Parlons des grèves

Aller en bas

Parlons des grèves Empty Parlons des grèves

Message par offset le Ven 13 Juin 2014 - 22:34

En France ou ailleurs, la grève est un moyen pour manifester
son mécontentement et pour obtenir des revendications.



Je ne critique pas les grévistes, ce qui me déplaît dans les grèves c'est cette forme de prise d'otages des usagers.
Je pense aussi à ces étudiants qui passent l'épreuve du bac philo et qui vont stresser doublement.
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par U.T. le Ven 13 Juin 2014 - 22:47

offset a écrit:prise d'otages
Parlons des grèves Chair
U.T.
U.T.

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 36
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Ven 13 Juin 2014 - 23:39

offset a écrit:
Ce qui me déplaît dans les grèves c'est cette forme de prise d'otages des usagers.

Je retire ce terme par respect pour les vrais otages et pour ne pas froisser certaines personnes

je reformule ma phrase de la manière suivante :

"ce qui me déplaît dans les grèves c'est la pression qu'elle exerce sur les usagers
et le manque de liberté qui en découle avec un chamboulement de son organisation
quotidienne, pose de congés non désirés, le stress, les bousculades et tous les risques
qui s'en suivent... etc"
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par valerian le Ven 13 Juin 2014 - 23:44

off' tu est trop altruiste Pété de rire
valerian
valerian

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 20
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 14 Juin 2014 - 0:06

valerian a écrit:off' tu est trop altruiste Pété de rire

« L'intelligence est insipide sans altruisme. »
      Citation de Michel Bouthot
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Lencoll (le Lobby LGBT) le Sam 14 Juin 2014 - 9:54

En même temps si c'est le seul moyen de se faire entendre pour eux... C'est aussi dans notre intérêt qu'ils protestent contre la privatisation, parce que si c'est pour se retrouver avec un système à l'anglaise... Et pis en plus ces voyageurs qui se plaignent, déjà c'est pas des banlieusards qui prennent le train tous les jours et qui subissent dans leur quotidien les retards et les suppressions injustifiés (*là c'est justifié parce que c'est une grève), mais je me demande surtout quel droit ils peuvent avoir à se plaindre alors que les cheminots, c'est toute leur vie qu'ils passent dans la galère, emplois précaires et tout (et par les cheminots j'entends les employés, des vendeurs de billets aux gens qui travaillent sur les voies, c'est pas les mêmes conditions mais dans l'ensemble ça me paraît pas très enviable non plus). Là ce sont des personnes qui sont dérangées plusieurs jours ok, mais si la grève réussit ça aura de bonnes conséquences sur des milliers de travailleurs, peut-être pendant plusieurs années (enfin là je suis optimiste surtout sighghlagfkfgdroitejfkjjgrevientgjgjfjjaugjgjfhgpouvoirjdlosirendgjfjf2017 (*message codé))

Pis la madame de la télé a dit qu'on pouvait avoir une heure de retard pour le bac Razz

Je suis admirative des mouvement comme ça, même si c'est chiant et que sans train je peux pas me déplacer vu que dans ma p'tite ville Y A PAS DE BUS  Mad 
D'ailleurs il y a eu une grève de malade à Versailles pendant plusieurs semaines, plus aucun bus ne circulait, c'était impressionnant.
Lencoll (le Lobby LGBT)
Lencoll (le Lobby LGBT)

Messages : 489
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 22
Localisation : Région parisienne - Barcelone

https://www.facebook.com/arliviou/

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 14 Juin 2014 - 11:19

@Lencoll,

Ton avis est tout a fait intéressant, merci pour ta participation  Very Happy 

Trains, bus, numéro vert et agents en renfort

La SNCF a dressé une carte des sites d'examens les plus exposés (proches d'une gare) et va « sécuriser » un certain nombre de trains, de cars et de bus pour acheminer lycéens et étudiants sur ces centres d'examen.

Toutes ces informations sont disponibles via un numéro vert (0805 200 440), ainsi que sur un espace dédié sur scnf.com.

La compagnie ferroviaire, qui mobilisera un nombre important d'agents dans les gares pour renseigner les candidats au bac, promet aussi de rembourser les trajets qui seront effectués en covoiturage sur le site 123envoiture.com « sur présentation de la convocation » au bac

Une petite dernière sur les non grévistes



*********************************************************************************************************


Je passe à une autre grève qui parle du burn out des médecins
elle a eu lieu il y a quelques mois mais c'est encore d'actualité :





Rien à changé depuis un siècle ?

"« Vous vous adapterez » ils me disaient. Te voilà bien, maintenant, avec leur « vous vous adapterez ». Et si l’on m’amène une hernie? Expliquez- moi donc comment je m’adapterai? Et surtout, comment se sentira-t-il entre mes mains, le malade, avec sa hernie? Il s’adaptera dans l’autre monde (un frisson me passa le long de la colonne vertébrale)... Au crépuscule, j’allai, plein de tristesse, faire un tour dans mon cabinet. En approchant de la lampe, j’aperçus son reflet lumineux dans la fenêtre et ma face blême apparut à ses côtés dans les ténèbres infinies des champs »

C’est ainsi que Mikhaïl Boulgakov débute ses «Récits d’un jeune médecin» au début du 20ème siècle dans la Russie de la première guerre mondiale. Il y décrit, tout ce qui fait qu’un médecin puisse se sentir stressé face à un patient : inexpérience, peur de mal faire, peur d’être jugé par ses pairs, la fatigue des nuits de travail, la surcharge de patients. C’est avec ce livre que je partis faire mes premiers remplacements de médecin généraliste à la campagne et que je pus me rendre compte que finalement peu de choses avaient changé. C’était rassurant: après tout, s’il avait survécu, pourquoi pas moi. Au début de mes études de médecine, j’avais lu avec effroi un numéro de la revue «Autrement » sur les médecins que je trouvais d’un pessimisme incroyable. Je découvrais, pour la première fois, le mot « burn out »... et ce n’était pas encourageant"
http://soignerlestress.blog.lemonde.fr/2014/02/17/comment-les-medecins-generalistes-peuvent-ils-eviter-le-burn-out/
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 14 Juin 2014 - 11:56

Un autre sujet très intéressant en tout cas pour moi, c'est celui des agriculteurs :

Portrait de Bernard VERDENAL, agriculteur optimiste et plein d'humour malgré
les difficultés qu'il rencontre dans son métier


offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Sam 14 Juin 2014 - 12:27

http://www.convergence-nationale-rail.fr/article-face-a-la-surdite-de-la-sncf-et-du-gouvernement-123828410.html

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20411
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Sam 14 Juin 2014 - 12:30

En Suéde:
Face au désastre de la privatisation sauvage du rail en Grande-Bretagne, la Suède est montrée en modèle au sein de l'Union européenne d'une « libéralisation contrôlée ». La grève actuelle montre bien qu'on a affaire à un mythe, éclairant en ces temps de « réforme ferroviaire » en France.

On va avoir droit dans la presse aux poncifs sur la « culture du conflit » en France, idéologique et particulariste, face aux mythifiés pays nordiques où règne une « culture du compromis », empreinte de pragmatisme et d'intérêt général.

Manque de chance, au moment où le mouvement se construit en France contre la réforme ferroviaire, la Suède connaît une grève dans le secteur du rail qui paralyse déjà depuis deux semaines toute la partie méridionale du réseau et menace désormais de s'étendre à tout le pays.

De la casse des Chemins de fer suédois, à l'ouverture à la concurrence puis la privatisation : un avertissement

Le système ferroviaire suédois est semi-privatisé.

Tout a commencé en 1988 par la séparation de l'infrastructure confiée à BV (Rail national suédois) et maintenu dans le giron public, et un opérateur SJ (Chemins de fer suédois) public, fragmenté en 2001 en sept entreprises, une partie d'entre elles privatisées depuis.

Il a fallu néanmoins attendre 2010 pour que le gouvernement décide de mettre fin au monopole public de SJ sur le transfert de passagers intérieur.

Depuis 2010 : une série d'opérateurs privés ont fait leur apparition, comme la Deutsche Bahn allemande dans les lignes du nord ou le luxembourgeois CFL pour le fret à partir du Goteborg.

Toutefois, le principal investisseur reste le français Veolia qui s'est emparé en quelques années de plusieurs lignes de trains inter-régionaux (ex : Stockholm-Goteborg), des lignes trans-frontalières avec la Norvège ainsi que la majeure partie du réseau méridional suédois.

Veolia, enfer des cheminots suédois : le règne du contrat « zéro heure »

Quelle conséquence de cette introduction de la concurrence pour les salariés ?

La réponse vient du mouvement de grève lancé ce lundi 2 juin sur la « ligne sud » (Södra Stambanan) reliant Malmo à Linkoping, la 4 ème plus importante en taille du pays, paralysant le trafic pour 75 000 passagers.
La mobilisation est partie de 250 travailleurs, allant des contrôleurs aux conducteurs de train : ce qu'ils reprochaient à Veolia, d'avoir résilié leur contrat à temps plein, avec droits garantis pour les ré-embaucher par la suite en contrat « zéro heure ».

Des contrats « zéro heure » qui, rappelons-le, permet à l'employeur de confier des tâches à la mission à un salarié, payé à la tâche … et bien sûr non-payé entre-temps, soumis à la volonté despotique de son patron. La précarité ultime.

Le syndicat réputé combatif SEKO (Syndicat des services et communications) dénonce cette situation et pose deux revendications :

limiter le nombre de travailleurs temporaires autorisés à être utilisés dans l'année (maximum de 40 000 h), qu'une année d'emploi temporaire conduise à un recrutement en contrat stable.

Vers un élargissement de la mobilisation

Ces revendications, pourtant modestes, ont pour l'instant reçu une fin de non-recevoir de la part de la confédération patronale ALMEGA et de l'entreprise française Veolia.

Le mouvement va entrer désormais dans sa deuxième semaine de grève, il devrait s'étendre : « Nos négociateurs n'ont pas avancé, donc nous devons étendre l'action et faire monter la mobilisation » a confié le dirigeant syndical Erik Sandberg au journal suédois The Local.

Des trains ont déjà cessé de circuler sur la ligne Malmo-Stockholm, le syndicat a annoncé son intention de lancer un mouvement de grève à Stockholm à partir du 20 juin, si il n'obtenait pas satisfaction, en pleine période de vacances estivales.

Le mouvement de grève qui impliquait à l'origine 250 salariés en touche à présent plus de 1 260.

70 % des Suédois favorables au retour au monopole public !

Certes, le patronat, la presse locale essaient de monter les usagers contre les cheminots utilisant l'argument économique (« 2 millions de pertes par jour ») … et celui éculé de l'écologie (la pollution causée par la hausse du trafic sur le port d'Oresund, si!).

Toutefois, cette campagne médiatique que nous connaissons si bien en France ne semble pas marcher en Suède. Car, bien que l'expérience soit courte, la dégradation du service est déjà sensible depuis l'ouverture à la concurrence.

Le système ferroviaire suédois, réputé pour être un des plus efficaces, fiables, égalitaires d'Europe, semble se déliter dangereusement : retards de plus en plus fréquents, hausse des tarifs, sous-investissement, inégalités entre régions.

Ainsi, les compte-rendus mettent en avant le soutien apporté par les usagers de Malmo, principale ville du sud du pays frappée par la grève, aux travailleurs en lutte

Un sondage récent dans le quotidien suédois Dagens Nyheter montre même le haut niveau de conscience de la population suédoise, dépassant les mots d'ordre du syndicat des transports.

En effet, 70 % des Suédois se déclarent favorables à la ré-introduction du monopole public sur les chemins de fer.Un camouflet pour les partisans zélés de la privatisation du rail !

Serait-ce tabou de dire que les « réformes ferroviaires » de libéralisation-privatisation ont conduit à des échecs, qu'elles unissent cheminots et usagers dans la volonté de retour au monopole public ? Vive la lutte des cheminots suédois!

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20411
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par une (gaufre) le Sam 14 Juin 2014 - 13:50

à Liège en particulier, les grèves des conducteurs de bus sont très très fréquentes.
Ils choisissent expressément les périodes d'examens.
En fait, on peut être sûr et certain qu'il y en aura à chaque période d'examen en plus du reste qui a lieu toute l'année selon les événements. C'est méprisable surtout compte tenu de l'augmentation de plus en plus fréquente des tarifs et du non-respect de certains conducteurs.
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 26
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Ven 20 Juin 2014 - 22:17


On les appelle en France : les intermittents du spectacle. Ils sont l’un des piliers du rayonnement de la culture française.
Le statut de ces intermittents refait régulièrement la une de l’actualité en France. En 2003, pour défendre leur régime de
de chômage, les intermittents avaient provoqué l’annulation du festival d’Avignon. Aujourd’hui, une partie de ces intermittents
refusent une réforme qui se ferait sur leur dos, de nombreuses manifestations et interventions ont lieu actuellement






offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 20 Juin 2014 - 22:46

Le pays avec le plus grand nombre de jours de grève par habitant en Europe est aussi le pays où l'Idh est un des plus fort et où les gens se disent le plus heureux...
La France n'est que 14ém par contre en nombre de jours de grève et ... ah ben tient...
Comme quoi Wink

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20411
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Ven 20 Juin 2014 - 23:47

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:Le pays avec le plus grand nombre de jours de grève par habitant en Europe est aussi le pays où l'Idh est un des plus fort et où les gens se disent le plus heureux...

S'ils sont heureux, pourquoi font ils grève ?  Je suis dehors 


Classement IDH 2013 : les 20 pays où la vie est plus belle :


http://www.journaldunet.com/economie/magazine/classement-idh.shtml
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 0:39

.


Dernière édition par Exergueur le Mer 16 Juil 2014 - 17:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 0:50

"ce qui me déplaît dans les grèves c'est la pression qu'elle exerce sur les usagers
qui se pressent sur mon corps et le manque de liberté qui en découle avec un chamboulement
de mon flux sanguin, pose de mains non désirées, le stress, les bousculades et tous les risques
qui s'en suivent... etc"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 21 Juin 2014 - 11:27

Pourquoi on ne parle jamais du système financier des syndicats Question 






offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Olifaxe le Sam 21 Juin 2014 - 11:29

Sur la grève en général.

C'est un moyen de pression en vue de la négociation de revendication. C'est tout. Simplement ce moyen de négociation ne peut se faire que quand un rapport de force se créé. En clair, si l'employeur peut tout simplement virer tout le monde et réembaucher d'autres gens, la grève n'est pas possible.
Et pour que cela arrive, il faut deux conditions :

- Un chômage important qui constitue un vivier de gens bien volontaires pour prendre la place des grévistes.

- Un cadre juridique "flexible" qui permet de vite virer, et de vite réembaucher.

Si les gens du privé ne font plus grève, ce n'est pas qu'ils sont devenus plus serviles, c'est que les conditions objectives ne sont plus réunies pour le leur permettre. Aujourd'hui, les ouvriers des quelques usines qui restent en France sont tellement écrasés par la concurrence internationale qu'ils n'ont qu'à supplier le fond de pension propriétaire des parts de ne pas déménager l'usine en Asie.

Devant ce retournement, les services publics et autres entreprises publiques se sont "corporatisé". Elles s’arque-boutent sur des acquis juridiques (les fameux "statuts", que ce soit des entreprises ou des gens qui y travaillent), avec une mentalité d'assiégés.



Sur la privatisation.

La privatisation est une illusion, et une escroquerie.
Illusion par le procès en inefficacité continuel faits aux services publics et à travers eux tout simplement à la sécurité de l'emploi. L'idée derrière est fort simple : quand on est à peu près sur de ne pas perdre votre travail (sauf énorme connerie), on perd toute raison de bien travailler et on se relâche. Alors que la précarité c'est l'assurance de la conscience professionnelle constamment renouvelée par la peur d'être dans la prochaine charrette.  

C'est une illusion. En vérité, il faut s'entendre sur ce qu'est l'efficacité. L'efficacité pour le commun c'est le meilleur état du service (les trains qui arrivent à l'heure). L'efficacité pour la direction c'est que le boulot soit fait le plus vite possible par le moins de monde possible. C'est que la réalité du travail et de sa complexité soit niée pour mettre au point des objectifs irréalistes. Ce qui entraine la dégradation graduelle du service à mesure que "l'efficacité" progresse.

En vérité, la sécurité de l'emploi permet d'avoir un certain recul sur son objet de travail et de pouvoir remettre en cause le magistère technique de la direction. Le schéma classique étant d'avoir pour la direction, un vivier de gens très qualifiés qui participent à la mise en place de normes de production en rapport avec l'expérience du travail. Maintenant, on a des ouvriers précaires qui doivent se plier aux exigences d'experts plus commerciaux ou gestionnaires que technique sous peine de se faire virer.

Une escroquerie parce que la liste interminable des expériences précédentes des pays anglo-saxons nous montre qu'il s'agit surtout de privatiser les profits et de sociabiliser les pertes. C'est l'escroquerie intellectuelle grossière qui consiste à dissocier, sur les chemins de fer, le rail et le train. Partout, on découpe tous ce qui peut rapporter des anciennes entreprises publiques et on laisse publiques les entreprises qui supportent le gros des charges. Partout, la privatisation a donné les mêmes résultats : un service qui se dégrade et/ou des prix qui explosent.


Dernière édition par Olifaxe le Sam 21 Juin 2014 - 12:34, édité 1 fois
Olifaxe
Olifaxe

Messages : 106
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 21 Juin 2014 - 11:57

@Olifaxe, ce que tu dis est très intéressant, merci pour ce partage


Une vidéo sur la délocalisation rémunérée, c'est tout simplement consternant  Shocked 


offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Sam 21 Juin 2014 - 12:25

Pour ça que le Danemark arrive encore a voir un nombre de jour de grève important. Fort taux de syndicalisation (dans le privé), des caisses de grève et beaucoup moins de chomage. Résultat un niveau de vie supérieur à la France...

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20411
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 12:36

Moi je suis cheminot et en grève depuis 10 jours et si quelqu'un veut prendre en otage mes enfants pendant quelques jours je pourrai au moins me reposer quand je rentre à la maison^^
Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par U.T. le Sam 21 Juin 2014 - 12:40

:::
J'ai un ami contrôleur qui a fêté ses 30 ans au château de La Bachasse.
On avait accès qu'au sous-sol et au parc, mais on était déjà très bien je confirme. Parlons des grèves 77015910


Globalement je pense aussi que la privatisation/découpage/démantèlement de la SNCF est une aberration.
Et que sur le long terme on va le payer bien plus cher que les calculs de court terme le laissent penser.

Le problème c'est l'idéologie qu'on met toujours au milieu de tout ça.
En fait on pourrait très bien réformer la SNCF tout en la laissant être un service public.

Sauf que la technique est là même à chaque fois depuis 30/40 ans puisqu'elle a fait ses preuves avec brio.
Pourrir d'abord le service public de l'intérieur pendant une ou deux décennies jusqu'à le rendre défaillant.
Juste le bon dosage, ça continue de tourner mais c'est rempli de problèmes exaspérants.
Puis ensuite arriver comme une fleur devant le résultat en hurlant "privatisation !"

Et tout le monde applaudit : mission accomplished Parlons des grèves Yaisse10


Mais au-delà de ça, il faut aussi être conscient que ça s'inscrit dans un projet européen pas forcément contestable en soi.
Que les trains circulent à terme de pays en pays, peu importe les compagnies, comme sur un seul territoire.
C'est ce qui va commencer à arriver dans les télécoms également d'ici quelques années.
Et c'est logique au travers d'un projet plus ou moins clair et plus ou moins crédible de faire des États-Unis d'Europe.
De toute façon le but normal d'une Communauté Européenne ne peut être que de briser au maximum le cadre national, les deux étant passablement antinomiques.
C'est dans le même dessein que doit être, en théorie, renforcer le pouvoir des régions (au détriment donc du pouvoir national centralisateur).
Sauf que, entre l'orientation abusivement libérale (au point de devenir les cons de l'histoire face à des puissances protectionnistes comme les États-Unis ou la Chine),
et les incompréhensions des peuples qui ont plus l'impression d'être dépossédés qu'autre chose, est-ce que tout ça ne va pas simplement finir par nous exploser à la gueule ?


Bon ok je m'éloigne complètement du truc.
Mais globalement l'idée c'est que tout ça dépasse tout le monde, c'est un peu le problème.
Les cheminots français ne représentent rien au milieu d'un territoire comme l'Europe.
Au mieux on leur donnera quelques miettes sans rien changer au projet global, qui est de toute manière défini depuis longtemps par des roadmaps et des traités.
Ils font déjà partie du passé, ne sont que les scories souffrantes d'un monde révolu.
Mais oui, cette manière de traiter les humains ne peut que difficilement conduire à quelque chose de positif à terme.
U.T.
U.T.

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 36
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 12:44

Bon courage Malina  Very Happy 
Je ne participerai pas au débat sur ce topic, ça me fatigue d'avance, mais vous avez toute ma sympathie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 14:59

Et toc !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Sam 21 Juin 2014 - 19:51

Malina a écrit:Moi je suis cheminot et en grève depuis 10 jours et si quelqu'un veut prendre en otage mes enfants pendant quelques jours je pourrai au moins me reposer quand je rentre à la maison^^
Merci

Un cheminot ici quelle chance ! Malina cela serait intéressant de nous dire
comment tu vis cette grève. Je suis persuadé que ton avis enrichira ce topic.

 Very Happy
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 13:16

Vous voulez savoir quoi exactement?
Pourquoi nous sommes en gréve? Et comment nous nous organisons?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Dim 22 Juin 2014 - 14:07

Malina a écrit :
Vous voulez savoir quoi exactement?
Pourquoi nous sommes en gréve? Et comment nous nous organisons?

Le pourquoi on le sait déjà mais vous pouvez en parler quand même, peut être aussi  nous parler de votre peur de l'avenir,
de l'attente insupportable que vous vivez au quotidien, de la souffrance aussi car je suppose qu'il y en a, tout ce qu'on l'on
ne voit pas dans les médias. Bien sûr rien ne vous oblige à raconter cette grève si vous n'en avez pas envie mais je pense que
c'est un avis indispensable à ce topic sans cela il ne serait pas "complet".
Merci  Malina
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 14:43

Tu me vouvoies?

Je n'ai entendu à aucune moment les vrais raisons de notre grève. 
Je vous le raconterai plus en détail mais là je suis très fatiguée.
L'attente n'est pas insupportable car la seule façon de tenir en grève c'est d'être solidaires et de rester grouper. 
Les médias ne disent jamais la vérité, les personnes interviewées sont que des personnes contre nous.
Nous écoutons peu les médias. Les piquets de grèves débutent vers 5H du matin. C'est une tradition et ça correspond à nos premières prises de service (ceux en 3*8 commencent à 04H), nous la première prise est à 03H12 mais bon de toute façon les premiers trains ne roulent pas. 
Le matin entre 7 et 9 H il y a souvent des distributions de tracts aux usagers ou bien devant certaines usines pour parler de notre conflit. Bien sur nous on parle individuellement à une personne pendant que Pernot parle à un million en disant des conneries: notre comm ne sert à rien, juste à nous remonter le moral car nous sommes toujours très bien accueillis. C'est souvent les plus militants qui font cela, et en gros on explique notre grève qui est compris en 5 minutes et on écoute des salariés en souffrance...partout tout le temps.

vers 10 H il y a l'AG, chaque OS dans le conflit parle puis donne une consigne de vote. Ensuite on vote, à main levé à part certaines AG qui votent à bulletin secret.

Et puis on mange tous ensemble. Chaque piquet de grève s'organise, certains c'est pas "corpo" d'autres par OS (organisation syndicale). On mange, on boit (beaucoup beaucoup pour certain) et puis on va en action les après midi.
Généralement ceux qui sont là depuis 4 h rentrent chez eux se coucher après l'action et ceux qui ne sont venu que pour l'AG à 10 H restent au piquet jusque très tard (puisque parfois ils sont là le matin quand on arrive!). Certains viennent peu et d'autres restent parfois 3 jours avant de rentrer chez eux.
On rie, on chante ensemble, on raconte des conneries...des concerts sont organisés, ça restera mes meilleurs moments dans l'entreprise!

Le plus dur? c'est d'entendre ses choses si blessantes comme le premier ministre qui disait que nous ne savions pas pourquoi on faisait grève par exemple. Lorsqu'on fait une grève de plus de 5 jours nous perdons nos repos périodiques en plus que nos jours de travail: au bout de 5 j'en perd 7 même si je reprend le boulot. En plus des "weekend" que je perd en jour de grève alors que je ne serai pas payé, je perd les jours de RTT ou les congés que j'avais posé en plus des jours supplémentaires pour ceux à temps partiel. 
Moi je suis à temps partiel, je travaille en moyenne par mois 16 jours pour 30 jours du mois, au bout de 16 jours de grève je commence à avoir un salaire négatif alors que sur ses 16 jours je n'ai que 8 jours environ de travail. Je ne sais pas si vous comprenez? là on va m'enlever 12 jours de travail à 45 € (car je suis à 70 %) alors que j'aurai du conduire des trains que 6 (et encore je bossais pas mal en cet période).

Pourquoi on a repris le travail? Parce qu'on c'est fait niquer par les syndicats comme à chaque fois mais ça c'est un autre débat.

Nous avons conscience de perturber les travailleurs mais nous avons choisi ni le calendrier ni la politique de la France: pourquoi avoir créer autant de lignes TGV non rentables? pour que des patrons, cadres...puissent ne pas perdre du temps à aller en réunion. Pourquoi ne pas avoir un vrai service public avec un cadencement, des trains agréables pour voyager du matin tôt au soir? 
Moi j'habite à 30 minutes en train de lyon, 80% des voisins qui habitent à la campagne comme moi travaillent à lyon: il y a 4 trains par heures en heures de pointe puis un train par heure. Le premier est à 6H et le dernier à 21 H au départ de lyon. Alors oui quand on fait grève il n'y a plus que 4 trains dans la journée mais s'il y avait un vrai transport de qualité, nous pourrions faire grève et les renards (c'est comme cela qu'on appelle ceux qui ne font pas grève renard ou jaune) pourrait emmener les travailleurs au boulot.

Vous savez combien de jeunes vont au lycée en train? moins de 5%, et plus de 80% des lycéens vivent à moins de 10 km de leur lycée. Mes sources? tous les syndicats d'enseignants qui ont demandé que le gouvernement arrête de les prendre en otage avec leur comm'. Mais bien sur personne n'a relayé cette infos on a juste entendu des jeunes qui devaient faire 300 km pour se rendre sur le lieu d'examen. Nous savons tous en réfléchissant 2 secondes qu'aucun lycéen n'est à 300 Km de son centre d'examen et de plus ce jeune de toute façon aurai fait le trajet la veille au soir non? 

En moyenne on met 6 à 8 mois pour sortir la tête de l'eau après une grève. Mais nous sommes le dernier métier qui ressemble à une famille, où nous sommes solidaires (il y a des caisses de grève) et où nous osons dire non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 14:49

juste un dernier chiffre: il y a 30 ans il y avait 15% de cadres à la SNCF, nous sommes  (ils sont) à 55 % d'encadrement: ça coute cher et ça sert à rien!
C'est pour cela qu'il y a des chiffres si bas de taux de grévistes c'est qu'en fait il faut enlever les cadre et sur les 44% il y en à 30% en grève, c'est énorme sachant que nous avons nos repos en semaine car nous bossons les weekend que la boite donne son chiffre à midi sans tenir compte de tous les grévistes qui commence à 20H: pour eux ils sont "devant travailler".
A la conduite nous étions 85% de grévistes du premier au dernier jour, pareil pour les contrôleurs.  Même si ça ne veut rien dire pour les prises de service après midi.
Dans mon dépôt nous sommes 160 conducteurs il y en avait 7 qui bossaient: on les appelle "notre service minimum", car ils ne font jamais grève. Rolling Eyes  Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 15:05

Parlons des grèves 2010

Moi en train de vendre de la bière dans la camionnette du syndicat lors d'une manif



Parlons des grèves 0110

départ en manif "sauvage"




Parlons des grèves Img_0310
Le piquet de grève vers 11H après l'AG: on s'organise pour manger. Nous préparions la bouffe pour 300 au maximum (car on invitait d'autres piquets de gréve de la région à manger certains jours)


Notre camionnette sans drapeaux ni rien après la manif

Parlons des grèves Img_0311

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Olifaxe le Dim 22 Juin 2014 - 15:11

Malina a écrit:juste un dernier chiffre: il y a 30 ans il y avait 15% de cadres à la SNCF, nous sommes  (ils sont) à 55 % d'encadrement: ça coute cher et ça sert à rien!
C'est pour cela qu'il y a des chiffres si bas de taux de grévistes c'est qu'en fait il faut enlever les cadre et sur les 44% il y en à 30% en grève, c'est énorme sachant que nous avons nos repos en semaine car nous bossons les weekend que la boite donne son chiffre à midi sans tenir compte de tous les grévistes qui commence à 20H: pour eux ils sont "devant travailler".
A la conduite nous étions 85% de grévistes du premier au dernier jour, pareil pour les contrôleurs.  Même si ça ne veut rien dire pour les prises de service après midi.
Dans mon dépôt nous sommes 160 conducteurs il y en avait 7 qui bossaient: on les appelle "notre service minimum", car ils ne font jamais grève. Rolling Eyes  Rolling Eyes

Cela démontre ce que je disais, la prise de pouvoir des "experts gestionnaires" qui disent aux ouvriers et techniciens qualifiés qui pratiquent le boulot depuis 10 ans comment ils doivent bosser, non ?
Olifaxe
Olifaxe

Messages : 106
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 15:21

Tu as raison (mais j'avoue je n'ai pas lu tout le topic) et c'est aussi pour cela que nous sommes contre les 3 epic: il y a 2 epic depuis 15 ans, les lignes hiérarchiques ont été doublés, des cadres ne travaillent qu'à faire fonctionner les 2 epics ensemble. Le projet est de 3 epic avec une EPIC de tête (avec que les cadres) qui devraient cordonner les 2 autres EPIC: il va y avoir encore plus de cadre!
Je ne suis pas pour les licenciement, juste pour mettre le personnel au travail.
Moi dans mon établissement il y a 400 conducteurs et une vingtaine de sédentaires: il y a un cadre qui gère le parc immobilier de l'établissement (????), 2 pour le journal de notre établissement (même nos tract syndicaux sont mieux et surtout plus régulier il y a 4 journaux pas an), un cadre qui s'occupe de l'effectif à long terme, 2 coordinateurs sécurités, un pour les formations, un RH, 3 sous RH, un qui s'occupe des papiers réglementaires...ensuite nous sommes séparés en 5 lieux et devinez quoi par unité production? Un dirigeant d'unité, un sous dirigent, un sous-sous dirigent. Un pour s'occuper des congés à long terme, un pour les congés à Moyen terme et un en 3*8 pour gérer les maladies ou congés du jour. 
Puis nous avons notre chef d'équipe. Dans chaque unité il y a 160 bonhommes. et le pire c'est qu'avec 5 mecs pour gérer les congés mon congés est accepté 24H avant par le mec qui gère les congés au jour le jour...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Intitus le Dim 22 Juin 2014 - 15:36

Malina a écrit:[...]
Je n'ai entendu à aucune moment les vrais raisons de notre grève. 
Je vous le raconterai plus en détail mais là je suis très fatiguée.
[...]

Je n'ai entendu nulle part les raisons de la grêve, j'aimerai bien que tu racontes.

(pour info, j'ai vaguement entendu une histoire de découper la SNCF en plusieurs morceaux, j'imagine qu'il y a un rapport mais j'en ai aucune idée)
Intitus
Intitus

Messages : 673
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 27
Localisation : Fantasyland

http://www.zebrascrossing.net/t12081-coucou-c-est-quoi-ton-petit

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 15:56

au lieu de grands discours je vous met une vidéo, elle dure 30 minutes mais c'est les 10 premiéres qui expliques le pourquoi de la grève:

https://www.youtube.com/watch?v=kdkI5xrUCo8


-Séparation de notre entreprise en 3 entreprises distinctes.
-création de la convention national du rail qui s'appliquera à toutes les personnes travaillant de prêt ou de loin au rail (de la personne qui fait le ménage dans les trains, à ceux qui réparent les voies jusqu'aux cheminots qui avaient déjà un statut). En gros on rajoute Peut être 7000 salariés au 160000 cheminots et on va créer une convention collective qui sera évidement de loin bien moins bien que de ce que nous avons: notre revendication est de prendre notre statut et d'y intégrer ceux du privée.
Par exemple, pour les conducteurs nos journées peuvent faire au maximum 11 H avec 9H de travail effectif et une coupure. Nos repos hors de la maison font 9 H (réduit à 8H exceptionnellement) et à la maison 14H. Nous pouvons faire qu'un découché puis retour à la maison. 
Nouvelle convention qui est déjà en discussion: journée de 14 H avec 2 coupures. Plusieurs découchés de suite (2 ou 3), 8 heures de débouchés à l'extérieur et 12 H à la maison. je ne peux pas reprendre avant 6H lorsque je suis en repos et finir après 19H avant repos (qui sont les weekend mais pas forcement samedi-dimanche). Il n'y aura plus de taquet d'heure.

Je pourrai finir ma semaine jeudi soir 23H puis "week end" vendredi et samedi et retour au boulot dimanche à Minuit...
Maintenant j'ai 12 weekend par an le samedi-dimanche, après ce sera 3. Maintenant lorsque j'ai un repos simple ce n'est possible que le dimanche, ensuite ce sera n'importe quel jour de la semaine. J'ai 126 repos pour compenser le travail pénible ensuite j'en aurai 104 qui correspond au 52 semaines de l'année donc au samedi-dimanche, 2 jours par semaine. Nous allons travailler 24 jours en plus par an, sans salaire en plus mais qui va payer les nounous/ cantine/peri scolaires de tous ses jours travaillés en plus? 

-la dette de RFF va être redivisée dans 2 des epics mais nous voulons que l'état (qui a obligé en 1981 à faire des lignes TGV pour vendre des rame altshom à l'étranger) reprennent la dette. Ce n'est pas aux cheminots qui travaillent déjà dur de payer encore en étant moins nombreux de rembourser une dette du au TGV.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Dim 22 Juin 2014 - 18:33

Malina,  

Merci d’avoir pris du temps pour nous faire partager ton vécu professionnel malgré la fatigue et les nerfs
à vifs que tu ressens. Pour te donner du courage, je t’offre une douceur musicale pour oublier ce monde de brut





Trains de France - Archive INA


offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 18:59

Merci pour les liens, la vidéos du train je regarderai ça quand j'aurai décoléré
 Embarassed  Embarassed

J'ai regardé en fait...je roule justement sur cette ligne entre saint étienne et Roanne entre autre!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Raph le Mar 24 Juin 2014 - 18:29

Moi ce qui me dérange avec les syndicats c'est que si tu n'es pas du même avis qu'eux et bien on te pète la gueule comme c'est arrivé à un ami qui voulait juste exercer son droit constitutionnel à aller travailler ou à ne pas être du même avis qu'un certain groupe.

Idem pour les syndicats étudiants qui EMPÊCHENT les autres d'aller étudier en bloquant les facs.

LA DÉMOCRATIE PAR LA VIOLENCE.

Les votes à mains levée aussi c'est anti-démocratique...
face à des gens VIOLENTS tu sais vite que tu n'as pas intérêt à être contre.

Ce qui est dommage c'est qu'il y a des syndicats seulement là où il y a des privilèges.

GRÈVES pendant les grands événements des pilotes de l'air
GRÈVES pendant les examens de la sncf
GRÈVES pendant les festivals des intermittents du spectacle.

Les syndicats aujourd'hui sont des organisations parfois mafieuses et qui protègent les intérêts de certains privilégiés.

Après il ne faut pas s'étonner que les investisseurs ne souhaitent pas venir en France et que les usines délocalisent à tour de bras.

Et bizarrement dans la majorités des PME françaises pas de syndicats.
Raph
Raph

Messages : 706
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Mar 24 Juin 2014 - 20:43

Ah, ça c'est vrai que c'est bizarre...

Les gens sont tellement heureux de travailler dans les petites boîtes, l'ambiance est tellement sympa, ton patron est tellement respectueux de ton travail et de ta vie privée, tu fais des heures supplémentaires rien que pour le plaisir, bénévolement, il est si gentil... Pis les entreprises, c'est tellement le meilleur laboratoire de la démocratie, je me demande pourquoi on ne s'inspire pas de leurs pratiques pour la vie publique, droit d'expression, participation aux décisions, élection des dirigeants...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Raph le Mar 24 Juin 2014 - 21:03

si on appliquait les méthodes des syndicats à la France on serait en dictature.

Moi mon patron me va bien, je suis très bien payé, mes heures supp. sont payées, je me sens respecté et personnellement je n'ai jamais eu aucun problème dans ma vie professionnelle.

Et quand j'ai des revendications je vais les voir sans les prendre en otages.

C'est parfois simple la vie.
Raph
Raph

Messages : 706
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Mar 24 Juin 2014 - 21:10

Le syndicat est l'inverse de l'individualisme...
Je suis aussi très bien payée, respectée et je n'ai aucun problème, j'aide juste les salariés qui en ont (des problèmes).
effectivement le syndicat est une dictature, tout comme la société française...
ni plus ni moins. la représentativé est la même, la démocratie la même, les personnes qui veulent du pouvoir sont les mêmes, la place des femmes pareil...bref c'est tout pareil.
Mais ce n'est pas le sujet du topic, mais tu peux en ouvrir un, nous sommes dans "bavardage doux et courtois..." sur les grèves, pas le syndicalisme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Mar 24 Juin 2014 - 21:52

Même en temps de crise, ils ne connaissent ni la rigueur ni la transparence, les syndicats seraient-ils intouchables ?







Ce qui me mets hors de moi c'est que d'un côté on demande à certains de se serrer
la ceinture et de l'autre il y'a des aides très larges qui sont au dessus des besoins.

J'ai bien envie de faire une grève sur le thème de "la rigueur pour tous"  un truc de ce genre Colère rentrée
offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Tourne le Mar 24 Juin 2014 - 22:02

Ou peut-être qu'il y a des "privilèges" là où les syndicats sont puissants.

Bon courage. Je suis dans une autre administration et j'ai bien vite compris ce jeu de dupes et pourquoi "ils sont toujours en greve." Entreprise de démolition du service public débuté il y a longtemps sur fond de désinformation massive.
Il est tout à fait possible de réformer sans tout casser mais on se fait tous petit à petit dépossédé de ce qui nous appartient à tous en faisant croire que les fonctionnaires sont des fainéants et que le service rendu sera le même pour moins cher en en remplaçant un sur 2 ( je ne sais pas si ça a eu lieu à la SNCF ).
C'est vrai que les actionnaires sont bcp moins fainéants et bcp plus productifs....
Tourne
Tourne

Messages : 34
Date d'inscription : 21/05/2014
Age : 39
Localisation : Sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par Invité le Mar 24 Juin 2014 - 22:06

Il ne faut pas être dupe, il me semble...
Les syndicats français sont payés par le patronat et comme il est dit, on achéte la paix social.
A partir de 2015 ce seront les syndicats qui devront gérer les sommes collecter par les formations syndicales. 
Jusqu'alors lorsque tu vas en formation syndicale et sociale (chaque salarié à le droit à 10 jours par an) c'est ton patron qui te paye et qui est remboursé. 
Dés l'année prochaine il y aura une somme d'argent versée aux syndicats qui payeront directement les salariés en formation. 
Dans mon syndicat nous trouvons cela inadmissible (L'union  syndicale solidaires) car nous sommes des petites structures et nous ne sauront pas gérer autant d'argent. 
La vérité c'est que cet argent va sans doute être détournée...que le patron paye indirectement les syndicats...
La société tourne à l'envers, autant dans les syndicats que partout ailleurs.

Il n'empêche que j'aide des salariés, individuellement en cas de soucis. Que je continue à travailler et à ne pas être détaché syndicale (cela n'existe pas dans mon syndicat). Et que sur le terrain, en bas de l'échelle les syndicalistes sont utiles.

De l'argent il y en a, dans les syndicats, les parties politiques, les entreprises...ne soyons pas dupes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Parlons des grèves Empty Re: Parlons des grèves

Message par offset le Mer 25 Juin 2014 - 7:24

Malina a écrit:
Il n'empêche que j'aide des salariés, individuellement en cas de soucis.

Bravo Malina   Very Happy

Tourne a écrit :

Il est tout à fait possible de réformer sans tout casser mais on se fait tous petit à petit dépossédé de ce qui nous appartient à tous en faisant croire que les fonctionnaires sont des fainéants et que le service rendu sera le même pour moins cher en en remplaçant un sur 2

C'est vrai que l'Education Nationale est malmenée, j'ai lu tout récemment que des professeurs changeaient de métier car ils en ont marre
C'est un métier que j'admire, la transmission d'un savoir, les professeurs ont une patience et une motivation hors du commun au vu des problèmes
qu'ils rencontrent

Concernant les actionnaires, ils ne voient que l'appât du gain, l'humanité a disparu de leur quotidien (pas pour tous fort heureusement)


offset
offset

Messages : 7530
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum