atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par lahulotte le Ven 11 Juil 2014 - 0:35

salut tout le monde
je viens juste d'arriver donc case présentation oblige...

en fait, souffrant de l'isolement dans ma campagne merveilleuse, seule avec mon fils de bientôt trois ans et demi , et ayant fait le constat que mes proches, ceux qui tiennent, ceux qui comptent, sont tous des Z, j'ai décidé de franchir le cap de trouver un endroit propice à la rencontre entre Z

me voici donc

parcours étrange que le mien, comme le vôtre j'imagine

petite fille modèle, sage, studieuse, bien que taxé de "trop sensible", "trop nerveuse", "trop gaffeuse", "trop empathique", etc....

mes 12 premières années furent des années d’innocence et d'adaptation

l'adolescence fut plus compliquée...
bien que mon empathie et mon côté caméléon me permirent toujours d'être bien partout, d'avoir des amis, copains, bonnes notes, j'ai commencé à me rebeller...d'abord et surtout contre mes parents...parfois contre le système...

Tellement bien auprès des animaux que je rêve d'être Heidi au milieu des chevaux; mais voilà, je ne suis pas une assez bonne cavalière, je n'aime pas la compét, donc on oublie les sports études; je suis bonne en classe donc pas question de choisir une filière agricole...
J'aime les sciences (particulièrement maths et bio) donc on part pour cette voie; les animaux sont toujours là, je serai donc zoologue ou océanographe...

puis après première difficultés scolaires : le bac français.... 15 de moyenne toute l'année et au bac blanc mais plantage mémorable le jour J....8 à l'oral, 5 à l'écrit...
Mais BAC S en poche tout de même, sans grands efforts
je m'accroche à mon amour des sciences naturelles et de la philo
et après, les ennuis commencent....
Fac de sciences : échec total...je ne m'y retrouve pas du tout; je suis un numéro parmi des centaines d'autres alors qu'au lycée je connaissais tout le monde, j'avais de superbes relations avec les profs, grâce entre autre au club théâtre et là, plus rien...je ne comprends rien aux cours....je me bouffe des matières que je n'aime pas, je ne trouve pas la motivation, les profs me sapent le moral : "des océanographes il n'en sort qu'un par an; "la zoologie, il te faudra attendre 5 ans avant d'y toucher" je ne sais plus quoi faire....
j'abandonne
Fac de psycho : j'adore!!!!! mais le système fac ne me convient toujours pas et surtout, surtout, la pression maternelle pour faire quelque chose de ma vie, gagner ma vie....
j'abandonne aussi....et je bosse!

à 20ans, ma mère décède d'un cancer qui m'aura privé d'une maman pendant 7 longues années; je n'aurais eu, dans ces années d'adolescence si importantes, qu'une malade à la maison, une autre femme; mon père, mon frère et moi auront été à tour de rôle des aides soignants, des infirmiers, des psys, des défouloirs...
et les 13 autres années, je n'ai pas vraiment eu une maman non plus...j'ai eu une travailleuse acharnée, une entreprenante, une chez d'entreprise et plein de nounous...bref!

3 ans plus tard, je prends enfin mon envol...je plaque tout et je décolle pour l'afrique....une année de liberté, à être moi même , à me chercher sans pression et au soleil....
les choses se redéfinissent petit à petit...
je recroise la route des enfants, je deviens instit et je reconnecte avec mes années d'animatrice en tant qu'étudiante.

je rentre en france, je passe le bafa option poney of course, le brevet de surveillante de baignade; je bosse avec et découvre plein de charmants départements français et arrive un jour dans un centre de loisirs et de vacances "nature"
je deviens lahulotte

j'enchaîne sur une formation d'animation loisirs et tourisme, plus à destination des adultes
cela m'emmènera entre autre en grèce

Je m'éclate mais il me manque mon support d'activités à moi....le cheval....

je passe donc deux bapaat d'un coup, "randonnées équestres" et "activités de découverte de l'environnement"

je prends de plus en plus confiance dans mes capacités, même si je ne suis toujours pas une technicienne à cheval, je deviens une femme de cheval et mes capacités humaines portent leurs fruits

j'arrive en turquie...

le monde superficiel des club de vacances me pése

je rentre en france

je bosse comme responsable des écuries, animatrice (notamment en équithérapie) et accompagnatrice de tourisme équestre

mon attirance pour les publics en difficultés, présentant un handicap (de tout genre), ne fait que se confirmer.

Je m'éclate

et si je passais la vitesse supérieure? on m'exploite comme une monitrice sans en avoir le diplôme ni le salaire, si je le devenais?

et je passe mon monitorat en un an à la place de deux

j'y cultive ma différence

je suis bien!épanouie!

je rencontre l'homme de ma vie!

c'est le bonheur!

L'étape suivante sera le Bébé....

et là, c'est la descente aux enfers....

c'est bien sûr une immense joie mais je crois qu'en accouchant de mon fils, j'ai aussi accouché de la vraie moi....et de toutes ses valises....
je deviens angoissée, je procrastine, je suis dévouée à mon rôle de mère que je prends très à coeur; j'ai des sautes d'humeur terribles, je ne me reconnais plus...

14mois après, je découvre que le père de mon fils a une liaison avec sa vendeuse, de 11ans mon âinée, depuis un mois.

2 jours après, il me demande gentillement de quitter la maison qu'il avait acheté mais que j'avais mis deux ans à dénicher....un sublime nid pour y bâtir notre famille et mon projet professionnelle : une ferme équestre écologique, lieu d'équithérapie entre autre.

je me retrouve du jour en lendemain sans compagnon, sans père pour mon fils, sans toit et sans projet professionnel....

gros gros gros trou noir

mon fils me permet de garder la tête hors de l'eau...

Je survis

certains comportements de mon fils me font me poser des questions alors je cherche des explications
comme je fais partie de groupe de maternage, d'éducation positive, on me parle rapidement d'enfants précoces
je visionne une vidéo et là, je pleure pendant une heure et demie...
je suis touchée...
je me reconnais...
je me sens comprise....
je passe bien évidemment des tests de QI gratuits sur internet qui n'ont aucune fiabilité...je passe aussi les pré tests de MENSA et me persuade petit à petit (à tord ou à raison) que j'en suis...
cela me fait beaucoup de bien et me permet de remonter la pente...
après avoir vu déjà deux psys (dont une qui m'a fait plus de mal que du bien et une autre super mais que je ne pouvais plus consulter faute de moyen) je décide d'aller en voir une autre, en CMP, pour aborder frontalement la question de la surdouance.
Après quelques séances et mon insistance pour enfin savoir, je me retrouve face à un mur (cette psy est habilité à faire passer les tests mais n'est spécialisée surdouance) : "oui je suis persuadée que vous avez un Qi supérieur à 130 mais je ne vois pas l'utilité de vous faire passer les tests; il faut s'occuper des comportements, pas des causes"...
je me sens humiliée, pas comprise, rejetée...j'arrête là

après tout ce qui compte, c'est ce que j'aille mieux....je ne suis peut être pas zèbre mais je me comprends mieux, me sens plus légitime, moins seule....
d'ailleurs je me rends compte que les proches qui sont toujours là, à qui je tiens le plus, en sont....Certains le savaient, d'autres l'apprennent....
je comprends mieux aussi l'histoire familiale, ma mère, le parcours de mon frère, de sa femme, de leur fils.

Mais bref, la vie reprend ses droits, je mets un peu ce sujet de côté

nous déménageons dans un coin de paradis, je deviens un peu la heidi dont je rêvais au milieu de nos hectares où gambadent mon cheval et le poney de fiston
nous vivons dans une jolie maison en location, en pierre et en bois, à la chaleur de la cheminée avec notre chien, nos trois chats, nos deux cochons d'inde
nous nous nourrissons de plus en plus de notre potager et verger, j'aspire à un max d'autonomie alimentaire dans les années à venir

j'installe mon atelier de fabrication d'articles en cuir dans une maison de hobbit, construire sous terre avec les arbres de la propriété par mes proprios, à quelques dizaines de mètres de la maison et juste au dessus du pré des chevaux

je commence seulement à remettre un pied dans la vie professionnelle, ayant cherché depuis la séparation, deux ans donc, comment je pourrais concilier ma vie de maman solo et ma vie de travailleuse (ma vie de femme sera l'étape suivante lol); ne pouvant redevenir monitrice ou animatrice car je ne dispose plus d'autant de disponibilité, je renoue avec mon amour du travail du cuir, ça nourrit mon besoin de créativité et de production

puis arrive en janvier la scolarisation de mon fils
tout ne se déroule pas bien

je me repose la question de sa précocité
je me replonge dans le sujet
je me retrouve à nouveau là dedans (et lui de plus en plus aussi)

et j'envisage plus que sérieusement de nous faire tester
j'ai contacté les deux assos principales pour avoir des contacts sérieux de pros dans la coin...j'attends des réponses....


notre façon de vivre me comble mais je commence à souffrir d'isolement...
les gens que je rencontre ne partagent pas ce à quoi j'aspire, ne fonctionnent pas "pareil" mais ça vous le savez...

et puis et puis, bien sûr, se pose la question de l'avenir sentimental...

comme je vous l'ai dit plus haut, ma vie de femme n'a pas été ma priorité depuis deux ans (je devrais même dire depuis presque 4 ans, lorsque je suis tombée enceinte)
il a d'abord fallu survivre, accompagner au mieux fiston
maintenant il faut me reconstruire

j'ai essayé l'amour
mais je ne voulais pas d'une relation pansement
et j'en avais marre qu'on me reproche ma pensée en arborescence
ma réactivité
ma perspicacité
mon impatience/empressement
mon exigence
qu'on développe parfois un complexe d'infériorité
qu'on vienne vers moi pour mon empathie, ma bienveillance et mon énergie

J'ai, je pense, dans mes tentatives amoureuses, croiser quelques zèbres; je dis "je pense" car ils n'étaient pas testés; sauf un.
Un avec qui ça a été la fulgurance, un mois et demi magique , rencontre d'âmes soeurs, dumoins c'est l'impression que nous en avons eue; mais malheureusement, il n'était pas prêt à abandonner une partie de son faux self, à regarder son enfant intérieur de plus près et je n'ai pas pu passer outre....
les deux autres, cela aurait pu coller super bien mais l'un était en mésestime de lui tellement importante qu'il était phobique de presque tout, en stress permanent, en complexe d'infériorité et je ne voulais pas jouer la psy une fois de plus; l'autre était vraiment un chouette mec, on se comprenait parfaitement, mais pas prêt à se réinvestir dans une relation amoureuse, celle avec la mère de son fils venant de se terminer dans la douleur.

et au fond, je ne pense pas que j'étais prête non plus...
je ne sais pas si je le suis aujourd'hui...

chaque chose en son temps...

mais je suis prête à rompre avec l'isolement et surtout, j'en ai besoin!!!!

faut que lahulotte déploie à nouveau ses ailes

désolée pour le roman....

merci de m'avoir lue et de m'accueillir sur ce fofo










lahulotte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par Yul le Ven 11 Juil 2014 - 0:54

Sois la bienvenue!

En fait tu te dis albatros, mais si je comprend bien tu es plutôt chouette Smile

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3939
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par lahulotte le Ven 11 Juil 2014 - 0:58

tu n'as pas tord!
vu l'heure tardive, on peut même confirmer que je suis plutôt un animal nocturne....mais faut que ça change!!!
car mon fils est très diurne lui!

lahulotte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par Yul le Ven 11 Juil 2014 - 1:02

Ton histoire est touchante en tout cas, j'admire ton courage!

J'espère que tu trouveras ici matière à discuter, n'hésite pas! Very Happy

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3939
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par lahulotte le Ven 11 Juil 2014 - 1:06

merci à toi!
du courage, je ne sais pas!
de l'instinct de survie, du positivisme, ça oui!!!

lahulotte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par fleur_bleue le Ven 11 Juil 2014 - 6:25

Bienvenue à toi! Smile Une cavalière, c'est chouette, en tout cas - que serait la vie s'il n'y avait pas les chevaux...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par lahulotte le Sam 12 Juil 2014 - 8:24

merci fleurbleue

lahulotte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par oufy-dame le Sam 23 Aoû 2014 - 1:44

Bienvenue et chapeau (enfin : bombe ou casque) bas !

J'adore le chant des chouettes hulottes ;-)

oufy-dame
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 50
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par r'Eve le Sam 23 Aoû 2014 - 2:57

Bonjour et welcome Smile

J'ai eu l'impression de lire ma propre vie dans certains de tes paragraphes.
Arf
Mais toi aussi tu es une amazone Wink

J'espère que tu rencontreras ou que tu as déjà rencontré quelques z par chez toi Smile

Au plaisir de te recroiser

PS : moi qui ne suis pas du tout pavé :S j'ai vraiment apprécié de te lire Very Happy
C'est simple, nature, fluide, aéré ... Bref. Ca sent bon l'Heïdi ^^

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par lahulotte le Sam 23 Aoû 2014 - 3:31

oufyfille et R'EVe
merci à vous deux, ça fait chaud au coeur un accueil pareil
<3

lahulotte
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: atterrissage d'un albatros à rayures ;-)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum