Amour immodéré des mathématiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Amour immodéré des mathématiques

Message par Gabylune le Mer 2 Avr 2014 - 10:48

Bonjour à tous et toutes, ne fuyez pas en lisant le titre.^^ Ce forum n'est peut-être pas approprié, laissons aux modérateurs le soin de le déplacer.

Bien, je me lance. Dans mon enfance, je nourrissais une haine tenace envers la matrice de toutes les sciences, mes parents ont mieux connu le dixième cercle de l'enfer en me faisant ingurgiter les tables de multiplication qu'en lisant Dante.

Je fus complètement déscolarisé pendant plusieurs années, comme certains d'entre nous.
Lors de ma reprise d'études, j'ai progressivement commencé à appréhender la pureté que recèle un théorème synthétisé à l'extrême. Maintenant, je me retiens de sauter partout -de joie- avant d'analyser une fonction.

Ok, c'est super bizarre. Wink

Enfin, je me demandais, si vous avez enduré ma prose jusque là, si d'autres zèbres connaissait cet état d'esprit et pourquoi pas, pour les parisiens, organiser des séances de maths en commun.

Gabylune. Very Happy

Gabylune
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 24
Localisation : Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Princeton le Mer 2 Avr 2014 - 11:18

Gabylune a écrit:Maintenant, je me retiens de sauter partout -de joie- avant d'analyser une fonction.

Ok, c'est super bizarre. Wink

Salut,

Ici tu découvriras vite que rien n'est bizarre, sois tranquille sur ce point.

Je ne suis pas des tiens, mais ton aveu m'a fait sourire - car je pense qu'on saute tous de joie pour des choses intellectuelles, ce qui vu de l'extérieur doit avoir l'air complètement taré.

Moi ce sont les pages wikipédia qui me font cet effet, j'en lis pendant des nuits entières parfois, et quand je me lève j'ai une multitude de pages encore ouvertes (ben oui, car je les ouvre au fur et à mesure...) et là je saute de joie et d'excitation en préparant mon café avant de poursuivre mes lectures... Mais parfois je fais monter l'excitation en... repoussant ma lecture ! Et de savoir que toutes ces connaissances sont juste à ma portée... Ca me rend dingue. Comme les livres. Je m'auto-"tease" (je ne connais pas le mot en français). On dirait que ce site a été pensé pour ma manière de penser, car chaque chose que je pense me fait penser à autre chose, et chaque article de wikipédia renvoie à cinquante autres choses... C'est le paradis, ou l'enfer, je ne sais pas.

Par exemple, là il y a sur mon ordinateur parmi les pages ouvertes : Surmoi, sexualité infantile, principe de nirvana, différence des sexes en psychanalyse, obsessive-compulsive disorder, esprit de finesse, expérience de Asch, expérience de Stanford, 2+2 = 5, influence sociale, tyrannie de la majorité, positive disintegration... Ohlala !!!!

Il m'est arrivé de ne pas me rendre à des RV ou à des soirées parce que je lisais des pages wikipédia ou regardais des reportages, aux sujets cruciaux tels que : la pensée des animaux, les neurones miroirs...

Ca pourrait faire une idée sympa de sujet ça d'ailleurs... Notre côté "geek"...

Bon courage dans ta quête, je trouve que c'est une chouette idée !

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par valerian le Mer 2 Avr 2014 - 11:21

ba personnellement je te répondrai quand j'airai fini mes année de lycée  Laughing 

valerian
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 18
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par ZeBrebis le Mer 2 Avr 2014 - 11:29

Gabylune a écrit:
Enfin, je me demandais, si vous avez enduré ma prose jusque là, si d'autres zèbres connaissait cet état d'esprit et pourquoi pas, pour les parisiens, organiser des séances de maths en commun.
Bien sûr, il existe d'autres zèbres matheux ! J'y ai aimé le fait que les argumentations ne soient jamais tributaires de la subjectivité, et que toute personne s'intéressant pouvait éventuellement reprendre même un grand ponte dans le cas où une erreur se serait glissée dans ses travaux.
C'est formidable d'égalité des chances je trouve Smile

Sans compter le fait que les preuves sont d'une précision d'orfèvre parfois, délicates, et toujours ciselées par la logique. Bref, cette discipline est tout à fait à mon goût.

Si jamais tu veux te lancer dans des exercices, je te conseille chaudement "L'île des mathématiques", le forum.
Cela te permettra de voir des exercices variés tant sur les niveaux que dans les thèmes, et d'aider ou de te faire aider pour la résolution.
Ils ont aussi des énigmes mathématiques à résoudre...

Have fun !

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Gabylune le Jeu 3 Avr 2014 - 8:58

Déjà, merci pour vos réponses! Very Happy

@ZeBrebis: Je connaissais ce site, posté quelquefois dessus mais jamais pensé à aider les autres à mon tour: je pensais que seuls les modérateurs le pouvaient.
Du coup, hier, un collégien m'a remercié!^^
Merci beaucoup pour ton conseil.

@princeton1: J'adore Wikipedia! Tu sais qu'au sein de la prestigieuse Berkeley, une chaire destinée à aider les étudiants à rédiger des articles wiki vient d'être créée?

@valerian: Pas forcément besoin d'avoir son BAC pour apprécier une discipline, scolaire ou non.

Gabylune
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 24
Localisation : Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Mer 16 Avr 2014 - 13:06

Gabylune, j'étais comme cela lorsque j'étais gamin. Depuis, je me suis rendu compte de l'insuffisance des mathématiques, et me suis consacré à des domaines où règne l'incertitude.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par ZeBrebis le Mer 16 Avr 2014 - 20:54

Cyril THQI a écrit:Gabylune, j'étais comme cela lorsque j'étais gamin. Depuis, je me suis rendu compte de l'insuffisance des mathématiques, et me suis consacré à des domaines où règne l'incertitude.
C'est un jugement très tranché que tu poses là...Pour ma part j'ai découvert réellement les mathématiques uniquement dans le supérieur ; je ne sais pas si tu as pu y goûter avant de dire que cela manquait de sel du coup  Surprised 

ZeBrebis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par paela le Mer 16 Avr 2014 - 21:06

L'insuffisance des mathématiques à quoi? Smile

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Jeu 17 Avr 2014 - 6:44

Les mathématiques ont la grande qualité de reposer sur la démonstration, conférant aux résultats la garantie de la vérité. C'est ce qui les rend séduisantes. Mais une démonstration ne nécessite pas de se confronter au monde pour être découverte. Elle est indépendante de la réalité. Les mathématiques sont vraies dans tous les mondes possibles. Dieu ne pouvait les violer. Les mathématiques n'affirment rien au sujet des particularités d'un monde, à commencer par le nôtre. C'est en cela que je les qualifie d'insuffisantes. Pour comprendre notre monde et y vivre, nous ne pouvons nous contenter de théorèmes. Nous devons sortir de chez nous, observer, échafauder des hypothèses, expérimenter, et finalement, accepter de vivre dans l'incertitude.

ZeBrebis a écrit:Pour ma part j'ai découvert réellement les mathématiques uniquement dans le supérieur ; je ne sais pas si tu as pu y goûter avant de dire que cela manquait de sel du coup
Je ne pense pas qu'il y ait une différence de nature entre les mathématiques étudiées dans le supérieur et n'importe quel autre savoir mathématique, du moment que la formalisation est respectée (axiomes, définitions, démonstrations, théorèmes, ...).

Plus généralement, j'estime qu'il n'est pas besoin de s'encombrer de théories complexes dans un domaine pour philosopher sur celui-ci. Inutile de connaître le théorème de Gödel pour philosopher sur les mathématiques, ni la mécanique quantique ou la relativité pour philosopher sur les sciences physiques, etc. Bien au contraire même, je trouve suspect le discours qui ne pourra être fait qu'en prenant en compte telle ou telle théorie complexe à la mode. Lorsque Kant prend pour exemple une addition aussi simple que 7 + 5 = 12, je pense qu'il est dans le vrai.

Je ne dis pas qu'elles manquent de sel. Au contraire. C'est une discipline fascinante. Du coup, on peut facilement s'y enfermer. Pour avoir un regard global sur le monde il est indispensable d'y adjoindre au moins la réflexion philosophique et l'étude des sciences empiriques.


Dernière édition par Cyril THQI le Jeu 17 Avr 2014 - 10:05, édité 1 fois

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par paela le Jeu 17 Avr 2014 - 9:29

Merci pour ta réponse Cyril THQI.

Gbylune, je me reconnais un peu dans ce que tu dis. Je parlerais pour mon cas de fascination ou d'intérêt passionné plutôt que d'amour immodéré.

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Thaïti Bob le Jeu 17 Avr 2014 - 11:57

haha j'ai bien rit en lisant la première intervention de Princeton1 ! Smile
J'aime aussi pas mal les maths comme Gabylune, mais à mon avis je suis plus modéré : je ne pratique pas vraiment. En fait je suis plus porté sur l'accumulation de culture scientifique générale. (surtout la physique quand même, astro physique, mais aussi sciences de la terre en ce moment).

A noter : on s'est trouvé un bon petit exercice mathématique l'autre jour avec quelques gens du forum, sur le fil "2048 : viendez vous fighter" (analyse du jeu de 2048 et calcul des points minimaux d'une partie parfaite). Si ça intéresse des gens allez y jeter un ptit coup d'oeil, ya plusieurs niveaux de difficulté pour aborder ce jeu de manière mathématique en plus (en témoigne le fil et nos manière d'aborder le truc).

J'ai beaucoup bouffé de maths en sup et maths spé puis un peu après en école, c'était très loin d'être le bonheur pour moi, le rythme est assez dingue, j'avais pas mal de mal. Mais qu'est ce que je regrette pas ! C'est vraiment après le lycée qu'on "commence" les maths, et qu'on comprend ce que c'est. Avant jusqu'au lycée, c'est juste des règles de calcul ou bien des exercices. Après, ça fait réellement l'effet de quand Néo arrive a pénétrer la Matrice par lui même pour la première fois ! ^^ cette vision d'ensemble, la sensation de vraiment construire des systèmes entiers robustes, de pénétrer une réalité parallèle, indéfiniment (ou pas ?) explorable, comme le brouillard de guerre dans un jeu vidéo de stratégie.


Je ne me lasse pas de mon Beau Livre des Maths, condensé d'épistémologie, d'histoire des maths, d'annuaire des curiosités mathématiques, de présentation des grands pans des maths, de vulgarisation et et porte ouverte à l'approfondissement (par wikipedia of course Wink). 1 page, une illustration et 1 texte, par ordre chronologique, depuis l'invention des nombres premiers par une espèce de cigales pour échapper aux prédateurs à reproduction selon des cycles pairs d'années, jusqu'aux classique fractales, ou les théories des jeux de Nash, le théorème des 4 couleurs et sa démonstration etc.

Cyril a écrit:Plus généralement, j'estime qu'il n'est pas besoin de s'encombrer de théories complexes dans un domaine pour philosopher sur celui-ci. Inutile de connaître le théorème de Gödel pour philosopher sur les mathématiques, ni la mécanique quantique ou la relativité pour philosopher sur les sciences physiques, etc.
pinaise, moi j'aimerai bien connaître la roue, pour philosopher sur les moyens de transport ! J'ai dit une connerie ? Si par philosopher tu inclus "redécouvrir la roue" (c'est le cas de le dire) ou bien errer en attendant la serendipité, à ce moment chui plutôt d'accord, mais je trouve pas ça le meilleur moyen pour aller loin. Smile

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Jeu 17 Avr 2014 - 13:01

Thaïti Bob a écrit:pinaise, moi j'aimerai bien connaître la roue, pour philosopher sur les moyens de transport ! J'ai dit une connerie ? Si par philosopher tu inclus "redécouvrir la roue" (c'est le cas de le dire) ou bien errer en attendant la serendipité, à ce moment chui plutôt d'accord, mais je trouve pas ça le meilleur moyen pour aller loin.
Je ne suis pas sûr d'avoir compris ton propos. Peux-tu l'exprimer autrement ? Merci.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Thaïti Bob le Jeu 17 Avr 2014 - 13:33

eh bien, je suis plutôt partisan du fait qu'il vaille mieux connaître un maximum de chose sur un sujet, pour en parler correctement. Mais c'est tellement bateau que tu le sais forcément aussi. Et toi à ce que j'en ai compris, tu préférerais ne pas forcément connaître ce que les plus grands ont fait et découvert en maths, pour parler de maths. Donc j'en ai conclu que ça ne te gênais pas de devoir réinventer la roue. C'est pour ça que je ne suis pas sûr de ce que tu entends par "philosopher sur quelque chose".

edit : je parlais aussi de sérendipité, qui serait parmi les moyens de ne pas être trop formaté par les pensées dominantes. En ce sens ouai, c'est mieux pour philosopher à propos d'un sujet quelconque sans y connaitre grand chose.

edit2 : oui, je prenais la roue comme une théorie complexe, d'où le fait que tu n'ai pas compris je m'en aperçois maintenant ! ^^

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Princeton le Jeu 17 Avr 2014 - 15:30

Thaïti Bob a écrit:haha j'ai bien rit en lisant la première intervention de Princeton1 ! Smile
J'aime aussi pas mal les maths comme Gabylune, mais à mon avis je suis plus modéré : je ne pratique pas vraiment. En fait je suis plus porté sur l'accumulation de culture scientifique générale. (surtout la physique quand même, astro physique, mais aussi sciences de la terre en ce moment).

Ravi d'avoir pu te faire rire.

En ce moment ce sont les sciences de la vie qui ont mon intérêt (à côté de mille autres, tu l'auras compris...), et par exemple : évolution, sexualité, génétique, sociobiologie, animaux (dauphins, éléphants, chauve-souris), comparaison de l'homme avec les autre animaux, intelligence... et ensuite je sens venir la physique quantique et la cosmologie. Mais je ne sais pas si autre chose va venir entre temps.

J'allais finir en écrivant : je me soigne. Mais ça ne fait pas partie de mes intérêts pour le moment.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Soserious le Dim 20 Avr 2014 - 2:48

Ahhh les mathématiques ... <3

J'ai détesté les maths durant toute mon enfance, tout le collège et jusqu'en première.
Et puis il y a eu le déclic.
Ce que je faisais depuis tout ce temps c'était pas des maths, c'était juste... un programme bizarre qui me faisait contourner les maths tout en essayant de me faire croire que s'en était vraiment ^_^

Les maths faut pas les regarder de loin, enchaîner les chapitres de façon incohérent, faire semblant que les maths soient utiles en essayant de coller à la réalité. Les maths c'est fun parce que la réalité n'a aucune emprise sur elles, que tout y est possible et que l'univers mathématiques est vaste.

Depuis je m'éclate à faire des maths et je me destine à faire prof de maths pour essayer de montrer aux élèves que les maths ne sont pas forcément nulles, qu'il suffit de s'y intéresser un minimum et de vouloir les comprendre et les connaître pour pouvoir mieux les apprivoiser =D

Bon, je ne suis pas convaincu que ma démarche fonctionne (je n'ai pas encore pu tester ma démarche éducative autrement que sur des forums), mais... J'aime les maths, je peux plus rien y faire ^_^

Alors yep, je te comprends parfaitement.

Soserious
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 21
Localisation : Limbes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Ven 12 Sep 2014 - 18:25

Je cherche un livre ou un site clair d'initiation aux notions de base de la théorie de la complexité ne nécessitant pas un gros bagage mathématique préalable. En auriez-vous à me conseiller ?

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Ven 12 Sep 2014 - 19:27

Bibo m'avait demandé à quoi je référais en présentant ce texte de wikipedia :

Wikipedia a écrit:Le terme théorie de la complexité peut désigner :

L'étude des systèmes complexes ;
La théorie de la complexité, un domaine de l'informatique théorique visant à quantifier les ressources nécessaires à la résolution d'un problème ;
La théorie algorithmique de l'information : théorie visant à qualifier et quantifier la notion de complexité et de contenu en information d'un ensemble de données, notamment par la complexité de Kolmogorov.
Et me demandait à quoi je référais.


Dernière édition par Cyril THQI le Ven 12 Sep 2014 - 19:34, édité 1 fois

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Ven 12 Sep 2014 - 19:29

J'entends par théorie de la complexité, ce dont il est question dans cette page wikipedia.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Bibo le Ven 12 Sep 2014 - 19:30

J'ai supprimé mon post.
Je n'avais pas lu les posts d'avant. U_u

Dés que je vois le mot système / complexe je m'affole intellectuellement.

*En attente*

Pour ne pas que cela devienne incompréhensible:
J'avais posté une citation de wiki donnant différents sens à la théorie de la complexité


Dernière édition par Bibo le Ven 12 Sep 2014 - 19:32, édité 1 fois

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Cyril THQI le Ven 12 Sep 2014 - 19:32

Bibo a écrit:J'ai supprimé mon post.
Comment fait-on pour supprimer un post ?

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Bibo le Ven 12 Sep 2014 - 19:33

Tu ne peux supprimer que si tu viens juste de poster (ou alors si personne n'y a encore répondu, je ne sais pas trop)...
Une petite croix apparait à coté de "Editer" et "Citer".

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour immodéré des mathématiques

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum