Les zèbres et les sens

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par camomille3 le Mar 26 Juil 2011 - 10:52

Ca c'est un truc qui m'a beaucoup intéressée aussi à la lecture du livre de JSF. Je sentais confusément que j'avais peut-être les sens un peu plus aiguisés, mais je croyais aussi que tout le monde était comme moi.
Au final moi c'est beaucoup l'odorat. Je sens les odeurs beaucoup plus fort je pense, je peux être complètement retournée par un tout petit effluve d'un truc que j'aime bien et au contraire très très mal de rester dans un endroit où une odeur me dérange. Depuis que j'y fais plus attention, je vois bien que je suis un peu seule ;-)
On m'a appelée oeil de lynx pendant mon enfance, je ne développe pas.
Et l'ouïe très fine aussi. Ca c'est pas forcément un cadeau. la nuit j'entendrais une mouche voler. Impossible par exemple de dormir dans la même chambre que mes enfants quand ils étaient tout petits. Je faisais des nuits blanches, ça me rendait folle.
Et enfin le toucher. Je ne supporte pas les étiquettes qui grattent et compagnie, je les coupais toutes d'ailleurs sur les vêtements des mes enfants bébés, je trouvais ça affreux parce qu'eux ils n'avaient pas la possibilité de dire que ça les gênait ou de les enlever eux-mêmes. Et inversement un toucher agréable j'y suis ultra-réceptive.

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Denis le Mar 1 Nov 2011 - 1:42

Je me sens proche du témoignage de fleurdesel. J'avais bien remarqué ma sensibilité auditive, mais je pensais que c'était normal d'avoir l'impression d'une piqûre dans l'oreille quand un enfant crie à quelques mètres de soi. Quand j'ai passé des tests, croyant avoir des problèmes d'audition d'une oreille, je revois encore l'ORL médusé (je pense que ce terme convient bien à son étonnement) m'annonçant qu'à 50 ans, mon ouïe était meilleure qu'une personne de 25 ans.

Côté vision, je n'avais jamais fait attention au fait que je suis ébloui par beau temps et mes parents se rappellent qu'enfant, j'allais me coucher dans la tente sans lampe de poche pendant les vacances. Cela dit, j'ai quand même une mauvaise vue, car je ne retrouve jamais mes clefs de voiture quand mon épouse les déplace de quelques centimètres Very Happy

Côté odorat, je suis hypersensible à la fumée de cigarette (mais je fais peut-être une fixation, car j'ai horreur de sentir l'odeur du tabac). Hélas, cela ne m'épargne pas les casseroles brûlées quand je quitte la cuisine pour vérifier une idée sur mon ordinateur.

Côté toucher, je choisis maintenant avec soin la matière de mes vêtements, avec une prédilection pour le lin et plus généralement les fibres naturelles.

Pour terminer ce témoignage, depuis la découverte de ma surdouance, je suis beaucoup plus attentif à mes capacités sensorielles qui m'aident à mieux comprendre certaines de mes réactions.

Denis
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 58
Localisation : Près de Nemours, Seine-et-Marne, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Lena le Mer 2 Nov 2011 - 4:04

pour ma part j'avais remarqué être "sensible" avant de savoir que j'étais zèbre, mais quand j'ai ensuite compris que c'était lié et manifeste, ça m'a permis de mieux le prendre en considération et mieux le "gérer" pour être confortable au lieu de le nier ou de me reprocher d'être trop réceptive.

_ Donc j'ai toujours sur moi des boules quiès, au cas où, et j'hésite pas à les mettre dans n'importe quelle situation de la vie courante pour atténuer le bruit ;

_ j'ai souvent avec moi une écharpe avec un parfum agréable/léger/familier pour me "sauver" de quelques situations, et j'hésite pas à changer de place, de wagon ou même attendre le prochain métro si l'odeur de quelqu'un m'incommode (pas forcément "mauvaise" odeur au sens classique, mais je sais pas y'a des odeurs que je supporte pas)

_ je suis une grande gourmande, et m'adonne à ce pêché sans aucun scrupule, mais avec esprit "gourmet" , pas "glouton"

_ je viens de craquer en shopping aux USA car leurs vêtements en coton sont trooooop doux (je sais pas comment ils font, et pourquoi chez nous c'est pas aussi doux), du coup j'ai maintenant des habits "doudous", il suffit que le les mette et je me sens trop bien Smile

_ j'ai toujours le nez en l'air et la tête dans les nuages, je "bloque" sur des trucs que je vois, des effets de lumière, des couleurs, etc ...

Etre pleinement conscient de cette hypersensibilité sensorielle ça permet d'une part de se "protéger" des stimulis trop agressifs, mais aussi de profiter de cette stimulation comme une source de bonheur, et s'autoriser à en profiter pleinement et à s'accorder du temps pour ça : pas juste en passant "tiens c'est joli" "tiens ça sent bon", mais vraiment faire une pause et prendre le temps de vivre et ressentir la chose.

Bref c'est une source de bonheur inépuisable et je me sens souvent si privilégiée de ce point de vue par rapport aux non zèbres

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Denis le Mer 2 Nov 2011 - 11:37

@Lena: Merci pour ton témoignage dans lequel je me retrouve aussi (je comprends maintenant pourquoi j'aime bien aussi contempler des "trucs" juste pour le "plaisir des yeux").

Tes boules Quiès me font penser à une astuce qui, je l'espère, rendra service à d'autres hypersensibles : depuis quelques mois, je porte la nuit un masque de sommeil qui me permet de retrouver la qualité de sommeil de mon enfance. Moi qui croyais ne plus être capable de rêver faute d'en garder des souvenirs à mon réveil, j'ai retrouvé enfin ce plaisir perdu.

En fait, derrière ce masque de sommeil se cache l'idée de caisson d'isolation sensoriel dont je viens seulement de prendre conscience en rédigeant ce texte (c'est pourquoi j'aime bien participer à ce forum. C'est une source d'inspiration et un stimulateur de réflexions personnelles) : finalement, là où je dors le mieux, c'est dans l'obscurité absolue et le silence total. Autrement dit, quand je peux "déconnecter" une partie de mes sens.

Il faudra que j'essaye les boules Quiès la prochaine fois que mon voisin arrose son gazon la nuit. En plus du bruit de l'arroseur, une telle gabegie d'eau m'énerve au point de m'empêcher de dormir scratch.

Denis
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 58
Localisation : Près de Nemours, Seine-et-Marne, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Lysange le Mer 2 Nov 2011 - 13:42

Denis a écrit:
En fait, derrière ce masque de sommeil se cache l'idée de caisson d'isolation sensoriel dont je viens seulement de prendre conscience en rédigeant ce texte (c'est pourquoi j'aime bien participer à ce forum. C'est une source d'inspiration et un stimulateur de réflexions personnelles) : finalement, là où je dors le mieux, c'est dans l'obscurité absolue et le silence total. Autrement dit, quand je peux "déconnecter" une partie de mes sens.

J'ai un peu la même sensation : même quand je dors j'entends ce qui se passe autour de moi, de façon assez claire, et du coup j'ai l'impression quand je me réveille de ne pas avoir dormi.

De même quand je dors je pense. Le matin quand je me réveille totalement il m'arrive de me demander "mais depuis combien de temps tu es déjà en train de réfléchir alors que tu n'es même pas réveillée?".

Pour ce qui est des sens j'ai une ouïe super sensible et l'oreille plutôt musicale, un toucher hyper-développé, beaucoup de choses passent par des sensations physique, notamment la vue (j'associe toujours ce que je vois à une sensation physique). Pour ce qui est de la vue c'est assez étrange puisque je ne suis pas DU TOUT physionomiste mais que je reconnais les gens à leur démarche, leur gestuelle, leur façon de se tenir... Pour le gout je suis aussi une grande gourmande, mais surtout j'aime pas tout tout le temps. J'ai des envies très précises à propos de ce que je veux manger. J'ai pas faim, j'ai envie de patates sautées, de tomates moza, de chips, de fanta citron, etc... Bon, des fois j'ai faim en plus. mais ça c'est accessoire! Very Happy

Je trouve difficile d'essayer de comparer nos sens avec la moyenne puisqu'on ne sait pas quelle perception a la majorité des gens. A part certains trucs flagrants, on ne pourra jamais savoir je le crains... :p

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Denis le Mer 2 Nov 2011 - 14:19

Enkelilya a écrit:Je trouve difficile d'essayer de comparer nos sens avec la moyenne puisqu'on ne sait pas quelle perception a la majorité des gens
Je pense qu'on peut le faire, au moins dans une certaine mesure, par un long travail d'observation personnelle.

Pendant mon service militaire, l'un de mes camarades de chambrée était projectionniste dans un cinéma d'Annecy. Il m'a expliqué le truc pour changer de bobines de film durant une projection : environ cinq secondes avant la fin de la pellicule, une toute petite figure géométrique (un rond, carré ou triangle) apparaissait furtivement dans un coin supérieur de l'écran, à droite ou à gauche, pour donner le signal de changement (aujourd'hui, ça n'existe plus). Son explication a modifié définitivement ma façon de voir les films, car j'ai remarqué par la suite malgré moi ces figures géométriques.

Ceci pour dire que si l'on prend conscience de son hypersensibilité, il devient très facile de détecter des faits jusqu'alors anodins qui nous aident à comparer nos sens, par exemple une remarque d'un proche : « comment tu sais que quelqu'un arrivait ? J'ai rien entendu. » que l'on va associer à un certain niveau sonore (effectivement à peine audible).

Denis
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 58
Localisation : Près de Nemours, Seine-et-Marne, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Ysée le Mer 2 Nov 2011 - 14:51

@ Denis : moi aussi, on m'a fait le coup de la bobine, sauf que l'explication vient du film "fightclub" en ce qui me concerne. Du coup, après avoir vu ce film et depuis lors, je vois effectivement la figure géométrique. Maintenant, je dois faire l'effort dans l'autre sens, c'est-à-dire tenter de ne pas y penser et me relaxer pour ne pas le voir.

Sinon, j'ai de la peine au cinéma car la musique y est de plus en plus forte et cela m'incommode maintenant (alors que pas avant) : les seuils ont apparement augmenté chez tout le monde au niveau de la tolérance au bruit et chez moi, c'est rester pareil (avec en plus une hypersensibilité).

Pour l'odorat, tout pareil, je sens tout, tout le temps et j'analyse immédiatement les odeurs. J'ai su, pour les deux fois où j'étais enceinte, immédiatement que je l'étais juste aux changements de perception d'odeurs autour de moi (pas de nausées, ni rien, mais juste ce changement de perception).

Pour le toucher, je suis très tactile aussi et sensible au contact.

S'agissant du comportement non verbal, très pénible pour moi, car je perçois tous les changements chez les gens : agaçés, fatigués, énervés etc, sans qu'ils ne disent rien, ça me tue car je dois faire toujours attention à ne pas projeter ce que cela pourrait être puisque les gens ne le disent pas. Ce sont sinon des interprétations sans fin sur d'où vient le problème, est-ce que c'est moi ? mon comportement ? la situation ? mon odeur ? etc... tout cela bien sûr très vite dans la pensée. Epuisant.

Et c'est vrai que, comme toi, ma sensibilité par rapport aux sens et par rapport à ce que perçoivent la majorité des gens, il y a eu un long travail d'observation personnelle.



Ysée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par lacamone le Mer 2 Nov 2011 - 15:15

Je perçois aussi tout changement, et je suis en train d'apprendre à ne pas tout reporter sur moi.. parce que je deviens vite pénible ne pas me satisfaire d'une réponse sans équivoque.

lacamone
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Ysée le Mer 2 Nov 2011 - 15:57

Ah, toi aussi ? Very Happy

Le truc d'aller jusqu'au fond tout fond toutouttout fond des choses, ça peut-être vite pénible pour nos interlocuteurs, hein ? alien

Alors que, finalement, on veut juste un éclaircissement : pas notre faute après tout si leur comportement non verbal ne reflète pas le verbal (ou l'absence de verbal) Razz

Ysée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Lysange le Mer 2 Nov 2011 - 17:46

Denis a écrit:
Enkelilya a écrit:Je trouve difficile d'essayer de comparer nos sens avec la moyenne puisqu'on ne sait pas quelle perception a la majorité des gens
Je pense qu'on peut le faire, au moins dans une certaine mesure, par un long travail d'observation personnelle.

Ceci pour dire que si l'on prend conscience de son hypersensibilité, il devient très facile de détecter des faits jusqu'alors anodins qui nous aident à comparer nos sens, par exemple une remarque d'un proche : « comment tu sais que quelqu'un arrivait ? J'ai rien entendu. » que l'on va associer à un certain niveau sonore (effectivement à peine audible).

Oui, sur la sensibilité, côté quantité on peut. c'ets comme ça que j'ai découvert que mon toucher était très développé, par mes partenaires au lit...

Mais question "qualité", c'est vachement moins évident de savoir comment on perçoit les choses, si c'est à pau près comme tout le monde ou si ça sort du commun, par exemple je n'ai aucune idée de savoir si quand les gens regardent quelque chose il leur vient tout de suite à l'esprit la sensation physique associée. Bien sur cet exemple est simple et il suffit alors d'en parler (encore que c'est aps toujours évident), mais il y a des tas d'autres trucs beaucoup moins faciles. On peut avoir une idée, mais on ne saura jamais vraiment à mon avis.

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Denis le Mer 2 Nov 2011 - 18:26

Enkelilya a écrit:
Denis a écrit:
Enkelilya a écrit:Je trouve difficile d'essayer de comparer nos sens avec la moyenne puisqu'on ne sait pas quelle perception a la majorité des gens
Je pense qu'on peut le faire, au moins dans une certaine mesure, par un long travail d'observation personnelle [...].
Oui, sur la sensibilité, côté quantité on peut. [...] Mais question "qualité", c'est vachement moins évident de savoir comment on perçoit les choses
Je comprends mieux ta réflexion et je pense que c'est une difficulté qui n'est pas spécifique aux zèbres : si l'on prend juste l'exemple de la vision, chaque œil d'un même individu perçoit différemment une même couleur (cf. Wikipedia). Alors entre deux personnes...

Pourquoi ne pas poser explicitement la question si l'occasion se présente : « en regardant ceci, perçois-tu cela ? ». Dans le lot des questions que nous posons tous fréquemment, cela passera sans doute inaperçu ;-)

Denis
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 58
Localisation : Près de Nemours, Seine-et-Marne, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Lena le Mar 15 Nov 2011 - 2:54

pour le goût et les odeurs c'est assez facile de comparer avec d'autres pour ce qui est de l'intensité. Mais bien sûr un ou des sens très développés n'est pas exclusif aux zèbres (heureusement). Sentir une odeur subtile ou qui vient de loin, reconnaître un ingrédient "caché" d'un aliment ... L'autre fois j'ai fait halluciner des voyageurs en leur expliquant les différences de goût du coca cola d'un pays à l'autre, car ils adaptent la recette aux préférences locales. Bien sûr je prefère le coca français, ha ha. Et le pire c'est le coca américain (une pointe de faux citron, beaucoup de sucre et une pointe de cannelle). Et j'aime bien le coca japonais (beaucoup moins de sucre, et une pointe un peu épicée genre wasabi).
Pour les odeurs on voit bien aussi si les autres sont aussi facilement incommodés, et aussi s'ils sont aussi facilement receptifs et "transportés"

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par une (gaufre) le Lun 20 Jan 2014 - 21:03

je ne saurais dire comment ça se passe pour les autres
tout ce que je sais, c'est que je remarque ce que d'autres ne remarquent pas.
Au point que parfois je me demande si je l'ai réellement senti... (confiance en soi ...)
j'ai souvent les yeux plissés à cause de la luminosité, je sens et goûte des choses en plus. Beaucoup apparemment.
Pour l'ouïe, c'est pareil... les espèces de bruits aigus que j'entends sans trop savoir pourquoi (doit être du aux appareils électroniques), les fois où je sursaute toute seule... dans un orchestre, je reconnais facilement les instruments...
le toucher c'est le plus ennuyant en fait. Le carton, la frigolite, la peau de pêche, ... m'insupportent au plus haut point. C'est vraiment pas possible et une fois que j'ai touché quelque chose du genre, la sensation reste ...trop longtemps
Après, je ressens d'autres choses.
Quand est-ce que quelqu'un va arriver... quand est-ce qu'un sms va arriver...
je suis très très sensible aux ambiances et ça me désappointe beaucoup parce que quand je signale qu'il se passe quelque chose ou que je pose des questions plus finement, je m'aperçois que les autres ne sont pas dans ce registre...je peux être très anxieuse sans savoir pourquoi
C'est handicapant mais c'est une force. De grosses difficultés mais la possibilité de s'émerveiller ...
le plus dur, c'est de ne pas savoir comment réagir. D'être à côté de la plaque sans pouvoir l'expliquer ni être comprise.
Je peux me mettre à pleurer sans raison apparente pour une ambiance ressentie, un mot mal pris (je suis très susceptible) parce que j'ai associé ce mot à d'autres choses auxquelles la personne n'avait pas pensé, je peux même pleurer devant une publicité Smile
http://www.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:hypersensibilite je me retrouve partout (et intensité +++)
Alkyldimethilbetaine, ton histoire de frissons, ça a à voir avec l'ASMR? (j'ai posté ça dans neurosciences et y a des vidéos sur youtube)
quand quelqu'un achève une tâche, qu'il joue avec mes cheveux, qu'on me parle avec un certain ton ou qu'on utilise une certaine gestuelle sans pour autant me toucher, ça me donne des "braingasms" (on appelle ça ainsi) ça fait comme un massage du cerveau Smile qui coule le long de la nuque
je ne connais pas beaucoup de gens qui ressentent ça et même ici, il n'y a pas eu des masses de réponses.
Sinon, j'ai une très bonne mémoire et quand je repense à quelque chose, c'est comme si j'y étais Smile
je revois tout, je re sens tout... les sons, les odeurs, les goûts, le toucher...et du coup les émotions avec

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Leeloo_Dallas le Ven 31 Jan 2014 - 10:33

Je n'ai pas encore lu toutes les réponses de ce post donc j'espère ne pas faire "doublon" mais il y a une question part rapport à ça que je me suis posée.

Voilà, personnellement, je suis faiblement myope (-0.5 à chaque oeils il me semble, aux dernières nouvelles en tout cas) mais durant ma petite enfance et jusqu'à mon adolescence, j'avais une très très bonne vue. Je pouvais voir à une distance nettement supérieure que celle de la plupart des gens que je connaissait, même ceux ayant une correction (lunettes ou lentilles). D'ailleurs c'est une chose que j'avais noté assez vite, car mes parents, mon frère et ma soeur ont tous porté des lunettes très tôt (entre 10 et 12ans pour la première paire), et j'étais la seule à ne pas être touchée par cette myopie "génétique". Je me suis d'ailleurs demandé durant un moment si je n'étais pas la fille du facteur (entre autre pour ça mais aussi parce que j'ai une physiologie assez différente de celle de mon frère et ma soeur).

Mais depuis le début de l'adolescence, j'ai commencé à remarquer des signes de myopie. J'ai pris conscience qu'il me fallait des lunettes lorsqu'un jour en classe (un TP de chimie je m'en souviens très bien) j'avais du mal à lire les consignes écrite par le professeur au tableau (j'étais souvent au fond de le classe) et j'ai pensé au début que c'était parce qu'il écrivait comme un pharmacien (ce qui n'était pas totalement faux non). Mon camarade de TP (assis à côté de moi) à l'époque, m'a dit pour rire : "tu veux mes lunettes" ? (il n'avait qu'une très faible correction comme celle que j'ai actuellement) et moi je lui ai répondu pour entrer dans son jeux : "pourquoi pas tiens vasy file" et lorsque je les ai mises, tout d'un coup j'arrivait à lire ce qu'il y avait d'écrit, tout était devenu très net. A la base partit comme une blague, j'ai eu l'impression de me prendre un coup de fouet en pleine figure. J'étais réellement persuadée de très bien voir avant ça.

Au niveau de mes autres sens, je ne pense pas être "hyper", sans doute sont-ils assez aiguisés, j'arrive par exemple à entendre tout les instruments dans une musique (on va partir sur une musique classique parce que c'est là qu'il y en a souvent le plus) à la fois dans la globalité, et dans leur individualité. Par exemple, soit je décide d'entendre l'harmonie d'ensemble, soit de n'entendre que la trompette, et d'occulter tout les autres pour distinguer sa mélodie dans l'ensemble. J'avoue que c'est une chose assez pratique quand on aime composer (j'ai composé quelques musiques assez "simples" et je ne sais pas ce que ça vaut, mais en tout cas j'ai beaucoup aimé l'expérience).

Ducoup, je me suis posée la question suivante suite à ce constat, au fait que je n'ai pas l'impression d'avoir comme des "supers pouvoirs", s'il n'y avait pas confusion entre "perception" (d'un point de vue purement physique, configuration des organes sensoriels, et nombres de "capteurs" présent, bref de la biologie quoi) et "réception". Je vais essayer de le dire de manière plus schématique.
Ne confond on pas le fait de percevoir avec une plus grande capacité (d'avoir les sens + développés), avec le fait de donner une plus grande importance à ce que l'on ressends (donc à partir de ce que l'on reçoit de cette perception) ?

Par exemple, j'adore manger. Pour moi, manger n'est pas juste "vital" d'un point de vue physique, mais également d'un point de vue émotionnel. J'aime avant tout manger parce que les goûts que je perçoit me donne une certaine forme de plaisir. Donc j'accorde énormément d'importance à cette sensation de goût, que je peux même très souvent associer à une période de ma vie, ou à un événement précis et donc des souvenirs.
Mais je suis par contre presque sure que si vous me bandez les yeux, et que vous me faite gouter quelque chose que je n'ai pas l'habitude de manger (évidement) et me demandez d'en énnoncer les ingrédients, je serais sans doute bien incapable de vous dire ce qu'il y a. Et idem avec les autres sens.

En somme, ce que je perçoit n'est pas forcément "plus" ou "mieux" que les autres (dans le sens physique du terme), mais ce que je reçoit par contre, et les liens qui se créent, ce que j'en fait ensuite, est par contre très intense et me touche beaucoup.

Voilà c'est pas super clair mais j'ai du mal à expliquer ce que je veux dire Smile

Leeloo_Dallas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 100
Date d'inscription : 11/12/2013
Age : 28
Localisation : Quelque part dans le Continuum espace-temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par zebravalia le Jeu 27 Fév 2014 - 23:46

....


Dernière édition par zebravalia le Ven 6 Mai 2016 - 16:32, édité 1 fois

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 48
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Lupsene le Ven 28 Fév 2014 - 14:16

Bonjour, peut être que mon intervention n'est pas légitime, n'étant pas sûre d'être un zèbre, un tigre ou n'importe quel autre animal à "rayure" ! Peu importe...

Je voulais juste donner mon avis sur le sujet, suite à l'intervention de Leeloo_Dallas  que j'ai trouvé très pertinente. En effet, je ne pense pas être dotée de capacités sensorielles hors normes, bien au contraire, ma vision est plutôt bonne, mais j'ai une audition déplorable par exemple. Et je serai dans l'incapacité la plus absolue de décrire ce qui m'entoure lorsqu'on me bande les yeux !
Ce qui m'a particulièrement attiré l'attention est l'idée de différencier la "perception" et la "réception". Je ne crois pas à une "perception" différente de la part des "zèbres", mais peut être faut il aller du côté de la "réception" justement. Mécaniquement, nos sens sont les mêmes, mais l'interprétation varie.
On peut penser à Temple Grandin par exemple. (ça vaut le coup de se renseigner sur la personne si elle est inconnue !) Elle n'a pas une vue hors norme, mais elle voit les choses d'une autre manière, les interprète différemment. Il e suffit pas de voir, mais d'observer, de changer de point de vue. Peut être que c'est ce à quoi vous pensiez...
Et tant que j'y suis, à la lecture de ce dernier post, une question me titille. Tu parles de "culpabilité irraisonnée et écrasante" zebravalia. Alors, il m'en vient à me demander : comment utiliser au mieux ce que tu penses avoir comme capacité ? Est-ce un devoir de le faire ?

Lupsene
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par zebravalia le Mar 4 Mar 2014 - 22:55

bien sûr que c'est un devoir mais notre société n'est pas organisée à l'heure actuelle (au siècle actuel, au millénaire actuel ?) de manière à pouvoir faire profiter au plus grand nombre de ces capacités.
dans le futur, nous serons peut-être des mentats :http://fr.wikipedia.org/wiki/Mentat

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 48
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par La Loutre le Lun 24 Mar 2014 - 10:40

Tiens ça me rappelle une anecdote, qui prouve que les "normopensants" ne peuvent accepter que l'on perçoive des choses qu'ils n'imaginent pas possibles pour leurs 5 sens...

Au test d'audition à l'école (5/6 ans?) la petite Loutre entendait tous les signaux sonores. A ce test, il fallait toucher le côté du casque où arrivait le son dans l'oreille.
L'infirmière baissait le volume de plus en plus et arrêtait pas de répéter "C'est pas possible! C'est pas possible!"
Bah non c'est pas possible pour toi!!!

J'ai bien essayé de m'abrutir et de m'assourdir avec mon walkman quand j'étais ado... (oui les djeunes, d'mon temps on avait des Walkman à K7... Papy ) mais pas sûr que ça ait marché... J'entends encore de façon décuplée des fois. Comme mon chat qui miaule tout doucement à l'autre bout du jardin...
Et certains sons me donnent envie de vomir...

Je comprends mieux aussi, pourquoi je ne peux supporter les foires et salons plus de 2 heures. D'ailleurs ça m'a joué des tours dans mon ancien boulot où j'étais chargée de com. Je ne comprenais pas comment les autres tenaient.
Entre le brouhaha sonore, les odeurs et le meli melo visuel, mes piles s'usent super vite.  pale 

La Loutre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 202
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 35
Localisation : Ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par gedie00 le Mar 6 Jan 2015 - 15:47

Bonjour à toutes et à tous,

je n'ai pas tout tout lu (mais qd meme pas mal), ce post m'a interpellé.. je ne sais pas moi meme si je suis zèbre ou pas... certaines personnes pensent que je le suis, mais je ne veux pas le croire (et rien que d'imaginer passer un test, et qu'il soit négatif, me fait juste me sentir TRES nulle, et encore moins intelligente que ce que je veux bien me considérer)...
j'ai visiblement un problème avec ce sujet, allez savoir pourquoi je suis ici maintenant... lol
je me présenterai un peu plus tard, à cet instant j'avais plus envie de rebondir sur un truc qui me parlait fort...

donc les sens: alors, chez moi, c'est l'odorat, et peut etre le toucher...

je me trouve moi meme trop space sur ces sujets, dc en fait, comme personne semble vraiment comprendre, j'en parle pas. j'ai vu par contre, que vous, vous sembliez rejoindre un peu ce type de sensations: l'odorat pour moi, c'est la vie... qd je suis enrhumée, c'est l'horreur, je ne sens plus ce qu'il y a ds mon assiette (le gout est altéré en plus et tout devient fade), bref...
fut un moment ds ma vie, ds les supermarchés, je sentais TOUT: je passais 15 min ds le rayon dentifrice et shampoing avant d'en acheter un parceq je sentais tous les tubes... et toutes les bouteilles (enfin, ceux qui me faisaient de l'oeil)... avant de choisir enfin... tout ce qui passait entre mes mains, passait par mon nez, obligatoirement, absolument tout... apres, je me suis calmée, parceq je me suis rendue compte que les gens trouvaient ça bizarre, et que c'était pas socialement correct.
je sens les odeurs alors, pas forcément beaucoup plus vite que les autres (quoique peut etre), mais c'est surtout l'intensité de la sensation qui est différente, l'interprétation de cette odeur, et aussi, plus terre à terre, son identification: je suis assez calée en mauvaises odeurs (super! lol), je distingue parfaitement ce que sens une crotte de chien, du pipi de chat/ pipi de chien, un animal mort qui traine, une odeur de pied qui pue, le pas lavé, la transpiration (bon ça c'est facile pour tt le mde), un fruit pourri etc... et le pire, c'est que je trouve ça tres interessant.... (re lol)

je me force à vous dire tt ça là (la honte), mais comme vous etes un peu tordus, ptetre vous allez me comprendre... c'est la 1e fois que je le dit à des gens

sinon, pas ds les mauvaises odeurs, une odeur connue, est capable de me transporter émotionnellement, c'est TRES fort, parfois violent: un parfum que j'ai porté qqes fois mais ds un contexte particulier: ex: un jardin apres la mousson d'hermes, que j'ai mis pd un we ou on était entre potes à Dharamsala (en Inde, ou j'ai vécu 2.5 ans), aujourd'hui, je suis ds ma sdbain, je pschit, je ferme les yeux, je suis à dharamsala... (et limite je pleure parceq.... pas fait le deuil de mon expatriation, mais bon, c'est une autre histoire)
ça me fait ça pour quasi tous les parfums...
ou les odeurs ds les ascenseurs aussi: qd je rentrais du lycée chez mes parents qui habitent en immeuble, en rentrant ds la voiture je savais dire qui était passé ds l'ascenseur avant moi, ou "tiens, ma mere/ mon pere vient de rentrer"...

pour le coup, je sais que je suis différente parceq qd je parle de ça, on se fout de moi, ou alors qd y a une odeur que j'ai clairement identifiée, la personne a coté dit que ça pue ou maladroitement que ca sent la transpiration alors que j'ai clairement identifié une crotte de chien ou autre... dc rien à voir quoi, je suis souvent un peu "déçue/ outrée" du manque de précision.... (juste envie de dire: mais enfin, mais pas du tout!!! genre je te montre une patate tu me dis que c'est une carotte, COMMENT peux tu identifier ça comme carotte?)

et le toucher, je crois que je pourrais m'habiller devant mon dressing ds le noir (ce que je fais qd ma fille dort) en touchant la pile de pulls ou de haut ou de pantalons, à la texture etc... parcequ'au final, tous les cotons ont un touché différent!
mais bon, ça, tout le mde est ptetre capable de le faire finalement...

en fait, j'en reviens tjs à ça: je m'auto enfonce, en me disant: "ouai mais bon, ça tout le mde sait/ peut le faire"...

voila pour mon expérience des sens...

Elodie

gedie00
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 06/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres et les sens

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum