Humeur (ou pas)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Mer 17 Sep 2014 - 23:48

Je crois que rien ne fait sens dans l'absolu. Quelque chose peut faire sens pour quelqu'un et pas pour quelqu'un d'autre. C'est subjectif.
Exemple : pour moi ça ferait sens que je me suicide. D'autres pensent que ça ne ferait pas sens.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 0:22

Ça ne rime à rien cette posture. Grandis un peu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Jeu 18 Sep 2014 - 0:27

Ce n'est pas une posture. C'était un exemple.
J'aurais pu en prendre un autre mais comme c'était précisément de cela qu'on était en train de parler, j'ai pensé que c'était le plus pertinent.

Rien ne t'oblige à venir sur ce fil si tu n'aimes pas ce que tu y trouves, et encore moins si tu n'as aucune contribution à y apporter (autre que l'inepte et méprisant "grandis un peu").

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par medusa le Jeu 18 Sep 2014 - 2:16

le sens on s'en fout ou on s'en fout pas alors? Smile

vivre je connais: désolée je ne suis pas capable d'oser le prétendre.

intrigant ne veut pas dire paradoxal, beaucoup de choses peuvent m'intriguer comme l'observation d'une interaction, l'effet que peut me faire une musique, l'apparition d'un visage dans un tronc d'arbre, une théorie ou autre, et ce tous les jours.

pas de preuve donc il n'y a rien? l'adn n'existerait pas si nous ne disposions pas des moyens technologiques qui nous ont permis de l'observer?

végé et tout le toutim semble devoir être précisé, cela signifie que je suis végétarienne, je fais très attention à ce que je mange et au peu de produits que je peux acheter (provenance, bio si possible, composition, matières, emballages), minimalisme, je n'ai pas de voiture,je ne me maquille pas, je m'informe régulièrement pour voir si je dois éventuellement changer une habitude, j'ai bien conscience de certaines choses puisque j'ai grandi la dedans, de ce fait je ne comprend pas ton avant-dernier passage.

la facilité a ses avantages mais c'est vrai que j'explore aussi l'adversité (que je dépasse ou pas). pour moi elle est formative ou destructive selon la manière dont je la gère, ses effets peuvent aussi évoluer dans le temps. de même je peux apprécier la facilité comme m'y ennuyer et ne la rechercherais pas systématiquement.

je peux utiliser la confrontation pour savoir où je me situe entre deux extrêmes ou pour savoir de quelle manière je conscientise les choses pour voir ce que je peux approfondir ou écarter, je n'affirmerais pas que tu puisses la rechercher pour les mêmes raisons puisque je ne suis pas dans ta tête, c'est peut-être pour le plaisir de détruire, peut-être ai-je tort de penser comme je pense, peut-être autre chose....

le langage a ce soucis de baser l'échange sur des mots dont on suppose que la signification est commune à tout les participants. il peut donc être source de déformation ou de non-compréhension, mais peut aussi permettre l'observation de l'orientation des pensées de l'autre ou l'orientation de ses propres pensées,de l'apprentissage d'un nouveau sens à un mot déjà connu, d'associations rigolotes,... il rapproche, indiffère ou éloigne les personnes. il peut créer comme il peut détruire, selon le sens qu'on souhaite lui donner.

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Jeu 18 Sep 2014 - 2:44

vivre je connais: désolée je ne suis pas capable d'oser le prétendre.
Je voulais juste dire "par opposition à la mort".

Mais c'est un débat intéressant que de savoir si on doit attendre la potentialité de l'existence. Ce serait peut-être le principal argument anti-suicide utilisé : "le meilleur est à venir", "garde l'espoir", "tu peux encore découvrir des choses ou des gens intéressants", etc. Oui c'est un discours d'espoir et positif. Je ne veux pas cracher sur le positif car j'en ai besoin. Par contre je suis d'avis qu'à un moment donné on a assez vécu pour avoir une assez bonne idée de ce qui nous attend en ce bas monde. Il est possible que je n'ai pas assez vécu pour le savoir, néanmoins à l'heure actuelle je préférerais prendre le risque de passer à côté de belles choses, qui me semblent fort improbables, plutôt que de continuer à supporter toutes les difficultés. Surtout que je connais mon rapport aux "belles" choses, il est assez déprimant.
Je pense que ce discours "le meilleur peut encore arriver" est naïf et que cet espoir n'est basé sur aucune certitude.

beaucoup de choses peuvent m'intriguer comme l'observation d'une interaction, l'effet que peut me faire une musique, l'apparition d'un visage dans un tronc d'arbre, une théorie ou autre, et ce tous les jours.
C'est une grande force de pouvoir être intrigué à ce point. Je crois qu'il n'y a plus grand-chose qui m'intrigue.

pas de preuve donc il n'y a rien? l'adn n'existerait pas si nous ne disposions pas des moyens technologiques qui nous ont permis de l'observer?
Oui on peut débattre. On peut "espérer" (là encore, le même mot) que dans le futur on découvre des preuves de l'existence de choses qu'on n'a pas encore découvert aujourd'hui. Personnellement pour Dieu et pour quelque chose après la mort, je ne crois pas qu'on découvrira jamais quoi que ce soit. Mais je concède que ça peut évidemment être le cas dans d'autres domaines, notamment en science.

végé et tout le toutim semble devoir être précisé, cela signifie que je suis végétarienne, je fais très attention à ce que je mange et au peu de produits que je peux acheter (provenance, bio si possible, composition, matières, emballages), minimalisme, je n'ai pas de voiture,je ne me maquille pas, je m'informe régulièrement pour voir si je dois éventuellement changer une habitude, j'ai bien conscience de certaines choses puisque j'ai grandi la dedans, de ce fait je ne comprend pas ton avant-dernier passage.
Je faisais simplement allusion à ton concept de faire confiance à la planète. Justement, il serait plus logique de faire confiance aux humains, en espérant qu'un maximum d'entre eux adoptent une posture telle que la tienne. C'est un débat intéressant de savoir si la prévention réalisée de nos jours à l'école suffira à faire des personnes citoyennes dans 20 ans, non corrompues par des concepts comme l'argent. Je suis plutôt pessimiste (pour changer) mais j'admets que c'est débattable.

la facilité a ses avantages mais c'est vrai que j'explore aussi l'adversité (que je dépasse ou pas)
Sur le plan théorique je devrais avoir la même posture. Après quand on va trop mal on arrête le plan théorique et on fuit tout ce qui peut faire du mal, y compris donc se confronter à l'adversité.

je n'affirmerais pas que tu puisses la rechercher pour les mêmes raisons puisque je ne suis pas dans ta tête, c'est peut-être pour le plaisir de détruire
Ce n'est pas pour le plaisir de détruire. Du moins pas consciemment. Après je ne sais pas, peut-être que je suis un être encore plus médiocre que je ne le croyais et que mon inconscient vient de se rendre compte qu'il prenait du plaisir à détruire... Pas mon conscient en tout cas.

le langage a ce soucis de baser l'échange sur des mots dont on suppose que la signification est commune à tout les participants. il peut donc être source de déformation ou de non-compréhension
Exactement. La définition des mots est fondamentale lorsque l'on commence à échanger sur un sujet. Il n'y a rien de pire que débattre avec des définitions différentes !

mais peut aussi permettre l'observation de l'orientation des pensées de l'autre ou l'orientation de ses propres pensées,de l'apprentissage d'un nouveau sens à un mot déjà connu, d'associations rigolotes,... il rapproche, indiffère ou éloigne les personnes. il peut créer comme il peut détruire, selon le sens qu'on souhaite lui donner.
Certes.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par IndianaJoan le Jeu 18 Sep 2014 - 4:14

Pardon, je me permets de m’immiscer sur le fil.
   Cette envie de "rien", je l'ai longtemps eue, sans savoir d'où ça venait. Je ne parle pas de la dépression que j'ai eue il y a quelques années, où j'avais l'absence de toute envie. Non, je parle d'un profond désir de néant.
   A savoir, je suis profondément matérialiste, et je n'ai aucune croyance de type religieux. Je doute de tout, constamment. La "vérité" n'existe pas pour moi, juste les faits. Et ce que je perçois comme des faits peuvent très bien n'être que le jeu de mes perceptions.
Je me rappelle, étant petite, me regarder dans le miroir, perdue dans "c'est quoi, 'être' " jusqu'à ce que ça n'ait plus de sens. Jusqu'à ce que le fait même de s'interroger perde tout sens. Je déborde un peu de ce que je voulais dire, mais c'est aussi pour poser le contexte.
   Je ne vais certainement pas sortir un couplet ridicule sur "la vie vaut d'être vécue". On est et c'est ce qui est, point. C'est ce que je pense.
   Je pensais être atteinte d'une sorte de mélancolie chronique et essayais de m'étourdir de perceptions pour me donner l'impression d'exister. Quand, surprise, on m'a diagnostiqué un dysfonctionnement physique - de la thyroïde - récemment, qui aurait débuté dans mon enfance, au moment où j'ai perdu ma "joie de vivre". Et , une fois traitée correctement, j'ai trouvé l'envie de faire. Alors que j'avais admis depuis longtemps que j'étais d'un caractère spleeneux sans prise avec le réel. Je n'ai pas encore de recul sur la question, c'est une découverte trop récente pour ça (et je m'attends tous les jours à retrouver mon état d'esprit "habituel"), mais je découvre encore des nouvelles sensations (je ne savais pas ce qu'était vraiment la faim, ni le sommeil...). Et tout ça transforme ma vision des choses. A trente ans, c'est un peu perturbant. Une sorte de remise en cause des fondations, en quelque sorte. J'ai encore du mal à croire que des hormones peuvent influencer à ce point ma façon de penser.
Bref, tout ça pour te donner une éventuelle piste de réflexion basée sur mon vécu personnel. Peut-être que c'est complètement déplacé et inutile, mais au cas où...
Bon courage sunny

IndianaJoan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 32
Localisation : tête en l'air, pieds sur terre et nez dans un bouquin

http://www.zebrascrossing.net/t17945-puisqu-il-faut-bien-commenc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Jeu 18 Sep 2014 - 4:34

Merci de t'être immiscée : )

J'ai connu quelqu'un qui avait aussi eu ce problème de thyroïde. Je crains hélas de ne pas être dans ce cas : ( J'aurais aimé... Après j'en suis à un tel point, je devrais peut-être m'en assurer auprès d'un médecin...

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par medusa le Jeu 18 Sep 2014 - 21:52

Spoiler:
androgide a écrit:Grandis un peu.
c'est valable pour moi dans le sens d'accepter d'assumer certaines choses, sa vie comprise. même si j'ai le taf, appart, tout ça, il y a effectivement des aspects que je n'accepte pas et ne parviens pas à assumer. j'ai toujours pleins de bonnes raisons pour ne pas m'engager et je ne m'accepte pas comme je suis, je ne m'aime pas trop.

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Jeu 18 Sep 2014 - 23:17

Grandir est un verbe intéressant. Il y a la fameuse citation "si devenir adulte c'est ça alors je préfère ne jamais grandir". On peut la dériver à l'infini. Par exemple "si grandir c'est perdre toutes ses illusions alors je préfère ne jamais grandir".

J'en aurais une autre définition pour androgide (et bien d'autres). C'est celle d'accepter que la mort est quelque chose qui existe. Ne pas l'accepter, se voiler la face, c'est avoir besoin de grandir.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 0:52

Devinez qui j'imite !

La mort, c'est tellement mieux que la vie ! Pourquoi personne n'ose parler de la mort ? Il y a tant d'hypocrisie... Pourquoi les gens se reproduisent ? Pourquoi préférer l'existence au vide ??

Mode repeat puissance mille...

Propos modérés

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 0:59

Effectivement, tu craques complètement.

Je ne peux que copier-coller ce que j'ai écrit hier :
Rien ne t'oblige à venir sur ce fil si tu n'aimes pas ce que tu y trouves, et encore moins si tu n'as aucune contribution à y apporter (autre que l'inepte et méprisant "grandis un peu").

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 1:08

Tu sais qu'il existe des gens avec de vrais problèmes pour qui le suicide n'est pas juste un sujet de dissertation fun ??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 1:11

Tu sais, la présence de personnes comme toi donne juste envie de se barrer de ce forum.

Tu sais je connais par coeur cette problématique de "vrais problèmes" "faux problèmes". Il n'y a rien de plus subjectif.

J'ai une gueule à être mort de rire ? Ce que j'écris te fait marrer ?


Dernière édition par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 1:13, édité 2 fois

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par IndianaJoan le Ven 19 Sep 2014 - 1:12

Euh, et si c'était pas un sujet de "dissertation fun"? Tu imagines l'impact?
  (je ne faisais que passer, je repars dans les limbes du forum)

IndianaJoan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 32
Localisation : tête en l'air, pieds sur terre et nez dans un bouquin

http://www.zebrascrossing.net/t17945-puisqu-il-faut-bien-commenc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 1:20

Bah, arrête de prendre ton cas à la légère alors.
MrsIndianaJoan a écrit:Euh, et si c'était pas un sujet de "dissertation fun"? Tu imagines l'impact?
  (je ne faisais que passer, je repars dans les limbes du forum)
Et l'impact de sa pub pour le suicide ?? Oui, repars.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 1:23

Parce que j'ai l'air de prendre mon cas à la légère ??

Je crois que tu n'as rien compris sur la façon dont une personne qui va mal peut aborder l'existence et le suicide.

De la pub ?? Je me suis contenté d'aborder le sujet.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par david50 le Ven 19 Sep 2014 - 1:23

Je pris la décision de ne pas me détruire corporellement. Le suicide est aussi un crime passionnel, remède efficace, certes, mais d'un si naïf mauvais goût. Je m'anéantirais plus subtilement, je vivrais à petit feu.

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 1:25

Source ?

(passionnel, ça dépend)

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 1:37

Androgide, reprenons tes contributions à ce fil jusque là :

1) Tu balances des pavés de Nietzsche sur le nihilisme. On va dire que ça partait pas (encore) trop mal.
2) Tu fais la blague du type qui saute d'un immeuble.
3) Tu prétends que je boude, que je n'ai pas de raison de déprimer, que je suis un enfant, que je me suis créé un monde alternatif.
Je te réponds de manière détaillée, notamment sur le suicide et sur les raisons de déprimer. Tu ne réagis pas à mes propos.
4) Un peu plus tard, tu prétends que j'adopte une posture, qui ne rime à rien, et que je dois grandir.
5) Tu viens me parodier et tu m'insultes (propos modérés).
6) Tu prétends que mes problèmes sont faux et que je disserte pour le fun.
7) Tu prétends que je prends mon cas à la légère et que je fais de la pub pour le suicide.

Tu ne prends pas plaisir à venir intervenir sur "mon" fil, et je ne prends pas plaisir à te lire.
Je crois qu'il serait bon que tu t'en tiennes là, merci.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 1:40

Tu voulais de la franchise... Je ne suis pas Cyril...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 3:24

Tu t'es inscrit la semaine dernière et tu ne supportes déjà plus d'être sur ce forum ? Parfait, supprime ton compte.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 10:09

Il se trouve que j'ai aussi croisé des personnes intelligentes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Ven 19 Sep 2014 - 13:36

Tu as écrit "avoir croisé beaucoup de cons sur ce forum".

Mais je rectifie : tu n'aimes pas ce fil et c'est réciproque. Donc : barre-toi de ce fil. (c'est peut-être plus explicite ainsi que mes invitations précédentes).

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 13:56

Je n'ai pas écrit ça littéralement. Je parlais de hier et de cons de compétition.

Je ne reviens plus, ok.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Wall-E le Dim 21 Sep 2014 - 0:11

[remarque en passant : et voilà, androgide a supprimé son compte, une semaine après l'avoir créé, pourrissant ce fil au passage... Trop merci]

J'ai fait le test de l'Ennéagramme. La plupart des phrases qui suivent conviennent, même si je pense bien qu'il y a pas mal d'effet Barnum dans ces 9 profils.

Type de l'Ennéagramme 1 - Le Réformateur

Perfectionnistes, responsable, fixés sur l'amélioration
1. Le Réformateur

Les gens de ce type de personnalité tiennent essentiellement à améliorer les choses parce qu'ils pensent que rien n'est jamais tout à fait suffisamment bien. Cela en fait des perfectionnistes qui désirent réformer et améliorer; des idéalistes qui s'efforcent de faire de l'ordre dans le chaos omniprésent.

Les 1 ont un regard perçant sur les détails. Ils sont toujours au courant des défauts, les leurs, ceux des autres et ceux relatifs aux situations dans lesquelles ils se trouvent. Cela déclenche un besoin d'améliorer, qui peut être bénéfique pour tous les intéressés, mais qui peut également devenir un lourd fardeau à la fois pour le 1 lui même, et pour ceux qu’il essaye de réformer.

L’incapacité à atteindre la perfection qu’ils désirent nourrit leurs sentiments de culpabilité d’avoir échoué, et alimente un début de colère contre un monde imparfait. Les 1, toutefois, ont tendance à se sentir coupable de cette même colère. La colère est une "mauvaise" émotion, et ils s'efforcent sincèrement et de tout leur cœur d’être "bons". La colère est donc vigoureusement réprimée, et n’est extériorisée que dans de rares moments d’un tempérament explosif, mais se manifeste le plus souvent dans des comportements de substitution moins évidents : l’impatience, la frustration, l’agacement et un jugement critique. Pour cette raison, ils peuvent être difficiles à vivre. Du côté positif, ils ont tendance à être fidèles, responsables, des amis et partenaires compétents.

Des 1 sont des personnes sérieuses, ils ont tendance à avoir des principes moralement élevés, ils sont compétents et sans compromis. Ils suivent les règles et attendent des autres qu’ils en fassent de même. Parce qu'ils croient pleinement en leurs convictions, ils sont souvent d'excellents leaders qui peuvent inspirer ceux qui les suivent par leur propre vision d'excellence. Les 1 sont souvent les fers de lance des mouvements de réforme.

Les 1 sont souvent déterminés et ambitieux et sont parfois accrocs au travail. Mais quel que soit leur engagement professionnel, ils sont assurément actifs, des gens à l’esprit pratique qui font ce qui est à faire. Ce sont des organisateurs nés, ils font des listes et accomplissent toujours ce qui est sur la liste jusqu’au bout, les derniers à quitter le bureau, les premiers à y revenir, assidus, fiables, honnêtes et dévoués.

L'acharnement à poursuivre leur idéal en fait souvent des personnes tendues qui ont du mal à se détendre et qui se privent inutilement d'un grand nombre des plaisirs innocents de la vie. Ils ont tendance à être émotionnellement réprimés, mal à l'aise dans l'expression des sentiments tendres, ils voient généralement l’émotivité comme un signe de faiblesse et un manque de self-control. Ils sont rarement spontanés. Toutefois, ils ont de multiples intérêts et talents, ils sont autonomes et rarement à court de choses à faire.

Les 1 sont souvent intelligents et indépendants et peuvent facilement croire être des 5, mais contrairement aux 5, ce sont essentiellement des gens d'action, pas des penseurs. Les 1 sont souvent inquiets et anxieux et peuvent parfois se croire 6, mais ils sont beaucoup moins associatifs que les 6 et leurs normes ne sont pas atteintes par la recherche du consensus avec un groupe. Enfin, la recherche inlassable de la perfection peut devenir destructrice et les mener à la dépression. Dans ces moments, un 1 peut se prendre pour un 4. Mais les 4 ont une tendance à l'auto-complaisance alors que les 1 sacrifient leurs propres désirs. Les 4 sont émotionnellement expressifs, tandis que les 1 sont émotionnellement entravés.

Wall-E
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur (ou pas)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum