L'effet Barnum ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty L'effet Barnum ?

Message par julien. le Lun 15 Nov 2010 - 2:55

Wikipédia : L'effet Barnum désigne un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même..

Voila je lance un ptit débat, pensez-vous qu'on puisse être "victime" de l'effet Barnum à la lecture de "Trop intelligent pour être heureux?", dans quelles proportions, et à quelles conditions ?

Le lecteur aura tellement envie de se reconnaitre dans le livre, qu'il va peut-etre retenir que ce qui l'arrange, ou encore certains propos présents dans le livre peuvent cibler des comportements de l'intelligence assez universels pour être appropriés par beaucoup de personnes ?
Je ne remet en aucun cas en cause le livre de JSF, mais je me demandais si on pouvait se tromper, même en ayant eu l'intime conviction de se reconnaitre dans le livre...


julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par ciao le Lun 15 Nov 2010 - 7:15

..


Dernière édition par particule le Dim 3 Avr 2011 - 12:32, édité 1 fois

ciao

Messages : 270
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Lun 15 Nov 2010 - 8:01

Oui évidemment, c'est un biais indéniable. Quant à savoir dans quelle proportion.... Plusieurs personnes en ont parlé. C'est aussi lié au sentiment d'imposture.
D'ailleurs, plusieurs personnes ici s'étant reconnues dans ce bouquin sont allées consulter un spécialiste et... le test ne montrait pas de douance.
Prudence donc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Lun 15 Nov 2010 - 8:10

Mais la majorité, apparemment, de ceux qui se sont fait tester ont vu la présomption confirmée.
L'explication est en partie dans la définition même de l'effet Barnum : une vague définition. Or le bouquin de JSF décrit quelque chose qui n'est pas vague à ce point, à condition de le prendre dans son ensemble et pas de retenir seulement quelques points "qui nous arrangent".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par julien. le Lun 15 Nov 2010 - 8:46

oui, il faut donc se reconnaitre dans la totalite des specificites et facettes de la personnalite decrites dans le livre.. ou quasiment, sous peine de faire fausse route...

Sinon j'ai un peu cherche si un sujet avait ete cree, j'en ai pas trouve.

julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par prjevalski le Lun 15 Nov 2010 - 9:49

Merci Julien pour me permettre de nomer ce que je commence à ressentir, aidé en celà par mon entourage (dont probablement mon thérapeute), alors que ZC me faisait parfois l'effet inverse (l'impression de retouver des alter ego est souvent troublante).

Le choc induit par la lecture de TIPEH, confirmé par le WISC de mon fils et mon WAIS a été tel que j'ai mis un peu de temps à réaliser que cette introspection ne m'avait pas "transformé en zèbre" (cette mutation induisant de m'attribuer l'ensemble des caractéristiques décrites par JSF), mais qu'elle avais simplement changé le regard que je porte sur mézigue (et c'est déjà énorme).

J'ai l'impression qu'il faut un peu de temps pour intégrer tout çà, sortir de cette espèce de dépression, avec cette impression perverse que tous les choix fait jusqu'à présent étaient mauvais. Bref se reconstruire une image et une estime de soi appaisée.
prjevalski
prjevalski

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 48
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Lun 15 Nov 2010 - 10:10

On peut aussi se retrouver partiellement dans TIPEH et être surdoué quand même.
Par exemple, difficile de se retrouver dans tout ce qui traite de l'échec scolaire quand on n'a pas été en échec.
Et y en a d'autres.
TIPEH est un livre de vulgarisation, je pense qu'il est suffisamment précis pour qu'on ne puisse pas parler d'effet barnum ( au contraire d'autres descriptions de surdoués que j'ai pu lire sur d'autres sites).
Par contre, on peut s'y retrouver sans être surdoué, l'expérience le prouve.
Notamment quand on est hypersensible, un peu ne marge et qu'on a bcp investi l'intellect.
Cela dit, c'est quand même assez rare et je dirais que ceux qui doutent le plus sont pas forcément ceux qui ont le plus de raisons de douter.
Syndrome de l'imposteur quand tu nous tiens.....

Bref, c'est un livre de vulgarisation, à prendre comme tel. Il peut ouvrir des pistes, permettre d'aller plus loin, mais faire de l'autodiagnostic à partir de sa lecture est à mon avis largement insuffisant.
Chacun fait ce qu'il veut, mais si on veut une vraie réponse, on va voir un psy et on se confronte au regard d'un professionnel.
Je préciserai aussi qu'il y a eu des expériences de personnes dont la psy a complètement retourné sa veste après passage du test, lui affirmant qu'elle était "zèbre" avant le passage, lui disant que c'était inutile. La personne a voulu le passer, n'a pas eu le score escompté, et la psy lui a dit que non, elle ne l'était pas.

donc pour répondre à ta question:
pensez-vous qu'on puisse être "victime" de l'effet Barnum à la lecture de "Trop intelligent pour être heureux?", dans quelles proportions, et à quelles conditions ?
oui, on peut, à mon avis les proportions sont faibles mais non négligeables.
Ca dépend aussi pas mal de l'honnêteté intellectuelle du lecteur.

Le lecteur aura tellement envie de se reconnaitre dans le livre, qu'il va peut-etre retenir que ce qui l'arrange, ou encore certains propos présents dans le livre peuvent cibler des comportements de l'intelligence assez universels pour être appropriés par beaucoup de personnes ?
Faire ça, c'est de la malhonnêteté intellectuelle.
Ne pas se reconnaître entièrement dans ce livre ne signifie pas qu'on n'est pas surdoué.

Bref, si tu t'es reconnu dans ce livre, tu as surement avancé dans la connaissance de toi.
Il ne te reste plus qu'à franchir les étapes suivantes si tu veux vraiment en savoir plus... Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par julien. le Lun 15 Nov 2010 - 12:40

Merci vega, je pense que tu as plus ou moins cerne la question..

Je vais lire le livre maintenant que je sais comment l'aborder, ca fait plusieurs jours que je me posais la question, et mis en suspens la lecture.
Il est prevu que je passe le test courant decembre, j'aurai donc confirmation, mais je voulais quand meme savoir avant de le lire...

Merci pour vos reponses

julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Lun 15 Nov 2010 - 13:04

Bref, c'est un livre de vulgarisation, à prendre comme tel. Il peut ouvrir des pistes, permettre d'aller plus loin, mais faire de l'autodiagnostic à partir de sa lecture est à mon avis largement insuffisant.
Chacun fait ce qu'il veut, mais si on veut une vraie réponse, on va voir un psy et on se confronte au regard d'un professionnel.

C'est d'ailleurs ce que l'auteure répète à de multiples reprises dans le livre. Je trouve que ce terme "d'effet Barnum" a un effet pervers, il se présente un peu comme une espèce de syndrome auquel on ne pourrait pas échapper. Comme le dit vega dans le cas de TIPEH, c'est aussi une question d'honnêteté intellectuelle. Il existe des descriptifs qui sont volontairement vagues, conçus pour que tout un chacun s'y reconnaisse peu ou prou, comme par exemple les horoscopes, les interprétations du caractère en fonction du signe astrologique ou du prénom, un bon paquet de "tests de personnalité" à trois sous, etc. Plus la description est précise parce que l'auteur est dans une démarche honnête - brosser véritablement le tableau d'une catégorie distincte - plus l'effet Barnum exige un tamis à très très gros trous, qui va évacuer une part considérable de la description (ce qui ne nous convient pas) pour se convaincre que "oui, je m'y reconnais"... Que diable, nous sommes capables d'avoir un peu de lucidité et de nous rendre compte de ce que nous sommes en train de faire !
C'est sûr, et c'est l'éternel problème, que se reconnaître surdoué est plus gratifiant que se reconnaître schizophrène ou borderline ! mais bon...

Cela dit, c'est quand même assez rare et je dirais que ceux qui doutent le plus sont pas forcément ceux qui ont le plus de raisons de douter.
Syndrome de l'imposteur quand tu nous tiens.....

Entièrement d'accord...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par synapse le Jeu 18 Nov 2010 - 11:02

Pas de risque avec la personne qui, après avoir lu et compris l'ensemble des traits de ce portrait dépeint par JSF pour ce type de population, se dit heureux les simples d'esprits !

bounce cheers bounce cheers bounce
synapse
synapse

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par julien. le Jeu 18 Nov 2010 - 13:58

Apres lecture du livre, je vous livre mes impressions.

Ce portrait que decrit JSF, je m'y retrouve en grande partie.
MAIS, je ne pense pas etre hyper-sensible, ce qui semble etre une condition primordiale selon elle. Or, je me reconnais pas quand elle parle de cette sensibilite exacerbee. C'est comme si j'avais mis en place un dispositif pour ne rien ressentir. Du coup je sais meme plus quelle est vraiment ma sensiblite. Tout est fade.
Je n'ai pas non plus ete en echec scolaire, c'etait meme facile d'avoir de bonne notes sans trop travailler.

Cependant, j'ai TOUS les autres ''symptomes'' du zebre. Et j'ai vraiment tenu a rester objectif pendant la lecture.
Du coup, je sais pas trop quoi penser, mais je me dit que la verite est ailleurs, sachant que l'hyper-sensibilite est un grand critere de zebritude.
J'irai quand meme faire le test, pour en etre sur, histoire de mettre de cote cette eventualite...

julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par synapse le Jeu 18 Nov 2010 - 14:16

->Julien
Tu te poses la question à 200 € là!
Aux frontières du réel tu trouveras qui tu es pas d'inquiétudes...

Je n'ai pas non plus ete en echec scolaire, c'etait meme facile d'avoir de bonne notes sans trop travailler.
L'échec scolaire n'est pas un critère prioritaire et pertinent. beaucoup de personnes non descellées ont eu une scolarité dans la normalité ou brillante.

Le bilan te donnera des traits de ta personnalité et des chiffres à un instant "T" selon un "référentiel". A relativiser donc.

Un parallèle pourrait être fait entre la relativité et relativiser : le principe de covariance.
geek
synapse
synapse

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Jeu 18 Nov 2010 - 15:23

Si ça peut te rassurer, Julien, après lecture du livre et du temps sur ce forum, j'ai été passer les tests afin d'écarter totalement la possibilité d'être surdouée. Je me sentais décalée et sensible, certes, mais pas à ce point ni débordée par mes sens, mes émotions etc...( et pas en échec scolaire du tout, au contraire, je me suis tjr bien adaptée aux diverses contraintes et consignes sans trop me fatiguer)
Et au final, le test n'a rien écarté du tout, au contraire.

Ce livre est UNE entrée, tous les surdoués ne lui correspondent pas à 100% mais ils rassemblent pas mal de caractéristiques communes, avec cependant un gros biais à mon avis: il s'agit d'un expérience clinique donc JSF ne voit que ceux qui vont suffisamment mal pour aller voir un psy. Ceux qui sont en échec ou qui arrivent mal à gérer ( ou pas assez bien à leurs yeux).
Donc ne te sens pas fautif si tu as le sentiment "d'aller trop bien" Wink

Bref, passe le test, ça reste quand même plus significatif que la lecture d'un livre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Jeu 18 Nov 2010 - 15:27

+1 avec Vega, je trouve ta démarche saine.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par prjevalski le Jeu 18 Nov 2010 - 15:39

La démarche est légitime mais d'après mon expérience personnelle, je ne suis pas certain qu'il faille en attendre beaucoup de mieux-être à court terme.

Fais attention au double effet kiss kool quand même Wink
prjevalski
prjevalski

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 48
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par julien. le Jeu 18 Nov 2010 - 15:51

Vega : "ne te sens pas fautif si tu as le sentiment d'aller trop bien"
> c'est le sentiment que j'avais tout au long du livre..

je me disais que ca pouvait pas coller avec le zebre...
En tout cas merci pour tes reponses.
Je vais faire le test, peut-être que l'issue sera la meme que la tienne^^
Je viendrai poster lorsque j'aurais la reponse..

Merci Super Marre a bout egalement^^



julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par julien. le Jeu 18 Nov 2010 - 15:56

Prjw...etc : oui j'en suis conscient, je n'attend rien de transcendant, mais je veux savoir c'est tout^^

julien.

Messages : 118
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Jeu 18 Nov 2010 - 15:57

C'est important de savoir.
C'est un élément de la connaissance de soi qui change quand même pas mal la donne. Notamment dans le rapport aux autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par katitchka le Jeu 18 Nov 2010 - 19:10

Je me rappelle que la première fois que j'ai lu le livre, j'ai ressenti l'idée que l'on peut avoir à la lecture d'un horoscope: "oui, mais ce qui est écrit c'est fait pour que tout le monde puisse s'y reconnaître". Après évidemment pas dans 100% des points, mais dans une très grande partie d'entre eux, suffisamment pour qu'on puisse se dire "et oui, c'est tout moi".
En relisant le livre il y a qq mois, je me suis rendue compte que ce n'était peut-être pas si tranché que ça. C'est à dire que peut-être pas tout le monde allait se reconnaître dans le profil décrit.
Donc finalement, je ne peux toujours pas me décider...et en plus comme le dit Plume, même si être surdoué c'est également avoir la possibilité de rencontrer un certain nombre de difficultés, l'association commune "les personnes supérieurement intelligentes" et quand même plus sympa et plus flatteuse que celle de "chtarbe à camisole" qu'on peut donner par exemple aux schizos.
katitchka
katitchka

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 35
Localisation : dans un putain d'appart

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Zebra56 le Jeu 27 Jan 2011 - 23:51

Petite erreur d'interprétation : avais pas vu l'acronyme Embarassed et pensais naïvement qu'il s'agissait d'un autre bouquin (y a quand même autre chose que TIPEH !!!! Suspect Perso, ce n'est pas par ce livre que mes soupçons sont arrivés !


Dernière édition par Zebra56 le Ven 28 Jan 2011 - 0:19, édité 1 fois
Zebra56
Zebra56

Messages : 334
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 44
Localisation : Surtout ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 0:00

nan

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par oscarima le Mer 29 Mai 2013 - 8:17

J'ai lu 2 livres "Adulte surdoués, Cadeau ou fardeau" de Valérie Foussier et "L'adulte surdoué, Apprendre à faire simple quand on est compliqué" de Monique de Kermadec. Je me suis retrouvé dans ces 2 livres. Après l'entretien d'anamnèse avec la psychologue, j'ai passé le test (samedi dernier). Je devrai avoir les résultats jeudi mais là, le doute s'installe. Et si c'était l'effet Barnum ?

oscarima

Messages : 6
Date d'inscription : 04/04/2013
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Arne saknussemm le Mer 29 Mai 2013 - 11:25

Et si il le test te disait que tu n'était pas surdoué, comment savoir que ce n'est pas un faux-positif?

JSF à elle même éxpliqué dans un coins de "trop intelligent pour être heureux" que oui, son livre pouvait laisser place à cet effet "Barnum".

Pour autant elle explique que beaucoup de ceux qui se sont reconnu le sont.

Personnellement, et je pense comme beaucoup je ne m'y retrouve pas partout, mais là ou je m'y suis retrouvé ça me suffit au final par ne plus avoir de doutes avec un peu de recul (car j'ai choisis de laisser passer du temps après avoir lu ce livre, et je ne regrette pas).

D'ailleurs avec le recul je ne me pose franchement plus de question mais il est vrais que juste après avoir lu ce bouquin j'étais assez terrifié par ce sentiment de doute. On m'aurait testé négatif que j'aurais été anéanti :

Le fait enfin, de comprendre et d'appréhender ma personne, de me découvrir (Oui ce sont de bien grand mots mais c'est comme cela que je l'ai ressenti), de piger pourquoi j'avais certains trais de caractères vraiment spécifiques, d'admettre (alors que je me suis toujours refusé à le penser :"Non je dois être comme les autres, au pire je dois être fou et c'est pour cela que je suis ci bizarre") ça m'a vraiment aidé.

Si on me disait : "Bah non, t'es au même rang que les autres, tes idées et ta perception des choses n'est pas meilleure que celle de tout les gens que tu trouve bien plus con que toi, dont tu a pitié et que tu essaye de ne pas mépriser, parce que au contraire, le fait de te croire meilleur te rend d'autant plus con et méprisable!"

En fait je me sens plus zen du fait que je suis au fait que y'a seulement des possibilité que je sois réellement surdoué et ça me suffit.

---

Quoi qu'il en soit je suis particulièrement séduit par ce passage : "L'explication est en partie dans la définition même de l'effet Barnum : une vague définition. Or le bouquin de JSF décrit quelque chose qui n'est pas vague à ce point."

On est d'accord, j'imagine que devant un horoscope (et je n'ai pas dit devant l'astrologie parce que sinon j'ai mon amie Shaushka qui vas me fouetter les fesses) nous sommes tous (ou beaucoup) dans la TI pour "TOTALE INCOMPREHENSION" Rolling Eyes.


A vrais dire à moins que quelqu'un normal trouve le sujet des surdoués particulièrement passionnant, j'imagine que les zèbres, les surdouées seront particulièrement sublimé par ce livre et ce qu'il explique.

Personnellement jamais je me suis trop intéressé sur des livres traitant d'une quelconque psychologie, je ne lis que des fictions ou des biographies "très" interessante de gens qui me captivent.

Je suis presque sur qu'une majorité (notez bien que j'ai pas dit totalité) de non surdoués (qui ne serait pas particulièrement passionné de psycho et sur ces troubles) ne serait au mieux pas intéressés par ce livre ou aurait au pire des réactions encore plus aggressives envers ce bouquin.
Arne saknussemm
Arne saknussemm

Messages : 18
Date d'inscription : 17/12/2012
Localisation : Gonesse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par oscarima le Ven 31 Mai 2013 - 21:13

Les Résultats sont tombés :
QI : 115
QIV : 107
QIP : 117

Et un excellent résultat au PM38 ==> équivaut à 130 si j'ai bien compris.

Donc pas de rayures

oscarima

Messages : 6
Date d'inscription : 04/04/2013
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas

L'effet Barnum ? Empty Re: L'effet Barnum ?

Message par Ainaelin le Sam 1 Juin 2013 - 16:48

Oui et non.
Il y a plusieurs intelligences et le QI n'en mesure qu'une, et encore de façon discutable. J'ai lu qu'aux USA, ils commencent à envisager des tests pour les autres intelligences (pour aller au-delà du QI/QE), mais rien n'est fait encore. Et le temps que ça arrive en France, on aura tous des enfants adultes (même ceux qui, comme moi, n'ont pas encore d'enfants).

Mais mon avis est que ce n'est pas parce que les tests de QI disent que tu n'es pas surdoué(e) que tu ne l'es pas en réalité. Être surdoué, pour moi, c'est répondre à un certain nombre de caractéristiques, avoir une pensée arborescente, être hyperémotif et hypersensible. Je pense que c'est la base. Après, il y a des conséquences, parfois énormes, qui se créent selon le vécu de chacun. Il peut y avoir de l'inhibition intellectuelle et/ou émotionnelle, etc.

Bref, ce second paragraohe n'est que l'expression de mon avis, pas LA Vérité, mais je pense que c'est une réflexion de cette vérité, une facette au moins.

Je te redirige vers ce topic qui pourra peut-être t'aider aussi à y voir plus clair, oscarima.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum