Diffamation, vous connaissez? --'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diffamation, vous connaissez? --'

Message par Lady Alyssa le Sam 5 Juil 2014 - 16:49

Bonjour, bonsoir à tous!
Le sujet n'est pas fait pour enthousiasmer, attention... Voilà, c'était pour les termes et conditions d'utilisation.
Après une énième diffamation, une énième calomnie portée à mon encontre, je n'en peux plus de la boucler et j'ai une envie particulière, celle de rappeler partout, PARTOUT (le web surtout, mais si je pouvais, du haut de mes 17 années je n'hésiterais pas à me lancer sur un plateau de télé, une émission de radio, l'écriture d'un article, voire des tags même si je n'aime pas ça) l'importance du LANGAGE. Souvenons-nous des Quatre accords Toltèques: le langage est un outil qui peut détruire, prenez conscience de sa valeur et maîtrisez-le. Mot pour mot, cette dernière phrase est constitutive du troisième (ou quatrième?) Accord. Les amis, cet élément de la société est trop important pour que l'on s'en serve à tort et à travers, et les calomniateurs lâches ont beau se justifier en disant que "La liberté d'expression est un droit fondamental", moi je ne suis pas d'accord pour que ce droit soit employé à des fins destructrices.
Alors, s'il-vous-plait, par pitié...réfléchissez à la question et ne détruisez personne par un discours insultant et diffamateur devant la foule. C'est lâche et c'est moche. Je suppose que certains d'entre vous avez déjà touchés par la question en tant que "diffamés".
En fait, nous avons tous quelque part une pulsion vengeresse, certains plus que d'autres. Mais pourquoi s'en servir de la sorte? C'est plus intelligent et productif de l'utiliser à Créer, à Bâtir, non?
A méditer...
Bonne soirée tout le monde.

Lady Alyssa
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 19
Localisation : Multivers, univers, voie lactée, système solaire, planète terre, europe, France, Ile de France, 92... Au choix!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par Invité le Sam 5 Juil 2014 - 17:25

Je passe mon temps à démontrer, au boulot, que leur mode de communication est pervers et violent donc : je suis d'accord avec toi  Courbette 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par guismo le Sam 5 Juil 2014 - 21:49

Tiens je suis légèrement hors de propos mais je suis justement en train de passer une certification sur une nouvelle méthode de communication au boulot, le doodling. En gros communiquer par dessin, c'est pas si con !

Alors plutôt que de s'énerver face à un con et de lui expliquer par A + B ce en quoi il t'horripile, tu t'arrêtes un moment sans rien dire, tu sors un papier un stylo, et tu lui dessines un groooooos fuck. Effet assuré. Rajoute le sourire aussi ! Smile


guismo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 21/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par offset le Sam 5 Juil 2014 - 22:32

La diffamation vient du mot « fama » en latin qui signifie la renommée, la réputation et du mot « dis » qui veut dire disjoindre, rompre.
Ainsi la diffamation peut être définie comme le fait de briser la réputation de quelqu’un. La réputation regroupe les vertus, la morale, l’honneur de quelqu’un.

La diffamation est un délit qui est puni devant le tribunal correctionnel. Le tribunal correctionnel est compétent pour les délits. Le délit est une infraction dont l’auteur est punissable de peines correctionnelles.
L’injure donne lieu à une contravention devant le tribunal de police. Le tribunal de police est compétent pour les contraventions et les infractions les moins graves passibles d'amendes. La contravention est l’infraction la moins grave après les crimes et délits, sanctionnée de peines contraventionnelles. Ces peines sont soit de la forme d’une « amende », d’une peine privative ou restrictive de droits et des peins complémentaires. (Article 131-12 et suivants du Code Pénal et article 131-40 et suivants du même code).
http://blog-droit.over-blog.com/10-categorie-650879.html

J’adore dire du mal
"Médire de quelqu’un, propager des ragots : certains s’en délectent. Mais à trop parler des autres, on finit par leur consacrer toutes nos conversations. Pourquoi ces potins ?

Pourquoi ?
Ce type serait capable du pire pour réussir, « Savez-vous que le fils d’une telle a fait de la prison ? » : médire, c’est le plus souvent, comme ici, tenir des propos malveillants, mais que l’on suppose fondés. « Voilà d’ailleurs ce qui donne bonne conscience au propagateur de la rumeur », remarque le sociologue Jean-Bruno Renard. Que son propos soit avéré ou non, le diffamateur justifie toujours son attitude par de bonnes intentions : informer ses interlocuteurs de la dangerosité potentielle de telle personne ou de tel groupe d’individus.
Pour créer du lien social
De façon paradoxale, le médisant cherche à se faire bien voir : sa critique est bénéfique, elle prouve qu’il « sait des choses » sur un tiers, tout en sous-entendant que lui-même vaut mieux que celui-ci. Dire du mal des autres, c’est donc indirectement dire du bien de soi. « Et de celui qui écoute », ajoute Jean-Bruno Renard. Derrière le propos médisant, on entend en effet : « Je vous raconte cela à vous parce que moi, je ne suis pas comme cela et parce que je sais que vous ne l’êtes pas non plus. »
Ce qui est également une façon de prouver à son confident que l’on mérite son estime. Mais si le médisant parvient à créer un lien privilégié avec son interlocuteur – grâce à leurs "petits secrets" ! –, c’est au détriment de la cohésion sociale puisqu’il s’érige en juge désignant les bons et les mauvais.

Par manque d’estime de soi

Pourquoi ne pas créer ce lien social en développant des sujets de conversation positifs, en parlant de ses centres d’intérêts plutôt que des travers d’autrui ? Parce que, comme l’explique la psychothérapeute Isabelle Filliozat, « le médisant a l’impression de ne rien avoir en lui ». Il parle de son voisin, collègue, etc., à défaut d’autre chose, « ou parce qu’il considère que ce qu’il va raconter de lui-même n’est pas intéressant ». Le propos médisant doit le plus souvent être interprété comme un signal de détresse d’une personne qui n’a aucune confiance ni estime d’elle.

Par envie
De ce manque de confiance en soi découle la peur de s’affirmer. « Les personnes médisantes se sentent frustrées dans leur vie en général ou dans un domaine particulier », poursuit Isabelle Filliozat. Cette frustration fait naître en eux une colère. Et assumer cette colère serait reconnaître leurs propres faiblesses. « De fait, ils choisissent, souvent inconsciemment, de l’exprimer différemment, en la reportant sur les autres, et notamment sur ceux qui ont réussi là où eux n’ont pas osé s’affirmer. »
C’est ainsi qu’on les entendra médire sur ce supérieur qui « a forcément dû magouiller pour en arriver là », ou sur cette voisine « tellement intéressée qu’elle a tout fait pour épouser un millionnaire »… Et la médisance de devenir, bientôt, l’expression de l’envie et de la jalousie.
Par projection
Dans d’autres cas, au contraire, on parlera beaucoup de ce qui nous rebute profondément : « Celui-là est un égocentrique », « Celle-là est radine »… « On va inventer ou montrer du doigt chez autrui des traits de caractère que l’on ne supporte pas, parce que ce sont justement des aspects que l’on possède en soi et que l’on ne peut accepter », explique le psychanalyste Philippe Grimbert. La médisance repose alors sur un phénomène dit de projection : on attribue à l’autre une part de soi-même que l’on refuse ou que l’on est consciemment incapable de reconnaître.

Que faire ?

Identifier son émotion
A l’origine de la médisance, il y a une émotion ou un besoin profond qu’il s’agit d’identifier. Pour cela, on s’interrogera, seul ou avec un thérapeute, sur ce qui nous anime quand on a envie de parler des autres. Qu’est-ce que j’envie ou déteste chez lui ? Qu’est-ce que je ressens ? On découvrira alors que le problème ne vient pas tant de cet autre que de soi.
Réfléchir avant de parler
La médisance est aussi le fait des trop grands bavards qui, emportés dans une discussion, en viennent à "déborder". D’où la nécessité de se poser des questions : est-il vraiment utile de révéler telle information ? A court terme, elle peut nous valoir l’attention de celui qui l’entend, mais à long terme ? Nos paroles finissent toujours par arriver aux oreilles de la personne concernée, ce qui n’est jamais pour arranger notre réputation.
Trouver d’autres occupations
Souvent, on médit parce que l’on s’ennuie et que la vie des autres offre un sujet de conversation facile… Aussi faut-il trouver des occupations qui alimenteront de façon positive nos rencontres.
Méditer
« Mieux vaut mentir que médire », affirme un proverbe indien ; « Préserve ta langue du mal », lit-on dans la Bible… Dénoncée par toutes les religions et traditions spirituelles, la médisance est accusée de répandre le mal : elle blesse celui qui en est la cible, contamine celui qui l’écoute et alimente la part mauvaise de celui qui la diffuse. A l’opposé, la compassion, préconisée dans le bouddhisme, nous encourage à toujours rechercher et cultiver ce qu’il y a de commun entre soi et les autres. A méditer, donc…

Conseils à l'entourage

A fréquenter des médisants, le risque est de se laisser piéger à son tour par le goût du ragot. Pour l’éviter, on optera pour ce que les psychothérapeutes appellent "une écoute active" : plutôt que de se fier à l’apparence du discours, chercher à comprendre l’émotion qui anime le médisant et aider ce dernier à en prendre conscience en reformulant ses propos. Par exemple : « Tu dis cela parce que tu es en colère contre lui », ou « Peut-être que cette personne a aussi de quoi faire envie… » Mais il n’y a pas de médisant s’il n’y a pas d’interlocuteur pour l’écouter. Le meilleur moyen de le faire taire sera donc de ne pas lui prêter attention."
http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/J-adore-dire-du-mal/2

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6769
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par bepo le Dim 6 Juil 2014 - 10:53

-


Dernière édition par bepo le Lun 27 Avr 2015 - 14:09, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par Manoah le Lun 7 Juil 2014 - 1:54

bepo a écrit:mais aussi les suiveurs qui ne font preuve d'aucune indépendance sociale, en prenant pour argent comptant toute renommée qu'elle soit positive ou négative.
Si le médisant est suivi, c'est bien que d'autres acceptent ses sentences sans les évaluer

+1000

ce qui pour moi rejoint quelque part la fin de l'article cité plus haut "Mais il n’y a pas de médisant s’il n’y a pas d’interlocuteur pour l’écouter"

juste pas assez creusé à mon sens la part de "responsabilité" de celui qui écoute, et parfois opine ou relance...(ça doit bien nous arriver à tous, non ? )

Manoah
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 11/03/2014
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par Lencoll (le Lobby LGBT) le Lun 7 Juil 2014 - 20:54

Le langage a un rôle très important dans la propagation des discours sexistes/racistes/homophobes... C'est désespérant à quel point les gens ne font pas attention et quand on tente de leur expliquer on se fait recaler parce qu'on est des "littéraires qui cherchent des poux partout". Il y a des manières de désigner des gens. Il y a des mots qui révèlent comment la pensée est construite, ce sont des schémas profondément ancrés en nous, j'ai conscience que c'est dur de l'expliquer aux gens mais quelque part il suffirait juste d'un peu d'éducation...

Mais si Lady Alyssa fait plus allusion a un discours volontairement blessant, ça n'a peut-être pas grand chose à voir :p

Lencoll (le Lobby LGBT)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 465
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 20
Localisation : Région parisienne - Barcelone

https://www.facebook.com/arliviou/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diffamation, vous connaissez? --'

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum