Curtains down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Curtains down

Message par Lilyh le Jeu 4 Sep 2014 - 14:47

Bonjour à tous,

J'ai longuement hésité à m'inscrire et rentrer en contact direct avec vous, sur ce forum. Je suis restée longtemps lectrice anonyme, incapable de trouver le courage de sauter le pas, et pourtant ... me voilà aujourd'hui. Je vais essayer de faire court, d'une part pour faciliter votre lecture, mais aussi parce que j'ai peur d'en dire trop, une fois de plus.

Depuis toute petite, je sens, je sais, je comprends que ma manière de fonctionner est atypique. Mon entourage, que ce fusse ma famille ou mes professeurs, a toujours pressenti cela aussi par rapport à ma façon de m'exprimer, mes centres d'intérêts, et toutes ces choses que je comprenais parfois mieux que les adultes et qui auraient dû m'être parfaitement inconnues à mon âge. J'ai longtemps été brillante en classe sans fournir le moindre effort, me laissant aller à une curiosité naturelle contrebalancée par une inaptitude de concentration et un ennui facile. Le contexte familial dans lequel j'ai grandi a fait que ces prédispositions, si on peut appeler cela de la sorte, ont été étouffées plutôt qu'acceptées et prises en compte, et petit à petit j'ai sombré. Je me suis consumée lentement jusqu'à un point de rupture où tout mon monde de facilité et de curiosité s'est effondré, m'enfermant dans un tourbillon infernal de sous-estime de soi, de dépression et de blessures psychologiques et physiques auto-infligées. J'ai toujours eu vague connaissance du principe de la surdouance, connaissance biaisée par le fameux usage courant qu'on en fait qui n'est pas tout à fait représentatif de la véritable surdouance au sens clinique, et de ce fait, je n'ai jamais pensé que c'est dans cela que résidaient mes problèmes existentiels, je n'osais pas avoir cette ... prétention. Je suppose que vous serez nombreux à comprendre ce point. Mais après avoir touché le fond, certains événements graves mais néanmoins salvateurs m'ont permis de remonter doucement la pente et comprendre certaines choses. Comprendre que je n'avais jamais fantasmé cette différence cérébrale, mais surtout que je n'étais pas un cas isolé, et que des cliniciens formidables avaient été capables de poser les clés de cette façon d'être de manière claire.

Sans m'étaler, j'ai subi des traitements assez conséquents pour m'aider à remonter la pente, et ces traitements ainsi que mes années autodestructrices ont altéré significativement certains aspects de mes capacités, et de ce fait, j'ai une angoisse terrible de passer un test. Tout simplement parce que je sais que mes résultats seraient biaisés par ces altérations chimiques et par mon angoisse démesurée. Savoir et pouvoir assumer le fait d'être zèbre qui est tout bonnement et simplement une évidence pour moi comme pour les personnes sensibles à ce sujet me connaissant (d'ailleurs, à chaque fois que j'en rencontre un, il décèle cela en moi quasiment immédiatement) est la seule chose qui me permet de me réconcilier avec moi-même, avec mon existence, et si je venais à me retrouver face à un mur, je sais que je n'aurais pas la force de le surmonter.

J'ai bien conscience, je le ressens, que beaucoup de gens se prétendent et peuvent se prétendre zèbres sans passer de tests, après avoir lu un ou deux articles et se disant "tiens, ça me ressemble". Mais je ne peux que vous donner ma parole que c'est une évidence. Que ça n'a pas commencé après avoir lu le livre de Siaud-Facchin, que je l'ai toujours su -pensant être la seule capable de théoriser la chose- simplement sans savoir que c'était un sujet d'étude connu et documenté. Que je n'étais pas seule.

On m'a beaucoup conseillé de faire la démarche de rencontrer d'autres zèbres, de parler, de m'ouvrir, et c'est pour ça qu'avant d'avoir trouvé le courage de passer la porte d'un centre spécialisé pour être officiellement testée, je me rends auprès de vous aujourd'hui. J'espère que vous m'accepterez et que nous aurons l'occasion de partager de nombreuses discussions intéressantes et enrichissantes.


Merci de m'avoir lue, et à bientôt ?

Lilyh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 04/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par siamois93 le Jeu 4 Sep 2014 - 14:58

Bienvenue !
Smile

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Trancia le Jeu 4 Sep 2014 - 15:36

Bonjour Lilyh,

Si c'est une évidence pour toi, tu n'as même pas à donner ta parole, la chose importante est d'écouter ce que tu ressens, on ne te demandera jamais un certificat de bonne zébritude (enfin pas moi), c'est ridicule... on ne franchit pas la porte de ce forum par hasard (enfin j'imagine).

Lilyh a écrit:j'ai une angoisse terrible de passer un test. Tout simplement parce que je sais que mes résultats seraient biaisés par ces altérations chimiques et par mon angoisse démesurée.

Les tests, actuellement, sont tellement dépendants de l'état émotionnel du candidat, qu'au final, c'est plus un indicateur qu'autre chose, une fois couplé à un test de personnalité.
Vu que tu es quelqu'un d'angoissé, tu peux trouver des études sur l'impact du stress sur les tests psychologique, en voilà une sur l'effet du stress sur le WAIS IV (test de QI actuel) avec l'article correspondant que j'avais lu il y a quelque temps:
http://www.jyi.org/wp-content/uploads//Differential-Effects-of-Test-Anxiety-Stress-on-the-WAIS-IV.pdf
Bonne lecture, si l'anglais ne te fait pas peur.  Cool
De plus, scientifiquement parlant, une valeur seule ne veut rien dire sans son incertitude, donc s'identifier à une valeur est un fondement erroné. Je pense clairement que le test de personnalité est celui qui te donnera le plus de réponses. Smile

Bienvenue en tout cas. Wink

Trancia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 30
Localisation : Charente-Maritime

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Lilyh le Jeu 4 Sep 2014 - 15:41

Bonjour à vous deux, et merci pour vos messages.
Je vais me pencher sur ton lien Trancia Smile

Lilyh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 04/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 15:42

Hello,

avant de passer un test, pars aux rencontres ZC dans ta région et discute du sujet avec les intéressés.
Tu verras rapidement s'il est nécessaire d'investir dans le business du WAIS, ou si simplement te reconnaitre chez tes interlocuteurs et partager une expérience commune suffira à te convaincre et te donner des clés pour gérer ces aspects.

Normalement après quelques semaines de fréquentation assidue, et de lectures "compilatoires", on y voit plus clair et tu seras plus à même de décider de la suite à donner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Lilyh le Jeu 4 Sep 2014 - 15:46

Salut Pitts,
En effet, je pense que c'est une bonne démarche. C'est la plus rassurante du moins, et la seule que je peux envisager pour l'instant pour apprendre à canaliser certaines émotions. Je me languis de ces rencontres ! Smile

Lilyh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 04/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 15:47

Ta présentation est très touchante. Sois la bienvenue Lilyh ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Lilyh le Jeu 4 Sep 2014 - 15:48

Cleomênia a écrit:Ta présentation est très touchante. Sois la bienvenue Lilyh ! Smile

Merci, enchantée Smile

Lilyh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 04/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Yul le Jeu 4 Sep 2014 - 18:29

Bienvenue Smile

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3939
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Lilyh le Jeu 4 Sep 2014 - 18:32

Yul a écrit:Bienvenue Smile

Merci Yul Smile

Lilyh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 04/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Invité le Mar 9 Sep 2014 - 19:46

Lilyh a écrit:Bonjour à tous,

J'ai longuement hésité à m'inscrire et rentrer en contact direct avec vous, sur ce forum. Je suis restée longtemps lectrice anonyme, incapable de trouver le courage de sauter le pas, et pourtant ... me voilà aujourd'hui. Je vais essayer de faire court, d'une part pour faciliter votre lecture, mais aussi parce que j'ai peur d'en dire trop, une fois de plus.

hello, tu as bien fait et communiquer ici va rapidement t'aider. bienvenue à toi. tu as l'air de porter lourd. j'espère que tu trouveras détente ici aussi en te retrouvant au fil des sujets et en voyant ce que tu en dis toi

Depuis toute petite, je sens, je sais, je comprends que ma manière de fonctionner est atypique. Mon entourage, que ce fusse ma famille ou mes professeurs, a toujours pressenti cela aussi par rapport à ma façon de m'exprimer, mes centres d'intérêts, et toutes ces choses que je comprenais parfois mieux que les adultes et qui auraient dû m'être parfaitement inconnues à mon âge. J'ai longtemps été brillante en classe sans fournir le moindre effort, me laissant aller à une curiosité naturelle contrebalancée par une inaptitude de concentration et un ennui facile. Le contexte familial dans lequel j'ai grandi a fait que ces prédispositions, si on peut appeler cela de la sorte, ont été étouffées plutôt qu'acceptées et prises en compte, et petit à petit j'ai sombré. Je me suis consumée lentement jusqu'à un point de rupture où tout mon monde de facilité et de curiosité s'est effondré, m'enfermant dans un tourbillon infernal de sous-estime de soi, de dépression et de blessures psychologiques et physiques auto-infligées. J'ai toujours eu vague connaissance du principe de la surdouance, connaissance biaisée par le fameux usage courant qu'on en fait qui n'est pas tout à fait représentatif de la véritable surdouance au sens clinique, et de ce fait, je n'ai jamais pensé que c'est dans cela que résidaient mes problèmes existentiels, je n'osais pas avoir cette ... prétention. Je suppose que vous serez nombreux à comprendre ce point. Mais après avoir touché le fond, certains événements graves mais néanmoins salvateurs m'ont permis de remonter doucement la pente et comprendre certaines choses. Comprendre que je n'avais jamais fantasmé cette différence cérébrale, mais surtout que je n'étais pas un cas isolé, et que des cliniciens formidables avaient été capables de poser les clés de cette façon d'être de manière claire.

Sans m'étaler, j'ai subi des traitements assez conséquents pour m'aider à remonter la pente, et ces traitements ainsi que mes années autodestructrices ont altéré significativement certains aspects de mes capacités, et de ce fait, j'ai une angoisse terrible de passer un test. Tout simplement parce que je sais que mes résultats seraient biaisés par ces altérations chimiques et par mon angoisse démesurée. Savoir et pouvoir assumer le fait d'être zèbre qui est tout bonnement et simplement une évidence pour moi comme pour les personnes sensibles à ce sujet me connaissant (d'ailleurs, à chaque fois que j'en rencontre un, il décèle cela en moi quasiment immédiatement) est la seule chose qui me permet de me réconcilier avec moi-même, avec mon existence, et si je venais à me retrouver face à un mur, je sais que je n'aurais pas la force de le surmonter.

J'ai bien conscience, je le ressens, que beaucoup de gens se prétendent et peuvent se prétendre zèbres sans passer de tests, après avoir lu un ou deux articles et se disant "tiens, ça me ressemble". Mais je ne peux que vous donner ma parole que c'est une évidence. Que ça n'a pas commencé après avoir lu le livre de Siaud-Facchin, que je l'ai toujours su -pensant être la seule capable de théoriser la chose- simplement sans savoir que c'était un sujet d'étude connu et documenté. Que je n'étais pas seule.

On m'a beaucoup conseillé de faire la démarche de rencontrer d'autres zèbres, de parler, de m'ouvrir, et c'est pour ça qu'avant d'avoir trouvé le courage de passer la porte d'un centre spécialisé pour être officiellement testée, je me rends auprès de vous aujourd'hui. J'espère que vous m'accepterez et que nous aurons l'occasion de partager de nombreuses discussions intéressantes et enrichissantes.


Merci de m'avoir lue, et à bientôt ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Curtains down

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum