Les rayures en quelques mots...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Mer 9 Fév 2011 - 18:13

Fata Morgana a écrit:Excellent ! (même si a à voir avec la morale).
Tu as répondu, je réponds: fidélité & timidité.
Les mots râlent.
Il est vrai et je dois le reconnaître que si elles m'accoste, les mots qui sortiront de ma bouche seront ": agahgeyh beuh beuh nouf"
Donc timide. Je vous raconte pas combien !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Mélanie le Mer 9 Fév 2011 - 18:43

Donc, pour revenir au topic (remerciez moi), certains zèbres peuvent aussi se définir comme timides avec un goût douteux pour les femmes à fausses rayures (moi, jalouse? Rolling Eyes )
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 39
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Mer 9 Fév 2011 - 19:19

C'est quoi la femelle du zèbre ? Une zébrette ?

Moi je ne suis pas du tout sûr d'être un zèbre, et au vrai je m'en fous. Mais ce que je sais c'est que ma forme d'intelligence me fait me conduire comme un mioche ! Les gens sont bien gentils, mais les inconséquences, les contradictions et les gros sabots me collent les abeilles. Au bout d'un moment je me dis: " Mais ils ne voient pas qu'ils sont ridicules ?" On a une sorte de communauté avec des gens. On se retrouve ici ou là dans l'année. Mais très vite, même si je les adore, je vois toutes les ficelles, les ambitions, les rapports de séduction, la trame psychique en un mot, qui forme ce brouhaha. Et alors je fais des caprices... Je les aime. Mais je suis à chaque fois déçu...Ça fait partie des symptômes ? en vérité en vérité je vous le dis, les gens sont adorables, mais ils me gavent !!!


Dernière édition par Fata Morgana le Mer 9 Fév 2011 - 19:27, édité 2 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Mélanie le Mer 9 Fév 2011 - 19:21

Oui ou zébresse, ou encore zébrelle.
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 39
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Jeu 10 Fév 2011 - 13:08

A propos du sujet je suis tenté de remplacer "rayures" par "blessures". Est-ce normal ?
Ai-je ma place ici ??? Suspect
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Mélanie le Jeu 10 Fév 2011 - 13:18

Je crois qu'au début, on les voit comme des blessures, des scarifications même je dirais. Et puis, d'après l'expérience de certains ici, ces scarifications cicatrisent et on ne les voit plus que comme de belles rayures qui nous rappellent notre singularité et pas notre différence. Cette dernière étant amha, trop péjorative.
Certains zèbres sont encore en phase de cicatrisation, je crois qu'ils ont toute leur place ici. amha.
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 39
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Jeu 10 Fév 2011 - 13:40

erebia a écrit:Imaginez un "dis moi ce qu'il y a, j'aimerai t'aider!"
Déja définir ce que tu appelles "blessures". Après, savoir si veux être aider.
Car beaucoup ne veulent pas vraiment être aidé, aussi bien ceux qui se taisent que ceux qui se plaignent.
En effet, ces deux catégories restent souvent dans une phase auto destructrice.

Pourquoi les zébres (l'animal est rayé) ? :
C'est une tenue de camouflage qui sert à tromper les fauves => heu, en plaine... aucun intérêt
C'est un code-barres géant qui permet de reconnaître les liens de parenté => c'est plus une conséquence, qu'une cause
C'est un camouflage pour passer inaperçu aux yeux de la terrible mouche tsé-tsé. => test réalisé et concluant !

Pour le zébre (surdoué), ce nom est employé pour ne pas faire fuir les surdoués qui ne se reconnaissent pas dans ce mot (ah douce modestie qui vire surtout à une impressionnante inconfiance en soi). Après mieux vaut ne pas tenter d'expliquer le fait d'être zébre avec trop d'insistance, la compréhension fait plus place à de l'appréhension (sectarisme,, etc..).

Et ces rayures ?
Ce qui permet de nous identifier finalement (oui, car personnellement y a pas de mouche tsé tsé, ni de lion à Auxerre... quoique y en a un gros à Belfort).
Après chacun aura son interprétation, aussi bien y voir ses cicatrices (l'esprit marque le corps => microkinésithérapie c'est trés bien pour ça) que tout autres.

Sad Et c'est bien ce qui me fait douter car je n'arrive pas à repérer les autres zébres autour de moi.

Mes rayures ? Mon code barre ? Le zèbre est il noir et blanc ou l'inverse ?
C'est pas à moi d'y répondre.
Le coté oscure de mes rayures me taraude continuellement et seul l'humour naturelle me permet de faire bonne figure.

Et comme exprimé dans le premier post de ce topic, je ne peux exprimer en une phrase ce qui fait de moi ce que je suis (ouah, la phrase mais j'ai pas envie de noté zébre ou surdoué ou choucroute... oui choucroute ça veut rien dire, alors.).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ahlala le Jeu 10 Fév 2011 - 16:35

.


Dernière édition par ahlala le Ven 11 Fév 2011 - 9:00, édité 2 fois
ahlala
ahlala

Messages : 899
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 42
Localisation : Angers

http://www.acsis-pm.org/10Intro.html

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Jeu 10 Fév 2011 - 16:46

C'est un modo qui écrit en rouge ? Suspect

Ma vraie zébrure, c'est les autres. Toujours déçu. Ça ne décolle pas..."On tire un landau dans l'eau" (Henri Michaux). Toujours déçu, et au lieu d'assurer tranquille, je me mets à choquer tout le monde pour évacuer ma frustration...Je mets le souk.
(Qui peut me confirmer le syndrome du sabordage par dépit ?) Je me désinhibe à l'excès et tout le monde me regarde comme une carpe qui perd l'eau ! Ma femme me fait les gros yeux, mais j'en rajoute. J'ai envie de coller des tartes à tout le monde. A cause des conventions qui tuent la communication dans l'œuf. J'aimerais tellement que ça pétille ! Pourquoi tout le monde somnole t-il et se contente de si peu ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 19:13

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Ven 11 Fév 2011 - 19:17

Pardessuslemarche a écrit:Je rejoins completement Phedre et Bochra. Quelqu'un se disant "plus intelligent" et qui se et /ou compare en termes d'inferiorite et de superiorite, n'a rien compris au monde.

Ça demanderait un développement plus précis , et peut être que le "n'a rien compris" est lui-même issu d'un sentiment de supériorité qui est passé inaperçu... Wink
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Mélanie le Ven 11 Fév 2011 - 19:20

Je ne pense pas que se nommer zèbres fasse communautaire car je ne crois pas que nous soyons une communauté. Les autistes n'en sont pas non plus, les asperger non plus pour donner des exemples qui "parlent" ici, car chacun le vit avec ses particularités et son passé. Personne ne suit un chemin commun même dans la souffrance.
Pour ma part, je fais partie des gens qui sont rassurés d'avoir trouvé un mot pour ses maux même si c'est vrai que je préfère zèbre à surdoué car il n'y a plus de connotation de supériorité.


Dernière édition par Mélanie le Ven 11 Fév 2011 - 19:20, édité 1 fois
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 39
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 19:20

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:16, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 19:22

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:16, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 19:26

Pardessuslemarche a écrit:Bien vu, lol. Cela dit, remarquer que quelqu'un n'a pas compris quelque chose ne signifie pas forcement se sentir superieur a lui.
Quelle rhétorique .. Je comprends la phrase mais je ne peux m'empêcher de la lire et de la relire... et je ne sais pas pourquoi !

Après le coté communautaire est liés aux actions des membres ayant une particularité les reliant.
c'est plus le coté sectaire ou se situe le danger dans ce genre d'attroupement...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Mélanie le Ven 11 Fév 2011 - 19:29

Oui c'est vrai, j'ai choisi ces exemples parce qu'ils parlent d'un cerveau construit de façon un peu différente des autres.
Mélanie
Mélanie

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 39
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Ven 11 Fév 2011 - 19:37

Perso , je ne pense pas que ce soit important. Doués, zèbres, sur-machins, on prend le substantif qu'on veut. L'essentiel à mes yeux c'est qu'il y a ici un certain ordre "naturel" des choses qui ne se trouve pas ailleurs et ayant pour cause principale un mode de pensée particulier, et tant qu'on ne se disperse pas dans une dysharmonie disjonctive, il y a ce sentiment implicite d'une adéquation qui est, je pense, "l'âme" de l'affaire. Est-ce que nous nous reconnaissons (dans cet attroupement- je dis ça par hommage à notre vénérable berger... Wink ) ou pas ? Une phrase comme celle qui interloque valérian 89 est une manière de signature. Je ne pense pas par ailleurs que les surzèbres soient immunisés contre l'orgueil, qui est quand même un usage appauvri de l'intelligence, parce qu'ils ne rencontrent que rarement leur supérieur.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 19:52

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:16, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Ven 11 Fév 2011 - 20:07

Pardessuslemarche a écrit:Merci pour le compliment.
Je comprends la phrase mais je ne peux m'empêcher de la lire et de la relire... et je ne sais pas pourquoi !
Peut-etre y trouves-tu une certaine musicalite par le ton.

Remarquer ce qu'on considere comme etre une "erreur", selon l'individu, sera considere de maniere neutre ou sera considere l'autre comme etant inferieur parce qu'il s'est trompe; la encore, c'est subjectif.

Le cote communautaire peut effectivement etre lie a des actions, mais pas seulement, ca peut-etre lie tout simplement a un ressenti car quelqu'un de superieur va penser : "Il pense pas comme moi, je suis plus intelligent que lui !".

Tant qu'il n'y a pas de mouvement, ce n'est pas officiellement communautaire, mais ca n'empeche pas que cela le soit officieusement si les membres se considerent comme superieurs.

Melanie, j'avais tres bien compris, pas de soucis.

Fata Morgana, comme je suis un tantinet tatillone, j'estime que le substantif a son importance. Par exemple, une grenouille ressemble, certes, a un crapaud mais elle n'en est pas un pour autant.
Personnellement, j'arrive a identifier les autres doues. Lorsque je communique avec quelqu'un, et que je ressens un doute en discutant avec lui ou que je vois quelque chose dans son regard m'evoquant, je le teste intellectuellement et verifie si il a les caracteristiques.
Concernant l'orgueil, je suis partiellement d'accord avec toi - ce n'est pas pour rien que c'est un peche - mais cela depend dans quelles circonstances tu en fais preuve car comme tout, il y a une contrepartie.

Je donnais un avis adressé à plusieurs par mon évocation du zèbre, car en me baladant, je me suis aperçu que le mot (ainsi que d'autres) fait débat. On est pas surdoué pour vérifier si les autres le sont et pour ne parler que de ça mais pour en faire quelque chose.
La réalisation signe l'identité. Tester ? Mais tu ne peux le faire qu'à partir de toi-même, ainsi tout ce qui est hors de ton appréhension te semblera indigne de ta définition. Il y a là un arbitraire possible. Je ne suis pas tenté par cette méthode. Je préfère éprouver une certaine empathie limpide et joueuse...Et si on testait ta façon de tester ? Je crois au contraire que l'intelligence accomplie est inclusive plutôt qu'exclusive.
Je ne cesse de m'émerveiller ici de rencontrer mon supérieur à chaque coin de fil. Suis-je stupide pour autant ? Wink
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 21:38

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:16, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 21:52

il nous est à tous déjà arrivé de devoir expliquer à quelqu'un ce que l'on vit et ressent au quotidien... Imaginez un "dis moi ce qu'il y a, j'aimerai t'aider!" par exemple. Nous on le sait, mais pour exprimer ça de manière simple et concise

Qu'il est beau de constater que ce sujet vous anime tant mais par moment, je me demande si nous ne nous éloignons pas de la question posée.

Comme d'habitude, je lis, je ressens et je réfléchi.
Bon, je vois pas bien ce soir, mon ressenti est surdévellopé pendant quelques heures suite à la lecture d'un MP très rassurant donc cela faussera ma réflexion qui s'orientera vers une pensée :

Quelle est le but de tout cela ? Ou allons nous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Ven 11 Fév 2011 - 22:10

Pardessuslemarche a écrit:
Je donnais un avis adressé à plusieurs par mon évocation du zèbre,
Il est inutile de souligner "a plusieurs", tu avais deja marque la pluralite dans ton post precedent...
On est pas surdoué pour vérifier si les autres le sont et pour ne parler que de ça mais pour en faire quelque chose.
Ou trouve-t'on cette idee dans mon propos - car c'est ce que tu sous-entends ?
La réalisation signe l'identité.
...Ca ne me parle pas du tout, aurais-tu un exemple ?
Tester ? Mais tu ne peux le faire qu'à partir de toi-même, ainsi tout
ce qui est hors de ton appréhension te semblera indigne de ta
définition.
Une fois encore, ou-ai je dit que j'utilisais "ma" definition, en supposant que j'en ai une... ?
Je crois au contraire que l'intelligence accomplie est inclusive plutôt qu'exclusive.
Je suis navree, mais dire que l'intelligence est inclusive ne veut rien dire, et dire qu'elle est exclusive est bien malheureux... De plus, je suis encore plus navree que tu dises que l'intelligence soit ou puisse etre accomplie...
Je ne cesse de m'émerveiller ici de rencontrer mon supérieur à chaque coin de fil. Suis-je stupide pour autant ?
Euh... hein ?!

J'ai envie de te répondre: " va, je ne te hais point".
Je m'adresse à plusieurs, car plusieurs mènent un débat sur les termes zèbre et tout le bestiaire afférant.
Pour la deuxième, c'était une réflexion d'ordre général qui ne te visait pas précisément.
Ma troisième fait écho à la seconde. C'est ce que tu produis qui détermine ton identité. Cela t'apportera le sentiment de ta réalisation, et les questions s'évaporeront dans et par l'ouvrage réalisé.
Exemple: l'art.
Tester, c'est bien d'après un critère donné qu'on le fait. Ce critère constitue ta définition. ( Dont j'ignore le contenu, tout en doutant (simplement doutant) de la validité et de l'innocuité de la démarche.)
Inclusif: [Dans une série ou un ensemble défini] Qui enferme, qui comprend quelque chose en soi. Anton. exclusif. Centre national de ressources textuelles et lexicales.
L'intelligence peut être accomplie quand l'œuvre posée apporte la paix d'un destin qui a trouvé son sens. Manifestement, le problème majeur rencontré par les surdoués est un problème d'identité.
Reconnaître la supériorité de l'autre est une preuve de maturité supérieure au fait de mettre en avant la sienne propre.
j'espère avoir bien répondu, mais je tiens surtout à préciser que je ne cherchais pas à te contredire, mais plutôt à relativiser ce que j'ai perçu comme une affirmation trop définitive et tranchée laissant à mes yeux imparfaits trop peu de place à la nuance. Very Happy
je n'ai rien CONTRE toi. Si j'ai quelque chose, c'est POUR toi. j'ai pu me tromper de bout en bout, ou pas...
Ah oui ! Je te cite :

"Personnellement, j'arrive a identifier les autres doues. Lorsque je communique avec quelqu'un, et que je ressens un doute en discutant avec lui ou que je vois quelque chose dans son regard m'evoquant, je le teste intellectuellement et verifie si il a les caracteristiques. "

Il n'y a vraiment rien qui te gène dans cette attitude ? Pour mon test à moi, en l'occurrence, c'est éloquent... Wink
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Ven 11 Fév 2011 - 22:28

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 3:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Ven 11 Fév 2011 - 22:42

Je vais donc être plus direct. Quand tu écris:
"Personnellement, j'arrive a identifier les autres doues. Lorsque je communique avec quelqu'un, et que je ressens un doute en discutant avec lui ou que je vois quelque chose dans son regard m'evoquant, je le teste intellectuellement et verifie si il a les caracteristiques. "
La première phrase sous-entend donc que tu t'estimes tel. Alors pour être carré, je ne trouve pas que ton style, ton rythme et ton argumentation (et je ne parle pas de clarté et de fluidité) trahisse autre chose que ce que j'ai rencontré sur mille autres forums sans surdoués. Peux-tu entendre que le testé lui-même en a autant si ce n'est plus à ton endroit ?
Et le cas échéant, si le cobaye réussissait le test de correspondre aux exigences de TON test, qui forcement reflètera tes propres limites, lui dicerneras-tu une médaille, si oui, en quelle matière ? Tu dis: si je vois quelque chose dans son regard...Comment tu fais avec un surdoué borgne et qui louche ? Tu lui colles zéro ? Tu continues en écrivant "m'évoquant". Excuse-moi, mais sans la suite, c'est absconse. "Je le teste intellectuellement". Là je te le dis je m'insurge. Es-tu de ces "initiés" dont seul le ciel étoilé peut refléter l'incommensurable orgueil et qui prend les nues à témoin de son indiscutable suprématie ? Et sinon dans le cadre de TES possibilités d'analyse, comment le testeras-tu ? Sur la base de TES critères forcément, mais qu'est-ce qui peut me permettre de penser, quand je te lis, qu'il y ait là un discernement si affiné qu'il rejoigne l'universel ?
Quant aux caractéristiques, n'en parlons pas ! Elles sont pour le moins multiples ! En fait, elles sont même indécidables ! Entre un gamin qui parle comme Proust écrivait à 3 ans et un veau appelé Einstein qui ne pige rien aux maths au fond de la classe, il y a une place pour une seule certitude réellement et scientifiquement objective: se planter lamentablement est la conclusion la plus probable de la mise à l'épreuve, et au risque en plus de passer pour un âne! Les psychologues amateurs sont une plaie.
Si tu es face à une intelligence raffinée, il te faudra être raffiné. Pourquoi faire ? Mais t'en faire un ami !


Dernière édition par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 9:37, édité 1 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ganja le Ven 11 Fév 2011 - 22:59

je vous suit pas bien, avant de vouloir reconnaitre d'autres zèbres, je me dis qu'il faut peut être arrêter de voir le monde de façon binaire, il n'y a pas des surdoués et les autres. Même chez les surdoués, entre celui qui a 160 et celui qui a 130 il y a la même marge qu'entre celui qui a 13 et celui qui a 100. Et que faire de celui qui a 125, voire 120, si différent de celui qui a 130 ?
Moi aussi je souffre et j'ai souffert de l'incompréhension de mon discours par la majorité des autres, j'ai parfois appris à fermer ma gueule pour ne pas passer pour une extraterrestre, mais on ne peut prétendre pouvoir catégoriser les gens comme ça.
Avoir l'intuition que la personne en face est similaire à soi tout le monde peut le ressentir, mais prétendre que l'on peut donner à coup sûr un diagnostic y a une marge, non?

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Invité le Sam 12 Fév 2011 - 9:13

Je me rends compte qu'entre les différents zèbres juste sur ce forum... les rayures sont largement distinctes.

Donc différents chevaux et différents zèbres..

"Personnellement, j'arrive a identifier les autres doues. Lorsque je communique avec quelqu'un, et que je ressens un doute en discutant avec lui ou que je vois quelque chose dans son regard m'evoquant, je le teste intellectuellement et verifie si il a les caracteristiques. "==> Alors dis moi si j'en suis ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 9:32

Valerian89 a écrit:Je me rends compte qu'entre les différents zèbres juste sur ce forum... les rayures sont largement distinctes.

Donc différents chevaux et différents zèbres..

"Personnellement, j'arrive a identifier les autres doues. Lorsque je communique avec quelqu'un, et que je ressens un doute en discutant avec lui ou que je vois quelque chose dans son regard m'evoquant, je le teste intellectuellement et verifie si il a les caracteristiques. "==> Alors dis moi si j'en suis ?

Ben oui, poser cette question, c'est l'œuf de Colomb.


Dernière édition par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 9:45, édité 1 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 9:34

ganja a écrit:je vous suit pas bien, avant de vouloir reconnaitre d'autres zèbres, je me dis qu'il faut peut être arrêter de voir le monde de façon binaire, il n'y a pas des surdoués et les autres. Même chez les surdoués, entre celui qui a 160 et celui qui a 130 il y a la même marge qu'entre celui qui a 13 et celui qui a 100. Et que faire de celui qui a 125, voire 120, si différent de celui qui a 130 ?
Moi aussi je souffre et j'ai souffert de l'incompréhension de mon discours par la majorité des autres, j'ai parfois appris à fermer ma gueule pour ne pas passer pour une extraterrestre, mais on ne peut prétendre pouvoir catégoriser les gens comme ça.
Avoir l'intuition que la personne en face est similaire à soi tout le monde peut le ressentir, mais prétendre que l'on peut donner à coup sûr un diagnostic y a une marge, non?

Entièrement d'accord. Et c'est ce que j'ai voulu dire. (Tu es comme moi, tu cherches "l'ami" celle ou celui avec qui fraterniser sous le soleil ? )

Mais plus encore, c'est la finalité de la démarche qui m'échappe. Comment se prétendre surdoué si c'est pour juger qui que ce soit à l'aide d'un graphe (et de plus arbitraire) ? On fait quoi de cette information ? On dit: tu as tant, mais moi j'ai tant, donc on ne peut pas se comprendre, va en paix, esclave ? Pour moi c'est plutôt là une fameuse expression de bêtise. Sophistiquée peut-être, mais d'autant plus stupide. Par contre si on accroche aux pics de compétence d'un vis à vis qui peut-être (et comment savoir, objectivement ?) a moins de fluidité et que grâce à cette accointance on réussit ce qui est le but de toute communication réussie à entrer dans une résonance "communielle" et à s'entre-aimer et jouer ensemble, que peut bien nous foutre un relevé d'appareils ?

De tout façon, le doué se DOIT de l'être assez pour "descendre" le cas échéant vers son interlocuteur, y compris même pour le SERVIR en l'aidant de manière subreptice à se dépasser et l'aider à accéder à son maximum de conscience et d'efficacité. Voilà ce que je crois: Être surdoué pour soi aboutit à un nombrilisme isolant, mais l'être de sorte que l'on tire les autres vers le haut est l'un des passe-temps les plus féconds les plus chaleureux que je connaisse...Et si on tombe vraiment sur un con, une mauvais bête butée, on reste poli et on s'en va.
Il faut créer un cercle où les doués s'entre-éduquent et apprennent à faire aboutir leur particularité en une pragmatique. Sinon ce talent restera enterré et largement inexploité par le syndrome de l'ouroboros. Être doué, ce sont des droits, mais aussi un devoir: celui de tendre la main aux autres. Voilà en gros comment je vois les choses.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Lanza le Sam 12 Fév 2011 - 13:36

Fata Morgana a écrit: On dit: tu as tant, mais moi j'ai tant, donc on ne peut pas se comprendre, va en paix, esclave ?
Nan. On s'explique pourquoi on n'a rien compris jusqu'alors.

Le test n'est pas utile pour discriminer, mais pour comprendre la discrimination silencieuse qu'on effectue.

Fata Morgana a écrit:Être doué, ce sont des droits, mais aussi un devoir: celui de tendre la main aux autres.
Heu. Ha ? Etre doué, c'est un fait. Ce qu'on décide d'en faire est propre à chacun. Libre à toi de décider que c'est le sens de ta vie.

Je ne suis pas convaincu qu'amener les autres vers soi soit les tirer vers le haut. Où est le haut, où est le bas ?


Dernière édition par Lanza le Sam 12 Fév 2011 - 13:40, édité 1 fois
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par augenblick le Sam 12 Fév 2011 - 13:39

(Lanzaaa, toi et moi sens dessus-dessous lol!. Je Arrow.)
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 14:58

Lanza a écrit:
Fata Morgana a écrit: On dit: tu as tant, mais moi j'ai tant, donc on ne peut pas se comprendre, va en paix, esclave ?
Nan. On s'explique pourquoi on n'a rien compris jusqu'alors.

Le test n'est pas utile pour discriminer, mais pour comprendre la discrimination silencieuse qu'on effectue.

Fata Morgana a écrit:Être doué, ce sont des droits, mais aussi un devoir: celui de tendre la main aux autres.
Heu. Ha ? Etre doué, c'est un fait. Ce qu'on décide d'en faire est propre à chacun. Libre à toi de décider que c'est le sens de ta vie.

Je ne suis pas convaincu qu'amener les autres vers soi soit les tirer vers le haut. Où est le haut, où est le bas ?

Tu n'as pas tort, mais ma réponse était contextualisée. C'était une réaction devant ce que j'ai perçu comme étant une attitude dans laquelle, justement, on se comporte comme si on était un tribunal suprême.

"Où est le haut, où est le bas ?"

Plus d'empathie, moins d'animosité, et par suite, plus de bonheur et moins de confusion. Je parlais non pas d'un "haut" idéologique, mais d'un "high" moral. Comprendre et se sentir compris est plus "haut" que se sentir incompris par quelqu'un qu'on perçoit comme étant incohérent. (D'ailleurs ma formule était le résultat d'une arborescence, et là c'est le développement linéaire)

Pour MOI (j'insiste) le but suprême de l'intelligence, c'est l'amour. J'assume vaillamment cette conclusion.

"Le test n'est pas utile pour discriminer, mais pour comprendre la discrimination silencieuse qu'on effectue."
Oui, je suis d'accord.
Mais aussi pour se prémunir d'une grosse claque dans la gueule ! Very Happy

J'ai d'ailleurs eu la prudence de conclure par ces mots: " Voilà en gros comment je vois les choses."
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Lanza le Sam 12 Fév 2011 - 15:26

Smile

Pour moi, l'amour est un moyen. Le moyen qu'a trouvé la nature pour nous maintenir en société, et donc de survivre. Pas besoin d'avoir de grosses capacités intellectuelles pour aimer, d'ailleurs, j'ai plus l'impression que ça peut être un frein : si on a le malheur de se poser la question "mais à quoi ça sert que j'aime ?", on est foutu jusqu'à ce qu'on trouve une réponse satisfaisante. Very Happy

En fait, j'ai l'impression d'avoir utilisé des détours et des acrobaties cérébrales inouïes ces derniers temps pour en arriver à expliquer et comprendre ce que d'autres moins doués, voire même déficients mentaux, comprennent d'instinct. Intelligence supérieure, qu'ils disaient.
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 19:16

Lanza a écrit:Smile

Pour moi, l'amour est un moyen. Le moyen qu'a trouvé la nature pour nous maintenir en société, et donc de survivre.

Bon, alors là tu m'obliges à écrire une thèse ! Very Happy
Raccourcissons.

La nature a foiré et il y a plusieurs amours comme il y a plusieurs milliards de nuances entre un bleu et un autre.
(Ma connexion a planté en plein discours...)

"En fait, j'ai l'impression d'avoir utilisé des détours et des acrobaties cérébrales inouïes ces derniers temps pour en arriver à expliquer et comprendre ce que d'autres moins doués, voire même déficients mentaux, comprennent d'instinct. Intelligence supérieure, qu'ils disaient."

A ça, complètement ! j'ai ma phrase là-dessus: "Putain, mais comment ils font ?"
En même temps, eux sont dès le départ là où nous on arrive(rait) après un long et long voyage...Sentiment en tout cas.
J'aimerais vraiment en parler. Mais là comme c'est l'Eben shetillah des Juifs (la pierre de fondement) je vais m'abstenir. Sur UN plan donné, tu as raison.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ganja le Sam 12 Fév 2011 - 19:31

Fata Morgana a écrit:

Pour MOI (j'insiste) le but suprême de l'intelligence, c'est l'amour. J'assume vaillamment cette conclusion.


Faites l'amour pas la guerre quoi, peace and love ... utopiste ?

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Sam 12 Fév 2011 - 19:46

ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit:

Pour MOI (j'insiste) le but suprême de l'intelligence, c'est l'amour. J'assume vaillamment cette conclusion.


Faites l'amour pas la guerre quoi, peace and love ... utopiste ?

Very Happy Ben oui utopiste ! Mais comme il en a été dit sur le fil traitant de l'anarchie, ce qui est collectivement une utopie peut être un idéal individuellement.
La phrase de ton prédécesseur me chafouine, disant que l'amour n'exige pas d'intelligence particulière. Des deux, je préfère l'amour. L'étalon alors ne serait pas l'intelligence, mais l'amour, en son efficience. Car si aimer (pour peu qu'on puisse se mettre d'accord sur le contenu à donner au mot) ne demande pas forcément une intelligence hors pair, la mise en pratique d'icelui, elle, requiert au contraire bien des qualités y compris intellectuelles...Enfin vous voyez quoi.
" Je préfère de loin être heureux plutôt que d'avoir raison." C'est une citation de mémoire que j'ai copié dans un de mes cahiers, mais je ne retrouve pas le nom de l'auteur. Parce que je ne sais plus dans quel cahier ça se trouve...
Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ganja le Dim 13 Fév 2011 - 18:39

Fata Morgana a écrit:
ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit:

Pour MOI (j'insiste) le but suprême de l'intelligence, c'est l'amour. J'assume vaillamment cette conclusion.


Faites l'amour pas la guerre quoi, peace and love ... utopiste ?

Very Happy Ben oui utopiste ! Mais comme il en a été dit sur le fil traitant de l'anarchie, ce qui est collectivement une utopie peut être un idéal individuellement.
La phrase de ton prédécesseur me chafouine, disant que l'amour n'exige pas d'intelligence particulière. Des deux, je préfère l'amour. L'étalon alors ne serait pas l'intelligence, mais l'amour, en son efficience. Car si aimer (pour peu qu'on puisse se mettre d'accord sur le contenu à donner au mot) ne demande pas forcément une intelligence hors pair, la mise en pratique d'icelui, elle, requiert au contraire bien des qualités y compris intellectuelles...Enfin vous voyez quoi.
" Je préfère de loin être heureux plutôt que d'avoir raison." C'est une citation de mémoire que j'ai copié dans un de mes cahiers, mais je ne retrouve pas le nom de l'auteur. Parce que je ne sais plus dans quel cahier ça se trouve...
Very Happy

depuis que je suis dans le social, j'ai de plus en plus de mal à être utopiste à grande échelle. J'ai aussi un fort idéal envers moi-même pour les autres, mais je ne cherche même plus à l'espérer des autres. Plutôt que de trouver le bohneur, je recherche plutôt l'équilibre, déjà pas facile.

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Dim 13 Fév 2011 - 19:28

ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit:
ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit:

Pour MOI (j'insiste) le but suprême de l'intelligence, c'est l'amour. J'assume vaillamment cette conclusion.


Faites l'amour pas la guerre quoi, peace and love ... utopiste ?

Very Happy Ben oui utopiste ! Mais comme il en a été dit sur le fil traitant de l'anarchie, ce qui est collectivement une utopie peut être un idéal individuellement.
La phrase de ton prédécesseur me chafouine, disant que l'amour n'exige pas d'intelligence particulière. Des deux, je préfère l'amour. L'étalon alors ne serait pas l'intelligence, mais l'amour, en son efficience. Car si aimer (pour peu qu'on puisse se mettre d'accord sur le contenu à donner au mot) ne demande pas forcément une intelligence hors pair, la mise en pratique d'icelui, elle, requiert au contraire bien des qualités y compris intellectuelles...Enfin vous voyez quoi.
" Je préfère de loin être heureux plutôt que d'avoir raison." C'est une citation de mémoire que j'ai copié dans un de mes cahiers, mais je ne retrouve pas le nom de l'auteur. Parce que je ne sais plus dans quel cahier ça se trouve...
Very Happy

depuis que je suis dans le social, j'ai de plus en plus de mal à être utopiste à grande échelle. J'ai aussi un fort idéal envers moi-même pour les autres, mais je ne cherche même plus à l'espérer des autres. Plutôt que de trouver le bohneur, je recherche plutôt l'équilibre, déjà pas facile.

Oui je vois.
Moi je suis "artiste" en cela que le monde dont la vie m'a privé, je m'efforce de le créer. Il lui faut être beau, humain, aux limites du possible cordial, et de plus en plus, rationnel. C'est à dire que j'exige de moi d'être au moins un peu capable d'en rendre compte, y compris à mes propres yeux...Cet art, ce n'est pas la projection sur une toile de mon imagerie intime, mais plutôt une discipline mentale qui me mette en adéquation avec mes soifs à condition quelles soient légales, ouvertes aux autres. Donc, le plus gros écueil de ce "projet" tristement immatériel, c'est la folie ! geek
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ganja le Lun 14 Fév 2011 - 22:33

Very Happy Cool ! complètement irrationnel dans ta recherche de rationalité de l'être humain !

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Mar 15 Fév 2011 - 15:31

ganja a écrit:Very Happy Cool ! complètement irrationnel dans ta recherche de rationalité de l'être humain !

Ou la sagesse... queen
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par ganja le Mar 15 Fév 2011 - 17:53

Fata Morgana a écrit:
ganja a écrit:Very Happy Cool ! complètement irrationnel dans ta recherche de rationalité de l'être humain !

Ou la sagesse... queen

Là, t'es un peu prétentieux... afro

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Les rayures en quelques mots... - Page 2 Empty Re: Les rayures en quelques mots...

Message par Fata Morgana le Mar 15 Fév 2011 - 20:21

ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit:
ganja a écrit:Very Happy Cool ! complètement irrationnel dans ta recherche de rationalité de l'être humain !

Ou la sagesse... queen

Là, t'es un peu prétentieux... afro

Ce n'est qu'un but, pas un acquis ! Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum