AVA (tard que jamais)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 7:28

AVE les HP ! Héros Potentiels ou moi j'aime bien "Hors Pantoufles":ceux qui osent prendre des risques(de se tromper,de se faire jeter,de souffrir ,même,mais de chercher,de trouver,parfois...)

Donc,ce jour de Pâques,j'ai décidé de me mettre au boulot et j'ai récapitulé:

pour construire ton avatar,il te faut:

- avoir la folie et l'inconscience de ta jeunesse,plonger au plus profond de toi,dans ces questionnements infinis avec toi-même,et retrouver,dans ton coeur émietté(bah!les miettes,çà sert toujours,pour les oiseaux),le pur cristal de ton être unique

- faire fi du regard de l'autre,du jugement de l'autre;tout cela n'existe que parce que tu l'imagines.

- imaginer,justement.Mettre en image ta création.Qu'est-ce qui te fait vibrer,où est ton havre de paix,où cours-tu quand tout te lâche,quand le grand monstre de ton regard critique sur toi-même t'empêche jusqu'à oser dire ce que tu ressens,apprécies,refuses,ce qui t'enchante ou te catastrophe?

- prendre ta peine et ton courage,un sur chaque épaule,et avancer dans la foule,fier,droit,orgueilleux même,tout en laissant traîner derrière toi,d'une main négligente,le baudrier de ta phrase fétiche "il n'y a qu"une vie,c'est donc qu'elle est parfaite"

- te déshabiller (jusqu'à un certain point...comment déshabiller un AVAtard?)

- te mettre à nu (idem...peut-être même encore plus virtuel...!)

- à genoux(ouah,je vous laisse imaginer la scène;un AVAtard,qui a fait son strip-tease,nu,à genoux,et qui peut continuer à parler tranquillement,une cigarette dans une main et un verre dans l'autre!),oui,à genoux devant le rêve que tu as été,perdu en cours de route,retrouvé à chaque grand carrefour de la vie,à chaque rencontre bouleversante,le rêve qui persiste malgré tout.

- sourire,avec une infinie douceur;laver tendrement le petit rire frais de chaque printemps,de chaque renaissance,jusqu'à ce qu'il arrive sur tes lèvres,les tiennes,les vraies,les réelles( je rappelle que l'AVAtard fume et boit...) .As-tu oublié ? Comment as-tu pu OUBLIER ?

- retrouver le monde enchanté : si peu suffit. La perle d'un mot doux ("je pense à toi"). La chaleur du soleil dans le parfum sec et grésillant de la garrigue,à midi. Le hérisson,dans les phares de la voiture- il sortait du fossé,traversant la petite route,se fige dans la lumière; tu t'arrêtes,attends ; il te fixe...et finalement,fait demi-tour vers les herbes protectrices du fossé .Le cercle incroyable des lapins,assis sur leur derrière,dégustant les fèves semées:est-ce une hallucination du réveil ? on dirait une confrérie dissertant sur les bienfaits de la fève pour le transit digestif des lapins.Le rouge-gorge,à portée de main,sur la margelle du bassin,provoquant ta présence silencieuse de son chant rouge de colère:tu es sur son territoire!...............

Je n'en suis donc qu'à l'ébauche,cette silhouette perçue entre veille et sommeil,cette nécessité de créer,cette énergie qui ressuscite.

Merci à tous ceux qui nous ont précédés.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 8:12

Une présentation en recette de cuisine, chapitre ingrédient ou alors en mode d'emploi IKEA :  Very Happy 

C'est trop tentant. Voici donc la minute culturelle et musicale Muppet's (pour celle de M. Cyclopède ce sera plus tard) :



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 8:24

Merci Ours!
C'est sûr,çà donne envie de s'y mettre...à la cuisine.
Dire que j'ai mangé des crevettes hier soir ! Et je n'en ai pas épargné une seule!
Merci de ton passage et bonne cuisine.
(J'étais en train de regarder ton "bon plan" les ernest;l'origine du langage.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 8:26

On n'oublie rien, on s'habitue c'est tout. On se fond dans le paysage, on charge la mule pour l'empêcher de trotter, on assume l'inassumable. Et puis un matin, les charges disparaissant peu à peu, on s'aperçoit qu'on a pas pensé la vie comme on aurait eu envie de la vivre. Alors, c'est le début d'un chemin de renaissance. En accepter la difficulté et la richesse, c'est ce que je te souhaite en te disant :

Bienvenue !

D'un temps que les moins de 20 ans ont du mal à connaître et bien que je l'ai souvent cité, au risque de radoter avant l'âge (à peine) :



Paroles:

On n´oublie rien de rien
On n´oublie rien du tout
On n´oublie rien de rien
On s´habitue c´est tout

Ni ces départs, ni ces navires
Ni ces voyages qui nous chavirent
De paysages en paysages
Et de visages en visages
Ni tous ces ports, ni tous ces bars
Ni tous ces attrape-cafard
Où l´on attend le matin gris
Au cinéma de son whisky
Ni tout cela, ni rien au monde
Ne sait pas nous faire oublier
Ne peut pas nous faire oublier
Qu´aussi vrai que la Terre est ronde.

On n´oublie rien de rien
On n´oublie rien du tout
On n´oublie rien de rien
On s´habitue c´est tout

Ni ces jamais ni ces toujours
Ni ces "je t´aime" ni ces amours
Que l´on poursuit à travers cœurs
De gris en gris de pleurs en pleurs
Ni ces bras blancs d´une seule nuit
Collier de femme pour notre ennui
Que l´on dénoue au petit jour
Par des promesses de retour
Ni tout cela ni rien au monde
Ne sait pas nous faire oublier
Ne peut pas nous faire oublier
Qu´aussi vrai que la Terre est ronde

On n´oublie rien de rien
On n´oublie rien du tout
On n´oublie rien de rien
On s´habitue c´est tout

Ni même ce temps où j´aurais fait
Mille chansons de mes regrets
Ni même ce temps où mes souvenirs
Prendront mes rides pour un sourire
Ni ce grand lit où mes remords
Ont rendez-vous avec la mort
Ni ce grand lit que je souhaite
A certains jours comme une fête
Ni tout cela ni rien au monde
Ne sait pas nous faire oublier
Ne peut pas nous faire oublier
Qu´aussi vrai que la Terre est ronde

On n´oublie rien de rien
On n´oublie rien du tout
On n´oublie rien de rien
On s´habitue c´est tout


Dernière édition par Ours le Lun 21 Avr - 8:46, édité 1 fois (Raison : Les post qui se croisent et s'intercalent, ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par medusa le Lun 21 Avr - 8:37

merci pour le sourire alimenté par ta présentation!

tiens, mon ingrédient du jour:


bienvenue à toi!

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 8:53

Brel....
dont j'ai pu sentir l'"évanescence",en passant aux Marquises,dont je n'ai vu ni la tombe ni l'île(Hiva Oa),mais qui m'a toujours accompagnée,dont les chansons me paraissent des bijoux éternels,grâce aussi à un arrangeur magnifique.Enfin,tout ceci pour dire merci.
Ce qui m'a toujours posé question,dans la vraie vie,c'est le fossé qu'il peut y avoir entre un créateur, un "Unique" qui touche chaque homme quelque soit sa vie,ses références,ses ancrages, et l'homme banal en dehors de sa création,avec sa petitesse d'homme banal...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Invité le Lun 21 Avr - 8:59

Merci Youlou
bien appétissante au petit déjeuner! Et association d'idées bizarroïde:big bisous de Carlos...Quand je parlais de la petitesse de l'homme banal; en fait,il faut beaucoup de grandeur d'âme et d'humilité pour rester soi-même,quelques soient les circonstances.
Bonne journée,pleine de sucreries ( et hop ,c'est reparti:Mistal gagnant de notre pote à tous,Renaud)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVA (tard que jamais)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum