J’en ai pleuré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J’en ai pleuré

Message par whoami le Mer 6 Aoû 2014 - 21:53

Bonjour,

Oui, je suis un mec de 18 ans qui pleure encore - jamais en public, toujours enfermé dans ma chambre - mais de temps en temps voire souvent quand ça ne vas pas.


Je vais vous raconter un peu ma vie, j’espère que c’est pas trop nul ce que j’ai écrit.

Je ne me souviens plus vraiment de mon enfance, j’ai la mémoire un peu courte dans certains domaines, je sais ce que ma mère disait quand je recontrai un nouveau psychologue. Je ne suis pas allé au CP, ce serait un médecin qui m’aurait appris à lire, à écrire et à compter, j’ai changé une ou deux fois d'école primaire « parce que ça se passait mal avec les enseignants ». Et à ce qu’il parait, je passais mes journées à jouer aux Playmobil, Kapla, Lego et autres.

À partir du CE1 ou CE2, j'ai commencé à fréquenter le CMP de ma commune suite à des reccomandations d'enseignants. Ce n'étais peut-être pas des psy géniaux, et je n'ai pas le souvenir que ça m'ai apporté quoi que ce soit, mais ça ne me dérangeait pas.

J’ai commencé à fréquenter l’école de musique. Ma professeur d’alto m’avait dit qu’elle avait été surprise par ma vitesse d’apprentissage. Ça c’est toujours très bien passé avec elle. Par contre au solfège, j’ai eu une prof dont j’avais l’impression qu’elle se foutait toujours de moi. C’était assez bizarre. Du coup, ça m’as sans doute un peu renfermé.

Au collège, je suis devenu très timide, j’ai commencé à ne plus sortir de chez moi. Ma timidité, c’est à peu près règlé après une petite thérapie de groupe. Mais j’ai toujours un petit peu peur de parler avec des gens que je ne connais pas.
J‘ai commencé à avoir des problèmes avec ma famille en ce moment là.
Comme j’ai une écriture bien illisible comme il faut - mais à ce qu’il parait c’est un symptôme - j’ai été suivi par une graphothérapeute pendant un ou deux ans.
C’est en sixième que j’ai commencé à m’intéresser à l’informatique - c’est devenu ma passion, en fait.

Et puis j’ai commencé à être suivi par un psy sérieux, et puis on m’a parlé d’anxiété...

Au lycée, j’étais nul dans les matières littéraires. En seconde, j’ai rendu une feuille blanche au prof en guise de commentaire de texte tellement je ne savais pas quoi écrire. Je suis plutôt bon en orthographe, mais ne me demandez pas de rédiger un truc littéraire analytique ou d’apprendre une poésie par cœur, j’en suis incapable.
Par contre, dans les matières scientifiques, pas de problèmes ; surtout dans les domaines qui m’intéressent.

Avec mes parents et le bac qui approche, ça allait de pire en pire. Je me disputais très souvent. J’ai commencé à sécher sérieusement les cours vers la fin de ma première, pendant un mois je crois.

Et arrivé en terminale, je n’ai passé que deux semaines au lycée.

Du coup, j’ai passé 5 mois dans un internat spécialisé où on traitait divers problèmes pour adolescents. Et c’était génial. J’en pouvais plus de mes parents. Et puis ça ma fait voir du monde, parce que comme je n’étais pas en cours, j’ai passé des mois chez moi.

Et vous savez quoi ? Je crois que mes deux voisins de chambre, ils pourraient venir ici. Plus encore un autre de là-bas.

Alors bien sûr, c’était pas drôle tous les jours avec les dépressifs qui faisaient des conneries. Mais bon.

Bref, j’ai eu mon bac S, et j’ai quitté pour toujours ce centre.

Et c’est suite à une discussion avec un de mes voisins de chambre que je me suis dit qu’il faudrait peut être que je fasse quelque chose. Donc recherche Google, puis de sites en sites je tombe ici. J’y ai versé pas mal de larmes.



J’ai souvent été blessé par le fait que mes parents disaient souvent des choses que je ne voulais pas entendre sur ma « différence » à des amis, des proches. Ce sont mes problèmes, pas les leurs. C’est à moi d’en parler.

Je ne sais pas si je suis en train de faire une connerie ou pas en postant ici. Je n’ai jamais accepté ma « différence ». J’aurais tellement voulu être « normal ». Sans être con toutefois. Mes deux voisins de chambre, ils avaient eu de gros soucis, quand je me dis que à la base j’avais le même problème qu’eux... J’en ai marre de m’enfermer et de pleurer dans ma chambre après avoir vu à la télé ou entendu à la radio un reportage là-dessus. J’en ai marre de pleurer dès que je vois les conséquences de ma « différence », et surtout que je suis condamné, que je n’y peut rien, que je serais comme ça toute ma vie. J’ai passé ma vie à tenter d’oublier tout ça, ce truc monstrueux que je suis réellement. Mais ça ne peut pas marcher. Il faudrait que ça change. J’ai fait l’autruche jusqu’à aujourd’hui, ça commencera aujourd’hui.

Voir des gens qui on les mêmes soucis que moi, ça m’a déjà fait énormément de bien ; en revoir, ça me fera sans doute encore plus de bien.



Bref, je pleure. J’en ai jamais parlé auparavant. C’est bien l’hypersensibilité ça, non ?

whoami
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Invité le Mer 6 Aoû 2014 - 22:54

Je te comprends.
Bonjour...
Moi j'ai su naviguer jusqu'à 47 ans......c'êtait normal pour moi de me battre pour me faire comprendre....
C'était normal de pas être compris dans mes raisonnements, car j'avais le temps qui jouait en ma faveur; je veux dire par la que ce que j'avais raisonné arrivait...
Contrairement a toi, je suis plutôt lettre que math sup, mais qu'importe.
Selon moi, Pleurer c'est se rendre contre que l'on est amarré aux autres sans qu'il daigne le percevoir.
Pleurer, c'est se faire conscience que l'on est différent et que l'intelligence a fait masse de calculs Grace aux rencontres "normaux agissants" normaux pensants" , et qu'il est nécessaire pour notre cerveau d'avoir soupape.
Selon moi, je pense que les cerveaux recherchent des fonctionnements semblables ou tout du moins des connections d'esprits, Des odeurs aussi.
Moi qui suis en rembobinage de vie passée, je me souviens, j'ai une formidable mémoire.

La maternelle fut une épreuve terrible, je suis rentré a 3 ans , mais je m'envoyais et je rentrai chez grand mère.
Je me rappelle mes crises et ces sensations d'obligation d'aller dans une institution pour être formaté ...
Maman pourquoi ? Pourquoi on va tous là-bas ????
J'y suis renté a l'âge de 4 ans finalement...
Perso, j'ai toujours été amoureux ....depuis tout petit....
Je suis très souvent amoureux.....mais j'ai ma moitié et c'est complexe a contrôler ( surtout lorsque je suis a proximité de la personne.....je sais que c'est biologique puisque lorsque je ne fréquente plus cette personne cela redevient limpide, mon amour est la chez moi ) .
je parlais pas voir peu, si l'on m'obligeait ma mère aurait pu me changer d'école si je le demandais ( j'avais une tante instite "ailleurs" qui me servait bien).
Le collège simplement "horrible"je n'y suis quasi pas adapté, sans cesse absent ..mais j'apprends vite et je rattraper vitesse grand v.
maintenant que je découvre que l'autre monde n'est pas celui que je pensais, je comprends mieux pourquoi je me visualisais "seul" en temps clair et eux en broua et brouillard....eux se comprenaient et moi je couchais la tête pour essayer d'acquiescer ce qu'ils disaient .....
Ces accumulations d'adaptation me faisaient pleurer.
Je comprends depuis peu pourquoi j'avais envie de mourir non pas me suicider trop lâche et stupide, mourir simplement....
Lorsque j'étais enfant je m'isolais sur le toit du poulailler ,mon truc a moi c'est regarder décrypter les comportements, les cohérences ,le sens de la vie..et regardais mon voisin aliéné par l'achat d'un terrain, d'un choix de voiture et cette jeune femme son épouse qui rentre la voiture en marche arrière la porte ouverte distraite ou pressée telle une fourmi ouvrière qui ne sait tout gérer.
Cet arbre la devant ou les feuilles inlassable ments bougeaient, tombaient, repoussaient aux grès des bises de vent....
Je pensais a l'aliénation j'avais théorie ( qui s'avère juste d'ailleurs je ne lis pas car j'ai peur que l'on croit que j'ai copié aristote ou Epictete ...)
J'avais fait délire que j'étais particulier, une matrice sur décalée pour répondre a l'incarnation ....
C'est a dire qu'il y avait 90% des êtres a jeter et que moi faisant partie des 10% j'étais une sorte de matrice de base.....oubliê des dieux...que je serai la en remplaçant au cas ou....
J'appuyais ma théorie sur les êtres qui avaient marqués l'histoire....bref un truc de fous j'avais 6/7 ans et je faisais bien rire avec ça.
Je me voyais, complètement différent du reste de ma famille....mais comme j'étais bâtard, j'avais trouvé réponse dans mon métissage , un gêne d'une autre culture....une âme qui est vielle et d'ailleurs.
. Et je pleurai.....
Il y a long temps, j'en ai parler a mon épouse, elle me voyait dépressif....donc je n'ai plus jamais abordé le sujet.
Ces dernier temps, je lui en ai reparlé mais la ce. Coup ci, j'avais une explication et je comprends mieux....
Je comprends mes intérêts pour la philo ....je n'ai pas eu accès a la culture ni a la compassion car il y a 50 ans, bin on s'en fichait.... De plus j'étais bâtard donc cela brouillait les pistes quant aux relations sociales ....
Aujourd'hui je reconstruis cela et j'acquiesce , je valide.....
Donc pleurer seul, c'est normal, enfin c'est être normal en fait et cela on le comprend lorsque que l'on trouve et validons nos analyses.
Je pleure très souvent, avant je pensais que c'était du a mon éducation d'enfant un peu gâté je dirais; en fait non ! C'est de la colère emphatique ...je sais avoir raison, je sais avoir vaincu la frustration, je pleure pour eux qui se sont trompés, je pleure ma rage quant a ce qui va arriver.....je sais le correctif qu'il faudra apporter...

Pleurer, selon moi c'est bon, le cacher c'est bien car peu de gens peuvent comprendre tes pleurs....
Ça tu le sais, ils s'en serviront pour te diminuer....et même ta futur moitié pourrait s'en lasser ....alors pleure si tu le sens, c'est intime et parles en ici....

Philippe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 6 Aoû 2014 - 23:03

Sois le bienvenue ici, profite des rencontres, des discussions, de tout ce qui te fera avancer jusqu'à ce que tu nous dises que tu pleures encore, mais de joie !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16920
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Invité le Mer 6 Aoû 2014 - 23:30

whoami a écrit:ce truc monstrueux que je suis réellement
Salut. Bienvenue. 18 ans c'est jeune. Tu as une grosses marge de manœuvre. Surtout avec déjà un Bac S.

Comme j’ai une écriture bien illisible comme il faut - mais à ce qu’il parait c’est un symptôme
Un symptôme de quoi ? J'ai renoncé à essayer de prendre les cours à partir du collège. C'était juste pas possible. Je ne pouvais (voulait ?) pas me relire. Et de toute manière j'écrivais lentement et c'était une vrai torture.   Mais il ne me semble pas avoir vu mentionné ça où que ce soit comme un symptôme de quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Gasta le Mer 6 Aoû 2014 - 23:44

Bienvenue Whoami !
J’en ai marre de pleurer dès que je vois les conséquences de ma « différence », et surtout que je suis condamné, que je n’y peut rien, que je serais comme ça toute ma vie.
J'espère que grâce (entre autres) à ce site et à ses membres tu verras bientôt d'une façon positive ta différence, que tu réaliseras qu'en fait c'est une chance.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Yul le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:05

Bienvenue Smile

Les larmes sont belles quand elles sont sincères.

J'ai près de 30 ans et je pleure devant Transformers 4  What a Face 

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Invité le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:06

~dell'Artyul a écrit:
J'ai près de 30 ans et je pleure devant Transformers 4  What a Face 
Moi aussi ... mais ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Yul le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:13

Oui effectivement... mais tu es plus vieux je crois?

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Princeton le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:15

J'ai 25 ans, et je pleure tout le temps aussi ! Tu vois, déjà sur ce point, tu n'es pas seul... Sur les autres, tu te reconnaitras sans doute dans les interrogations et les souffrances des autres membres du forum... Je me souviens encore du bouleversement que j'ai vécu en découvrant ce forum, il y a quelques mois. Alors bonne lecture, bonne découverte, bonne exploration... Et si tu y verses encore quelques larmes en chemin, ce n'est pas grave, ça fait du bien. ;-) Bon courage. A+

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Yul le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:18

Et peut-être seront-ce là des larmes de soulagement Wink

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par whoami le Jeu 7 Aoû 2014 - 7:17

Merci de vos réponses !



Gpasdeprésent, j’ai envie de te répondre même si je ne sais pas trop quoi dire.

Je n’ai jamais été vraiment physiquement absent au collège. Bon, j’ai toujours été « dans la lune », en train de « planer à 20 000 ». J’étais juste quasi tout le temps en retard, même au lycée. Des retards ridicules en plus, genre de 2 à 5 minutes. Mais limite tous les jours.
Mes parents me disaient « dépèche-toi » tout le temps. Ils ont jamais compris que ça ne servait à rien. Je savais que je risquait de passer une journée pourrie de plus à recopier des cours à la con...
Je ne suis pas sûr de parfaitement comprendre ta "théorie", mais je crois avoir déjà fait des trucs semblables il y a longtemps en fait. Bon, je ne pense pas que ça ait une grande importance.

Gpasdeprésent a écrit:
Je comprends depuis peu pourquoi j'avais envie de mourir non pas me suicider trop lâche et stupide, mourir simplement...

Oulà... Je n’ai jamais ressenti ça. J’ai souvent eu envie de me barrer par contre. Mais involontairement. Pas réelement fuguer. Juste être obligé de changer de vie suite à un évenement. Oublier tout ceux qu’on connais pour aller dans un autre pays, un autre continent...



stauk a écrit:
Comme j’ai une écriture bien illisible comme il faut - mais à ce qu’il parait c’est un symptôme
Un symptôme de quoi ? J'ai renoncé à essayer de prendre les cours à partir du collège. C'était juste pas possible. Je ne pouvais (voulait ?) pas me relire. Et de toute manière j'écrivais lentement et c'était une vrai torture.   Mais il ne me semble pas avoir vu mentionné ça où que ce soit comme un symptôme de quelque chose.

Il me semble que j’ai déjà entendu une fois que beaucoup de gens comme nous écrivent mal.

Moi ça va encore, je suis la seule personne au monde qui est capable de lire mon écriture sans trop de problème même quand je ne m’applique pas du tout :-)

Par contre, j’ai toujours eu mal à force d’écrire, je suis tout crispé au bout d’une heure de recopiage de cours. Je n’ai jamais aimé écrire à la main. Surtout quand c’est des choses que je trouve inutiles, où qui pourraient être imprimées. Je trouve ça complètement débile. A ce qu’il parait, j’ai redoublé ma sixième parce que je n’écrivais pas ou très peu ce que disaient les profs. Depuis, je recopie sans rien dire pour leur faire plaisir même si j’en ai rien à faire.

De toute façon, je n’ai quasiment jamais relu un seul de mes cours recopiés à la main de ma vie. Et au pire, il y a internet et les livres.

Et c’est un peu pour ça que les rares fois où un prof a fait des photocopies du cours d’un autre élève spécialement pour moi, ça m’a vraiment gêné. Je ne les lirait pas. Et comme ça me gêne, je risque encore moins de les lire, pour ne plus y penser.

Il faudrait que les profs acceptent qu’on puisse ne pas recopier leur cours. Que ceux qui se sentent obligés de recopier pour apprendre ce fasse plaisir, mais les autres...

Et puis aussi, même si mes cahiers sont des torchons, ce sont mes torchons à moi ! Un prof n’as pas à mettre son nez dedans, voire pire, noter mes cahiers. Je ne vois même pas comment un prof peut noter un cahier. C’est inconcevable. Le cahier de cours, pour moi c’est le truc complètement personnel qui vas te permettre de noter ce que tu as à apprendre. C’est à toi de décider ce que tu veut apprendre. Pour moi, le travail d’u prof, c’est d’expliquer ce qu’il à a expliquer, et répondre aux questions des élèves. C’est déjà suffisament compliqué comme ça. Alors il peut donner des conseils, bien sûr. Mais il n’as aucun intérêt à ce qu’il fixe des règles sur les cahiers de ses élèves.



~dell'Artyul a écrit:Et peut-être seront-ce là des larmes de soulagement Wink

Ouais ! :-)

whoami
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par plop le Jeu 7 Aoû 2014 - 8:45

Salut et bienvenue à toi!

whoami a écrit:
Il faudrait que les profs acceptent qu’on puisse ne pas recopier leur cours. Que ceux qui se sentent obligés de recopier pour apprendre ce fasse plaisir, mais les autres...

Et puis aussi, même si mes cahiers sont des torchons, ce sont mes torchons à moi ! Un prof n’as pas à mettre son nez dedans, voire pire, noter mes cahiers. Je ne vois même pas comment un prof peut noter un cahier. C’est inconcevable. Le cahier de cours, pour moi c’est le truc complètement personnel qui vas te permettre de noter ce que tu as à apprendre. C’est à toi de décider ce que tu veut apprendre. Pour moi, le travail d’u prof, c’est d’expliquer ce qu’il à a expliquer, et répondre aux questions des élèves. C’est déjà suffisament compliqué comme ça. Alors il peut donner des conseils, bien sûr. Mais il n’as aucun intérêt à ce qu’il fixe des règles sur les cahiers de ses élèves.

Oui, ça je suis d'accord Very Happy

Je me souviens qu'au collège, ma prof de français avait relu mon cahier et voulait que je le réécrive complètement!

Pourtant, j'étais bon en français, donc je n'ai rien compris (le but c'est de comprendre le cours non Suspect )

Par la suite je me suis entrainé à mieux écrire, c'était joli, ça ressemblait un peu à l'écriture d'une fille mais j'aimais bien le côté "esthétique" (certaines lettres étaient assez stylées Laughing ). Au final j'ai réussi à écrire correctement parce que ç'a m'"amusait" d'écrire bien, de souligner en rouge, en vert, d'utiliser plein de couleurs etc. M'enfin le chemin était long  Cool


Si ça peut te rassurer, moi aussi je pleure beaucoup tongue , surtout dans les séquences "émotion" dans les films ou autres, et récemment, en écoutant certaines musiques. Ça ne s'arrange pas avec le temps!

plop
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 33
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Gasta le Jeu 7 Aoû 2014 - 8:59

J'ai très très souvent les larmes aux yeux rien qu'à lecture d'une actualité, d'un témoignage ou en regardant un reportage par exemple. Cela me gêne en présence de personnes que je ne connais pas, mes proches ont la délicatesse de faire comme s'ils ne remarquaient rien. Je dirais que je suis plutôt content de cette hypersensibilité, cela prouve que je vis les événements intensément. Beaucoup de Z ont comme toi cette hypersensibilité.


Dernière édition par Gasta le Jeu 7 Aoû 2014 - 9:11, édité 1 fois

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par fleur_bleue le Jeu 7 Aoû 2014 - 9:06

Bienvenue Whoami! Smile Je trouve ta présentation très touchante - il n'y a pas de mal à pleurer quand on en a besoin, ça fait du bien des fois. (Il y a même des femmes qui trouvent ça très mignon quand un homme ose pleurer quand il en a besoin. Wink ) Et bravo pour le bac, surtout que ça n'a pas l'air d'avoir été facile! C'est quelque chose dont tu peux quand même être fier, je trouve. Smile

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par whoami le Ven 8 Aoû 2014 - 21:48

plop : "Je me souviens qu'au collège, ma prof de français avait relu mon cahier et voulait que je le réécrive complètement!"

Il me semble qu'un prof m'avait dit ça aussi... Un truc de fou.

fleur_bleue : "Et bravo pour le bac, surtout que ça n'a pas l'air d'avoir été facile! C'est quelque chose dont tu peux quand même être fier, je trouve. "

Oui :-)


whoami
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’en ai pleuré

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum