Je me présente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je me présente

Message par sevivi le Dim 4 Mai 2014 - 16:21

Bonjour,

Je suis heureuse de rentrer à la maison. Du moins, c'est la projection que je me fais de cet endroit ;-)

Difficile tâche que de me présenter...

Anversoise (région flamande de la Belgique) d'origine, ayant eu l'anglais comme première langue (car ayant grandi en Afrique) je me dis francophone (langue majoritairement parlé à la maison).
J'ai opté pour les maths fortes à l'école pour poursuivre avec les langues à l'université où j'ai fait une terminologie sur les troubles du sommeil comme mémoire.
J'ai une base hypra rationnelle, cartésienne, logique ainsi qu'une sensibilité, une créativité et une intuition exacerbée.
Ca donne sans doute le ton pour le non-HP selon lequel celui qui fait les langues n'aime pas les chiffres et vice versa ! Ca a certainement fait peur à mes parents qui ont très vite senti qu'ils allaient être dépassés par moi et qui dès lors... m'ont proposé un traitement pour ma taille. On m'avait prédit 1,90m; le gavage hormonale (à déconseiller !!) me prédisait un arrêt de la croissance à 1,81m; comme d'habitude je n'en ai fait qu'à ma tête et ai tiré jusqu'à 1,87m. Bref, je suis toujours sortie du cadre, au propre et au figuré. Et compte tenu du milieu duquel je suis issue, cela faisait fortement tache.

J'ai donc dès mon plus jeune âge coulé quelques chapes de béton afin de ne plus ressentir toutes les incohérences de ce monde dans lequel je grandissais ni mes envies qui ne répondaient pas au chemin qui m'était tracé.

Professionnellement (jusqu'il y a 3 ans) j'ai toujours eu un emploi à temps plein en entreprise (en général de grosses multinationales). En 15 ans j'ai dû faire 15 boîtes avec une durée max de 2 ans, min de 1 mois ! A l'exception de mon premier boulot j'ai toujours été licenciée; officieusement parce que je dérangeais en soulevant des lapins planqués depuis bien longtemps, en mettant en exergue le dysfonctionnement de certaines personnes par mon comportement, pour insubordination ou incapacité de cacher à quel point certaines pratiques me choquent. J'ai occupé des fonctions allant de l'assistante de direction à l'office management en passant par la gestion de projet ou la gestion des ressources humaines (et j'en passe !).
A côté de cela je m'investis depuis au moins autant d'année dans tout ce qui est développement personnel, énergétique, spiritualité (stages, conférences, formations). Un vrai bonheur de constater que je pouvais intégrer des choses en court-circuitant mon mental !
Mais comme je m'ennuie très vite (dans mes boulots principalement) et que j'ai une curiosité et un besoin d'apprendre insatiable j'ai cumulé à ça des boulots complémentaires, l'animation d'ateliers de Yoga du Rire, la vente/location de peinture (faite sur mesure), le sport, la plongée, le massage et formation en thérapie co-créative, en kinésiologie, en couleur énergie, membre de différents réseaux MLM et j'en passe.
Et si (sans doute de par toutes ces activités) le monde extérieur me voit comme ayant une vie sociale à ne plus savoir par où donner de la tête, je suis complètement seule. Je peux passer des journées entière à ne parler à personne. Mon tél est plus un objet de décoration qu'autre chose !
Je n'ai jamais été officiellement en couple et n'ai pas d'enfant. Je ne m'en plains pas car avec la difficulté à vivre que j'ai, je ne sais pas comment j'aurais fait pour en plus tenir compte de cohabitants.

Dès l'âge de 18 ans j'ai commencé à me remettre en question par des stages, thérapies et autres. Cette démarche a pris un second souffle à l'âge de +/- 30 ans et un second il y a 3 ans (à l'âge de 38 ans). Je m'attèle à dissoudre les couches de béton car à force d'avoir tellement répondu aux rôles dans lesquels on m'attendait, j'en ai oublié qui j'étais. Résultat des courses, cela fait 3 ans que, suite à mon dernier licenciement consécutif à 2 ans de harcèlement (ben tiens !), je tourne chez moi, ne sachant plus quelle direction prendre. Depuis 10 ans le monde extérieur me dit ne pas comprendre comment je ne me suis pas encore lancée comme indépendante. On dirait que je suis la seule à ne pas voir ce que je pourrais faire !!! Mais ces 3 ans d'arrêt m'ont permis de clairement reconnaître que je ne suis pas faite pour un travail d'employé. Mais quoi alors...

Mon gros défi est de dire OUI à la vie, d'accepter que j'ai fais le choix de venir ici. Mais jusqu'au jour d'aujourd'hui je ne comprends tellement pas ce que je fais ici. J'ai juste l'impression qu'il y a eut une énorme erreur de casting.

J'avais oublié de mentionner que l'écriture a un effet cathartique pour moi et que sans elle je ne sais pas comment j'aurais fait. Je m'arrête donc ici, curieuse de ce que m'apportera cette nouvelle aventure.

sevivi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 04/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par offset le Dim 4 Mai 2014 - 18:22

Bienvenue sevivi,

Je ne crois pas à l'erreur de casting mais plutôt à la recherche de soi.
En attendant je te souhaite une bonne installation et une bonne promenade avec nous

 Very Happy

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par L'ange le Dim 4 Mai 2014 - 21:02

Bienvenu parmi nous Sevivi,

Je te souhaite de tout cœur de trouver des réponses aux questions que tu te poses ici, que tu puisses évoluer comme tu le sens et surtout, sereinement. Pour sûr, ce forum t'apportera quelque chose.

Bon séjour parmi nous, à bientôt et bon courage. Smile

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

bienvenue !

Message par David le Dim 4 Mai 2014 - 23:14

bienvenue !

David
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 06/04/2014
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Albarine le Lun 5 Mai 2014 - 8:27

Hello ma belle, je suis contente de te voir par ici et je te souhaite d'y trouver ce que tu y cherches.
De gros bisous  I love you 
Albarine


Dernière édition par Albarine le Jeu 14 Aoû 2014 - 9:19, édité 1 fois

Albarine
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 300
Date d'inscription : 15/05/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par sevivi le Lun 5 Mai 2014 - 15:24

Merci à tous pour vos mots de bienvenue.

@Albarine : tu auras peut-être vu que j'ai lancé une proposition de rencontre sur Bxl pour dimanche prochain. Merci pour ton impulsion ;-)

sevivi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 04/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Invité le Jeu 8 Mai 2014 - 23:07

Bienvenue Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Invité le Jeu 8 Mai 2014 - 23:50

Salut sevivi et bienvenue,

J'ai une question de taille un peut triviale à te soumettre.

Je dépasse aussi du cadre (1,95m) et du coup je n'ai jamais trop passé pour un petit génie puisque tout le monde était persuadé que j'avais 2-4 ans de plus que moi... même mes parents oubliaient régulièrement ce qui était exigible d'un enfant de mon âge ; quand il me reprochaient de ne pas faire comme Marc ou Matthieu, ben Marc et Matthieu n'étaient pas mes collègues de classe mais des amis largement plus âgés que moi.

Tout ça c'est du passé, par contre ma fille de neuf ans flirt déjà avec le mètre et demi et devrait culminer à 1,85m à son apogée. Malgré mon expérience, je dois avouer que je tombe dans le panneau comme tout le monde : lorsque ma invite l'une de ses copine à la maison je suis bien obligé de constater que je m'adresse à sa copine comme à une gamine et à ma fille comme à une pré-ado.

Le côté positif de l'affaire c'est que les gens s'adressent à nous à notre niveau, si j'ose dire, par contre j'ai le sentiment de ne jamais avoir été considéré comme un enfant, on a toujours exigé de moi plus que ce que j'étais sensé assumer et ce n'est pas très sain.

Je serais heureux d'entendre ton expérience à ce sujet.

Au plaisir de te lire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par sevivi le Sam 10 Mai 2014 - 20:03

Bonjour Aqua,

Vaste sujet...

Mon enfance a commencé vers mes 35 ans. Avant cela je me sentais terriblement vieille. J'ai la sensation d'être née à l'âge de 273 ans. Lors de ma pré-adolescence et mon adolescence je me sentais vieille, bien trop responsable et mature pour mon âge, avec beaucoup trop de responsabilités sur les épaules. La vie était lourde, lourde, lourde.
Ce n'est que au fur et à mesure de mon travail sur moi que j'ai commencé à me libérer de tout ce poids, à m'alléger et vers 35 ans j'ai réellement commencé à me sentir de plus en plus jeune, plus légère, plus innocente. Aujourd'hui je dois être vigilante quand on me demande mon âge car spontanément j'ai tendance à dire 16... alors que j'en ai 41 !!
Ce changement intérieur va de pair avec un changement physique. A 14 ans on m'en donnait 24. A 37 on m'en donnait encore 25. Bref, j'ai eu 25 ans pendant 20 ans; c'est pas mal !
Ce changement intérieur se reflète forcément aussi à l'extérieur : j'ai toujours eu des amis nettement plus âgés que moi. Quand on voulait d'ailleurs me présenter un garçon de mon âge ou plus jeune je regardais les gens en disant : désolée mais je ne fais pas de baby-sitting ! Aujourd'hui j'ai des amis de 25 à 83 ans et j'adoooore passer du temps avec les enfants. Je me sens tellement à ma place dans leur monde.
J'ai fait la paix avec mon enfant intérieur et l'extérieur me le renvoie bien.

Mais à quoi tout cela est-il exactement dû ? C'est difficile à dire et je vois différents facteurs.

Je n'ai pas la sensation que, de par ma taille, mes parents m'aient considérée comme plus âgée et m'aient dès lors traitée comme une adulte.

Quand j'ai demandé il y a une 10-ainée d'année à ma mère de me raconter ma vie elle me disait que je n'avais jamais été à ma place. De par ma taille et mon intelligence le monde extérieur avait tendance à me considérer comme beaucoup plus âgée et les profs avaient tendance à vouloir me faire sauter des classes. Par contre émotionnellement j'étais très fragile, je pleurais beaucoup (tu m'étonnes !!) et j'ai longtemps été incontinente. Dès lors ma mère s'évertuait à rappeler que non, je n'avais QUE tel âge.

Comme expliqué dans ma présentation, mes parents ont très vite senti qu'ils allaient être dépassés par moi et ça les a fait flipper. A défaut de pouvoir me lobotomiser (ça devenait difficile à cette époque !!) et de réduire mon intelligence, ils n'ont pu que s'en prendre à mon physique. De là le gavage hormonale que j'ai subi et qui a forcément échoué (enfin, échoué sur le plan de ma taille mais pour ce qui est d'avoir bousillé le corps, le cerveau et les émotions c'était du costaud !).

Par contre, mes parents étant des êtres tellement blessés, ils étaient bien incapables de s'occuper d'enfants. J'ai donc été ce qu'on appelle une enfant parentalisée : c'est moi qui m'occupait, qui maintenait mes parents en vie. Ceci n'est pas forcément à prendre à la lettre (encore que, j'ai sauvé ma mère d'innombrables tentatives de suicide) mais aussi au niveau énergétique. Mais je n'aurais pas été HP je pense que le scénario aurait été identique. D'ailleurs il y a de nombreux enfants parentalisés qui ne sont pas HP.

J'ai une soeur qui est plus âgées donc même là, on ne peut pas dire que j'avais la charge d'une fratrie.

Il est vrai cependant qu'avec le recul je trouve que j'ai, très jeune, été laissée à mon propre sort. A 10-11 ans j'allais seule à l'école à vélo au centre ville. J'avais toutes les occasions de me faire écraser !!! A 12-13 ans je me levais le matin et tout le monde était déjà parti. Je préparais mon picnic toute seule. J'allais à l'école seule. J'en revenais il n'y avait toujours personne à la maison. Je gérais mon emploi du temps toute seule. Bref, ça me parait un peu tôt pour être indépendante. Mais encore une fois, je ne mets pas cela sur le compte de ma taille. Ma soeur était dans la même situation et elle était moins grande que moi.

Le fait que je longtemps fréquenté exclusivement des personnes et (une fois une vie affective active) des hommes nettement plus âgés est pour moi non seulement lié au fait que je suis née vieille (et ça je pense que ça se passe au niveau de l'âme) mais aussi parce que j'ai été incestée par différentes générations de ma famille. Je n'ai donc fait que répéter un schéma qui m'était connu arrivée à l'adolescence et l'âge adulte.

Aussi il est connu que les capricornes ont tendance à rajeunir et j'en suis un.

Voilà donc ma perception du lien entre ma taille et ma sensation d'avoir grandi bien trop vite. Je ne sais pas si cela peut t'éclairer.

En fonction de la relation que tu as avec ta fille tu pourrais peut-être juste lui expliquer en toute franchise ce que tu m'as partagé ci-dessus. Lui expliquer le vécu que tu as eu et que, malgré cela, tu as l'impression de répéter ce schéma avec elle indépendamment de ta volonté. Cela lui permettra d'entendre que tu reconnais ne pas être forcément toujours adéquat dans ta façon de faire ce qui lui facilitera peut-être le fait de te rappeler à l'ordre quand elle sentira que ça devient too much !
Connaissant la fragilité émotionnelle qui caractérise les HP tu peux régulièrement prendre un moment avec elle et lui poser des questions dans ce sens pour prendre la température, voir comment elle se sent, lui faire comprendre que même si elle grandit trop vite, c'est toi son père et qu'elle peut compter sur toi. Histoire qu'elle sente qu'elle est toujours l'enfant.

Quelle que soit la situation, l'empathie et la communication reste les maîtres mots. Après je dis ça mais moi j'ai été tellement mal à mon adolescence que je me suis réfugiée dans le mutisme total pendant de longs mois... Mais si tu peux éviter cela, c'est tout ce que je te souhaite.

sevivi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 04/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Invité le Mer 14 Mai 2014 - 0:14

Merci sevivi, je n'espérais pas une réponse aussi détaillée !

Après avoir débattu du sujet avec ma femme il semblerait que j'effectue simplement mon boulot de père : couper le cordon !

Je resterai néanmoins attentif, même je l'ai peut-être finalement mieux évité le piège que je ne le croyais. Ton expérience des hormones de croissance m'intéresse au plus haut point. Nous n'avons pas l'intention d'intervenir sur la croissance de notre fille pour le moment, 1m85 c'est grand mais raisonnable,  et pour l'heure elle se réjouit de dépasser sa mère! Je ne peux cependant ignorer que la question se posera peut-être d'ici deux ou trois ans en fonction de sa croissance et de l'image qu'elle se fera de son corps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Ely le Mer 14 Mai 2014 - 5:30

Bienvenue  Smile 

Ely
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 21
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par sevivi le Mer 14 Mai 2014 - 8:47

Hello Aqua,

Le traitement oestro-progestatif pour la croissance consiste à accélérer la puberté et ralentir la croissance (l'inverse existe aussi et pour les "problèmes" de poids aussi - tant qu'à faire des tests sur les enfants autant les faire dans tous les sens !!).
Cela impliquait donc (pour moi) de prendre un dosage industriel d’œstrogène et de progestérone avant la puberté. Genre 10x la dose de la pilule contraceptive (dont on connaît les méfaits !) à une jeune enfant. Plus précisément, voici ce qu'on m'a fait avaler pendant 2,5 ans :
Traitement oestro-progestatif
- linoral = ethynil oestradiol : 200 microgr/j
- orgametril = progestatif appelé lynestrenol : 2 compr/j = 10 milligr/j 10j/mois
Et encore, j'ai eu de la chance car, voyant l'échec cuisant se profiler, j'ai pu arrêter 1 an avant ce qui était prévu (alors que cela faisait 6 mois que je suppliais d'arrêter) tellement je n'en pouvais plus.

Quand tu sais que certaines personnes sont capables en regardant passer des femmes si elles sont oui ou non sous pilule ET laquelle (oui oui, je dis bien quelle marque de pilule), ça te donne une idée du formatage morphologique, psychologique, émotionnelle et énergétique que subissent les femmes sous pilule.... et les enfants qui en prennent en grosses doses. Un scandale à mon avis et je n'ai pas fini d'en faire les frais.

Concrètement cela implique donc prendre jusque 8 comprimés par jour (ceci dit, au jour d'aujourd'hui ils auront sans doute trouver une parade à cela) et voir son corps se former de façon artificielle :
- règles artificielles,
- développement des seins et du corps boosté,
- perte de lait à 13 ans (tout va bien ! Je ne te dis pas la honte au cours de gym, en été,...)
- prise de poids (on m'avait dit max 10kg, j'en ai pris 15kg) en sachant qu'il ne s'agit pas de vrais kg. Le résultat n'est donc pas le profil d'une personne en surpoids mais de qqn de gonflé. Ca n'arrange en rien l'inconfort physique qu'entraine déjà ce traitement et ne fait que renforcer le mal-être
A ça, comme mentionner plus haut il faut rajouter les facteurs psychologiques, émotionnels et énergétiques.

Bref tu l'auras compris, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher les gens à infliger cela à des enfants, pour dénoncer ce que je considère comme de la maltraitance.

Si le corps se développe d'une certaine façon c'est qu'il y a une bonne raison à ça. Essayer d'aller contre la nature est non seulement vain et inutile mais d'une extrême violence. Mais ça n'engage que moi.

A mes yeux, si un enfant exprime un mal-être dans son corps (si vraiment cela vient de lui et ne lui a pas été induit) je conseillerais plutôt un cours de sport, de danse, une thérapie psycho-corporelle ou même un psy. Mais par pitié, ne commencez pas à chipoter à une programmation cellulaire et tout ce qui va avec. D'autant plus que si c'est vraiment ancré dans le corps, rien ne le fera dévier de sa route. J'en suis la preuve vivante.

Quant aux démarches à faire pour cela, ce n'est pas moi qui te le donnerai... ;-) !!

Bonne journée !

sevivi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 04/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par sevivi le Mer 14 Mai 2014 - 12:02

Euuuh, c'est pour les démarches pour le traitement hormonal que je ne te donnerai pas de tuyaux hein. Pour les autres démarches, pas de souci, d'autant plus qu'en Suisse, c'est pas le choix qui manque !

sevivi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 04/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Invité le Mer 14 Mai 2014 - 20:24

Merci sevivi,

Je connaissais un peu les effets secondaires du traitement hormonal chez les garçons puisque les médecins me l'avaient proposé à la pré-adolescence mais je n'avais aucune idée des conséquences pour les demoiselles.

Déjà que j'étais pas favorable... Je crois que cette fois c'est clair  Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me présente

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum