Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 12:15

Ah tiens tu es revenu ? Tu as râté un concours de bière épique la dernière fois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 12:19

Oui je suis sûr t'as gagné,
et le parquet aussi.

Je suis reviendu, un peu, malgré mon désintérêt totalement croissant,
pour les quelques personnes que j'apprécie,
et ça vide la tête quelques secondes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Zwischending le Jeu 28 Aoû 2014 - 13:30

Hey les garçons sens-sibles, (ou sans-dessus-dessous ?)

une bise
(de la part d'une euh, comment vous dites ? 'blondasse aux yeux verts' ? LA LA LA LA LA alien )

prenez soin de vous, tout de même, ce n'est pas le monde en général qui le fera à vot' / notr' place, j'ai l'impression...

zwi'

Zwischending
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 888
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Switch71 le Jeu 28 Aoû 2014 - 13:55

# Zwi'schen'ding # a écrit:
prenez soin de vous, tout de même, ce n'est pas le monde en général qui le fera à vot' / notr' place, j'ai l'impression...

C'est une vérité que je n'ai assimilée que récemment. J'avais toujours prôné un existentialisme acerbe en attribuant à la seule nature humaine la responsabilité de ses échecs. Naturellement, ceci vu du haute de ce que je pensais être une vie réussie au côté d'une présence que je croyais indéfectible.

Désormais je sais qu'on ne maîtrise pas toujours tout, mais surtout, on ne peut compter que sur soi-même. Dure leçon reçu à mon age, mais on n'est jamais trop vieux pour apprendre.

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 14:08

# Zwi'schen'ding # a écrit:Hey les garçons sens-sibles, (ou sans-dessus-dessous ?)

une bise
(de la part d'une euh, comment vous dites ? 'blondasse aux yeux verts' ? LA LA LA LA LA   alien  )

prenez soin de vous, tout de même, ce n'est pas le monde en général qui le fera à vot' / notr' place, j'ai l'impression...

zwi'
Merci Zwi ( enfin même si je comprends pas le pourquoi de ton message, mais j'imagine que tu as eu une bonne nouvelle, c'est le moins que tu puisses avoir !). 

Oui je suis en mode bisounours ma chef vient de me complimenter comme jamais Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 19:20

Moi, quand mon chef me complimente, je trouve ça louche...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:11

Je te fais pas dire...

En gros elle m'a traité de génie, que j'étais hyper rapide, que tu vois j'ai fait le boulot en 2 mois alors que d'autres l'aurait fait en 6 mois, que j'ai appris en autodidacte vu qu'il y avait personne pour m'expliquer comme faire, que ouai tavu elle veut bien me reprendre pour une autre fois, et que je serais co auteur de son papier...


Mais si je peux faire un rapport de 60 pages pour dans deux semaines + un article en anglais déjà rédigé ça serait top. Rolling Eyes

PS: Le pire c'est qu'elle a traité sa dernière thésarde de boulet... Et j'ai horreur de ça quand on insulte quelqu'un devant moi :/ (Bon je dis ça, mais l'égo est gonflé à bloc Very Happy).


Dernière édition par Archibald Archibaldovitch le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:16, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:13


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:30

Voilà.

Il arrive un jour où on n'écoute plus, on fait ce qu'on a à faire et c'est déjà bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2014 - 16:47


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2014 - 20:57

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2014 - 23:37

MCLCM

mais qu'est-ce qui faut pas entendre..









zont pas connu ça les pauvres...


http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3472

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Mar 2 Sep 2014 - 20:49

Voilà. Ma vie est foutue. Ce road trip jusqu'à Oslo ne pourra pas se faire en cause de ce gros bâtard de roumain aux cheveux gras. 

Je veux une injection létale de nesquick x10 de la dose recommandée par l'OMS....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Mer 3 Sep 2014 - 7:55

Archibald Archibaldovitch a écrit:
PS: Le pire c'est qu'elle a traité sa dernière thésarde de boulet... Et j'ai horreur de ça quand on insulte quelqu'un devant moi :/
Ouais, non mais elle .... si tu l'avais connue .... bon de toute façon tu l'as pas connue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Mer 3 Sep 2014 - 8:07


Non stauk. C'est la ville, la ville qui exige un appareil d'état s'appelant police et qui rend les personnes rascistes et sexistes.

La ville protége par l'anonymat une sorte d'Internet dans la Vie réelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Jeu 4 Sep 2014 - 11:16

Invité a écrit:
Non stauk. C'est la ville, la ville qui exige un appareil d'état s'appelant police et qui rend les personnes rascistes et sexistes.

La ville protége par l'anonymat une sorte d'Internet dans la Vie réelle.

(phrase d'(avant mwwwwwwwwwwwwwaieeeeffff)
La ville protége par l'anonymat une sorte d'Internet dans la Vie réelle.
Ouais.
Et le pire c'est que c'est confortable. T'imagines, l'horreur.

Bon salut mec. Ciao (euh nan chuis pas ton esclave). A plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 13:34



On est finalement parti au Danemark. On a passé une journée à Hambourg, et j'en ressors avec une très mauvaise impression des allemands. Les rues sont bondées de charclo, d'immigrants sans chaussure à la dèche, de punk à chien et de drogués en tout genre. L'allemand ne sourit jamais, après le travail il s'assoit pour prendre une grosse bière à la terrasse d'un bar dont les serveurs font la gueule, pour prendre une bière avec sa femme ou sa copine. Il s'assoit et regarde le vide, ne parle pas à sa voisine (blanche comme un cul) d'ailleurs ils ne parlent pas anglais, c'est un grand mythe, même les étudiants. Tous se la pètent mais grave, j'avais l'impression d'être à Paris, mais sans le swag parisien.

Dans les rues on ne retrouve pas d'enfant, à part ceux des turcs qui sont, eux, souriants et avenants. Un serveurs pak's nous disait qu'il essuyait le racisme tous les jours... Ambiance, ambiance.

La rue la plus connues et la plus bondée d'Hambourg est une sorte de Pigalle au rabais assez glauque. Toutes les pépées sont des allemandes, elles vous toisent du haut de leur talon en pinçant les lèvres. Leur maquereau rabatte les clients dans des bouis-bouis malpropres en vous menaçant presque, j'avais trouvé pataya plus charmant pour dire...

Le Danemark, copenhague pour être plus précis est tout autre. Déjà la ville ressemble à un musée à ciel ouvert sans un seul HLM. Les gens rient, sont ouverts et surtout sont beaucoup plus beau, le velo aidant. Pas un seul clodo, qui sont parqué dans des bateaux pas chère. C'est d'ailleurs là où on a aménagé dans un bateau d'un israélien qui vivait là bas. Il parlait français, il était scénariste de films à bide. Il parlait très lentement, comme s'il était foncedé en permanence alors qu'il ne boit pas et ne fume pas de drogue.
La culture est centre de leur vie il faut croire. On est arrivé dans la semaine où toute la ville faisait une grosse teuf dans les musées et les alentours, tout était gratuit même la bière et leur wurst avec un nom compliqué.
Après ils ont de mauvais coté, ils fument pour oublier leur bouffe dégueulasse et ne savent pas boire... Ils se mettent leur race pour rien. Mais bon, ça fait des nanas (et je plaisante pas si je dis que la moitié on des allures de mannequins de magasines à papier glacé) pas farouche. Ils ont d'ailleurs un quartier de hippie faussement anarchiste et ouvert. Christiana, ville auto gérée où on vend de la beuh assez cher. Le lieu de rendez vous des marginaux et des ouvriers. Là bas il y a moins le swag de bourgeois même si on en retrouve quelques uns qui veulent oublier leur vie merdique. Je dis faussement anarchiste car en fait ils sont assez fermé, on ne s'installe pas sur cette ville comme on veut, c'est assez hiérarchisé et même s'ils sont peace and love s'ils peuvent enculer un touriste ils le font. C'est suite à une nuit là bas où mes potes ont acheté de la beuh que j'ai dansé dans la nuit.



Je suis loin d'être un gros fumeur de beuh. J'ai dû essayé 3 fois dans ma vie, et à chaque fois ça m'endormait. Mais pas cette fois. Je me suis couché, comme à chaque fois, les autres parlaient dans une chaleur insupportable.
J'oubliais un peu mon corps et je me concentré sur mes pensées, sauf que mon coeur ne l'entendait pas de cette manière, alors il s'est mis à battre comme un sourd.
Je ressentais tout puissance mille, chaque souffle, chaque battement, les vêtements sur ma peau, les émotions... J'ai eu le malheur d'ouvrir les yeux et je ne voyais plus le bateau de la même manière il ressemblait à une chaloupe où la lumière était douce...
Je me replonge dans mes pensées en refléchissant ce qu'il se passait, et plus j'allais profondément. Je me voyais me jeter à l'eau froide de la mer du Nord. J'en conclus que c'est ce qu'il allait m'arriver, mais ce film tournait en boucle, et à chaque fois mon cœur s'approchait du fortissimo... Je me sentais paradoxalement vivre, et cela m'angoissait, car je m'étais dit que si dans cet état je vivais, c'est que je devais être mort, et voilà ma punition pour tous mes pêchés. Les mots se formèrent dans ma bouche indépendamment de ma volonté, et je me suis levé en criant en crescendo "c'est le jugement dernier". Je me suis mis à la porte, les autres m'ont retenu, mais j'ai eu le temps de l'ouvrir et de voir la ville orangée, qui je le savais consciemment était dû aux lampes aux sodium mais qui dans mon délire ressemblaient à des flammes.

Je me recouche, sans savoir comment arrêter cette boucle infinie, et je commence à réciter une sourate, mais je m'en rappelle pas très bien, et je me dis sur le moment que si je n'arrive pas à m'en souvenir cela ne s'arrêtera jamais, à part si je me prouve que je peux affronter ma plus grande peur, c'est à dire me jeter à l'eau. Je cours vers l'extérieur, parait que je criais comme un dératé, la tête par dessus bord, la jambe tenu par l'un des deux comparses.
Je me calme peu à peu. Je me recouche, en sueur, le souffle haletant. Et une voix me dit "Maintenant lis le Coran si tu veux y échapper". Je me réveille en sursaut, tout est toujours si réel, trop réel. Je fais la conversation avec mes compagnons que je n'entends pas, d'autres voix les remplace et me disent que c'était un avant goût, et qu'il fallait que je le lise, moi l'athée laïcard... Je demande pourquoi, quelle était mes fautes, ils ne veulent pas répondre ils disent que c'était pour mon bien, et je pleure, car quand je parlais ce n'était pas réellement moi l'orateur c'était comme si toutes mes paroles étaient écris en avance. Dix minutes plus tôt j'avais expérimenté la pensée libre, et me voilà enchaîné, et c'était agréable, comme si j'étais acteur au lieu d'être observateur. Spinoza me revient à l'esprit et je demande si cela un rapport, le compagnon en face de moi sourit et me dit de continuer à le lire et de lire le Q'ran...

Ca ne m'étonne pas que les fanatiques prenaient cette merde...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 14:28

Ah, te voilà, petit scarabée. Je me demandais ce que tu devenais. Apparemment, tu fais des expériences mystiques intéressantes Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 20:54

Expériences ou délires, ça dépend du point de vu. M'enfin bon, je suis curieux de voir s'il m'est arrivé quelque chose d'extra-ordinaire ou pas, donc j'vais le lire quand même.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 21:07

Lire le Coran ?

Un délire est une expérience, une part de toi (ou pas, c'est toute la question du délire, d'ailleurs) qui s'exprime. Ce qui est surprenant, ce sont ces références sur les péchés et le jugement dernier, enfin ça me surprend, est-ce que c'est si prégnant chez toi ou ça vient de nulle part, ou est-ce juste que ça ne correspond pas à l'image que je me fais, maintenant va savoir ce que j'aurais déliré si j'avais fumé cette beuh, je préfère la bière, tiens, c'est plus sûr Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 21:09

Ben non. Après il est vrai que petit j'étais fasciné par les religion musulmane de par ma grand mère, j'ai peut être refoulé tout ça, qui sait ?

Bah essaye, mais au premier étage et avec des amis de confiance :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 21:14

Ah, oui, non, ça ne m'a jamais rien dit rien de fumer, ou alors je me fais un trip chamanique, tiens. Mais j'ai déjà suffisamment à faire avec ce qu'il y a de plus ou moins conscient dans mon esprit embrumé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Lun 22 Sep 2014 - 12:50

Hmm. Tu peux essayer l'ayahuesca qui est pas trop mortel, mais faudra partir de France pour ne pas avoir de la merde et faire correctement l'initiation chamanique. 
Tu as aussi l'herbe des druides mais là il y a un gros risque d'akathisie avec les complications associées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Lun 22 Sep 2014 - 19:24

Tu es bien urbain, mais c'était pour parler, franchement ça ne me dit rien ces machins...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Invité le Lun 22 Sep 2014 - 20:11

Faut bien que je fasse sortir ma science ! :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Spinozisme pratique : Le féminisme dans une ambulance.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum