Les petits nawaks for me

Page 21 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Mer 16 Déc 2015 - 22:53

Ouh là! Il est peut-être tard pour réfléchir à ça!
J'ai qqs expériences en matière de "philothérapie"... tu veux des adresses? Au moins pour savoir où ne jamais mettre les pieds...
Sinon, il y a aussi les romans de Irvin Yalom. C'est une approche qui m'a agréablement surprise...

Comment partager les petits bonheurs de la solitude... voyons... j'aurais presque envie de te répondre: quand la sensation de solitude me manque, je m'inscris sur un forum...
Je suis dehors
Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Mer 16 Déc 2015 - 23:29

Oh, c'est petit, ça, madame, petit, petit.

Non, mais bon, moi les consultations, j'ai donné, je n'ai jamais trouvé que ça cassait des briques ou révolutionnait le bouzin. Je dois être un peu exigeante ou emmerdante, va savoir. Je me consulte moi-même, c'est pas trop idiot ce que je peux me répondre, et si c'est idiot, ça me faire rire. La bécasse est autonome, c'est là son plus grand défaut  Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 8:28

Comment ça, petit?
Pfff.... Dédain

Nan, mais moi non plus je n'ai pas consulté ce rayon là, il se trouve juste que j'ai eu ces fréquentations là il fut un temps... et comme on dit, il n'y a pas grand chose à en dire si ce n'est qu'il faut de tout pour faire un monde... Neutral


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 13:08

'


Dernière édition par Bérénice le Lun 21 Déc 2015 - 19:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 17:16

Oui, oui, bien sûr, on peut prendre le livre et lui donner toute sorte de vies. Lien au monde, lien à soi, lien à l'autre, liens qui libèrent... mais laisser libre et le livre, et le lecteur, et l'auditeur, jusqu'à la mise en scène théâtrale ou autre.
Ne pas instaurer un quelconque usage qui se voudrait "thérapeutique" car se serait prendre le risque comme le souligne Inkakurrpa d'installer dans la passivité le lecteur.
Or le roman, l'essai, le poème ont, me semble-t-il, ce pouvoir de nous mettre en mouvement quelque part, parfois ce n'est qu'un tout petit mouvement presque imperceptible, mais c'est là au creux du ventre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 17:25

'


Dernière édition par Bérénice le Lun 21 Déc 2015 - 19:36, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 17:35

ouh là...
pouce je passe...
Moi, quand on m'invite à ne pas faire une fixette... Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 20:34

En même temps, c'est bien le mot thérapie qui est employé, donc on peut supposer que ça a un sens. Effectivement, peut-être que c'est dans un sens un peu léger, plus l'idée à défendre que la lecture n'est pas inutile ou égoïste, reconnaître que la littérature a une place indispensable. Mais si on fait un petit tour sur internet, il y a vraiment de tout, et comme on est toujours en manque de nouveaux concepts ou de nouvelles modes, de trucs à survoler pour faire semblant qu'il se passe quelque chose tout en n'allant surtout pas au fond, je me demande si ce terme ne contient pas déjà les germes d'une utilisation qui sera le contraire de ce qu'est la littérature. Un truc facile, dont on peut se féliciter, mais qui ne fasse pas trop réfléchir non plus. Bon, j'ai prévenu, je suis emmerdante Laughing

Sinon, le truc du coup de pouce de l'extérieur, ça ne peut marcher que si on est déjà en recherche de quelque chose. Renouer avec soi, il faut déjà le vouloir. On peut présenter n'importe quel bouquin à quelqu'un qui n'y voit aucun intérêt, il ne le lira pas. Ou par contrainte, ce qui est pire. Voilà ce qui me gêne au fond, c'est l'idée qu'il y un rapport un peu hiérarchique ou plus savant de l'un par rapport à l'autre. Alors que la littérature est profondément quelque chose qui libère, qui ouvre des mondes infinis, avec des passerelles d'un monde à l'autre, et en même temps, il y a une ouverture sur ce monde-ci, le tangible. Et cette libération ne se prescrit pas, ne se conseille pas, sinon, ça n'a pas de sens. On peut juste partager un enthousiasme, car la découverte ne peut être que personnelle.

En fait, disons que ce terme, et tout ce qu'il suscite, a rencontré une interrogation sur un phénomène que j'ai constaté récemment pour moi, mais que je ne cherche pas forcément à expliciter plus que ça, parce que je me dis que ça n'a aucune importance de savoir comment la littérature agit. Mais que je suis fascinée par le fait qu'elle agisse, ça ne devrait pas m'étonner, bien sûr, les mots agissent, les histoires, les contes entrent en résonance avec nos histoires, il y a une interaction, des effets, des rencontres avec des livres, des auteurs, des lecteurs, rien de grandiloquent ni d'extraordinaire, à part que les mondes qu'on peut parcourir, explorer sont infinis, d'un livre à l'autre, d'un conseil à une lecture, que les bouquins vivent et circulent. Mais à part ça, je ne fais pas de fixette, hein, je suis juste monomaniaque Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 21:32

Mais enfin, si c'est pour notre bien, ne doit-on pas accepter quelques compromissions avec nos désirs utopiques de libre arbitre qui cherchent un absolu inatteignable?
Ne sommes nous pas prisonniers de notre quête de liberté?
Quid de l'autonomie si nos âmes sont en souffrance?
Et puis devons nous laisser notre mieux être aux mains d'un pouvoir dont nous ne savons pas comment il marche.
N'est-ce pas imprudent que d'oser en abuser?
Ne devrait-on pas réaliser une étude sur les effets de la lecture, étude en double-aveugle afin de s'assurer qu'il n'y ait aucun effet secondaire qui pourrait nous faire regretter notre imprudence à nous jeter ainsi dans ce mystère?
J'ai le souvenir de ces places publiques où l'on brûlait les livres... et je tremble, les anciens n'avaient-ils pas pressenti le danger avant nous? Oui, je tremble et j'ai peur... nous sommes fous...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Patate le Jeu 17 Déc 2015 - 21:38

un livre c'est vivant et c'est bien la raison pour laquelle, on peut imaginer une thérapie par la littérature.
un livre c'est vivant car il évolue avec nous, ce que tu lis à 15 ans dans un bouquin, tu ne le retrouveras pas à 35, etc...

"On peut juste partager un enthousiasme, car la découverte ne peut être que personnelle" absolument ! c'est comme les amis, les médecins, le sport etc...

et sinon ? bah sinon... rien ! enfin si : merci à vous Embarassed

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7615
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 21:42

'


Dernière édition par Bérénice le Lun 21 Déc 2015 - 19:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 21:52

Tu sais Bérénice, on est sur zc, un site fabuleux où l'on trouve de tout, des contraints, comme des pas cons du tout, des sérieux qui ne se prennent pas le choux et des fous qui cherchent les poux, des paranos qui font pas de vieux os, et des saints qui n'en sont pas...
edit:
@inkakurrpa: dis... tu me laisseras la plus haute marche du podium des vraies emmerdeuses. Hein? j'y travaille depuis tant de temps... steuplé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 22:07

La contrainte, heu, non, pas dans mes recherches, ce sont des souvenirs d'école. Je n'aimais pas l'enseignement du français, et l'imposition des lectures, l'enseignement de n'importe quelle langue d'ailleurs, de n'importe quoi d'ailleurs, au collège puis au lycée. Je me suis terriblement ennuyée. A la fac, j'ai kiffé, mais pas tellement plus bossé. C'est juste qu'on atteignait un autre niveau avec des profs-chercheurs, ou un autre enseignement, ou à plus de liberté, comment expliquer que le collège ou le lycée dégoûtent à ce point de ce qu'ils sont censés nous faire découvrir ? L'utilitarisme en vue de la vie professionnelle future, la notation en vue de l'évaluation professionnelle future, le cadre étriqué en vue de l'habituation au cadre normatif professionnel futur ?

Chère MjA, folle que tu es, tu me demandes de te laisser la place ? Tu m'offres un pouvoir sur toi en osant espérer que mon esprit retors ne saura pas se saisir de cette occasion de jouer ? Hé bien non, je ne te ferai pas ce plaisir. Voilà, je veux bien te laisser la première place, mais qui dit que mon incomparable talent en ce domaine ne me surclassera pas de toutes façons ? Qu'y puis-je, folle que je suis...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 22:16

Oui, folle que tu es de me défier!
En garde!
Duel

Dis, on commence par quoi?

Les mecs:
Si les mecs étaient intelligents ils seraient tous PD.

A toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 22:19

'


Dernière édition par Bérénice le Lun 21 Déc 2015 - 19:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 22:22

@ MjA : c'est nul. N'importe quoi. Si les mecs étaient intelligents, ils seraient moins cons.

( Laughing )(double fond)(je suis la meilleure)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 23:08

inkakurrpa a écrit:@ MjA : c'est nul. N'importe quoi. Si les mecs étaient intelligents, ils seraient moins cons.

( Laughing )(double fond)(je suis la meilleure)

Non, je reste en tête car j'emmerde autant les nanas que les mecs, ça fait plus de monde pour me lapider! Razz


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Patate le Jeu 17 Déc 2015 - 23:40

MjA a écrit:
inkakurrpa a écrit:@ MjA : c'est nul. N'importe quoi. Si les mecs étaient intelligents, ils seraient moins cons.

( Laughing )(double fond)(je suis la meilleure)

Non, je reste en tête car j'emmerde autant les nanas que les mecs, ça fait plus de monde pour me lapider! Razz


je vous ignore direct ! Dédain

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7615
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2015 - 23:59

MjA a écrit:Non, je reste en tête car j'emmerde autant les nanas que les mecs, ça fait plus de monde pour me lapider! Razz

Ah, ah, quelle naïveté ! Tu mesures le degré d'emmerdage au nombre de lapidateurs, fatale erreur, c'est con, après t'es morte alors que t'as même pas gagné, et que tu peux même pas mesurer ta défaite. Non, l'emmerdation de compétition, tu vois, elle reste bien vivante, et très agaçante, telle la mouche du coche ou la petite rage de dents, tu vois. Tu as encore des choses à apprendre, petit scarabée...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 0:02

Patate a écrit:je vous ignore direct ! Dédain

Même pas vrai, tu peux pas ignorer en disant que tu ignores, ça marche pas, t'as perdu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 0:05

A demain.

Je me ferai un chignon avec plein d'épingles qui piquent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 0:09

Je prépare les méduses et les serpents, les becs et les griffes, tu seras ridicule avec tes épingles Laughing


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 10:38

Je vois que ton intuition t'as permis de trouver les bonnes armes mais tu lis trop, bcp trop et tu en as oublié les classiques, les bases...
Ris donc de mes épingles dans mon chignon mais souviens toi d'une belle qui attendit 100 ans son prince charmant...  hin hin  hin hin  Vampire
Spoiler:
Fuseau et rouet, y'a pas chez Carrefour mais j'ai toujours su remplacer les outils qui me manquait
Tremble!
La bohémienne t'attend sur la bute...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 13:19

Hors jeu:
A propos de la lecture/littérature, un enseignant a témoigné dans un livre de son expérience avec des gamins en phobie scolaire. Il leur lisait les mythes grecs. Son nom m'échappe à l'instant mais je te dirai dès que je retrouve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015 - 14:02

Dormir cent ans, un rêve de marmotte, envoie la bohémienne, faudrait pas qu'elle prenne froid sur la butte (avec deux T, et un peu de citron, oui merci).

Je peux emprunter un rouet, oui, parfaitement, il y en a un dans ma famille et c'est vrai que ça pique bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits nawaks for me

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum