Le pervers narcissique

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par colonel Sponz le Dim 8 Juin 2014 - 16:13

Intéressant le fil de la discussion a évolué vers les causes de la perversion, c'était à prévoir Smile 
go...je ne sais vraiment pas si ça peut se soigner, je sais que j'ai lu et entendu qu'il y'avait un moment propice dans la pathologie, ou le PN peut être déstabiliser par la "non-emprise" sur sa proie, lorsqu'il s'aperçoit qu'il perds son "jouet"...car pour moi ce sont des enfants qui n'ont jamais grandi !!!


Selon Marie-France Hirigoyen, « Les pervers narcissiques sont considérés comme des psychotiques sans symptômes, qui trouvent leur équilibre en déchargeant sur un autre la douleur qu'ils ne ressentent pas et les contradictions internes qu'ils refusent de percevoir. Ils «ne font pas exprès» de faire mal, ils font mal parce qu'ils ne savent pas faire autrement pour exister. Ils ont eux-mêmes été blessés dans leur enfance et essaient de se maintenir ainsi en vie. Ce transfert de douleur leur permet de se valoriser aux dépens d'autrui. »

colonel Sponz
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 535
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:14

Ma mère est la 2ieme (et dernière)... et PN. Le 2ieme que je connais est fils unique.
Ca ne permet pas d'établir une règle, mais effectivement le PN pourrait être celui qui peut dès l'enfance être déresponsabilisé. Ce ne serait que le prolongement à l'âge adulte d'un fonctionnement acquis dans l'enfance. En général les parents responsabilisent l'ainé, et déresponsabilisent le dernier. Je doute fortement du support génétique de la perversion narcissique pour ma part. Je pense davantage à un rôle de l'éducation (éducation, enfin si on veut, éducation dans l'hyperviolence, le mépris... bref... une éducation très pathologique quoi).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:25

Il y a de ça effectivement: ils fonctionnent comme quand ils étaient enfants.
Lorsque j'ai dit à ma mère que je ne voulais plus aucun contact avec elle car après toutes mes tentatives elle continuait à être toxique pour moi, elle a piqué une crise (en fait plusieurs) elle a menacé de se suicider, a manipulé mon père pour qu'il vienne me chercher (comme si j'avais 3 ans !), comme ça ne fonctionnait pas, elle a fini par laisser tomber et elle m'a écrit une lettre où elle dit clairement qu'elle voudrait m'aimer mais en est incapable. Elle admet ENFIN une part de responsabilité dans cette situation. Mais cela n'a pas été plus loin. Disons que pour elle c'était déjà énorme. Je n'en demande pas plus. Pour ma part j'ai laissé tombé cette relation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:33

De mon point de vue le PN adulte est un enfant normal qui a été elevé de manière totalement perturbante.
Je pense que ce qui a joué un rôle majeur dans le devenir de ma mère c'est
1/ la violence (hyperviolence même) de son père (les causes, j'ai une idée... cet homme a eu une enfance vraiment terrible)
2/ sa position par rapport à cette violence: protègée: elle a vu les autres la subir et ne l'a que peu subie: donc statut "PRIVILEGIE" (dans cet environnement, hein pas dans l'absolu bien sur !)
3/ la possibilité de n'être PAS responsable: le petit dernier

avec tout ça, n'importe qui devient PN, je pense...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 16:35

ASPERGE nature a écrit:

C'est pour cela que les psychanalystes disent qu'il y a très peu de pervers, car on se situe de notre point de vue et des effets dévastateurs que cela à sur nous pour qualifier l'intention du dit PN... 
La perversion est ressentie par celui qui en est victime, et l'auteur n'a pas conscience de son attitude.
Quand on la subit de plein fouet et qu'on vit au quotidien dans cette ambiance, on n'a pas d'autre mot pour exprimer, après coup, ce qui s'est passé, quand on s'en est rendu compte.
Je qualifierais plutôt mon père de manipulateur, la perversion étant la conséquence. Dans la famille, on dit surtout de lui qu'il est très égoïste. Tout son comportement s'en ressent, tout part de là. C'est "moi d'abord" en toute circonstance, et même pire, "moi et seulement moi".

L'aspect enfantin est évident aussi, comme je l'ai dit plus haut. C'est flagrant par moments. Il avait fini par me considérer un peu comme sa mère, un rôle qui me mettait très mal à l'aise. C'était déroutant car il y avait par moments le "mâle dominant" très phallocrate, très égoïste et à d'autres ce petit gosse incapable d'être un père. Avant de manger, il coupe sa viande en petits morceaux dans son assiette, comme les petits enfants, par exemple.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 16:46

go------> a écrit:De mon point de vue le PN adulte est un enfant normal qui a été elevé de manière totalement perturbante.
Je pense que ce qui a joué un rôle majeur dans le devenir de ma mère c'est
1/ la violence (hyperviolence même) de son père (les causes, j'ai une idée... cet homme a eu une enfance vraiment terrible)
C'est peut-être là qu'on peut évoquer l'épigénétique, à titre d'hypothèse : les traumatismes de l'enfance du père, inscrits dans les gênes familiaux, ont pu se transmettre aux enfants.

Mais pour moi ça n'explique pas tout. Beaucoup ont eu une enfance difficile sans devenir PN. Certains s'en sortent très bien quand même. Peut-être ont-ils eu des soupapes salvatrices : un proche qui les a guidés, un ami, une passion, un talent qui les ont portés...

J'ai vraiment réalisé à quel point nous portons le poids de notre famille quand ma mère et moi avons découvert qui était vraiment mon père. Mettre des mots sur ce qu'il était (et c'était grâce à internet et ses sites spécialisés) nous a permis de comprendre ce qui se passait et d'en sortir. Un jour où je parlais de mes maux de dos à une amie, elle m'a dit : "tu portes ta famille sur ton dos". Je soutenais ma mère dans la procédure de divorce, je lui donnais mon énergie pour aller au bout car mon père faisait tout ce qu'il pouvait (en bon manipulateur-menteur) pour ralentir la procédure et la fausser ; et cette amie m'a dit aussi : "c'est peut-être justement ton rôle d'arrêter tout ça".

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:50

euh, je ne vois pas ce que l'épigénétique vient faire la dedans: ma mère a baigné dans cette ambiance, son développement cérébral en a donc été affecté. Pas besoin d'épigénétique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:51

Oui, une rencontre salvatrice peut peut-être transformer le développement d'un enfant qui vit dans un tel environnement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par lilou49 le Dim 8 Juin 2014 - 23:49

Tu es très forte go bravo.

Je te comprends parfaitement dans ta haine. Moi c'est à l'égard de mon ex, père de mes deux enfants.
Je n'ai jamais souhaité de mal à personne mais lui le savoir mort ça serait un agréable soulagement !

lilou49
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 26/05/2013
Localisation : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Sanobul le Dim 15 Juin 2014 - 14:28

Bonjour,
Je viens de lire vos messages. Personnelement, je pense que comme dans beaucoup de problématiques il y a un cumul de facteurs génétiques et environnementaux.
Apparemment il existe souvent des lignées familiales entières de manipulateurs...sans pour autant que tous les frères et soeur soient manipulateurs.

Une amie m'avait dit très justement que "le coeur n'avait pas été nourri".
Au delà de toute perversion, je crois que ces grands manipulateurs sont incapables de se construire et voient défiler sous leur yeux le bonheur du monde auquel ils n'ont pas eu droit, qu'ils n'arrivent pas à saisir pour avoir leur part, et qui du coup le font payer au monde entier, et surtout ceux qu'ils peuvent toucher! En fait ils pourraient le faire payer aux feuilles des arbres, aux animaux...a tout ce qui les frole!

Je pense que profondément ces personnes souffrent d'être perpétuellement rejetées, et incapables de trouver l'amour.

C'est un système complexe, peut-on blamer la mère si elle-même n'a pas été aimée?
Je crois que la seule solution serait de repérer des attitudes chez des enfants, des dérives...et de tenter de pallier par un système de suivi social et psychologique...pour essayer d'équilibrer l'enfant avant qu'il ne soit trop tard.

Ma belle-soeur est une belle manipulatrice, et ma nièce qui a 8 ans...en prend vraiment aussi le chemin. C'est toujours difficile à lire chez les enfants, qui ont aussi une attitude manipulatrice normale a un certain âge.
Mais si autoritaire et si peu d'empathie à cet âge là ne semble présager de rien de bon.
J'étais une attache, un repère pour elle, jusqu'à ce que je sois obligée de mettre de la distance avec sa mère, ce qui a de fait éloigné la fille.
Je pense que ma belle-soeur est aussi largement exploitée par sa propre mère...espérons qu'en 3 générations le trait manipulateur perdre de son ampleur.

J'ai lu récemment ce livre en anglais, qui vient de sortir en français "Confessions d'une sociopathe", une grande manipulatrice qui a fini par se rendre compte du cul de sac dans lequel elle était, à force de se faire virer etc...et qui raconte les rouages du mécanisme.

Et pour l'intelligence, je dirais que comme partout, il y en a des bêtes et des intelligents, les bêtes on les remarque à peine car leur stratégie est vraiment voyante et ils se font jeter de suite...et vivent un peu en martyrs, la queue entre les jambes, personne ne les aiment mais ils essayent quand même! Les plus intélligents sont surement les plus redoutables car capables de manipuler à la perfection tout en cachant leur jeu...ils savent se construire une personnalité sur mesure face à leur interlocuteur...parceque bien sur, le peu de personnalité qu'ils ont, est innavouable...

Sanobul
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 15/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Kodiak le Dim 15 Juin 2014 - 23:04

La lecture de cette liste de 30 points caractéristiques de ces dangereux tordus établie par Isabelle NAZARE-AGA peut constituer une barrière préventive contre leurs agissements toxiques :

http://www.consultations-psychologue.com/146965584

Comme cela a été déjà évoqué dans ce fil, je pense qu'à l'instar de tout prédateur, ils ont un "flair" au dessus de la moyenne pour repérer des proies potentielles (personnes dotées d'une faible estime d'elles mêmes et/ou isolées socialement).

Les professionnels semblent largement sensibilisés à ce sujet. Je crois que, dès lors que quelqu'un commence à se sentir mal à l'aise et/ou persécutée suivant ces modalités d'action, la consultation d'un psy compétent s'avère être un réflexe salutaire (le psy étant en mesure de valider ou non l'existence d'une manipulation, de la débriefer et de donner des conseils de protection si elle est avérée).

Kodiak
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1772
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 53
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Mag le Lun 16 Juin 2014 - 9:33

study
ils savent se construire une personnalité sur mesure face à leur interlocuteur...parceque bien sur, le peu de personnalité qu'ils ont, est innavouable...
Bonjour à toustes Very Happy
comme je suis en contact actuellement avec une personne dans ma vie de famille qui présente ces comportements pervers, et qui me fait réviser en quelque sorte toutes les souffrances que j'ai pu vivre depuis mon enfance avec ma mère, en passant par l'homme avec lequel j'ai fondé mon entreprise de vie et fait mon enfant,
je suis passée plusieurs tours plus loin sur cette spirale infernale et j'observe.

Je ne sais pas si c'est inavouable, mais en tout cas c'est flagrant si on passe assez de temps dans leur environnement quotidien pour voir les basculements qu'il font
par basculement je nomme cette propension à découvrir tout d'un coup l'aspect effrayant qu'ils ont lorsqu'ils sont en état d'attaque sur leur proie,
renversant d'un coup, montrant brusquement, l'envers du faux self, de la fausse apparence qu'ils cultivent en groupe,
le groupe qu'ils ont atiré autour d'eux en satellisant du monde sur leur coque névrotique, en séparant leur proie l'isolant ainsi de leurs mensonges pervers

nous avons tous une coque névrotique,(…)
que nous pouvons apercevoir en état de remise en question, en état de dépression aussi,

or il me semblerait que ces personnes ne peuvent pas s'appuyer sur un noyau interne que j'ai envie de nommer "conscience de soi embryonnaire" et que j'ai envie de relier aux moments de la naissance et aux premières sensations corporelles de l'enfance
je ne peux pas développer plus loin ce matin et pourtant il y a matière !!!
veuillez considérer cet écrit comme un "brouillonnage" de notes, sur une intention de comprendre, d'aider, moi et les autres, à sortir de l'engrenage de ce mécanisme pervers Very Happy

belle journée à toustes et merci de vos écrits
je vais aller plus tard voir ton lien kodiak mais je crois que je le connais c'est possible que cette liste fasse partie des mots posés par d'autres qui m'ont aidés à mettre de l'ordre dans ma confusion il y a 9 ans...


ah juste encore : study
Ma belle-soeur est une belle manipulatrice, et ma nièce qui a 8 ans...en prend vraiment aussi le chemin. C'est toujours difficile à lire chez les enfants, qui ont aussi une attitude manipulatrice normale a un certain âge.
Mais si autoritaire et si peu d'empathie à cet âge là ne semble présager de rien de bon.
l'enfant jusqu'à 7 ans apprend avec le corps ensuite il bascule vers "la raison",
j'ai observé avec mon p'tit fiston son basculement de petit être clairvoyant, spontané dans ses dires et gestes,
vers un comportement clivé entre une désertion dans un monde de rêve éveillé, avec un début de comportement à l'image de membres de sa famille en état de perversion d'eux même
(mensonges, ragots, valorisation d'une image construite pour se faire mousser à la mode, absence de respect de l'autre etc)

heureusement il a pu apprendre avant par le corps grâce à d'autre membres de son entourage familial des embryons de personnalité qui lui ont été,
certe peu renvoyés positivement de manière à l'aider à comprendre ce qu'il était pour les autres,
mais assez pour lui forger une confiance en lui par le corps, verbalisée par d'autres avec amour,
confirmée par des aides à le vivre en société sans se défaire de son intégrité d'être…
sauf au niveau de la relation mère fils où c'est parti en perversion : la mère faisant de son enfant un objet de valorisation sociale + un homme N°2 avec des jeux physiques pas clairs du tout…

la "perversion du narcisse" consistant à prendre l'autre pour un objet qui va lui servir à se "dorer la coque" qui l'enferme dans l'absence de conscience de lui, si je peux m'exprimer ainsi…
aider le petit, passe par moi pour le moment par un auto apprentissage et remise en question de moi dans mes comportements lorsque je pars en vrille tant je hais ce piège dément !


encore toutes "mes confuses" pour mon style d'écriture qui je le sais en irrite certains,
je n'ai pas pour habitude de mentaliser et de formuler intellectuellement avant d'expérimenter,
cela vient pour moi après, et ne passe pas forcément par un "phrasé politiquement correct" Wink
(profil MBTI = infp + autodidacte sur fond d'études en psychologie datant de 68 ou j'ai fuis intuitivement le courant freudien et lacanien pour me tourner vers d'autres approches...),
ensuite il me faut mettre à plat une arborescence qui s'est construite sur plusieurs années et ça c'est difficile encore pour moi Very Happy
Merci à ce forum qui m'y aide Very Happy
et paff je poste en kamikase  clown 

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Mar 17 Juin 2014 - 14:10

Sanobul a écrit:
Apparemment il existe souvent des lignées familiales entières de manipulateurs...sans pour autant que tous les frères et soeur soient manipulateurs.

Une amie m'avait dit très justement que "le coeur n'avait pas été nourri".
Au delà de toute perversion, je crois que ces grands manipulateurs sont incapables de se construire et voient défiler sous leur yeux le bonheur du monde auquel ils n'ont pas eu droit, qu'ils n'arrivent pas à saisir pour avoir leur part, et qui du coup le font payer au monde entier, et surtout ceux qu'ils peuvent toucher! En fait ils pourraient le faire payer aux feuilles des arbres, aux animaux...a tout ce qui les frole!

Je pense que profondément ces personnes souffrent d'être perpétuellement rejetées, et incapables de trouver l'amour.

C'est un système complexe, peut-on blamer la mère si elle-même n'a pas été aimée?

En te lisant, je me suis dit "bingo", parce que ça représente clairement ce qui se passe dans ma famille. Ma mère elle-même m'a avoué n'avoir pas été aimée dans son enfance. Elle n'est pas PN mais associée à mon père qui l'est, ça fait un sacré cocktail dont j'ai hérité, et dont je porte les séquelles. Je suis très sensible aux blessures d'amour-propre, manque de reconnaissance, de soutien, etc. Ce manque de nourriture affective se transmet à la progéniture, qui navigue à vue dans cet océan de malaise. Il faut une bonne dose de lucidité et de respect de soi pour en prendre conscience. Je sais pourquoi je me suis tournée vers la spiritualité, car ça m'a permis de développer d'autres points de vue. Je sais aussi pourquoi je n'ai pas voulu d'enfant. Trop peur de refaire l'histoire. Je n'ai jamais eu envie de fonder ma propre famille. Hors de question sur ce terrain miné. C'est peut-être ce que j'ai fait de mieux dans ma vie ! M'abstenir de faire des gosses ! Je dis souvent aussi que j'ai su préserver mon indépendance, ne pas tomber aux mains d'un autre PN. Plus jeune, avec mon air doux et paisible, j'attirais les gars possessifs comme le miel attire les mouches. Ils m'ont toujours rebutée. C'est là que je devrais remercier ma zébritude, qui m'a donnée une indépendance farouche dont je me suis servie pour me protéger.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Sanobul le Mer 18 Juin 2014 - 5:45

Pour celles et ceux qui parlent anglais, un blog intéressant de l'auteur que j'avais citée plus haut, et qui publie des articles en quète de compréhension de son attitude manipulatrice...notamment sur sa petite enfance...

Tapez sociopathworld (point) com dans google.

Sanobul
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 15/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Plurebati le Sam 21 Juin 2014 - 18:53

"Les plus intelligents sont surement les plus redoutables car capables de manipuler à la perfection tout en cachant leur jeu." Oui, tout à fait ça, ils sont même capables de s'adapter lorsqu'on commence à avoir des doutes, à se questionner.

Cleore, c'est saisissant comme tu as bien décrit mon père, qui est de la même génération que le tien, et a bien profité de son statut masculin dans la société du 20e siècle : les PN sont d'autant plus dangereux que leur place dans leur environnement leur donne du pouvoir : financier, ordonnateur etc...

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 22 Juin 2014 - 11:24

Désolée pour toi, Plurebati. Tu as dû en baver toi aussi.  Neutral  Console 

C'est bien d'en discuter et d'analyser la chose, en ce qui me concerne ça me permet d'exorciser tout ça. C'est positif. Je vais peut-être réussir à avoir de la compassion pour mon père au lieu de le trouver détestable. J'aurai fait là un grand pas vers ma propre guérison, ce qui ne signifie pas que je vais passer l'éponge. Mais je ne veux plus porter ce poids-là, parce que c'en est un.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 22 Juin 2014 - 13:23

je floode pour la bonne cause, je viens de découvrir cet article :

Le lourd secret du manipulateur pervers

Les pervers narcissiques se protègent. Ils ont en eux un secret qui ne doit surtout pas être percé à jour et encore moins divulgué. Ils ont une faiblesse, leur orgueil démesuré, un manque, l’empathie et l’affect, une faille, leur manque de construction, leur régression infantile à la moindre contrariété.

Leur susceptibilité est sans limite, et comme un enfant, ils se mettront dans une colère noire  si vous leur faites le moindre reproche ; tout autant ils se plaindront si vous ne vous occupez pas d’eux comme on s’occupe d’un petit enfant. Mais là où un enfant pleurera, va taper du pied, ils useront de leur force verbale pour vous critiquer, vous blesser, vous dénigrer. Et si la forme peut être très calme, écoutez le fond. Les mots dits posèment peuvent faire de plus grands ravages que les grosses colères.

Vous vous sentirez à votre tour comme un enfant, un enfant puni, incompris. Un enfant rejeté.

Ils se nourrissent de faux semblants que vous ne devez sous aucun prétexte remettre en question.

C’est pourquoi, même lorsque c’est vous qui leur parlez, c’est en fait eux qui parlent à travers vous. Les pervers narcissiques mettront toute leur énergie et leur pouvoir de suggestion pour que vous suiviez leur script. Si vous veniez à vous en écarter, ils ne vous laisseraient pas poursuivre.

En d’autre termes, vous êtes un peu leur mégaphone. Ils peuvent aussi parler pour vous. N’oubliez pas que le pervers narcissique vous chosifie. Votre présence se justifie uniquement dans la mesure où vous lui prêtez toute votre attention et lui de son côté fera tout ce qu’il faut pour que cela reste à sens unique. Que demander de plus à une relation !!!

N’oubliez pas non plus qu’ils sont prédateurs. Vous êtes des proies. Ce qu’ils cherchent et jalousent ? Vous. Ce que vous êtes. Vos qualités. Votre empathie. Votre intelligence. Votre don du pardon.

Leurs techniques pour obtenir 100% d’attention : Bloquer la communication

- Ils parlent par dessus vos paroles.

- Ils dévient du sujet que vous aviez initié.

- Ils se lancent dans des méandres pour ne pas répondre jusqu’à ce que vous perdiez le fils.

- Ils vous coupent, s’immiscent dans vos conversations avec les autres pour mettre leur grain de sel et affirment des choses à votre propos avec éclat et conviction.

- Ils quittent la pièce en plein milieu de votre explication, s’endorment – volontairement – au milieu d’une discussion, changent de sujet sans raison.

- Ils vous font comprendre que vous ne savez pas. Eux savent. Vous, vous ne savez rien du tout.

- Ils disparaissent derrière leur journal, augmentent le volume de la radio, sont tout à coup hypnotisés devant la télé ou consultent leurs messages sur leur portable ce qui les rend évidemment sourd et muet et TOTALEMENT indisponible ( pour vous uniquement !)

- Ils mettent en avant des objections puériles, hors sujet et hors de proportion avant même que vous ayez terminé d’exprimer votre propos, afin que, dans la confusion, vous abandonniez l’idée de faire passer votre message et que vous en sortiez frustré(e). Le but est que vous en tiriez une leçon ( renforcement négatif )

- Ils explosent de rage et leur furie vous fait taire. Vous essayez de les calmer et eux vous reprochent de vouloir éteindre le feu après l’avoir allumé.

- Si besoin, ils répètent des centaines de fois les mêmes histoires pour que leur mensonge finisse par s’imposer comme Vérité, afin d’avoir le dernier mot.

- Ils utilisent des mots savants, directifs, vous font sentir qu’en bon "parent" (et c’est valable pour tous les PN, parents, conjoints, proches…), ils font "ça" pour vous… Vous devriez être reconnaissant(e) de tous ces efforts qu’ils font pour vous ramener sur le droit chemin.

Toute relation = compétition pour un pervers narcissique qu’il(elle) doit gagner par tous les moyens. Pour le pervers narcissique, c’est vous le méchant. Il ne vous fait rien si ce n’est vous aider, et vous, vous le rabaissez…

Il (elle) s’arrange toujours pour que vous vous taisiez et que rien ne sorte. Personne ne doit savoir.  Pour autant il (elle) vous reprochera de ne pas parler, de tout garder pour vous, de le rendre "fous" par votre mutisme.

Il (elle) sélectionne ses futures victimes et les "ligotent" pour qu’elles gardent ce secret.

Son image, c’est sa survie et vous n’êtes qu’un de ses miroirs interchangeables dans lesquels il (elle) ne peut concevoir que de se voir exceptionnel(le) et magnifique !

ATTENTION : il est d’usage de dire "le" pervers narcissique. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut être une femme, bien au contraire.

Dans les témoignages que je reçois chaque jour, dans les personnes que j’accompagne quotidiennement, ils (elles) sont nombreux(ses) à avoir été victime d’une femme, une femme qui a su développer toutes les stratégies de la manipulation, et de la destruction.

Conjoint, enfant, parent – ou collègue de travail – la femme sait déployer un arsenal de stratagèmes dont on se méfie difficilement. Et puis.. "c’est une femme, c’est une mère… Comment pourrait-elle se montrer cruelle, être si peu maternelle, si peu aimante ? "

C’est le besoin de posséder puis de détruire qui prédomine dans le caractère du, de la, PN. Le sexe ne change rien. Si ce n’est la dose de maquillage.

En illustration, n’oublions pas Madame de Merteuil, Folcoche, et dans un autre registre, Demi Moore, dans Harcèlement.

©Anne-Laure Buffet

lien :
http://cvpcontrelaviolencepsychologique.com/2013/02/02/le-lourd-secret-du-manipulateur-pervers/
(fin de l'article)

Tout est vrai, je peux en témoigner.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par fleurblanche le Dim 22 Juin 2014 - 14:49

Cleore, je n'ai pas eu le courage de lire la description jusqu'à la fin. Tout simplement parce que sur ZC, certains adoptent les comportements décrits, sur les fils. Et ça fait froid dans le dos...

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Mag le Dim 22 Juin 2014 - 15:10

Et oui ! A moins de s'en servir pour encore mieux s'immuniser de leur prédation !

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 22 Juin 2014 - 16:08

Sacrée légende... Ce sont pas des PN mais des hypersensibles qui luttent contre les vrais vampires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par lyra22 le Dim 22 Juin 2014 - 23:51

Vous avez l'air de bien savoir ce que sont les PN et comment ils fonctionnent donc je vais me permettre de vous demander conseil à ce sujet.
Ma belle mère (femme de mon père) est PN. Il n'y a pas de doute, son comportement, sa façon de fonctionner.. C'est exactement tout ce que vous décrivez. C'est vraiment une sangsue, elle manipule mon père, le soumet totalement, lui fait un lavage de cerveau et l'amène dans son sens (tout en l'humiliant au passage). Il est totalement sous son emprise.
Ses autres victimes sont ma soeur et moi : elle a tout calculé pour nous éloigner de notre père et de notre petite soeur (la fille qu'elle a eu avec mon père). Elle nous fait une sorte de harcèlement moral quand on est chez notre père, elle m'a fait passer pour folle vis à vis de la famille de mon père qu'elle utilise comme "sa cour". C'est à dire qu'elle est tout à fait charmante avec eux, ainsi qu'avec des "amis" à elle qui elle ne montre pas son vrai visage. Nous avons essayé d'en parler à la famille de mon père qui ne nous croient pas étant donné qu'ils connaissent sa façade charmante. Quant à mon père, ses rares accès de lucidité ont vite été entrainés par des lavages de cerveau et des attitudes punitives (chantage affectif, elle se fait passer pour une victime, etc). C'est une situation vraiment horrible car on est en train de perdre notre père et notre petite soeur (qui d'ailleurs imite sa mère avec qui elle a une relation fusionnelle, et elle commence à lui ressembler). Tous les conseils que j'ai vus sur le sujet était de fuir. Mais quand il s'agit de membres de notre famille, que l'on aime, est ce la solution?
J'ajoute qu'elle est vraiment monstrueuse, elle est capable de créer un mal être profond quand elle rentre dans la pièce, elle le sait, s'en délecte, connait les faiblesses de chaque membre de la famille et s'amuse à les torturer et à les monter les uns contre les autres.

lyra22
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 24
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 0:23

Pousse-la dans les escaliers, tu verras qu'elle n'est pas toute puissante...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par magicglace le Lun 23 Juin 2014 - 9:03

bon je vais te dire comment moi j'ai fais pour extirpé ma meilleur amie d'un PN.

Sans en venir au escalier tu peux utiliser la logique pour l’abattre.
Un jour j'avais parlé a un avocat de comment on peut faire pour se sortir de ce genre de situation. Il m'avait dit que seul les faits était condamnable. Donc en gros tu constitue un dossier dans le sens ou tu enregistre note les fait et geste dommageable. Un jour quand tu décide que tu as suffisamment de preuve et que le PN te donne une occasion tu le mets en face de ses contradictions (et il y en aura plein tu verra) en publique (cercle familial, social, etc) et tu le laisse s’effondrer.
Par contre il faut avoir la foi pour faire ça car en gros la réaction du PN va être une attaque personnelle extrêmement violente(donc en gros faut te préparer car il connais probablement ta faiblesse aussi) suivi d'une campagne de désinformation massive pour mettre le maximum de personne dans son camp.( Ce qui dans son cas a marché) Mais tu auras extirpé la personne en question de ses griffes et c'est le principal.

Mais bon je préfère te prévenir pour en arriver la il faut vraiment que tu soi sur de ton choix. Moi j'ai fais ça dans mon ancienne fac suite au viol de ma meilleur ami par le PN en question. Et socialement tout le monde ma détesté car il est bien intégré. Mais je ne regrette pas une seconde la manière d'on je l'ai fais même si j'y est laissé des plumes.

magicglace
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 367
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Lun 23 Juin 2014 - 10:11

fleurblanche a écrit:Cleore, je n'ai pas eu le courage de lire la description jusqu'à la fin. Tout simplement parce que sur ZC, certains adoptent les comportements décrits, sur les fils. Et ça fait froid dans le dos...

Oui et j'en ai justement débusqué un dans le fil des intuitifs qui croient au paranormal !

... dont l'intention était de nous faire passer pour des andouilles, nous les intuitifs, or je constate que c'est le contraire qui se produit.

ça doit lui en boucher un coin, je jubile.

gniark gniark

(à mon tour d'être provocatrice....)

Comme je connais bien ces numéros-là, puisque je suis moi-même le fruit de l'un d'eux, je suis très bien placée pour en parler.

Dès qu'une sensation de malaise s'installe à propos de la personne en question, méfiez-vous. Si vous avez acquis la certitude qu'il "en est" fuyez. Faites comme s'il n'existait pas. D'ailleurs c'est le cas puiqu'ils ne sont pas humains. Moi je ne cause qu'avec les humains. Parlez aussi entre vous pour dénoncer ses actes : il n'aime pas qu'on communique, ça le gêne. C'est un être de l'ombre, la lumière le dérange et les mots sont une lumière.

Lyra : tu as le droit de couper les ponts si la situation avec ta belle-mère est si terrible. Il n'y a pas d'autre solution. Pas de quartier. Famille, ou pas famille. Je suis moi-même en froid avec ma soeur ces temps-ci qui a tendance à adopter le même comportement que mon père. Je ne plierai pas. Il faut faire passer le "moi d'abord" pour sa propre survie, en pareil cas. Il n'y a pas d'hésitation à avoir.

magicglace a écrit:
Mais bon je préfère te prévenir pour en arriver la il faut vraiment que tu soi sur de ton choix. Moi j'ai fais ça dans mon ancienne fac suite au viol de ma meilleur ami par le PN en question. Et socialement tout le monde ma détesté car il est bien intégré. Mais je ne regrette pas une seconde la manière d'on je l'ai fais même si j'y est laissé des plumes.

Bravo, quel courage ! Tant de gens auraient laissé faire. Je te tire mon chapeau.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par lyra22 le Lun 23 Juin 2014 - 11:53

J'ai déjà essayé de montrer à la famille de mon père ce qu'elle était réellement pour qu'ils nous aident. Mais elle m'a faite passer pour la méchante car un jour, je n'en pouvais plus, je lui en ai collé une. Je sais que c'était pas quelque chose d'intelligent à faire, mais ça m'a vraiment soulagé sur le moment. Bien évidemment, elle s'en est servie vis à vis de ma famille pour leur dire que je l'avais "agressée" sans raison, que j'étais folle et manipulatrice. Mes oncles et tantes l'ont crue, ce que je ne comprends pas, car je les connais depuis toute petite et je n'ai jamais eu aucun problème avec eux. J'ai écrit à mes oncles et tantes plusieurs messages en leur expliquant le comportement de ma belle-mère, en leur donnant des faits, des détails... Mais je n'ai aucune "preuve" de son comportement donc soit ils me croyaient, soit ils me croyaient pas. Ils ne m'ont pas crue car cela ne correspond pas à la personne qu'ils connaissent et ils n'ont pas répondu à mes messages qui étaient quand même des appels à l'aide.
Couper les ponts peut paraître une solution mais je me dirais qu'en faisant cela, je la laisserais gagner, car ce qu'elle veut c'est que l'on cesse de voir notre père, tout en continuant de vampiriser celui-ci. C'est incroyable comment elle le domine, régit toute sa vie, le rabaisse, et lui se laisse faire, il a peur d'elle.

lyra22
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 101
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 24
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum