Le pervers narcissique

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pervers narcissique

Message par franckvt le Sam 7 Juin 2014 - 21:45

Je tente de décrire ce qu'est un pervers narcissique, si vous etes pas d'accord allez y ....flagellez moi !


En psycho paraît-il, le pervers narcissique a souvent eu avec sa mère une relation de dépendance, une fusion.

L’enfant pour exister, et naître une seconde fois, devra se séparer psychiquement de sa mère, il va perdre cette complétude narcissique, s’exposer, et se priver de cette seule assise psychique.

L’enfant au narcissisme flatté depuis tout jeune, va devoir se créer lui-même, et développera le fantasme « d’auto-engendrement » tout en cultivant son besoin narcissique, la relation mère / Enfant va se déplacer pour une relation entre lui et lui.

Cette habitude d’autosuffisance narcissique prise, les autres n’existent pas dans ce binôme interne.

Une haine du lien, et de l’amour se développe alors, et autrui n’a donc pas d’existence pour cette cause.

Autrui n’existe donc que pour flatter son propre narcissisme, et devient un outil.

Autrui n’est pas un semblable pour lui, mais une proie, il absorbe la vitalité, il se nourrit des autres pour son propre compte, il ingère l’énergie, se met à l’abri du lien, et se procure une puissance par l’emprise.

D’un côté il s’extrait du lien et de l’autre il fait en sorte qu’un lien puissant soit créé du point de vue de l’autre.

Le PN ne vit pas dans la réalité, il la manipule, la réalité est abstraite pour lui, lui vit dans son propre territoire.

Il ne supporte pas que ça vive et que ça jouisse en dehors de lui, il vise la destruction de l’assise psychique, il recherche souvent la vengeance sociale, la puissance mégalomaniaque.

Son narcissisme le pousse à se faire apprécier de tous, à séduire, il sait se moduler, son comportement change en fonction des gens qu’il côtoie, il cloisonne ses relations.

Ses demandes sont ambigus, obscurs, il prêche le faux pour savoir le vrai, il installe des limites confuses dans la relation avec l’autre, il sait se poser en victime quand nécessaire.

franckvt
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 06/10/2012
Age : 46

http://pensenvrac.123siteweb.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Bangui le Dim 8 Juin 2014 - 11:45

C'est tout à fait ça !
Pour avoir eu un père pervers narcissique et un ex-petit ami pervers narcissique, j'ai eu le loisir douloureux de côtoyer cela de très près.

A noter également :
- Le PN est évidemment doté d'une bonne intelligence.
- Il s'entoure "d'amis" faciles à manipuler, qui entreront aisément dans le jeu de la flatterie. Mais ces personnes là ne sont pas ses victimes : elles ne font partie que de sa cours royale et lui serviront à se dédouaner le jour où sa véritable victime se rebelle. Car le PN aime avoir une proie avec laquelle jouer pour assouvir ses profonds besoins pervers. Et il se délecte tout particulièrement des HP.

Bangui
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 40
Localisation : Sur la planète Terre, voire ailleurs. Sinon, en IDF, par pure contrainte matérielle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 12:18

C'est bien ça, mais on peut en ajouter encore des tonnes. Mon obole, tirée de mon expérience (je fais court, pas envie de développer, il y a plein de liens sur le net qui le font) :

http://www.perversnarcissique.com/test-pervers-narcissique/

- culpabilise les autres sans jamais reconnaître ses propres erreurs. C'est toujours la faute des autres, jamais la sienne
- du coup, mauvaise foi caractérisée
- quand on lui résiste, il joue les provocateurs pour pousser l'autre dans ses retranchements
- divise pour mieux régner, et pour cela emploie tous les moyens. En particulier, supporte mal que les autres communiquent entre eux, car cela leur permet justement de se rendre compte de ses manoeuvres. Il a le goût du secret, du non-dit, aime créer un climat trouble autour de lui
- ment comme un arracheur de dents, sans le moindre scrupule
- prend les gens pour des cons, y compris sa propre famille. Pour lui on n'est que des pions sur un échiquier, sensés servir sa cause (mais tu l'as déjà dit...)

Il faut bien sûr être très intelligent pour faire ce qu'il fait, mais aussi très inhumain. En fait, le PN est un être monstrueux, dans son sens le plus tragique.

Je pourrais en faire dix pages, mais ce serait faire trop d'honneur à ces enf... (pour rester polie).




J'ajoute,

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par une (gaufre) le Dim 8 Juin 2014 - 12:24

moi j'ai vu une autre théorie mais tout de façons il y en a tellement en psycho...
selon laquelle la perversion narcissique est une rigidification du concept borderline
mais on en a déjà "discuté" sur un autre post

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 12:39

J'ai vécu avec 2 PN. Je ne suis pas d'accord avec l'intelligence. Ils ne sont pas si intelligents que ça. Ce qui donne l'illusion de l'intelligence c'est que tout est calculé froidement. Mais en réalité, il est facile de les manipuler A PARTIR DU MOMENT où on s'est extirpé de la relation perverse, qu'on a changé son point de vue sur eux et qu'on a accepté de voir qu'ils fonctionnent de manière totalement anormale. Mais ça demande beaucoup d'énergie.
Je confirme: si vous avez été victimes, votre survie est primordiale: détournez vous de ces personnes. Vous n'avez pas à culpabiliser: vous êtes bien la victime dans cette relation, le tout étant de ne pas le rester à vie, ni d'être la victime de toutes vos relations (là c'est vous qui avez un problème). Le PN est tellement taré qu'il est victime de lui-même, mais incapable de s'en rendre compte.
Le PN n'est pas intelligent, il est malin et toute son énergie et son intelligence est tournée vers ses propres buts (mais je pense qu'il est victime de lui même... )
L'intelligence du PN est une illusion: il n'y a pas de lien entre son intelligence et ses émotions, c'est tout. Je pense que l'émotion participe à l'intelligence... et parfois lui fait des croche pattes... ce que n epeut pas vivre le PN et qui donne cette impression d'intelligence constante... mais au final, entre mes 2 PN et moi, j'étais la plus intelligente, même si j'ai été complètement manipulée pendant trop longtemps...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Bangui le Dim 8 Juin 2014 - 12:45

J'ai constaté aussi que j'étais plus intelligente que mes 2 PN malgré les manipulations perverses qu'ils m'ont fait subir. Mais il ne faut pas les prendre pour des stupides non plus : ils sont bien dotés d'une bonne intelligence. En tout cas, pour les 2 que j'ai côtoyé, c'était tout à fait le cas (ce qui les a rendu peut-être encore plus dangereux).

Bangui
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 40
Localisation : Sur la planète Terre, voire ailleurs. Sinon, en IDF, par pure contrainte matérielle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 13:03

.


Dernière édition par Hvannadalshnjúkur le Lun 30 Juin 2014 - 19:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Bangui le Dim 8 Juin 2014 - 13:09

Les PN sont les rois pour repérer plus vite que tout le monde, les personnes qui ont une faible estime d'elles-même. Et comme ces dernières sont rarement très entourées, ce sont des proies d'autant plus faciles à manipuler pour le PN.

Bangui
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 40
Localisation : Sur la planète Terre, voire ailleurs. Sinon, en IDF, par pure contrainte matérielle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 13:09

go------> a écrit:Mais en réalité, il est facile de les manipuler A PARTIR DU MOMENT où on s'est extirpé de la relation perverse, qu'on a changé son point de vue sur eux et qu'on a accepté de voir qu'ils fonctionnent de manière totalement anormale.

Je commence à être convaincue de cela aussi... lorsqu'on est persuadé que le dit PN est un malade mental, un psychotique, et qu'on le voit du côté de la pathologie, sa propre représentation change... on ne peut attendre un raisonnement logique. C'est facile à dire bien sûr, mais du coup la personne peut agir différemment. En mentant. Et surtout avec des messages non verbaux différents.

Je pense qu'ils sont tellement perturbés et narcissiques, que les imagos infantiles jouent. Depuis que je sourie à mon hiérarchique PN psychotique, il croit que tout va bien et me cherche moins de poux... il m'embête encore beaucoup, mais je le manipule un peu... C'est en cela que pour certains Z qui sont ouverts et honnètes les prises sont faciles pour le PN...

Ce que je veux dire, c'est qu'en face d'un malade mental (un fou furieux) que l'on croiserait, je ne pense pas qu'on essaierait de le raisonner, mais plutôt de fuir ou de le faire changer de registre cognitif.

Un exemple (je sais ce n'est pas le même contexte) :

Un soir je rentre chez moi en plein centre ville, je vis seule donc je fais attention à qui me suis... là il est juste devant mon immeuble, me vois (je suis plutôt jolie) et me demande de passer un moment avec lui.... difficile de lui montrer où j'habite.... je lui dis que je vais voir une copine et je rajoute tout d'un coup avec un très gentil sourire "qu'on ne peux pas dire oui à tout le monde"... là il se détend d'un coup et accepte l'argument...je n'en revenais pas... si j'avais été tendue,un peu défensive donc agressive pour lui, cela aurais peut-être duré plus longtemps... Il a fallu que je lui dise que dans l'absolu c'était possible, mais pas délicatesse pour moi-même... Je n'aurais probablement pas dis la même chose devant des tiers, acceptant (même pour de faux) sa proposition...

Ils sont d'une telle fragilité narcissique, et semble tellement intelligents, qu'on leur attribut une logique comme la notre... mais non... il faut sourire, dire des choses banales et passer son chemin... et ne pas avoir peur de sacrifier des objets pour s'en séparer... c'est à dire des objets auxquels on tient...sachant qu'eux tiennent l'autre bout...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par iiihou le Dim 8 Juin 2014 - 13:24

Et pourtant on dit "on attire ce que l'on est" ?  confused


Dernière édition par iiihou le Dim 8 Juin 2014 - 13:44, édité 1 fois

iiihou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 451
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 40
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par colonel Sponz le Dim 8 Juin 2014 - 13:29

le PN est un grand "malade" , c'est d'ailleurs une pathologie psychiatrique
l'image qui me vient à l'esprit c'est celle d'un vampire, qui te suce le sang sans te tuer, il te laisse mort vivant
les mots qui me vient à l'esprit également c'est l'empathie et la conscience : il n'y en a pas et n'en aura jamais

combattre moralement, affectivement, ou intellectuellement un PN est combat perdu d'avance
fuir est la meilleure solution
(Sauf si vous avez une stabilité affective, personnelle, professionnelle....vous pouvez tenter de le combattre, notamment en utilisant l'humiliation)

j'ai entendu une émission de radio, y'a peu de temps, relatant que des recherches en psychologie étaient faites, pour adopter des techniques de soins (notamment au moment ou le PN perds sa proie,) pour "essayer" de soigner ces pathologies
ça vaut ce que ça vaut...

colonel Sponz
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 535
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 13:30

Je dirais que je dit PN ne peux exister seul, il a besoin d'un étayage permanent, car il a une structure défaite, sans forme.

Il s'étaye sur l'autre, mais dès que cet autre se détache un peu (pour aller chercher un yaourt, pour préciser un élément, pour téléphoner au médecin) il s'effondre, et c'est terriblement fracassant pour lui, car il ne tient plus... donc il tient à l'autre pour se tenir lui-même...

c'est pour cela que son avis est fluctuant, ce n'est pas tant délirant, qu'adaptation à l'autre, qui est lui-même mouvant (le sens de la nuance, le changement de vêtements, les différences d'émotions)... cela le terrifie car cela bouge, son univers entier bouge... il ne le supporte pas, il tombe du quatrième étage à chaque fois... donc cela peut expliquer la rigidité, la violence...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 13:57

Les 2 PN que j'ai cotoyés, j'étais dans l'illusion de les soigner.
Je pense qu'une victime de PN ne PEUT PAS soigner le PN, donc il est totalement inutile qu'elle essaie: la seule chose que la victime doit faire c'est se protèger.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi indalo, on dirait que tu penses qu'il est inutile et impossible de soigner les PN. Je ne pense pas. Je pense pour mes 2 PN qu'il y a une issue quelquepart mais en tant que victime JE NE POUVAIS PAS LA TROUVER.
Pour soigner quelqu'un il ne faut surtout pas être dans la relation qu'il maîtrise. Donc ce qu'il faut dire à la victime c'est: le PN tu ne le soignera jamais, donc tu t'en détaches, ce n'est pas ton taf de le prendre en charge, si tu es victime de PN c'est que tu as déjà beaucoup de boulot avec toi-même, donc fais les choses dans l'ordre.
Par contre, que le PN soit soignable et guérissable, ça me parait evident. Evident intellectuellement. Mais difficile en pratique: il faudrait une personne qui soit imperméable aux attaques et aux manipulations du PN... et une volonté du PN de se faire soigner et ça je ne l'ai jamais vu chez mes 2 PN. Ma mère a toujours tourné les psy en ridicule, elle ne peut tout simplement pas se faire soigner: selon elle: ce sont les autres qui ont un problème. Mais si un PN pour une raison (inconnue pour moi...) décidait de se faire soigner, je ne pense pas que ça serait impossible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 15:25

indalo a écrit:le PN est un grand "malade" , c'est d'ailleurs une pathologie psychiatrique

C'est comme ça que je les vois, moi aussi.
Je ne suis pas sûre que la relation avec la mère y soit vraiment pour quelque chose, comme on le prétend souvent.
Dans le cas de mon père (mon "PN" de référence), j'ai surtout entendu dire qu'il était jaloux de son frère aîné, depuis toujours. Peut-être ce frère était-il préféré par ma grand-mère (les deux enfants étaient d'âges rapprochés), cela dit il y a des tas d'enfants qui sont jaloux de leur fratrie sans pour autant devenir des PN. Pour moi les relations familiales n'expliquent pas tout. Il y a aussi un profond dérangement mental à la base.
A présent mon père est âgé, je n'ai plus de contacts avec lui mais j'ai pu constater, à travers ce que m'ont raconté ma mère et mes soeurs, qui l'ont cotoyé (contraintes et forcées) ces dernières années (il fallait finaliser le divorce et vider l'appartement familial qui avait été vendu), qu'il perd carrément la boule. Depuis que le PN a été démasqué, et que nous avons tous fui, il ne sait plus à quoi appliquer son énergie PN et le dérangement du ciboulot s'accentue. C'est un comportement autodestructeur et incohérent qui s'installe, comme payer très cher une mutuelle complémentaire de santé tout en refusant à tout prix de voir un médecin (tous des charlatans selon lui). Il a perdu son joujou (ma mère, qui a enfin réussi à obtenir le divorce), donc il retourne contre son propre corps son emprise destructrice.

C'est pour ça que je persiste à dire qu'il faut être très intelligent pour être un vrai PN. L'intelligence, pour moi, ne signifie pas forcément "faire des choses remarquables et magnifiques", mais savoir agir et penser au mieux pour aller dans le sens des intérêts que l'on souhaite défendre et des évènements que l'on veut voir se manifester. ça peut donc aboutir à des actes très louches, égoïstes et malsains. On peut être très intelligent mais complètement con. Je le soupçonne d'être un HQI qui s'ignore. Il peut avoir du génie dans certaines conversations qui le feront passer pour un illuminé auprès des autres. Pourtant, les évènements lui démontrent par la suite qu'il a eu raison et il a été le seul à entrevoir ce qui se passerait.

Malheureusement, autre problème chez lui, c'est aussi : un grand parano, très phallocrate, très vieux jeu, et immature. Par certains côtés il est resté un vrai petit garçon. C'est en s'adressant à ce petit garçon qu'on peut arriver à le contrôler (à défaut de le raisonner).

Je me demande jusqu'à quel point son enfance l'a marqué. Il a connu la guerre, la faim, les privations, les bombardements (il vivait en zone occupée), a passé du temps dans un sanatorium à cause du manque de nourriture qui l'avait rendu famélique, il avait 10 ans à la Libération. Il a certainement refoulé pas mal de choses pour avancer dans la vie. Sa famille est également assez particulière, très dure. Beaucoup d'égoïsme, manque de générosité et manque d'amour sans doute. Il n'est qu'un cas parmi d'autres, mais c'est dur d'être l'enfant d'un tel personnage. Je considère que je n'ai pas vraiment eu de père. Il est toujours en vie, mais pour moi c'est comme s'il était mort. Couper les ponts a été un acte salutaire.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:36

Tu écris: "Pour moi les relations familiales n'expliquent pas tout. Il y a aussi un profond dérangement mental à la base."
et si ce dérangement mental était le produit des relations familiales (qui débutent in utéro ? à la naissance en tous cas...).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:41

go------> a écrit:Tu écris: "Pour moi les relations familiales n'expliquent pas tout. Il y a aussi un profond dérangement mental à la base."
et si ce dérangement mental était le produit des relations familiales (qui débutent in utéro ? à la naissance en tous cas...).

C'est bien cela la question... qu'est-ce qui est la cause des pathologies psychiatriques... vu qu'on les traite en partie (en plus des médicaments parfois) par du relationnel (entretien, accompagnement).... dans mon travail (psycho), je trouve fou qu'officiellement et en conférence on dise haut et fort que les parents n'y sont pour rien, et qu'ensuite ils soient autant discriminés....

c'est difficile de donner la cause... il y a la question du trauma, de l'environnement, la façon dont chacun interprète ou non.... le chimique (à dire autrement peut-être), car quand un parent hurle sans cesse, est glacé dans ses émotions, qu'est-ce que cela produit dans le fonctionnement corporel...

Qu'est-ce qui produit la grande différence dans une fratrie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:44

Je sais ce que j'ai vécu. Ma soeur pense que j'ai été plus battue et humiliée qu'elle. Je pense exactement l'inverse. Des mécanismes de défense efficaces qui permettent une distorsion de la réalité. Dans le cas du PN, je suppose que le mécanisme de défense est particulièrement puissant... mais ce n'est qu'une supposition sur 2 cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 15:49

go------> a écrit:
et si ce dérangement mental était le produit des relations familiales (qui débutent in utéro ? à la naissance en tous cas...).
C'est possible, mais difficile à affirmer de but en blanc.
Dans le cas de la famille de mon père, il y a pas mal de choses que j'ai apprises récemment et sans doute pas mal d'autres que j'ignore. Ils sont tous éloignés géographiquement, je n'ai pas connu tout le monde et beaucoup sont décédés.
Il y avait peut-être au départ un terrain particulier chez mon père qui a absorbé tout plein de choses, mais pourquoi lui et pas les autres ? Ils sont 4 dans la fratrie et les 3 autres ne sont pas des PN. Mon père a en particulier cette fameuse hypersensibilité attribuée aux HQI.
ça fait penser à l'épigénétique... il faudrait creuser la question.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:51

Dans une fratrie personne n'est à la même place. Il y a peut-être une position qui favorise la survie en mode PN dans une famille pathologique ? ? ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:53

Quand je parle de position je ne pense pas forcément à l'ordre de naissance, mais j'imagine qu'il se produit une sorte de distribution des rôles, les parents ne traitent pas tous leurs enfants exactement de la même façon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 15:55

Oui, et je pense que l'entourage à aussi des projections différentes sur ces enfants, je veux dire les voisins, enseignants, parrains. Cela peut être aussi salvateur pour certains enfants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Cleore le Dim 8 Juin 2014 - 15:59

Il paraît que la pire position est celle du milieu. L'aîné et le benjamin seraient plus privilégiés.

Dans le cas de mon père, il est arrivé en second. Il y a eu trois garçons, assez rapprochés, puis ma tante, beaucoup plus jeune.

Dans ma propre fratrie, je suis l'aînée, et c'est souvent moi qui fais preuve de lucidité, tandis que ma soeur cadette a des problèmes de santé mentale (décidément...), tout en ayant développé certains des traits de caractère PN, probablement hérités de mon père, tels que la tendance à accuser les autres au lieu d'admettre sa propre responsabilité. Mais ce n'est pas suffisant pour faire d'elle une PN, elle n'en a pas les autres "qualités".
La plus jeune de nous trois a fait une fac de psycho pour comprendre toutes ces histoires de famille.  scratch

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:00

go------> a écrit:Dans une fratrie personne n'est à la même place. Il y a peut-être une position qui favorise la survie en mode PN dans une famille pathologique ? ? ?  
D'après ma psy, le cadet à plus de chance, dû a sa position d'éternelle victime de devenir un psychopathe :cigare:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:05

J'ai longtemps cru mon père PN, il est juste psychotique, et s'appuie sur ma mère... je ne suis pas pressée qu'elle décède pour cette raison, car je ne sais pas comment il se régulerait...il est trop fou pour moi. Il est issu d'une famille frustre, avec de bien belles personnes dans sa fratrie (nombreux)...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 16:10

Je crois que bien des personnes qui sont nommées PN sont en fait psychotiques, et que l'on va chercher dans leurs failles, leur gouffre, on cherche du sens, alors que c'est non-sens.

C'est pour cela que les psychanalystes disent qu'il y a très peu de pervers, car on se situe de notre point de vue et des effets dévastateurs que cela à sur nous pour qualifier l'intention du dit PN... la conséquences ne créant pas la cause....

quand j'étais stagiaire psy je rencontrais beaucoup de stagiaires, nous discutions beaucoup... j'étais impressionnée de voir que la plupart étaient derniers de la fratrie... alors PSYchopathe !!! Laughing Laughing 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pervers narcissique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum