L'effet Barnum ?

Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Zebra56 le Jeu 27 Jan 2011 - 23:51

Petite erreur d'interprétation : avais pas vu l'acronyme Embarassed et pensais naïvement qu'il s'agissait d'un autre bouquin (y a quand même autre chose que TIPEH !!!! Suspect Perso, ce n'est pas par ce livre que mes soupçons sont arrivés !


Dernière édition par Zebra56 le Ven 28 Jan 2011 - 0:19, édité 1 fois

Zebra56

Messages : 334
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 0:00

nan

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par oscarima le Mer 29 Mai 2013 - 8:17

J'ai lu 2 livres "Adulte surdoués, Cadeau ou fardeau" de Valérie Foussier et "L'adulte surdoué, Apprendre à faire simple quand on est compliqué" de Monique de Kermadec. Je me suis retrouvé dans ces 2 livres. Après l'entretien d'anamnèse avec la psychologue, j'ai passé le test (samedi dernier). Je devrai avoir les résultats jeudi mais là, le doute s'installe. Et si c'était l'effet Barnum ?

oscarima

Messages : 6
Date d'inscription : 04/04/2013
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Arne saknussemm le Mer 29 Mai 2013 - 11:25

Et si il le test te disait que tu n'était pas surdoué, comment savoir que ce n'est pas un faux-positif?

JSF à elle même éxpliqué dans un coins de "trop intelligent pour être heureux" que oui, son livre pouvait laisser place à cet effet "Barnum".

Pour autant elle explique que beaucoup de ceux qui se sont reconnu le sont.

Personnellement, et je pense comme beaucoup je ne m'y retrouve pas partout, mais là ou je m'y suis retrouvé ça me suffit au final par ne plus avoir de doutes avec un peu de recul (car j'ai choisis de laisser passer du temps après avoir lu ce livre, et je ne regrette pas).

D'ailleurs avec le recul je ne me pose franchement plus de question mais il est vrais que juste après avoir lu ce bouquin j'étais assez terrifié par ce sentiment de doute. On m'aurait testé négatif que j'aurais été anéanti :

Le fait enfin, de comprendre et d'appréhender ma personne, de me découvrir (Oui ce sont de bien grand mots mais c'est comme cela que je l'ai ressenti), de piger pourquoi j'avais certains trais de caractères vraiment spécifiques, d'admettre (alors que je me suis toujours refusé à le penser :"Non je dois être comme les autres, au pire je dois être fou et c'est pour cela que je suis ci bizarre") ça m'a vraiment aidé.

Si on me disait : "Bah non, t'es au même rang que les autres, tes idées et ta perception des choses n'est pas meilleure que celle de tout les gens que tu trouve bien plus con que toi, dont tu a pitié et que tu essaye de ne pas mépriser, parce que au contraire, le fait de te croire meilleur te rend d'autant plus con et méprisable!"

En fait je me sens plus zen du fait que je suis au fait que y'a seulement des possibilité que je sois réellement surdoué et ça me suffit.

---

Quoi qu'il en soit je suis particulièrement séduit par ce passage : "L'explication est en partie dans la définition même de l'effet Barnum : une vague définition. Or le bouquin de JSF décrit quelque chose qui n'est pas vague à ce point."

On est d'accord, j'imagine que devant un horoscope (et je n'ai pas dit devant l'astrologie parce que sinon j'ai mon amie Shaushka qui vas me fouetter les fesses) nous sommes tous (ou beaucoup) dans la TI pour "TOTALE INCOMPREHENSION" Rolling Eyes.


A vrais dire à moins que quelqu'un normal trouve le sujet des surdoués particulièrement passionnant, j'imagine que les zèbres, les surdouées seront particulièrement sublimé par ce livre et ce qu'il explique.

Personnellement jamais je me suis trop intéressé sur des livres traitant d'une quelconque psychologie, je ne lis que des fictions ou des biographies "très" interessante de gens qui me captivent.

Je suis presque sur qu'une majorité (notez bien que j'ai pas dit totalité) de non surdoués (qui ne serait pas particulièrement passionné de psycho et sur ces troubles) ne serait au mieux pas intéressés par ce livre ou aurait au pire des réactions encore plus aggressives envers ce bouquin.
Arne saknussemm
Arne saknussemm

Messages : 18
Date d'inscription : 17/12/2012
Localisation : Gonesse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par oscarima le Ven 31 Mai 2013 - 21:13

Les Résultats sont tombés :
QI : 115
QIV : 107
QIP : 117

Et un excellent résultat au PM38 ==> équivaut à 130 si j'ai bien compris.

Donc pas de rayures

oscarima

Messages : 6
Date d'inscription : 04/04/2013
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Ainaelin le Sam 1 Juin 2013 - 16:48

Oui et non.
Il y a plusieurs intelligences et le QI n'en mesure qu'une, et encore de façon discutable. J'ai lu qu'aux USA, ils commencent à envisager des tests pour les autres intelligences (pour aller au-delà du QI/QE), mais rien n'est fait encore. Et le temps que ça arrive en France, on aura tous des enfants adultes (même ceux qui, comme moi, n'ont pas encore d'enfants).

Mais mon avis est que ce n'est pas parce que les tests de QI disent que tu n'es pas surdoué(e) que tu ne l'es pas en réalité. Être surdoué, pour moi, c'est répondre à un certain nombre de caractéristiques, avoir une pensée arborescente, être hyperémotif et hypersensible. Je pense que c'est la base. Après, il y a des conséquences, parfois énormes, qui se créent selon le vécu de chacun. Il peut y avoir de l'inhibition intellectuelle et/ou émotionnelle, etc.

Bref, ce second paragraohe n'est que l'expression de mon avis, pas LA Vérité, mais je pense que c'est une réflexion de cette vérité, une facette au moins.

Je te redirige vers ce topic qui pourra peut-être t'aider aussi à y voir plus clair, oscarima.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par laedanslatitia le Mar 30 Juil 2013 - 18:06

Arne saknussemm a écrit:
Et si le test te disait que tu n'était pas surdoué, comment savoir que ce n'est pas un faux-positif? (...)

D'ailleurs avec le recul je ne me pose franchement plus de question mais il est vrai que juste après avoir lu ce bouquin j'étais assez terrifié par ce sentiment de doute. Si on m'avait testé négatif j'aurais été anéanti:

Le fait enfin, de comprendre et d'appréhender ma personne, de me découvrir (Oui ce sont de bien grand mots mais c'est comme cela que je l'ai ressenti), de piger pourquoi j'avais certains traits de caractères vraiment spécifiques, d'admettre (alors que je me suis toujours refusé à le penser :"Non je dois être comme les autres, au pire je dois être fou et c'est pour cela que je suis ci bizarre") ça m'a vraiment aidé.

Si on me disait : "Bah non, t'es au même rang que les autres, tes idées et ta perception des choses n'est pas meilleure que celle de tout les gens que tu trouve bien plus con que toi, dont tu a pitié et que tu essaye de ne pas mépriser, parce que au contraire, le fait de te croire meilleur te rend d'autant plus con et méprisable!"

En fait je me sens plus zen du fait que je suis au fait que y'a seulement des possibilité que je sois réellement surdoué et ça me suffit. (...)

A vrai dire à moins que quelqu'un normal trouve le sujet des surdoués particulièrement passionnant, j'imagine que les zèbres, les surdoués seront particulièrement sublimé par ce livre et ce qu'il explique.
Je me permets de te citer car tes mots raisonnent en moi.
J'ai lu TIPEH, car une personne me l'a suggéré. J'ai été interpellée par toutes ces descriptions qui semblaient me correspondre. J'ai cependant eu envie d'en savoir plus sur le sujet, qui m'a tout de suite passionné.

J'y ai vu tant de choses à explorer, à découvrir, à créer car ce sujet me paraît si peut développé. C'est la croix et la bannière pour chercher seule, par où commencer?

Je me suis sentie honteuse au passage en caisse avec ces livres. Je n'ai d'ailleurs pas osé aller à la bibliothèque pour en emprunter certains. Mais qui suis-je pour croire que je suis plus intelligente que les autres?

Il y a toujours ce doute d'être un imposteur, d'avoir tellement envie de correspondre à ces descriptions car autrement ce serait peut-être la folie?

Voilà pourquoi je me suis lancée dans une recherche sur tous les sujets qui pourraient m'aider à y comprendre quelque chose. J'ai aussi commencé à croiser quelques personnes via le forum, à échanger avec eux.
Avec ces conversations ou mails, j'ai trouvé de nouvelles pistes qui sont pour moi une telle joie: de nouvelles réponses se présentent à moi, enfin! Cela faisait presque 10 ans que j'attendais ça. Il est possible que je ne sois pas folle, ou bizarre. Je fonce!!

Je continue avec mes découvertes:
- les travaux de Winnicott sur le faux-self (alors que je ne pensais absolument pas m'intéresser autant à la psychologie et que je n'ai pas fait d'études),
- la "Bonté humaine" de Jacques Lecomte (suite à des évènements qui présentent une certaine cohérence entre eux),
- j'ai passé le MBTI (version française puis la version de 214 questions en anglais),
- je lis le "Tao de la psychologie" (sur la synchronicité de Jung),
prochainement "Hypersensibles", "le génie et la folie", des recherches sur l'apprentissage et la mémoire (différentes techniques car j'ai tout simplement échoué dans mes études et que je me sens bloquée), le QE et l'intuition... le tout en remplissant de nombreux carnets car peur d'oublier.

Et j'ai encore sous le coude tout un tas de livres à lire car, avec toutes ces trouvailles, j'en apprends énormément sur moi, et évidemment un sujet en appel un autre!!! Il se pourrait bien que ce soit sans fin, c'est sans doute la soif d'apprendre! Very Happy 

En l'espace de quelques semaines, j'ai l'impression d'avoir fait non pas un, mais plusieurs pas de géant.
Plus je me retrouve dans certains éléments grâce à ces lectures, plus je m'aperçois que tout est lié. Il s'agit d'une extraordinaire période d'introspection, et je me sens revivre.

Mon objectif est d'apprendre à me connaître, à décrypter mon fonctionnement qui peut paraître étrange et incompréhensible pour les autres. Je ne pense plus être folle ou malade.

Plus je lis, plus j'apprends, et moins le passage du WAIS me paraît utile. Le doute s'efface peu à peu, car il ne trouve plus sa place dans ma vie. sunny
laedanslatitia
laedanslatitia

Messages : 19
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Sol# le Mar 30 Juil 2013 - 23:10

Bonjour à tous,

J'aurais tendance à dire qu'une autre facette de l'effet Barnum (mais peut-être que cela a en fait un nom spécifique) est celle qui survient quand on fait la description d'un décalage entre le ressenti intérieur des gens et leurs attitudes extérieures. Par exemple, la phrase « vous avez bien moins confiance en vous que vous ne vous en donnez l'air » est typiquement barnumienne dans ce sens-là, car en fait, elle est vraie pour essentiellement tout le monde, sauf qu'on a du mal à s'en rendre compte... parce que justement, on n'a pas accès au ressenti intérieur des autres, et donc on a tendance à les juger selon leur attitudes extérieures !

Du coup, j'aurais tendance à soupçonner que quand JSF parle d'« hypersensibilité », on risque de tomber dans cette forme de Barnum-là : car comment savoir que nous ressentons les choses plus intensément que les autres, puisque nous ne pouvons pas savoir comment les autres les ressentent en eux-mêmes ?

D'autre part, cette histoire d'hypersensibilité me semble présenter un autre biais de perception : c'est qu'elle s'applique plus ou moins à toute personne en souffrance psychologique. Logique, puisque la souffrance est le résultat d'une sensibilité négative tellement intense qu'elle cause une douleur ! Et réciproquement, une personne psychologiquement sereine, zèbrée ou pas, n'aura pas l'impression d'une sensibilité particulièrement exacerbée... Ainsi, pour avoir moi-même lu le livre de JSF dans une phase de bonne stabilité psychologique, je ne m'y suis absolument pas reconnu de ce côté-là, alors que pourtant de nombreux autres éléments (test WAIS, rencontres IRL) ne me laissent aucun doute sur ma propre zébritude... (*)

(*) Concernant le fait que la description de l'hypersensibilité que donne TIPEH décrive mal les zèbres quand ils sont dans une bonne phase, on peut se demander si cela ne vient pas de ce qu'en réalité, JSF ne décrit pas les zèbres en général, mais seulement ceux qui arrivent dans son cabinet ! Or cela crée une distorsion non négligeable, car un zèbre qui va bien (j'en connais !) sera exclu de cet échantillonnage...

Cela dit, j'ai aussi eu l'occasion de constater de visu que le livre de JSF reste un assez bon outil auto-diagnostique, et que la plupart des personnes s'y reconnaissant se sont effectivement avérées zébrées au test... C'est surtout sur le sens inverse que je ne suis pas d'accord du tout avec cette psychologue, quand elle laisse entendre que le descriptif qu'elle donne est une description sine qua non de la zébritude. (pas plus que je ne suis d'accord avec elle quand elle définit la zébritude comme quelque chose de binaire qu'on aurait ou qu'on n'aurait pas [notamment toute l'histoire sur le mode de pensée qui serait qualitativement différent], mais cela mériterait un fil à part entière...).

Bonne soirée,
Sol♯
Sol#
Sol#

Messages : 219
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 33
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par wanderer le Jeu 15 Aoû 2013 - 18:31

Je suis heureuse de trouver un post sur ce sujet car c'est l'une des premières choses dont on peut avoir "peur" : suis-je dans le vrai ou en train de me faire un "film" ?

Quand j'ai commencé à explorer cette piste j'en ai tout de suite parlé à ma mère qui m'a dit : je te soutiens dans ta démarche (elle avait un doute de "douance" lorsque j'étais enfant mais fais attention à cet effet Barnum car dure sera la chute si le résultat n'est pas celui attendu...

Ma psy, avec qui je n'ai pu parler que quelques minutes au téléphone car en vacances, m'a d'ailleurs tout de suite dit : je peux vous prêter beaucoup d'autres livres dans lesquels vous vous reconnaîtrez surement. Par curiosité je vais d'ailleurs accepter sa proposition car cela me semble intéressant de faire le test ! :-)

Dans tous les cas je veux bien vous servir de "cobaye" car je pense que faire le test est nécessaire pour moi afin de progresser et mieux me connaître !

J'ai lu deux livres : "L'adulte surdoué, Apprendre à faire simple quand on est compliqué" de Monique de Kermadec et "Trop intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud-Facchin.

Je suis aussi tombée sur plusieurs émission sur internet, dont une de Delarue dans laquelle je ne me suis pas reconnue : les portraits qu'elle présentait étaient surtout ceux de surdoués, au niveau de l'intelligence, à l'école, etc, alors que je me reconnais plus dans la sensibilité du zèbre que dans une "grande intelligence". Dans la manière de réfléchir décalée que je ressens régulièrement aussi, l'ennui, et beaucoup d'autres choses.

Je suis curieuse et ai un peu peur du résultat que pourront donner des tests mais me voit mal continuer sans avoir une réponse à cette (ou plutôt ces) questions, sachant que la réponse amènera probablement d'autres interrogations !
wanderer
wanderer

Messages : 81
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 35
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par procrastinator le Sam 17 Aoû 2013 - 22:32

Yo tout le monde,

Pour ma part, j'ai découvert ce livre alors que je furetais dans une librairie. C'est le titre qui m'a sauté au visage. D'abord le "pour être heureux" parce que je n'étais pas en grande forme en ce temps-là, puis le "Trop intelligent" qui offrait un formidable contrepoint. Je me suis dit : bon sang mais c'est bien sûr, j'ai toujours su au fond de moi que j'étais un génie, et c'est bien connu, les génies sont toujours en avance, le monde n'est pas prêt, etc.

J'ai donc lu quelques passages, assez pour me convaincre que, finalement, on pouvait être incompétent de la vie sans pour cela bénéficier de super-pouvoirs mentaux. Je me suis reconnu dans trop peu de caractéristiques. Mon ego qui avait fait un bond s'est désintégré en vol, me laissant encore plus déprimé qu'auparavant. J'ai reposé le livre et suis sorti de la librairie.

Depuis ma psy m'a mis le doute (voir ma présentation, j'ai l'impression de me répéter à chaque message). Les tests trancheront.
procrastinator
procrastinator

Messages : 304
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 55
Localisation : A côté de la vie

http://schgnorpfs.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Jean-Mickey THQI le Sam 17 Aoû 2013 - 23:01

Jean-Mickey pense que tu as raison de faire ce test, cela change la vie de beaucoup de personnes ! Il y a plein de témoignages ici si tu veux :

forum.aufeminin.com/forum/psycho1/__f48779_psycho1-Ok-j-ai-un-qi-de-142-j-en-fait-quoi.html

Tu verras que comme Jean-Mickey, ce sont des personnes HQI et THQI, il y en a beaucoup plus qu'on le pense et qui sont incomprises !! Tout le monde a le droit d'être des incompétents de la vie, c'est bien vrai !

Jean-Mickey THQI
Jean-Mickey THQI
Jean-Mickey THQI

Messages : 18
Date d'inscription : 17/08/2013
Localisation : DANS TON CUL LOL

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Thaïti Bob le Jeu 7 Nov 2013 - 0:36

en plus des 2 biais cognitifs laaargement déjà décrits ici (effet Barnum, et généralisation biaisée par échantillon non représentatif), il me semble qu'il y a un autre effet qui entre en jeu dans le mécanisme du doute :

Avec toutes ces descriptions parfois très précises, on a tendance à finir par croire que pour être effectivement un doué, il faudrait se reconnaître dans chacune des anecdotes relatées.

Alors que non, chaque parcours est unique, donc la traduction dans la vie, des nombreux pans décrits de personnalité diffère.
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par procrastinator le Jeu 7 Nov 2013 - 8:59

Thaïti Bob a écrit:en plus des 2 biais cognitifs laaargement déjà décrits ici (effet Barnum, et généralisation biaisée par échantillon non représentatif), il me semble qu'il y a un autre effet qui entre en jeu dans le mécanisme du doute :

Avec toutes ces descriptions parfois très précises, on a tendance à finir par croire que pour être effectivement un doué, il faudrait se reconnaître dans chacune des anecdotes relatées.

Alors que non, chaque parcours est unique, donc la traduction dans la vie, des nombreux pans décrits de personnalité diffère.
Tout juste, d'où mon post L'effet Munrab.
procrastinator
procrastinator

Messages : 304
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 55
Localisation : A côté de la vie

http://schgnorpfs.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Thaïti Bob le Jeu 7 Nov 2013 - 11:03

ah ouai ok, j'avais vu passer ce fil, mais pas tout capté (à la relecture ça y est) : ta psy t'as pronostiqué doué, tu ne t'es pas reconnu dans assez de descriptions, et le WAIS affiche une douance finalement. Dur de faire le rapprochement du verlan Munrab et barnum aussi ! ^^

C'est comme pour la beauté d'une personne : il y a un sacré paquet de critères parfois assez précis, il est possible de construire LE prototype de la personne belle. Cependantà y regarder de plus près, ce prototype n'est pas forcément une personne belle, et encore moins une personne qui existe.

(par mixage sous algorithme de photo des plus belles stars, on obtient la "moyenne" de toutes ces belles stars, qui donne plutôt une personne plate et sans intérêt). Il a été fait la même chose pour trouver le visage moyen de toutes les personnes de certains pays (à quoi ressemble le russe moyen, le mexicain moyen etc).
L'effet Barnum ? - Page 1 C67c14493dd5cfebc5bfb7d5da1173cc4b4491cb006b6
L'effet Barnum ? - Page 1 Averagefaces
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par bepo le Jeu 7 Nov 2013 - 13:07

-


Dernière édition par bepo le Lun 27 Avr 2015 - 15:47, édité 1 fois

bepo

Messages : 2569
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Gèr-homme le Dim 16 Nov 2014 - 3:31

Pour faire suite à un message d'un autre topic , http://www.zebrascrossing.net/t17056-l-excuse-zebre-bien-vu , mais ma réponse semblant plus adaptée ici :


Raph a écrit:
Ola la Very Happy C'est tellement vrai ce qu'il écrit. Le bouquin de JFS c'est comme l'horoscope n'importe qui se reconnaitra en le lisant et ce n'est pas mes derniers échanges avec des pseudos HQI qui vont lui donner tort.

C'est tellement facile de se croire surdoué... plus facile que de se savoir simplement dépressif.

Alors je m'exprime brut de décoffrage mais le terme "zèbre" est un terme poubelle où se retrouve tout le monde dont beaucoup de dépressifs, mélancoliques et autres pseudos artistes ratés qui confondent les symptômes et la cause : J'ai une grippe, les HQI ont parfois la grippe alors je suis HQI ... CQFD.

....

Alors je n'ai pas lu le livre , mais pour avoir lu différents articles , et ensuite survolé plusieurs forums sur le sujet , je suis de cet avis .

Je suis de cet avis car j'ai pu le constater sur certaines personnes qui me semblaient se positionner assez rapidement sur le sujet , mais aussi car moi-même je suis en recherche , comme il se dit , et que je me pose souvent la question de savoir si je n'ai pas trouvé la solution magique...
...à ma co....ie    Very Happy

J'ai eu une scolarité catastrophique par exemple , et j'en paie les conséquences aujourd'hui , mais j'en suis sur , c'est parce que je suis surdoué...

Alors bien sur je me pose la question , et ce n'est pas d'hier , même sans avoir lu les articles , sinon je ne serais pas là , mais ce n'est pas parce que je le pense...que je le suis...

Et là je m'adresse à ceux qui sont comme moi , les nouveaux venus "qui croient que" :

Le but de "chercher" est d'avancer , de trouver des solutions à ses problèmes passés et présents , et de se coller une étiquette valorisante pour l'égo c'est bien , mais si l'on n'est pas concerné , à part se prendre pour un autre pendant quelques temps pour se faire plaisir , on ne gagnera pas grand chose .
On ne gagnera pas grand chose car l'on va se reposer sur ça , ou chercher les solutions en rapport avec ça , et un jour ou l'autre ça risque de nous retomber en travers de la figure , et il faudra bien admettre ce jour-là que d'autres réponses sont possibles , même si moins glorieuses et moins valorisantes .
Mais entre-temps on aura perdu des années , et tout sera plus dur à remettre en place .

Bref , Raph a bien raison de soulever ce problème , même si ça ne nous caresse pas dans le sens du poil , nous , les chercheurs , les croyants , ou autres persuadés de la douance  .
Et l'on ne peut pas se cacher non plus derrière la prétendue arrogance de ce dernier , car à part le fait que ce soit direct , il n'y a pas eu de manque de respect , juste un avis qu'il a le droit d'exprimer , même si ça fait pas gentil .
Ne soyons pas de mauvaise foi .

Par contre , à noter tout de même , un surdoué peut également chercher l'excuse de l'être afin de se reposer sur ses lauriers , malgré ses défauts ou pathologies , ce qui n'est pas non plus forcément signe d'intelligence...

Gèr-homme

Messages : 10
Date d'inscription : 09/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Thaïti Bob le Dim 16 Nov 2014 - 12:48

...sauf que pas toutes les personnes se reconnaissent dans cette fameuse lecture de Siau Facchin. Il y en a pour qui ça glisse par dessus sans rien titiller. Ça n'est pas ça l'effet Barnum. L'effet Barnum, c'est censé être efficace pour n'importe qui. non ?
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? - Page 1 Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Sam 22 Nov 2014 - 18:45

Voila je lance un ptit débat, pensez-vous qu'on puisse être "victime" de l'effet Barnum à la lecture de "Trop intelligent pour être heureux?", dans quelles proportions, et à quelles conditions ?
Le lecteur aura tellement envie de se reconnaitre dans le livre, qu'il va peut-etre retenir que ce qui l'arrange, ou encore certains propos présents dans le livre peuvent cibler des comportements de l'intelligence assez universels pour être appropriés par beaucoup de personnes ?

Je suis d'accord avec Thaïti Bob, il y en a pour qui c'est totalement l'inverse ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum