Je suis sauvage

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Narkyss le Sam 25 Avr 2015 - 23:59

Noph a écrit:http://goo.gl/ZGBKYI pour ceux qui éventuellement se reconnaîtraient dans le trouble schizoïde

Je trouve ça hallucinant de construire des maladies autours de tout les troubles de la créativité.

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2793
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Enfant sauvage le Dim 26 Avr 2015 - 6:53

Noph a écrit:http://goo.gl/ZGBKYI pour ceux qui éventuellement se reconnaîtraient dans le trouble schizoïde

c'est parce que des personnes comme toi ont ce genre de discours que des personnes comme moi préfèrent ne plus s'exprimer.

Enfant sauvage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 158
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Invité le Dim 26 Avr 2015 - 15:27

Un discours ? Je me contente de linker un contenu. Aucun discours de ma part.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Louna le Dim 26 Avr 2015 - 17:28

Sauvage était aussi l'adjectif qu'on m'attribuait quand j'étais petite. Tous ces trucs de grands me pompaient l'air, j'étais mieux seule avec moi même.
Aujourd'hui c'est pareil.... mon mari me demande parfois de faire un effort et de sortir avec lui chez des amis, pour qu'ils ne pensent pas qu'on est séparés. La société m'ennuie de plus en plus. J'aime être seule. Je ne m'ennuie jamais avec moi, alors qu'en société c'est vraiment pesant.
Tant pis, je fais avec, et mon entourage a fini par s'accommoder de ma solitude. Ils font les trucs sans moi, et voilà. Seulement eux ne trouvent pas ça normal, alors que pour moi c'est une question de survie, quasiment!

Louna
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 77
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 54
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Abonné absent le Dim 26 Avr 2015 - 18:11

Donc les ermites qui se replient du monde pour méditer et prier seraient des schizoïdes ??
En quoi une attitude qui ne dérange personne serait elle pathologique ?

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Helios Il Du Vent le Dim 26 Avr 2015 - 19:10

Non mais calmez vous ^^
Noph n'a absolument rien affirmé et même précisé pour ceux qui se reconnaitraient[/i]
Tout le monde n'a pas la même définition ni vécu du mot sauvage.
Et certains individus devenus grands pourraient simplement être concernés pas le lien en question du fait de certaines blessures et cumuls de blessures ... qui auraient découlés du non respect de leur sensibilité, de leur exclusion ou que sais je encore ? engendré par x événements
Peut être est ce léger décalé par rapport au sujet, mais c'était une "parenthèse".


Le terme sauvage ne s'applique pour moi pas à des personnes qui vivent en retrait loin de tout, et de tous, c'est aussi une attitude de retrait face à certains comportements et situation notamment au niveau social et souvent "sur le vif" Smile
Dans la "sauvagerie" celle dont j'étais qualifiée enfant, il y a le non souhait d'être conventionnel, de se plier à une obligation qui nous semble injuste lorsque l'instinct nous pousse nous dicte à autre chose pour notre bien être.
A cet âge là nous ne sommes pas à le rationaliser. Un enfant émotif aura tendance à être qualifié de sauvage, mais pour lui, il est juste lui voire "timide" ou plus sensible.
Un adulte aura eu l'expérience des codes.
Donc je crois qu'il est important de différencier l'attitude sauvage de l'enfant de l'attitude et choix de l'adulte.
L'attitude sauvage de l'enfant est instinct de préservation, timidité, enfant sensible et impressionnable. L'attitude de retrait de l'adulte peut être poussée par des motifs différents.
Sauvage ce n'est pas être rebel pour moi c'est être naturel à soi même et se laisser avoir le recul dont on a besoin. Plus tard, adulte, vient la capacité de communication pour ne pas systématiquement se mettre en retrait et s'affirmer sainement en tant que soi. S'il y a retrait systématique du fait de souffrance on peut se pencher vers le lien en question, s'interroger. Si les motifs ne trouvent pas leur origine dans la souffrance alors voilà tout est bien et parfait et l'aspect créatif et évolutif de la démarche adulte poursuit son cours Smile


NB / C'est parce que tout le monde se rentre dans le lard sur le forum plutôt que de discuter sans le prendre pour soi que j'avais arrêté de venir y discuter ...
le virtuel n'aide pas niveau de communication, les susceptibilités et projections de chacun non plus, voilà pourquoi cela demande d'être particulièrement attentif, ouvert et bienveillant
bref c'est délicat, si on notait le nombre de conflits qui éclatent ici par incompréhension, et imbroglio cela serait exponentiel Smile

Helios Il Du Vent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 19/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Narkyss le Dim 26 Avr 2015 - 19:22

Helios Il Du Vent a écrit:S'il y a retrait systématique du fait de souffrance on peut se pencher vers le lien en question, s'interroger. Si les motifs ne trouvent pas leur origine dans la souffrance alors voilà tout est bien et parfait et l'aspect créatif et évolutif de la démarche adulte poursuit son cours Smile


Peut être qu'il n'y a pas noté cette différence dans l'article.

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2793
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Helios Il Du Vent le Dim 26 Avr 2015 - 20:20

Oui, mais c'est juste un article qui ne traite pas du tout des aléas rencontrés par un enfant sauvage, ça ne traite pas de l'enfant timide mais bien juste de ce que ça traite ...
Ca s'appelle apporter des pierres à l'édifice, après on les accepte ou pas
Ce que je lis derrière l'intervention de Noph c'est: si vous vous sentez fuyant aujourd'hui, regardez ceci

Exit l'amalgame, restons lucides et "distant", pas des instruments qui gobons n'importe quel article ou connaissance pour en faire n'importe quoi sans que ça ait rapport
Ce qui n'a pas été le cas puisque Noph n'a rien avancé du tout et apporté une pierre "neutre" voire stérile ou inutile pour quiconque le jugera en accord avec lui-même. (pas moi)
si vous ne vous sentez pas concerné par cet article eh bien tant mieux, si ça vous atteint alors tant pis ? et questionnez vous
moi perso j'ai pu être concernée et alors ? ça n'empêche pas que je n'ai pas fait l'amalgame avec le fait d'être sauvage étant enfant, et que c'était sain pour moi. je l'ai pris pour un constat intéressant des souffrances et états que j'ai pu expérimenter par le passé et j'en suis sortie !
la confusion nait de la souffrance ...

Helios Il Du Vent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 19/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Narkyss le Dim 26 Avr 2015 - 22:20

Entendons nous bien, j'ai réagi à l'article non à l'auteur de l'article.

Je trouve juste que l'on avance des maladies pour tout ce qui n'est pas "conforme", pouvant introduire de la culpabilité au "solitaire" et pouvant induire l'idée que tout personnalité rêveuse et solitaire etc...est un presque ou carrément un schizoïde.
Et d'un point de vue plus personnel, oui, ça me fait un peu de soucis pour et la créativité et les créatifs.

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2793
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Koalipette le Ven 1 Mai 2015 - 18:48

Moi aussi, j'étais sauvage...
En centre aéré, je passais des heures en haut des arbres.
Je ne disais pas bonjour à la dame, la politesse me semblait de l'hypocrisie.
Je détestais les repas de famille interminables.
Mon univers était ma chambre pleine comme un œuf, cocon protecteur pour mes nuits de lecture, pour des heures de bricolage, pour les nombreuses expérimentations. J'y ai passé toute mon enfance !
Aujourd'hui j'aime les gens, je leur parle mais j'ai toujours l'impression d'être une extraterrestre ! Alors que seule dans la forêt, je sens battre la vie.

Koalipette
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Enfant sauvage le Ven 1 Mai 2015 - 18:55

Koalipette a écrit:Moi aussi, j'étais sauvage...
En centre aéré, je passais des heures en haut des arbres.
Je ne disais pas bonjour à la dame, la politesse me semblait de l'hypocrisie.
Je détestais les repas de famille interminables.
Mon univers était ma chambre pleine comme un œuf, cocon protecteur pour mes nuits de lecture, pour des heures de bricolage, pour les nombreuses expérimentations. J'y ai passé toute mon enfance !
Aujourd'hui j'aime les gens, je leur parle mais j'ai toujours l'impression d'être une extraterrestre ! Alors que seule dans la forêt, je sens battre la vie.

+1 Surprised


Enfant sauvage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 158
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par astrofeel le Ven 31 Juil 2015 - 23:00

Les gens quand il parle de toute et de rien, posent des questions sans attendre la réponse, saluent sans contact du regard font comme les singes : ils s'épouillent, c'est social, ça montre juste qu'ils sont ensemble en interaction, ça évite le silence gênant de ceux qui n'ont rien à se dire, c'est occuper les temps morts.
Depuis que je le sais, j'en joue, je suis le grain de sable, le poil à gratter Smile

astrofeel
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Sapiwette le Lun 10 Aoû 2015 - 10:13

Quand j'étais petite j'étais hyper sociable. Je cherchais toujours à être le centre de l'attention (enfant unique, petite-fille unique, une famille soudée et pleine d'amour) et faisais tout pour plaire. Mais en ce qui concernait les autres enfants, j'étais totalement sauvage. Je passais mon temps entre ma chambre (à lire) et mon jardin (à sauver le monde), et ne prenais pas vraiment le temps de m'occuper des quelques amis que j'avais.

Aujourd'hui j'ai presque 23 ans et je ne compte plus le nombre de fois où ma grand-mère (pleine de bonnes intentions bien sûr) me demande si je ne devrais pas remettre en question mon comportement "sauvage", s'il ne faudrait pas que j'arrête de m'extraire volontairement des groupes qui se forment autour de moi.

Exemple d'actualité : je viens de rentrer de vacances. Dans la maison de famille on était 17, dont 8 enfants. La plus grande a 11 ans, le plus petit 4 ans. Tous ces enfants m'adorent, qu'il s'agisse de mes frères et soeurs ou de mes cousin(e)s, et tous me sollicitent beaucoup, que ce soit pour faire des châteaux de sable sur la plage, jouer au playmobil dans la maison ou faire une partie de foot dans le jardin. Et, en même temps, les adultes - qui ont toujours considéré comme "évident" que je m'occupe des petits - me demandent aussi de participer aux tâches de la maison (cuisine, nettoyage, débarrassage...).

Je sais bien, hein, que c'est important d'être bien intégré à sa famille, de donner un coup de main. Et je les aime tous beaucoup, là-dessus il n'y a pas de doutes. Pendant des années j'ai fait tout ça sans trop me poser de question parce que en tant qu'ado je devais obéissance aux adultes et que ça s'arrêtait là. Mais maintenant que je suis adulte, j'ai de plus en plus de mal à me mêler aux autres, même dans ma famille alors que franchement on est une chouette famille, et je me rends compte que je suis globalement bien plus à l'aise en restant dans mon coin qu'en aidant. Ce n'est pas de la fainéantise : dès qu'on m'appelle je viens aider, mais je préfère rester en dehors de toute l'agitation qui m'épuise mentalement.

Bon, c'est l'exemple le plus récent mais en général dans mes relations en dehors de la famille je suis assez sauvage aussi. Je suis tellement dans ma bulle que c'est difficile d'avoir un contact "normal" avec les autres, qui me voient souvent comme distante, froide, peu commode, et en même temps très excentrique. C'est compliqué tout ça ^^

Sapiwette
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 365
Date d'inscription : 08/08/2015
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sauvage

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum