Mauvaises humeurs et mal-être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mauvaises humeurs et mal-être

Message par alex63000 le Lun 21 Juil 2014 - 11:08

Bonjour a tous
étant récemment inscrit sur Zebra crossing et voulant me lancer,je me permets de lancer une discussion concernant la douance et le mal être qui conduit a une
mauvaises humeur,a une mauvaise estime de soi et des relations avec les autres et en conséquence une baisse générale de nos facultés soit a une impression de ne pas être
à notre place ou a une incompréhension de notre société
je lance et  attends des réactions de votre part pour comprendre et aider a avancer.

alex63000
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 20/07/2014
Age : 25
Localisation : clermont ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mauvaises humeurs et mal-être

Message par plop le Lun 21 Juil 2014 - 12:33

Le mal être, c'est simple, il n'existe que dés qu'on a envie que les choses soient différentes de ce qu'elles sont (surtout dès qu'on n'arrive pas à les changer).

Le plus absurde, c'est que le mal être est aussi un état dont on veut sortir. Donc plus notre esprit est focalisé sur ce mal être, et plus il grandit:
"Je ne suis pas bien" + "Je veux en sortir" = "Je suis encore moins bien"

Il est important de savoir que le mal être est rarement lié à des conditions de vie défavorable. Il est davantage lié à notre propre perception de ces conditions de vie.

Dans mon cas, mon humeur s'est largement améliorée depuis que j'ai reconnu mes "symptômes" dans des livres sur la "zébritude".

Ainsi, tout ce que je "fais mal", je ne considère plus que c'est de "ma faute", et je ne considère pas non plus que je suis un "homme raté" comme autrefois Wink. Ainsi j'arrête peu à peu de lutter contre des choses dont je ne suis pas totalement responsable. Pourtant ma vie n'a pas changé depuis.


La mauvaise estime de soi, pour un zébré, a deux principales causes (à mon avis) :

- La sensation d'être rejeté sans savoir pourquoi :
Le cerveau invente une raison, souvent négative, du genre "je suis quelqu'un de mauvais, d'indésirable", ou "je n'ai pas suffisamment de qualités"
Cette estime de soi serait plus importante chez les surdoués détectés le plus tôt possible. En mettant un "mot" sur leurs "maux", on les libère de leur culpabilité Smile
En réalité, en tant qu'enfant, nous avons simplement sous-estimé la stupidité et l'intolérance du monde autour de nous, mais cette sensation d'être "inférieur" reste présente malgré tout.

- La volonté d'analyser une situation "jusqu'au bout" :
On remarque une faculté très intéressante chez beaucoup de personnes. En analysant les causes d'un échec, elles s'arrêtent de réfléchir rapidement, et aboutissent à une conclusion simple, du genre "c'est un con" si elles ne s'entendent pas avec quelqu'un, ou "cet exercice est trop difficile" si elles n'arrivent pas à résoudre un problème.
En revanche, pour un "surdoué", il me semble qu'on a d'avantage tendance à analyser toutes les causes d'un échec, et notre cerveau s'arrête bien souvent sur nous mêmes. Avec notre perfectionnisme, ça n'arrange rien. On pensera davantage à des choses comme "je ne suis pas quelqu'un d'agréable" si on ne s'entend pas avec quelqu'un, ou "je ne suis pas assez doué" si on n'arrive pas à résoudre un problème.
Ainsi, on a tendance à se sentir davantage responsable de nos échecs, ce qui est utile si nous trouvons la force d'avancer, mais ce qui est paralysant si nous sommes perfectionnistes!

Enfin bref beaucoup de choses à dire, et j'imagine que beaucoup de "forumeurs" se sont beaucoup posé la question également bounce 

plop
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 33
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum