Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Souffledautomne le Dim 31 Déc 2017 - 19:00

Bonsoir Very Happy,



" En fait de "sabotage intellectuel", je pense que ce que je vis dans cette situation n'est pas quelque chose de volontaire, mais bien une réaction corporelle intégrée et très profonde, engrammée suite à une "agression" vécue à l'école dans la petite enfance (vécue par moi comme telle). Sous cette réaction, il y a une terreur horrible des chiffres car je ne comprends pas du tout leur logique ". Oui c'est bien ce qu'il me semblait, effectivement il y a surement en dessous de ce comportement une blessure, "une humiliation" peut-être. " Je suis pourtant quelqu'un de très logique ", je ne te contredirais pas. Toutefois il y a selon moi la logique "plurielle". Tu peux par exemple être tout à fait logique dans ça et au contraire ne pas comprendre le sens à telle autre chose. Pour ton cas, je dirais donc que tu peux être dans ta vie logique de manière générale (dans la pensée, dans les raisonnements, l'analyse dialectique pour les ouvrages, etc) mais ne pas l'être pour un autre domaine spécifique (exemple des lois mathématiques, dit le " raisonnement logico-mathématique "). Peut-être que c'est la méthode qui te pose particulièrement problème dans les résolutions de calculs ? Ou bien peut-être as-tu plus de mal dans la compréhension simple des chiffres, des nombres et de leurs sens. " Quand j'étais à l'école, les profs ont voulu me persuader que je ne l'étais pas -logique-, car j'étais nulle en maths ", à mon sens il y a la logique (dans le sens de raisonnement mathématique avec donc les signes mathématiques et leurs symboles), la logique procédurale je dirais ainsi, soit la logique pour mettre en acte notre pensée (donc résolution des problèmes, pose des calculs et des détails des calculs) mais aussi la logique (dans le sens de la compréhension de l'énoncé, de ce qui est attendu, de ce que l'on nous demande de faire) qui, cette dernière nécessite alors la logique précédente, que j'appelle la " logique procédurale ".


J'insiste à nouveau, peut-être est-ce la méthode qui te pose problème dans le déroulement de ta pensée car tu peux ne pas savoir comment mettre en place une démarche adaptée et adéquate au problème posé tout en ayant bien compris ce que tu peux atteindre comme résultat. " En dehors de cette conformation cognitive, on était forcément un "poète", c'est-à-dire un "fantaisiste" incapable de rigueur et de raisonnement ", et pourtant tu penses bien que ce n'est pas tout à fait ça, je me trompe ? Dans l'écriture tu as besoin de rigueur et de raisonnement. Le raisonnement dans le sens ou c'est le déroulement de la pensée qui te permet ainsi de poser sur papier des mots. Si tu n'étais pas capable de raisonnement de manière globale, tu ne serais alors à mon avis dans l'incapacité de présenter des propos cohérents de la sorte (tu sais écrire, correctement au niveau de la syntaxe, etc; tu vois bien ce que je veux dire ?). Pour moi nous avons d'une part la logique pour l'écriture, la " pensée littéraire ", et la " logique scientifique " (sans rentrer dans des préjugés) qui impose donc une fine compréhension et interprétation des lois mathématiques. Tu dis croire au fait " qu'il existait d'autres chemins menant au même résultat au sein d'un même cerveau ", je suis bien d'accord avec toi. D'où l'idée de ce que j'appelle la " logique plurielle " (dans différents domaines). " Mes efforts aboutissaient toujours à un échec ", je comprends bien.


Quand tu arrivais en cours tu dis " je ne savais plus rien ", oui parce que tu commençais à douter de toi et perdre confiance en toi suite à ce que les professeurs ne cessaient de te répéter et de vouloir te faire digérer. T'imagines bien, c'est la réponse la plus simple qu'ils pouvaient te fournir ! Ça n'engageait à rien (pour eux), ainsi ils ont évité de trouver l'origine de tes difficultés en la matière et d'apporter l'aide adéquate à tes soucis. " Mais va donc dire cela à un prof obtus qui déchire les 15 pages d'exercices volontaires que tu as fait chaque jour pendant tes vacances et qui les émiette par la fenêtre ? ", oui tu dis donc qu'ils ne t'ont jamais écouté attentivement. Ils ont choisi la simplicité, je vois très bien !



           Ton écrit me touche particulièrement d'où l'attention particulière que je porte à tes propos. Tu as apporté des éléments de réponses dans ton message. Je commence à mieux comprendre ton problème et j'ai pu ainsi affirmer des idées que je mettais faites sur ton soucis. C'est en effet dommage de ne pas avoir eu d'attention pour tes difficultés, auparavant. Je ne vais pas te rassurer, aujourd'hui encore nous avons du mal à nous faire comprendre sur ce qui nous pose des difficultés (de compréhension). Je vis actuellement cela, je n'ai pas d'écoute. " J'aimerais énormément que cet exemple puisse servir à tout le monde ! ", c'est-à-dire ? Qu'attends-tu, qu'espères-tu suite à ces (tes) publications ?

Au plaisir de te lire et en espérant t'aiguiller un peu dans la compréhension de ce qui te pose problème. Ton récit m'a beaucoup touché, j'ai bien compris tes pensée sur ce sujet.



Bonnes fêtes ! santa jocolor

Prenez soin de vous,
Bonne soirée et à bientôt.

Souffledautomne

Messages : 67
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Mia Le Chat le Dim 31 Déc 2017 - 19:51

[quote="Souffledautomne"]Bonsoir Very Happy,


Ton récit m'a beaucoup touché, j'ai bien compris tes pensées sur ce sujet.

Merci souffled'automne !!!!

Voilà qui est nouveau pour moi : quelqu'un qui donne du sens à ce que je vis !

Oui, c'est à travers cette idée de sens logique posé sur une histoire de vie apparemment illogique que j'aimerais que mon exemple serve à d'autres (dans la mesure où mon exemple ressemble à celui d'autres personnes, bien-sûr). Tu as bien pris la mesure en effet de ce parcours tortueux qui est le mien.

D'une part, j'ai été humiliée comme tu le dis, mais je ne comprends pas comment, d'autre part, une humiliation -aussi appuyée fut-elle- ait pu me faire oublier les bases du calcul apprises par ma mère dès l'âge de 4 ans (avec la lecture et l'écriture), et sans difficulté aucune, d'après elle... C'est comme si à partir du CP on avait effacé ma mémoire et mes capacités. L'écran blanc qui se fait dans ma tête quand j'essaie de contrecarrer mon blocage doit être une sorte de protection à l'image d'une maladie "auto-immune", du coup, tous les efforts pour le dépasser n'ont fait que le renforcer jusqu'à présent.

Le raisonnement dans le sens ou c'est le déroulement de la pensée qui te permet ainsi de poser sur papier des mots. a écrit:

En fait, les mots coulent à travers moi de manière "magique", comme si je les recevais directement (en syntaxe, en sens, en orthographe). J'ai toujours été sacrément nulle en grammaire... mais paradoxalement aussi, excellente en orthographe (je corrigeais les profs dès le CE1 lorsqu'ils faisaient une erreur au tableau) ! Or, l'orthographe se construit sur la grammaire... Autre anomalie.

J'ai besoin de trouver un sens dans chaque chose, et les maths n'en ont pas du tout pour moi. Je perçois les choses comme une sorte de substance intense et dense qui ne peut être quantifiée dans son détail sans mentir sur l'identité profonde qui relie ces choses et qui en constitue la Vérité. Les choses pourraient être classées, oui, mais dans des systèmes ouverts, dynamiques et perméables les rassemblant sur un "air de famille" (Wittgenstein dixit) qui dépasserait la diversité de leurs formes. Un peu comme le soulignait L. von Bertalanffy à travers son détournement des méthodes employées par la physique pour dégager une superstructure totale gouvernant la diversité du Vivant. Au final, je ne crois pas à un quelconque dualisme qui séparerait un objet et son observateur et que l'on pourrait quantifier en les séparant artificiellement. Ce que je ressens est complètement essentialiste, je sais, et c'est absurde. Mais pour moi, une chose peut être plus que sa simple forme. J'ai donc du mal à "croire" à la vérité derrière 1 + 1 = 2. Qu'est-ce qui me prouve qu'une telle assertion est vraie ? En gros, je ressens un mot comme une pluralité de réalités, une symphonie polysémique, mais je ne ressens rien quand je vois un chiffre, et j'ai donc beaucoup de mal à tricher avec ce que je ne ressens pas...

Je crois que mon problème est que je ne sais pas comment je construis la cohérence de ma pensée, et que j'ai beaucoup de mal à restituer la logique qui la sous-tend. Il y a de la "pensée magique" là-dedans, et cela est perturbant car je suis une personne pragmatique.

Merci en tout cas pour ton analyse très fine. Jamais personne ne m'a écoutée comme ça. Mes parents, mon milieu social, mes métiers successifs et innombrables ont toujours été d'autres planètes que j'ai traversées sans les comprendre, dans une impression d'irréalité mêlée de sentiment d'exil. J'ai toujours tout quitté, car je me suis lassée très vite de leurs comédies superficielles. Je cherche juste depuis toujours la vérité et le sens de cette existence, en lieu de quoi on m'a toujours présenté un chiffre idiot comme l'Indépassable réalité de l'Être. Quel quiproquo !

Au bout de ce beau discours lénifiant, j'en viens à reconstruire une superbe justification à ma peur primale du chiffre. C'est fou ce que mon cerveau se protège ! Bref, je ne sais pas si j'ai fait avancer quoi que ce soit avec mes élucubrations de bas étage.


santa Très belle fin d'année aussi à toi et à bientôt !

Miaaaa cat

avatar
Mia Le Chat

Messages : 36
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 41
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Souffledautomne le Dim 31 Déc 2017 - 23:44

Re Mia,



Je suis heureuse si j'ai pu t'apporter quelque chose. D'être utile à quelqu'un et d'avoir pu l'aider me fait bien plaisir. Je suis contente d'avoir partager ton expériences et tes ressentis sur ce sujet.

À bientôt,
Dans l'immédiat, plein de bonnes choses.
avatar
Souffledautomne

Messages : 67
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Souffledautomne le Dim 31 Déc 2017 - 23:47

Ton expérience sans "S" évidemment Wink

Bonne année à tous et prenez soin de vous surtout !
À bientôt.
avatar
Souffledautomne

Messages : 67
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Invité le Lun 1 Jan 2018 - 2:51

Pour vos difficultés en calcul, je vous mets tous un dys sur dys Dent pétée

Sérieusement, voilà un terme que j'apprends seulement aujourd'hui, certainement pour la raison que les chiffres et moi allons de pair. J'ai une capacité mémorielle des nombres assez déstabilisante (numéros de téléphone, de carte bancaire, de plaques minéralogiques, des dates etc...) et une faculté de calcul mental qui l'est tout autant (C'est comme si y'a plein de compartiments qui retiennent pendant que d'autres font les opérations). On me voyait parfois comme un extra-terrestre ou une bête de foire au lycée, en famille ou dans les commerces !

Qu'est-ce que cela me rapporte ? Rien. Enfin pas des billets de 500€ en tout cas ! Pardon je veux dire 3279.785F  Smile

Par contre, je ne suis pas physionomiste, je ne sais pas où j'ai rangé telle chose et encore moins ce que j'ai fait la veille !

Ne vous en faites pas donc, chacun son talon d'Achille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que peut-on faire contre la dyscalculie ?

Message par Unefemmesansflamme le Mer 7 Nov 2018 - 17:12

Désolée je n'ai pas de solutions miracles mais je suis devenue addict a un jeu et sans m'en rendre compte ça m'a fait travailler les chiffres et mes repères par rapport a ça, il se nomme Hearthstone même si dû a ma dyscalculie, je ne serais jamais dans les meilleures ça c'est certain et que je ne ferais pas des études de mathématiques dés demain... En tout cas j'arrive mieux a calculer qu'avant mais toujours plus de difficultés qu'une personne normal.

Unefemmesansflamme

Messages : 4
Date d'inscription : 07/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum