Faire son coming out de zèbre

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Shazz le Jeu 22 Déc 2016 - 15:04

Cléomênia a écrit:Hello les z'amis,
Je ne parviens plus non plus à cacher quoi que ce soit.
Je suis un gros zèbre et ça se voit beaucoup beaucoup  Dent pétée  
Et en fait c'est une très grande libération.

J'adhère ! J'adore !  Very Happy
avatar
Shazz
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 350
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Rhône et +

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Shazz le Jeu 22 Déc 2016 - 15:26

Zebulon3.0 a écrit:



bref c'est totalement stupide et inutile et paradoxalement il faut parfois le faire pour avancer soi





C'est pas faux !Laughing

J'ai éprouvé le besoin de zébrer out et effectivement , ce n'est ni vraiment positif ni vraiment négatif, si on peut dire !

Ce n'est QUE POUR MOI que tout change, que les choses sont vues sous un autre angle !

J'ai envie de vous dire , un peu en gloussant, que dans mes milieux amicaux , familiaux, pro, ça fait longtemps qu'ils s'en sont aperçus , que je suis différente !  Laughing

+++
avatar
Shazz
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 350
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Rhône et +

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par ifness le Mer 28 Déc 2016 - 14:22

Bonjoouuur !
Je vais p-ê plomber le fil, mais......
Voilà.

Je suis plus tout jeune (je suis à la retraite, quoi Shocked)
et j'ai affaire avec de plus jeunes que moi, mes enfants (3), leurs cons-joints,
des petits-enfants (ils sont hors sujet), mon con-joint, des connaissances diverses, de mon petit village, ou autres.

J'ai, suite à (c'est trop long à exposer), effectué une psycha freudienne sur divan
dans les années 90, disons (14 années en tout, 2 séances par semaine),
au cours de laquelle la zébritude n'est jamais apparue (j'avoue : je n'en avais pas conscience, tout en sachant).

Et puis : je suis entré dans l'analyse du Moi en fonction de cette zébritude (par hasard, suite à des lectures), notez bien : je SAVAIS  depuis mes 8 ans que j'étais "précoce", depuis mes 19 ans que j'étais HQI (ça suffit, TH je me la pète... Smile)

Ben, comme j'écrivais, voilà : 
ça ne m'a aidé en rien, sinon de rentrer sans complexes sur ce site.

Encore récemment, un de mes proches (mon fils aîné, pour ne pas le citer, THQI pourtant) dit, au cours d'un repas : 
- Et qu'est-ce que c'est que tes conneries de surdoué, de HQI ?"
(Je précise : il est médecin.......)

Donc, auprès de mes proches, proches de mon ancienne vie, que je sois HQI et que je mette des pbs sur le dos de ça, ça les emmerde.
Aussi ai-je pris l'habitude de nouer des relations neuves (y compris via ce site, je ne désire pas le cacher) qui, elles, comprennent qui je suis, quels pbs je peux rencontrer, quels espoirs je peux nourrir, quelle "guérison" je peux attendre.

......Mon "coming out", qui, je pensais, n'en était pas un, j'ai été zébrotesté enfant, puis vers 19 ans, puis adulte, 
ne m'a créé QUE des problèmes avec les personnes de mon "ancienne vie".
Hélas, parmi elles, il se trouve des personnes que j'aime (mes enfants est l'ex que tout le monde comprendra).
Bien que non testés, au moins 2 sur 3 de mes enfants sont DE TOUTE EVIDENCE HQI, voire davantage.
Ils ne voient pas le problème.

C'est tout.

Alors moi je romps lentement avec "les gens de mon ancienne vie", ça me fait souffrir, 
ça les fait souffrir, 
je noue des relations neuves beaucoup plus saines.....
.......mais je suis âgé, mes amis.....je me sens un peu "hors du champ", "hors-jeu", quoi.(J'ai 65 ans et je suis en très bonne forme, mais j'ai 65 ans...)

Revoilà.
Je témoigne.Je souffre et souffrirai. On peut difficilement trancher sa propre vie en morceaux, surtout pour les enfants.
Amoureusement, je peux, ça va, je ne me plains pas, mais ça me coupe des protagonistes de mon "ancienne vie" qui jugent et rompent, alors qu'ils ne sont pas plus cons que moi, mais en apparence, dans la vie, il vaut mieux "juger", être clair, faussement clair, mais ça fait tellement peur, de remettre en question...... et.....et.......

J'ai parfois la sensation de me retrouver seul, en dérive sur l'océan, même si, je ne me plains pas, je trouve l'amour et l'accueil auprès de femmes (HQI) qui m'aiment.

Bisous à tou(te)s.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Langui le Mer 28 Déc 2016 - 14:51

avatar
Langui
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 147
Date d'inscription : 19/08/2016
Localisation : Αχέρων

http://i.imgur.com/9BlEDld.gif

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par ifness le Mer 28 Déc 2016 - 15:22

C'est ça, l'Acheron ?
Pas étonnant qu'Eurydice ait voulu foutre le camp,
ni que Perséphone se soit trouvée mal.
Ca fait peur. Twisted Evil

J'ai fait mon coming out de zèbre, 
pas de guignol.
Et ça me suffit bien pour les ennuis que ça procure,
pas besoin d'en rajouter. Evil or Very Mad

NB. Aucune agressivité. Liberté j'écris ton nom. Honte aux bien-pensants.
Mais je ne vois pas ce que cette participation ajoute au débat. Smile Mad

Pas de bisous, sorry, je suis totalement hétéro. Cool
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Langui le Mer 28 Déc 2016 - 15:39

ifness a écrit:
Mais je ne vois pas ce que cette participation ajoute au débat. Smile Mad

Pas de bisous, sorry, je suis totalement hétéro. Cool


Moi non plus, pourquoi, y avait un débat ?


C'est pas grave, je suis totalement homophobe.




L'homophobie peut être de différentes origines : issue de positions religieuses (Starfallah), de considérations cliniques (en médecine, en particulier en psychiatrie (euh ptét pourqwâ c'est grave ?), et en psychologie (scrogneugneu) ), anthropologiques (au nom de la différenciation des sexes) (ouais voilà c'est ça y a 2 sexes) ou issue de désirs homosexuels refoulés (oh oui vi vi c'est ça c'est sûr !!!).




Le renforcement de la lutte contre les propos discriminatoires à caractère sexiste ou homophobe a été ainsi établi par le législateur :

Article 20

Après le huitième alinéa de l'article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :

« Seront punis des peines prévues à l'alinéa précédent ceux qui, par ces mêmes moyens, auront provoqué à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap ou auront provoqué, à l'égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du code pénal. »

Article 21

La loi du 29 juillet 1881 précitée est ainsi modifiée :

1o Après le deuxième alinéa de l'article 32, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : « Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap. » ;

2o Après le troisième alinéa de l'article 33, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : « Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent l'injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap. »

Une association de lutte contre l'homophobie a été reconnue d'utilité publique le 18 août 2011.

Des propos portés devant la justice

À la suite de déclarations polémiques sur l’homosexualité, le député Christian Vanneste est poursuivi en justice par trois associations pour « injures publiques envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle. » Il est condamné en première instance en 2006, condamnation confirmée en appel en 2007 ; mais, en 2008, la Cour de cassation casse cette décision, soulignant « que les restrictions à la liberté d'expression sont d'interprétation étroite », c'est-à-dire que la loi punissant une « injure commise […] envers une personne ou un groupe de personnes à raison […] de leur orientation sexuelle », il ne suffit pas que le propos incriminé établisse une discrimination, encore faut-il que l'injure soit caractérisée : « Des propos critiques, même s'ils peuvent choquer les homosexuels, ne sont pas nécessairement injurieux pour cette raison ». La Cour de cassation (qui, en France, exerce le contrôle sur le fond en matière de délit de presse) juge alors que « si les propos litigieux, qui avaient été tenus dans la suite des débats et du vote de la loi du 30 décembre 2004, ont pu heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles, leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d'expression ».

L'arrêt est dénoncé par diverses associations de défense des homosexuels, tandis que d'autres — à l'instar d'Alain Piriou, porte parole de l'Inter-LGBT — y voient une victoire personnelle, mais non jurisprudentielle, de Christian Vanneste. Maître Eolas explique qu'on ne peut déduire de cet arrêt que « le délit d'injure homophobe [serait] en soi contraire à l'article 10 [de la CSDH] et de facto abrogé » et que — pour choquant qu'ils puissent être — les propos du député UMP « ne dépassent pas les limites de la liberté d’expression », ajoutant que « dire des âneries n'est pas forcément un délit en France ». De son côté, le psychiatre Malick Briki, dans un ouvrage de thèse paru en 2009 et consacré aux lectures médicales et juridiques de l'homosexualité dans les sociétés occidentales, indique que la Cour de cassation fait primer de la sorte « la liberté d'expression sur la discrimination », mentionnant des commentateurs et juristes qui critiquent cet arrêt.



Je sais pas quoi en penser, est-ce ma liberté d'expression ou condamnable,
pov guignol je suis.

Honte à moi ! (bien mal pensant)
avatar
Langui
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 147
Date d'inscription : 19/08/2016
Localisation : Αχέρων

http://i.imgur.com/9BlEDld.gif

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par ifness le Mer 28 Déc 2016 - 16:34

J'appelle "débat" un fil sur lequel chacun débat
c'est à dire exprime son opinion (par exemple)
lequel peut être opposé à l'autre, ou à l'un.

L'expression "coming out" appelle automatiquement la pensée :
j'exprime mon homosexualité.

Il est ici question de "coming out de zèbre". Alors emprunter l'expression "coming out" pour "zèbre" est peut-être peu heureux, ce n'est pas moi qui l'ai inventée, 
mais j'ai bien compris, et sans arrière-pensée.

Je répète, et l'homophobie n'a rien à voir avec tout ça (je ne suis pas homophobe) :
je ne vois pas trop ce que ce post apporte au...bon : au fil de la discussion.

A toi de créer, si cela t'interpelle, un fil liant zébritude et homosexualité, ce peut être fort intéressant, mais
je ne vois pas, sorry, en quoi l'image provocatrice utilisée (assez fréquemment) par les milieux gay
en quoi cette image est intéressante concernant la zébritude,
sauf si, comme tu l'as fait, tu mêles sur la même image (amusante, je te l'accorde) une attitude typiquement "gay" aux "rayures" zébriques.

Bon, c'est rigolo, mais sans introduire de contexte, ça n'apporte rien.
Ta réaction (apparemment douloureuse) demande explication, 
tu penses (p-ê) que coming out zèbre et c-o gay sont comparables,,
ou bien que gay+ zèbre ça fait beaucoup, 
j'en sais rien , explique.

Le fil parle de c.o. de HQI/THQI.
Sorry, mais, ton image, j'ai rien compris : c'est sérieux ? C'est une provoc ? C'est une perf ? (les perfs sont très tendance) C'est une comparaison entre 2 "coming out" ?

Explique !
Parce que ton image n'apporte rien au fil, et qu'elle déplace sensiblement la discut' en jouant avec facilité  sur l'expression "coming out".

Bon, perso, p-ê en désaccord avec d'autres (qu'ils s'expriment!), ça me gonfle un peu.
C'est tout.

Bon, je vais en rester là, c'est le genre de discut' pourrie dans laquelle chacun campe sur ses positions avec la puissance de ses souffrances intimes, on n'en sort pas.
D'ailleurs, je rame......
Je sens que je vais devoir faire mon coming out de rameur ...... clown
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par ifness le Mer 28 Déc 2016 - 16:39

NB. Tu vois la merde dans laquelle tu mets ce simple fil en introduisant des textes de lois, article 20....21.... délit de, etc........
Non, chuis pas d'accord, 
ou alors allons jusqu'au bout de l'absurde : propos discriminatoires à caractère anti HQI déterminés par le législateur, etc etc.......

On doit pas avoir la même logique.
Sorry.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Langui le Mer 28 Déc 2016 - 16:55

Ah ouais PD + zèbre ça commence à faire.

Ma réaction si douloureuse (j'en ai presque oublié mon cancer du colon) tient à ce que ces coming out m'exaspèrent autant qu'ils me débecquettent, le sexuel comme le pseudo-cérébral, bon le premier c'est parce que je suis rance ok, le second par trop de pathétique.

L'image n'est pas sérieuse, provocante ouais bof, comparaison entre deux "coming out" assurément, manière de conchier les deux.

Qu'elle n'apporte rien au fil me voit tout aise, que ce soit amusant à Dieu ne plaise, tant que ricane ma fraise.



NB :

nan mais les textes de loi c'était pour voir ce que mon homophobie me faisait encourir,
mais t'inquiète d'aucuns parmi tes confrères zébrés ont déjà eu l'idée luminescente de porter la reconnaissance de leur particularisme christ alun par les lois sales hic qui aiment tant à se fendre sous notre millénaire d'anti-discriminationnismeumeu.
avatar
Langui
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 147
Date d'inscription : 19/08/2016
Localisation : Αχέρων

http://i.imgur.com/9BlEDld.gif

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Revz le Mer 28 Déc 2016 - 18:43

Je pense qu'on mérite bien notre propre appelation.

Non parceque quitte à pousser la comparaison tout en restant dans un propos égalitaire, sexué ou non, si certains ont le droit à un mot pour ce qui est de "sortir de l'ombre", "zebring out" me semble bien mieux approprié comme terme.

Outre le sens plus précis et le fait d'écarter les plaisanteries qui pourraient être non souhaité, cette expression à l'avantage d'être compréhensible par tous les éclairés, et d'inviter au questionnement les moins initiés.

Sinon, j'ai bien aimé la blague, cela fait toujours plaisir de voir qu'il y en a qui sont là pour rigoler et apporter un peu de fun et d'autodérision à des sujets parfois délicats.
Perso, pour moi, c'était la m... mais successfull Wink Ptete aussi pour ça que ça me fait rire maintenant Razz

Bref, je vous aime tous les deux Razz Laughing Laughing
avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5063
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Greysome le Dim 15 Jan 2017 - 13:08

"Peut-on rester zèbre assumé en société ? Si des gens nous trouvent bizarre, peut-on dire : Ne vous inquiétez pas si je dis ou fait des choses étranges, c'est juste parce que je suis un zèbre. ?"

Oui, toute personne peut s'assumer en société. Toute personne peut choisir d'être qui elle est, sans se soucier du jugement des autres ("Si des gens nous trouvent bizarre").

Oui, tu peux répondre à l'angoisse des autres par rapport à un comportement inhabituel en leur disant que cela l'est. Mais c'est une solution à court terme et la véritable solution est d'être toi-même constamment (apparemment tu ne l'es pas constamment - coming out) afin de faire de tes comportements jugés "bizarres", des comportements habituels inhérent par ce fait l'angoisse des autres, qui finira par disparaître.
avatar
Greysome
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 18
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Revz le Dim 15 Jan 2017 - 13:18

OUI! Very Happy

On a le droit de réver, d'etre original, de faire des bizarreries, pour déconner (ou pas), pour jouer (ou pas), pour rire (surtout!) Very Happy

L'imaginaire, quelle merveille ! Very Happy Wink

Etre soi surtout Very Happy

C'est sur que cela ne plait pas à tout le monde, mais ceux à qui on plait.... sont sincères au moins Wink Very Happy Razz
avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5063
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par boule-d-ombre le Dim 15 Jan 2017 - 16:28

je l ai fait au sein de ma famille il y a un an et depuis mon hypersensibilite c est : une maniere difference de dire que je joue les calimero, de justifier mon mauvais caractere. ma douance une facon de cacher mon arroguance et ma solitude c est de ma faute parce que je ne fais aucun effort pour aller vers les autres. Sad Horreur Huh Terreur mouais facepalm inutile de dire que depuis les relations avec la famille sont un peu laches.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par toc le Ven 17 Fév 2017 - 14:32

Il parait que je suis zèbre aussi, mais j'ai toujours du mal à la croire (j'ai appris ça l'année dernière). J'ai lu des bouquins, il n'y en a pas tant qui ont fait échos ... mais j'ai du coup l'impression d'avoir pris tellement de recul par rapport à mes excentricités (tout mis de coté) que je pense ne plus trop savoir qui je suis aujourd'hui ni qui je veux être. Et j'hésite beaucoup à en parler autour de moi parce que je ne vois pas en quoi ça peut m'avancer. Mais je me dis qu'il serait tout de même judicieux de rencontrer d'autres zèbres pour me sentir plus à l'aise ... et là c'est la panique dans ma tête parce que jusqu'à présent j'ai du me cacher (probablement) derrière plein de faux-selfs et je ne sais pas si je pourrai trouver mon vrai-self !

Est ce que vous vous demandez des fois ce que c'est de ne pas être zèbre ? parce que par moment je ne comprends pas pourquoi moi plus qu'un(e) autre le serait ...
avatar
toc
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Revz le Ven 17 Fév 2017 - 15:00

J'ai personnellent beaucoup plus avancé par mes rencontres irl que par des lectures.
Les conversations et les echanges sont vraiment plus agreables, efficaces, etc...
J ai envie de dire : on est tous passé par la, certains non, certains pires...

Surtout les sujets "delicats", c est pas forcement une bonne idee ou facile de partager ca sur un site public potentiellement lu par tout le monde. Ca peut aussi etre tres riche et aider beaucoup aussi.

Il m est arrivé d'etre "parrain" aussi, cela peut aussi etre un bon moyen de trouver tes marques dans un contexte de confiance, eviter des malentendus par exemple (certains vont en irl pour des rencontres festives, amoureuses, ou d'entre-aide). Tu peux peux etre trouver quelqu un par chez toi Smile
avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5063
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par boule-d-ombre le Lun 20 Fév 2017 - 16:52

tout depend de qui es en face. quand je me retrouve devant des gens pour surdoue= handicape social c est sur que la discussion tourne court, mais quand c est face a quelqu un d intelligent et ouvert la c est interessant, le plus dur c est de savoir qui est en face.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1078
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Amadys le Lun 20 Fév 2017 - 17:57

Je sais depuis octobre passé, et ça commence à piquer.
Deux grandes tendances quand j'en parle : indifférence totale, réactions plus enthousiastes et possibilité de discussion par la suite.
Du coup, ça me refroidit un peu beaucoup, et j'hésite toujours à en parler maintenant.
Côté familial, j'avais prévu de ne l'annoncer qu'à ma mère. Mon vieux a la critique facile, et m'a rabaissé suffisamment pour que je ne lui refile pas une arme supplémentaire contre moi.
Ma petite sœur ayant toujours été sa préférée, j'étais méfiante, mais elle a manifesté une ouverture d'esprit qui m'a étonnée quand j’ai lâché la bombe il y a deux jours.

Mon copain, lui, m'a avoué récemment être jaloux de mon cerveau magique, je lui en ferais cadeau volontiers... s'il savait tout ce que je lui envie. On se complète plutôt bien niveau forces et faiblesses, ça aide. Je commence aussi à percevoir les mauvais effets de mon intensité, et ça me fait un peu peur...

Ça fait une semaine que j'ai une putain de boule au bide, ça fleure bon la remise en question (plutôt violente selon les copains à qui j'en ai parlé).
Je sais pas quoi faire.
avatar
Amadys
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Boniface le Lun 20 Fév 2017 - 18:26

Je suis peut-être mal placée pour te conseiller, mais je vais essayer, pardonne-moi je suis gauche.

Savoir soulage, mais amène à des interrogations, des remises en question et en fin de compte on se rend compte (j'aime le rebondissement de notre voix intérieure à la lecture de cette phrase) assez vite que rien n'est résolu. Cette "boule au bide" elle te pèse, pose toi, et tente de dompter ton cerveau. C'est lui qui te fais te sentir mal parce que réagir à ton activité intellectuelle il ne sait pas faire sans emprunter un chemin vers de la tristesse, du stress, de la peur...  Je sais bien que parler est facile, appliquer les conseils beaucoup moins. Appose de la logique, tu en seras peut-être soulagée. Détend ton corps, méditation, yoga, relaxation en tout genre pour te mettre les idées claires. Jouer au jeu de la socialisation amène forcément à donner de sa personne. On a jamais les résultats que l'on voudrait voir se ramener à nous. Choisis plus judicieusement les personnes à qui en parler ? Si tes proches sont au courants, plus ou moins contente-toi d'eux et passe au crible les prochains ou prochaines que tu mettras au courant ?

Je t'apporte pas vraiment de solutions, ma boîte mp est ouverte.
avatar
Boniface
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 105
Date d'inscription : 20/02/2017
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Amadys le Mar 21 Fév 2017 - 15:32

D'abord, merci Smile

ça va un peu mieux aujourd'hui, du coup je vais essayer de voir les choses un peu plus objectivement.
Je suis dans une période un peu creuse, pas grand chose de stimulant à part un travail de fin d'études que je n'ai pas envie de faire. Ça joue sûrement aussi.
Et relativiser la zébritude un peu, peut-être. Je déteste les cases et paradoxalement, j'ai très envie de rentrer dans l'unes d'elles.
Etre comme tout le monde ça fait un bien fou parfois.

En tout cas je n'ai plus envie de m'auto-annihiler, le mode zombie je l'ai connu une fois et c'est le truc horrible que je ne veux plus vivre.


Et pour les gens... oui, sûrement. Pour certains indifférents, je me demande s'ils s'en foutent parce qu'ils m'aiment bien comme je suis, et que l'étiquette ne les intéresse pas. Pour moi qui cherche à me définir clairement (la tâche impossible, même pas peur), c'est un peu compliqué, mais après tout, l'important n'est pas la boîte libellée zèbre mais ce qu'il y a dedans ^^

Rien n'est résolu, oui. C'est frustrant, quelque part. Mais bon, l'essentiel c'est d'avancer je suppose.
avatar
Amadys
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par 00Neige00 le Mar 18 Avr 2017 - 20:21

bonjour, je me pose une question depuis maintenant quelques mois et j'aimerai avoir votre avis! Je suis arrivée dans une nouvelle entreprise en novembre et depuis novembre je me paie des réflexions type: "tu es étrange", "combien vous êtes la-haut" 'on te comprend pas" ... Je commence à suturer de ces remarques ... J'ai pensé dire à mon manager (avec qui je parle bien) que j'étais différente et lui annoncer ma zébritude ... mais je ne sais pas tellement si cela règlera le problème et surtout si cela ne va pas m'amener d'avantage de problèmes ... difficile la vie en société!
MErci pour votre aide et vos avis.

00Neige00
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 02/04/2017
Localisation : BELFORT

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Alosely le Jeu 20 Avr 2017 - 10:19

Bonjour Neige,

C'est une bonne question, pour laquelle il n'y aura malheureusement certainement pas de bonne réponse... Crying or Very sad

Je pense qu'il est tentant de vouloir annoncer sa zébritude, au travail ou ailleurs, en espérant que les gens nous comprennent mieux et accepte notre différence.
Malheureusement, la société accepte mal les différences, ce qui est certainement difficile à appréhender pour un zèbre qui est lui même ouvert aux autres et tolérant car il a compris que les différences sont une force et une source de richesse.
Dans le monde de l'entreprise, c'est encore pire. La différence étant souvent perçue comme une menace.

Alors comme tu dis si bien, la première question à se poser, c'est "est-ce qu'annoncer ma zébritude réglera le problème ou non ?". Alors, pour tenter d'y répondre, est-ce que ton manager a le pouvoir de changer l'état d'esprit de tes collègues a ton égard ? Pas seulement de les empêcher de te faire des réflexions, mais de changer profondément leur état d'esprit, car sinon ils continueront leurs réflexions, mais dans ton dos, ce qui serait pire.

Après, le dire à ton manager, ne changera peut-être pas la situation, mais te soulagera d'un poids, et si il est compréhensif te permettra d'avoir quelqu'un vers qui te tourner lorsque ça ne va pas, et qui pourra te conseiller ou t'épauler dans les moments difficiles. Mais est-ce le rôle d'un manager ? Personnellement je pense que oui, mais rare sont les managers qui pensent ainsi, plus tournés sur le chiffre d'affaire et la croissance de leur service que sur le bien être et l'épanouissement de leurs collaborateurs (car bien souvent, ils n'ont pas compris que cela allait ensemble, mais bref, c'est un autre débat...).

Surtout sera-t-il en mesure de comprendre ? Toi, en annonçant ta zébritude, tu voudras certainement dire "je suis quelqu'un de différent, sensible, émotionnellement ouverte au monde et à tout ce qui m'entoure, j'ai besoin que l'on me fasse confiance, que l'on me permette d'exploiter mon potentiel car sinon, je vais m'ennuyer, j'ai besoin que l'on me comprenne et que l'on m'accepte avec mes différences car je suis ainsi et que je ne pourrais pas changer...". Lui, il risque d'entendre "Je suis quelqu'un de faible et de distraite, mais je suis intellectuellement supérieure aux autres, alors il faut me laisser faire ce que je veux comme je veux, et surtout pas oublier de m'augmenter en fin d'année...".
J'exagère bien sûr, mais il y a souvent un décalage énorme entre le message que l'on veut faire passer, et la manière dont il est compris et perçu. D'autant plus lorsque l'on parle de choses que les gens n'arrivent pas à appréhender.

Dernier point de réflexion (désolé, je crois que je t'apporte plus de question que de réponses Very Happy ), quelle est l'intention de gens qui te font des réflexions ? Est-ce de la jalousie, du rejet, ou une façon, certes maladroite, de t'intégrer, de montrer qu'ils sont bien avec toi et comprennent ta différence, de l'admiration peut-être... ? Après tout, le problème, n'est peut-être pas les remarques en soit, mais l'impact qu'elles ont sur toi, et le fait qu'elles te blessent. Après tout :
  - "Tu es étranges" : Oui, et alors ? Je suis différente, mais fière d'être ce que je suis.
  - "Combien vous-êtes là-haut" : Je vous assure, je suis toute seule dans ma tête, mais je tourne juste plus vite que les autres, et utilise peut-être un peu plus mon cerveau droit capable de traiter des informations en parallèles et non en séquentiel.
  - "On te comprends pas" : Ok, les gars, c'est possible, je vais vous réexpliquer autrement.

En résumé, je crois qu'il est plus utile et plus important de commencer à changer le regard que tu as sur toi, de bien t'accepter telle que tu es pour pouvoir prendre avec plus de légèreté les remarques des autres, et accepter le regard qu'ils peuvent avoir sur toi. Encore mieux, apprendre à t'amuser de ce décalage plutôt que d'en souffrir, car tu sais au fond de toi que tu es une belle personne, avec du potentiel et de belles valeurs humaines, et que tu n'as rien a envier aux autres...

Alosely
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 22
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 35
Localisation : Belfort

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par lisalou le Ven 12 Mai 2017 - 12:40

Vivant difficilement l'annonce du diagnostique et l'urgence de partager ma zébritude, j'ai commencé à faire mon zebring out à quelques personnes ciblées. Mais les réactions font mal. J'aurais dû me demander ce que j'attendais.
Donc j'ai cherché un post à ce sujet et lu vos témoignages. La lecture a été douloureuse. Je comprends que ça ne sert à rien de le dire, ça crée de la distance et on n'est pas mieux compris, en fait rien ne change en mieux si ce n'est pour soi, sinon ça change en moins bien.
Alors que moi j'avais l'espoir que ça change en mieux, d'être mieux comprise, moins jugée aussi, que ça pourrait me rapprocher des autres d'être plus authentique sans rien cacher...

C'est peut-être égoïste. Mais j'ai tellement souffert d'essayer de rentrer dans le moule, d'être jugée sur mon parcours de vie et ma personnalité... Le nombre de remarques que j'ai encaissées. J'aurais voulu avoir justice de cette souffrance et plus de douceur... Ce p....n de besoin de reconnaissance, de compréhension. Ne rien dire ça veut dire rester seule face aux autres ? Continuer de sentir leur regard d'incompréhension et leurs jugements ? Leur "tu ne sais toujours pas ce que tu veux faire de ta vie ??!", "tu vis dans un monde qui n'existe pas", "tu es trop ci trop ça".

J'aurais voulu que ceux qui ne me comprennent pas et me jugent me comprennent et m'acceptent comme je suis, et j'aurais voulu que les proches partagent avec moi pourquoi ce n'est pas un "cadeau", que c'est plus compliqué que ça. Au contraire, ils me disent "ben pourquoi ça va pas, c'est une bonne nouvelle, il n'y a que des solutions", ou bien "prends du recul, ce n'est qu'une partie de toi, essaie de te concentrer sur le reste".
Bref, je comprends que je ne peux pas le partager mais ça renforce la solitude et augmente la distance avec les autres. Sniff.

lisalou
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par I am so sure le Sam 3 Juin 2017 - 15:10

Soutien musical.

Spoiler:
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7746
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire son coming out de zèbre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum