Le choix d'une vie sans enfant

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Saltymbanque le Dim 13 Déc 2015 - 21:01

adelaidelechat a écrit:
bref, je pense que transmettre est important pour l'Homme, et on peut le faire à travers bcp d'actions : se reproduire soit, de même qu'en prenant de l'âge, on peut tisser un lien fort avec un jeune qu'on soutient, qu'on accompagne et dont on devient un modèle, un mentor et sincèrement je pense que c'est aussi fort que le lien enfant-parent, supporté par la génétique ou l'adoption plénière. Et puis aussi s'engager, créer, voyager, enseigner, soigner, etc...
Bien vu ! C'est ce que je fais pour ma nièce, (zebre aussi) et ma responsabilité de tante me suffit amplement. C'est ce qu'on m'a donné aux USA, c'est ce que je veux faire en retour... Ca me suffa comme ci ! 
Merci pour ce post.

Bref, je suis d'accord avec cela.

Cela me semble assez simple, et cela me semble fort normal que certains veuillent des enfants et d'autres pas, la nature en a besoin. Elle a besoin des 2 instincs, des deux points de vue ou opinions. Alors, continuons à nous exprimer là dessus: mon utérus réclame une graine !!!! viiiite !

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Saltymbanque le Dim 13 Déc 2015 - 21:06

[quote="adelaidelechat"]Bonjour,

J'ai bien eu une période quand j'avais 30 ans où une partie de moi voulait correspondre à ce que la société attend, une femme avec un bon boulot, et des zafa. J'avais même trouvé l'homme avec qui je me sentais de lui donner ce cadeau.
[/quote]

pourquoi dire, comment trouver qu'il s'agisse d'une pression sociale ?

ça m'échappe totalement !!! on a un peu été matricé pour faire des gosses ... ça semble assez logique en fait, que l'instinct majoritaire féminin soit celui de se reproduire, et l'instinct masculin ... euh ....zut, ben oui ! celui de se reproduire aussi !

Mais si on n'en éprouve pas l'envie, alors quoi ? ben c'est pas très grave hein ...
et si la vie ne nous permet pas de réaliser cette envie, alors quoi ? ben culpabiliser c'est pas franchement super funky hein ...

alors bon le tout c'est d'arriver à vivre chacun avec ses envies, ses idées et ses réalités et de pas se tenir rigueur de tout et n'importe quoi, non ?

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par adelaidelechat le Dim 13 Déc 2015 - 21:13

Le truc, c'est que si j'étais sous pression sociale, je ne m'en suis pas rendue compte à ce moment-là, j'étais totalement sincère dans mon désir d'enfant.... Il y a (eu) plusieurs parties en moi, celle qui aime un homme et qui l'imagine bien comme père de ses zafa,une autre qui se dit que j'ai été sous pression sociale, mais à ce moment là je ne l'ai pas vu... c'est maintenant que je me dis cela... 
Aujourd’hui c'est différent, j'ai peut être évolué (?) d'autres parties de moi ont cherché à expliquer d'autres plus petites ou inconscientes... Je ne sais pas. 
Aujourd'hui, je suis heureuse comme ça, pas de culpabilité... Et avec mon grand âge... Finalement, ça m'arrang bien et cela me correspond mieux... 
Je suis heureuse d'être une autre-là pour des enfants. je peux exprimer mon côté maternel et ça c'est bien.

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Saltymbanque le Dim 13 Déc 2015 - 21:45

je vais te poser une question délicate et certainement indiscrète :
le fait d'envisager une pression sociale n'est il pas un moyen d'exprimer voire d'expier un sentiment de culpabilité non avoué ?

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par adelaidelechat le Dim 13 Déc 2015 - 21:53

Non, c'est juste que nous sommes plusieurs femmes à réfléchir comme ça, et je ne ressens pas de culpabilité (y compris quand je me pose avec ça pour vérifier.)

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Inarius le Jeu 17 Déc 2015 - 17:00

Je n'ai également pas d'enfant. Comme plusieurs personnes précédemment dans ce fil, les personnes se permettant de porter un jugement condescendant sur mon choix (de type "tu verras XXXXX") m'agacent profondément, et je peux être assez cinglant en retour.

Cette non-envie n'a pas toujours été là. Avant, je ne me posais pas la question. On pose généralement la question beaucoup plus tôt chez les femmes, j'ai l'impression. Pour ma part, ce n'est qu'autour de la 20aine que je me suis rendu compte que ça ne m'intéressait pas. Au départ, je pensais que c'était à cause de mon mépris pour les enfants, que j'avais à l'époque. Mais, le mépris est passé, mais la non-envie, non.
J'ai la "chance" d'avoir une conjointe qui n'en veut pas non plus. "Chance" relative, dans la mesure où, c'est une conversation que nous avons eu très tôt, avant même de se mettre en couple.

Ceci dit, je ne crois pas que le désir d'avoir un enfant soit un "choix", comme écrit dans le titre. Je pense que ce désir, c'est un peu comme l'orientation sexuelle. On peut choisir de l'ignorer, de lutter contre, dans un sens ou l'autre, mais les soubassements et le travail de sape de notre inconscient finiront par nous rattraper à 30, 40 ou parfois 50 ans, ou pire, lorsqu'il est déjà trop tard, comme un regret. A partir de là, tous les arguments, toutes les raisons, ne sont que des post-rationalisations, des justifications que nous essayons de produire pour nous-même et aux autres pour croire que notre choix était le meilleur.

Je crois pour ma part que nous sommes programmés pour aimer notre progéniture, si nous en avons. Et le tabou social qui va avec est très lourd. Une fois qu'on en a "fait" difficile de ne pas l'aimer. Mais dans les discussions que j'ai pu avoir avec certains parents, je perçois parfois du regret. Et les personnes qui, en fait, n'en voulaient pas, se retrouvent déchirées ; les dépressions post-partum sont monnaie courante, et je pense qu'une partie au moins vient de ce regret inexprimé et inexprimable, de cette vie sacrifiée pour un autre.


Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 12:20

très bon sujet , pour ma part j'ai 28ans, et je voyage beaucoup , c'est ma passion, la je reviens d'un mois et demi au japon puis j'ai enchaîné sur une traversé du desert du sahara pendant quelques jours...
Je ne voulais pas d'enfant si cela allait m'empecher de voyager et de me sentir libre. J'ai besoin de mes 5 voyages par an c'est vitale presque.
Par ailleurs si j'avais un boulot qui me permettait pas de m'occuper de mon enfant mais de le laisser a la crèche toute la journée ou chez une nounou pareil aucun interet je ne voulais pas d'enfant c'etait claire. Laughing
La j'ai décidé d'en avoir un car après beaucoup de réflexion j'ai pris la décision de l'elever a la maison jusqu'a ce qu'il ai l'age d'aller a l'ecole maternel et de le prendre avec moi lors des voyages. Biensure les voyages seront moins roots mais je prendrais mon bebe avec moi pour passer un mois en thailande sans soucis et j'ai des amies qui partent comme ca régulièrement avec leur bebe à l'autre bout du globe, cela m'a beaucoup rassurée.
Bref j'ai failli être une childfree mais j'ai pris une autre décision vu que mon mode de vie me permet de rester libre et surtout d'accorder du temps à mon enfant, de le voir grandir. Bébé devrait arriver fin juillet, j'ai hate de faire sa connaissance. Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par surdoué ou autiste ? le Ven 18 Déc 2015 - 14:01

Bonjour-Bonjour,
J'ai lu entièrement ce sujet qui m'a fort intéressé. J'ai pris des notes, fait des commentaires : deux pages. Finalement je ne les envoie pas, j'avais qu'à m'inscrire plus tôt sur ce site et répondre au fil de la discussion !
Inarius, comme beaucoup d'autres, donne un avis très réfléchi et ouvert. Mais "Mais dans les discussions que j'ai pu avoir avec certains parents, je perçois parfois du regret" dis-tu.  Si tu discute avec moi, tu n'y entendras pas du tout de regret !...
J'ai été un jeune Childfree, par philosophie, une partie de ma vie.
Puis j'ai changé : à la trentaine, j'étais plutôt childless (ou plus exactement "womanless"…).
J'ai fini par devenir un "childfather", très heureux. Au point que j'en ai fait mon métier… (Non pas en étant reproducteur professionnel, mais dans le fait de m'occuper d'enfants).
Bien sûr que les adultes sans enfants sont souvent sujet d'étonnement condescendant, mais n'y prenez garde, voyez de qui ça vient. Personnellement, je suis plutôt admiratif de cette démarche, si elle sincère.
La terre vous remercie de ne pas contribuer à la violence que lui font subir ses parasites humains !… (Je me laisse emporter par ma verve, mais je me demande quand même si c'est de l'exagération ou de la lucidité)

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par surdoué ou autiste ? le Ven 18 Déc 2015 - 14:10

J'ajoute, pour animalinstinct, un commentaire que j'avais fait sur une réponse antérieure. Tu en es l'incarnation et je te souhaite bonne route (et bonnes roots) avec ton bébé (mais il grandira vite et d'autres portes s'ouvriront alors)
"Fini les départs en week-end sur un coup de tête, les voyages à l'étranger et le train de vie d'avant". ??? Pas tout à fait d'accord. Les organisations coup de tête, les voyages, tout cela est possible avec des enfants quels que soient leurs âges. Cela demande un peu plus d'organisation mais ce n'est pas fini. Combien de personnes trouvent leurs enfants trop jeunes, puis trop vieux (entrée au collège), puis trop… pour voyager (ou faire d'autres chose)?. Et combien d'autres voyagent avec des enfants de tous âges, à pieds, à vélo, en bateau, autour du monde ou ailleurs (??). Les enfants sont souvent plus une charge parce que l'on veut bien croire que par la réalité biologique. Les enfants s'adaptent beaucoup mieux que les adultes. Mais ils sont aussi extrêmement plus perméables, ce qui est un avantage ou un inconvénient selon la responsabilité qu'en prennent les parents.
J'ajoute que le voyage avec enfant(s) te donne un passeport immédiat vers les autres au delà des cultures.

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 15:07

surdoué ou autiste : merci Smile mais j'avoue que la premiere chose que me disent les gens c'est "finit tes voyages maintenant que tu aura un bébé ! " eu bin nan Smile j'arrive pas trop à comprendre pourquoi les gens arrivent pas à s'imaginer partir avec un enfant. Enfin deja de base les gens qui m'ont fait cette remarque ne partent pas beaucoup et en général ne quitte jamais l’Europe. Ceux qui par contre ont l'habitude de voyager m'ont au contraire bien encouragé en me racontant leur propre voyages avec des enfants en bas ages. Donc ca depend sur qui on tombe comme toujours. Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par CD_CD le Sam 19 Déc 2015 - 9:39

[@animalinstinct : juste en passant : tu peux aussi le garder à la maison après l'âge de l'école maternelle (à voir en fonction de l'école que tu as à côté de chez toi. Moi, l'école d'à côté ne m'a pas plu, donc je les ai gardés en instruction en famille, et je bosse de chez moi.]

Sur le truc que les gens ne s'imaginent pas partir avec un enfant ..... enfant de quatre ans dans le train.... en pleine forme, a envie de bouger, on se décide à le laisser marcher dans le couloir, sa tête est juste à la hauteur des tables et accoudoirs dans lesquels il se cogne allègrement. On a le choix entre l'accompagner dans ses allers-retours ou surveiller les bagages et se reposer pendant qu'il se cogne. Par exemple.

Mais cela dit, ce n'est pas pour autant insurmontable. On peut aussi aller en voyage à moins de cent kilomètres, il y a plein de choses sympa. Ou alors, on supporte l'éventualité que la partie trajet soit pénible, et on profite de la suite.
Voyage agréable ou pas avec enfant, cela dépend aussi des conditions de logement à l'arrivée. En gros, on a juste en plus un petit humain dépendant de nous tout en ayant des envies d'indépendance, ses bagages et la gestion de son bien-être. Si ça fait partie des choses qui à la base nous plaisent (sur le moment, pas pour toute la vie), aucun problème, le voyage sera agréable.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 9:52

perso je prends jamais le train moi meme je m'y ennuis donc un enfant j'imagine pas! juste des vols longs courrier avec les films et les jeux c'est nickel par contre le bebe entre pleure et dodo il va pas vraiment regarder un film haha
CD_CD j'aurai aimé eventuellement faire l'ecole à la maison mais tout le monde me dit tu imagines bien "nan nan ton enfant vas ensuite devenir sauvage, il sera pas habitué aux autres l'ecole est essentielle pour le contact avec les autres enfants". J'ai toujours uniquement ce son de cloche la.
Pouvons nous en parler peu être par message privée afin de ne pas faire un hors sujet sur ce poste s'il te plait ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par surdoué ou autiste ? le Sam 19 Déc 2015 - 11:10

Bien que nous soyons un peu hors sujet maintenant ! :
- Je me suis parfois ennuyé seul dans un train, jamais avec des enfants !
- J'ai des enfants qui se sont cognés chez moi, autant qu'ils peuvent se cogner dans un train ou dans une rue marchande au bout du monde.
- Il y a beaucoup de gens qui font l'instruction de leurs enfants à la maison sans problèmes. Tout dépends de la raison. Si l'on est souffrant et rejetant des autres, cela risque d'être une coupure au monde pour lui. Si c'est pour lui offrir une éducation différente, adaptée à soi et à lui, lui donner des ouvertures au monde, au autres, des voyages, des découvertes, alors il n'y a pas d'hésitations possibles. Il est intéressant de se documenter sur le sujet. Témoignages de familles après un voyage de plusieurs années autour du monde avec enfants; témoignages d'enfants, devenus adultes, qui n'ont jamais été à l'école; que sont devenus des enfants qui ont grandis en navigant autour du monde en famille ?
Finalement, c'est comme partout, il y a des couples qui ne résistent pas, d'autre qui sont plus heureux là qu'ailleurs; des enfants qui ne veulent que rentrer au collège pour se faire des amis, d'autres qui sont libres et heureux toute leur jeunesse...
Tout dépend de la complexe alchimie parents/enfants. Et là, on ne peut pas savoir sans avoir essayé (peut-être avoir confiance en son propre équilibre ?). Chez moi, cela a marché (l'alchimie, car ils ont été à l'école).

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Godisgood le Sam 19 Déc 2015 - 19:23

surdoué ou autiste ? a écrit:Bien que nous soyons un peu hors sujet maintenant !
Oui, je l'observe également sur les derniers posts !!!

Je comprends très bien les vilaines tentations de digressions possibles, mais je souhaiterais avant tout que ce sujet puisse se maintenir sur le thème abordé que je rappelle :


Le Choix d'une Vie SANS Enfant


Merci

Godisgood
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 302
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 43
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par ssof le Mar 22 Déc 2015 - 14:52

Je ramène ma fraise, coucou, je trouve ton choix tout à fait respectable, j'ai pas tout lu mais, mon petit doigt me dit que tu trouves mon choix d'en avoir eu trois tout à fait respectable, donc, ton choix me va, celui des autres aussi d'ailleurs.

Cela me donne l'occasion de dire que, une fois n'est pas coutume, je trouve la langue anglaise plus riche que la langue française...
j'ai beaucoup de mal avec le "you" en anglais....mais je m'incline devant les anglais car je pense qu'ils ont eu tout à fait raison de distinguer childless de childfree....

(je mets entre parenthèse le hors sujet pour éviter de t'irriter mais c'est sur ce fil que j'ai appris que les méduses avaient vécu si longtemps sur terre sans cerveau, ça rassure...merci à celui ou celle qui m'en a informée...si quelqu'un sait aussi comment réduire la police de caractère à un chiffre inférieur à 10 ici, merci de m'en informer, mais pas de mp...bon vent à chacun)

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par ShineFlower le Mar 22 Déc 2015 - 15:31

Je ne veux pas et je n'ai pas voulue d'enfant pour éviter de le faire battre dans un monde de guerre. Puis sur la terre, les épreuves sont multipliées à la puissance mille. Je prefere lui épargner toutes souffrance car j'estime qu'il vaut mieux ne pas venir sur la terre qu'être malheureux. C'est un simple avis personnel.

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par ssof le Mar 22 Déc 2015 - 16:11

Et en quoi épargner toute souffrance à quelqu'un est un crime ?????

Tu as entièrement raison d'avoir fait ce choix....

C'est parce que je ne suis pas du même avis que j'en ai fait un autre, cela ne fait pas de moi non plus une criminelle pour autant !!!!!!!!!!

Personne ne sait si c'est moi ou toi qui a raison, peut-être même aucune de nous deux, ou au contraire toutes les deux.....

C'est ce qui m'intéresse moi dans la vie, ce mystère encore jamais résolu : qui a raison et qui a tort !!!! C'est une question passionnante, qui m'apporte joie et peine, mais passionnante quand même, j'ai voulu en faire profiter, devinez qui, mes enfants bien sûr....

Mais ces propos n'engagent que moi, et moi seule.

Qui je suis pour te juger, toi ou quelqu'un d'autre !!!!! Il ne me viendrait pas à l'idée de te trouver saugrenue, stupide ou quoi que soit d'autre.

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Pieyre le Mar 22 Déc 2015 - 16:44

Les animaux aussi refusent de se reproduire quand les conditions ne sont pas favorables. C'est une tendance naturelle.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par ssof le Mer 23 Déc 2015 - 5:07

Tendance naturelle qui a assuré la survie de notre espèce, et que j'applaudis !!! Et le premier qui me dit que je n'ai pas le droit de penser ça parce que j'ai trois enfants, qu'il réfléchisse un peu avant de me juger....

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Ouf le Mer 23 Déc 2015 - 10:54

Intéressant sujet qui m'a fait beaucoup réfléchir durant l'année écoulée ...

Aucune envie depuis toujours (je me souviens d'une dispute à 14 ans, j'avais dit à ma mère "tu ne seras jamais grand-mère", un éclair de lucidité/prémonitoire ou une volonté de blesser, j'en sais rien mais ça m'a marqué) et aucun enfant.

J'ai plein de raisons de ne pas en vouloir mais lorsque ma nouvelle compagne m'a dit en vouloir, j'ai voulu comprendre le "pourquoi en faire ?"  (et oui, je pars de loin, je ne comprend même pas ...) alors j'ai posé la question à des parents de mon entourage :
- pour ne jamais être seule,
- pour transmettre un patrimoine,
- pour transmettre des valeurs,
- parce que c'est la concrétisation de notre amour,
- parce que c'est comme ça et que je ne peux pas l'expliquer,
- parce que j'ai 4 frères et soeurs et que je veux "faire pareil",
- parce que j'en ressent le besoin/l'envie en moi,
- pour l'aimer et qu'il nous aime,
- parce que c'est "normal",
- parce qu'il faut,
- parce que j'ai l'instinct maternel,
- parce qu'il en voulait,
- parce que c'est la plus chose au monde,
- pour jouer avec lui,
- pour lui apprendre des trucs ...

J'en trouve certaines hallucinantes mais aucune ne m'a convaincue (ou même fait douter) car, pour moi, le poids des contraintes est supérieur à ces besoins/envies que je ne comprends pas et à tous les arguments que j'ai contre.

Alors, oui, à 43 ans, je suis sans enfant, sans la moindre volonté d'en avoir, ni le moindre doute de m'être trompée (NB : ça ne concerne que moi et chacun se fait son idée/sa vie).

Ouf
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par adelaidelechat le Mer 23 Déc 2015 - 11:00

Et elle, ta compagne, elle répond quoi à cette question ?

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Ouf le Mer 23 Déc 2015 - 11:15

Un mix entre : transmettre son patrimoine, c'est un besoin physique, parce qu'elle a un frère à qui elle tient beaucoup (et qu'elle souhaite "reproduire/refaire" cette fratrie) et parce que c'est pas lui qui va en faire.

Et ce qu'elle ne dira jamais : à cause de la pression sociale (collègues, amis, famille, "qu'en dira-t-on ?").

Ouf
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par adelaidelechat le Mer 23 Déc 2015 - 11:27

Ah ok....  Ce que je comprends c'est qu'il y a un oui et un non de part et d'autre... Flûte ! 
C'est pas simple. 
Moi  "childfree" je me dis que je ne veux pas perdre ma liberté, et que j'ai peu d'énergie à consacrer à un zafa. Au moment où j'en avais envie c'était aussi l'idée d'un cadeau à l'homme que j'amais, et pour moi, il était le seul avec qui je pouvais l'envisager.

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Pieyre le Mer 23 Déc 2015 - 12:19

La seule raison qui me console de ne pas en avoir, c'est que je continuerai à disposer de ma liberté, en espérant pouvoir réaliser quelque chose. Maintenant, si je n'y parviens pas, j'aurai tout perdu.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par adelaidelechat le Mer 23 Déc 2015 - 12:46

tout ?
Ca me fait triste de voir que c'est une raison de vivre...

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix d'une vie sans enfant

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum