HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Mer 16 Avr 2014 - 10:18

Hello,

Ma question provient d'une expérience personnelle. Ma surdouance m'a mené à devenir psychotique et avoir des symptômes de schizophrénie légers (entendre des voix et penser qu'elles sont réelles), à cause de la sur-activité du cerveau et de la solitude. Cette pathologie est maintenant traitée avec du Solian (200 mg/jour) et le médicament fonctionne très très bien, je n'ai plus aucun effet psychotique et je n'entend plus de voix ni rien. Par contre, j'ai l'impression d'avoir perdu quelques "super-pouvoir" de surdoué au passage  Sad. Par exemple, je ne reste plus "connecté" aux gens qui m'entourent de façon aussi intense qu'avant, de la même manière ma capacité à être dans l'empathie extrême et à ressentir tout ce qu'une personne ressent a fortement diminué.

Alors je ne me plaint pas, je referai l'échange entre "moins psychotique" et "moins intelligent" tout les jours. Par contre je me demande si il n'y a pas une connexion entre la surdouance et ces pathologies, peut-être dans une moindre mesure chez les autres zèbres.

Y'a-t-il des gens qui ont vécu des expériences similaires ? Qu'en avez-vous retenu ?

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Mer 16 Avr 2014 - 10:49

Message supprimé


Dernière édition par hijopr le Jeu 17 Avr 2014 - 14:47, édité 1 fois

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Mer 16 Avr 2014 - 11:41

Salut,

Merci pour ton témoignage.

Je ne suis ni psychotique ni schizophrénique, du moins pas à ma connaissance, mais je m'intéresse de manière générale aux troubles mentaux et aux troubles de la personnalité. Pourrais-tu décrire les symptômes que tu as eus (d'une part pour l'aspect psychotique et d'autre part pour l'aspect schizophrénique) ? Quand tu entendais des voix, elles te disaient quoi ? Il y en avait combien ? Est-ce que lorsque tu arrêtes de prendre le médicament, elles reviennent ? En quoi était-il handicapant d'entendre des voix ?

Chez beaucoup de surdoués, il y a une distanciation parfois extrême entre le sujet qui agit, et le sujet qui critique et évalue, l'impression de se regarder, d'être "self-conscious" en permanence. Je commente beaucoup ce que je fais ou dis, je me vois souvent de l'extérieur. Il me semble qu'il y a des sujets sur le forum qui traite de cet aspect, je me souviens d'un membre du forum qui avait cinq ou six voix de couleurs différentes qui lui parlaient.

Pour toi, ce trouble a été causé par l'activité trop intense du cerveau et par la solitude : est-ce que cela veut dire que n'importe quel individu peut devenir psychotique ou schizophrénique, dans des conditions similaires ?

Pour répondre à ta question, il me semble que oui, il y a une corrélation entre les surdoués et certaines pathologies ou syndromes, par exemple : surdoué et Asperger/autiste, surdoué et ADHD... Pour le reste je l'ignore. Il me semble que les psychopathes et sociopathes sont intelligents en général non ? Mais de là à faire une corrélation avec les surdoués...

A+

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Jeu 17 Avr 2014 - 14:14

Pourrais-tu décrire les symptômes que tu as eus (d'une part pour l'aspect psychotique et d'autre part pour l'aspect schizophrénique) ?
Paranoïa, l'impression que tout le monde m'observe et me parle (alors que non).

Quand tu entendais des voix, elles te disaient quoi ?
Des insultes et des jugements principalement.

Il y en avait combien ?
Il n'y avait pas un nombre fixe de voix, j'avait l'impression que les gens autour de moi me parlaient (donc avec leur propre voix) alors qu'il s'agissaient de bruits (par exemple le froissement d'un pantalon ou un bruit de métro). C'est pour ça, c'est pas de la vrai schizophrénie (pas primaire, quelle chance ^^) mais quelque chose qui y ressemble fortement.

Est-ce que lorsque tu arrêtes de prendre le médicament, elles reviennent ?
Oui.

En quoi était-il handicapant d'entendre des voix ?
C'était éprouvant et stressant vu que les voix me jugeaient.


Ce que tu dis sur l'impression de se voir de l’extérieur me parle beaucoup, c'est comme si ces voix étaient un feedback de ma situation (en mode un peu brutal et agressif) sur lequel je n'ai pas de contrôle. Je pense que la solitude (parfois plusieurs semaines sans parler à personne) y est pour pas mal, même si il y avait surement une prédisposition génétique.

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Tête d'Ampoule le Jeu 17 Avr 2014 - 14:19

Je ne connais pas les statistiques mais je me dis que ce n'est pas impossible. Je viens d'une famille de schizophrènes avec plusieurs HP suspectés. Et entre l'imagination et les hallucinations, je pense qu'il y a sans doute une connexion, ça se ressemble indéniablement sur certains aspects.

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 14:49

Merci beaucoup pour tes réponses.

J'ajoute qu'il me semble que le pourcentage de dépression, anxiété, troubles etc, me semble également supérieur chez les surdoués que dans la population en général. Mais pour moi il n'y a pas de prédisposition, c'est juste qu'on est, parfois, un peu inadapté à la société.

Je ne sais pas quoi ajouter pour le moment, mais si tu as besoin ou même envie de parler, n'hésite pas à me contacter. Personne ne devrait passer plusieurs semaines sans parler à personne.

Bon courage à toi

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Invité le Jeu 17 Avr 2014 - 15:02

Princeton a écrit:Chez beaucoup de surdoués, il y a une distanciation parfois extrême entre le sujet qui agit, et le sujet qui critique et évalue, l'impression de se regarder, d'être "self-conscious" en permanence. Je commente beaucoup ce que je fais ou dis, je me vois souvent de l'extérieur.
C'est le cas pour moi. J'ai noté également une difficulté à différencier le soi du non-soi (une forme d’hyper empathie pour être plus zebro-compatible) et il se trouve que c'est l'un des symptômes de la psychose en général et de la schizophrénie en particulier.

Sinon un p'tit lien radio sur la schyzotypie qui pourrait expliquer une propension de certains HP à vivre des expérience proche de la schizophrénie. (à partir de 16' grosso modo). La deuxième écoute m'a un peu déçu, la réflexion mériterait d'être plus poussée, mais la première m'a donné beaucoup de grain à moudre.

Lien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 15:39

aqua (2ème vague) a écrit:
Princeton a écrit:Chez beaucoup de surdoués, il y a une distanciation parfois extrême entre le sujet qui agit, et le sujet qui critique et évalue, l'impression de se regarder, d'être "self-conscious" en permanence. Je commente beaucoup ce que je fais ou dis, je me vois souvent de l'extérieur.
C'est le cas pour moi. J'ai noté également une difficulté à différencier le soi du non-soi (une forme d’hyper empathie pour être plus zebro-compatible) et il se trouve que c'est l'un des symptômes de la psychose en général et de la schizophrénie en particulier.

Sinon un p'tit lien radio sur la schyzotypie qui pourrait expliquer une propension de certains HP à vivre des expérience proche de la schizophrénie. (à partir de 16' grosso modo). La deuxième écoute m'a un peu déçu, la réflexion mériterait d'être plus poussée, mais la première m'a donné beaucoup de grain à moudre.

Lien

Merci pour le lien.

Oui, je partage complètement cette difficulté. Il me semble que l'hyper-empathie est en fait la sympathie : au lieu de deviner les états émotionnels des autres sans les ressentir (empathie), tu les ressens aussi (sympathie). Mais je crois que dans mon cas comme dans le tien, cela va en effet même plus loin que l'empathie. Aussi j'ignorais que c'était un des symptômes de la psychose.

Mais à la réflexion, il faut dans la psychose une perte de contact avec la réalité. Je ne crois pas perdre le contact avec la réalité. Il me semble aussi que la dépersonnalisation qu'il peut y avoir dans la psychose n'est pas ce que je ressens. Je ne me sens pas comme dans un rêve. En revanche, il m'arrive d'avoir l'impression de ne pas avoir de personnalité, de ne pas exister, comme si j'étais une éponge, complètement réceptif, connecté à mon environnement...

J'ajoute que je ne me sens pas plus important qu'un autre, je pense à moi comme je pense aux autres. C'est pourquoi je me critique, comme je critiquerais les autres (j'ai mis un conditionnel car je ne critique pas souvent les autres), je me vois comme je vois les autres. Oui, comme s'il y avait le moi qui pense, et le moi (mais qui pense aussi, du coup ça fait le moi qui pense au moi qui pense...). Et ça revient aussi à ce "moi qui pense", qui fait mal la distinction entre soi et les autres, puisqu'il les voit tous les deux d'un pied d'égalité, de l'extérieur. Allo docteur...


Dernière édition par princeton1 le Jeu 17 Avr 2014 - 15:47, édité 2 fois

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par itiz le Jeu 17 Avr 2014 - 15:42

Le lien entre douance et psychose m'interroge depuis longtemps, et c'est quelque chose dont il n'est pas évident de parler, tant le lien avec la "maladie mentale" est présent. Je pense que c'est notre société qui veut ça, en dehors de la norme, c'est plus facile de mettre l'étiquette "malade"...Dans d'autres sociétés, ces personnes étaient en lien avec l'autre monde et étaient des passeurs.
La psy jungienne que je vois m'a confortée dans mes interrogations (qui du coup n'en sont plus, ou moins). Pour elle, les "surdoués" sont un peu à la frontière entre les 2 mondes, sont plus en lien avec l'inconscient collectif, d'où parfois des choses troublantes...Les écrits de Jung sont très intéressants, et en lisant "Ma vie", on voit bien que Jung était surdoué et ?

itiz
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1190
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 58
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 15:46

itiz a écrit:Pour elle, les "surdoués" sont un peu à la frontière entre les 2 mondes, sont plus en lien avec l'inconscient collectif, d'où parfois des choses troublantes...

Pourrais-tu développer ?

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Jeu 17 Avr 2014 - 15:54

princeton1 a écrit:Mais à la réflexion, il faut dans la psychose une perte de contact avec la réalité. Je ne crois pas perdre le contact avec la réalité. Il me semble aussi que la dépersonnalisation qu'il peut y avoir dans la psychose n'est pas ce que je ressens. Je ne me sens pas comme dans un rêve. En revanche, il m'arrive d'avoir l'impression de ne pas avoir de personnalité, de ne pas exister, comme si j'étais une éponge, complètement réceptif, connecté à mon environnement...
C'est quelque chose que j'ai beaucoup ressenti aussi, et qui pour moi est carrément lié à la dépersonnalisation. Tous ces stimulis permanents empêchent de penser et d'agir comme dans des conditions normales, tellement on est concentré sur l’extérieur.

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 16:08

hijopr a écrit:C'est quelque chose que j'ai beaucoup ressenti aussi, et qui pour moi est carrément lié à la dépersonnalisation.

Je cite Wikipédia, en soulignant certains passages :
Dépersonnalisation sur wikipédia:
La dépersonnalisation (quelques fois DP) est une anomalie du mécanisme cognitif. Il s'agit d'un sentiment de perte de sens de la réalité, dans lequel un individu ne possède aucun contrôle de la situation. Les patients sentent avoir changé, et leur perception de la réalité est devenue vague, floue, ou manque de sens. Cela peut être une expérience choquante pour les individus qui, comme ils le disent, vivent dans un « rêve ». ...
Les individus souffrant de dépersonnalisation se sentent à la fois détachés du monde et de leur propre identité / incarnation physique. Souvent, les personnes ayant expérimenté la dépersonnalisation disent avoir l'impression que « la vie ressemble à un film, les choses paraissent irréelles, floues, sensation de vertige et de grosse fatigue. » Le sentiment d'identité de l'individu se brise (d'où le nom). La dépersonnalisation peut déclencher de grands degrés d'anxiété, qui peuvent augmenter de loin ces perceptions.

Pour la perte de contrôle de la situation, je ne l'ai jamais eue, enfin je crois. En revanche je comprends bien l'aspect sur l'identité qui se brise, et sur le détachement par rapport à "l'incarnation physique" comme il est fait mention dans l'article. Ca renvoie à cette impression de se voir de l'extérieur.

En fait je crois comprendre que j'ai peut-être ce symptôme, mais à une échelle moindre que celui de la vraie dépersonnalisation, ou du moins de celle qui est décrite supra. Ce qui ne me choquerait pas, car il me semble que tous les troubles sont en spectre, en gradation...


Dernière édition par princeton1 le Jeu 17 Avr 2014 - 16:16, édité 1 fois

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Jeu 17 Avr 2014 - 16:15

Comment peux-tu avoir l'impression que ta personnalité se brise mais que tu garde le contrôle de la situation  Smile  ? Plutôt opposés comme expériences.

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 16:37

Disons que rien ne se brise, mais c'est plus flou, plus ambigu, plus libre, moins marqué... Comme je m'adapte excessivement à mon environnement, je suis assez différent en fonction de la situation. Et souvent j'ai l'impression que ma personnalité est une non-personnalité, comme si je pouvais adhérer à différents traits de caractère, sans qu'aucun ne soit inscrit de manière permanente, comme si je jouais seulement des rôles pour me distraire ou par intérêt, que je me créais consciemment et temporairement une personnalité.

C'est peut-être lié au fait que je suis hyper rationnel, et que je ne reçois pas tout ce qui est culturel et qui devient quasi inné chez les gens. Chez moi, ça ne s'intègre pas. Bref, le sentiment d'être une éponge et en même temps de rester vierge.

Bon, je me suis bien étalé, désolé.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Photon le Jeu 17 Avr 2014 - 18:14

Non mais je vois très bien de quoi tu veux parler. A mon avis il s'agit d'une pathologie et pas d'un trait de personnalité, après on l'appelle psychotique ou dépersonnalisation peu importe. Ce que je sais c'est qu'avec le Solian je ne suis presque plus jamais dans cet état. Et c'est cool parce que c'est exténuant et déstructurant comme expérience (je ne sais pas pour toi mais il me fallait parfois plusieurs heures de solitudes pour retrouver mes esprits). Tu devrait en parler a un psychiatre si ça te bouffe la vie ^^.

Photon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 13/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Ven 18 Avr 2014 - 5:45

hijopr a écrit:il me fallait parfois plusieurs heures de solitudes pour retrouver mes esprits). Tu devrait en parler a un psychiatre si ça te bouffe la vie ^^.

Pour la solitude, je l'ai toujours mis sur le compte de mon introversion.

Si j'ai des névroses ou psychoses, elles ne me gênent pas excessivement, aussi je préfère cheminer par moi-même pour le moment. En revanche, je pense que, quand le temps sera venu, j'irai voir un psychologue. Il y a des problèmes que j'ai envie de résoudre, mais je n'ai pas les connaissances suffisantes pour le faire seul.

A bientôt,
P

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par elisev le Mer 27 Aoû 2014 - 20:16

Salut.

Le lien entre la psychose et le fait d’être surdoué est une question qui me travaille beaucoup également, et pour cause, c'est le déclenchement de troubles psychotiques mineurs qui m'ont amené a me découvrir surdoué. Je ne sais pas pour toi Photon, mais lorsque je suis en "crise" certains "superpouvoirs", comme tu les appel, sont vraiment accentués. Mon empathie surtout (mais de façon tellement exagéré que je ressent plus que ce que les autres eux-mêmes émettent). C'est plus désorientant qu'autre chose. Les antipsychotiques me font le même effet qu'à toi, certaines facilités que j'avais (empathie, fait de gérer plusieurs actions à la fois, etc..) sont vraiment atténuées. Je dois dire que je trouvais ca pratique même si je préfère ne pas revivre les hallucinations et le reste.
Quant au lien, j'ai posé quelques mois plus tôt la question à ma psychiatre, qui pense que si le fait d'etre psychotique est indépendant de celui d'etre surdoué, une certaine "fragilité" psychique  favorise le déclenchement d'une crise. En revanche, beaucoup d'enfants surdoués sont diagnostiqués à tort psychotiques ou inversement tant certains symptômes se ressemblent.
Princeton, j'ai beau etre psychotique, je n'ai jamais eu le sentiment de dépersonnalisation dont tu parles. La psychose est un mécanisme psychique différent de la névrose (ce n'est pas une maladie mais un mode de fonctionnement), qui fait que la psyché supprime une part de la réalité plutôt que de la refouler, ce qui entraîne progressivement une confusion que vient rétablir le délire (donc les hallucinations ou la paranoia).



Voila pour mon expérience,
E

elisev
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 27
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par ISIS75 le Mar 9 Sep 2014 - 22:12

hello allez-vous tous mieux ?

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Sam 13 Sep 2014 - 14:18

ISIS75 a écrit:hello allez-vous tous mieux ?

Je ne sais pas pour les autres, mais je vais mieux depuis que j'ai commencé une psychanalyse, même si c'est un travail de longue haleine et parfois douloureux. Je ne suis a priori pas psychotique, même si je remarque que j'ai parfois des sortes d'hallucinations auditives ou sensorielles, sans doute dues à ma synesthésie, qui restent rares heureusement.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par ISIS75 le Sam 13 Sep 2014 - 15:05

tu es d'origine française ?

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Princeton le Dim 14 Sep 2014 - 1:49

ISIS75 a écrit:tu es d'origine française ?

Non

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Bacha Posh le Dim 14 Sep 2014 - 2:08

Wiki a écrit:Les patients sentent avoir changé, et leur perception de la réalité est devenue vague, floue, ou manque de sens. Cela peut être une expérience choquante pour les individus qui, comme ils le disent, vivent dans un « rêve ». ...

Oh merde... Wink

Ce genre de conversation m'intéresse bcp mais j'ai peur que par manque de professionnalisme je recueille des informations erronées.
Pourtant, je suis curieuse de savoir quelle est l'action d'une psychanalyse sur ces effets dont on parle (dépersonnalisation/distance vis à vis de soi et de son corps/sympathie-effet miroir/exacerbation des émotions).

Bacha Posh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 568
Date d'inscription : 21/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par cylt21 le Dim 14 Sep 2014 - 2:37

Bonjour,

Je suis également schizophrène diagnostiqué en tant que tel et depuis peu, j'ai appris en passant un test chez le psychologue que j'étais HQI.
La question que je voudrais poser est en rapport avec les hallucinations auditives. Est ce que vous en savez plus sur les mécanismes de ces voix et comment elles se forment dans le cerveau, leur origine exacte au dela de la simple recherche de la localisation des parties du cerveau activée lors de ce type de stimuli.

Dans mon cas précis, je suis soigné avec des doses assez importantes de solian (400 mg) et les voix amicales et même "maternantes"  m'aident a supporter ma solitude.
Dès que je passe à un dosage plus faible, ces voix deviennent agressives et mon cerveau court à l'affrontement entre moi et ces hallucinations.
Il y a eu des fois, au temps ou mon esprit était en grand conflit ou ces voix produisaient en moi des flashs. Cela conduisait à des dessins bizarres mais intéressants.
Pour le côté plus intellectuel, j'avoue que la stabilité est requise de manière quasi exclusive sans quoi je pars dans des délires de formules sans queue ni tête.

cylt21
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 42
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par une (gaufre) le Dim 14 Sep 2014 - 10:44

en passant:
parfois, je me demande si je ne suis pas un peu trop proche de la psychose...
je crois que c'est à cause d'associations trop rapides
pour la sympathie, je comprends Smile je vis les émotions, je ne les analyse pas juste en compatissant. C'est pour ça que je pleure si rapidement.
Parfois, chez le psy, je me sens flotter au-dessus de la pièce. Une fois, j'ai vu le tapis qui est rouge bouger comme un tapis de lave... ça doit être du à une trop grosse décharge hormonale?

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par ISIS75 le Dim 14 Sep 2014 - 13:31

je n'ai pas le temps de bien lire en profondeur, donc je vais faire court :
à ce que j'ai lu, la psychanalyse est totalement déconseillée pour les schizophrènes (je ne sais pas si cela s'applique à l'ensemble des psychotiques), les autistes aussi mais conseillée pour les pervers narcissiques.
une gauffre, on m'a dit qu'on se regroupe avec ceux qui nous ressemblent le plus. A toi de voir si tu t'entends bien avec les psychotiques.

@princeton : pour ne pas être d'origine française non plus, je me suis intéressée aux problèmes d'immigration sur le plan psychosociologique. Le fait d'être entre deux cultures ou, même si on a été adopté, de ne pas être conforme extérieurement à ce qu'on attend de nous (de manière consciente ou inconsciente des deux côtés), déstabilise et stresse.
J'ai aussi des hallu auditives (uniquement des sonneries de téléphone et de portes, ce sont comme des échos car des mélodies existantes). Je me suis cru folle jusqu'à en parler à une infirmière qui n'a pas trouvé ça inquiétant et j'y pense moins depuis que j'ai rencontré 2 HP qui présentent les mêmes symptômes mais ne sont pas psychotiques. D'ailleurs, je ne vois ce genre de phénomènes se produirent que chez les HP. Peut-être qu'il existe aussi dans la population autiste, à voir.


Dernière édition par ISIS75 le Dim 14 Sep 2014 - 19:44, édité 1 fois

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: HQI, personnalité psychotique et schizophrénie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum