Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 10:37

J'ai toujours ou presque cette impression qu'il y a un gouffre entre ce qui est dit et ce que l'on pense, qu'il y a d'énormes contournements de ce qui est notre vérité dans le but d'être poli ou paraître autre que l'on est. Je suis sûr que ces compromis existent et je crois qu'ils sont trop grands.

Je fais l'hypothèse que l'on peut tout dire avec tact et qu'il appartient à l'interlocuteur de ne pas prendre pour lui quelque chose qu'on lui aurait dit mais qui ne lui correspondrait pas. Et dans un tel cas, où l'autre se tromperait dans sa façon de nous interpréter, il faudrait donc ne pas s'enflammer. Le problème de la précaution excessive vient des susceptibilités trop grandes. Je trouve aussi fautives les personnes qui sont dans une démarche de démontrer à tout prix, de vouloir faire changer l'autre d'avis ; c'est très intrusif et irrespectueux. Je ne prétends pas que tout le monde peut se parler et s'entendre, mais on peut avoir aussi l'intelligence de reconnaitre une façon de penser complétement différente de la notre avec laquelle il sera sans doute impossible de s'entendre sur beaucoup de sujets, il nous appartient alors de souffrir de s'entendre sur le minimum et de ne pas forcément chercher plus loin.

Ne peut-on pas tout se dire avec tact ? Ne peut-on pas tout entendre avec le minimum de recul nécessaire, avec assez de sérénité et de confiance en nous pour ne pas tout prendre personnellement ?

Je le dis avec franchise et tact (ne le prenez pas pour vous, c'est peut-être moi qui suis bizarre) : je trouve que les conversations ne sont pas satisfaisantes, ne vont pas au bout, que même les gens qui tombent d'accord le font superficiellement, sans égratigner la surface d’interactions fades. J'espère aussi que les amitiés dépassent de loin l'échange de bons mots et de clins d’œil, j'espère que les échanges par mp sont grandioses et que de vrais échanges sincères existent. C'est comme ça que je ressens le forum, que je trouve bien. Je trouve qu'il pourrait être potentiellement génialissime.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 11:04

Parce que pour être sincère, il faut s'aimer soi-même.
Connaître ses fragilités les plus intimes, les plus folles, la façon dont on perçoit l'autre, les rêves que l'on a...
Les choses les plus belles si c'est par amour de l'autre, les plus honteuses si c'est par amour de soi.
Tout lâcher, jusqu'au bout.. Et si c'est pas compris c'est qu'il y en a encore à dire.

Jamais ce qu'on juge de l'autre. Toujours ce qu'on perçoit ou ce qu'on voudrait.
Mais c'est un gros travail d'introspection, qui demande beaucoup de temps et d'énergie.

A un moment donné on peut atteindre ses limites, et on les atteint forcément si on commence à prendre tout sur soi..
Et c'est exactement ce qui t'arrive..

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 11:17

Zebra-Finch a écrit:Parce que pour être sincère, il faut s'aimer soi-même.
Connaître ses fragilités les plus intimes, les plus folles, la façon dont on perçoit l'autre, les rêves que l'on a...
D'accord.
Zebra-Finch a écrit:Les choses les plus belles si c'est par amour de l'autre, les plus honteuses si c'est par amour de soi.
Tout lâcher, jusqu'au bout.. Et si c'est pas compris c'est qu'il y en a encore à dire.
Je n'ai pas compris ce passage.
Zebra-Finch a écrit:Jamais ce qu'on juge de l'autre. Toujours ce qu'on perçoit ou ce qu'on voudrait.
Mais c'est un gros travail d'introspection, qui demande beaucoup de temps et d'énergie.
Je le dis franchement : je crois que si tu faisais des phrases entières, j'aurais plus de chances de te comprendre. Il semblerait que je sois supposé comprendre ce qui est évident pour toi, or je ne percute pas.
Zebra-Finch a écrit:A un moment donné on peut atteindre ses limites, et on les atteint forcément si on commence à prendre tout sur soi..
Et c'est exactement ce qui t'arrive..
J'ai l'impression que tu présumes de ce que je ressens en te basant sur le message que j'ai posté, ce qui est très présomptueux de ta part.


Dernière édition par androgide le Ven 19 Sep 2014 - 12:19, édité 1 fois (Raison : Merci Chacou. OR ! bordel !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 12:33

androgide a écrit:
Je n'ai pas compris ce passage.
Exprimer les raisons sentimentales, de pourquoi a fait, ou dit telle ou telle chose.
Et c'est souvent ce qu'on n'arrive pas à dire.
Parfois avant de trouver la vraie raison, il y a une grande chaîne de pourquoi..
Est-ce que ça te paraît clair ? Smile

androgide a écrit:
Je le dis franchement : je crois que si tu faisais des phrases entières, j'aurais plus de chances de te comprendre. Il semblerait que je sois supposé comprendre ce qui est évident pour toi, hors je ne percute pas.
Il manque le verbe : exprimer, pour les deux phrases.
Par exemple, s'exprimer en son nom, dire "Je", parce que Je ressens, Je pense, Je comprends...et non en "Tu", Tu as fait ci, ça.
Ce que je veux dire c'est que les autres reçoivent mieux ce que penses ou ressens par rapport à ta position à toi, plutôt qu'à dire ce que tu penses de celle des autres.

Mais ça tu me sembles l'a compris à travers ton message. On est parfois face à des gens qui emploie la 2e personne, et spontanément on n'a pas forcément envie de répondre à la 1e personne. Moi c'est ce que j'ai compris du problème que tu exposes.

androgide a écrit:
J'ai l'impression que tu présumes de ce que je ressens en te basant sur le message que j'ai posté, ce qui est très présomptueux de ta part.

Je n'ai que ton message pour essayer de comprendre ce que tu ressens.
Qu'est-ce qu'il faudrait que je comprenne si ce n'est pas ce que tu as écris ?
Pourquoi ne pas écrire directement ce que tu ressens ?
En quoi-est-ce un problème que j'essaye de comprendre ce que tu ressens ? N'est-ce pas ce que tu souhaites ?

En tout cas c'est ce que je comprends à travers tes mots, et le fait de poster un message pour essayer de tenter de changer la situation. Je ne sais pas jusqu'où tu souhaiterais aller dans ce changement, et j'ai peur que ça revienne à refaire le monde. Je suis d'accord que c'est quelque-chose de positif en soi.
Mais j'ai bien peur que tes espoirs soient d'attendre de chacun ce mode d'expression sain, et c'est difficile à mettre en pratique..

Je suis entièrement volontaire pour admettre ta différence et ton point de vue, mais je ne peux pas faire abstraction de ce que tu ressens, sinon je ne saurais pas ce avec quoi je dois faire attention ou pas. La notion du tact pour moi et pour toi son différentes, selon les sujets...ce que moi je pense bien faire, on me dira que c'est pas dit avec tact.. Je ne peux pas faire abstraction de l'autre..
Alors c'est sûr que si le ressenti de l'autre est présenté comme une accusation, j'admets que ça soit intrusif, mais je suis obligé de savoir où est la limite que je dois respecter..

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 12:39


"Pour se faire des ennemis, pas la peine de déclarer la guerre,
il suffit juste de dire ce que l'on pense."


Martin Luther King

Ca répond à ta question ? Wink

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 12:53

androgide a écrit:J'espère aussi que les amitiés dépassent de loin l'échange de bons mots et de clins d’œil, j'espère que les échanges par mp sont grandioses et que de vrais échanges sincères existent. C'est comme ça que je ressens le forum, que je trouve bien. Je trouve qu'il pourrait être potentiellement génialissime.

De mon expérience sur ce forum (deux ans maintenant scratch ) je peux dire qu'il existe plus de mensonges, supercheries, vacheries ... que de sincérité dans les échanges
Je ne compte plus les coups bas et coups de poignard recus par les membres
Mais il est vrai que lorsque la sincérité est présente c'est grandiose, génialissime Approuve
Conclusion, c'est comme in real life, faut faire gaffe où on met les pieds

Enfin à une différence énorme pour moi : in real life je vois très vite à qui j'ai à faire. Me suffit de regarder la personne dans les yeux.
Ici, derrière l'écran, c'est tellement facile et amusant pour certains de jouer un rôle Rolling Eyes

En plus, j'ai un ENORME défaut ! Je dis toujours ce que je pense Twisted Evil
Ce qui équivaut pour certains à : "Tu es agressive, tu es négative, tu es ... tu es ..."
Yep !
Parfois je me demande s'ils ne me prennent pas pour le reflet de leur miroir scratch Razz
Ben c'est vrai ! Y a que ceux qui ne m'ont jamais vu en vrai qui disent ce genre de choses me concernant.
C'est quand même louche nan ?

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 13:16

r'Eve a écrit:
Enfin à une différence énorme pour moi : in real life je vois très vite à qui j'ai à faire.
Me suffit de regarder la personne dans les yeux.

Tu as tout dit.

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 13:19

Oui enfin presque
J'aimerais juste ajouter à l'attention des hommes que ... les yeux ne se situent pas au niveau du torse Laughing

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 14:38

Merci r'Eve pour ton témoignage et la citation que je ne connaissais pas. Smile

@ Zebra-Finch : je vais être franc : tu n'écris pas en français. Je ne compte pas faire l'effort de te décrypter. Et je n'ai pas demandé de psychanalyse ni de conseil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 16:05

Et bien je suis tombée sur cette citation cette nuit
Paraît que le hasard n'existe pas Wink
Je l'ai gardé au chaud car elle me collait (ou devrais je dire : colle) si bien à la peau ...

En ce qui concerne ta remarque à Zebra Finch, et bien je crois que tu as aussi une réponse à ce "pourquoi on ne se parle pas franchement"
L'interprétation, la compréhension ou incompréhension ...

J'ai eu à faire à beaucoup de "pseudo psy" sur zc depuis mon arrivée sur le forum (j'ai mis deux ans mais tu dois te dire que je psychote puisque ma date d'inscription est 2014. Mais en fait, je suis partie et revenue deux fois ^^) et je peux te dire que Zebra Finch ne me semble pas vouloir te psychanalyser.
Je crois qu'il pensait que tu te posais cette question à titre personnel et non dans un contexte général.
Je pense donc, mais ce n'est que mon avis, qu'il a voulu en savoir un peu plus afin de mieux te répondre Wink

Héhé ! Dur dur d'être franc pas vrai ? Very Happy
Reusement on est passé aux euros depuis Arrow

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 16:18

Je comprends presque sa logique de vouloir savoir ce qui fait que j'ai lancé ce sujet et donc que j'y sois sensible, mais de même que tu n'apprécies pas que l'on se limite à ta conversation en dessous de tes yeux, je n'apprécie pas que l'on tâtonne maladroitement dans mon soutien-gorge métaphorique pour me prendre le pouls. Il suffit plutôt de me demander directement ce que j'en pense/ce que je ressens par rapport à quelque chose. Vu qu'il est difficile à lire, je comprends qu'il perçoive un texte simple comme mystérieux, mais qu'il soit conscient de ses limites et ne suppose pas d'emblée mille trucs sur mon inconscient.

Oui, je ne t'aurais pas prise pour une folle, je n'en suis plus à mon dixième compte, je connais un peu l'endroit. ^^

Héhé ! Dur dur d'être franc pas vrai ? Very Happy
Reusement on est passé aux euros depuis  Arrow
Je trouve ça déjà bien d'essayer ici. Smile J'ai peut-être déjà perdu le tact en cours de route...  Neutral

À croire que je suis un TH tant je ne supporte pas les idiots.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 16:37

androgide a écrit:je n'apprécie pas que l'on tâtonne maladroitement dans mon soutien-gorge métaphorique pour me prendre le pouls.

Pété de rire
Oh ! Celle là je la garde !
Ca sera pas facile à recaser mais j'ai le temps Wink

Pas besoin d'être TH pour ne pas apprécier les idiots Crazy

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 16:44

A tes questions, "pourquoi ne peut-on pas se parler franchement, se parler avec tact, et entendre avec recul, sérénité, confiance en nous ?", j'ai essayé de donner des raisons.
J'ai essayé d'analyser un petit peu car les situations que tu décris amènent d'autres questions.
J'ai donné un conseil car tu sous-entend faire évoluer la manière de s'exprimer sur le forum, et donc à la question pourquoi ne le fait-on pas, il y a de ne pas savoir le faire, donc j'ai répondu à la question comment.

il y a sûrement des extrapolations de ma part, je l'admets. Smile
Mais je ne comprends pas du coup. A quelle question veux-tu qu'on réponde exactement ?
Je veux bien m'arrêter à ce que tu demandes, mais quelles sont les limites ?

Et aussi, si je puis me permettre, je vois dans ton 2e paragraphe, tu écris qu'on ne peut pas s'entendre sur tout, s'arrêter au minimum, et dans ton 4e paragraphe, à l'inverse, tu voudrais que ça soit sincère et qu'on aille jusqu'au bout. Je ne comprends pas..

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 19:28

Dans Demain les chiens de Clifford Simak, il y a un martien qui forge une philosophie qui permet à n'importe qui de comprendre instantanément ce qu'à à dire son interlocuteur, sans passer par le spectre des émotions et des ressentis personnels. Cette philosophie est perdue dans l'histoire mais elle aurait permis à l'humanité de faire des progrès hallucinants.

Je suis un gros gros gros fan de cette idée.

Le dialogue verbal en face-à-face c'est ce qu'il y a de mieux en termes de spontanéité et de réactivité de la pensée mais on ne peut pas faire abstraction du fait qu'il y en face de nous un autre être humain. Autrement dit, non seulement il y a l'imperfection du langage qui fait obstacle au dialogue mais il y a la fierté personnelle qui est une p***** de gangrène de l'esprit.

Faudrait pouvoir se détacher de son propre ego en fait. Séparer sa personnalité pour mettre de côté ses émotions. Bref, le "contact humain" disparaît, et on serait tous des robots \o/

C'est pénible de pas pouvoir devenir une machine hein ? Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 20:33

Je ne trouve pas. J'ai bien compris ton message, comme quoi... Smile

Tu ne penses pas qu'il est possible de se comprendre simplement en parlant ? Qu'il y ait parfois des couacs, c'est sûr, mais je ne crois pas que ce soit l'imperfection du langage et le fait d'avoir des émotions qui soient à mettre en cause, mais plutôt la grande perfectibilité de la plupart pour s'exprimer (exemple au-dessus) et trop d'ego, et donc de susceptibilité, oui.

r'Eve a écrit:Pas besoin d'être TH pour ne pas apprécier les idiots
Oui Smile Je pensais à la liste des problèmes rencontrés par les TH (un autre sujet).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 21:32

On peut se comprendre mais je maintiens qu'en plus de la nécessité d'avoir de la bonne volonté de part et d'autre, la fierté, les sentiments... et l'imperfection du langage posent problème. Ce dernier point ne s'applique qu'aux conversations de haut niveau (la question des sentiments, je veux bien le croire, relève plutôt d'un problème qui m'est personnel Very Happy )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 21:39

Nopheor a écrit:On peut se comprendre mais je maintiens qu'en plus de la nécessité d'avoir de la bonne volonté de part et d'autre, la fierté, les sentiments... et l'imperfection du langage posent problème. Ce dernier point ne s'applique qu'aux conversations de haut niveau (la question des sentiments, je veux bien le croire, relève plutôt d'un problème qui m'est personnel Very Happy )
Bien vu Smile Je ne me l'étais jamais formulé aussi clairement, mais ça parait évident.

Après, quand les sentiments s'en mêlent et que le langage devient poétique, on perd en signification précise. C'est peut-être cela qui te pose problème. Question

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 21:47

Je suis un peu embêté par ce raccourci sur les idiots.
Ce n'est pas parce qu'on a du mal à se comprendre que l'autre est nécessairement idiot.
On n'aura jamais par exemple la même notion du "tact"..

Moi j'ai une façon de penser, toi une autre. On essaye d'exposer les choses pour voir déjà si on se comprend. Il y a des raisonnements complètement inconscients que je fais, que j'essaie d'expliquer le mieux que je peux..

A te lire, j'ai l'impression que mes âneries te rassurent. "Cool il est idiot, je suis sûrement TH" Smile


Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 21:57

Point Kalthu:
Si je t'expliquais ce qui ne va pas, je te prendrais définitivement pour un idiot. Là, ce n'est pas le cas (bon, c'est aussi que je ne veux pas prendre la peine de traduire tes messages).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 21:58

Androgide : non ce qui me pose problème c'est le simple fait d'être en face de l'autre Very Happy mais c'est un autre débat

Zebra-Finch : "idiot" est peut-être exagéré, mais je comprends le terme dans la mesure où un zèbre qui cherche à avoir une conversation soutenue avec une personne soit qui ne suit pas, soit qui s'en fiche royalement s'expose à une sacrée frustration.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par ErikFromFrance le Jeu 18 Sep 2014 - 22:25

androgide a écrit:J'ai toujours ou presque cette impression qu'il y a un gouffre entre ce qui est dit et ce que l'on pense, qu'il y a d'énormes contournements de ce qui est notre vérité dans le but d'être poli ou paraître autre que l'on est.
Il y a un décalage évident et souvent nécessaire. Ensuite, la taille que l'on perçoit de ce décalage est subjective. Dans certains échanges sur ce forum, je suis obligé de travestir ma pensée pour ne pas enfreindre la charte. C'est particulièrement vrai sur la section du forum que tu as choisie pour y créer ce fil de discussion.


Je fais l'hypothèse que l'on peut tout dire avec tact et qu'il appartient à l'interlocuteur de ne pas prendre pour lui quelque chose qu'on lui aurait dit mais qui ne lui correspondrait pas.
Je ne partage pas cette hypothèse. Quand on se sent outragé, un langage contenu me semble incapable de communiquer adéquatement le degré d'outrage ressenti. C'est pour ça que notre langage contient des insultes et des obscénités. Si on supprimait les insultes du vocabulaire, d'autres expressions se teinteraient au fil du temps de toute la charge violente qu'on attribuait précédemment à d'autres mots, pour pouvoir manifester le plus justement possible ce qu'on a à communiquer.

Le problème de la précaution excessive vient des susceptibilités trop grandes.
A moins d'une intention véritablement cruelle de d'un interlocuteur, ce qui me semble rare, l'offense me parait tenir essentiellement à la personnalité de celui qui reçoit le commentaire et l'évalue par rapport à ses propres références culturelles. Donc je suis d'accord avec ça.

Je trouve aussi fautives les personnes qui sont dans une démarche de démontrer à tout prix, de vouloir faire changer l'autre d'avis ; c'est très intrusif et irrespectueux.
C'est pourtant une démarche de sincérité et de cohérence. Quant à la question du respect dans un tel cadre, j'aime bien une citation qui doit être de Johann Hari par rapport à des croyances erronnées et néfastes : "je vous respecte trop en tant que personne pour respecter vos idées".

Contrairement à toi, je trouve très faux les commentaires fréquents qui prétendent ne pas vouloir convaincre. Lorsqu'on présente un argument ou un témoignage, il me parait évident que ça a pour but de convaincre. Du coup, prétendre que ça n'est pas le cas me parait insincère. Il me parait aussi très irrespectueux de refuser la parole de celui qui veut convaincre. Si l'interlocuteur a quelque chose à dire pour exprimer que vous faites une erreur, refuser d'évaluer le fond de son propos c'est une forme de mépris. C'est un peu comme dire "parle à ma main!".

Je ne prétends pas que tout le monde peut se parler et s'entendre, mais on peut avoir aussi l'intelligence de reconnaitre une façon de penser complétement différente de la notre avec laquelle il sera sans doute impossible de s'entendre sur beaucoup de sujets, il nous appartient alors de souffrir de s'entendre sur le minimum et de ne pas forcément chercher plus loin.
Tout le monde n'a pas la même notion du minimum. cf. relativisme.

Ne peut-on pas tout se dire avec tact ? Ne peut-on pas tout entendre avec le minimum de recul nécessaire, avec assez de sérénité et de confiance en nous pour ne pas tout prendre personnellement ?
Non, on ne peut pas tout se dire avec tact pour les 2 raisons évoquées ci-dessus :
1) le tact gomme certaines idées.
2) ce qui définit le tact varie d'une personne à une autre et est particulièrement sujet aux interprétations de la personne qui reçoit le commentaire.

Je le dis avec franchise et tact (ne le prenez pas pour vous, c'est peut-être moi qui suis bizarre) : je trouve que les conversations ne sont pas satisfaisantes, ne vont pas au bout, que même les gens qui tombent d'accord le font superficiellement, sans égratigner la surface d’interactions fades. J'espère aussi que les amitiés dépassent de loin l'échange de bons mots et de clins d’œil, j'espère que les échanges par mp sont grandioses et que de vrais échanges sincères existent. C'est comme ça que je ressens le forum, que je trouve bien. Je trouve qu'il pourrait être potentiellement génialissime.
Des personnes différentes ont des notions différentes de ce qui est bien (ou génialissime). J'observe notamment une division entre des gens comme moi, très attachés au fond des commentaires et au monde réel, avec une tendance à s'exprimer de manière abrupte (violence des mots), et des personnes qui s'attachent plus à la forme et aux sentiments, avec un détachement de la réalité qui par contraste me paraitra abrupt (violence des idées).

Quand on a des modes de fonctionnement différents, il est difficile de dialoguer. C'est comme si on parlait des langues différentes.

ErikFromFrance
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2860
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 38
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Zebra-Finch le Jeu 18 Sep 2014 - 22:45

Nopheor : oui je comprends bien, c'est pourquoi moi je mettais Angrogide et moi sur un pied d'égalité (à vrai dire je préfère éviter le concours de QI), simplement en considérant qu'il s'agit d'intelligences différentes.

Androgide : c'est sûrement un problème de langage à mon sens. Je sais pas comment communiquer avec toi. Ce n'est pas pour autant que je te considère comme idiot, bien au contraire j'adhère complètement au fait que l'émotionnel biaise les interprétations. Moi le premier à sur-analyser. J'essayais de répondre au mieux à tes questions. Wink

Erik : +1. Tu résumes bien ce que j'ai voulu dire.

Zebra-Finch
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 22:51

C'est pas si évident Erik.
Look, quand je m'exprime, ce sont mes "sentiments" qui parlent et je suis abrupte dans mes propos (je préfère dire maladroite dans les mots que j'emploie)
Encore une fois je ne suis pas claire mais je sais que le message sera saisi Wink

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 22:52

@ Erik : cf ce que je t'avais dit ailleurs sur ta façon d'interpréter de manière peu subtile pour mettre en avant ta logique froide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par r'Eve le Jeu 18 Sep 2014 - 22:58

androgide:
Tu me plais toi !
Dans le genre je lance des pavés dans la marre ... ^^
Ca va bientôt s'finir en buffet froid ici Laughing

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne se parle -t-on pas franchement ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum