Et un dys de plus: la dysorthographie...

Aller en bas

Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 14:01

J'ai cherché sur le forum et je n'ai trouvé aucun topic sur le sujet. 
La psy qui m'a fait passé le WAIS dernièrement m'a expliqué que mon QI était trop hétérogène pour pouvoir avoir un résultat.
Nous avons reparlé de mon parcours et de mon enfance. 
Le diagnostique de dysorthographie n'avait pas été posé mais je ne suis pas sur que le terme existait il y a 30 ans. 
A partir du CP je ne suis jamais arrivé à retenir l'orthographe d'un mot. J'ai toujours beaucoup lu, j'ai été suivi par des orthophonistes ma mère était une instit spécialisée qui travaillait avec des enfants en difficulté mais personne n'a pu m'apprendre à écrire. 
Depuis que j'ai l'ordinateur je m'en sors un peu mieux et je pensais que ce n'était pas important.
Mais la psy m'a expliqué que le dysorthographie n'est pas seulement le fait de ne pas savoir écrire un mot. C'est aussi pour cela que je ne retiens pas les tables de multiplications, ou certaines données qui doivent être retenue sans sens.
Je comprends mieux comment je fonctionne mais j'aimerai bien savoir si des personnes ont le même soucis? 
Est ce qu'il y a quelque chose à faire lorsqu'on est adulte? Vous en souffrez? Je ne me vois pas aller voir un orthophoniste adulte quand même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par elnumaem le Mer 27 Aoû 2014 - 14:26

-personnel-


Dernière édition par elnumaem le Jeu 28 Aoû 2014 - 11:23, édité 1 fois

elnumaem
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 05/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 14:37

elnumaem a écrit:
La question subsidiaire qui m'importerait personnellement, serait, est-ce que tu as une idée de ce qui a remplacé cette capacité à calculer efficacement et / ou avoir une bonne orthographe automatique ?

Je mets plus de temps que les autres pour un résultat médiocre. EmbarassedEmbarassed
Et pour ne rien oublier je note systématiquement sur plein de bouts de papiers ce que je ne dois pas oublier.
La psy m'expliquait que si un enfant mime les lettres avec leur corps, ils arriveront à retenir l'orthographe des mots par exemple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par poupée BB le Mer 27 Aoû 2014 - 15:10

http://www.beatrice-sauvageot.com/page/beatrice-sauvageot
Cette orthophoniste célèbre pratique le mime dans la rééduc pour dys.
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1084
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 52
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 16:19

J'ai regardé vite fait son site et j'ai fait le test pour voir si selon elle j'étais dys-quelquechose.

Résultat je serai bilexique et directement elle me propose une méthode à 499€ pour soigner ma bilexie.
Je regarde quelle est cette "maladie" et je ne trouve rien sur la bilexie à part sur le site de Beatrice Sauvageot.
J'ai demandé à mon compagnon de faire le test et il est aussi biléxique mais pas pour les mêmes raisons (il n'avait pas du tout répondu comme moi). 
ça ressemble à du vol. Poupée BB tu as déjà entendu parlé de cette personne ou tu as juste fait une recherche sur internet?

http://www.beatrice-sauvageot.com/questionnaire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Sélène-Nyx le Jeu 28 Aoû 2014 - 1:45

Petite question: je constate que beaucoup de zèbres semblent fâchés avec la conjugaison des verbes... Alors, existe-t-il un trouble "dys" spécial conjugaison? Et si oui, comment ça s'appelle?? 

   Merci de votre réponse.
avatar
Sélène-Nyx
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2142
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Bibo le Jeu 28 Aoû 2014 - 12:30

J'ai personnellement tendance, en me relisant, à me détacher des mots et à re-analyser mes idées sans arriver à me concentrer sur la structure logique (conjugaisons, accords).

Je trouve cela très contradictoire.

Je ne sais pas si c'est automatisé chez la plupart de gens.
avatar
Bibo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2539
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 27
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2014 - 2:57

Je suis atteint de dysorthographie, depuis que l'éducation nationale à expérimenter sur moi l'apprentissage de l'écriture par la phonétique.
Sur internet, j'utilise: http://www.scribens.fr/ ou http://bonpatron.com/


Dernière édition par Tibo le Jeu 8 Oct 2015 - 1:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par ruga le Jeu 18 Sep 2014 - 10:04

Bonjour ,

J'ai été diagnostiqué dyslexique , dysorthographique et dysgraphique par une orthophoniste dans mon enfance ( Les Années 70 ... ) : on connaissait donc déjà ce trouble ( Mais ils n'ont pas trouvé bon de découvrir dans la foulée que j'étais HP , hélas ... ) .
Je trouve que j'ai un peu progressé depuis ces années-là, mais petit à petit et au prix de violents efforts ...

J'utilise aussi intensément bonpatron ( notamment au boulot ) dont j'ai pris l'abonnement "pro" .
Merci pour scriben.fr : je ne connaissais pas.
avatar
ruga
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 24/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 18 Sep 2014 - 10:09

J'ai eu l'inverse de toi Ruga, l'ortho a juste cherché à la dyslexie, m'a renvoyé chez la psy, qui ne connaissait pas non plus la dysortho mais m'a découvert hp (pas très utile à côté des problème de la dysortho...). Grace à une rencontre, j'ai pu être diagnostiqué dysortho ... pendant ma thèse...

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
avatar
Darth Lord Tiger Kalthu
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19089
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 38
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 18 Sep 2014 - 10:11

(Et une dyslexie auto corrigé, très légère, comme c'est pas prévu qu'à 8 ans on autocorrige l'orthophoniste était passé à côté... mais bon ça ça ne m'a jamais posé de problème, l'ortho qui m'a trouvé ça m'a expliqué que chez les hp ça arrivait souvent l'autocorrection des légères dyslexie).

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
avatar
Darth Lord Tiger Kalthu
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19089
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 38
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2014 - 10:36

Je viens justement de poster un lien d'une interview du Dr Pouhet sur un autre fil.
Ça pourrait vous plaire

http://www.planete-douance.com/specialistes/06/2014/docteur-alain-pouhet-troubles-dys-hp-histoire-solutions-innovantes/#more-625

Pis aujourd'hui, avec les correcteurs orthographiques, ça doit pouvoir se gérer mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Waka le Jeu 18 Sep 2014 - 11:02

Malina a écrit:
Est ce qu'il y a quelque chose à faire lorsqu'on est adulte? Vous en souffrez? Je ne me vois pas aller voir un orthophoniste adulte quand même...

L'orthophoniste a probablement des méthodes pour les adolescents (moins enfantines), donc adaptables pour les adultes.
Mais du coup pour la dysorthographie, je suis pas sure que l'orthophoniste soit forcément la mieux placée (à la base orthophonie= rééducation de l'élocution... ensuite ils/elles élargissent leurs compétences en troubles du langage, mais y a peut être d'autres spécialistes à voir en priorité).

Chercher "spécialiste dyspraxies" ou voir:
http://www.perinat-france.org/portail-grand-public/reseaux/crtap-centre-regional-de-reference-troubles-des-apprentissages/dyslexie-dysphasie-dyscalculie-dyspraxie-dysorthographie-troubles-de-lattention-733.html
avatar
Waka
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 34
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par ruga le Jeu 18 Sep 2014 - 20:39

L'interview du Dr Pouhet m'a interpelé Jordan Sulli : je ne m'étais pas posé la question d'une interférence possible entre ma douance fraichement identifiée et ces vieux Dys qui font partie de moi depuis si longtemps que n'y pense guère .
avatar
ruga
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 24/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Xav06 le Lun 16 Avr 2018 - 10:00

Invité a écrit:J'ai cherché sur le forum et je n'ai trouvé aucun topic sur le sujet. 
La psy qui m'a fait passé le WAIS dernièrement m'a expliqué que mon QI était trop hétérogène pour pouvoir avoir un résultat.
Nous avons reparlé de mon parcours et de mon enfance. 
Le diagnostique de dysorthographie n'avait pas été posé mais je ne suis pas sur que le terme existait il y a 30 ans. 
A partir du CP je ne suis jamais arrivé à retenir l'orthographe d'un mot. J'ai toujours beaucoup lu, j'ai été suivi par des orthophonistes ma mère était une instit spécialisée qui travaillait avec des enfants en difficulté mais personne n'a pu m'apprendre à écrire. 
Depuis que j'ai l'ordinateur je m'en sors un peu mieux et je pensais que ce n'était pas important.
Mais la psy m'a expliqué que le dysorthographie n'est pas seulement le fait de ne pas savoir écrire un mot. C'est aussi pour cela que je ne retiens pas les tables de multiplications, ou certaines données qui doivent être retenue sans sens.
Je comprends mieux comment je fonctionne mais j'aimerai bien savoir si des personnes ont le même soucis? 

Pour commencer, je voudrais dire que le mot "dysorthographie", s'il est pratique pour verbaliser facilement un problème, ne représente pas pour moi un trouble quelconque. L'orthographe est culturelle, et la culture est une construction historique. Le seul problème qu'il pourrait y avoir, est une difficulté d'apprentissage dans des domaines spécifiques, ce qui ne représente pas un trouble spécifique, à moins de considérer que tout le monde est malade. (... but ultime de l'industrie pharmaceutique, qui vendra peut-être un jour à prix d'or des petits cubes de sucre contre la dysorthographie...)

Pour moi, et c'est comme ça que je l'identifie, les problèmes d'orthographe relèvent du manque d’intérêt et de logique. Il s'agit simplement de retenir par cœur des règles arbitraires, l'immense majorité des gens sont incapables d'expliquer pourquoi on écrit un mot de tels ou tels autre manière. Il faut juste retenir, sans comprendre la plupart du temps, ce qui va à l'encontre de mon fonctionnement et de ce qui m'intéresse. Alors soit, il y a un certain nombre de règles simples à retenir, mais le français est truffé d'exceptions, dont seuls quelques experts peuvent en expliquer les raisons, et qui remonte aux origines des langues qui n'étaient même pas la notre, transformé par les usages, les dictions, les élisions, et tout un tas de processus, qui reposent justement sur le fait que les peuples ne sont pas en mesure de suivre des règles stricts d'usage, d'écriture, de prononciation etc. Autrement dit, c'est le flou absolu, l'orthographe à des raisons d'être, mais pas de règles absolus. A partir de là, il n'y a plus qu'une solution, retenir bêtement tous les mots sans se poser de question. On peut bien chercher des explications, et il y en a, mais le français est truffé d'exceptions dans tous les sens, ce qui est assez décourageant pour ceux qui cherchent du sens et de la logique.
Est-ce un trouble de ne pas retenir par coeur tout le dictionnaire et toutes les conjugaisons ? Je ne crois pas.



Invité a écrit:Est ce qu'il y a quelque chose à faire lorsqu'on est adulte?
J'ai travaillé dans un métier ou le mail est très utilisé, des centaines de mails par jour. Un vrai handicap pour moi dans  un milieu qui était élitiste. Heureusement, une grande partie des mails étaient en anglais. Pour ce qui était du français, je m'étais acheté un dictionnaire d'orthographe. Si tu ne connais pas, c'est un dictionnaire qui ne contient que l'orthographe des mots, sans les définitions, ce qui fait qu'il est plus dense. Avant d'envoyer un mail, je le mettais dans Word, de Microsoft, et passais la correction orthographique, qui faisait une première correction importante. J'essayais systématiquement de comprendre/retenir les erreurs. Et je vérifiais également certains mots avec le dictionnaire, Word n'étant pas capable de comprendre le sens des phrases, il fait également des erreurs de correction, par ailleurs, son dictionnaire est incomplet. De la sorte, je me suis grandement amélioré, mais ça repose sur de l'écriture quotidienne et en grande quantité.

Invité a écrit:Vous en souffrez?
En souffrir, non, mais je l'ai ressenti comme un handicap professionnel. Par ailleurs, on m'a interdit de faire des études à cause de l'orthographe, sous prétexte que je ne serais pas capable de poursuivre des études. En fait, je pense que ce n'était qu'une excuse pour ne pas à avoir à engager des frais pour moi, et une manière de contenir mes performances, qui ne devaient en aucun cas dépasser ce qu'on voulait bien m'accorder d'intelligence.


Invité a écrit:Je ne me vois pas aller voir un orthophoniste adulte quand même...
Je ne pense pas qu'il y ait un quelconque rapport entre orthographe et orthophonie. Tu bégaie ? Tu confonds les mots ? Tu as du mal à comprendre le sens des phrases ? La communication orale te pose des problèmes ?
avatar
Xav06
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 366
Date d'inscription : 10/04/2018
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Ἑκάτη le Lun 16 Avr 2018 - 11:03

Je n'ai pas de facilité naturelle avec l'orthographe, je suis obligé de réfléchir assez longuement (à une échelle de HPI) à l'orthographe de nombreux mots que j'écris (et le problème des tables de multiplication se pose aussi, je calcule mieux sans elles qu'avec) et mes accords grammaticaux natifs sont hasardeux, ils ne suivent aucune règle de façon intuitive et je dois les analyser posément pour les mettre en place (heureusement, j'ai le cerveau pas trop lent pour ça).

Ce n'est pas vraiment apparent. Je sais que je n'écris pas trop mal, sur la forme... C'est le résultat d'un certain travail.

C'est pourquoi, je sais que le problème peut, au moins pour certains individus, être corrigé par une dose d'efforts que j'aurais du mal à quantifier. Mon parcours professionnel passé m'a obligé à cultiver une très grande vigilance vis-à-vis de cela puisque j'ai travaillé dans des secteurs où la faute est impardonnable : édition, éducation (j'aime la facilité !)

J'essaie de me relire beaucoup (j'ai corrigé huit fautes dans le paragraphe précédent à titre d'exemple), et l'outil informatique m'aide pas mal dans des cas de doute, le fait de pouvoir corriger sans marque également, à l'écrit (littéral) je dois soit adopter un rythme très saccadé où je dois penser le mot en amont, soit je laisse un champ de faute qui peut être assez conséquent. La grammaire et l'orthographe fuyant le naturel. C'est aussi chez moi un indicateur assez intéressant de la fatigue (baisse de vigilance et de performance -> augmentation des scories).

Malgré tout, et même s'il y a des mots que je ne saurai jamais écrire correctement, des règles qui me demanderont toujours une réflexion parsemée de doute avant une application (juste ou erronée), je pense que la progression de mon orthographe (même si le travail, inapparent ici, reste conséquent) entre mes dix, mes vingt ans et aujourd'hui, est une des choses dont je peux légitimement être le plus fier.

Après mon cas n'est pas forcément une norme, j'ai quelques bizarreries d'apprentissage, que ce soit adulte ou enfant, qui me laissent assez coi quant à une transposition possible à d'autres cas.

Par exemple, entre mon enfance et mes trente-deux ans, j'ai fait mes lettres à boucle et mes chiffres à l'envers (pour cause d'apprentissage en autodidacte), ce que jamais un professeur n'a réussi à corriger. Mais ce n'était pas acceptable de rester à cette particularité en entrant dans l'éducation (surtout comme professeur des écoles), j'ai donc appris à changer le sens de mes boucles le temps d'une feuille de papier chez moi. Et cette petite heure de travail en solitaire, à trente deux ans, a réussi à corriger ce que tous les profs avaient échoué à faire pendant une dizaine d'année en primaire ou au collège. Et je suis assez persuadé qu'un travail avec un spécialiste n'aurait pas apporté ce résultat d’auto-discipline solitaire.
avatar
Ἑκάτη
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2161
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un dys de plus: la dysorthographie...

Message par Hormé le Lun 30 Avr 2018 - 17:23

Xav06 a écrit:Pour commencer, je voudrais dire que le mot "dysorthographie", s'il est pratique pour verbaliser facilement un problème, ne représente pas pour moi un trouble quelconque. L'orthographe est culturelle, et la culture est une construction historique. Le seul problème qu'il pourrait y avoir, est une difficulté d'apprentissage dans des domaines spécifiques, ce qui ne représente pas un trouble spécifique, à moins de considérer que tout le monde est malade. (... but ultime de l'industrie pharmaceutique, qui vendra peut-être un jour à prix d'or des petits cubes de sucre contre la dysorthographie...)

J'ai le souvenir d'avoir lu dans le livre du docteur Habib, qui recense les dernières études neurologiques sur les dys, qu'il y avait bien des troubles de l'apprentissage bien spécifiques, parfaitement identifiables en neurologie, qui rendent inaptes certaines personnes à restituer la bonne orthographe des mots (ou à la capacité à faire des calculs mentaux dans le cas de la dyscalculie), et qui ne sont ni des troubles de la mémoire, ni une dyslexie, ni un déficit intellectuel, ni une simple difficulté à mémoriser certains mots et certaines règles de grammaire complexes. Il y aurait ainsi autant de différence entre un dysorthographique et une personne qui doit réfléchir à son orthographe pour écrire sans (trop de) fautes, qu'entre un aveugle et un myope qui doit faire des efforts pour mieux voir.

je vais relire le paragraphe correspondant et je reviendrais ici très vite pour vous en restituer une synthèse.
avatar
Hormé
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 638
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 34
Localisation : Entre Iliade et Odyssée

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum