Relation au père

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Relation au père

Message par Marioons le Sam 27 Sep 2014 - 13:59

Je ne sais pas si je suis un cas isolé, et ces difficultés n'ont peut-être pas grand chose à voir avec la zébritude, mais je voulais en parler ici, déjà pour l'extérioriser et puis pour voir si d'autres avaient eu le même type d'expériences.

L'opinion de mon père a toujours eu une emprise énorme sur moi. Petite, je l'idéalisais totalement, trouvait ses raisonnements très cartésiens les seuls qui soient acceptables, malgré l'extrême froideur de ses jugements parfois. Un temps, je ne pouvais faire un choix sans me demander si mon père aurait trouvé ça pertinent ou non. Je me demandais même, s'il venait à disparaître, comment je ferais pour avancer dans la vie sans avoir eu au préalable son opinion.

Ce n'est que depuis quelques années que j'arrive à me détacher un peu de son avis, que je comprend les limites de son fonctionnement, que je vois qu'il n'est pas si heureux que ça, qu'il s'est parfois (souvent),complètement planté en assénant de grandes vérités, et donc, qu'il n'a plus à être sur le piédestal que j'imaginais.

Ses  remarques me blessent toujours autant, mais je m'en remet plus vite. Mais c'est incroyable les sentiments de colère, de culpabilité, de honte, de stress que j'ai pu ressentir suite à quelques mots sortis de sa bouche. Est-ce un zèbre ? Je ne sais pas. Peut-être un zèbre aigris qui s'est protégé de sa sensibilité en se forgeant une carapace de logique, de raisonnements froids et de "sens critique". Devenu expert dans l'art de cerner ce qui ne va pas chez les autres et ce qu'il faudrait changer (sous couvert d'aider l'autre bien sûr), pour ne surtout pas se remettre en question lui. Dans l'art de pointer du doigt les failles, les faiblesses, les risques, les erreurs. Et finalement dans l'art de briser tout développement d'une éventuelle confiance en soi.

Tant de fois j'ai eu cette sensation de commencer à oser prendre mon envol, oser déployer ma joie de vivre, oser être ce que je suis, et tant de fois ses remarques sont arrivées comme des coups de sabres couper ce minuscule fil qui commençait à me relier à l'espoir et à l'auto-estime. Tant de fois j'ai refoulé mes émotions, ravalé mes larmes, remballé mes élans d'amour, détourné ma colère qui devenait honte, pensant que ces sentiments n'étaient pas légitimes, étaient un signe de faiblesse méprisable.

Aujourd'hui, je prend des distances, et ne donne plus le bâton pour me faire battre en tentant de lui expliquer mes points de vue ou en lui racontant certaines choses de ma vie. (Chose qu'avant je faisais malgré les baffes psychologiques à répétition pensant "le pauvre, je ne peux pas le priver du lien avec sa fille sous prétexte que je suis susceptible et que je n'arrive pas à accepter les conseils qu'il me donne. C'est à moi d'être suffisamment forte pour me détacher de ce qu'il pense"... Certes, mais en attendant d'être un roc, la peau est à vif...

Je sens qu'il aura fallu et faudra encore une sacrée force inverse (= encouragements, personnes qui me comprennent et ne me jugent pas, sont bienveillantes, optimistes et heureuses de vivre) pour parvenir à m'extirper de cette emprise pessimiste et critique, devenir enfin une "adulte" et non cette enfant dépendante du regard de son père. Et me déployer telle ce que je suis vraiment, et non plus agir en réaction par rapport à lui.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Basilice le Sam 27 Sep 2014 - 16:50

Hello Marioons,

Un petit mot pour te dire que je t'ai lue, et que je te souhaite une jolie suite, conforme à tes envies. sunny

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Sam 27 Sep 2014 - 16:53

Merci Basilice, c'est adorable Wink

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mar 30 Sep 2014 - 15:50

Je crois que j'ai enfin trouvé mes réponses, dans les livres d'Alice Miller... Je conseille vivement sa lecture, ce sont des écrits d'une haute qualité, malheureusement (mais cela s'explique) trop peu connus.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par ---xxx--- le Lun 6 Oct 2014 - 16:07

Bravo pour tes avancées et bon courage pour finir de te détacher de cette spirale négative.

Quand tu auras la force, le courage, l'envie... peut-être pourras-tu te poser des questions sur ton père (par ex. en a-t-il conscience ?) et pourras-tu lui en parler (quitte à le faire par écrit) pour exprimer ton ressenti en espérant voir les choses changer.

Ma relation à mon père était certes moins complexe et néfaste mais ce travail commence à porter ses fruits.

Rien n'est figé et l'espoir fait vivre (il paraît). En tout cas, prends soin de toi c'est la priorité Wink

---xxx---
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 150
Date d'inscription : 13/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Verra le Lun 6 Oct 2014 - 16:13

Bonjour Marioons,

Je me reconnais dans ce que tu écris. Moi aussi, j'admirais mon père pour sa logique, la manière dont il arrivait à gérer un équipe au travail, comment il résolvait les conflits, ...
Puis, en grandissant et en comprenant mieux la situation familiale dans laquelle j'étais, je me suis rendue compte que je m'étais bien trompée. Il ne gérait pas les conflits, il les esquivait, il n'était pas logique mais incohérent, ...

J'ai aussi lu le livre d'Alice Miller il y a quelques années et ce fut autant une révélation que d'apprendre que j'étais zèbre. Ce fut un choc pour moi et ça a été difficile d'encaisser tous les éléments que j'ai lus dans ce livre. Ce fut également beaucoup de pistes pour m'aider à comprendre comment dysfonctionnait ma famille et comment m'en sortir.

Verra
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 03/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mar 7 Oct 2014 - 11:14

@titeuf :

Merci pour tes encouragements Smile

Oui je suis d'accord avec toi, on peut utiliser nos capacités d'empathie pour tenter de se mettre à la place de la personne, comme si on était quelqu'un de totalement extérieur à la situation (pour mettre un peu de côté les émotions trop "virulentes" ^^). Et le fait d'en discuter par écrit en premier met une barrière de distance et de temps qui permet de mieux gérer les émotions et de mieux exprimer ce que l'on voudrait parfois. La communication non violente (Marshall Rosenberg) et l'assertivité m'ont aidé à avoir des discussions plus profondes et posées avec lui, ponctuellement (même s'il est bien sur utopique d'appliquer ces principes en permanence...).

Je te rejoins aussi sur le fait que rien n'est figé et qu'il y a toujours espoir. Je crois que toute situation détient la clé qui permettra de la dénouer. J'irai même jusqu'à dire que chaque situation vue comme "problématique" sur notre chemin est en fait une occasion parfaite, sur-mesure, d'évolution et de mieux-être. Bon ça c'est pure croyance personnelle, mais en attendant le fait de voir les choses comme ça m'aide beaucoup. Il n'y a juste pas nécessité de s'acharner, les choses se font quand c'est le moment il me semble, et comme tu dis la priorité est de prendre soin de soi et de se comprendre soi-même plutôt que de vouloir à tout prix être compris des autres... Même si se sentir compris aide beaucoup à avancer sur soi. Mais dans ce cas, rechercher cette écoute d'abord du côté des amis est plus judicieux je pense, la famille, c'est la cerise sur le gâteau on va dire ^^. Et puis au final, je crois qu'une fois que l'on est bien avec soi-même, notre entourage change automatiquement d'attitude, sans même avoir besoin de passer par la case explications...

@Verra :

Bonjour Verra, oui, le fait de prendre conscience de l'imperfection des parents, tout en comprenant bien qu'elle s'inscrit dans une logique familiale voire sociétale de cause à effet, permet de mieux se comprendre soi, donc par effet miroir de mieux comprendre les autres, et fait beaucoup de bien.
Car lorsqu'on comprend on ne juge plus, et on se libère de la colère et du sentiment d'injustice. Mais la première étape est de s'autoriser à ressentir ces sentiments "négatifs", sans quoi ils resteront enfouis en nous et nous boufferons de l'intérieur. Ce sont des choses qui paraissent évidentes, mais jamais je ne les ai vues énoncées aussi clairement et logiquement que chez Alice Miller.

Comme pour toi, cette auteur a été la deuxième grosse révélation de l'année après la zébritude. Ca fait beaucoup de "révélations" en quelques mois ^^. Ca bouge beaucoup de choses, remet un paquet de trucs en question, mais la vie prend une toute autre dimension qui vaut bien tous ces chamboulements émotionnels... Ceci dit je pense qu'il peut être bien d'accompagner ces changements et prises de conscience d'une prise en charge plus ou moins régulière, notamment corporelle, afin de "faire descendre" tout ce que l'on "mentalise" et de l'intégrer dans le corps (et l'inverse : le corporel peut faire conscientiser l'émotionnel). Rien que se faire masser, ça fait beaucoup de bien je trouve. Ou le sport,l'art, la méditation...

Et vous, quels sont vos outils d'évolution / de mieux être ?  What a Face


Dernière édition par Marioons le Mer 8 Oct 2014 - 11:12, édité 1 fois

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Basilice le Mar 7 Oct 2014 - 13:10

Bonjour Marioons,

Oui je suis d'accord avec toi, on peut utiliser nos capacités d'empathie pour tenter de se mettre à la place de la personne, comme si on était quelqu'un de totalement extérieur à la situation (pour mettre un peu de côté les émotions trop "virulentes" ^^).


Pourquoi veux-tu mettre de côté ces émotions virulentes ?
Elles ont le droit d'exister, au même titre que les autres ! Smile
Cela dit, je rejoins Titeuf : mieux vaut attendre que ces émotions virulentes aient bien eu la place d'exister et soient parties, avant de voir si l'envie de discuter avec ton père est là.

Un piège possible de l'empathie : se mettre à la place de l'autre au point de s'oublier, et aussi, d'oublier de dire ce que l'on a réellement sur le coeur... Oubli qui fausse l'échange.
Donc empathie oui, mais après grand nettoyage uniquement. Wink
(De mon seul point de vue, bien sûr).

Et vous, quels sont vos outils d'évolution / de mieux être ?

Psychothérapie ;
Diverses pratiques artistiques ;
Tout autre chose qui peut me faire du "bien" - pas forcément "plaisir". What a Face

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mar 7 Oct 2014 - 14:40

Je te rejoins dans tes opinions, j'ajouterai juste une nuance :
Mettre de côté momentanément une émotion ne veut pas dire la refouler à jamais, tout comme faire preuve d'empathie ne veut pas dire se laisser emporter totalement par le flot d'émotions. Tout est question de nuances, de degrés, de circonstances. Toute notre vie nous marchons sur un fil, nous tombons parfois, et nous tentons de trouver notre "juste milieu" qui nous permettra petit à petit d'avancer efficacement et avec moins d'efforts et de souffrances. Pouvoir mettre de côté de temps en temps une émotion qui nous fait perdre en objectivité n'est pas en soi une chose néfaste, il s'agit d'utiliser à bon escient nos capacités cérébrales et émotionnelles,  afin d'être un minimum maître à bord et non plus se laisser déstabiliser par chaque vague.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par ---xxx--- le Mar 7 Oct 2014 - 16:17

Ah, s'oublier soi-même... Je le connais bien ce travers et n'en suis pas encore complètement guéri tellement c'est ancré en moi Rolling Eyes Je ne peux donc que rejoindre les propos de Basilice.

Suis aligné aussi avec ta nuance Marioons. Marcher sur un fil n'est pas chose aisée d'ailleurs Wink

---xxx---
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 150
Date d'inscription : 13/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par unbeldi le Mar 7 Oct 2014 - 16:24

réfléchir c'est la tête
ressentir c'est le coeur

comprendre c'est la tête
accepter c'est le coeur

en tous les cas le plus confortable c'est d'éviter de faire accepter de force à son coeur ce que la tête comprend.

fuck le pardon, viv(r)e le compromis conscient le long des instants.


unbeldi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 335
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Invité le Mar 7 Oct 2014 - 16:42

Marioons, tu peux expliquer ce que tu as trouvé ?

tu viens de raconter toute mon enfance là ... c'est un petit peu énervant de s'apercevoir qu'on a peut être vécu dans un schéma non isolé ...
(en arriver à avoir besoin que qqn te bouche les oreilles quand on parle de ton père et qu'il te dise "c'est un gens nuisible pour toi, il faut plus que tu ailles le voir" tant il a de l'emprise sur moi, c'est un peu extrême peut être ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mer 8 Oct 2014 - 11:22

@Salt' : que voudrais tu que j'explique exactement ?

Oui ça peut être énervant de voir que l'on n'est pas un cas isolé, on perd ce qu'on croyait être "unique" dans notre histoire. Certes, mais tu as d'autres côtés, qui t'appartiennent cette fois, et sont bien plus positifs, qui te rendent uniques. Ca, c'est intéressant. Et c'est d'ailleurs en nous libérant de ce qui ne nous appartient pas qu'on accède à notre personnalité "profonde" si j'ose dire.

Après que l'histoire personnelle puisse être très similaire chez beaucoup de personnes au contraire me rassure, car je me dis qu'il existe des schémas connus, donc des explications, donc des solutions. Des gens qui ont réfléchi au sujet, et depuis plus longtemps qu'on ne se l'imaginait. Ca peut plus ou moins mettre un coup à l'ego, je le conçois. Et on peut aussi être tenté d'avoir les boules de ne pas avoir connu ces schémas avant, c'est clair. Et en même temps, on n'aurait pu ne jamais les connaître... !
Perso, j'essaie d'utiliser mon côté éponge pour absorber tout ce qui me paraît pouvoir m'aider, en mettant de côté l'ego,  les "ça ne marchera pas", les "ce n'est pas valable pour moi", ou autres "si c'était si simple ça se saurait". Mais bien sur je n'y arrive pas toujours, les résistances sont là et ne ratent pas une occasion de refaire surface ^^.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mer 8 Oct 2014 - 11:27

@unbeldi : peux tu préciser ce que tu entends exactement par ta phrase :
"le plus confortable c'est d'éviter de faire accepter de force à son coeur ce que la tête comprend" ?

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Basilice le Mer 8 Oct 2014 - 12:22

unbeldi a écrit:
en tous les cas le plus confortable c'est d'éviter de faire accepter de force à son coeur ce que la tête comprend.

Courbette
Contrairement à la tête, le coeur ne peut pas mentir.
Il est l'âne de la situation et on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. Wink
Il me semble qu'un conseil dans l'absolu - (se)pardonner, se faire du bien, s'occuper de soi, lâcher prise, faire du sport, méditer, recevoir l'aide et l'amour d'autrui, etc. - ne peut s'appliquer que lorsque le coeur a dit "oui".
A ce moment-là, seulement, la tête peut aider à construire ce nouveau terrain.
C'est ainsi que je le vois aujourd'hui, en tout cas.

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Mer 8 Oct 2014 - 14:07

Bien sur, sinon la vie ne serait qu'une succession bien monotone de recettes qu'on applique et qui fonctionnent à tous les coups et pour tout le monde. Or il est clair que ce n'est pas le cas ^^. On chope un conseil, un mot, une image à la volée quand ça fait résonance, quand ça nous "parle", et l'action ne porte vraiment ses fruits que lorsque la tête et le coeur sont en accord.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 17:47

haha Marioons,

je faisais juste un bon mot au 2nd degré ... évidemment qu'il y a des schémas et des choses qui font notre histoire perso.
Je voulais juste que tu m'expliques ce que tu as trouvé pour te défaire de cette emprise Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Jeu 9 Oct 2014 - 17:18

Et bien le livre "le drame de l'enfant doué" d'Alice Miller m'a pas mal aidée déjà, disons qu'il met un bon coup de pied dans la fourmilière... je ne dis pas que je suis complètement défaite de "l'emprise", ça serait trop beau ^^, mais ça me paraît être une piste très intéressante. Après si tu veux te faire une petite idée il me semble qu'il existe des posts sur ce forum qui parlent de cet auteur, si tu tapes son nom dans la barre de recherche tu devrais tomber dessus Smile


Dernière édition par Marioons le Ven 10 Oct 2014 - 7:42, édité 1 fois

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 17:29

le drame de l'enfant doué ?
mais c'est un drame quand les parents sont pas doués ... or là c'est vraiment pas mon cas ... c'pas un drame mon enfance ^^
chais pas par quel bout le prendre ! tant pis

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Ven 10 Oct 2014 - 7:35

Lol mon enfance n'est pas un drame non plus si on va par là.
Le bouquin ne parle pas de douance, plutôt de l'influence psychologique des parents sur les enfants en général, et je trouve le titre assez mal choisi. Si le sujet t'intéresse et que tu t'es reconnu dans mes écrits, je te conseille simplement de te renseigner un peu plus et de ne pas t'arrêter au titre. Après je ne vais pas non plus te faire de pub, ça t'intéresse ou pas, tu te renseignes ou pas, puis voilà.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Verra le Ven 10 Oct 2014 - 8:32

Marioons a écrit:Lol mon enfance n'est pas un drame non plus si on va par là.
Le bouquin ne parle pas de douance, plutôt de l'influence psychologique des parents sur les enfants en général, et je trouve le titre assez mal choisi. Si le sujet t'intéresse et que tu t'es reconnu dans mes écrits, je te conseille simplement de te renseigner un peu plus et de ne pas t'arrêter au titre. Après je ne vais pas non plus te faire de pub, ça t'intéresse ou pas, tu te renseignes ou pas, puis voilà.

Je suis probablement dans le cadre d'une situation familiale particulière mais je trouve le titre très bien choisi. Mon enfance était vraiment un drame. Le comportement et l'attitude de mes parents a été dramatique pour mon développement, le fait qu'ils ne reconnaissent pas que j'étais surdouée a aussi eu des conséquences dramatiques.

Verra
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 03/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Marioons le Ven 10 Oct 2014 - 11:01

Je comprend.

Quand je dis que je trouve qu'il est mal choisi c'est d'une part parce que le mot doué éloigne d'emblée les gens qui n'ont pas connaissance de la douance, ceux qui n'aiment pas ce concept, ceux qui le sont sans le savoir, ceux qui ne le sont pas et que ça pourrait quand même aider.
Et d'autre part la notion de drame éloigne également ceux qui ne considèrent pas avoir vécu un "drame" dans leur enfance, alors que précisément le côté dramatique du truc est qu'on n'a la plupart du temps pas conscience des blessures vécues, ou que l'on pense qu'elles ne nous influencent plus aujourd'hui.
(Après le mot drame peut être pris au sens strict, où il s'agit d'une action, sans forcément connotation négative... mais ce n'est pas ce qui vient à l'esprit en premier je pense...)
Donc oui je trouve le titre mal choisi, si l'on est de ceux qui pensent que le but principal d'un titre est d'attirer un maximum de personnes qui pourraient être concernées et aidées par le sujet traité.
Ceci dit je me doute que ce n'est pas par hasard si ce titre a été choisi, un titre trop explicite aurait peut-être provoqué des résistances d'emblée, ce qui aurait encore diminué davantage le nombre de lecteurs potentiels.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Abekucc imegget le Ven 10 Oct 2014 - 11:21

Alice Miller j'ai lu en 5 min.

Je préfère Gaston Lagaffe.

Abekucc imegget
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 629
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 15

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=17816755

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par unbeldi le Ven 10 Oct 2014 - 11:32

alice et gaston sont dans la même équipe pas au même poste.


unbeldi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 335
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Abekucc imegget le Ven 10 Oct 2014 - 11:34

Ouép Alice elle est remplaçante, heureusement elle joue jamais.

Abekucc imegget
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 629
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 15

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=17816755

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relation au père

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum