Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Diatribe le Dim 28 Sep 2014 - 0:38

Les deux films les plus nazes que j'ai vu :





Quand je pense que j'adore "The mask", cette suite me file le bourdon Sad
avatar
Diatribe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1053
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Dim 28 Sep 2014 - 13:22

214782 a écrit:Des fois c'est pas bon d'avoir l'esprit trop ouvert: Uzak

http://www.dailymotion.com/video/x83pua_uzak-ba-vost-fr_shortfilms

un film intellectuel turc contemplatif, par moments c'est beau, à d'autres tu vois ce que le réalisateur veut dire, tu comprends le message sur la société, mais tu sors du ciné tu regardes ton pote et vous faites: "ouch"

La seule fois de ma vie où je suis sorti de la salle avant la fin, préférant mettre fin à un ennui sans fin.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Kass le Dim 28 Sep 2014 - 14:09

Alexandre.
avec Colin Farell.
dès que j'ai vu sa gueule mi Mac Gyver mi travelo, j'ai commencé à rire hystériquement.
j'ai tenu jusqu'à l'apparition de Jared Leto (le khol appliqué à la truelle), et j'ai dû sortir du ciné.
si c'était pour voir un truc kitscho-gay je me serais rematé 300.
ah bin nan je m'étais endormie devant cila...
avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6283
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Dim 28 Sep 2014 - 23:57

Harpo a écrit:En 1997, Bernard-Henri Lévy a fait un film : "Le Jour et la Nuit". Il reste pour moi le film le plus nul que j'ai jamais vu, surtout quand on le replace à l'aune de son ambition.

Le film le plus ridicule de l'année : Drive, avec Ryan Gosling, de belles images et un bel acteur mono-expressif pour un cinéma zéro.

Personne n'a aimé le premier.
Par contre le second, ça fait plaisir de voir qu'un surdoué adorateur d'Harpo comme moi (j'ai lu son autobiographie) se distingue de la masse des cinéphiles avec des mots si justes.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 0:02

Petitagore a écrit:
Théodicée a écrit:Lost in translation, à cause de Level. Attends que je la choppe dans un coin...

Pas compris ce que tu veux dire par là (c'est quoi Level?), mais en tout état de cause je ne tiens vraiment pas Lost in translation pour un film nul (ce n'est pas non plus un must absolu, n'exagérons rien). Le sentiment d'être totalement hors de son élément à l'étranger est un truc que beaucoup de voyageurs connaissent et je l'ai trouvé très bien dépeint

J'ai ressenti exactement la même chose à Tokyo : on peut passer des heures à déambuler sans croiser un occidental ! C'était la première fois que ça m'arrivait. On se sent perdu.


Dernière édition par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 12:25, édité 1 fois

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par david50 le Lun 29 Sep 2014 - 0:04

Je crois que "Le passage" de René Manzor, avec Delon et cette épouvantable BO de Lalanne est le film le plus nul que j'ai eu l'occasion de voir.
Même pas un nanar où on aurait l'occasion de rigoler un peu, c'est prétentieux et pitoyable du début à la fin.
avatar
david50
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4050
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Harpo le Lun 29 Sep 2014 - 0:10

MazelTov a écrit:
Harpo a écrit:En 1997, Bernard-Henri Lévy a fait un film : "Le Jour et la Nuit". Il reste pour moi le film le plus nul que j'ai jamais vu, surtout quand on le replace à l'aune de son ambition.

Le film le plus ridicule de l'année : Drive, avec Ryan Gosling, de belles images et un bel acteur mono-expressif pour un cinéma zéro.

Personne n'a aimé le premier.
Par contre le second, ça fait plaisir de voir qu'un surdoué adorateur d'Harpo comme moi (j'ai lu son autobiographie) se distingue de la masse des cinéphiles avec des mots si justes.

Mazel tov !

C'est pire que l'username ce truc, j'ai failli me prendre pour mon avatar affraid
avatar
Harpo
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 10:23

Zupiter a écrit:Las Vegas Parano:
quel est l'interêt du film?

C'est en réalité le meilleur film jamais commandité par le gouvernement états-unien pour montrer aux jeunes à quel point la drogue rend les gens pathétiquement, ennuyeusement, insupportablement fous.
D'un point de vue artistique c'est aussi novateur, unique que d'enregistrer les délires d'un schizophrène en pleine crise aux urgences de l'hôpital le plus proche.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 11:37

anianka05 a écrit:Y en a plein et la Cité de la Peur arrive au hit parade!

Au premier degré c'est nul.
Au second degré c'est nul.
Au troisième degré c'est nul.
Enfin quand on a un QI très élevé, c'est-à-dire un cerveau extrêmement précis, et on sait bien à quel point la précision est importante en matière d'humour : choix des mots, timing,...
Un cerveau moyen doit rire car il est surpris : les codes du cinéma sont souvent cassés dans ce film (enfin il me semble, je l'ai vu il y a longtemps). Surprendre le spectateur est souvent la base du rire. Mais là ça semble fait pour tuer le rire. Comme s'ils étaient partis sur une fausse piste en écrivant le scénario, ne comprenant pas leur erreur, la poursuivant jusqu'au bout.


Dernière édition par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 12:27, édité 1 fois

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 11:40

Harpo a écrit:Mulholland Drive est pour moi un chef d'oeuvre. Certes incompréhensible à la première vision, mais c'est un putain de film de cinéma, qui prend à la gorge du début à la fin.

Il faut bien connaître la psychanalyse (comme le réalisateur) et avoir un QI très élevé pour comprendre à quel point ce film est génial. Ce n'est donc pas donné à tout le monde, même ici. Il faut peut-être être THQI au minimum en fait.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Petitagore le Lun 29 Sep 2014 - 11:58

MazelTov a écrit:Il faut bien connaître la psychanalyse (comme le réalisateur) et avoir un QI très élevé pour comprendre à quel point ce film (Mulholland Drive, note de Petitagore) est génial. Ce n'est donc pas donné à tout le monde, même ici. Il faut peut-être être THQI au minimum en fait.

Moi, j'ai tendance à exiger qu'un film ait un scénario, un truc qui le rend cohérent du début à la fin. Un film sans scénario cohérent, c'est un peu comme un repas sans rien de nourrissant: fondamentalement, je vais au restaurant pour me nourrir (ce qui ne m'interdit pas d'être content de trouver du plaisir gustatif), et fondamentalement, je vais au cinéma pour voir une histoire aller de son début à sa fin (ce qui ne m'interdit pas d'apprécier la photographie, le jeu des acteurs, etc.).

De toute évidence, Mulholland Drive a ééénormément d'idées... mais pas vraiment de scénario, en tout cas pas de fil directeur ailant du début à la fin (et cela s'explique: c'est le développement d'un "pilote", d'ailleurs inclus assez artificiellement dans le fim et qui, lui-même, cherchait seulement à montrer une ambiance pour convaincre des producteurs, pas à raconter une histoire pour convaincre des spectateurs). En général, pour moi, l'absence de vrai scénario est rédhibitoire, j'estime que le producteur se fout de ma gueule et m'a volé mon argent.

Mais là, non...

Fondamentalement, il n'y a guère dans ce film que de l'ambiance (avec ce que ça suppose d'éclairages, de cadrages et de musique) et des jeux d'acteur. Mais c'est tellement, tellement réussi (Naomi Watts, en particulier, est ex-tra-or-di-naire) que je suis sorti du cinéma content -- un peu comme on peut ressortir d'un restaurant "nouvelle cuisine" avec les papilles tellement réjouies qu'on en oublie presque qu'en fait... y avait quasiment rien à bouffer.

Bon, de temps en temps, un film sans scénario, ça passe et même ça réjouit. Mais faudrait vraiment pas que ça devienne une habitude.
avatar
Petitagore
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 57
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Subrisio Saltat. le Lun 29 Sep 2014 - 12:00

Un film dont le quotient prétention / qualité atteint des sommets.

Irréversible de Gaspard Noe.
avatar
Subrisio Saltat.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 12:06

Petitagore a écrit:Bon, c'est bien gentil de se moquer des mauvais films, mais que ça ne nous empêche pas de philosopher...

Qu'on le veuille ou non, même très très mauvais, un film est une entreprise humaine; c'est-à-dire que ce n'est pas le projet d'un taré ou d'un nul isolé, mais qu'il a fallu lui trouver un budget, embaucher des cameramen des acteurs des monteurs des affichistes des distributeurs... des DIZAINES de personnes qui TOUTES ont dû se dire en permanence pendant la réalisation du projet: "Mais putain que suis-je venu faire dans cette galère?"

Et qui toutes ont dû finir par répondre: "Je suis venu gagner ma croûte; si les producteurs et les spectateurs sont volés, je m'en branle du moment que moi je suis payé."

Le film naze joue donc un rôle essentiel dans la formation philosophique de l'être humain qui va au cinéma: elle lui rappelle qu'il n'existe aucun désastre, aussi abomiffreux soit-il, qui ne puisse être planifié et mené jusqu'à son terme ultime par une équipe de branleurs mal payés, chacun agissant en prenant en compte sa seule pomme et en se contrefoutant du désastre collectif que ça va engendrer.

Donc on va au désastre. On y va tout droit, consciencieusement, et une fois le désastre produit, que se passe-t-il? Rien, en tout cas jamais ce que la saine logique exigerait: la crémation du cinéma par les spectateurs en colère, la lapidation de son propriétaire, la constitution d'une commission d'enquête parlementaire pour identifier les responsables et la condamnation du producteur à la réclusion criminelle à perpétuité avec peine de sûreté de trente ans, plus le bannissement de sa famille et la vente aux enchères publiques de tous ses troupeaux de chèvres au profit des victimes. Enfin les trucs normaux qu'on faisait quand la civilisation n'était pas encore tombée dans ses errements actuels, dans l'empire romain par exemple.

Au cinéma, il suffit de deux heures pour se rendre compte de l'étendue du désastre. Mais la même logique est à l'oeuvre, par exemple, quand nos gouvernements planifient l'austérité: ça dure des années voire des siècles, et au lieu de foutre le feu et de pendre les responsables, la foule se borne à tenir des propos narquois sur des forums Internet.

Quand se décidera-t-on à donner aux nuisibles le châtiment qu'ils méritent, à savoir l'écartèlement en place publique, l'affrontement sur le sable de l'arène avec des dizaines de chiens affamés, l'immersion avec une lenteur calculée dans un bain d'acide nitrique, ou une joyeuseté du même genre?

A défaut de le faire pour de vrai, ne pourrait-on pas en faire un film? Croyez-vous que je pourrais obtenir un budget avec un scénario de ce genre? Visiblement, beaucoup sont déjà parvenus à vendre des projets encore bien plus nazes...

Un idéaliste nous dévoile un de ses rêves. C'est beau comme un discours de candidate à Miss France : "Je rêve que les gens seraient super et on saurait [sic] tous heureux, et les animaux aussi !"

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 12:10

Petitagore a écrit:
MazelTov a écrit:Il faut bien connaître la psychanalyse (comme le réalisateur) et avoir un QI très élevé pour comprendre à quel point ce film (Mulholland Drive, note de Petitagore) est génial. Ce n'est donc pas donné à tout le monde, même ici. Il faut peut-être être THQI au minimum en fait.

Moi, j'ai tendance à exiger qu'un film ait un scénario, un truc qui le rend cohérent du début à la fin. Un film sans scénario cohérent, c'est un peu comme un repas sans rien de nourrissant: fondamentalement, je vais au restaurant pour me nourrir (ce qui ne m'interdit pas d'être content de trouver du plaisir gustatif), et fondamentalement, je vais au cinéma pour voir une histoire aller de son début à sa fin (ce qui ne m'interdit pas d'apprécier la photographie, le jeu des acteurs, etc.).

De toute évidence, Mulholland Drive a ééénormément d'idées... mais pas vraiment de scénario, en tout cas pas de fil directeur ailant du début à la fin (et cela s'explique: c'est le développement d'un "pilote", d'ailleurs inclus assez artificiellement dans le fim et qui, lui-même, cherchait seulement à montrer une ambiance pour convaincre des producteurs, pas à raconter une histoire pour convaincre des spectateurs). En général, pour moi, l'absence de vrai scénario est rédhibitoire, j'estime que le producteur se fout de ma gueule et m'a volé mon argent.

Mais là, non...

Fondamentalement, il n'y a guère dans ce film que de l'ambiance (avec ce que ça suppose d'éclairages, de cadrages et de musique) et des jeux d'acteur. Mais c'est tellement, tellement réussi (Naomi Watts, en particulier, est ex-tra-or-di-naire) que je suis sorti du cinéma content -- un peu comme on peut ressortir d'un restaurant "nouvelle cuisine" avec les papilles tellement réjouies qu'on en oublie presque qu'en fait... y avait quasiment rien à bouffer.

Bon, de temps en temps, un film sans scénario, ça passe et même ça réjouit. Mais faudrait vraiment pas que ça devienne une habitude.

Je répète pour ceux du fond de la classe : il faut avoir une vraie culture psychanalytique pour comprendre ce film. Si tu ne comprends pas l'inconscient du point de vue de la psychanalyse, alors tu ne comprends pas l'inconscient des personnages. La logique de l'inconscient (90% de l'activité neuronale est inconsciente comme l'ont prouvé scientifiquement les neurologues) n'a rien à voir avec la logique de la conscience. Cette logique de l'inconscient régie totalement ce film.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par 4 8 15 16 23 42 le Lun 29 Sep 2014 - 12:22

Petitagore a écrit:
Bon, de temps en temps, un film sans scénario, ça passe et même ça réjouit. Mais faudrait vraiment pas que ça devienne une habitude.

Le truc de Lynch - entre quelques autres - c'est de proposer des expériences alternatives loin des standards. Si les films sans scénarios étaient une habitude, il aurait sans doute pondu des films avec, au point même peut-être de laisser son penchant pour l'onirique de côté (tout ça n'est que supputation)  Smile
Son dernier film (Inland Empire) a été tellement incompris / démonté par la critique pour les raisons que tu cites qu'il en a arrêté le cinéma, à mon grand désespoir.

A tire personnel, un scénario en béton n'est en rien indispensable, il y a nombre d'autres composantes qui peuvent rendre une expérience cinématographique intéressante. Je suis par exemple infiniment plus sensible à l'intensité émotionnelle ou à la portée philosophique véhiculée par un film qu'à l'histoire en elle-même. Ce qui ne m'empêche pas non plus d'apprécier un scénario béton avec son lot de surprises.

Disons qu'il y a des personnes à qui tout ce foutoir parle, mais je conçois que ça puisse être rebutant pour d'autres Smile
avatar
4 8 15 16 23 42
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 263
Date d'inscription : 18/07/2014

https://www.flickr.com/photos/the_-_dude/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par MazelTov le Lun 29 Sep 2014 - 16:02

Dr Calvin & Mr Hobbes a écrit:Le mauvais film, c'est celui dans lequel on place des espoirs avant d'être déçu de A à Z, dans lequel on cherche quelque chose à sauver mais qu'on ne trouve pas, et c'est un film qu'on ne peut pas voir non plus au second degré.
Telle est ma définition. Et la tienne ? (parce que c'est bien facile de poser des questions)

Ma définition ce n'est pas une définition, c'est bien plus que ça, c'est un homme, et pas n'importe quel homme, un homme gentil, rond, chaleureux et aussi poilu qu'un nounours de fête foraine : Luc Besson, dit le Bienheureux, que son nom soit sanctifié par l'industrie française du cinéma, ainsi soit-il, amen !



Et immédiatement m'apparaît une vision à la limite de l'hallucination :



Comment tirer de la mer et de ses profondeurs, des villages et des êtres humains qui s'y frottent, un film niais et criard ? C'est simple : demandez à un adulte toujours pas sorti de l'enfance et au goût et à l'esthétique tout juste suffisants pour ne pas faire tâche au milieu de la tranche publicitaire d'une chaîne du cable consacrée aux jeux vidéos, et il vous torchera avec amour et sincérité le plus long et onéreux vidéoclip de l'histoire de la musique de cinéma pour jeunes boutonneux:
- qu'il parsèmera de dialogues d'une originalité pas toujours ragoûtante ("J’ai été fiancé une fois... une semaine ! J’ai jamais vu ma mère dans un état pareil !! Elle repeignait les murs avec les raviolis !")
- qu'il rythmera chaotiquement, de l'épileptique au contemplatif musicalement très soutenu (ne surtout pas prendre le risque de nous abandonner à une contemplation silencieuse : le spectateur moyen risquerait de ressentir son terrifiant vide intérieur qu'il passe son temps libre à fuir dans les loisirs; et le réalisateur n'aurait plus l'illusion d'être un artiste, un vrai, un qui sature les sens de son public parce qu'il le vaut bien au prix où il paie sa place...on est pas là pour le voler ! On est des commerçants artisans honnêtes, avec une éthique...et toc dans les dents des critiques trop z'injustes!)
- au romantisme de colonie de vacances pour lycéens en bac pro commerce de proximité déjà doués pour la négociation ("- Il faut que j’aille voir...
- Voir quoi ? Il n’y a rien à voir Jacques, c’est noir et froid rien d’autre ! Y’a personne. Et moi je suis là, je suis vivante, et j’existe !")  
- aux gags qui auraient acculé Vincent Lagaf' au suicide de honte s'il n'avait fait que commencer à les imaginer après un verre de trop (regardez à nouveau la photo de la voiture...hé oui, l'humour c'était ça dans ce film! Et pas une tête qui dépasse...deux...pour deux fois plus de rire. C'est d'une précision mathématique, le rire. Et faut surtout pas lésiner.)
- à la poésie profonde des profondeurs tellement profonde que jamais un poète n'était tombé aussi bas n'avait plongé aussi profondément dans la poésie de la vie profonde des profondeurs ("Tu sais ce qu’il faut faire pour vivre au milieu des sirènes ? [...]
Tu descends au fond de la mer très loin
Si loin que le bleu n’existe plus
Là où le ciel n’est plus qu’un souvenir
Une fois que tu es là, dans le silence, tu y restes
Et si tu décides que tu veux mourir pour elles
Rester avec elles pour l’éternité
Alors elles viennent vers toi et jugent l’amour que tu leur portes
S’il est sincère
S’il est pur
Et si tu leur plais
Alors elles t’emmèneront pour toujours")



À Luc, l'humanité reconnaissante.

MazelTov
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par -Wa- le Mer 25 Fév 2015 - 11:38

Movie 43 pour moi, et infidèles. L'un était censé être drôle... Ah bon, moi je l'ai trouvé pathétique. Le deuxième est infernal et mégalo au possible, on dirait que les deux acteurs passent leur temps à se regarder jouer !

Personnellement, j'ai beaucoup aimé Mulholland Drive, Lucy je l'ai trouvé intéressant, et la cité de la peur est un de mes films préférés Smile
avatar
-Wa-
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 238
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Invité le Mer 25 Fév 2015 - 21:14

Bon, je me lance aussi ici.
Pour ma pars Captain América est le plus mauvais film que j'ai pu voir en prenant la référence de cette citation:
Dr Calvin & Mr Hobbes a écrit:Le mauvais film, c'est celui dans lequel on place des espoirs avant d'être déçu de A à Z, dans lequel on cherche quelque chose à sauver mais qu'on ne trouve pas, et c'est un film qu'on ne peut pas voir non plus au second degré.
Telle est ma définition. Et la tienne ? (parce que c'est bien facile de poser des questions)

Sinon Lucy est bien un bon navet, mais bon je m'y attendais des la sortie de la BO.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Glauque et naze

Message par ❁Zebrine le Jeu 26 Fév 2015 - 14:00

Nymphomaniac, je me suis tapée le I, j'ai dormi, baillée,  je me suis offusquée, me suis réveillée et j'ai eu hâte que ça se termine!

Je ne regarderai jamais le II
avatar
❁Zebrine
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Jk7 le Dim 1 Mar 2015 - 6:37

Pour moi le pire film que j'ai jamais est probablement "Dance flick"... Ce film est tellement nul que même le dictionnaire n'avait pas les mots pour en parler

Le plus drôle dans tout ça, c'est qu'il est censé être drôle....
avatar
Jk7
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 30
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par EmiM le Dim 1 Mar 2015 - 16:31

TeD Se tape la tête cont
j'ai regardé les 5 premières minutes et j'ai arrêté.... J'aurai peut être dû regarder la suite, pour juger que c'est le pire film que j'ai jamais vu.... scratch
Very Happy
avatar
EmiM
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5684
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Blossac le Dim 1 Mar 2015 - 16:39

Un très bon nanar que je vous recommande vivement:
Les dents de la plage.

Des requins de sable( WTF!!!!) s'attaquent à des nanas bien roulées  en maillot qui crient AAAAAAHHHH.

Un bon moment de rire tellement c'est nul.
avatar
Blossac
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 654
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Jk7 le Dim 1 Mar 2015 - 17:18

Ah oui j'oubliais aussi (certes c'est un téléfilm, mais il mérite vraiment d'être cité):
"L'attaque de la tornade aliène"


Tout est dans le titre...

avatar
Jk7
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 30
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par ISIS75 le Jeu 16 Avr 2015 - 14:02

de mémoire, la soif de l'or (ce n'est pas moi qui avait fait le choix), tigre et dragon, heroes (chine).
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2255
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par M_p le Mar 19 Mai 2015 - 23:07

Ce topic est génial !

Sans hésitation pour moi The tree of life une daube qui ne raconte absolument rien ! Un film ou les personnages se parlent à peine, entrecoupée d'images du cosmos et de la création de la terre (version psychédélique)... Bref une vraie horreur !

Sinon dans un autre genre Spring Breakers est pas mal aussi, ainsi que Lucy (ça m'a hyper déçu de la part de Luc Besson) ou le dernier Superman (chiant à mourir)

Voila Wink
avatar
M_p
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film le plus naze que vous ayez jamais vu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum