Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Jeu 13 Nov 2014 - 18:09




Petit cadeau Joe, pour divertir ton esprit... Wink

J'ai trouvé ça dans mes brouillons...
Est ce que je vous l'ai déjà fourguée ??? m'en souviens pas... Very Happy


EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Joe Dalton le Jeu 13 Nov 2014 - 18:16

Ce sacré Geluck Bravo ! Bravo ! Courbette Courbette
Super choix, EmiM Merci ! Bisous

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Sam 15 Nov 2014 - 14:45


Bon weekend à toustes


                                           

                  

                   


EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Invité le Sam 15 Nov 2014 - 17:25

Spoiler:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Joe Dalton le Sam 15 Nov 2014 - 20:27


Un ange Un ange Pour Toi Long hug

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Sam 15 Nov 2014 - 22:10

Neale Donald Walsch a écrit:
Extrait de Conversation avec Dieu 3
[...]
"  La peine est une émotion naturelle. C'est la part de toi qui te permet de dire adieu quand tu ne veux pas ; d'exprimer - de pousser, de propulser - la tristesse en toi lorsque tu éprouves une forme quelconque de perte. Ce peut être aussi bien la perte d'un être aimé que la perte d'un verre de contact.
 Lorsqu'on vous permet d'exprimer votre peine, vous vous en débarrassez. Les enfants à qui on permet d'être tristes lorsqu'ils le sont arrivent à l'âge adulte en ayant une attitude très saine envers la tristesse et, par conséquent, passent très rapidement à travers elle.
 Les enfants auxquels on dit : "voyons, voyons, ne pleure pas", ont de la difficulté à pleurer une fois devenus adultes. Après tout on leur a appris toute leur vie à ne pas le faire. Pourtant, ils répriment leur peine.
 La peine continuellement réprimée devient donc dépression chronique, une émotion qui n'est pas du tout naturelle.
 A cause de cette dépression chronique, des gens ont même tué. Des guerres ont éclaté, des pays se sont effondrés.
 La colère est une émotion naturelle. C'est l'outil qui vous permet de dire : "Non, merci". Elle n'a pas à être offensante et ne doit jamais nuire à personne.
 Lorsqu'on permet aux enfants d'exprimer leur colère, ils arrivent à l'âge adulte en ayant une attitude très saine à cet égard et dépassent donc habituellement très vite leur colère.
 Les enfants à qui on fait sentir que la colère n'est pas correcte - qu'il est mauvais de l'exprimer, et qu'en fait, ils ne devraient même pas la ressentir - auront de la difficulté, devenus adultes, à être en contact avec leur colère de façon appropriée.
 La colère sans cesse réprimée devient de la rage, une émotion qui n'est aucunement naturelle.  
 A cause de la rage, des gens ont tué. Des guerres ont éclatés, des pays se sont effondrés.
 L'envie est une émotion naturelle. C'est l'émotion qui fait qu'un enfant de 5 ans souhaite pouvoir atteindre la poignée de porte comme le fait sa sœur - ou monter à bicyclette. L'envie est l'émotion naturelle qui vous amène à vouloir refaire une chose, à fournir plus d'efforts, à continuer à lutter jusqu'à ce que vous y arriviez. Il est très sain et très naturel d'être envieux. Lorsqu'on permet aux enfants d'exprimer leur envie, ils arrivent à l'âge adulte en ayant une attitude très saine à cet égard et dépassent très rapidement leur envie.
 Les enfants auxquels on fait sentir que l'envie n'est pas correcte - qu'il est mal de l'exprimer, et qu'en réalité ils ne devraient même pas la ressentir - auront de la difficulté, une fois devenus adultes, à être en contact avec leur envie d'une façon juste.
 L'envie continuellement réprimée devient de la jalousie, une émotion qui n'est pas du tout naturelle.
 A cause de la jalousie, des gens ont tué. Des guerres ont éclaté, des pays sont tombés.
 La peur est une émotion naturelle. Tous les bébés naissent avec seulement 2 peurs : la peur de tomber et la peur des bruits forts. Toutes les autres peurs sont des réactions acquises par l'enfant, dans son entourage, et développées par ses parents. Le but de la peur est de permettre à l'individu d'intégrer un peu de prudence. La prudence est un outil qui aide à garder le corps en vie. C'est une excroissance de l'amour. L'amour du Soi.
 Les enfants à qui ont fait sentir que la peur n'est pas correcte - qu'il est mal de l'exprimer, et qu'en réalité ils ne devraient même pas la ressentir - auront de la difficulté, une fois devenus adultes, à être en contact avec leur peur de façon appropriée.
 La peur continuellement réprimée devient de la panique, une émotion qui n'est pas du tout naturelle.
 A cause de la panique, des gens ont tué. Des guerres ont éclaté , des pays se sont effondrés.
 L'amour est une émotion naturelle. Lorsqu'on laisse un enfant l'exprimer et le recevoir normalement et naturellement, sans limites ni condition, sans inhibition ni gêne, il n'exige rien d'autre. Car la joie de l'amour exprimé et reçu de cette façon se suffit à elle-même. Mais l'amour conditionné, limité, faussé par les règles et les règlements, les rituels et les restrictions, maîtrisé, manipulé et retenu, n'est plus du tout naturel.
 Les enfants auxquels on fait sentir que leur amour naturel n'est pas correct - qu'il est mal de l'exprimer, et qu'en réalité ils ne devraient même pas le ressentir - auront de la difficulté, une fois devenus adultes, à être en contact avec l'amour de façon juste.
 L'amour sans cesse réprimé devient de la possessivité, une émotion qui n'est aucunement naturelle.
 A cause de la possessivité, des gens ont tué. Des guerres ont éclaté, des pays se sont effondrés.
 Ainsi, les émotions naturelles, lorsqu'elles sont réprimées, produisent des réactions et des réponses qui ne sont pas naturelles. Et chez la plupart des gens, l'ensemble des émottions naturelles sont réprimées. Pourtant, ce sont vos amies. Ce sont vos dons. Ce sont les outils divins avec lesquels vous façonnez votre expérience.
 Vous recevez ces outils à la naissance. Ils sont là pour vous aider à négocier la vie. "
[...]
 Vous avez vécu trop longtemps, mes enfants, dans une prison que vous avez vous-mêmes conçue. Il est temps de vous en libérer.
 Vous avez emprisonné vos cinq émotions naturelles, les avez réprimées et changées en émotions non naturelles, ce qui a entraîné malheur, mort et destruction dans votre monde.
 Depuis des siècles sur cette planète, le modèle de comportement est  : ne "cède" pas à tes émotions. Si tu ressens de l'envie, aies-en-honte ; si tu ressens de la peur, passe par-dessus ; si tu ressens de l'amour, contrôle-le, limite-le, garde-le, fuis-le : fais tout ton possible pour cesser de l'exprimer, complètement, sur-le-champ, ici même.
 Il est temps que tu te libères.
 En vérité, tu as emprisonné ton Toi sacré. Et il est temps de libérer ton Soi.
[...]


Dernière édition par EmiM le Mar 25 Nov 2014 - 10:54, édité 2 fois

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par offset le Sam 15 Nov 2014 - 22:55

Coucou EmiM  Bisous





offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Dim 16 Nov 2014 - 9:30





 



EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Joe Dalton le Lun 17 Nov 2014 - 8:10

Le texte de Neale Donald Walsch est toujours aussi inspirant, de par la sagesse qu'il dégage: Merci ! de l'avoir posté, EmiM

[img(450px,350px)][url="http://jardinsduciel.centerblog.net"][/url][/img]
Un ange Un ange Long hug Amour

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Burzum le Lun 17 Nov 2014 - 8:44

Un bonjour de Lundi Matin !
cheers

Bisous

Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Lun 17 Nov 2014 - 11:46


Merci à chacun pour sa présence...  Courbette

Belle journée à Tous.... Tchao




EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Mer 19 Nov 2014 - 12:50



Extrait de mon blog, Emilie a écrit:
Dernièrement, j'ai rencontré des personnes qui semblent avoir un problème avec leur condition humaine...

Alors qu'est ce que pour Moi la condition humaine ?
C'est le fait d'être dans un corps humain, soumis aux limites de ce corps. Les limites étant : le besoin de nourriture pour avoir de l'énergie, le besoin d'un minimum de muscles pour être mobile et nos systèmes physiologiques et biologiques, qui fonctionnent ou dysfonctionnent, mais qui sont la mécanique incroyable de notre corps ; une machine parfaite des plus évoluées à mon avis...

Alors ce corps, soit on l'accepte, soit on le rejette. Je me suis interrogée sur les raisons qui pouvaient pousser quelqu'un à rejeter son corps.

Déjà vous aurez constaté que je vois l'être humain DANS un corps et non comme un corps... Je le vois ainsi parce que je considère le corps comme un véhicule de l'âme.

L'âme est un concept auquel on croit ou non, certains la nommeront "conscience" et j'imagine qu'elle peut être représentée de multiples façons, pour ceux qui l'intègrent à leur vision de l'être humain. Je vous dirai bien que si vous ne croyez pas à l'âme, cet article ne vous intéressera pas, mais ce n'est pas si sur... Pour la simple et bonne raison, que les personnes que j'ai rencontrées qui ont un problème avec leur condition humaine, ne croient pas à l'âme. Ils se revendiquent même assez souvent mécréant.

Alors comment avoir un problème avec les limites corporelles quand on ne croit pas à l'âme ? Et bien peut être parce qu'ils pensent être un esprit. Je pourrai supposer que l'esprit et l'âme sont la même chose, mais pour avoir discuté de la question avec eux, ce ne serait pas le cas...

En ce qui me concerne, je n'ai pas envie de théoriser sur ce qu'est l'esprit ou l'âme et en fonction de quel point de vue. Sans doute parce que ce n'est pas le propos du sujet, ensuite parce qu'à mon avis tout est question de définition des concepts philosophiques, mais j'espère que nous pouvons nous entendre sur le fait, que sans définir si nous sommes une âme et/ou un esprit, nous sommes sans aucun doute un/dans un corps.

Et ma question reste entière, qu'est ce qui dans le corps peut nous poser un problème tel, que nous rejetons ce corps ?
Je vois assez bien la piste de la mortalité ; le corps est mortel, le corps vieillit, le corps vieillit mal, si on n'en prend pas soin, le corps peut être malade, le corps peut nous faire souffrir.

Et c'est précisément là, où je souhaitais en venir ; ces personnes me disent : "mon corps me fait souffrir". Voyez-vous la tournure ? Ils ne disent pas : "je souffre" (dans mon corps), ils disent : "mon corps me fait souffrir". On est facilement tenter de leur dire : "où as-tu mal ? Quelle est la partie de ton corps qui te fait souffrir ?" Et à ces questions, il n'y a pas de réponses, parce que leur souffrance n'est pas une douleur physique, comme un bleu, un mal de dos, ou une foulure. Leur douleur est une souffrance émotionnelle.

Avez-vous conscience que les émotions sont physiques ? J'entends souvent dire, quand on veut compartimenter ce qui nous compose, que nous sommes un corps, des émotions, un esprit et/ou une âme... Comme si nos émotions étaient des entités individuelles abstraites. Peut être que la première erreur sur la réalité de notre condition humaine est celle-ci : nos émotions ne se situent pas en dehors de nous, mais bien au dedans, elles ne sont pas abstraites mais réelles, et elles existent sous une forme physique avant d'être psychique.

Quand on ressent une émotion, on pense souvent qu'en réponse à un évènement extérieur, le cerveau envoie au corps la "bonne" émotion à ressentir. Hors la réalité est toute autre ; c'est le corps qui réagit au contexte extérieur et qui transmet au cerveau les informations à traiter. C'est pourquoi ressentir des émotions est une des limites du corps, et cela fait parti de notre condition humaine.

Est ce que vous me suivez toujours ? Si vous ressentez des émotions, plus particulièrement celles qui vous font souffrir, et que vous ne voulez pas ressentir cette souffrance, alors votre corps peut devenir votre pire ennemi, puisqu'il vous impose des émotions qui vous encombrent, qui vous mettent mal, que vous subissez et tout cela peut être insupportable à vivre, si vous rejetez vos émotions, soit votre corps, soit votre condition humaine. Une fois que vous êtes là, que reste-t-il ? Souvent malheureusement le manque d'envie (en vie) de vivre, et parfois l'envie de mort.

Je ne souhaite pas faire de généralisations, ni proclamer que ce serait le mal de notre siècle, mais si certains ont conscience de leur condition humaine et essaye de la nier (sans y arriver), le pire n'est-il pas quand ils arrivent ? à la nier, à se nier ? Ces personnes que j'ai rencontrées souffrent, et même si elles veulent fuir leurs émotions, elles ont au moins le mérite de les ressentir et donc d'être vivant. Mais j'en croise tant d'autres qui ne savent pas qu'elles souffrent, qui ignorent leurs souffrances, elles les ont enfouis tellement profondément, qu'elles ne les sentent pas/plus, elles ont presque oublié ce que c'était que d'être humain, de ressentir des émotions, de savoir ce qu''elles sont, à quoi elles servent et quoi en faire. Parce que dans le fond, si on n'est pas connecté à nos émotions, en quoi sommes-nous humain ? qu'est ce qui nous différencie des machines ? Les émotions sont à mon sens un cadeau merveilleux, un outil performant, le meilleur atout de notre condition.

Si on est connecté à nos émotions, nous avons les moyens de jauger en permanence notre état, nos besoins, nos limites, nos envies, et d'agir en fonction de ces informations précieuses pour interagir de façon adaptée avec notre environnement. Nos émotions nous donnent tous les indicateurs nécessaires pour évaluer une situation. Mais si nous sommes déconnectés de nos émotions, alors notre perception de l'environnement est entièrement fondée sur notre intellect, et il prendra des décisions qui ne seront pas toujours en adéquation avec notre vivant et ce/ceux qui nous entourent, puisque pour sentir les autres, être en harmonie avec, il faut de l'empathie, soit une intelligence émotionnelle inexistante, si nous sommes déconnectés de nos émotions.

Je m'aperçois que je ne cesse de parler d'émotions et qu'à aucun moment je ne les ai nommé, ni détaillé. Les émotions naturelles sont : La joie/amour, la peine/tristesse, la peur, la colère, l'envie (souvent ignorée), la surprise et le dégout/mépris. Toutes ces émotions ont des déclinaisons, qui précisent de nombreuses nuances, importantes pour l'expression, mais peu utiles pour la compréhension de nos émotions, puisque chaque "sous" perception prendra toujours sa source dans l'une des émotions principales.

Être déconnecté de ses émotions est un problème, mais ce n'est pas le seul. Le second problème est la "BONNE" interprétation de ses émotions. C'est à dire que suivant notre parcours de vie et plus particulièrement lors de notre prime enfance, comment avons-nous accueilli ou non nos émotions ? Et comment avons-nous appris à les exprimer/traduire en mots ? Il s'avère que la grande majorité de nos parents n'ont pas appris à respecter leurs émotions, et comme l'on ne peut transmettre, ce que l'on ne sait pas, bien souvent on reproduit ce que l'on connait, et donc on n'a pas pu (et non voulu) enseigner à nos enfants ce qu'est une émotion, telle émotion, à quoi elle sert, comment la gérer, et quoi en faire, pour être/rester en contact avec.

Pas de pessimisme ! Rien n'est perdu ! Vous vous sentez peut être un peu concernés par ce que je raconte et peut être vous reconnaissez vous. Nous sommes nombreux, moi y compris, à être entrés dans la vie avec cet handicap, mais il n'est jamais trop tard pour comprendre tout cela, pour prendre conscience et décider d'apprendre par soi-même pour soi, ce que nos parents n'ont pas pu nous livrer.

Si faire un travail sur soi est un incroyable voyage intérieur, pour se connaître, il me semble totalement superflu s'il reste à un état mental. Travailler du ciboulot, c'est nécessaire pour visualiser le puzzle de son histoire personnelle, la prise de conscience passe par l'esprit mais pas seulement. Savoir c'est bien, pratiquer c'est mieux. Les résultats d'un travail personnel ne peuvent s'observer que par le vécu et pour obtenir des résultats il faut passer tôt ou tard du mental au physique. Tout ça pour dire qu'on aime bien se triturer le cerveau, et que de la même façon que l'on peut penser que c'est le cerveau qui nous dicte nos émotions, alors que c'est le corps, il est possible de faire son travail personnel par le corps, c'est à dire de l'émotion à la psyché et pas uniquement de la psyché à l'émotion.

De mon point de vue, il est même beaucoup plus facile (si on affronte nos émotions, condition sinequanone pour que ça fonctionne) de le faire de l'émotion à la psyché que dans le sens inverse, mais c'est un avis personnel que je ne saurai développer dans l'immédiat.

Cela me fait penser aux accords mets et vins. La majeure partie des gens font un repas, puis ils cherchent quelle bouteille ouvrir (alors qu'ils ne sont pas dans la bouteille et donc ne savent pas ce que ça donnera). Moi j'ouvre la bouteille de vin que je souhaite boire et je compose un menu en fonction du vin. Logique non ? Imaginer un peu que le monde soit à l'image des ces observations, que les gens passent leur temps à essayer d'adapter l'élément non-modulable à l'élément modulable, ça vous donne la mesure de l'ineptie environnante...

Bon je ne vais pas commencer à insulter les gens et à leur dire qu'ils font n'importe quoi. Il n'empêche que j'observe régulièrement à quel point les gens se compliquent la vie et je ne cesse de me demander pourquoi ? J'espère contribuer humblement à proposer des moyens de simplifier tout type d'informations susceptibles de vous aider...
Bien à vous...


Dernière édition par EmiM le Jeu 20 Nov 2014 - 9:22, édité 2 fois

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Invité le Mer 19 Nov 2014 - 13:54

Et c'est précisément là, où je souhaitais en venir ; ces personnes me disent : "mon corps me fait souffrir". Voyez-vous la tournure ? Ils ne disent pas : "je souffre" (dans mon corps), ils disent : "mon corps me fait souffrir". On est facilement tenter de leur dire : "où as-tu mal ? Quelle est la partie de ton corps qui te fait souffrir ?" Et à ces questions, il n'y a pas de réponses, parce que leur souffrance n'est pas une douleur physique, comme un bleu, un mal de dos, ou une foulure. Leur douleur est une souffrance émotionnelle.
Si ma main me fait souffrir, j'aimerai pouvoir la couper pour atténuer la souffrance.
Hors le corps en lui même n'est que souffrance.
L'émotion aussi est corporelle.
Sans corps, pas d'émotion.
La chimie qui nous compose agit sur notre corps.
L'acte sexuel aussi est corporel, inverse de souffrance... et encore, il est limité dans le plaisir qu'il nous donne selon le corps que nous possédons.
Mon cas est très particulier.
Mon corps n'est pas moi car je ne l'ai pas choisis et que dans ma vie, je choisis ce que je fais et ce que je suis.
Certains peuvent limiter mes propos et ils ont raison, mais je choisis de vivre ainsi.
Ma naissance, je n'en ai pas souvenir... et ce corps, pas choisis.
Actuellement, j'ai fais la paix avec lui. Disons que je le soigne et lui, ne me torture plus.
Ce à quoi des gens diront, tu te soignes et tu ne te tortures plus.
Sémantiquement parlant oui, ontologiquement, non.

Est ce que vous me suivez toujours ? Si vous ressentez des émotions, plus particulièrement celles qui vous font souffrir, et que vous ne voulez pas ressentir cette souffrance, alors votre corps peut devenir votre pire ennemi, puisqu'il vous impose des émotions qui vous encombrent, qui vous mettent mal, que vous subissez et tout cela peut être insupportable à vivre, si vous rejetez vos émotions, soit votre corps, soit votre condition humaine. Une fois que vous êtes là, que reste-t-il ? Souvent malheureusement le manque d'envie (en vie) de vivre, et parfois l'envie de mort.
Oui oui oui, je te suis.
Juste les moyens qui sont différents.
Là ou certains acceptent, je me révolte.
Et je me révolte donc nous sommes...

Je m'aperçois que je ne cesse de parler d'émotions et qu'à aucun moment je ne les ai nommées, ni détaillées. Les émotions naturelles sont : La joie/amour, la peine/tristesse, la peur, la colère, l'envie (souvent ignorée), la surprise et le dégout/mépris. Toutes ces émotions ont des déclinaisons, qui précisent de nombreuses nuances, importantes pour l'expression, mais peu utiles pour la compréhension de nos émotions, puisque chaque "sous" perception prendra toujours sa source dans l'une des émotions principales.
C'est là ou nos avis divergent (et dix verges c'est énorme!!!).
Tu parles d'émotions que tu qualifies de 'naturelles'. Donc si tu prends la peine de les qualifier, c'est qu'il y en a qui ne le sont pas, naturelles.
Pour moi tout est corporel, physique. Et lutter contre sois-même, notes que je parle de se battre contre son corps, pas contre celui de l'autre, permet à mon humble sens de passer du naturel au culturel.
Et nommer les émotions, les qualifier, leur donner sens.
Car tu donnes sens.
Joie / peine, Bien / mal... pour moi non. Juste une machine à sensation que je ne contrôle pas et par le fait que je ne l'a contrôle pas, je ne l'accepte pas.
Tu dis d'accepter les émotions, je dis de les contrôler.
Et par contrôle, je ne dis pas de ne pas être triste ou joyeux, mais de décider de l'être à tel ou tel moments de nos vies.

J'ai l'impression d'être un vieux con en tapant cela...

Et merci pour ces pensées, à titre personnel, tu viens de faire naître cette interrogation en moi, pourquoi me suis je battu contre mon corps et jamais contre celui de l'autre...
J'ai mon embryon de réponse. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Invité le Mer 19 Nov 2014 - 15:12

Toute émotion reçue, ressentie, porte un message. Approuve
Vouloir contrôler le message, c'est comme ne l'entendre qu'à moitié effacé.



Toute émotion qui passe ne doit pas forcément devenir notre humeur du moment. Là est le choix, la maîtrise. Si la colère arrive, ce ne sera pas forcément sympa pour les proches du moment, que de la laisser prendre notre place.
Wink

Nous restons sur notre trône intérieur, nous écoutons son message, ce que la colère veut dire, là, en cet instant précis: pourquoi ? Que veut-elle ? D'où vient-elle ? Est-ce la nôtre de colère ?


Alors, les informations arrivent. Qui a provoqué. Pourquoi. Pourquoi cela nous touche là aujourd'hui. a quoi cela remonte. A qui cela remonte, si ce n'est pas "notre" colère, et si elle vient de quelqu'un à côté qui "se contrôle". (sauf qu'on en le sait pas ça, au début, on croit que c'est "la nôtre", vraiment)



En fait, lorsque tu contrôles ton émotion, tu ne la laisses pas paraître, mais elle a un message à dire.
Et tant qu'elle ne l'aura pas transmis, alors elle reviendra. Ou s'accrochera à ton corps. Courbette
Elle s'accroche aux autres qui passent à côté de toi. Tu peux ainsi ressentir la colère de ton voisin du moment, qui ne veut pas entendre "sa" propre colère. Et elle essaye de passer par toi.



Idem pour des émotions non-résolues par nos ancêtres, que ce soit ancêtre culturel ou ancêtre familial...



Contrôler ses émotions, cela se résume juste à laisser se propager et se multiplier les émotions non-entendues, et ça peut durer longtemps... A travers l'espace, et à travers le temps.
On nous a appris à agir ainsi, pensant que c'était la bonne chose à faire. I love you
Ecouter le message de chaque émotion, comme un Roi sur son trône, qui écoute en Sage ce qu'on vient lui montrer.



Nous sommes à un tournant.
L'émotion, jusqu'ici, a pu être oubliée, non-prioritaire devant des besoins qui semblaient lui être préférables.
Aujourd'hui, dans une société de réseaux, de contacts... Comprendre ses propres émotions / trouver si ce sont bien les nôtres (pas facile au démarrage) / en extraire les informations-messages pour améliorer non seulement son propre vécu mais aussi celui de son réseau du moment...


Le tournant historique et évolutif est là.
Le monde de l'enfance et de l'adolescence se prolonge chez l'humain, dure plus longtemps. Parce que dans ce monde-là, dans cette période-là, se situe la nouvelle évolution qui va révolutionner son histoire.
L'homme est un animal social. Qui tisse du social, qui crée ses réseaux, amis ou professionnels. La transition "sociale" a eu lieu lors d'une ère précise de l'histoire de l'homme.
Il devient aussi un être d'émotions. Emotions en réseaux, émotions en social, émotions dans le monde du travail.


Chaque nouvelle évolution apporte ses trésors. Et le décollage à vitesse grand V sur un moment ultra-court et ultra-accéléré. Dont les bénéfices sont d'une grande richesse.
- une entreprise s'en sert ? Résultats en hausse, productivité plus efficace, créativité, stabilisation, souplesse et adaptation. Bonne humeur en prime. Entraide.
- l'école s'en sert ? Résultats en-dessous de la moyenne, voire redoublement envisagé, et hop d'un coup, le boost, 15/20 au lieu d'un élève qui patauge.
- famille, amis... Nettoyage et délivrance, stabilisation, guérison des émotions négatives, puisque leur message est "enfin" entendu, et résolu.


I love you  Impec !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Mer 19 Nov 2014 - 16:11

MEPUB a écrit:Si ma main me fait souffrir, j'aimerai pouvoir la couper pour atténuer la souffrance.
Je t'invite à tenter l'expérience, juste pour voir si après te l'être coupée, tu auras encore mal ou pas... Je pense que tu sais que de nombreux amputés ont le mal du membre fantôme, donc souffrent encore et que par conséquent le corps n'est peut être pas la limite dans le cas présent.
D'autre part, si tu as mal à la main, il est de ta responsabilité de savoir pourquoi et de faire ce qui est nécessaire pour ne plus avoir mal, quelque soit cette chose, non ?


Hors le corps en lui même n'est que souffrance.
Ton corps, pas le corps en général

L'émotion aussi est corporelle.
Sans corps, pas d'émotion.
La chimie qui nous compose agit sur notre corps.
L'acte sexuel aussi est corporel, inverse de souffrance...
Euh.... pour certains l'acte sexuel est souffrance ou sans sensation ni bonne ni mauvaise donc ça se discute...

et encore, il est limité dans le plaisir qu'il nous donne selon le corps que nous possédons.
et selon la psyché avec laquelle nous concevons l'acte sexuel

Mon cas est très particulier.
Mon corps n'est pas moi car je ne l'ai pas choisis et que dans ma vie, je choisis ce que je fais et ce que je suis.
Puisque tu choisis ce que tu fais et qui tu es, pourquoi ne choisis tu pas de ne pas souffrir ?
Autre question, j'ai tendance à penser qui si tu demandes aux gens si ils ont choisi leur corps ou de naitre, la majorité répondront comme toi, qu'ils n'ont pas choisi, alors pourquoi eux ne souffrent-ils pas de leur corps et Toi si ? Qu'est ce que tu as compris qui te sers, que eux ne voient pas ? Parce que je me demande comment nous pouvons être aussi nombreux à être issus des mêmes circonstances et à être si peu à avoir ton ressenti.


Certains peuvent limiter mes propos et ils ont raison, mais je choisis de vivre ainsi.
Ma naissance, je n'en ai pas souvenir... et ce corps, pas choisis.
Actuellement, j'ai fais la paix avec lui. Disons que je le soigne et lui, ne me torture plus.
Donc ton corps ne te fait plus souffrir ? ça serait une magnifique nouvelle et constater finalement que le problème n'est pas le corps, non ?

Ce à quoi des gens diront, tu te soignes et tu ne te tortures plus.
Sémantiquement parlant oui, ontologiquement, non.

C'est là ou nos avis divergent (et dix verges c'est énorme!!!).
Tu parles d'émotions que tu qualifies de 'naturelles'. Donc si tu prends la peine de les qualifier, c'est qu'il y en a qui ne le sont pas, naturelles.
En effet, il y a pour moi des émotions qui ne sont pas naturelles, par exemple quand on est triste et que l'on exprime de la colère (elle est fausse, non naturelle), quand on est en colère et qu'on se réfugie dans l'indifférence (c'est encore faux), quand on est indifférent alors qu'on a besoin de pleurer (c'est encore faux), bref quand il y a un décalage permanent entre l'émotion profonde que l'on ressent et que l'on choisit de montrer une autre émotion que celle que l'on ressent, on crée une grille de lecture et d'expressions erronées pour soi et pour les autres... On apprend à déformer les choses quand on est enfant et que nos émotions ne sont pas accueillies par nos parents, alors on développe des mécanismes qui répondent aux attentes de nos parents mais qui ne respectent malheureusement pas notre être, nos émotions, notre besoin d'expression et de reconnaissance. Notre parent va mal, on lui demande pourquoi ça va pas et il nous répond que tout va bien, certains enfants garderont confiance en eux pour dire mon parent me ment, je sais qu'il y a quelque chose qui ne va pas et je ne sais pas quoi. Mais certains enfants vont encoder en eux que l'expression qui ne va pas est égale à l'expression qui va et ils évolueront déconnectés de leur intuition, supposant X interprétations erronées, agissant en fonction de ces codes erronés et créant des situations infondées, ou du moins fondées sur un château de cartes... Ils ne vivent pas/plus dans la réalité, ils vivent dans leur monde avec leur codes erronés. Certains prendront conscience qu'ils ne vivent pas dans le monde réel, parce que cela leur a permis de survivre, d'autres essaieront de faire plier le monde à leur vision en vain, et d'autres se satisferont d'être enfermé dans leur esprit limitant... Ce sont des choix personnels, quand on était enfant nous n'avions pas les moyens de choisir et d'agir, adulte, nous les avons, il nous appartient d'en user ou pas.
A chacun d'être honnête avec lui-même ou pas, de se raconter des histoires ou non, celles qui font du bien, celles qui font du mal, celles qui sont vraies...


Pour moi tout est corporel, physique. Et lutter contre sois-même, notes que je parle de se battre contre son corps, pas contre celui de l'autre, permet à mon humble sens de passer du naturel au culturel.
Il t'appartient de lutter contre, ou pour, pour atteindre ce que tu souhaites. Si cela est efficace c'est le principal. Après, je ne sais ce que c'est que de passer du naturel au culturel, parce que s'il s'agit des émotions, sujet de départ, c'est quoi une émotion culturelle ?

Et nommer les émotions, les qualifier, leur donner sens.
Car tu donnes sens.
Le sens d'une émotion, ce n'est pas son expression, mais la raison de son expression...

Joie / peine, Bien / mal... pour moi non. Juste une machine à sensation que je ne contrôle pas et par le fait que je ne l'a contrôle pas, je ne l'accepte pas.
Tu dis d'accepter les émotions, je dis de les contrôler.
Machine = pas de sensations, donc machine à sensation, je comprends pas, les sensations c'est le monde du vivant, c'est humain.
Pour contrôler et je préfère le mot "maîtriser", la clé est la conscience, la maitrise des pensées permet la création souhaitée, la transformation, mais pour en être là, il faut comprendre comment on fonctionne, pour être capable de changer ce qui nous entrave en quelque chose qui sera "bon" pour nous... Bien sur cela implique toutes sortes de croyances, la première étant de croire en soi, en sa capacité de se transformer, de transformer... On ne peut évidemment rien changer sans y croire (soi-même). Donc la limite est la pensée et non le corps.  Very Happy


Et par contrôle, je ne dis pas de ne pas être triste ou joyeux, mais de décider de l'être à tel ou tel moments de nos vies.
Tu peux le faire certains le font déjà... c'est un choix, un simple choix.

Je terminerai sur les pistes de Magic, on pense souvent être hermétique aux autres, mais ce n'est pas le cas et même si la conscience n'est pas toujours présente, le corps lui, sent, absorbe, manifeste... Oui nous portons parfois, souvent des émotions qui ne sont pas nôtres, et le seul moyen de les différencier des nôtres est bien d'être relié à soi. Afin de prendre conscience de ce qui se passe en nous et pourquoi... Moi même quand j'ai entamé mon travail personnel, j'ai pris conscience que je portais beaucoup de choses en Moi qui ne m'appartenaient, qui appartenaient à mon père et à ma mère. Solution : soit on guérit/répare la blessure passée/antérieure, on transforme en soi ce qui est à l'autre, soit on arrête de la porter, on décharge, on se libère, soit on rend au vivant quand c'est possible... On peut réaliser de différentes façon dans le concret ou dans l'abstrait, par des actes ou des symboles, il y a tant de moyens d'agir en fonction de soi et des autres.

Toute ma tendresse pour toi MEPUB...

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Ven 21 Nov 2014 - 17:41


Top ! Top ! Top ! bounce


EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Invité le Ven 21 Nov 2014 - 20:01

Je me suis bien marrée. J'adore les britanniques et leur accent bien plus agréable à écouter que celui des américains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par offset le Ven 21 Nov 2014 - 20:06

Coucou EmiM, un passage de ma part qui me tient à coeur, celui de passer te faire un bisou


Un ange

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Joe Dalton le Ven 21 Nov 2014 - 21:30

Coucou EmiM, comment vas-tu? Bisous Bisous Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par offset le Ven 21 Nov 2014 - 22:48

EmiM, même si je ne vais pas trop bien, je voudrai savoir si toi tu va bien  ?


Pour Toi

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Sam 22 Nov 2014 - 10:40




Coucou Offset, mais qu'est ce qui se passe ? Est ce uniquement à cause de Ise ? Même si tout cela peut être très déstabilisant, je crains que ce ne soit pas en allant mal et en ce faisant trop de souci que l'on peut aider ceux qu'on aime.... (je reste disponible par tel ou mp si u veux causer un peu...)

Sinon bijour tout le monde !

Pour vous répondre, je vais bien ! Trop bien en fait ! Je devrais être au fond du trou parce que mes problèmes ne s'arrangent absolument pas, mais dans l'adversité je vais bien, je suis sereine... Je me dis que paniquer ne sert à rien à part aggraver ma situation, alors je regarde la MERDE joyeusement ! C'est vraiment horrible, je n'ai aucune visibilité, aucune possibilité de projection, je suis dans le "au jour le jour" parce que j'ai pas les moyens de faire mieux, et pourtant j'ai une motivation et une bonne humeur qui me tiennent debout, c'est incroyable !
Alors je dis pas, peut être que la semaine prochaine, je serai en phase descendante, mais là je profite de toute cette bonne énergie... La vie parisienne est très morose à mon goût et si pendant longtemps ça déteignait sur moi, maintenant je suis en mode inversé, plus les gens font la gueule, plus je souris et plus je vois leur réaction, plus je me réjouis !!! "Bande de nazes", vous avez rien compris ! Vivat cheers Bravo ! Vivat
Voilà ... Désolée d'être complètement décalée à l'ambiance du moment... je devrai sans doute faire preuve de retenue Embarassed (j'ai l'impression qu'on est en deuil.... Sad )


pour ceux qui pensent à Ise:

Je sais que vous êtes quelques uns ici à être profondément touché par ce qui arrive à Ise. Je suis sure qu'elle sent votre soutien, qu'elle le voit sans aucun doute, et je vais m'avancer à dire quelque chose... je me trompe peut être... pensez-vous qu'elle aimerait vous voir malheureux ? Pensez-vous qu'elle souhaite que vous soyez autant peiné qu'elle ne l'est ? Je maintiens que si vous souhaitez être fort et solide pour Elle, il faut que vous alliez bien.. Alors vous êtes humain, et je respecte votre empathie pour ce qu'elle vit, mais si vous coulez avec Elle, qui restera pour l'aider, et pour vous aider ?
Voilà, sur ce je vous embrasse fort  Long hug



Bon weekend à Tous ! et plein d'amour !  sunny   Amour  Bisous




EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par offset le Sam 22 Nov 2014 - 11:02

EmiM, ma tristesse tient pour beaucoup à ce qui se passe ici, mais je sais me relever, en général ça dure quelques heures

Je suis d'accord qu'il faut montrer de la joie et non sa déprime pour aider les autres, mais si je montre ma tristesse ce n'est pas par manque de respect,

c'est tout simplement parce qu'elle a besoin de s'exprimer (la sortir de moi)


Je sais que tu es là si j'ai besoin de parler, merci pour ta disponibilité










EmiM, tu as une telle force, courage à toi et merci d'être là   Bisous



Un ange Long hug

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par EmiM le Sam 22 Nov 2014 - 12:22



par pudeur....:

Off, je ne souhaite absolument pas que Toi ou quiconque renie sa peine, la cache, ou lutte contre... Je me demande juste pourquoi vous êtes triste ? Ceux qui sont importants pour Ise peuvent la joindre en privé et lui parler autant qu'il le souhaite, elle n'est, par conséquent, pas seule... Elle n'a abandonné personne, et personne ne l'a abandonné... Être empathique c'est comprendre les émotions de l'autre et non se les approprier... Ce n'est pas parce qu'on ne pleure pas avec l'autre que l'on est insensible, et ce n'est pas parce qu'on pleure avec l'autre que l'on est sincère, tout ces apparats sont discutables... Donc pourquoi es-tu triste ? Je peux comprendre que l'impuissance face à la situation soit difficile, mais difficile n'est pas "triste".... En dehors du souhait de comprendre la situation et d'accepter, qu'y a t il d'autre à faire ? Tu (vous) es grande, tu en as traversé des épreuves, ZC vaut-il qu'on y investisse autant de Soi ? Si chacun d'entre vous était isolé, mon attitude serait différente, mais ce n'est pas le cas... Et si c'était l'occasion pour chacun d'entre vous de mettre à l'épreuve la profondeur du lien, en vivant votre amitié (in real life) au lieu d'avoir besoin de ZC comme intermédiaire ? Combien d'autres ami(e)s, combien d'autres liens sont nécessaires à votre satisfaction ? Vous vous êtes croisés, vous vous appréciez et vous prenez soin les uns des autres, Quel est le problème ? je vous le demande ? Ne voyez-vous pas la CHANCE que vous avez ! Combien sur ZC n'ont pas trouvé, eu, le quart de ce que vous avez ? Réfléchissez un peu à ce qui se passe et voyez si relativiser est possible ?
Bon allez j'arrête, je ne veux ni agacer, ni blesser...





EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Joe Dalton le Sam 22 Nov 2014 - 14:04

Bonjour EmiM.
Je suis bien d'accord avec ce que tu as écrit dans ton spoiler "pour ceux qui pensent à Ise": je suis triste de ne plus la voir sur zc, mais la meilleure façon, pour moi, de la soutenir ici est de continuer à poster des âneries et autres calembours. Comme l'a écrit justement Philippe Geluck, la vie est un jeu de maux et j'ai bien l'intention que ça ne m'empêche pas de m'amuser Fou
Bon week-end EmiM et reste forte Long hug Un ange Un ange Pour Toi

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par offset le Sam 22 Nov 2014 - 14:45

EmiM, je te répondrai mieux plus tard, là je ne suis pas assez objective et je risque de dire des choses
que je préfère garder pour moi ou qui ne sont pas bonnes à dire. Mais je dirai quand même que tu as
presque cerné le problème et du coup je me pose des questions, EmiM ton analyse me bouscule mais
me fais réfléchir et donc me fait du bien au final. Merci




A ce soir peut être



Bisous

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lady Tiger Emi lie M - Tome III

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum