Fatiguée...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fatiguée...

Message par Marioons le Mer 3 Sep 2014 - 23:17

Humeur du soir... Fatiguée... Triste... Honteuse... Marre de ces sautes d'humeur, de ces questions - réponses incessants dans ma tête... Je voudrais toujours positiver, je m'efforce de trouver du sens en chaque chose, je me dis que les émotions négatives ne sont que le résultat d'une perception erronée de la réalité, qu'en lâchant prise les choses s'arrangent d'elles-même...

Mais je suis finalement incapable concrètement de trouver le calme, la paix mentale ne serait-ce que 10 minutes d'affilée... Si quand je dors... Et encore mes rêves s'enchaînent, presque aussi intenses que la réalité...
Parfois j'ai l'impression d'avancer dans un cheminement, d'autre fois je me dis que ce n'est qu'une illusion, que je ne fais que mouliner dans la semoule...

Un jour je voudrais sauver l'humanité et prendre chaque personne dans mes bras, le lendemain je me rend compte que c'est moi qui aurait besoin d'être prise dans les bras... Bercée comme un bébé, réconfortée...
Chaque jour une nouvelle idée, une nouvelle lecture me fait voir la vie sous un angle différent...

Impossible de me reposer... Impossible de me laisser glisser tranquillement sur la moindre petite certitude durable...

C'est plus intense que jamais, comme si j'allais disjoncter sous peu. Ou bien ça va se calmer ? Une phrase magique, une révélation, une rencontre qui change tout ? Je n'y crois plus.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Mer 3 Sep 2014 - 23:38

.


Dernière édition par gousto le Sam 6 Sep 2014 - 22:49, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Mer 3 Sep 2014 - 23:50

Oui, ta reponse est très pertinente. Revenir aux choses simples, et arrêter de croire que le lâcher prise se décrète...
Je suis plutôt optimiste la plupart du temps, et remonte le moral de mes amis. Il faut croire que la vie me fait passer par là pour que je me souvienne ce que c'est que la déprime, et que dans ces moments là on a surtout besoin de se sentir compris et entourés...
Merci d'avoir pris le temps de me donner ton point de vue.

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Mer 3 Sep 2014 - 23:58

Et comme tu dis, il y'a des certitudes bien cachées mais bien ancrées au fond de mon cerveau, même si la fluctuation superficielle de mes pensées pourrait me faire décréter que je n'ai aucune certitude... À moi de dénicher ces petites poussières discrètes mais bien présentes qui encrassent encore mon filtre à réalité ^^ je m'évertuais peut-être à balayer au mauvais endroit...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 0:04

.


Dernière édition par gousto le Sam 6 Sep 2014 - 22:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 0:13

Je comprend tout à fait ce que tu veux dire. L'annonce de ma zébritude est récente, et si j'ai cru me voir au début séparée d'une partie du monde, je crois que j'ai très vite cherché à me défaire de cette idée. Je pense comme toi que l'on a besoin des deux, et qu'il n'est pas forcément nécessaire d'être compris jusque dans les moindres recoins de notre pensée pour partager avec nos proches. D'ailleurs même certains zèbres ne me comprennent pas à 100%, et c'est normal. Et comme tu dis, la simple bonne humeur fait déjà beaucoup de bien. Mais lorsqu l'on bute sur une difficulté, elle ne suffit pas et alors c'est à ce moment que l'on a besoin de personnes qui nous aident à creuser et à mieux analyser notre fonctionnement, et pour cela il y'a besoin d'un peu plus de compréhension

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 0:17

Et je te rejoins au sujet de renoncer à la transparence à tout prix et avec tout le monde. J'ai renoncé avec mon père notamment, suite aux critiques et jugements à répétition, et récemment il m'a confié qu'il était peiné que je lui confie moins de choses qu'avant. J'ai d'abord culpabilisé, puis me suis dit qu'au final l'important n'était pas la quantité d'informations qu'on échangeait mais la qualité de notre relation. Je crois que j'ai simplement renoncé à la compréhension à tout prix et à la transparence totale, et maintenant je ne prend que les bons moments de partage.


Dernière édition par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 0:28, édité 1 fois

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 0:25

..


Dernière édition par gousto le Sam 6 Sep 2014 - 22:50, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 0:30

Haha aussi flou qu'ésoterique, c'est exactement ce que je ressens... À trop vouloir grimper dans les nuages sans avoir pris le soin de stabiliser l'échelle... ^^

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 0:33

Oui il y'a matière à réflexions Wink je vais pouvoir me construire un château avec des cartes toutes neuves dès demain matin Wink

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 0:37

Cool Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par HBFR le Jeu 4 Sep 2014 - 1:53

Je me reconnais pleinement dans ce que tu décris. À défaut d'avoir un conseil, une piste à apporter... Je pense que c'est important de le dire. En tout cas moi ça m'a fait du bien (rassuré?) de découvrir ton post.

Petit témoignage personnel, peut-être. Ma compréhension de ce qui est arrivé : il y a pas très longtemps (3 mois ?), dans un mouvement plutôt impulsif (c'est à dire que la conjonction d'un certain nombre d’événements m'ont permis de réaliser ce qui se passait et surtout m'ont donné l'occasion d'agir), j'ai ressenti le besoin de faire la paix avec les gens (2) qui m'ont fait du mal. Comme ils n'en avaient même pas conscience, c'était quelque chose que j'intériorisais de manière extrême (et consciente : comment je peux en vouloir à ces personnes qui ne se rendent même pas compte du mal que peut faire leurs actions ?).

Après avoir externalisé ça avec elles (individuellement, par une discussion de peut-être 20 minutes, pas plus), je me suis rendu compte que j'avais fait la paix avec moi-même. J'ai parallèlement pris mes distances avec ces personnes. Après ça, j'ai enfin pu retrouver un optimisme rayonnant (ce qui est plutôt pratique en période d'exams...), j'ai pu retrouver pendant un temps ma foi en l'avenir.

Bon, généralement c'est ici que déroulent les crédits de fin. Sauf que comme c'est pas une fiction et que la vie continue, je me suis re-fait avoir (dans les limites admises par les précautions prises à l'occasion) par l'une d'entre-elles dans un rebondissement qui ferait hausser un sourcil dubitatif aux spectateurs avertis.

Je me retrouve maintenant avec ce que tu décris (ou de l'interprétation que j'en fais ?), à un stade cependant moins intense (moins avancé ?). Un sentiment de lassitude et de désillusion, l'espoir qui échappe à tout contrôle. Impossible de fixer quoique ce soit, tout est mouvant, instable.

J'ai suivi votre échange avec beaucoup d'intérêt et continuerais de surveiller le fil dans l'espoir de trouver d'autres illusions à pourfendre.

PS : J'approuve pleinement la lecture de Cioran (qu'un prof m'avait présenté comme très utile pour pouvoir correctement apprécier ce qui nous entoure). Je recommande aussi de La Rochefoucauld, terriblement caustique quant aux vertus des hommes.

Cioran a écrit:Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour !
François de la Rochefoucauld a écrit:Nous aimons mieux voir ceux à qui nous faisons du bien que ceux qui nous en font.

HBFR
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 2:08

.


Dernière édition par gousto le Sam 6 Sep 2014 - 22:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 11:00

Merci pour ton témoignagne HBFR... Ah ces petits m***deux de 18 ans qui ont mieux compris la vie que nous, que c'est exaspérant !! (je plaisante. Enfin un peu ^^).

Alors je voudrais d'abord réagir sur une première chose :

gousto a écrit:Le scepticisme va et vient (le point culminant de nos facultés d'analyse du moment), c'est positif, ça veut dire qu'on va trouver de l'intérêt pour de nouvelles choses, qu'on va concevoir les idées plus finement peut-être.

En effet, je te rejoins tout à fait. Ces derniers temps, il m'a semblé que la vie m'emmenait à vivre quasi-exactement ce que précédemment je jugeait encore chez les autres (malgré bien sûr ma répugnance à juger... mais ce n'est pas parce qu'une chose nous répugne que l'on parvient en réalité parfaitement à l'exclure de notre propre fonctionnement, bien au contraire je dirais ^^).
Comme pour faire reculer encore et toujours plus mon "scepticisme", effacer le moindre de mes "grands principes", et devenir de plus en plus compréhensive quant à la gamme complète des comportements d'un être humain (et du coup des miens). Toujours ce bon vieil adage : ce qui te dérange chez les autres, c'est ce que tu refuses de voir en toi...
Tiens un exemple tout bête et actuel : récemment ma patronne m'a reproché d'avoir "beaucoup de toupet pour mon âge", en gros d'être gonflée de défendre mes valeurs alors que je ne suis qu'une jeune imbécile à peine sortie de l'oeuf. Je lui en ai voulu énormément de se penser supérieure et de me dénigrer sous le seul prétexte de l'âge. Et tu vois, en te lisant HBFR et en découvrant ton âge, pour revenir à la petite pique que je t'ai lancée (mais qu'en réalité je ME lançais ^^) au tout début, je dois bien avouer que je me suis l'espace d'un instant sentie un peu "nule", un peu "pas avancée" par rapport à toi qui est plus jeune. Ce sentiment n'a pas duré, car je vois de moins en moins la vie comme une course et je me vois de moins en moins comme une entité séparée des autres,  mais je peux tout de même ainsi comprendre en quoi ma patronne a pu prendre mes réflexions comme un affront à son orgueil personnel. Je COMPREND mieux, mais je ne CAUTIONNE pas pour autant le comportement rabaissant qui va avec, et ferai toujours de mon mieux pour ne pas tomber là-dedans.
Le film "le goût des autres" que j'ai vu  récemment ou le livre "Demian" d'Herman Hesse (traitant de l'ombre et de la lumière présents en chacun, et du fait que si l'on s'acharne à ne voir que la lumière, on occulte littéralement une moitié de nous et du monde), m'ont aidé à avancer par rapport à ça. Je ne sais pas si je suis très claire, enfin comme dit HBFR, rien que le fait de s'exprimer fait déjà du bien... alors d'être comprise, ce ne sera que du plus ^^ Smile En tout cas pour faire un lien avec ce que tu dis HBFR :

HBFR a écrit:
Après avoir externalisé ça avec elles (individuellement, par une discussion de peut-être 20 minutes, pas plus), je me suis rendu compte que j'avais fait la paix avec moi-même. J'ai parallèlement pris mes distances avec ces personnes. Après ça, j'ai enfin pu retrouver un optimisme rayonnant (ce qui est plutôt pratique en période d'exams...), j'ai pu retrouver pendant un temps ma foi en l'avenir.

Je pense qu'en effet, à vouloir jouer les bizounours du fait que l'on sait pertinemment au fond que notre colère envers quelqu'un ne vient que de châteaux de cartes erronés que l'on construit dans notre propre tête, et bien on a tendance à ne pas s'exprimer pensant que c'est inutile, et à mine de rien garder de sacrées rancœurs et tristesses en nous. Et l'un des indices est en effet l'impact sur notre joie de vivre et notre "rayonnement". Ce qui m'a beaucoup aidée à ce sujet, c'est en premier lieu d'essayer de ne pas réagir à chaud (ce qui peut paraître une évidence en théorie, mais en pratique je me suis bien rendue compte que j'y parvenais très rarement !). Car en réagissant, en cédant à l'impulsion je rentre d'une manière ou d'une autre dans les reproches ou l'ironie et ce n'est que du défoulement, peut-être bénéfique à court terme mais pas bien longtemps.... Bref le peu de fois où j'ai réussi à attendre de me calmer, les fois où je n'ai pas carrément renoncé tout court, j'ai essayé d'exprimer mes RESSENTIS (ce qui n'engage que moi et me laisse entière responsable de mes émotions), notamment grâce aux concepts d'assertivité et de communication non violente. Et comme tu dis, combien cela aide à faire la paix avec soi et les autres...Et donne aussi une occasion de constater que le dialogue peut s'instaurer même là où l'on n'y croyait plus. Et cela renforce le sentiment d'harmonie avec soi et avec les autres, d'"unicité", ô combien important à notre bien-être j'ai l'impression...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 11:18

Ah oui et j'oubliais, je voulais réagir à tes citations HBFR :
HBFR a écrit:
Cioran a écrit:Et avec quelle quantité d'illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour !

Oui, on serait naît avec tant de croyances illusoires précisément pour avoir le plaisir de s'en défaire, de découvrir par nous-même la vie. Comme d'un vieux manteau irritant que l'on garde sur soi croyant qu'il nous protège du monde alors qu'il ne fait que nous en couper.

François de la Rochefoucauld a écrit:Nous aimons mieux voir ceux à qui nous faisons du bien que ceux qui nous en font.

C'est vrai.. cette tendance (mégalo ? altruiste ? à côté de la plaque ? évitante ?) à sans cesse réfléchir à "comment être utile aux autres" dès que l'on semble avoir accédé à une "vérité" ! Se recentrer avant tout et régulièrement sur notre propre bien être et comment le développer, n'est pas de l'égoïsme mais une nécessité si l'on veut réellement être bénéfique aux autres... La bonté est peut-être plus dans l'être que dans le faire...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Basilice le Jeu 4 Sep 2014 - 11:39

Marioons a écrit:cette tendance (mégalo ? altruiste ? à côté de la plaque ? évitante ?) à sans cesse réfléchir à "comment être utile aux autres"

Les 4 à la fois ? Razz

Marioons a écrit:La bonté est peut-être plus dans l'être que dans le faire...

Et pour être, il faut faire...

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par plop le Jeu 4 Sep 2014 - 12:34

Salut et bienvenue à toi Marioons.

Je vois que toi aussi tu as réfléchi longtemps sur la manière de "gérer" tes émotions ^^

Il y a beaucoup de justesse et de sagesse dans tes paroles, tes positions ont l'air très justes, donc tu sembles avoir globalement une bonne vision des choses.

Je partageais aussi cette volonté d'amélioration, de "correction" de mes comportements/émotions, comme si il fallait absolument que je devienne "parfait" pour être "heureux". Et ainsi tout le monde reconnaitra ma grandeur d'âme et le bouddha que je suis rayonnera d'amour sur son entourage (enfin, si on exagère un peu Very Happy )

Et ça passait également par une frénésie de lecture de bouquins de développement personnel, de philosophie orientale, pour "percer les mystères" de l'esprit humain. Et puis plein de déductions plus ou moins logiques sur l'observation de son propre comportement et ses propres émotions.

M'enfin bon, vouloir être parfait, c'est fatigant. Et tout intellectualiser n'arrange rien non plus ^^

J'ai passé beaucoup d'années à essayer de me "corriger" et de faire en sorte de m'occuper absolument de mes émotions pour qu'elles soient meilleures, le résultat est un peu mitigé ^^

On finit par juger ses propres comportements, on se rend compte qu'on est méprisant, on s'en veut pour l'être, on se rend compte qu'on est colérique, on s'en veut pour l'être, on se rend compte qu'on n'est pas aussi généreux qu'on aimerait l'être, on s'en veut pour ça etc.

Au final on se force à adopter un comportement qui ne correspond pas à nos émotions, et on s'en veut pour ça aussi.

Maintenant que j'ai arrêté de vouloir être parfait, je me sens mieux :p

J'ai toujours des sautes d'humeur, mais je cherche simplement des stratégies pour éviter que mon entourage m'ennuie avec ça, et puis ce n'est pas si souvent que ça. (Les gens sont fatigants, ils croient que tout le monde a une humeur constante comme eux)

Je me dis que c'est pas grave, et que ça ne durera pas, et puis ça passe, et puis j'oublie Smile

Parfois je rejette intérieurement la faute sur les autres aussi, lorsque j'ai des doutes "Si un jour ils se plaignent de mon incompétence, je leur dirait que c'est eux qui sont incompétents de m'avoir gardé dans leur équipe depuis si longtemps Laughing "

Enfin, il faut trouver le bon équilibre pour pas passer pour un con, mais il faut aussi se méfier de nos tendances à vouloir "sauver le monde", car ça risque de ne pas nous rendre service, au final alien

Bonne chance à toi! Tu as le potentiel d'aller mieux dans le futur.

plop
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 33
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 17:21

Hihi Plop ça me parle tout ce que tu dis. Et merci pour tes encouragements. Je te rejoins tout à fait dans tes réflexions.

Le côté "on s'en veut pour ça", j'essaie de plus en plus de l'extraire de mes réflexions, en essayant de m'observer comme une petite entité qui vit, qui fait de son mieux et se plante parfois, sans que cela soit un drame pour autant. J'essaie de lâcher ce besoin de perfection pour le besoin de compréhension, de passer du "je dois" au "j'ai besoin".

Garder mes idéaux, mais sans pour autant me crisper sur le résultat. Garder cela en moi comme un horizon, qui par définition ne s'atteint jamais, mais peut néanmoins me servir de fil rouge dans mon existence.
Je pense qu'il est possible d'avoir des idéaux tout en accordant de la valeur au présent et en sachant revoir ces idéaux au fur et à mesure. Qu'il est possible de souhaiter s'améliorer sans pour autant s'auto-dénigrer du fait de notre imperfection actuelle.

Je crois que j'ai autant besoin de "sens" (= d'un but, même illusoire, à mon existence) que d'action. Je ne peux agir sans y trouver un sens et je ne peux trouver un sens sans agir... comme dit Basilice
Basilice a écrit: Et pour être, il faut faire...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par plop le Jeu 4 Sep 2014 - 18:45

Marioons a écrit:Je pense qu'il est possible d'avoir des idéaux tout en accordant de la valeur au présent et en sachant revoir ces idéaux au fur et à mesure. Qu'il est possible de souhaiter s'améliorer sans pour autant s'auto-dénigrer du fait de notre imperfection actuelle.

Oui, je pense que c'est possible aussi, mais j'avoue que c'est un peu difficile parfois Very Happy

Si ça peut t'aider, sur le sujet du sens à donner à sa vie, pour l'instant je travaille principalement sur l'acceptation.

Savoir accepter ce que je suis sans forcément chercher à changer, et accepter l'altérité des autres personnes, c'est à dire leurs différences, et soutenir le fait qu'ils ont des raisons de faire ce qu'ils font, et être ce qu'ils sont. (Il y a du boulot!)

Un projet humanitaire ou autre, ça serait cool, mais j'ai trop peur d'abandonner en route ^^

plop
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 33
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par ZeBrebis le Jeu 4 Sep 2014 - 19:45

Je trouve ce fil très intéressant, merci ; je regrette juste que le titre évoquant le personnel ne rende pas justice à ce traitement pointu et général de l'être soi et l'être ensemble. Et qu'il ne soit pas lu autant qu'il le mérite en conséquence... Smile

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 19:46

Haha tout pareil ^^.

Tu as raison je crois, l'acceptation est la première étape, qu'on a souvent tendance à négliger et à griller... On réagit, en pilote automatique, on rentre en "lutte" ("lutter contre la maladie" contre ceci, contre cela), et on se retrouve ainsi les 3 quarts du temps en refus, en rejet de la réalité. Peut être que paradoxalement l'acceptation et la douceur sont les plus puissants ingrédients du changement... comme disait Carl Rogers : "il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer".

Et comme tu dis : sans parler de soutenir, au moins comprendre au plus profond que quel que soit le jugement que je suis tenté de porter sur l'action de quelqu'un, s'il agit ainsi c'est qu'au fond de lui il a des raisons tout à fait pertinentes de le faire, qu'elles soient conscientes ou non. Chacun son histoire et chacun sa manière d'expérimenter la vie.

Tu aimerais te lancer dans un projet humanitaire ? ou autre c'est à dire ?

Ce qui me coince en ce moment pour me lancer dans tout projet professionnel (j'ai un boulot mais j'aimerai faire des formations afin qu'il colle plus à mes "valeurs") c'est comme toi d'abandonner en cours de route, de changer d'idée tous les 4 matins.. Mais en attendant si je ne me lance pas je continue à exercer d'une manière qui ne me satisfait de toute façon pas...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 19:49

Heureuse que ce fil te plaise ZeBrebis Smile
Pour se consoler quant au fait que ce topic ne sera peut-être pas "assez" lu, invoquons les grandes lois ésotériques qui, si on n'a aucune preuve de leur existence, permettent au moins parfois de nous détendre ^^ , et disons nous que la fameuse "Loi de l'attraction" fait bien les choses, quels que soient les "emballages"... Jsais pas si jsuis très claire lol menfin pas grave


Dernière édition par Marioons le Jeu 4 Sep 2014 - 20:34, édité 2 fois

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Basilice le Jeu 4 Sep 2014 - 19:58

Marioons a écrit:comme disait Carl Rogers : "il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer".

J'avais oublié cette phrase merveilleuse, merci pour le rappel. Very Happy

Marioons a écrit:Jsais pas si jsuis très claire lol menfin pas grave

Si si !

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Invité le Ven 5 Sep 2014 - 11:44

.


Dernière édition par gousto le Sam 6 Sep 2014 - 22:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Marioons le Ven 5 Sep 2014 - 18:44

Banni ? Comment se fesse ?
Oui si je comprends mieux tu vois plutôt le scepticisme comme une "bonne" chose, comme un recul, une remise en question qui permet l'accès à la subtilité ?
C'est vrai que dans mon texte je suis plutôt partie sur le sujet du jugement arrêté, qui est en fait l'inverse du scepticisme... Il va falloir que je révise un peu les termes de philo ^^
J'aime bien ta dernière phrase... C'est un peu la phase que je suis en train de vivre. Je me rend compte que tous les chemins PASSENT par Rome et SONT Rome, et du coup devant ce constat, sur quoi baser un choix, puisque tout contient tout ? Lorsqu'on est clairement attiré vers quelque chose de distinct, le choix est simple, mais quand tout nous attire potentiellement ? Baser son choix sur le plus SIMPLE, peut-être ? Un bon vieux retour à la simplicité et à l'agréable, plutôt que d'être sans cesse en quête du "meilleur", du "plus efficace", du plus "holistique".... Boo je me perd dans mon propre blabla désolée si c'est flou...

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiguée...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum