des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 22:15

Bonsoir,

Je suis déjà passé par là depuis presque trois ans (ça doit faire peur aux petits nouveaux ça:farao: ). Plusieurs inscriptions, et de nombreux posts qui m'ont permis d'avancer plus ou moins vite. C'était pour moi un lieu de parole relativement neutre et anonyme. Je n'ai toujours pas passé le test Wais, convaincu que je fait partie de ceux qui ne peuvent avoir un résultat au dessus de 130. Je pense qu'il ne s'agit pas d'inhibition de ma part, mais d'une observation. Je suis trop lente dans ce type d'exercices et pas visuospatiale je pense.

Je suis convaincu que je suis HP toutefois. Cela je n'en doute pas.

Je vois bien que j'avance, mais je reste engluée dans ma situation professionnelle. Je n'arrive pas à tourner une bonne fois la page et m'installer en libéral, ce qui me conviendrait.

Je suis convaincue aujourd'hui, que ce n'est pas la surdouance qui me bloque (sauf pour trouver un psy qui m'écoute ou me comprenne), mais que c'est le vécu de maltraitance. Je pense aussi que cela concerne de nombreux lecteurs sur ce forum. Continuer à vivre dans des situations de maltraitance. Je n'accepte aucune violence physique sur ma personne, et fait tout pour que cela n'arrive pas. Mais en ce qui concerne la violence psychologique (famille et travail), je n'arrive pas à poser une limite. Et me trouve dans un climat qui m'irrite et me blesse en quasi permanence.

Cela m'inhibe et limite mes capacités professionnelles.

J'ai tout de même réussi à prendre des distances avec ma famille, que je vois toujours mais moins, et surtout à laquelle je ne pense plus (j'ai même oublié qu'une personne de ma famille proche était hospitalisée...). Cela grâce à de bons conseils de quelques zébrées de ce forum l'été dernier...

Je me rend compte que j'avance dans mon travail en me détachant des autres, moi qui suis déjà détachée... en fait je fais un travail d'impolitesse. Je me force à ne pas être trop attentive aux autres, à faire comme eux, à ne pas voir. Cela ne marche pas bien bien sûr. C'est très douloureux.

ouai... douloureux.... on va dire que j'ai trouvé le bouton "off" mais qu'il ne tient pas bien...

C'est un vrai travail de détachement que j'ai encore à faire, personne par personne, affect par affect. Les autres me sont trop nuisibles... Pas facile car cela me conduit vers une liberté et une grandeur... et plus on monte haut...

Donc je vais revenir un peu par là ... Wink






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 23:14

Welcome back Asperge.

Je pense aussi comme toi que le souci majeur dans nos vie ce n'est pas la douance, mais nos casseroles qu'on traine.
Pas facile d'occulter le bruit que ça fait ^^


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par an.a.co.lu.the le Sam 4 Oct 2014 - 23:25

bon retour par ici Smile

an.a.co.lu.the
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 418
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 23:30

... ouai, j'ai encore un petit travail à faire ... c'est marrant j'ai l'impression que tu es comme un petit vers qui sort d'une pomme dans les dessins animés... et on est tout content de le voir... et on le trouve rigolo... et lui il se trouve tout beau... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Boitachat le Sam 4 Oct 2014 - 23:42

Bon retour également. J'espère que ça te sera profitable.

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1145
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 23:46

C'est qui le petit verre ? Hic drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 4 Oct 2014 - 23:53

... c'est anna colut'! la dernière fois que je suis revenue elle est sortie d'un coup aussi, je l'ai pas vue venir ... elle vit cachée dans quelque part...

ah ! sinon,j'ai écrit quatre pages de mon roman... je le trouve génial... mais je n'avance pas vite... quatre pages en un an... cela parle de nous... j'adore lorsque j'écris ... cela parle d'amour ...pulsionnel ... euh... fusionnel pardon... non, vraiment, l'amour j'arrive bien à l'écrire... c'est déjà cela... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Dim 5 Oct 2014 - 12:28

Boitachat a écrit:Bon retour également. J'espère que ça te sera profitable.

Merci. On verra. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par an.a.co.lu.the le Dim 5 Oct 2014 - 12:53

nan, je ne me cache pas vraiment… je sors quand j'ai une impulsion à le faire, c'est tout. Curieusement, le flood ou les petits pouvoirs n'en donnent pas envie. Bizarre, non ?
Bref, échafaude, construis et dénoue ce que tu peux… c'est ce que je tente de faire aussi ;-)

an.a.co.lu.the
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 418
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Gasta le Dim 5 Oct 2014 - 23:49

Content de te revoir par ici ! Smile

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 22:47

J'ai pas grand chose à dire en fait dans cette nouvelle inscription sur le forum. Je me sens terne. Je désidéalise un peu.

Mais je vais quand même dire où j'en suis dans mon travail. Cela reste très difficile. Et mieux je me porte, plus c'est difficile. C'est à dire que quand je me sens heureuse et détendue, c'est là que cela clashe avec les collègues.
Donc depuis quelques jours je suis en mode défensif, je ne regarde personne je me concentre sur mon travail. Et j'évite les démons du service, notamment par le regard, car je suis trop happée par le regard des autres.

Je me sens vraiment parano par ce que me renvoient les autres. c'est très difficile, mais la fréquentation du forum me permet de me décaler et de prendre du recul.

Je suis vraiment perturbée par les mimiques et les grimaces des collègues. Je suis dérangée tout de suite, tout le temps. C'est comme si j'étais dans deux mondes parallèles. Dans le mien je suis bien, et dans l'autre je n'ai pas de place.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 23:23

Si je me décrivais vraiment en détail ces jours ci, je passerais pour paranoïaque.

Je pense que les hauts potentiels peuvent aussi masquer des difficultés et troubles de la personnalité. J'ai mal tout le temps, dès que je suis en lien avec les autres. Je peux parfois me mettre en mode "couverture" et créer un lien un peu factice, en tout cas terne.

Je ne sais pas si ma paranoïa est due à une perturbation des relations précoces parents/enfants, ou si c'est une finesse de perception. Mais alors ce serait un art particulier de cerner la noirceur de l'autre. Les psychanalystes décrivent bien cela me semble-t-il.

Est-ce que je perçoit vraiment l'ironie des autres (j'en ai aussi) ou est-ce que je déforme mes perceptions. Mes questions trouvent quand même un point d'arrêt depuis que je fréquente ce forum, même si cela va loin souvent. Je suis perdue dans d'autres abîmes et je ferme les yeux passe à autre chose. Avec difficulté.

Je ne sais pas si un forum de surdoués est sensé recueillir ce genre de propos, mais c'est un endroit ou j'ai l'impression que mes messages sont reçus par certains.

Comment savoir si ce que je perçois est particulier (ou fou) si je suis la seule à le percevoir.

La singularité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 11:17

Bon,
Etre actif dès le matin. Les vacances dans une semaine. Very Happy . Cela va passer vite. Le positif des derniers jours c'est de me tenir à distance des autres. De toute façon avec eux je ne fonctionne pas.

Mais hier j'ai commis une erreur (bien fatiguée de ma semaine). Au lieu de partir  de réunion à 17 heures comme c'était possible, j'ai attendu que cela se termine vraiment et d'un coup l'effondrement (grosse fatigue et impossibilité d'être en relation) en sortant avec les autres. Du coup je n'étais pas à l'aise etc... et idées sombres toute la soirée.  Sad

J'aurais du contrôler mes déplacements, ne pas être dépendante. Je vois bien que les zèbres qui y arrivent sont au centre du dispositif, et non en satellite.

ETRE AU CENTRE DU DISPOSITIF... Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 15:25

Finesse de perception. Si tu parles de ce que tu perçois de très subtil, tu peux passer pour paranoïaque, ou bien on te dit que tu fais de la paranoïa. Si je suis pratiquement sûre que ce que je perçois, ou si j'ai relié divers éléments dans une signification subtile, ne peut pas être reçu comme tel, je n'en parle pas. Ou bien j'attends d'en parler, et la finesse de perception aide aussi à comprendre qui peut entendre.

Mais je me pose aussi souvent la question de ma santé mentale, quand j'échafaude des sens à partir de peu d'éléments tangibles. Je peux aller loin. Alors je recense ce qui relève des faits, et ce qui relève de perceptions que j'aurais un peu trafiquées parce que ça va dans un sens qui m'arrange. Et puis je ne tranche pas forcément dans un sens ou dans l'autre, j'arrête de faire tourner la roue et je laisse faire le temps et les événements. Je me concentre sur autre chose, qui me fait plaisir par exemple. Là, pour le coup, je me décentre.

Disons que j'en retire en tout cas pas mal de choses sur mon fonctionnement, c'est assez fascinant ( Very Happy ), et aussi sur comment apprendre à me laisser aller dans le réel sans m'engloutir dans ce qui peut devenir facilement obsessionnel. Ou inversement. Je dirais que pour moi c'est un échange permanent entre l'interne et l'externe, sans privilégier l'un sur l'autre, faire en sorte que les courants d'air circulent et ne soient pas bloqués.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Abekucc imegget le Sam 11 Oct 2014 - 16:31

http://e-sante.fr/10-conseils-pour-mettre-fin-aerophagie/actualite/504

Abekucc imegget
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 629
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 15

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=17816755

Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 20:14

Je te remercie  Oregon. Cela m'aide bien ton post. Smile En fait je dis paranoïa, car je suis très centrée sur le négatif, sur le négatif que les autres pourraient percevoir de moi.

De  plus, c'est un peu bête en fait de dire paranoïa, car cela laisse entendre que cela pourrait être faux. Alors qu'en en réfléchissant, je vois bien qu'il y a plein de tensions dans mon établissement professionnel, je le sais, je sais ce qu'il pensent de moi (en négatif). Je vois bien la différence avec une collègue hiérarchique qui m'aime et m'estime beaucoup.

I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 20:44

Je voulais partager une idée...

...créer un fil "zéro-tic", pour parler de la non rencontre en fait, plus que de la volonté de créer un couple et en faire la demande (je n'ai rien contre, mais j'ai l'impression que cela ne me concerne plus, alors que la non rencontre ou l'impossibilité de faire un couple me concerne de trop).

Et en l'écrivant ici je me suis rendue compte que cela faisait zérotic... Shocked c'est pas ça que je voulais dire... piégée, piégée par les synonymes, homonymes ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Dim 12 Oct 2014 - 0:09

Je continue...  Wink

J'ai le sentiment d'être dans des cycles... un peu mieux, un peu mal, des espoirs et des désespoirs... je reste dans mon bocal, je le connais bien... sa température qui chauffe ou refroidie à température ambiante... son ouverture pas facile mais qui permet à mon corps de rester bien hermétique... et son étiquette pour que les personnes à l'extérieur sachent rapidement ce qu'il y a à l'intérieur...

J'aime bien mon bocal, je le connais.

Parfois je suis en haut du bocal... je ne le lâche pas bien sûr... mais j'envisage le monde qui est différent vu d'en haut... j'hume l'air ... frais ou humide... trop chaud ou venté et je regarde au loin... j'envisage mon bonheur... je programme ma route... tout est clair... tout est simple... il suffit de travailler...ou de ne pas penser... tout est simple, j'ai gagné, je sais où je vais... il me reste juste à me préparer... tout ranger... nettoyer... cela prend du temps... d'étudier, d'économiser, de psychothérapeutiquer... alors parfois... tout le temps... je suis happée par une blessure... une déchirure... un coup dans mon tympan... une lance dans mon œil... une douceur extrême... un mot-caillou dans mon ventre ... qui me couchent là... m'arrêtent... me stoppent... m'étalent... m'écrasent... et il faut alors me remonter... me soigner... m'envisager... me réparer...

Tout le temps, quand je prends mon temps, je perds du temps.... comme si on m'attendais, que j'avais tout mon temps... et cela recommence... encore un tour, un peu différent du précédent... pas le même paysage... pas la même direction ...


Crying or Very sad Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Mar 14 Oct 2014 - 21:28

Je continue... Smile

Deuxième semaine d'affilée pendant laquelle je me focalise sur mes tâches professionnelles et cela paie. Je ne m'occupe pas de mes collègues, c'est trop compliqué.

Il faut continuer comme cela. Ne pas essayer d'être global, mais le naturel est là. Ne pas être dans l'affectif. Je continue pas à pas à prendre du recul. Et je me suis liée plus professionnellement à une collègue, qui me remplie mon agenda. Avec elle je peux travailler comme je veux. C'est confortable.

J'ai laissé tomber une tache qui m'encombrait même si c'était intéressant, mais elle me liait avec des professionnels certes compétents mais trop égocentrés.

Et je me suis mise à l'écart sur les débats de fonds du service  (réunion de fonctionnement). Car j'ai trop d'éléments et je risque de m'énerver et de trop prendre les choses à cœur. Je me recentre sur les fonctions liées à mon métier.

Il faut encore que je me protège d'un collègue très frustre. Qui crie... mais crie... en permanence.... et m'assène d'injonction à obéir. C'est l'horreur. Il me juge tout le temps... et ne comprend rien de ce que je lui dis. pale

Donc ça va. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Mer 15 Oct 2014 - 21:58

... donc danger avec ce collègue qui crie tout le temps....

Mais :
- moins je parle de mon travail (aux collègues), moins je donne de prises
- plus je suis sure de moi (c'est à dire moins je laisse de place aux autres), moins j'ai besoin de demander.
- me convaincre que personne ne peut m'aider... génial je peux faire toute seule... cela me rappelle le libre de Béatrice Millètre "Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués"... je vais le relire.  Smile

Mais il me reste un problème : ce collègue.

Je l'ai ignoré et aujourd'hui j'ai continué à l'ignorer. Cela l'alerte au plus haut point (en même temps tout ce qui vient de moi l'alerte au plus haut point)
Mais j'ai un réflexe de politesse, je vais finir par le regarder (ce qui l'excite) ou lui dire bonjour ou faire des transmissions.
Il faut que je trouve un intermédiaire qui me permette de travailler sur les situations en commun sans me retrouver seule avec lui. Voilà, c'est ça, gérer en groupe, me servir du groupe.

- continuer à m'occuper des MES affaires et non de la globalité du système. Rester centrée sur mes résultats plutôt que de tenter d'améliorer le système de tout le monde.  Smile

NE PAS ETRE POLIE... OBJECTIF LUNE

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Ven 17 Oct 2014 - 22:56

... deux semaines d'affilé durant lesquelles j'ai bien géré le travail... agenda bondé (donc peu de temps pour les collègues)... peu d'éléments de moi donnés (donc pas de mise à nue) ... formulations assurées et argumentées et sourire aux requins. Je prends des distances avec deux collègues qui me maltraitent au plus haut point... Je ne suis plus disponible de la même façon pour ces personnes ... j'ai autre chose à faire.

Je peux faire seule.
Mais le danger reste permanent par rapport aux interprétations de mes collègues. Cela m'effraie toujours autant. Mais là je me sers de mon cerveau. Je ne me torture pas, mais tente de me repositionner par rapport à une situation difficile en plusieurs jours.

Et sourire et bavarder quelques minutes de temps en temps. LES RASSURER.Smile


Dernière édition par ASPERGE le Lun 19 Jan 2015 - 13:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 1:20

... si je fait le bilan, cela fait 25 ans voire plus que je suis isolée... c'est-à-dire en non relation... en relation à coté... en froideur... je viens de revoir le site de ma fac que j'aimais beaucoup, et les souvenirs sont intactes ... j'étais déjà glacée, à côté, isolée... complètement à côté... je me suis pseudo-intégrée à de nombreuses reprises, eut des amis, des très bons amis.. mais à côté de la relation... surdouance, décalage, je ne sais pas...

... sentiment de rencontrer vraiment très très peu de personnes avec qui je m'entends, ou plutôt par qui je suis comprise... depuis si longtemps... faire semblant, rester à distance tout en étant avec les autres, les considérer juste comme des connaissances... c'est peut-être cela que j'aurais du faire... plutôt que d'attendre... la rencontre qui ne vient presque jamais...

Quel gâchis...

Toute cette créativité qui ne rentre pas dans les cases... dans aucune...ratages permanents...

Regarder droit devant soi, ne pas s'attarder avec toutes ces personnes... trop de choses à faire, à commencer.

Là depuis quelques jours j'ai l'impression que j'ai une place, que je peux aller bien...

Je ne serais pas mère, c'est dommage. Cela décale aussi des autres cela, des anciennes copines de classes qui se promènent dans ma ville avec leur adolescent.

Pourquoi autant de solitude. La maltraitance je veux bien, la surdouance, pourquoi pas, mais il doit y avoir autre chose qui détermine un isolement si marqué (même si je fréquente des dizaines de personnes tous les jours).

Je crois qu'il faut que je valorise ce sentiment de solitude, que je l'accepte et lui donne une valeur. Il n'est pas là pour rien.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Rhaaaaa le Dim 19 Oct 2014 - 8:04

Il est peut être là , parce qu'il est nécessaire... ?

Tu ne sais pas ce que la vie peut te faire comme surprise..
Un jour peut être tu créeras des liens avec une personne plus jeune , avec ses différences , ses difficultés...
La famille de coeur , celle qu'on choisit et qui nous choisit , elle arrive n'importe quand , sous n'importe quelle "apparence"....ouvre juste ton cœur...un tout petit peu...ou ton œil...comme tu veux, comme tu peux...

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4376
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

.

Message par Invité le Mar 21 Oct 2014 - 11:16

Je me questionne vraiment sur la nécessité aujourd'hui de passer le test Wais.

Je ne l'ai pas fait jusque là, car j'étais intimement convaincue de le louper. Donc je ne vois pas l'intérêt de le passer. Mais j'ai questionné la relation à mon frère en début d'année, et le résultat est étonnant et très positif pour moi.

L'idée est de questionner les certitudes. Cela serait vraiment génial si le test était positif. C'est une reconnaissance sociale. Je veux dire que ce n'est plus de moi à moi, mais cela introduit des tiers. Et peux être transmis.

J'ai demandé une adresse de psy à un forumeur ZC. J'en ai par chez moi, mais ils ne me tentent pas. J'aimerais être sure d'être bien entourée pendant la passation et que l'entretien tienne la route. Le fait de recevoir une psy n'est pas toujours évident pour un psy.

Neutral


Dernière édition par ASPERGE le Mar 21 Oct 2014 - 12:32, édité 1 fois (Raison : .)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Invité le Mar 21 Oct 2014 - 22:24

... je commence à piger des petites choses sur la relation avec les hommes... je vois bien que c'est différent depuis quelques jours... moins sensible... donc approche plus simple, sans arrière-pensée... il n'y a rien à demander... juste à vivre... être rassurée pour rassurer... Wink

...je vais me promener quelques jours dans ma ville universitaire... j'ai hâte... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des nouvelles d'ASPERGE... point de vue du bocal...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum