Savoir-vivre = hypocrisie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Lanaka le Jeu 24 Avr 2014 - 14:19

Je me pose une question depuis quelque temps déjà: dans quelle mesure l'honnêteté est-elle compatible avec la vie sociale? Ne sommes-nous pas tous hypocrites? Je pense en particulier à des personnes "populaires",  "sympas" et "aimées"?

Force est de constater que dans ses relations aux autres 99,99% des gens zèbres et normopensants confondus recherchent des personnes qui:

-s'intéressent à leur vie (pour exemple le nombre de likes sur les réseaux sociaux sous les images des... repas!! sincèrement, se peut-il que des personnes ayant cliqué "aiment" réellement que vous ayez mangé des macaronis plutôt que de la salade ou vice-versa?? il s'agit bien évidemment d'un "rite" visant à montrer que l'on s'intéresse à vous mais n'est-il pas hypocrite de "liker" vos macaronis pour cela dans le sens où ça justement, et bien, ça on s'en fout??

-accordent de l'importance à ce qu'elles racontent quand bien même il s'agisse des sujets insignifiants sans aucune valeur intellectuelle et qui ne les intéressent pas : de la météo à "t'as vu comment les Brangelina habillent leurs enfants", tout est bon pour susciter des "aaah", des "ooooh" et des "moi aussi"; mais n'est-ce pas hypocrite de donner tant d'importance à des sujets de conversation qui n'en sont pas et qui, encore une fois, sont plus valeur de rite que de véritable conversation?

et surtout: LES VALORISENT!! là encore on se contente le plus souvent très facilement du compliment bon marché; il s'agit rarement du "je-suis-très-impressionné-par-tes-valeurs-morales" - on ne vous en demande pas tant-, le "waaaaahhhh-ton-vernis-il-est-troooooo-boooooooo" fait généralement son affaire.

Je caricature quelque peu mes exemples (quoique tirés de la vie réelle) qui sont bien évidemment à doser en fonction de votre interlocuteur; mais il en ressort que nous (vous, eux..  Smile ) passons le plus clair de notre temps à faire semblant de s'intéresser à des choses dont on n'a rien à faire en compagnie des gens que l'on n'admire pas tant que ça et surtout, qu'on remplacerait sans grande difficulté par d'autres aussitôt qu'elles ne rempliraientt plus les fonctions pour les quelles on les aura "embauchées", et ce, réciproquement  Rolling Eyes 

A partir de là: quelle valeur accorder à des personnes "sympa", vous savez, celles qui sont populaires, que tout le monde apprécie et qui ont toutes en commun de

-valoriser son interlocuteur
-participer dans la joie et la bonne humeur à tous les "échanges de codes" que j'ai cité plus haut
-s'abstenir de toute critique
-s'abstenir de donner leur avis quand cela pourrait leur porter préjudice
-être passionnées, mais pas trop
-être passionnantes, mais pas trop




Bref, où vous situez-vous? Avez-vous trouvé le bon équilibre entre l'intégrité morale et intellectuelle et rapports enrichissants?


Je dois reconnaitre que pour ma part, j'ai beaucoup de mal avec ça. Je peux être appréciée en déployant des efforts incommensurables, mais je finis toujours sur le banc -le plus souvent de mon propre gré- épuisée justement par la quantité d'énergie que ce cirque me demande et la pollution intellectuelle et affective qui en résulte (j'ai du mal à ne pas m'impliquer émotionnellement quand quelqu'un me fait part de ses soucis), alors je me balance en permanence entre les phases où l'envie d'être entourée, reconnue et aimée à tout prix prime et me fait déployer tous les efforts possibles en ce sens et d'autres ou celle d'envoyer tout le monde se faire voir avec leurs problèmes à la noix et leurs conversations, centres d'intérêt à deux balles, leurs illusions, leurs compromis entre leurs choix et leur idéal et j'en passe prend le dessus - si le contrôle se relâche l'espace d'un instant, et bien c'est à cet instant que je lâche une bombe, une phrase, un mot, une mise en garde bref, un propos qui n'a pas pour vocation de blesser mais qui le plus souvent vise juste et donc... fait mal, quand il n'est pas tout bonnement mal compris et interprété ("je suis surprise qu'une personne aussi intelligente s'intéresse à ça" ne signifie pas nécessairement "toi puisque tu en parles c'est que tu es un débile profond"   Rolling Eyes); par ailleurs, j'ai conscience que ma manière de voir le monde n'est pas celle de la majorité mais je n'arrive pas pour autant à exprimer mes idées et mes pensées d'une manière tiède ce qui ne facilite pas les choses...

aussi, j'ai beaucoup de mal à accepter les compliments: je me demande toujours si la personne pense réellement à ce qu'elle dit ou si elle participe seulement à un rite  Question

Lanaka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Mag le Jeu 24 Avr 2014 - 15:15

Je le trouve super ton texte !
bon c'est pas un rite Lanaka : ton sujet tombe pile poil dans mes perturbations socialo/affectivo/intellectualo/stupéfiante pourrait être brièvement ma réponse à ta question :
Bref, où vous situez-vous? Avez-vous trouvé le bon équilibre entre l'intégrité morale et intellectuelle et rapports enrichissants?

... Et le forum de ZC à ajouté à cet état qui est survenu en fréquentant les gens depuis 10 ans.
Ce n'est pas mon premier forum mais c'est la première fois que je vois des pseudos écrire comme ça sur un forum
peut être la net etiquette s'est elle faceboukée, ou bien cette manie de coller aux gens pour se sentir appartenir ? Je ne sais plus trop.

Dans mes rencontres je deviens maintenant ferme, plus de bisous mais une bonne poignée de main en regardant dans les yeux fermement, ça me suffit à sentir si je peux continuer ou fuir de suite,
reprendre systèmatiquement le mot "ami" mon amour de l'amitié n'a pas supporté la mode de relation de complaisance, sur comportement parfaitement égoïste,
et me tenir à ne plus parler de moi à des personne qui font semblant de s'intéresser à moi pour ensuite me dénigrer et utiliser ce que je leur ai dit pour faire leurs ragots...
Ben oui en plus j'aime pas les ragots par derrière.
Idem pour dire, je ne dis plus à ceux qui ne disent pas en retour.

J'ai eu une image impressionnante il y a 10 ans après les premiers chocs : ils étaient comme mes parents et leur société de l'époque, la classe et la culture en moins, avaient 38 à 40 ans et élevaient leurs enfants pire que ce que j'ai fuis dans ma jeunesse !
Pire : avec les personnes de mon âge j'ai cessé de les fréquenter par peur de représailles sous forme de dénonciation aux autorités !

Heureusement j'ai eu d'autres relations en travaillant hors norme avec des jeunes et pu retrouver un peu de sincérité de vérité d'être et d'amitié,
pareil avec des personnes de 20 ans de plus que moi rencontrée dans leurs refuges... avant qu'elle ne meurent enfermées dans un hôpital par leur famille...

J'ai fini par déserter cette société.

Maintenant je suis en train d'apprendre par des posts de (j'ai oublié le pseudo) sur ce forum les méthodes de communications non violente dont je ne pratiquais que la moitié, et j'ose dire maintenant en l'utilisant
ce qui me maintient un relatif bon niveau de relation, mais toujours en dehors de la société.

Dès que je me sent assez "costaude" je tente une sortie  Pété de rire 
Au plaisir de lire d'autres réactions à ton post et tes expériences.

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2014 - 15:55

Bah oui bienvenue dans le monde.

Si tu le fais pas, ça cloche.
Ici aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Bibo le Jeu 24 Avr 2014 - 21:40

C'est un problème occidental.
Ailleurs ça s'appelle la tradition, la coutume et le but est le bien commun, pas le bien de chacun.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 8:59

-


Dernière édition par Nayru le Mer 27 Mai 2015 - 15:30, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Bibo le Ven 25 Avr 2014 - 9:59

Nayru a écrit:
quand à la tradition...elle ne va pas forcément dans l'hypocrisie

Je n'ai pas dis ça.

Nayru a écrit:
si je veux aider les autres, je leur indiquerait aimablement que ma porte est ouverte.... je n'ai pas besoin de circonvolution, de niaiserie, d'illusion d'intérêt...

En fait si. Tu devras accepter les codes et ne pas en faire trop.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:06

-


Dernière édition par Nayru le Mer 27 Mai 2015 - 15:30, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Alice2 le Ven 25 Avr 2014 - 10:11

J'aime beaucoup ton post, Lanaka, et c'est pas de la lèche ! :DBien écrit, bien structuré, intéressant, sincère, et qui d'entre nous ne s'est jamais posé cette question ?
Pendant des années, alors que j'essayais vainement de ressembler aux gens, j'ai tenté cette mascarade sociale. Il faut croire que je ne suis pas douée, ou plutôt que je n'y croyais tellement pas que je me suis toujours sentie un imposteur, une menteuse. Je jouais un rôle, je posais des questions dont je n'avais que foutre de la réponse, me forçait à écouter d'interminables palabres alors qu'à peine prononcés les deux premiers mots je savais ce qui allait être dit trois minutes après...
Suite à certain entretien avec un conseiller spécial pour zèbre, auprès de qui je m'ouvrais de ma terreur de la solitude (2% moins les enfants, moins les grabataires et moins ceux avec qui ça passe pas, il reste quoi ?!), j'ai compris pas mal de choses. J'ai compris que je devais "gérer" mes relations. Je m'explique :
1) les relations de trois minutes : ça c'est pour le "social", je fais l'effort de sourire, de dire bonjour, d'échanger une ou deux banalités, et je mets gentiment un terme à la conversation, sans quoi je pète un plomb et ça me bousille ma journée.
2) les relations d'une heure : des gens que je trouve sympas, mais pas intéressants, cependant je les aime bien et je suis capable de les supporter une heure. De temps en temps. Cela me permet d'avoir pas mal de connaissances, il faut juste veiller à ne pas se laisser gonfler au risque de faire demi-tour chaque fois qu'on les croise.
3) les relations d'une soirée : des gens très sympas, avec qui j'ai des centres d'intérêt communs, avec qui je peux rigoler et qui m'acceptent telle que je suis. Je ne m'ouvre pas vraiment, je ne montre pas ma personnalité dans son ensemble, mais je passe un bon moment, avec des gens qui ne se contentent pas de banalités.
4) les "vraies" relations : des personnes (rares) avec qui je peux être complètement moi-même (des zèbres, le plus souvent, ou du moins des personnes d'un âge certain dotées d'une grande intelligence), avec qui je peux passer trois jours pleins sans avoir envie de les étrangler ou de les bâillonner.

Alors, oui, on est obligés d'être un tant soit peu hypocrites, j'appellerais plutôt ça des "relations publiques", si on veut avoir un minimum de contacts humains. Sinon, autant se faire ermite (j'y ai sincèrement pensé, fut une époque).
Je dois dire que je vis dans une petite ville de 10 000 habitants, qu'il est difficile de ne croiser personne de connaissance, surtout quand on a bossé un peu partout ( genre à la banque, à la jardinerie, au bar, au garage, au centre d'action social...). Et aussi quand on a un mari qui connaît absolument tout le monde.
J'ai l'avantage de vivre dans un petit village de montagne (environ 200 habitants) à 1500 m d'altitude. Quand j'ai envie d'être ermite, pas de problème, je reste dans ma montagne. Quand j'ai envie de voir du monde, je descends "en ville" :Det je suis sûre de toujours croiser plein de gens avec qui bavarder. Je dirais que je fais partie de ces personnes que tu dis "populaires", Lanaka, à la différence de ce que me popularité vient aussi de ma personnalité étrange qui amuse pas mal de monde.
Ben oui, quand les gens t'ont connue banquière et qu'ils te retrouvent derrière un comptoir de pièces automobiles, ils sont un peu surpris. Surtout quand ils se rendent compte que t'es plus calée que beaucoup en mécanique (et que t'es une FILLE).... Very Happy
Je suis aussi motarde, j'ai ma bécane, un joli roadster bien puissant, donc je fais aussi partie de ce milieu très particulier et une nana qui roule (je fais environ 20 000 km/an), ça surprend, et comme les petits potins sont ce que préfèrent les gens, tu penses que j'y passe ! Very Happy
Pour en finir, je dirais qu'aujourd'hui je gère plutôt bien tout ça, j'ai appris à ne pas me laisser engluer, à partir avant de m'énerver. Bien sûr, quand il s'agit du patron, c'est un peu plus délicat... ;)Mais j'y arrive quand même assez bien.
Un conseil, un seul !
Quand tu croises quelqu'un qui a l'habitude de te tenir la jambe avec des conneries, voici quoi faire :
Lui -"Salut, ça va ?"
Toi -"Oui, merci. Salut, à bientôt !" (grand sourire)
Hahahaha ! C'est ma tactique, je ne réponds "et toi ?" uniquement si j'ai envie de le savoir !

Alice2
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 40
Localisation : Hautes-Alpes, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Ven 25 Avr 2014 - 10:16

La comédie humaine, tout un art de vivre.  Pfiu

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7805
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:28

@Alice
merci pour les piste de techniques et de "classification" ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:34

salut

je suis la seule a pas avoir bien compris les nuances ?
est ce qu'on peut m'expliquer un peu mieux?

mais je ne suis pas populaire. ni specialement aimée. sauf par un petit bout de personne . donc je ne dois pas etre si hypocrite que ça

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:36

Bibo a écrit:C'est un problème occidental.
Ailleurs ça s'appelle la tradition, la coutume et le but est le bien commun, pas le bien de chacun.
Bah tiens, j'allais faire la même remarque : est ce que la culture est hypocrite ?

Je me rappelle d'une fois, je disais à une nana " tu te rends compte.... En Allemagne je serais respecté et loué par mon prochain, et en Asie du sud est je serais une homme séduisant. Tout ça pour une question de culture ! "
Elle m'avait répondu peu ou prou ceci " oui Ben tu vis ici, dans la culture française " :-|

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:41

Tu serais une très belle homme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:44

Ouep, le principal problème de l'humanité est la correction automatique des portables.
Et dire que l'ONU ne veut rien savoir :-|

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 11:01

AH désolé j'ai cru que c'était voulu, tu sais bien.
(j'ai un immense savoir-vivre, sans déc)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Mag le Ven 25 Avr 2014 - 11:12

study 
J'ai l'avantage de vivre dans un petit village de montagne (environ 200 habitants) à 1500 m d'altitude. Quand j'ai envie d'être ermite, pas de problème, je reste dans ma montagne. Quand j'ai envie de voir du monde, je descends "en ville" :Det je suis sûre de toujours croiser plein de gens avec qui bavarder. Je dirais que je fais partie de ces personnes que tu dis "populaires", Lanaka, à la différence de ce que me popularité vient aussi de ma personnalité étrange qui amuse pas mal de monde.

J'ai connu ça aussi ! Hélas là où je suis maintenant je n'ai plus le punch de l'altitude mais te lire me met en correlation avec une (des) réflexion que je me fais en ce moment :
hier en rentrant du bourg j'ai été saluée aimablement par plusieurs personnes en voiture... et je ne les connais pas !

Ce n'est pas la première fois que je me fais cette remarque depuis quelques mois au sujet de cette bizarre vie que je mène dans mon trou !

Comment "se peusse" que je rencontre comme ça de la part d'inconnus autant de sourires, de saluts francs, alors qu'il ne me connaissent pas, que je ne vois pratiquement personne
en plus à chaque fois j'en profite pour hors conventions sociales rester moi même au contact et dire comme ça vient sur tout ce qui se présente ?
Parfois je me fais l'impression que ce soit pour les gendarmes, les chasseurs, le boucher, la factrice, l'employé de l'eau, ou du taillage massacrage de haies, ou la postière ou même les caissières de supermarché d'être en train de les arroser avec humour d'un détachant du "normal" qui leur ôte la pelliculle grise qui me semble recouvrir tout ça,
on se quitte toujours en rigolant mutuellement et la route devant là où je vis me semble devenir parfois un salon !
Parfois même c'est marrant un rayon de soleil perce les nuages au moment du clash, ce moment où je les vois sortir de leur attitude pré-établie !

Un moment j'ai commencé à écrire ces petites histoires de vie, puis j'ai laissé tomber...

Kharmit et si le "bien commun" justement on l'avait tous perdu socialement  derrière des conventions qui n'en ont rien à fiche ???

Ce matin cela me fait du bien d'écrire ce post, comme si ça "débouchait" quelque chose en moi !

Merci ! Amour

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Alice2 le Ven 25 Avr 2014 - 11:39

Hahaha Mag, tu me plais !
Moi aussi j'adore dire n'importe quoi aux gens, pour les faire réagir, les faire sortir de leur triste train-train. Je vois leurs yeux s'allumer d'un coup, s'arrondir devant tant d'audace, alors que pour moi ce n'est qu'un amusement, je n'ai pas de scrupules, pas de honte, je me fous tellement de ce qu'on peut penser de moi ! Et du coup, des gens que j'ai oubliés, parce que croisés de cette manière, eux, ne m'oublient pas. Il y en a qui vont dire à mon mari : "Dis-donc, ta femme, elle a pas la langue dans sa poche !" Et lui, il en est fier, ça le fait marrer d'apprendre mes frasques verbales.
Pour ce qui est de l'ambiance petit village, j'aime beaucoup. En fait je ne connais pas la plupart des mes voisins, je sais leur nom, et encore, pour certains je n'arrive jamais à m'en souvenir (ah, mémoire sélective...) mais on se salue toujours cordialement, y compris lorsqu'on se croise en voiture. On se retrouve parfois pour des apéros géants improvisés (genre tous dehors avec la pelle à neige, fatigués, assoiffés, puis on sort qui des chips, qui des bières, qui du pastis, on met deux tréteaux, une planche, et roule !). J'adore ce genre de choses, et s'il est vrai qu'il faut parfois sacrifier un peu à des discussions pas toujours intéressantes, la plupart du temps on échange surtout des vannes et ça rigole sec !
Les conventions, je les brise, je les déteste, j'ai toujours refusé de m'y plier (et ça m'a valu quelques déboires...mais j'assume). Je dis des conneries à mon patron. Ma collègue hallucine, "mais comment t'oses lui dire des trucs pareils !!?". Ben, j'ose. Ça passe. Je crois même qu'il aime ça, cette spontanéité, que je n'aie pas peur de lui, que je le considère juste comme un être humain, à qui je dois, certes, une certaine forme de respect, due à ma position hiérarchiquement inférieure (et ceci ne vaut pour moi que sur le plan professionnel, en dehors, égalité, point barre).
Autre chose, Mag, on se rend rarement compte de ce que l'on projette, de la manière dont les autres nous perçoivent, alors que c'est d'une importance capitale. J'ai compris ça à 23 ans, quand une collègue de travail de 55 balais, après un gros clash, m'a avoué : "Tu nous fais peur. Cette façon de regarder doit dans les yeux que tu as, ce port de tête quand tu marches, cet assurance que tu dégages, tu es impressionnante !"
!!!! Je suis restée sur le cul. Moi je me sentais minable, nulle, ignare, fragile, apeurée. J'étais persuadée que tout le monde le voyait. Hahaha ! Comme on peut se tromper. Depuis lors j'ai fait attention à adoucir mes paroles d'un sourire, mes regards aussi. Je me suis décortiquée sous un autre jour que mon œil intérieur. Et j'ai réussi, je crois, à faire coïncider un peu mieux les deux facettes.

Alice2
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 40
Localisation : Hautes-Alpes, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Kass le Ven 25 Avr 2014 - 12:10

Alice a écrit:Je dis des conneries à mon patron. Ma collègue hallucine, "mais comment t'oses lui dire des trucs pareils !!?". Ben, j'ose. Ça passe. Je crois même qu'il aime ça, cette spontanéité, que je n'aie pas peur de lui, que je le considère juste comme un être humain

tout pareil. respectueuse, mais directe.
on m'a aussi dit que je faisais "peur"... parce que je n'avais "pas peur" !  Rolling Eyes 
mais peur de quoi ? de me faire virer ? de ne pas être élue "miss cafétéria" ? come on  Very Happy 

du coup, quand tu fais un compliment, les gens tombent à la renverse, car... ils s'y attendent pas, et justement, te croient; ça c'est un grand plaisir.

"la franchise, ce n'est pas dire tout ce que l'on pense; c'est penser tout ce que l'on dit"
-> fermer sa gueule pourrait presque être un acte de franchise par défaut  Laughing

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4708
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Alice2 le Ven 25 Avr 2014 - 13:10

Very Happy Very Happy Very Happy Exactement ! Pour tout ce que tu as dit ! Mouhahahaha !

Alice2
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 40
Localisation : Hautes-Alpes, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Bibo le Ven 25 Avr 2014 - 23:06

choufleur a écrit:salut

je suis la seule a pas avoir bien compris les nuances ?
est ce qu'on peut m'expliquer un peu mieux?

Quelle nuance ? Entre le savoir vivre et l'hypocrisie ?

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Bibo le Ven 25 Avr 2014 - 23:10

Kharmit a écrit:
Bah tiens, j'allais faire la même remarque : est ce que la culture est hypocrite ?

Je me rappelle d'une fois, je disais à une nana " tu te rends compte.... En Allemagne je serais respecté et loué par mon prochain, et en Asie du sud est je serais une homme séduisant. Tout ça pour une question de culture ! "
Elle m'avait répondu peu ou prou ceci " oui Ben tu vis ici, dans la culture française " :-|

je vois plutôt ça comme de l'hypocrisie noble, accepté et utile (pour celui/celle qui l'exerce, sans forcément qu'il/elle en est conscience).
Drôle ton histoire.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir-vivre = hypocrisie?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum