Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Jeu 26 Mar 2015 - 21:28

Lennet 'meus Onfray d'am mignonnez fennoz ha bec'h 'zo warni peogwir n'eus ket soñjoù prederouriez ebet !
Graet eo bet krampouezh ganti evit en em sioulaat ! Ar maout 'zo ganin ! Trugarez da Onfray ! :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 26 Mar 2015 - 22:01


_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16921
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Kass le Sam 28 Mar 2015 - 13:36

D'Zed: не всё так плохо Smile

Cowboy

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 18:36


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Dim 29 Mar 2015 - 20:41

C'était plutôt une pensée qu'une humeur.
Pour prouver à la grand institution de mon status cadre pendant au moins 5 ans, j'ai imprimé mon recap retraite.
Et j'ai vu !!! Ça m'a mis un coup au moral
J'ai vu qu'il me restait encore à taffer 100 trimestres avant la retraite

pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Burzum le Dim 29 Mar 2015 - 22:37


Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par krapopithèque le Lun 30 Mar 2015 - 5:18

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=NrgcRvBJYBE Arrow

krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2079
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 7:14

Stressée....


Dernière édition par Parisette le Dim 5 Avr 2015 - 21:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par poupée BB le Lun 30 Mar 2015 - 7:17

Je vais ouvrir ça,et pétoche!!

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Kass le Lun 30 Mar 2015 - 15:40


Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Deedee le Lun 30 Mar 2015 - 17:32

Apaisée Very Happy

Deedee
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1692
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Evinrude le Mer 1 Avr 2015 - 21:09

Pris d'une fugace folie, bercé par l'ennui, je guette dans la pénombre des éclats de rires qui s'éloignent. Je marche, dans un couloir silencieux, pris d'un fou rire malsain. Les couleurs et les formes se mélangent, à mesure que ma main frôle les murs. J'entends une voix me dire, de tendre la main. Je ferme le poing, sur une corde lisse, qui me tire vers le haut, vers ce halo qui perce le plafond. Je m'élève alors, baigné par les rayons qui surgissent de toute part. Touchée par la lumière, ma peau frissonne, et mes yeux se plisse. Je scrute en vain une mer de nuage, d'où s'échappe un bourdonnement pesant. Je pose le pied, droit devant moi, la surface brille et s'agite de milliers de reflets. Les vibrations parcours mon corps à mesure que le son devient plus fort, et le silence empli l'air. Je me mets à courir, sautant de rocher en rocher, pieds nu sur des sommets effilés. Des filets de vapeurs défilent dans l'air, pointant vers moi des doigts accusateurs, avant de disparaître dans un tourbillon. Je ris, avalant à plein poumons les senteurs d'un rêve éveillé, la tête posée sur un coussin de soie, alors que les images s’accélèrent. Des abîmes surgissent des mains, je tends la mienne, et nos doigts se heurtent dans un claquement sourd. Bientôt, voile d'obscurité sur des poussières scintillantes, les doutes s'évanouissent, engloutie par l'eau qui se courbe.
Je me frotte les yeux, et contemple ce monde, capturé dans une larme, au bout de mon doigt....

Evinrude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2014
Age : 28
Localisation : hors du temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Mer 1 Avr 2015 - 22:22

Mi-zèbre, mi-raison, je regarde le plafond

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Invité le Mer 1 Avr 2015 - 22:41

Je ne passe pas suffisamment de temps sur internet pour pouvoir jouer à ce jeu de manière optimale... c'est juste dingue Suspect

Première attaque terrestre, les deux tiers de mes troupes en moins, début du "nettoyage" avant la future conquête Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Kass le Ven 3 Avr 2015 - 8:41

Mais bientôt, j'entrevois à nouveau son sourire: pourquoi prends-tu tout cela tellement au sérieux ? Pourquoi te laisses-tu affecter et abattre par l'absurdité et la bestialité de l'époque dans laquelle tu vis ? Tout cela ne fait qu'effleurer ta peau, sans atteindre ton moi intérieur. L'extérieur ne peut rien retirer et ne peut pas te troubler, tant que tu ne te laisses pas troubler toi-même. Les événements de ton temps restent impuissants contre toi dans la mesure où tu te refuses à y prendre part, et la démence de l'époque n'est pas un véritable danger aussi longtemps que tu conserves toi-même ta clarté d'esprit. Et même les plus fâcheuses de tes aventures, les humiliations apparentes, les coups du destin, tu ne les ressens que si tu es faible devant eux, car qui, sinon toi, assigne aux choses valeurs et poids, joie et douleur ? Rien ne peut abaisser ou rehausser ton moi, si ce n'est toi-même, la pus forte pression de l'extérieur elle-même est facilement vaincue par celui qui reste intérieurement libre et sûr. Toujours, et plus encore lorsque la paix de l'âme et la liberté de l'individu sont menacées, la parole et le sage encouragement de Montaigne sont un bienfait, car rien ne nous protège plus que la sincérité et l'humanité en des temps de confusion et de désunion.
Toujours et à tout instant ce qu'il disait il y a des siècles reste valable et vrai pour celui qui s'efforce à l'indépendance. Mais plus qu'à quiconque, nous devons notre reconnaissance à ceux qui renforcent en nous le sens de l'humain dans une époque inhumaine comme la nôtre, qui nous exhortent à ne pas abandonner ce qui nous est propre, ce que nous ne saurions perdre, notre moi le plus profond. Car seul celui qui reste libre de tous et de tout accroît et préserve la liberté sur terre.
(Stefan Zweig, Montaigne)

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Kadjagoogoo le Sam 4 Avr 2015 - 18:48

Kass a écrit:
Mais bientôt, j'entrevois à nouveau son sourire: pourquoi prends-tu tout cela tellement au sérieux ? Pourquoi te laisses-tu affecter et abattre par l'absurdité et la bestialité de l'époque dans laquelle tu vis ? Tout cela ne fait qu'effleurer ta peau, sans atteindre ton moi intérieur. L'extérieur ne peut rien retirer et ne peut pas te troubler, tant que tu ne te laisses pas troubler toi-même. Les événements de ton temps restent impuissants contre toi dans la mesure où tu te refuses à y prendre part, et la démence de l'époque n'est pas un véritable danger aussi longtemps que tu conserves toi-même ta clarté d'esprit. Et même les plus fâcheuses de tes aventures, les humiliations apparentes, les coups du destin, tu ne les ressens que si tu es faible devant eux, car qui, sinon toi, assigne aux choses valeurs et poids, joie et douleur ? Rien ne peut abaisser ou rehausser ton moi, si ce n'est toi-même, la pus forte pression de l'extérieur elle-même est facilement vaincue par celui qui reste intérieurement libre et sûr. Toujours, et plus encore lorsque la paix de l'âme et la liberté de l'individu sont menacées, la parole et le sage encouragement de Montaigne sont un bienfait, car rien ne nous protège plus que la sincérité et l'humanité en des temps de confusion et de désunion.
Toujours et à tout instant ce qu'il disait il y a des siècles reste valable et vrai pour celui qui s'efforce à l'indépendance. Mais plus qu'à quiconque, nous devons notre reconnaissance à ceux qui renforcent en nous le sens de l'humain dans une époque inhumaine comme la nôtre, qui nous exhortent à ne pas abandonner ce qui nous est propre, ce que nous ne saurions perdre, notre moi le plus profond. Car seul celui qui reste libre de tous et de tout accroît et préserve la liberté sur terre.
(Stefan Zweig, Montaigne)
Merci pour ton partage, Kass. Ce dernier me parle tout particulièrement, d'une part parce qu'il fait écho à ma signature, et d'autre part parce que je m’apprête à entamer la lecture de Destruction d'un coeur de Zweig.
Suite à ta citation de sa biographie de Montaigne, je découvre, glacé, que "Zweig n'aura pas su atteindre la liberté et la tempérance de son modèle Montaigne : il se suicide avec sa femme en février 1942", soit l'année suivant la parution de son ouvrage sur Montaigne... Toute cette sagesse soi-disant intégrée, assimilée et pourtant incapable de vous sauver... non

Du coup, mon humeur de l'instant repart naturellement vers les "cimes" de Cioran - qui sont en réalité plutôt des abîmes mélancoliques (spéciale dédicace à RedHairUnicorn) :

Emil Cioran, in "Sur les cimes du désespoir", a écrit:Une constatation que je peux vérifier, à mon grand regret, à chaque instant : seuls sont heureux ceux qui ne pensent jamais, autrement dit ceux qui ne pensent que le strict minimum nécessaire pour vivre.
La vraie pensée ressemble, elle, à un démon qui trouble les sources de la vie, ou bien à une maladie qui en affecte les racines mêmes.
Penser à tout moment, se poser des problèmes capitaux à tout bout de champ et éprouver un doute permanent quant à son destin ; être fatigué de vivre, épuisé par ses pensées et par sa propre existence au-delà de toute limite ; laisser derrière soi une traînée de sang et de fumée comme symbole du drame et de la mort de son être - c'est être malheureux au point que le problème de la pensée vous donne envie de vomir et que la réflexion vous apparaît comme une damnation.

-------

http://www.zebrascrossing.net/viewtopic.forum?t=21678

Kadjagoogoo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 582
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humeur de l'instant... en ce que vous voulez

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum