d’après. On peux faire des longueurs pendant un bon bout de temps, toujours entouré par cette délicieuse sensation de vivre un moment de bonheur, qui ne peux exister que parce que cette piscine existe, et que donc nous aimons, et en retour l'autre nous aime.

Hélas, la piscine n'est malheureusement pas infinie, il peut arriver avec le temps ou les disputes dans un couple que nous atteignons le bord de la piscine, soit à bout de souffle, soit dans une arrivée synchronisée de deux nageurs en bonne entente. les crampes peuvent nous forcer à agripper le bord le plus rapidement possible, ou un délicat courant nous auras poussé lentement vers ce bord, qu'a regret nous devrons saisir.
Viens alors le drame, le désenchantement, la rupture, nous devons sortir de ces eaux bleues et accueillantes, pour se hisser à l'extérieur. Le froid nous mords soudain, les piques du corps et de l'esprit qui nous rappelle que en dehors de cette eau chaude, nous souffrons pendant un moment, transis par le changement d'environnement, le froid, l'air sec etc. Une serviette, comme un bon ami ou un conseil , un soutien, peuvent apporter un peu de réconfort (une bonne serviette chaude hum^^), mais la désagréable sensation s'installe forcement dès lors que nous mettons le pied hors de ce lagon turquoise.

Avec le temps, on se rappelle de ces moments passés à flotter nonchalamment dans l'eau, a nager dans l'onde claire et envoutante. Mais on frissonne, on sers les dents, on maudit cette eau si douce un instant auparavant qui désormais nous pique la peau. Et pourtant, au bout de quelques temps, nos poils s'apaisent, notre corps accepte ce nouvel environnement, et nous ne frissonnons plus. Certes l'extérieur est moins agréable que l'eau chaude de la piscine, mais nous pouvons nous y acclimater, à regret le plus souvent.

Viens alors la question de pourquoi y retourner? dégouté d'avoir pris la tasse ou failli vous noyer la fois d'avant, vous ne voulez plus retourner dans l'eau, ou pensez qu'une autre piscine un jour pourra vous accueillir. Pourtant, de façon absolu, cette eau chaude est un environnement plus agréable, une sensation qui vaut à elle seule d’espérer pour l'avenir.
Car vient alors le moment de remonter le grand plongeoir (oui oui métaphore complète^^). car se lancer, s'élancer, dans une nouvelle relation, c'est a peu près comme grimper les barreaux d'une échelle, parfois froide, inaccessible, effrayante, repoussante, pour grimper tout en haut, avec le vertige , les doutes, les peurs qui peuvent nous assaillir au sommet ou sur la route. Tout le monde l'a déjà vécu, on s’inquiète de ce qu'on y trouvera, de savoir si on aura le courage de grimper chaque échelon, tout en sachant quelque part que ce plongeoir donnera accès à une nouvelle piscine, et une nouvelle étendue d'eau chaude et chatoyante.Alors, on marche lentement, on prends le temps qu'il faut, on cherche le courage et les raisons qui nous poussent à courir un tel risque, de peur de glisser, de se blesser.
Mais finalement, la plupart d'entre nous parviennent à remonter sur le grand plongeoir.

Viens enfin la question de s'élancer, d'ouvrir les bras à une nouvelle personne, pour embrasser un saut dans l'inconnu et le vide, au bord d'une nouvelle relation, pris par le vertige et les sensations grisantes qui nous attirent vers l'eau en dessous. On hésite, on se questionne, on recule, le risque est réel, il existe, on peut tout à fait faire un plat monumentale, heurter la surface avec force et violence, et sentir son corps et son esprit meurtris par l'impact de la déception, de la désillusion, rejetté par cette même eau que nous chérissons.

Mais pourquoi ne pas sauter? Un jour au l'autre nous y parvenons tous, comme une phobie ou une appréhension que nous réussissons un jour à surpasser, ou à accepter, voir à enlacer. Et nous sautons, emporté par les bras et l'affection d'un/une autre, vers une nouvelle étendue d'eau. Certains sautent avec grâce, souplesse et détermination, d'autre avec un style plus original, chacun de nous sait les difficultés qu'il peut y avoir à s'engager dans une nouvelle relation, à s'autoriser à aimer de nouveau, à prendre de nouveaux risques, en se rappelant des piscines d'avant, des plats d'avant, des tasses etc.

Mais l'eau chaude ne demande qu'a nous accueillir, pour un temps ou pour longtemps, cette eau nous entoure, nous berce, et donne la vie. Il est bien difficile de sauter dans la piscine, mais au final, quel bonheur Wink

Evinrude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 28
Localisation : hors du temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Stauk le Mar 25 Aoû 2015 - 11:28


Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Ayla le Mar 25 Aoû 2015 - 12:14

Je découvre ton fil...
J'aime bien ce que j'y lis...

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Daorys le Mar 25 Aoû 2015 - 12:22

La même chose. J'aime autant Wink

Daorys
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 459
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui voudra, verra.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum