Lorsque l’aube s’est levée le 4 juin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lorsque l’aube s’est levée le 4 juin...

Message par L✭uphilan le Mer 4 Juin 2014 - 14:29

Lorsque l’aube s’est levée le 4 juin, je me trouvais sur le balcon du Beijing Hotel, devant la place Tiananmen, entouré de militants et de journalistes de Hong Kong, et nous tentions tous désespérément de comprendre ce qui se passait.

La confusion et la peur régnaient. Le sifflement perçant des balles a continué alors que les manifestants prenaient la fuite, tout près de l’hôtel.

La loi martiale étant en vigueur, il était difficile de quitter Pékin et de rentrer à Hong Kong. Des milliers de soldats avaient pris position dans la ville, érigeant des postes de contrôle à toutes les principales intersections.

Une fois encore, ce sont des gens courageux qui, bravant tous les dangers, nous ont aidés.

« Nous voulons que vous quittiez la Chine en vie, pour raconter au monde ce qui s’est passé. Nous allons poursuivre notre combat ici, mais nous ne pourrons pas le raconter ni l’exposer aux yeux du monde. Vous devez le faire pour nous et je suis prêt à risquer ma vie pour ça. » Je me souviens très précisément de ces paroles de notre chauffeur, je n’oublierai jamais ni ses larmes ni son regard.

Certains jours, il m’est pénible de penser que 25 années se sont écoulées depuis ces nuits à Pékin et que la situation en ce qui concerne les droits humains dans mon pays n’a quasiment pas changé.

Il est interdit aux habitants de la Chine continentale d’évoquer les événements de cette époque. De nombreux étudiants, qui ont l’âge que j’avais durant la répression, ne savent sans doute même pas ce qui s’est produit, et n’imaginent pas la violence qui s’est déchaînée dans les rues qu’ils parcourent aujourd’hui.

En tant que témoin de la répression brutale de Tiananmen, on me demande souvent ce que ces événements m’ont appris. Il n’y a qu’une seule réponse : nous devons poursuivre sans relâche notre lutte pour la justice et la liberté – on ne doit pas laisser les autorités rayer les événements de Tiananmen des pages de l’histoire.
Par Trini Leung, directeur pour l’Asie de l’Est à Amnesty International.
Témoignage intégral ici : http://www.amnesty.be/doc/s-informer/actualites-2/article/ce-que-tiananmen-m-a-appris


Pour signer la pétition d'Amnesty International à l'attention du président Xi Jinping et demander la libération des militants arrêtés à l'approche du 25ème anniversaire du massacre de la place Tian'anmen, c'est juste là et ça prend moins d'une minute : Clic !

L✭uphilan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 581
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : [J'habite un éclat de rire... Lunatique et vagabond]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l’aube s’est levée le 4 juin...

Message par L✭uphilan le Jeu 5 Juin 2014 - 20:11

5 juin 2014. Il y a 25 ans, un homme se tenait seul, debout devant une colonne de chars.



Visuel © Reporters sans frontières.

Je vous relaye ici une deuxième pétition, celle émise par Reporters sans frontières, demandant au président Xi Jinping et aux autorités chinoises de respecter les articles de leur propre constitution qui prévoient la liberté de parole, de presse, de réunion, d'association, de défilé et de manifestation, et le droit de critiquer des officiels du Parti ou de révéler leurs méfaits sans que soient supprimées ces informations : clic !

Pour davantage d'infos, voir le site de Reporters sans frontières : ici et là

L✭uphilan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 581
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : [J'habite un éclat de rire... Lunatique et vagabond]

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum