Echo Lalie

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014 - 20:28

Ne plus jamais oublier que "aimer" ne peut se conjuguer au passé.
Merci Mepub.

Faire le deuil de mes amours, c'est comme si on me demandait de renoncer à ce qui m'a rendu vivante.


Parce qu'on croit que la nuit est de notre côté
Pour faire du cinéma, sans lumières c'est risqué
Alors qu'elle n'en peut plus de tous ces cabotins
Qui se croient tout permis dès qu'ils n'y voient plus rien

L'amour

Parce que cet oeil qu'on a sur nos gestes imbéciles
Se ferme, dépité, quand l'amour se profile
Et que dès lors on a plus de temps qu'il n'en faut
Sans une canne en main pour se prendre un poteau

L'amour est très surestimé

Parce qu'on se sent minable avant de s'y frotter
Au point que le sentir aussi près fasse douter
Au point que de trouver fait se sentir coupable
Ou méfiant, car enfin, on était si minable

L'amour est très surestimé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014 - 20:47

.


Dernière édition par Lalie le Mar 16 Sep 2014 - 8:07, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014 - 20:48

C'est la chanson, la vidéo... Moi je ne poste que des chansons... pour les discours, on a juste à écrire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Stock de proses de Numero6

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 21:30

Lues, vues, cro amusée.

A part qu'il a ren pigé à l'ocytocine...

Mais qui faire...



Dernière édition par Lalie le Mer 17 Sep 2014 - 18:37, édité 5 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 21:46

.


Dernière édition par Lalie le Mar 16 Sep 2014 - 8:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 15:11

Flûte...
Pas encore eu le temps de bosser la prose de Numerosis.
Tant pis, ce sera pour demain.

Un texte de Marie Balmary sur le transfert:
"Une patiente me dit qu'elle voudrait m'offrir des fleurs; beaucoup, beaucoup de fleurs... et je réalise en imaginaire ce qu'elle me dit, que l'espace dans lequel je l'accueille serait en fait non pas orné par toutes ces fleurs, mais envahi. Elle n'a évidemment pas conscience d'un désir de m'envahir et ce faisant de me faire une certaine violence. Mais si je transcris ce qu'elle croit être un désir de me faire plaisir en termes d'évènement dans la réalité, je n'aurais plus la place de remuer. Je lui fais part de cette réflexion qui, pour ainsi dire, la prend à contre-pied d'un désir conscient de faire quelque chose d'agréable pour moi. Elle ne pourrait rejeter mon intervention, si je ne continuais pas le mouvement par lequel, ayant retourné le sens de son acte imaginaire, je l'invite à se retourner elle-même; vers qui? de quelle manière a-t-elle, elle -même, était envahie d'attentions, encombrée de dons? Se dessine alors la figure d'une parente dont "l'amour" était si possessif qu'elle avait en fait vécu en assiégée les cadeaux dont elle était apparemment comblée. Mais sans oser le dire. Dans cet exemple, c'est la patiente qui rejoue l'offense croyant que l'offense était un bienfait et me met à la place qu'elle occupait elle-même."
In "Le sacrifice interdit"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 16:21

Numéro06 c'est l'Anttisthène de Z.C.
Moi je ne suis que Diogène...

Diogène étant allé le voir pendant sa maladie, lui dit : « As-tu besoin d’un ami ? » Une autre fois il prit un poignard et alla le trouver ; Antisthène s’étant écrié en sa présence : « Qui me délivrera de mes maux ? — Ceci, dit Diogène en montrant le poignard. — Je parle de mes douleurs, reprit-il, et non de la vie.» [19] Il paraît, en effet, qu’attaché à la vie, il supportait impatiemment la souffrance. J’ai fait sur lui les vers suivants :

Tu fus chien pendant ta vie, Antisthène, mordant le vice, sinon avec les dents, du moins par tes discours. On dira peut- être que tu es mort d’épuisement : eh qu’importe ? Par une route ou par une autre il faut toujours descendre aux enfers.

Putain, c'est beau ce que j'écris !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 17:46

P****, je n'ai encore rien compris au film, là présentement je croyais que tu nous la jouais en mode Priape...

Faut que je revois mes classiques...

Après les totocrates, je vais lire socrate.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 19:57


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 20:28

Hiiiiiiii ! Ca me fait flipper ton truc!

Chut... j'étudie le pas hqilibre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 21:29

Hiiiiiiii ! Ca me fait flipper ton truc!

Tu parles de mon avatar ???

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 6:49

Ames sensibles s'abstenir:


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Numero6 le Mar 16 Sep 2014 - 8:31

Je me réveille ce matin en constatant un truc affreux, je n'ai toujours pas lu la présentation de Lalie, je n'ai pas li Lalie

Lalie a écrit:Dans bien des familles à "forte ambition éducative", des enfants ont même dû demander pardon d'avoir fait un reproche.
"Le sacrifice interdit" de Marie Balmary

C'est toujours surprenant de lire ce que la majorité des gens considèrent comme anormal, c'est un bon repère pour identifier les éléments du monde à l'envers, celui dans lequel on traine sa carcasse.

Lorsque j'avais vu le film "La famille Tenenbaum", les ressorts comiques reposent sur les comportements zarbis de cette famille de surdoués. Je me suis ennuyé, je ne voyais pas pourquoi certains dialogues étaient comiques, trop banals, trop familiers.

Pour la lecture de Mars de Fritz Zorn, à part l'introduction savoureuse, ce bouquin m'est tombé des mains. Je ne voyais pas ce que sa famille avait de si particulier, je ne m'arrêtais que sur les particularités de vie qu'apportent la fortune.

Il ne devait y avoir sur tout qu'une opinion, car une divergence d'opinion eut été la fin de tout. Aujourd'hui je comprends bien pourquoi, chez nous, une divergence d'opinion eût été un équivalent d'une petite fin du monde: nous ne pouvions pas nous disputer [...] Je doute d'avoir appris de mes parents le mot "non".

Je ne voyais pas ce qu'il y avait de si particulier. Dans notre famille, émettre une critique ne se concevait pas. Si l'un d'entre nous avaient eu ce projet, nous l'aurions regardé comme un pur idiot, comme quelqu'un qui avait décidé de mettre les doigts dans la prise.

Les personnes plongées dans un monde à l'envers deviennent partie intégrante de ce monde, ne voient plus le monde normal comme la référence. Il ne sert à rien de leur montrer l'anormalité de leur monde. Même phénomène que l'endoctrinement sectaire.

Tu remarqueras que j'ai l'effort de ne pas utiliser les termes homme ou femme. Tu peux ranger ton sécateur.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5526
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Numero6 le Mar 16 Sep 2014 - 8:33


Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5526
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 8:39

Tu peux relire ma présentations, je viens de la changer. Y'a des gensses qui pourraient y croire.




Dernière édition par Lalie le Mer 17 Sep 2014 - 18:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 8:46


Tu m'as nouée quelque chose quand tu dis:

"Je ne voyais pas ce que sa famille avait de si particulier, je ne m'arrêtais que sur les particularités de vie qu'apportent la fortune.

Il ne devait y avoir sur tout qu'une opinion, car une divergence d'opinion eut été la fin de tout. Aujourd'hui je comprends bien pourquoi, chez nous, une divergence d'opinion eût été un équivalent d'une petite fin du monde: nous ne pouvions pas nous disputer [...] Je doute d'avoir appris de mes parents le mot "non".

Je ne voyais pas ce qu'il y avait de si particulier. Dans notre famille, émettre une critique ne se concevait pas. Si l'un d'entre nous avaient eu ce projet, nous l'aurions regardé comme un pur idiot, comme quelqu'un qui avait décidé de mettre les doigts dans la prise."
J'ai mis 45 ans à comprendre ça, je me sens nulle à chier.
Alors, moi, j'aurais bien aimé avoir entre les mains un bouquin qui me le montre un peu plus tôt. Ça me donne envie de chialer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 8:56

Dans notre famille, émettre une critique ne se concevait pas. Si l'un d'entre nous avaient eu ce projet, nous l'aurions regardé comme un pur idiot, comme quelqu'un qui avait décidé de mettre les doigts dans la prise."

Il vaut mieux tard que jamais.
Moi à 36 ans je suis en guerre contre la terre entière, mais j'ai fais la paix avec ma famille.
Et je dirai que dans ma dépression, ils me soutiennent sans rien chercher pour eux.
Ils m'aident car en un sens, ils me connaissent et sentent ma douleur.
Ma mère a même été jusqu'à reconnaître certains 'tords' dan mon éducation.
Je pose des guillemets car pour moi, ce ne sont pas des tords. Elle a juste fait du mieux qu'elle pouvait avec moi. Et cela n'était pas facile...

Et le plus marrant vient de mon petit garçon de 5 ans.
Pour moi, il n'a pas de famille mais des familles, car je suis divorcé.
Hors lui n'a qu'un rêve, réunir la famille.
Il me le dit souvent, réunir les deux parties et je pense qu'il y arrivera.
Pas que je revive avec mon ex-femme, mais quand je le vois en parler du haut de ces 5 ans, je me dis quelle volonté et quelle pertinence.

C'est chouette d'avoir participé à la naissance d'un demi-dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Numero6 le Mar 16 Sep 2014 - 8:58

Je ne sais pas si ce livre aurait pu faire son effet plus tôt.

Il m'aura fallu un choc affectif pour entendre. Il m'a fallu trois psy pour accepter que leur réaction commune d'effarement n'était pas un masque théâtral pour me faire passer un message, mais juste une réaction humaine.

Et même encore maintenant, j'ai plus tendance à vouloir les assurer que ce n'était pas si grave que ça. C'est qu'ils me font peur ces cons !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5526
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Numero6 le Mar 16 Sep 2014 - 9:08

Dans l'expérience de Milgram reprise à la télévision sous le titre "le jeu de la mort", quelque soit les manipulations et méthodes pour obtenir une soumission à l'autorité, il y a un phénomène que je ne me souviens pas avoir vu décrit.
Dans le commentaire, il est fait référence au débat intérieur des participants qui intervient vers 180 Volts, et surtout pour ceux qui refusent d'aller plus loin.

Au départ, le candidat est incité à s'identifier à la victime et je pense que les limites qu'il s'impose se calquent sur ce qu'il s'imagine pouvoir supporter lui-même. En France, on vit avec du 220 V, alors les 180 V sont la limite haute de ce que les gens considèrent comme dangereux : mettre les doigts dans la prise. C'est déjà surprenant, car c'est l'intensité qui tue, pas le voltage. C'est déjà un premier point étonnant : ce qui conduit les gens à jauger du mal qu'ils font. Les bases de cette évaluation sont tout à fait irrationnelles. Le mal que l'on fait, nous n'en avons pas une mesure fiable, le plus surprenant c'est que les cris de douleurs du comédien ne semble pas influencer les candidats. Entendre la douleur ne nous suffit pas, il nous faut la rationaliser pour en tenir compte. Surprenant. Quelle douleur sommes-nous prêts à accorder à l'autre ? Quel seuil nous parait raisonnable dans la plainte ?

A partir de quand une connasse qui se plaint de souffrir de ta fumée de cigarette va-t-elle provoquer chez toi l'acceptation de sa plainte ?

Ce n'est pas une question banale. Dans la vie de tous les jours, les "victimes" deviennent de véritables tyrans. L'Empire du Bien fait des ravages.

Nous ne sommes pas programmés pour "entendre" toutes les douleurs. Et heureusement. Sinon, les gamins n'iraient jamais se coucher, les femmes ne feraient jamais la cuisine et les poireaux fragiles et souffreteux seraient les rois du monde.

Mais ce que je relève surtout de l'attitude de ceux qui renoncent à infliger la "punition", c'est qu'ILS S'EXCUSENT DE NE PAS CONTINUER. Quelque soit leur formulation, ils s'excusent de rompre la logique du jeu, ils s'excusent de priver le supplicié de la chance d'un gain.

Et leurs excuses ressemblent à un aveu de faiblesse.

Ils ne dénient pas le bien-fondé des assertions de la présentatrice, ni ne s'opposent aux encouragements du public, ils s'excusent de ne pas aller plus loin. Et, mais là je crois que j'interprète un peu trop, je crois qu'ils en souffrent, un peu, quelque part.

Sauf un, celui qui porte une veste de cuir, il me semble qu'il ose manifester sa désapprobation, mais tout en douceur, et à la fin, sa phrase ressemble à l'aveu d'une défaite, l'aveu d'une faiblesse, il avoue ne pas être capable d'aller plus loin.

Pour défendre les valeurs du bien, ils s'excusent de leur incompétence à appliquer les consignes du mal.

Et bien, dans mon monde familial à l'envers, je n'ai pas fait mieux. Il n'y a que la faiblesse qui permette d'échapper à une certaine logique, j'ai du accepter de me voir considérer comme une gentille fiotte. J'ai passé mon temps à m'excuser de ne pas être à la hauteur. Je ne sais pas ce qui a pu me donner la prétention de penser qu'il y avait quelqu'un à sauver à l'intérieur, mais j'avais ce sentiment diffus que, d'une manière ou d'une autre, il fallait que je feinte.

A partir de quand une plainte mérite-t-elle d'être entendue ?

Je dirais : quand on a pas le choix.

A partir de quand une sanction mérite-t-elle d'être interrompue ?

Quand l'effet produit semble supérieur à la douleur escomptée.

C'est une des raisons pour lesquelles je ne sais jamais dire si ma plainte est recevable. Se plaindre, chez moi, cela n'a rien de spontané, c'est toujours une stratégie. C'est un outil, un bouclier, ce n'est plus depuis longtemps l'expression d'un ressenti.

Pour moi, une bonne plainte bien aboutie nécessite deux éléments : premièrement, se dévaloriser pour montrer un seuil d'encaissement inférieur à celui escompté, et deuxièmement, pour espérer être entendu, ne jamais mettre en cause le tortionnaire, ce qui pourrait accentuer une réaction de déni : tu n'y es pour rien si tu me fais mal, c'est moi qui suis une merde qui n'encaisse pas, mais je comprends parfaitement que la sanction était justifiée.

C'est pourquoi je n'envisage de me plaindre non pas quand je souffre, mais seulement quand j'ai besoin de me protéger. Sinon, à quoi cela sert-il ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5526
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 10:42


Allo, ici écholalie....


Dernière édition par Lalie le Mar 16 Sep 2014 - 15:17, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 13:07

.


Dernière édition par Lalie le Mar 16 Sep 2014 - 15:43, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 14:59

Où est le doc fraichement diplomé?

J'aurais bien aimé causer avec lui du syndrome de Munchausen.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Bliss le Mar 16 Sep 2014 - 15:04

!


Dernière édition par )))ç le Mer 13 Jan 2016 - 14:52, édité 1 fois

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Invité le Mar 16 Sep 2014 - 15:13

C'est la modo qu'a pas été gentille avec lui?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Bliss le Mar 16 Sep 2014 - 15:19

!


Dernière édition par )))ç le Mer 13 Jan 2016 - 14:52, édité 1 fois

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echo Lalie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum