Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Jeu 15 Mai 2014 - 23:13


Un rapport possible entre la prématurité et la douance (et les « pathologies » liées)?

Nous avions déjà exprimé le lien qui pouvait exister (conditionnel) entre la douance et les traumatismes cérébraux (notamment en ce qui concerne le « syndrome savant »), et aussi l’éventualité, pour les zèbres nés à l’aide de forseps, et d’une explication (plausible ?) à certaines de leurs souffrances. Et là, (en faisant le grand nettoyage dans mon ordi), je viens de retrouver quelques articles sur l’impact de la prématurité et ses conséquences sur le cerveau des bébés et le développement de ces enfants nés avant terme.

Prémas célèbres: "bebeprema" a écrit:En observant un bébé prématuré, si petit, si fragile, dans une couveuse, il est parfois difficile de croire qu’il pourra devenir un enfant puis un adulte comme les autres… voire même un génie, un homme d’état ou un artiste mondialement reconnu !
Pourtant, on trouve de grands noms dans la famille des prématurés :

Pablo Picasso (1881 - 1973), peintre, dessinateur et sculpteur espagnol
Thomas Hardy (1840 - 1928), poète et écrivain britannique
Franklin Roosevelt (1882 - 1945), 32e président des États-Unis
John Keats (1795 - 1821), poète romantique anglais
Mark Twain
 (1835 - 1910), écrivain, essayiste et humoriste américain
Napoléon Bonaparte (1769 - 1821), empereur français
Renoir (1841 - 1919), peintre français
Sir Winston Churchill (1874 - 1965), premier ministre britannique
Johann Goethe (1749 - 1832), poète, théoricien de l'art et homme d'État allemand
Stevie Wonder (1950 - ), auteur-compositeur-interprète afro-américain
D.H. Lawrence (1885 - 1930), écrivain britannique
Thomas Hobbes (1588 - 1679), 
philosophe anglais
Victor Hugo (1802 - 1885), poète, dramaturge et prosateur romantique français
Voltaire (1694 - 1778), écrivain et philosophe
Jean-Jacques Rousseau (1712 - 1778), philosophe et écrivain de langue française
Anna Pavlova (1881 - 1931), ballerine russe
Carol and Mark Thatcher (1953 - ), enfants de Margaret Thatcher
Isaac Newton (1642 - 1727), mathématicien, physicien et alchimiste anglais
Charles Darwin (1809 - 1882), naturaliste anglais
Albert Einstein (1879 - 1955), physicien theoricien allemand
Henri IV (1553 - 1610), roi de France

http://www.bebeprema.fr/accueil/la-prematurite/les-premas-celebres.aspx

Bien sûr, ça demande à être vérifié mais il y a aussi ces témoignages de parents concernés, sur Doctissimo :
Alexia, "Docti" a écrit:Je découvre avec étonnement que nous sommes au moins 5 parents d'un enfant né prématurément et aujourd'hui précoce...

http://forum.doctissimo.fr/famille/enfants-precoces-surdoues/premature-precoce-sujet_51_1.htm

« Étonnant » ??? Y’a-t-il une explication ? Se peut-il que le bébé qui souffre (apparemment) de lésions, dans certaines zones du cerveau, développe (à un moment où les connexions continuent de se mettre en place et où son cerveau qui n’avait pas pu achever sa formation in utéro, développe plus d’autres zones ou connexions ? (Et encore cette sorte de compensation … Certaines parties du cerveau, lésées, pourraient être « compensées » par d’autres, SUR développées. Un peu comme le processus admis qui fait qu’un aveugle, par exemple, aura le sens du toucher (ou de l’ouïe, ou autre sens), plus développé que la moyenne.

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Jeu 15 Mai 2014 - 23:30


Article plus "scientifique":
ce « Mémoire en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat de Psychomotricien » (de Camille Berteloite (Juin 2009)).

Quelques passages: (ce mémoire comporte 60 pages).

Page 5 a écrit:Dans la première partie de ce mémoire, je me suis intéressée à la prématurité en général : ses causes et ses conséquences, au développement cérébral et en particulier à l’immaturité cérébrale du grand prématuré et enfin aux séquelles à long terme de la grande prématurité.

II- Immaturité cérébrale du grand prématuré

La naissance prématurée perturbe et interrompt le développement de nombreux
organes dont le cerveau. Cela représente des agressions pour le cerveau immature qui sont responsables de troubles neuro-développementaux. Le dernier semestre de gestation est une période essentielle pour le développement cérébral, en effet de nombreux événements majeurs interviennent durant cette période : la prolifération neuronale, la migration neuronale, la myélinisation.
(…)
Les différentes parties de cerveau ont des rythmes de croissance différents : la croissance commence dans l’hippocampe puis elle se poursuit dans l’insula et le lobe pariétal, et enfin dans le frontal et l’occipital. Une naissance prématurée aura des conséquences régionales variables selon le moment de sa survenue.
Les complications peuvent prendre la forme de lésions cérébrales, qui sont à l’origine des complications sensorielles ou motrices mais aussi des atteintes structurales qui, elles, sont à l’origine de complications cognitives, comportementales ou émotionnelles selon la région cérébrale lésée.

D- Les troubles cognitifs

Les grands prématurés sont plus à risque de développer des troubles cognitifs que les enfants nés à terme. Et ces troubles sont d’autant plus importants que la prématurité est grande.
Les différentes études montrent des troubles cognitifs dans 20 à 30% des cas.
Ces troubles évoluent avec le temps et leur diagnostic est difficile avant l’âge de 4 ans environ. Les tests réalisés avant cet âge sont peu prédictifs de l’évolution du développement cognitif ultérieur.

Ce terme regroupe plusieurs sous domaines :
Les praxies
Les gnosies
Le raisonnement
Le langage
La mémoire
Le développement cognitif
La motricité fine
Le schéma corporel…

3) Le niveau intellectuel : le QI

La psychométrie à été développée, à l’origine, pour mesurer les performances intellectuelles ou bien pour l’analyse des composantes de la personnalité. La psychométrie repose sur l’hypothèse que le développement est un processus cumulatif où l’acquisition de connaissances nouvelles, au fur et à mesure de la maturation, marque le progrès de l’intelligence. Ce qui est résumé sous le terme quotient intellectuel (le QI).
Pour l’enfant, jusqu'à 6-7 ans, on calcule le plus souvent le quotient de développement : QD, définissant son âge mental, car les différentes fonctions cérébrales ne sont pas encore complètement matures.
(…)
Les enfants grands prématurés ont des scores plus bas aux tests d’intelligence que ceux nés à terme, même quand les facteurs socio-environnementaux sont pris en compte. Il faut toutefois noter, qu’une grande partie de ces enfants prématurés ont un QI normal c'est-à-dire au dessus de 85.
(...)
L’incidence de l’échec scolaire est de 19 à 55% pour les anciens prématurés. En effet, suivant les différentes sources et études effectuées, les chiffres ne sont pas les mêmes et peuvent être
très variables.
(…) :
On observe chez ces enfants, un certain nombre de troubles du comportement comme l’hyperactivité, les troubles de l’attention, l’impulsivité (que l’on peut regrouper sous le terme
TDA/H), difficulté à gérer les émotions ou au contraire, passivité et timidité excessive, sociabilité…

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 0:19

Le retard mental et les lésions cérébrales plus généralement sont à ma connaissance des complications largement validées, démontrées et connues de la prématurité. Quand j'ai commencé ma médecine on avait chez les 28 semaines 50% de mortalité et 50% de retard mental chez les survivants.

On en parle (un peu) moins parce qu'elles ne se dévoilent souvent qu'à partir des premières acquisitions (notamment la marche et la parole), alors que c'est le tableau respiratoire qui domine le pronostic pendant les premiers jours, semaines voire mois.

Quant à la liste des supposés Z ex-préma, elle n'a pas de valeur, on pourrait bien entendu faire une liste bien plus longue des supposés Z non préma Wink. Si l'on voulait montrer une corrélation quelconque, il faudrait faire une étude prospective Vs témoin, et bonne chance pour la randomisation : groupes socio-culturels, niveau d'éducation des parents, composition de la fratrie, durée de la gestation, tabagisme/alcoolisme maternel, etc... L'établissement d'une corrélation me semble bien difficile à réaliser.

Je n'ai pas trop compris le rapport avec le forceps sinon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 0:33

ⓗⓞⓤⓢⓔ a écrit:
Je n'ai pas trop compris le rapport avec le forceps sinon.

C'est tout simplement parce qu'on en avait parlé ici: http://www.zebrascrossing.net/t5587-zebres-et-naissance

(Et toujours en rapport avec de possibles lésions cérébrales ... Mais les prématurés, c'est encore autre chose, un autre sujet ...)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 0:44

J'ai lu, mais mis à part les "on-dits" déformés du type "j'ai eu ci j'ai eu ça" la plupart du temps discrètement farfelus (les gens adorent connaitre "l'histoire de leur naissance" et ne sont pas super réceptifs à un "bah t'es né à 39 semaines, avec une ventouse et une épisio, comme tout le monde, RAS" Laughing ), je n'ai rien vu de bien sérieux sur ce fil, hormis la remarque très pertinente de Petitagore sur la faute logique, et un post assez complet de quelqu'un qui semble connaitre un peu son sujet Wink

Je ne vois toujours pas le rapport logique supputé entre forceps et douance : les forceps favoriseraient la douance, ou la douance favoriserait les forceps? Si l'un ou l'autre, par quel mécanisme?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 0:46

Je suis né à terme, à la minute près (c'est comme ça chez les élus).
Ces recueils c'est un truc de malingres revanchards.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 0:51

(aparté : Petitagore a fait une remarque très pertinente mais son glissement vers le Burwanda est absurde)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 0:56

Uccen Inu a écrit:Ces recueils c'est un truc de malingres revanchards.

Purée Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 1:04

Pas de mamour en public.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 1:06

Fais pas ta hyène, je t'ai banni y'a trois jours, j'ai droit à un câlin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 1:09

ⓗⓞⓤⓢⓔ a écrit:
Je ne vois toujours pas le rapport logique supputé entre forceps et douance : les forceps favoriseraient la douance, ou la douance favoriserait les forceps? Si l'un ou l'autre, par quel mécanisme?
 
   Hum ... C'est pas exactement ce que je voulais exprimer: en gros: l'utilisation de forceps, (ou tout autre incident in utéro ou à la naissance semblent créer parfois des lésions cérébrales ... OK? Or les lésions seraient responsables de dysfonctionnements en rapport avec la zone touchée (troubles "dys" et autres "pathologies" dont souffrent les zèbres plus que la moyenne des individus). Ce qui m’amène à imaginer (lol! encore mon imagination) que lorsque certaines régions du cerveau sont lésées, il serait possible que d'autres soient plus activées (plus irriguées).
   
   Alors suis-je "zébrée", ou "fêlée"?? That's the question...

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 1:13


T'es revenu de ta pause de 48 heures, chacalinou? Déjà? Le temps passe vite ... Même pas eu le temps de m'en rendre compte...
Re-Bienvenue, alors!

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 1:14

Bah c'est bien ce que j'avais compris dans ton raisonnement.

Les lésions sont liées exclusivement à une hypoxie cérébrale (que ce soit la circulaire du cordon, la dystocie nécessitant forceps/ventouse/césa en urgence) ou un défaut de développement (prématurité, retards de croissance in utero). Le mécanisme est clair, démontré.

Pour une activation hypothétique, non seulement aucune donnée ne semble à ma connaissance commencer à aller dans ce sens, mais surtout j'ai beaucoup de mal à concevoir le mécanisme qui pourrait en être responsable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 1:22

Pieyre a remis le lien du con qui devient génie quand il récolte une bosse.

C'est comme les gosses pour qu'ils assimilent des trucs faut leur taper la tête dans le mur
(la tienne aussi, ça équilibre).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 1:37

ⓗⓞⓤⓢⓔ a écrit:
Les lésions sont liées exclusivement à une hypoxie cérébrale (que ce soit la circulaire du cordon, la dystocie nécessitant forceps/ventouse/césa en urgence) ou un défaut de développement (prématurité, retards de croissance in utero). Le mécanisme est clair, démontré.
   Jusqu'ici, OK! J'arrive à suivre ...
  Mais: si le sang qui apporte l'oxygène au cerveau ne peut plus circuler (bouchon ou autre défaut) dans une certaine région, est-il possible qu'il puisse créer d'autres voies d'irrigation (déviation du flux) vers d'autres zones, qui dés lors seront "sur" alimentées?

Pour une activation hypothétique, non seulement aucune donnée ne semble à ma connaissance commencer à aller dans ce sens, mais surtout j'ai beaucoup de mal à concevoir le mécanisme qui pourrait en être responsable.
     Pourquoi pas un mécanisme dans le genre de celui qui fait qu'un aveugle de naissance semble développer ses autres sens, par exemple ... C'est pas possible?

   Bon, j'n'y connais rien, mais je cherche à comprendre ...
   Si j'dis des âneries, excusez-moi, j'ai la tête dure, parfois...

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 1:51

Uccen Inu a écrit:Pieyre a remis le lien du con qui devient génie quand il récolte une bosse.

C'est comme les gosses pour qu'ils assimilent des trucs faut leur taper la tête dans le mur
(la tienne aussi, ça équilibre).
Oh, toi, c'est un coup de pied au c*l qu'il te faut, pas de coups à la tête ... (Tu m'semble assez bossu de ce côté là.. )  Laughing 
Spoiler:

(Tu sais qu'il y en a qui réclament ta mort, chacal? J'viens de lire ça ... Savent pas ce qu'ils font ...)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 3:13

Sélène-Nyx a écrit:
ⓗⓞⓤⓢⓔ a écrit:
Les lésions sont liées exclusivement à une hypoxie cérébrale (que ce soit la circulaire du cordon, la dystocie nécessitant forceps/ventouse/césa en urgence) ou un défaut de développement (prématurité, retards de croissance in utero). Le mécanisme est clair, démontré.
   Jusqu'ici, OK! J'arrive à suivre ...
  Mais: si le sang qui apporte l'oxygène au cerveau ne peut plus circuler (bouchon ou autre défaut) dans une certaine région, est-il possible qu'il puisse créer d'autres voies d'irrigation (déviation du flux) vers d'autres zones, qui dés lors seront "sur" alimentées?
Non, un apport excessif de sang est hautement improbable (la pression artérielle intracérébrale est très précisément contrôlée), quasiment constamment dramatique (hémorragie cérébrale et couic. Les hémorragies cérébrales sont d'ailleurs une complication aiguë courante de la prématurité, les vaisseaux sont fragiles chez le préma), et enfin sans effet connu du type que tu imagines Wink

Pour une activation hypothétique, non seulement aucune donnée ne semble à ma connaissance commencer à aller dans ce sens, mais surtout j'ai beaucoup de mal à concevoir le mécanisme qui pourrait en être responsable.
     Pourquoi pas un mécanisme dans le genre de celui qui fait qu'un aveugle de naissance semble développer ses autres sens, par exemple ... C'est pas possible?
Ce à quoi tu fais référence, c'est la plasticité cérébrale, c'est un truc qui se met en place sur des années, et c'est parce que ces zones sont surstimulées pendant des années : l'aveugle ne voyant pas passe son temps à sentir, écouter, toucher etc... C'est la stimulation qui provoque le développement. Un voyant peut tout à fait développer les mêmes capacités, si il s'entraine. Mais pour ce faire il faudrait motiver un bébé à consacrer autant d'attention aux autres sens alors que la vue est disponible.

Un bébé deviendra brillant si on le stimule : le fait que des zones de son cerveau aient pu souffrir d'une hypoxie néonatale n'en est pas responsable, c'est son environnement qui le sera (parents principalement).

   Bon, j'n'y connais rien, mais je cherche à comprendre ...
   Si j'dis des âneries, excusez-moi, j'ai la tête dure, parfois...
Aucun soucis. Personne ne détient la vérité absolue, dans ce domaine plus que dans d'autres Wink Mais pour le coup ce que tu imagines relève de la science fiction à ma connaissance (même si c'est ultra cool).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 13:07

Very Happy  OK, merci House! (J'me coucherai un peu moins c** et je vais affiner un peu plus mes recherches dorénavant ...)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 13:12

Non mais ce sont des questions intéressantes, et on est loin de tout savoir sur la question donc il est toujours intéressant de faire preuve d'imagination Wink

Là où tu as raison en revanche, c'est que les zones non lésées, si l'enfant survit, peuvent prendre en charge des fonctions qui normalement ne leur auraient pas été dévolues, si les zones qui auraient dû les assumer sont lésées. Dans une certaine mesure, et de façon totalement imprévisible.

Le plus dingo que j'aie pu voir, c'est une femme née avec un seul hémisphère cérébral, qui fonctionnait quasiment normalement. Pas de retard mental, un déficit sensitivo moteur de l'autre hémi-corps tout de même, et une déformation du crâne et de la face, mais elle parlait, pensait etc... Le scan crâne était dingo!

Donc report de fonctions d'une zone à l'autre, oui, mais "surdéveloppement", pas à ma connaissance et je ne vois pas par quel mécanisme Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Yet Another Crazy Koala le Ven 16 Mai 2014 - 13:28

Je suis né par forceps, j'ai eu le droit à quelques traces sur le crâne pendant quelques jours, mais pas de conséquence pathologique ou lésions particulières.

Yet Another Crazy Koala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 696
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 13:35

Les forceps en soit ne causent normalement pas de lésions cérébrales, à moins d'y aller comme un boucher, c'est en revanche le contexte de leur utilisation (hypoxie) qui explique à mon sens les séquelles neuro.

Mais de nos jours on utilise quasi plus les forceps, on a recours aux ventouses (les kiwis)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Yet Another Crazy Koala le Ven 16 Mai 2014 - 13:42

House a écrit:c'est en revanche le contexte de leur utilisation (hypoxie)

Peut être que ça n'a aucun rapport, j'ai été dyspraxique jusqu'à mon adolescence, et j'ai eu des troubles de la coordination et la motricité.

Ceux-ci se seraient résorbés après la pose de mon appareil dentaire.
Je ne vois pas trop le lien cependant ...

Yet Another Crazy Koala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 696
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 13:45

Oui, "surdéveloppement", j'voyais pas trop  non plus, mais, en fait, je voulais parler plutôt de plasticité cérébrale, le problème étant que je n'ai pas encore bien compris en quoi consiste exactement cette plasticité cérébrale (et je suis très chiante, quand je n'ai pas vraiment assimiler un truc), c'est assez nouveau pour moi, et je manque cruellement de vocabulaire scientifique (j'ai pas les bases ...), donc, j'ai un peu de mal à m'exprimer clairement sur ce sujet, qui pourtant m'intéresse énormément: les conséquences des lésions cérébrales, (les causes, aussi).
    Merci d'avoir éclairer un peu ma lanterne.  Smile

  Perso, je suis née à l'aide de forceps, et on m'a souvent posé la question si, justement,  j'étais née sous forceps (dont ma neuro), ce qui m'a toujours intriguée, évidemment. (J'en ai même gardé une marque, à peine visible quand on sait pas, au dessus de la joue gauche, près de la tempe).

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2014 - 14:07

A ma connaissance les forceps peuvent aussi provoquer des étirements de plexus nerveux (au niveau du cou je dirais), mais c'est tellement rare de nos jours, et je ne suis pas neuro ou obstétricien donc mes connaissances sont limitées.

Pour les dyspraxies comme conséquences possibles d'une hypoxie néonatale, c'est tout à fait possible oui, mais on est sur l'argument de fréquence, aucun outil diagnostique ne permet à ma connaissance d'incriminer spécifiquement cet évènement chez un individu donné : c'est juste possible et probable, en l'absence de cause plus probable (trauma cérébral, AVC, etc...) Wink

Pour la plasticité, pour schématiser (encore une fois je ne suis pas neuro, j'explique comme je le comprends) : imagine que ton cerveau est une population. Chaque personne sait faire des choses spécifiques. Certaines savent en faire plusieurs mais personne ne sait tout faire. Certains communiquent avec d'autres et ont leur numéro. Personne n'a le numéro de tout le monde.

A la naissance, quasiment tout le monde a le numéro des autres. Mais si ils ne s'appellent pas au cours des quelques premiers mois ou années, ils l'oublient et ne le retrouveront généralement jamais (donc : stimuler les enfants +++ tous les sens, les faire bouger, toucher, voir, entendre, etc...).

La lésion cérébrale, c'est la disparition pure et simple d'une partie de cette population, et des lignes qui les reliaient aux autres.

Les individus qui restent essaient tant bien que mal d'apprendre à faire ce que ceux qui ont disparu faisaient, d'établir de nouveaux contacts avec des individus dont ils n'ont pas le numéro.

Chez un nouveau né, tout le monde est jeune et stagiaire : ils ont tous les numéros, et tout le monde peut potentiellement quasiment apprendre à tout faire.

Chez un adulte, tout le monde est vieux et proche de la retraite : ils ont perdu les num des autres, sauf ceux qui s'appellent souvent. Et chacun a appris une tâche spécifique et aura du mal à la désapprendre pour en apprendre une autre.

Voilà pourquoi un cerveau de baby est super "plastique", et un cerveau adulte nettement moins. Si un bébé fait un AVC dans le cortex moteur et qu'il survit, il est tout à fait possible qu'il n'en garde aucune séquelle plus tard. Si un adulte de 75 ans fait la même chose, il ne récupèrera très probablement sans doute jamais.

A noter que des travaux récents orientent vers une plasticité cérébrale, bien que diminuée, qui perdure à l'âge adulte, quand on la pensait jusqu'alors réservée aux bébés/enfants en bas âge.

Tu remplaces individu par neurone, téléphone par connexions, et voilu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Sélène-Nyx le Ven 16 Mai 2014 - 23:37

Merci, House, pour cette explication claire. C'est tellement plus facile à visualiser ce qu'il se passe dans notre cerveau, que le jargon médical.  Smile 

(j'vais économiser 21,75 euros. Il ne reste plus que 6 exemplaires de "le cerveau pour les nuls" sur Amazon).  Very Happy 

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prématurité et lésions cérébrales: influences sur le QI?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum