No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Bliss le Dim 19 Déc 2010 - 14:30

J'ai la flemme d'écrire aujourd'hui mais je me retrouve à 100% dans ce qu'a écrit Vlady ! bounce

(Et merci à Link de relever le niveau, ça fi plisir ! Wink)

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Link le Dim 19 Déc 2010 - 14:41

+1 Vlady. Être dans une relation n'empêche en rien d'être conscient du corps de l'autre et de son potentiel vis à vis de nos récepteurs. Ca ne veut pas dire qu'on le provoque, ou le cherche, juste qu'on en est conscient et qu'on sait le gérer.

Link
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 172
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Lena le Dim 19 Déc 2010 - 23:58

Vlady a écrit:je n'ai pas d'attitude équivoque avec mes amis... et mes amis sont des amis, je n'ai pas de désir (sexuel) pour eux. Je n'ai jamais eu le genre de problème que tu évoques Lynka (ou alors quand j'étais beaucoup plus jeune) parce que je pense envoyer les bons signaux et que si je sens que la personne pourrait avoir un désir différent du mien, je pose mes limites très clairement, tout de suite.
Je sais gérer ce genre de situation avec délicatesse, sans que la personne ne se sente blessée, en général (enfin, je ne peux pas en être sûre, mais je le sens, encore une fois).
Euh ... j'veux tout savoir sur ta méthode pour être explicite et délicate. Smile Moi j'ai toujours peur de vexer l'autre personne et donc je suis hyper gênée (ce qui n'arrange rien à la situation de l'autre et son ego j'imagine).
Bon j'suis un peu folle mais il m'est arrivée de me dire "bon ben ok pourquoi pas" juste par peur de blesser et décevoir la personne (ce qui est nul car au final ça termine comme ça quand même Embarassed . Oulàlà plus jamais plus jamais c'est dans ma liste de bonnes résolutions ... d'où ma présence sur ce topic pour éviter en premier lieu les situations équivoques)

Link a écrit:Être dans une relation n'empêche en rien d'être conscient du corps de l'autre et de son potentiel vis à vis de nos récepteurs. Ca ne veut pas dire qu'on le provoque, ou le cherche, juste qu'on en est conscient et qu'on sait le gérer.
Ah oui oui d'accord mais donc là on n'arrive pas dans la situation où "on tombe des nues" car "l'ami " ne tente rien vu qu'il n'y a rien si ce n'est un appréciation physique.
Je veux dire : moi aussi je peux parler à un homme en me disant qu'il est attirant dans l'absolu, mais donc c'est pas parce qu'il est gentil avec moi et qu'il s'intéresse à ce que je dis et me souris que je vais avoir l'idée de tenter ma chance (si c'était pas ce que j'avais à l'idée dès le début)



Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Link le Lun 20 Déc 2010 - 0:07

Oui alors là ça demande d'être consciente de TON corps et de son potentiel. Plus compliqué, je te le concède. Mais tu n'as pas à tomber des nues. Tout peut arriver à un moment ou un autre. Et si l'autre et que tu ne veux pas, tu lui dis gentiment. Le problème c'est que 1/ tu es étonnée donc prise de court et ta réaction ne sera pas posée 2/ tu as envie de ne pas faire de mal donc tu empires les choses. J'ai une règle de base dans la vie que je m'applique et qui a toujours marché empiriquement : tout ce que tu craint, tu finis par le créer. Quelle que soit ta peur, tes actions te mèneront inconsciemment à la réalisation de cette peur. Donc soit plus tranquille, intègre que toutes tes relations ont un potentiel, et que parfois certains essayeront de déclencher ce potentiel et que tu devras dire je t'aime bien mais là non.

Link
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 172
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Lena le Lun 20 Déc 2010 - 23:47

wow merci Link pour tes remarques très pertinentes !
Je commence à comprendre que le problème n'est pas que ce genre de situation arrive (car si je comprends bien elles sont vouées à arriver de toutes manières, c'est génétiquement programmé), mais que moi ça me gêne et donc que ma réaction ne soit pas la plus appropriée.

Conclusion : je note sur ma liste : "prendre confiance en soi en tant que femme désirable" ...ça tombe bien je cogite à fond sur la confiance en soi en ce moment (cf sujet step by step 1) Wink donc bon je rajoute ça. Pfiouuuu y'a du boulot pour le mois de janvier Very Happy

Et donc vu qu'apparemment je suis pas très fine pour déterminer quand un homme s'intéresse à moi, je vais partir du principe que c'est tout le temps le cas (LOL) et donc savoir envoyer dès le début les bons signaux clairs, et savoir comment réagir au lieu de tomber des nues.

Merci Smile

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Rootless le Mar 21 Déc 2010 - 1:26

"J'ai une règle de base dans la vie que je m'applique et qui a toujours marché empiriquement : tout ce que tu craint, tu finis par le créer."

Tiens! J'avais émis cette théorie et je pensais que "je me prenais encore trop la tête, que je me faisais des films...."Je l'ai souvent vérifié dans les expériences.Enfin pas tout quand même... heureusement! Mais ça joue beaucoup.

Lynka,

J'ai pas trop compris ce qui te fait déprimer (j'ai un peu lu en diagonale tu m'excuseras).
Et par contre je voulais te dire que j'apprécie ton style direct et explicite, c'est franc et transparent la façon dont tu écris.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Philippe le Mar 21 Déc 2010 - 6:56

Lena a écrit:1) Je suis pas tactile comme Lynka, mais par contre vu que je sais que les distances c'est un truc culturel et personnel, j'essaye de toujours prendre sur moi pour pas gêner la personne et quelle soit à l'aise, et donc si quelqu'un se rapproche en me parlant à 30cm du visage, même si ça me gêne je vais faire genre j'ai pas remarqué c'est pas grave et prendre sur moi pour pas m'éloigner
---> bon du coup je me dis que ça peut être interprété comme une ouverture le fait que je m'éloigne pas ? Y'a une distance de sécurité minimale à respecter pour éviter les malentendus ? Les gens qui se rapprochent ou vous mettent la main sur l'épaule doivent ils être éconduits direct (ohlàlà un peu rude quand même ...)?
À propos de distances, pour donner un ordre d'idée (vers l'avant):
- à moins d'une coudée: amant-e-s
- à moins de 2 coudées: ami-e-s
- à moins de 3 coudées: connaissances
- au-delà: inconnu-e-s ou personnes agressives

Normalement on le ressent « instinctivement » (même si c'est aussi conditionné culturellement).

Illustration extraite d'un bouquin de self-défense:

lynka a écrit:Et quand tu es déjà en couple ou que tu sors d'une relation difficile et que tu as besoin de temps pour t'en remettre..
et que donc tu n'es pas du tout orienté "séduction" ni "Q"...
tu peux croire que c'est possible?
Le fait qu'être « en couple » exclut toute autre relation intime est une croyance irréaliste (dans l'absolu, même si elle peut être vraie pour toi - enfin ça c'est parce que tu n'as pas encore croisé quelqu'un-e de suffisamment sexy - Brad Pitt? - pour te faire oublier tes principes! Wink ).

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Philippe le Mar 21 Déc 2010 - 7:25

Bonjour Lena.

(Au cas où cela puisse t'aider...
J'ai répondu à ta question sur les distances dans le fil en question.)

Ceci:
Lena a écrit:1) vu que je sais que les distances c'est un truc culturel et personnel, j'essaye de toujours prendre sur moi pour pas gêner la personne et quelle soit à l'aise, et donc si quelqu'un se rapproche en me parlant à 30cm du visage, même si ça me gêne je vais faire genre j'ai pas remarqué c'est pas grave et prendre sur moi pour pas m'éloigner
et ceci:
Lena a écrit:Moi j'ai toujours peur de vexer l'autre personne et donc je suis hyper gênée (ce qui n'arrange rien à la situation de l'autre et son ego j'imagine).
Bon j'suis un peu folle mais il m'est arrivée de me dire "bon ben ok pourquoi pas" juste par peur de blesser et décevoir la personne (ce qui est nul car au final ça termine comme ça quand même Embarassed . Oulàlà plus jamais plus jamais c'est dans ma liste de bonnes résolutions ... d'où ma présence sur ce topic pour éviter en premier lieu les situations équivoques)
me laisse penser que tu pourrais avoir subi une situation incestuelle dans ton enfance, qui ne t'a pas permis d'avoir une idée franche de tes limites ni donné l'habitude de les faire respecter. Au contraire, tu as probablement appris à te laisser « intruser » et à faire plaisir à l'autre même à ton détriment.

En espérant que cela t'aide...
Ciao.

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Rootless le Mar 21 Déc 2010 - 10:35

Philippe a écrit:
Lena a écrit:1) Je suis pas tactile comme Lynka, mais par contre vu que je sais que les distances c'est un truc culturel et personnel, j'essaye de toujours prendre sur moi pour pas gêner la personne et quelle soit à l'aise, et donc si quelqu'un se rapproche en me parlant à 30cm du visage, même si ça me gêne je vais faire genre j'ai pas remarqué c'est pas grave et prendre sur moi pour pas m'éloigner
---> bon du coup je me dis que ça peut être interprété comme une ouverture le fait que je m'éloigne pas ? Y'a une distance de sécurité minimale à respecter pour éviter les malentendus ? Les gens qui se rapprochent ou vous mettent la main sur l'épaule doivent ils être éconduits direct (ohlàlà un peu rude quand même ...)?
À propos de distances, pour donner un ordre d'idée (vers l'avant):
- à moins d'une coudée: amant-e-s
- à moins de 2 coudées: ami-e-s
- à moins de 3 coudées: connaissances
- au-delà: inconnu-e-s ou personnes agressives

Normalement on le ressent « instinctivement » (même si c'est aussi conditionné culturellement).

Illustration extraite d'un bouquin de self-défense:

lynka a écrit:Et quand tu es déjà en couple ou que tu sors d'une relation difficile et que tu as besoin de temps pour t'en remettre..
et que donc tu n'es pas du tout orienté "séduction" ni "Q"...
tu peux croire que c'est possible?
Le fait qu'être « en couple » exclut toute autre relation intime est une croyance irréaliste (dans l'absolu, même si elle peut être vraie pour toi - enfin ça c'est parce que tu n'as pas encore croisé quelqu'un-e de suffisamment sexy - Brad Pitt? - pour te faire oublier tes principes! Wink ).

Ouais les distances les compliments les sourires etc... en fait le sujet dont on parle quoi...c'est très culturel, je l'ai dit je crois dans ce post ...

Et dans tout ce qui est language non verbal il y a une façon de faire et contexte à prendre en compte...Une main sur l'épaule c'est pas pareil selon le sujet/le ton de la conversation ça dépend surtout de la spontanéité et du rapport avec le contexte.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Personne le Mar 21 Déc 2010 - 11:12

J'ai pas lu tout le topic mais une grosse partie des commentaires, surtout au début... Et ça m’attriste profondément (surement du à mon jeune age )... La théorie des échelles ne me plait guère et pourtant elle marche si bien... Le pire c'est que je m'y retrouve pas mal: Pour la fille qui est, et de loin, placée le plus haut sur mon échelle, je suis placer sur la mauvaise échelle, et en plus plus j'e suis assez haut placé, ce qui donne lieu au comportement ambiguë qu'elle a et a eut, dans le jargon de cette théorie je suis un "gigolo cérébral" voir pire "gigolo tendresse" à vrai dire un peu entre les deux... Le problème c'est que malgré le temps qui passe elle ne redescend pas de mon échelle et reste tout aussi haut placée alors que moi je suis écrasé ( vraiment bien écrasé ) au fond de l'abysse après la tentative lamentable du saut d'échelle... Me voilà maintenant bien dégoûté de toute relation si elles marche toutes comme ça.. Parce que c'est encore pire si je suis zèbre ( ce qui reste à prouver ) et l'ont reviendrais donc à "trop intelligent pour être en couple" ou "pas assez riche pour... " ou même "pas assez dégueulasse..."
j'ai d'autres amies fille certaine qui m'attire mais même s'il y aura jamais rien, avec elles c'est pas grave, je peu être le "bon copain" ça ne me dérange pas... Mais avec la n°1 ça me tue Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Personne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 257
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24
Localisation : 45.780587°N,4.851813°E

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Rootless le Mar 21 Déc 2010 - 16:39

Boo² a écrit:J'ai pas lu tout le topic mais une grosse partie des commentaires, surtout au début... Et ça m’attriste profondément (surement du à mon jeune age )... La théorie des échelles ne me plait guère et pourtant elle marche si bien... Le pire c'est que je m'y retrouve pas mal: Pour la fille qui est, et de loin, placée le plus haut sur mon échelle, je suis placer sur la mauvaise échelle, et en plus plus j'e suis assez haut placé, ce qui donne lieu au comportement ambiguë qu'elle a et a eut, dans le jargon de cette théorie je suis un "gigolo cérébral" voir pire "gigolo tendresse" à vrai dire un peu entre les deux... Le problème c'est que malgré le temps qui passe elle ne redescend pas de mon échelle et reste tout aussi haut placée alors que moi je suis écrasé ( vraiment bien écrasé ) au fond de l'abysse après la tentative lamentable du saut d'échelle... Me voilà maintenant bien dégoûté de toute relation si elles marche toutes comme ça.. Parce que c'est encore pire si je suis zèbre ( ce qui reste à prouver ) et l'ont reviendrais donc à "trop intelligent pour être en couple" ou "pas assez riche pour... " ou même "pas assez dégueulasse..."
j'ai d'autres amies fille certaine qui m'attire mais même s'il y aura jamais rien, avec elles c'est pas grave, je peu être le "bon copain" ça ne me dérange pas... Mais avec la n°1 ça me tue Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

J'ai connu ça et je compatis, les relations ne marchent pas toutes comme ça, mais supporter longtemps une situation qui te fait souffrir psychologiquement "en serrant les dents" et en croyant qu'on peut supporter c'est très mauvais pour le mental et l'estime de soi, il faut que tu réussisses à ne pas idéaliser je crois et surtout t'entourer de gens qui te donnent la dignité et la valorisation que tu mérites.
Je crois qu'on se construit à travers les autres donc il faut soigner ses fréquentations.

Il y a des relations qui sont comme le tabac, tu crois que tu en as besoin, tu peux pas t'en passer mais en fait c'est toxique et si, tu peux t'en passer, il faut une bonne dose d'effort et ça peut prendre su temps.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Link le Mar 21 Déc 2010 - 18:01

Rootless a écrit:

Il y a des relations qui sont comme le tabac, tu crois que tu en as besoin, tu peux pas t'en passer mais en fait c'est toxique et si, tu peux t'en passer, il faut une bonne dose d'effort et ça peut prendre su temps.

Je crois savoir qu'il y a des chimistes dans la salle. Ils pourraient pas nous inventer un patch pour décrocher des relations foireuses ? (je me demande déjà si c'est efficace avec la nicotine, mais bon...)

Link
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 172
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par augenblick le Mar 21 Déc 2010 - 18:10


augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Zacha le Mar 21 Déc 2010 - 19:43

Link a écrit:
Rootless a écrit:
Il y a des relations qui sont comme le tabac, tu crois que tu en as besoin, tu peux pas t'en passer mais en fait c'est toxique et si, tu peux t'en passer, il faut une bonne dose d'effort et ça peut prendre su temps.

Je crois savoir qu'il y a des chimistes dans la salle. Ils pourraient pas nous inventer un patch pour décrocher des relations foireuses ? (je me demande déjà si c'est efficace avec la nicotine, mais bon...)

Ça se serait top c'est clair mais bon ... n'y aurait il pas un effet placebo qui entrerait dans l'équation Question
Ou un truc à la "eternal sunshine of the spotless mind".

Personne n'a un truc pour décrocher le numéro un de sa place et le reléguer bon dernier ?
A part trouver un numéro un qui soit mieux que l'actuel... et encore, je sais que ça fait même pas tout Crying or Very sad

Zacha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 30
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Rootless le Mer 22 Déc 2010 - 0:21

En fait, (pour répondre à plusieurs d'entre vous) quand il y a un grand manque de satisfaction, une douleur dans l'organisme et qu'il associe quelque chose ou quelqu'un à un immense soulagement à cette douleur, il y a risque d'addiction, ça s'applique à plein de trucs, du shopping au travail en passant par les gens.

Le cerveau guide instinctivement le corps vers ses motivations et le fait fuire ses menaces/dangers.C'est bien fait à l'origine.C'est des manifestations de l'instinct de chasse et de survie.C'est aussi pour ça que les aliments qui attirent le plus et rendent le plus à croc sont presque exclusiment hypercaloriques.

Ce qu'il y a c'est que quand la différence d'état émotionnel est énorme par rapport à la situation de base (trop grand soulagement ou trop grande douleur) la réaction du cerveau se distortionne. La phobie et l'addiction sont les deux extrêmes de ce fonctionnement.

Les patchs c'est un transfert de motivation.Je pense qu'une satisfaction personnelle et des valorisations extérieures sont une condition capitale à l'amélioration de l'état normal du dépendant, et donc à la diminution de l'écart, en gros ce qui crée la dépendance.Et ça le patch te l'apporte pas vraiment, enfin c'est mon avis.

La sensation de bonheur et de satisfaction personnelle ça sécrète des endorphines, qui rendent plus stable, plus concentré, moins vulnérable aux addictions, et ça coupe la faim momentanément aussi.

Je crois que le corps et l'esprit ont besoin de bien-être et de satisfaction, l'idéal est de trouver des motivations dans des trucs qui sont pas toxiques (l'excès de stress est toxique) et qui pourront pas nous manquer.Autant dire que miser entièrement sur les gens ou pire, sur une seule personne,c'est assez risqué. Après ça veut pas dire qu'ils sont pas importants mais je pense qu'il faut pas qu'ils nous fassent atteindre un état qui rend le retour à la vie normale trop dur, ni de stress aigu ou durable.

Oufff, j'ai pas réussi à faire plus court désolé! Rolling Eyes Mais je voulais vraiment vous communiquer ce concept.


Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Lena le Mer 22 Déc 2010 - 23:35

(d' avance désolée pour les accents : j’écris depuis un clavier étranger, et la correction automatique ne permet quand même pas de faire honneur a l’orthographe française)

Philippe : merci pour ton hypothèse , mais après l'avoir considérée je peux t assurer qu'aucun fait ne pourrait l’étayer. Je pense que les passages e mon post que tu as mis en gras révèlent plus ma tendance a faire passer le respect de l'autre, sa sensibilité et ses sentiments avant le respect des miens, et c'est certainement la qu'est une partie du problème. Bon, je creuse je creuse, pour arriver a garder l'empathie extrême sans basculer dans l'auto-négation.

Boo2 : je comprends ta situation, mais permets moi d'insister sur le fait qu'il faut être très clair avec la fille en question, histoire qu'elle ne tombe pas des nues quand tu lui balanceras un jour peut être que non cette relation entre 2 ne t'a jamais convenu et que tu considères avoir souffert a cause d'elle. Bref dis ce que tu penses, et respecte toi, il vaut mieux perdre le potentiel d'une relation "pourrie" des le départ vu que la donne ne te convient pas plutôt que de perdre en chemin ton estime de soi, ta confiance en l'amour et en les femmes.

Link : je suis tout a fait "contre" le patch : déjà car je suis contre l’altération du mental par la chimie, mais aussi parce que j'ai moi même eu mon lot de relations toxiques, et j'ai "trinque", mais je considère que chacune m'a beaucoup appris, donc ça valait le coup au final.

Rootless : très intéressant ce concept, merci de partager, mais après tout les zèbres sont plutôt tout ou rien, et même si on en souffre souvent c'est malgré tout quelque chose que je valorise et ne voudrais pas échanger (ou minimiser par un patch). Je préfère lutter entre le glace et le brûlant que vivre dans une vie tiède.

Nous digressons pas mal par rapport au topic de départ, mais en tous cas j'ai trouve cette discussion très intéressante, merci a tous pour vos contributions.
cheers

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Personne le Mer 22 Déc 2010 - 23:41

Lena a écrit:Boo² : je comprends ta situation, mais permets moi d'insister sur le fait qu'il faut être très clair avec la fille en question, histoire qu'elle ne tombe pas des nues quand tu lui balanceras un jour peut être que non cette relation entre 2 ne t'a jamais convenu et que tu considères avoir souffert a cause d'elle. Bref dis ce que tu penses, et respecte toi, il vaut mieux perdre le potentiel d'une relation "pourrie" des le départ vu que la donne ne te convient pas plutôt que de perdre en chemin ton estime de soi, ta confiance en l'amour et en les femmes.

Elle le sait déjà et donc ne tombera pas des nues =/
Mais disons que j'ai pas envie de laisser tomber une de mes meilleures amies juste parce que je l'aime, ça serait assez injuste envers elle.. je crois pas qu'elle soit fautive pour autant, mais bon ça fait mal.... Et n'étant pas fautive j'ai pas le droit de lui en vouloir... Sad

Personne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 257
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24
Localisation : 45.780587°N,4.851813°E

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Tohwaku le Jeu 30 Déc 2010 - 2:15

Lena > Hélas, je rejoins Rootless sur ce qu'il dit. Je dis "hélas" mais je ne déplore finalement pas sincèrement la situation. Si l'écrasante majorité des hommes raisonnent de façon sexuée (voire fortement sexuée) et que les filles s'en étonnent majoritairement, c'est qu'il s'agit simplement d'une composante biologique innée (elle a d'ailleurs été observée dans toutes les cultures, je ne sais plus où j'ai lu ça).
La meilleure solution n'est pas de le nier, mais d'en prendre son parti : même pour les hommes qui "apprennent" et acceptent que les femmes ne raisonnent pas comme eux (et ça peut prendre du temps), à savoir que non, une femme, par défaut et en général, ne se demande pas si elle aimerait coucher/sortir avec lui, alors que c'est la première pensée qui le traverse lui dès leur rencontre, la tentation reste présente. Comme le disait Rootless, l'attirance pour une amie ne meurt jamais vraiment. La meilleure des preuves, c'est que lorsqu'une grande complicité arrive, la fille a généralement tendance à devenir plus intime et donc équivoque. Cela suffit parfois à ce que le mec s'autorise une tentative d'aller "plus loin" (à savoir convertir l'amitié en relation amoureuse/sexuelle), mais les filles voient généralement cela comme une destruction, et non une évolution, de l'amitié, et elles sont en conséquences déçues et échaudées (voire inquiétées par leur "ancien" ami).
Personnellement, oui, et je me mouille en le disant (fi des hyprocrites !), il faut que je sois éconduit de façon explicite ou implicite (et attention, le seuil de compréhension et de subtilité des mecs à cet égard varie grandement, du grand timide qui pense se prendre un rateau sur une vanne au gros relou qui prend "lâche-moi gros con !" pour une invitation au sexe), ou que je ne sois simplement pas attiré par une fille, pour accepter de devenir son ami. Cela ne contredit en rien ce que je disais plus haut, à savoir que désormais, et contrairement à quand j'étais plus jeune, je vois parfaitement l'intérêt d'avoir des amiEs (intérêt n'est pas à prendre au sens rationnel évidemment), mais il reste vrai que spontanément, en rencontrant une fille attirante, j'ai plus envie d'être son amant que son ami, et si le premier n'est pas possible, alors j'accepte éventuellement la seconde solution. Je pense que tous les mecs raisonnent ainsi, et qu'il n'y a rien de mal à ça. Dès lors que les nanas acceptent cela (toutes mes amies m'ont avoué être tombées des nues dans leur vie, mais qu'elle acceptent désormais ce trait et le prennent naturellement en compte avec les mecs), il me semble que la relation, même d'amitié, peut devenir saine.

Il y a plusieurs façons subtiles de faire comprendre à un homme qu'il ne vous plaît pas, mais le mieux est encore simplement de rester prudente dans la façon dont vous vous comportez avec lui, sans forcément pousser à la parano ("mince j'ai bu dans son verre, que va-t-il s'imaginer ?"). Je le rappelle : tout comme les filles d'un certain âge comprennent que les mecs sont comme ça, les mecs aussi apprennent à comprendre qu'une attitude familière n'est pas automatiquement synonyme d'attirance. Mais oui, accepter trop rapidement d'aller chez un mec pour un cour de cuisine, être trop tactile trop tôt, etc, ça aide à se faire des films, même si ce n'est pas dans notre intention/raison.

Pour finir, je dirai tout de même qu'il me semble triste que les filles trouvent "décevant" ou "décourageant" (cf. le dernier message de Lynka) que les hommes soient ainsi, et les filles comme ça (je suppose que la perte de confiance en l'humanité concerne surtout les mecs, mais bon :p). Du point de vue d'un mec, être attiré par une fille c'est normal et ça devrait être flatteur pour la fille. Se voir proposer une amitié, c'est forcément perçu comme moins bien. J'ai souvent remarqué que c'était limite l'opposé pour les filles : une amitié avec un mec a plus de valeur (supposément) qu'une relation amoureuse. Cette asyémtrie (ou plutôt cette symétrie centrale) est la cause de grandes incompréhensions et de grands malheurs inévitables entre nous Wink

Tohwaku
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 276
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 35
Localisation : Oui, volontiers. Bordeaux en fait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Nicoco le Jeu 30 Déc 2010 - 18:28

Euh... J'oserai ajouter mon petit grain de sel, hi hi hi... Rolling Eyes

Voici longtemps (nombre à 2 chiffres, en années Twisted Evil ) que je me suis résolu à ma condition de vieux garçon (jusqu'à nouvel ordre scratch ). Je n'aborde plus donc, depuis, les relations h/f (étant hétéro) que sur le mode "asexué". Cela ne fait pas l'ombre d'un doute puisque certaines femmes sont ravies de pouvoir avoir (enfin) un copain ou de franches discussions (sur tout, sexe compris bien sûr) sans qu'il n'y ai l'ombre d'une ambiguité.

Mais je me suis aussi apperçu que, pour d'autres, cela m'a rendu totalement "transparent et invisible". Une conversation avec une amie, dont j'étais "transparent" pour sa meilleure copine, m'a ouvert les yeux.

Mon mode relationnel asexué, qui se voit/sent immédiatement, me rend si proprement "inintéressant" que j'en deviens invisible pour "ces autres" et ce, bien souvent, de manière inconsciente, naturelle...

Ainsi, il me semble donc que le relationnel h/f (mode hétéro) est très loin d'être "simple"... Wink

Nicoco
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3434
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Invité le Jeu 30 Déc 2010 - 22:10

lynka a écrit:Bonjour à tous!

Il paraîtrait à ce qu'il paraît que j'ai un comportement ambigu avec la gent masculine (dixit un ami).

[...]

m'est impossible, j'ai passé des années et des années à faire ça donc là je fais un rejet de tout ce qui est en dehors de la moi-même-itude. Razz

Hum... bah je dois dire que je pense qu'en effet nous n'avons pas tous la même façon de voir les choses... et j'en ai fait les frais récemment...

Pour faire simple :
- Des regards, sans forcement parler, qui duraient quasi 10 secondes
- Des sourires.. euh normaux ?
- Des compliments sans cesse + des critiques envers son mec, sans cesse aussi
- Des soirées à deux (resto, concert, verre dans un PUB, balades)
- Des allusions romantiques (genre la fille qui insiste pour avoir des bougies au resto, genre la fille qui veut se poser pour regarder la lune derrière la brume sur un pont dans Paris, ...)
- Des SMS
- Des cadeaux/attentions
- Des moments... collée à moi pour regarder quelque chose ou me parler à l'oreille

& so on...

La conclusion ? Bah j'ai fini par lui parler pour lui dire que... j'avais l'impression que... enfin qu'on se cherchait en gros... bah j'ai perdu deux amis (et ne m'en suis pas encore vraiment remis)... Sad

Tout ca pour dire que je pense que les filles peuvent avoir des comportements qui involontairement peuvent paraître, pour un mec, pleins de sous entendus... Est-ce la faute du gars ou de la fille ?? je ne sais pas. Perso je suis toujours proche des filles (plus de copains filles que de copains garçon... d'ailleurs un pote m'a dit que c'est surement à cause de ca que je suis célib ^^ => t'es trop copain et pas assez mec Very Happy), mais j'ai certaines limites et... si je ne veux pas plus que l'amitié, je m'interdis certaines choses Very Happy

Enfin... c'est bien compliqué tout ca ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Mélanie le Jeu 30 Déc 2010 - 22:23

Bon je ne connais pas la fille mais à te lire, tu n'as pas mal décrypté ses sous-entendus. En tout cas, j'aurais compris la même chose que toi !
C'est peut-être qu'elle n'était pas prête à remettre sa relation en question ou qu'elle avait juste besoin de séduire et que le fait de rendre ça concret en mettant les points sur les i a rendu le jeu beaucoup moins intéressant (pour elle).

Mélanie
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 36
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Amiral Arcadia le Jeu 30 Déc 2010 - 22:45

lynka a écrit:Bonjour à tous!

Il paraîtrait à ce qu'il paraît que j'ai un comportement ambigu avec la gent masculine

Mais je commence à me demander si cette aberration n'est pas effectivement dans les codes relationnels entre hommes et femmes.

Bah... euh... comment dire... hum...

Le problème c' est que ça dépend comment c' est fait. Tu le fais pas exprès comme tu dis, mais si tu séduis naturellement à la base par ta façon d' être, bah c' est comme ça.

Maintenant, c' est difficile de te donner un avis, parce que certaines personnes dégagent naturellement du sex-appeal, et même quand elle touchent innocemment l' épaule d' un homme c' est WTF !!!

Hum, bref, pardon je m' emporte...

Tout ça pour te dire que quand tu n' es pas dans une situation clairement définie avec la personne, oui c' est ambigu et ça peut donner de faux espoirs.

Et la tristesse et le désespoir ronge le petit être fragile que tu as malencontreusement prise dans tes griffes. Neutral

Amiral Arcadia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 29/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par augenblick le Jeu 30 Déc 2010 - 23:38

Je n'ai pour ma part aucune envie d'être assignée à réguler par mon comportement la libido masculine. C'est encore une bonne excuse pour faire du contrôle social. Nous avons tous des corps qui s'expriment, qui communiquent, qui sont fatigués, en pleine forme, en désir, en limite infranchissable, parfois fermes, d'autres fois mous, mal nourris, à l'aïl ou aux petits oignons : et c'est très bien !

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Amiral Arcadia le Ven 31 Déc 2010 - 0:23

augenblick a écrit:Je n'ai pour ma part aucune envie d'être assignée à réguler par mon comportement la libido masculine. C'est encore une bonne excuse pour faire du contrôle social.

Je trouve ça limite parano comme raisonnement mais bon...

Tu fais ce que tu veux, je dis juste que c' est normal que d' autres aient des réactions sexuées que tu le veuilles ou pas. Faut gérer les conséquences de son propre comportement inconscient ou pas, mais ça, à la limite, ça vaut pour tous les comportements.

Amiral Arcadia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 29/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par augenblick le Ven 31 Déc 2010 - 9:59

Je dis juste que nous avons tous des désirs Razz ; j'avais pourtant bien pris la peine de compléter mon propos pour qu'il ne soit pas mal compris.

Même si à 40 ans emmitouflée dans l'hiver, je me fais encore reluquer comme si j'étais une jeune femme en string sur la plage, je ne changerai pas ma façon d'être : parfois je suis séduisante, d'autres fois moche comme un pou, et cela m'appartient. Le désir que j'émets comme ma répulsion.

Je n'ai pas à gérer le désir ou la répulsion de l'autre, sauf si je veux m'engager dans une relation avec cet autre (amicale, amoureuse, conflictuelle, platonique, déraisonnable, raisonnable, ou autre !).

Et quand je désire quelqu'un, j'observe ce désir et je vois ce que je peux en faire, en fonction de son objet. Parfois c'est bien difficile — eh oui, la frustration rabbit —, mais toujours, mon objet est un plein sujet libre de ne pas être concerné par mon désir !

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: No touching, no smiling, no compliment? Les conventions sociales homme-femme...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum