être parent d'un petit Z

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par .............. le Mar 15 Fév 2011 - 15:33

.


Dernière édition par T-REX le Mer 16 Mai 2012 - 17:14, édité 1 fois

..............
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 588
Date d'inscription : 17/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par plumille le Mar 15 Mar 2011 - 12:27

Bonjour,

Je reviens sur ce forum que j'avais découvert en août dernier, et abandonné trop rapidement (trop émotionnant pour moi...). Je reviens principalement parce que j'ai des difficultés avec mon grand (qui me renvoie à mes propres difficultés)...

Déjà, ça fait plaisir de lire ces 4 pages !! J'y ai relevé des pépites qui m'ont fait chaud au coeur !! Zèbre, mère de zèbres, je raaaaaame !! Mais à vous lire je me dis que ce n'est pas forcément parce que je suis nullissime...

Mon souci là tout chaud tout présent : mon fils a intégré la 6ème cette année. il a été "bilancé" en fin de CM1 et on a refusé (tous ensemble, sur avis également de la psy) le saut de classe. Bref, scolarité classique, avec gros ennuie mais gestion de l'angoisse.
Arrivée au collège attendue et enthousiaste car pensait découvrir le monde... et s'apperçoit en fait qu'à part les langues, il ne découvre rien il n'y a que des révisions.
Pb d'adaptations ? Ennuie ?? Refus de son statut de douancé (il ne veut surtout pas être "l'intello") ?? Je ne sais pas ce qui le motive mais il a choisit le mode "rebelle"... Au secours les problèmes de comportement !
Plusieurs prof' le détestent maintenant et là j'arrive avec mes gros sabots de maman essayant d'expliquer que c'est un enfant précoce et que peut être on peut prendre en compte sa différence et son ennuie...
Je me suis fait ramassée par certains, d'autres sont plus à l'écoute...
Et au milieu de tout ça mon fils me serine "j'm'en fout","d'façon j'ai pas d'mandé à vivre","d'façon l'collège c'est pourri, j'pourrais jamais être heureux","j'veux pas qu'on m'aide, moi j'ai rien d'mandé à personne","j'veux juste qu'on m'f...te la paix"...

Vous connaissez ??

Je veux bien de l'aide, siouplait... Embarassed

Plumille

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Taratamtam le Mar 15 Mar 2011 - 13:17

Salut Plumille,
Difficile de te donner un conseil, je ne pense pas m'y prendre mieux que toi... Mon fils le plus âgé a bientôt 8 ans et il est déjà dégoûté de l'école. Au début de l'année, il m'a dit qu'il ne serait plus "premier" de la classe cette année, parce qu'il n'avait pas confiance en sa maîtresse ("qui n'est pas parfaite") !
Il a beaucoup d'exigence concernant l'amitié. On dirait qu'aucun enfant de son âge ne "fait l'affaire". Parallèlement à ça, il a envie de plaire à des gamins qui le rejettent. Et ça le fait souffrir.
Le problème de la motivation est le cœur de la question, je crois. Il faut passer des pactes avec les enfants, trouver une motivation commune. Mais j'avoue que sur le sujet, je tâtonne...

Taratamtam
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Clemelle le Mar 15 Mar 2011 - 13:26

désolée je ne peux non plus t'apporter d'aide les miennes sont + petites...

il fait quoi comme activités extrascolaires ton loustic ?

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par plumille le Mar 15 Mar 2011 - 13:54

Merci Popiou et Clemelle pour vos réponses...

Le mien aussi est "contrasté" dans son rapport avec les autres : à moi il dit qu'il n'a pas d'amis, et ses profs me l'ont tous décrit comme super bien entouré, avec plein d'amis. Mais si je m'en réfère à mon propre comportement, je suis aussi tout à fait capable d'avoir l'air d'avoir plein d'amis et ressentir en fait une grande solitude avec l'impression que ce sont des amis "de façade" et n'avoir aucune illusion sur cette amitié. Et c'est ce que j'ai l'impression d'entendre quand il me dit qu'il n'a pas d'amis.
Maintenant j'ai aussi toujours peur de projeter sur lui mes propres ressentis...
Et ça m'est insupportable quand les profs balayent mon objection ("lui dit ne pas avoir d'amis") d'un radical "il n'est pas obligé d'avoir une aussi haute opinion de l'amitié"... Genre c'est sa faute...

Heureusement il a effectivement des tas d'activités extrascolaires (trop ??), il fait notamment énormément de sports dans lesquels il s'épanouit beaucoup : Viet Vo Dao (sport de combat Vietniamien), Tennis, et Hand Ball... Sa dernière passion : les cartes Magic. Du coup en ce moment, la carotte, c'est l'emmener passer l'après midi dans une boutique qui accueille des joueurs parce qu'en plus bien sûr, toujours d'après lui, personne ne connait ce jeu et ne veut apprendre au collège...

Par contre pour ma part, je n'ai pour l'instant strictement rien trouvé pour le motiver sur le sens même de l'effort et du travail. Ca me frustre énormément de fonctionner au système "carotte/bâton" que je trouve stupide...


Dernière édition par plumille le Mar 15 Mar 2011 - 16:20, édité 1 fois

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Taratamtam le Mar 15 Mar 2011 - 16:13

Je reconnais vraiment ce discours par rapport à l'amitié. C'est pareil, il est invité à des anniversaire, je vois que ses camarades l'interpellent dans la rue. Il y en a même un qui est venu me demander l'autorisation de présenter mon fils à ses parents :b

Effectivement.... Je n'aime pas trop ce système carotte/bâton non plus et lui voit aussi le peu d'intérêt du truc, d'ailleurs. (Je me souviens que déjà ça n'avait pas bcp d'impact sur moi quand j'étais petite. J'étais bonne élève plutôt pour faire plaisir à mes parents....)

Et je suis tellement peu convaincante quand je lui propose des récompenses, qu'on finit par se marrer tous les deux du côté stupide du truc. (ex : "Tu auras 5 petites boîtes de playmobils si tu es premier, 4 si tu es second...
-Et si je suis 6ème ?
-Tu auras un petite brique légo !
Laughing ) Et puis ça marche pas !

Quand il me dit "Mais les notes, c'est pas important!", j'ai peu envie de lui dire le contraire... Alors je lui dis :
"Prends l'école comme un jeu, il faut deviner ce que veut la maîtresse, et tu fais ce qu'il faut. L'intérêt d'avoir des bonnes notes, c'est que les autres élèves et la maîtresse ne te prendront pas pour un nul, comme tu me le dis parfois. Parce que certains pensent qu'être intelligent, c'est seulement avoir de bonnes notes. Tu auras la paix. Et moi quand tu as de mauvaises notes, je n'arrive pas à m'empêcher de m'inquiéter, même si tu as raison, en fait ce n'est pas le plus important."

Ach, c'est pas facile !
Je crois que ce qui compte, c'est d'exprimer aussi ce que tu ressens en tant que parents et de partager des moments de jeux et de conversation avec lui. Ce qui me rassure, c'est qu'il sait qu'il peut me faire confiance et me raconte tous ses soucis (un peu trop, peut être
Wink )

Mais il y a quelque chose que je remarque aussi, c'est qu'il a de temps temps recours à de petits mensonges ("j'ai eu une très bonne note", "j'ai oublié mes affaires d'école"... et ce n'est pas vrai). ça m'agace beaucoup, parce que moi je mets un point d'honneur à lui dire la vérité dans noter relation ! Il m'a dit qu'il me mentait pour que je sois fière de lui... Je lui ai bien sûr répondu qu'il n'avait pas besoin de faire ça pour que je le sois. Bon, ça lui arrive encore de temps en temps !

Taratamtam
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par plumille le Mar 15 Mar 2011 - 16:49

ouh là...
Mon zèbre et le mensonge...
Alors moi j'ai un énoooooorme problème de ce côté là !
Mon fils a toujours été ultra indépendant. On lui a pourtant seriné, son père et moi, "parle nous", "on est là pour t'aider", "on cherchera des solutions ensemble si tu as des soucis"... Depuis tout petit (et je vous jure que ça fait super mal d'entendre ça) la réponse c'est "de toute façon tu n'y pourras rien...".
Et le pire c'est que je suis le plus souvent, au final du raisonnement où il me démonte mes arguements au fur et à mesure, obligée de reconnaître qu'effectivement, je ne peux rien... à part avoir partagé un peu avec lui son souci pour qu'il soit moins lourd. Mais ça pour lui c'est trop dur. Je ne sais pas si c'est dur pour lui d'admettre ses difficultés ou s'il est trop souvent dans le mode "protégeons maman"...
Et du coup, sa solution, depuis tout petit aussi, c'est de travestir la vérité. Pour tout et n'importe quoi, les choses graves comme les bricoles sans intérêt. Pour que ce soit plus joli, plus conforme à ce qu'il voudrait ou pour avoir la paix...
A chaque fois ça donne lieu à des colères homériques de ma part car c'est quelque chose qu'en plus moi, de mon côté, je ne supporte pas !
L'idée de ne pas pouvoir lui faire confiance, c'est comme si on m'arrachait une partie du ventre, ça m'est physiquement douloureux...

Bref...

La psy à l'époque avait identifié un gros manque de maturité à ce niveau là. Peut être que ça s'arrangera en grandissant ?
A chaque fois que je peux (une fois calmée) je lui souligne les effets pervers des mensonges...
Mais honnêtement, au vu des derniers évènements au collège, je constate qu'on n'est toujours énormément dans cette difficulté, ce qui n'aide pas...


plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Maurelle (IRM) le Mar 15 Mar 2011 - 16:58

Mon dernier a 14 ans et détecté HP l'année dernière (en 5ème) car il ne voulait plus aller à l'école. D’ailleurs, ils avaient tout fait pour : en début de 6ème de très bons résultats qui se sont écroulés de trimestres en trimestres jusqu'à ce qu'il refuse d'aller en cours en fin de 1er trim de 5ème.
Aucune collaboration de l'établissement, hormis un changement pour la 5ème au meilleur niveau. Mais refus CATÉGORIQUE de saut de classe malgré la préconisation du psychologue et du pédopsychiatre.
Je l'ai changé pour l'entrée en 4ème vers un établissement habitué (depuis 15 ans) à accueillir des EIP.
Changement très très bénéfique! y compris l'internat qui lui a fait beaucoup de bien.
Nous sommes maintenant à la recherche d'un lycée avec EIP pour la seconde. Cette année est la tournée des portes ouvertes !
Ce serait à refaire, je le changerais beaucoup plus tôt et pour un établissement habitué aux EIP.
Le rapport à l'élève n'est pas du tout le même.
Le sujet a été évoqué, en voici le lien

http://www.zebrascrossing.net/t1692-les-ecoles-pour-precoce-les-nids-douilles-ou-on-est-bien

Maurelle (IRM)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1167
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 102
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par bepo le Mar 15 Mar 2011 - 17:06

Il faut peut être faire attention avec les colères homériques. C'est parfois difficile à éviter mais c'est souvent contre productif.
Je me demande si l'attitude la plus efficace n'est pas de rester serein, d'essayer autant que possible de ne pas substituer sa sensibilité à celle de l'enfant ( sans en devenir froid )
Je crois que l'enfant doit exiger de pouvoir avoir confiance en ses parents. Je ne sais pas dans quelle mesure les parents doivent demander explicitement une vérité absolue. Le tout est que l'enfant soit honnête avec lui même.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Taratamtam le Mar 15 Mar 2011 - 19:19

Chez moi, c'est plus de la déception que de la colère s'agissant des mensonges...
Mais bon, la colère aussi intervient quand ils sont en mode "hyperactivité" et que les nerfs de maman ne sont plus aussi flexibles en fin de journée. La colère, les emportements, ça arrive de temps en temps, ne culpabilisons pas encore là-dessus ! On est humains, nous aussi, et les enfants l'entendent parfaitement. (Par contre, je proscris toute violence verbale ou tout mot blessant.) Je m'autorise tout de même, quand la situation m'y amène, des "Y'en a marre !" tonitruants...

Chaque fois que je sens que j'ai explosé un peu plus que de raison, j'en parle une fois le calme revenu. Et je m'excuse, bien sûr, si nécessaire. (D'ailleurs, cela leur apprend à faire de même quand ils n'ont pas été très cool.) ...Avant de voir éventuellement ensemble comment la situation aurait pu être gérée autrement.
J'ai la sensation que de laisser exploser ses émotions de temps en temps ne peux pas nuire à outrance à nos choix éducatifs. ça fait de nous des êtres imparfaits, certes. Mais nous sommes alors des modèles accessibles et pas des héros de marbre.

Les relations d'amour passent aussi par l'expression des sentiments négatifs, il me semble. Smile

Taratamtam
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par plumille le Mar 15 Mar 2011 - 19:27

Qwerty, j'avoue que je ne comprends pas du tout le message que tu veux faire passer...

qwerty a écrit:
Je crois que l'enfant doit exiger de pouvoir avoir confiance en ses parents.
Que veux tu dire ? il doit "exiger" de pouvoir avoir confiance en ses parents... Voudrais tu dire que c'est nous qui lui refuserions ce droit ? et qu'il ne peut pas nous faire confiance pour une cause qui m'échapperait ?? Je me suis peut être mal exprimé... Je ne pense pas qu'il n'a pas confiance en nous, il a cependant une très grande lucidité sur les limites de chacun. A savoir s'il a des difficultés relationnelles avec les autres, on ne vivra pas à sa place. Idem lorsqu'il a des difficultés pour se sentir heureux, arrêter de penser ou autre, on ne peut rien pour lui. Idem lorsqu'il a un souci avec un enfant qui l'embêterait, il part du principe que c'est à lui de gérer et que ça serait pire s'il passait pour "le fifils à sa môman"...

qwerty a écrit: Je ne sais pas dans quelle mesure les parents doivent demander explicitement une vérité absolue. Le tout est que l'enfant soit honnête avec lui même.
Là je te rejoints...

Quant à la colère... oui je sais, elle est mauvaise conseillère...
Que celui qui ne s'est jamais énervé me jette la première pierre.
Pour le reste, j'ai fait mon deuil d'être la mère idéale, j'en suis même tellement loin... Mes enfants iront certainement chez le psy plus tard (d'ailleurs en fait le grand y va déjà !! Shocked ), mais promis pourtant j'essaye de m'améliorer... enfin d'être moins pire...

cyclops

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par bepo le Mer 16 Mar 2011 - 10:34

Voudrais tu dire que c'est nous qui lui refuserions ce droit ?
Non absolument pas ! Je n'en sais d'ailleurs absolument rien.
Ce que je veux dire c'est que autant le rôle du parent est de protéger l'enfant, l'enfant devant alors avoir confiance, autant je m'interroge sur l'obligation de l'inverse. Je ne sais pas si l'on doit, même si c'est très tentant, exiger d'avoir confiance en l'enfant.

Pour la colère du coup je te rejoint aussi


bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Taratamtam le Mer 16 Mar 2011 - 12:02

Bah, ce n'est pas une exigence au sens autoritaire du terme, plutôt une sorte de pacte que l'on passe avec son enfant... Tout est dans la manière de le faire. Tout cela peut bien sûr être doux et constructif, en évitant le trop plein de pression.

Taratamtam
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par kissenbien le Sam 23 Fév 2013 - 0:58

Ce soir je me questionne sur mon fils...et moi.
Mon petit garçon va avoir 4 ans dans 3 mois pile. C'est un enfant surprenant... depuis tout petit tout petit...je suis presque objective Smile
Lors de la rencontre avec la maîtresse elle nous a fait part de ses qualités sociales, de son bon niveau de connaissances, de sa grande imagination, de sa curiosité...et j'en passe... (j'ai failli pleuré 3 fois, elle l'a vu...)
Je veux pas dire qu'il est Z, ce n'est pas ça que je veux dire...de toutes façons c'est pas possible de le savoir aujourd'hui et est ce que ça aurait un intérêt pour lui? pas sûre...
Mais voilà je me retrouve dans mon fils...et du coup l'inévitable question : as t il comme moi les caractéristiques?
Me retrouvant dans les caractéristiques des Z même si je sais pas si réellement j'en suis (et de toutes façons ca me ferais une belle jambe de le savoir, parce que ça me dirait toujours pas comment je fais avec mes caractéristiques)...et bien je me demande si mon fils va autant galérer/souffrir que moi dans la vie? ou va t il s'adapter voir être heureux ?

Du coup, j'ai un peu tendance à éviter de le stimuler...c'est moche.
J'ai peur que se soit un Z ou qu'il en ait les caractéristiques, et puis qu'il arrive pas à s'adapter. Je reste persuadée qu'il y a plein de gens qui vivent bien ces caractéristiques...
Alors en stimulant pas je me dis que je lui laisse peut être sa façon à lui d'être. Et en même temps, j'ai l'impression de pas faire correctement, j'ai l'impression que je frôle le sabotage...
Je prends des risques à tâtons et je sais pas du tout les conséquences ... (sinon je me poserais pas de questions en même temps). Enfin si je connais les conséquences du sabotage...et je veux pas faire ca. Je pars à l'aveuglette...
Jusqu'où je respecte mon fils dans son individualité en construction? et dans quelle situation je le fais ou le fais pas ou dois je le faire ? n'est il pas trop petit? Quand est ce que je suis trop interventionniste? à quel moment je dois intervenir? de quelle manière je le protège de moi, des autres?

Des fois quand il me regarde j'ai l'impression qu'il sait que je ne sais comment faire...ce que notamment je voudrais éviter...
Je sais que je ne suis pas une mère parfaite, idéale. J'essaie seulement d'être bonne avec lui, de lui donner tout ce que je peux pour qu'il vive bien dans ses baskets mais quand la peur est présente j'ai l'impression que je fais de travers, peut être c'est le cas.
Je suis preneuse d'échanges avec des parents ou pas aussi.

kissenbien
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par mrs doubtfull le Dim 3 Mar 2013 - 15:47

Bonjour Kissherch,
Moi je suis sûre que ce serait bénéfique pour ton fils et pour toi d'être fixée sur la précocité supposée.
Mes enfants ont été testés + et j'ai bien adapté ma façon de voir les choses et d'analyser , comprendre leurs comportements et leurs difficultés . Ils n'ont pas de gros soucis ( pour l'instant!) mais j'essaie justement d'anticiper pour ne pas en créer. La lecture de JSF, Arielle Adda, Terrassier et d'autres m'ont bien aidée à savoir décrypter le mode de pensée/ d'action de mes garçons.
Un exemple: les grosses colères de mon plus jeune. J'ai compris peu à peu que ce ne sont pas toujours de simples caprices, et que je peux les calmer en tenant compte de son fonctionnement hypersensible.
Pour le travail scolaire aussi. Savoir que les enfants précoces ont souvent des difficultés à comprendre les implicites aide grandement dans la lecture des consignes par exemple.
Je sais aussi désormais que mon fils a besoin de comprendre les methodes d'apprentissage, car il ne savait pas ce que "apprendre" signifiait réellement. (Car la facilité , la grande memoire suffisent generalement pour être bon élève jusqu'au college sans efforts...)

Le décalage que ressentent les enfants précoces par rapport aux autres enfants de leur âge peut être mal vécu. Mon aîné a acquis une bien meilleure confiance en lui quand il a compris sa " différence".( ça a pris du temps et 2 séances chez la psy qui l'avait testé pour qu'il l'accepte).

Bref, je ne peux te citer que des effets positifs de la prise de conscience de la précocité de mes enfants.
C'est important qu'ils se sentent reconnus pour ce qu'ils sont réellement, le plus à leur place possible. Cela peut éviter qu'ils passent leur énergie ã développer un faux self.

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par meï le Dim 3 Mar 2013 - 15:57

bonjour
que vous e tant qu'adulte vous vous tatiez pour avoir, etre fixé...bon, c'est pour vous. Rolling Eyes
lais pour vos enfants, pitier, ne les laissez pas en patir! Wink
ils ont une autre vie que la votre, et surtout la "chance" d'etre ds une autre ère, ou de plus en plus (même si ça reste vraiment pas assez) on découvre que la douance est autre chose que les clichés.(petti à patit mais quand même.)
donc, ds ces cas la, prenez RV chez un bon psy (attention, pas pages jaunes!! repitier!....tant d'encart "QI et bilans cognitifs" par des pro qui ne connaissent absolument pas le sujet, et des parents ds le flou apres avior depensé des sommes...bref..) appellez les assos "surdoués" pres de chez vous, renseignez vous, et tenter le bon psy précocité du coin...deja meme totu petti, pour poser vs doutes.ensuite.., si le psy est bon, il vous oriente,( test ou pas avant 6 ans par ex selon l'urgence..) puis vous fais les tests (quand ça peut attendre apres 6 ans le wisc4), vous aide a demeler tout ça un peu..et c'est a vous de prendre le relais, des ouvrages très bien existent mais c'est vous et lui, l'enfant (ou les ) qui agissez, vivez...et on y arrive tjrs, ajuster, integrer ses particularités.... Wink et pouvoir passer a autre chose que des "doutes" qui ne sont absolument pas consructifs.
bon courage.. sunny


meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par dimanche le Dim 12 Mai 2013 - 14:09

elnumaem : j'ai reconnu mon fils dans ta description . Ca m'a rassuré de te lire.

dimanche
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 225
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Exilium le Jeu 27 Juin 2013 - 15:30

Je crois qu'être maman zèbre de petits zèbres, ce n'est pas un mandat facile! Entre nos doutes, nos culpabilités, nos peurs de l'échec, nos "est-ce que j'en fais assez?" ou "est-ce que j'en fais trop?" Déjà on se rend pas la tâche facile... Mais en plus, être maman de zèbre au quotidien, c'est un peu comme vivre la même chose que les autres parents, mais en plus intense tout le temps. Parfois, je regarde les enfants des autres assis tout droit comme de belles images sur des chaises dans une salle d'attente, pendant que les miens escaladent pratiquement les murs comme des spidermans, tout en me questionnant sur le sens de l'univers (et je caricature à peine) et j'ai un moment d'envie pour ces autres parents. Ces parents-là qui peuvent dire: "reste assis" et l'enfant qui effectivement obéi sans autres complications. Pendant que je me tape les négociations, l'impatience, la course de 5 km pour rattraper celui qui a décidé de s'enfuir faire un marathon avec ces petites pattes d'enfant de 4 ans et les questionnements.

kissoufle: lâche prise tout de suite avec la culpabilité. Fais ce que tu peux comme parent et ton enfant vivra des conséquences positives et négatives comme ça aurait été le cas avec une autre approche choisie par un autre parent Razz... Et ne parle pas de sabotage, selon moi, trop stimuler c'est embarqué son enfant dans une course à la performance qui développera à coup sûr de l'anxiété. Tu vois c'est ce que j'ai fait avec ma grande zèbre de 10 ans. J'animais chaque minute de son existence quand elle était bébé et jeune enfant. Aujourd'hui c'est une boule de nerfs qui panique quand les choses ne vont pas comme elle le désire et qu'elle n'est pas stimulée au maximum. Alors que mes autres enfants que j'ai moins couvés sont beaucoup plus "easygoing" et s'en font moins avec la vie. (Ma fille panique parce qu'elle a 95% dans ses examens, elle estime qu'elle aura dû avoir 100% en travaillant davantage, pas vraiment la joie).

Exilium
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 161
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 37
Localisation : Près de Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par mrs doubtfull le Jeu 27 Juin 2013 - 17:18

Je pense au contraire que maman zèbre de zebrillons, c'est sans doute plus facile car on peut anticiper sur des difficultés (ou des facilites) qui rappellent vaguement quelque chose...

On est plus à même de décoder les enfants et de leur apprendre à leur tour à décodervlémonde qui les entoure...

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Exilium le Jeu 27 Juin 2013 - 18:07

mrs doubtfull: sans doute que c'est plus aisé qu'un parent qui n'est pas zèbre et qui accueille un petit zèbre dans sa famille... Mais c'est plus difficile que d'être non-zèbre et d'avoir des enfants non-zèbres Wink c'était surtout ce que je voulais dire!

Exilium
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 161
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 37
Localisation : Près de Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par mrs doubtfull le Jeu 27 Juin 2013 - 21:18

Ah pardon, j'ai lu et répondu très vite... Pas le temps en ce moment de me poser, et là, je monte " coucher" mes zèbres, ouh la la , il est tard!

(En même temps, je connais pas mal de familles à priori non zébrée qui s'en voient beaucoup beaucoup avec leur progéniture :-) ...pour plein d'autres raisons)

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Exilium le Ven 28 Juin 2013 - 2:39

mrs doubtfull: je regardais justement une émission aujourd'hui avec une famille qui devait vivre avec l'handicap de leur enfant! Effectivement, la parentalité est pleine de défi et des enfants zèbres, ce n'est qu'une situation possible parmi bien d'autres!

Exilium
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 161
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 37
Localisation : Près de Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par mrs doubtfull le Ven 28 Juin 2013 - 7:40

Oui Exilium! Je suis bien d'accord!

Je trouve que mes enfants ont de la chance d'avoir ce potentiel, et j'espère qu'ils sauront en faire une part de leur bonheur...
Même si c'est parfois un peu ...compliqué, on est bien loin du handicap.

Et pour nous en tant que parents, je dirais qu'il faut être d'une patience exacerbée ! ( mais bon, tous les jours, ils sont confrontés à des gens qui ne sont pas particulièrement patients ou compréhensifs, alors quand je m'énerve après mes loulous, je me dis que je leur apprends à réagir dans un autre type de situations!!!)

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par chris45 le Ven 28 Juin 2013 - 21:06

chance ? oui et non je suis dans la période post ado avec la mienne et c'est loin d'être facile!
tout ce que que a assimilé en tant que adulte avec ton expérience , il faut la re-transmettre pour éviter les problèmes et on a pas le même vécu ... faut transposer..
c'est hard mais enrichissant a la fois : tu fais un retour sur toi même ... mais faut pas tout transposer le contexte a changé ...

pas facile Crying or Very sad 

chris45
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 50
Localisation : loiret

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par zefloflo le Dim 1 Déc 2013 - 17:06

mrs doubtfull a écrit:Je pense au contraire que maman zèbre de zebrillons, c'est sans doute plus facile car on peut anticiper sur des difficultés (ou des facilites) qui rappellent vaguement quelque chose...

On est plus à même de décoder les enfants et de leur apprendre à leur tour à décodervlémonde qui les entoure...
moui... mais quand t'as pas réussi à t'aider toi même c'est difficile d'aider ton enfant, non?

enfin je dis ça, je ne suis pas dans la situation ;-)

je pense (p-e à tort) que ma fille est zébrée (elle n'a que 14 mois raison pour laquelle je pense que la probabilité que je me trompe est élevée) mais j'ai peur de ne pas pouvoir l'aider comme il faudra... bon une maman non zébrée ce serait p-e encore pire... encore que... ma mère est pas zébrée mais intelligente et m'a franchement super bien aidé!!! raison pour laquelle j'ai "réussi" ma vie

zefloflo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 340
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: être parent d'un petit Z

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum