Rapport à l'Autre

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Black Swan le Mar 26 Oct 2010 - 22:31

. Razz


Dernière édition par swan le Mar 26 Oct 2010 - 22:38, édité 1 fois (Raison : ai perdue mon poste)

Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par strad le Mer 27 Oct 2010 - 0:59

Ben voilà, quand on veut... Very Happy

J'essaierai aussi demain, mais pas avec mon buraliste, il est vraiment trop imbuvable.

strad
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Black Swan le Mer 27 Oct 2010 - 11:46

J'ai parlé a ma soeur au téléphone (d'accord ce n'est pas le front).
Je lui ai parlé !!!

Merci les zèbres, merci cadichon. ( Wink )

Je vous aime. I love you


Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par xabi le Mer 27 Oct 2010 - 13:04

Nom d'un ptit cafard, j'en aurai presque les larmes aux yeux!
BRAVO Lanza et Swan! Courage Strad !cheers cheers

xabi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Lanza le Mer 27 Oct 2010 - 15:12

heuuuuu... Suspect Oui, bon. C'est pas la révolution non plus. Pour l'instant, je teste en vrai pour voir si j'arrive à trouver ce qui cloche.

Il faut savoir qu'il y a 6 mois, je n'aurais pas pu faire ça, j'étais trop timide. Ça a sauté avec la découverte de la douance, et ça, ça a été une révolution.

J'ai recommencé ce matin, et j'ai d'autres observations, que je trouve intéressantes, parce qu'il y a beaucoup d'aspects mélangés. Les implicites, mais pas seulement. Ce qui m'a frappé, c'est que je me suis aperçu que je vais en fait beaucoup, beaucoup trop vite. C'est amusant, jusque là j'étais persuadé d'être lent à la comprenette parce que je ne trouvais pas la réponse adéquate, mais l'une des causes est en fait exactement l'inverse.

Le temps que l'autre formule sa réponse, je suis déjà 15km plus loin, avec des associations d'idées dans tous les sens, des observations sur l'environnement immédiat et un rapprochement avec le sujet en cours, la comparaison avec d'autres situations, le tout avec le stress de "trouver quelque chose à dire, vite !". Et je zappe souvent le développement qu'il attend, parce qu'il est automatiquement classé "trop évident, ça l'intéressera pas, il va croire que je le prend pour une quiche" s'il m'effleure l'esprit. Sauf qu'en le laissant parler ce matin, je me suis aperçu que c'est bel et bien de ce développement là qu'il s'agissait. Arf.

Je crois que j'ai pris l'habitude de chercher "encore plus loin", parce qu'à force de me prendre des "pffff... t'es con, toi", j'en ai déduit plus ou moins consciemment que les gens attendaient quelque chose de moins "con", donc plus élaboré. Alors que c'était pas "plus loin", mais "plus près", pas plus élaboré, mais plus simple. Faut le savoir, et quand on a été persuadé d'être stupide pendant des années, c'est plutôt contre intuitif... D'ailleurs, j'ai encore du mal, je n'ose pas encore simplifier.

Du coup, je me dis que je dois souvent donner l'impression de sauter du coq à l'âne. Et accessoirement de mépriser le discours de mon interlocuteur. pale Ça explique des choses.

Alors que si bêtement, j'arrivais à ralentir, ben elle parlerait toute seule, la madame, mais j'ai tellement le réflexe de ne pas savoir quoi dire, et de chercher quelque chose d'intéressant à répondre, que je ne lui en laisse pas le temps.

Ralentir et simplifier... ben c'est pas évident, hein. Vais avoir besoin d'entraînement.

(C'est amusant, j'ai le même genre de changement à faire au niveau professionnel, où je veux en faire trop et trop vite.)

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par strad le Mer 27 Oct 2010 - 15:45

Tu savais pas? pfff Laughing

Moi aussi j'ai toujours l'impression d'être trop con mais maintenant... c'est toujours pareil (toujours ou presque)

En général, dans les rares soirées que j'ai faites dans ma vie, quand quelqu'un s'aventure dans des discussions avec moi c'est soit:
- Je réponds très brièvement à ses questions, car j'ai toujours l'impression que l'interêt que porte une personne que je ne connais pas est faux, ou alors qu'il fait partie des moultes questions politiquement correctes que les gens se sentent obligés de poser (vous suivez?). A la question "tu fais quoi dans la vie, je vais bloquer en me demandant ce que l'autre attend (métier? loisir? soirées?...), je ne saurai pas répondre donc je vais sortir un "euh, comment ça?" Bon j'admets le fait que je paraisse débile, tant pis, je comprends qu'on pense cela de moi, à ce moment là. La personne va se sentir mal à l'aise car elle non plus ne saura pas comment réagir donc elle va abréger(à mon grand bonheur), et partir (fuir?), et je me sentirai soulagé.

- Je trouve une personne que je sens comme compatible. Et dans ce cas, nous allons tous les deux rester cloîtrés dans notre monde pendant toutes la soirée. Nous allons partir dans des trucs que nous allons être les seuls à pouvoir capter. Ce n'est pas l'envie de s'isoler, non, c'est juste un besoin de pouvoir partager des choses avec une personne que l'on ne connait pas et qu'on a l'impression de très bien connaitre et qu'en plus, les ressentis et la compréhension sont les mêmes ou presque. Je n'arrive jamais à être dans cet état avec plus d'une personne, peut être est-ce un soucis d'exclusivité? je ne sais pas, mais je fonctionne comme ça.

Pour résumer, je serais plus à l'aise avec une personne que je ne connais pas qui va me dire: "elle ne te fais pas peur cette table?" (au pif), plutôt qu'avec une personne dont la première question va être "tu t'appelles comment tu fais quoi dans la vie?

Voilà.

Par contre, petite précision, je ne parle jamais à nimporte qui, par contre quand je suis à l'aise il faut soit se concentrer, soit prendre un dico franco-strad/strado-français (ça on me l'a déjà dit, d'ailleurs c'était pas dit de manière sympa), ou soit la compréhension est facile et je me lache (c'est plus rare mais tellement BON)
D'ailleurs la deuxième solution m'est arrivé plus d'une fois ici! Bizarrement avec des membres qui posts beaucoup dans "le rapport à l'autre" Smile

strad
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Lanza le Mer 27 Oct 2010 - 17:22

- Je trouve une personne que je sens comme compatible. Et dans ce cas, nous allons tous les deux rester cloîtrés dans notre monde pendant toutes la soirée. Nous allons partir dans des trucs que nous allons être les seuls à pouvoir capter. (...) pour résumer, je serais plus à l'aise avec une personne que je ne connais pas qui va me dire: "elle ne te fais pas peur cette table?"
Comme un surdoué, par exemple ? Rolling Eyes Razz

T'es sûr que tu n'aurais pas juste un radar qui fonctionne bien ?

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Black Swan le Mer 27 Oct 2010 - 20:27


Lanza à dit : Je crois que j'ai pris l'habitude de chercher "encore plus loin", parce qu'à force de me prendre des "pffff... t'es con, toi", j'en ai déduit plus ou moins consciemment que les gens attendaient quelque chose de moins "con", donc plus élaboré. Alors que c'était pas "plus loin", mais "plus près", pas plus élaboré, mais plus simple. Faut le savoir, et quand on a été persuadé d'être stupide pendant des années, c'est plutôt contre intuitif... D'ailleurs, j'ai encore du mal, je n'ose pas encore simplifier.

Du coup, je me dis que je dois souvent donner l'impression de sauter du coq à l'âne. Et accessoirement de mépriser le discours de mon interlocuteur. pale Ça explique des choses.

Alors que si bêtement, j'arrivais à ralentir, ben elle parlerait toute seule, la madame, mais j'ai tellement le réflexe de ne pas savoir quoi dire, et de chercher quelque chose d'intéressant à répondre, que je ne lui en laisse pas le temps.

Ralentir et simplifier... ben c'est pas évident, hein. Vais avoir besoin d'entraînement.

Là je viens de me trouvé, c'est comme ça que je fonctionne et ce matin avec ma petite soeur, j'ai ralenti le rythme, j'ai pris le temps t'entendre ses réponses avant de partir en live et interprété son ressentie a ma sauce.
Je ne sais pas si je peut le faire avec une personne étrangère a ma famille et encore moins si je resterais sur cette lancé en restant sincère avec mon interlocuteur, mais je me la tente dés que possible.

Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Od@vie le Jeu 28 Oct 2010 - 4:38

Pour les lièvres, apprendre à faire la tortue en somme. albino
Le tout étant de trouver le tempo pour pouvoir se parler même si c'est source de frustration pour vous, j'imagine.
En même temps, exercice humainement interessant !Quele chance : vous avez le choix entre lièvre ( qui peut accélérer avec ses semblables )et tortue.
La tortue, elle...elle ira pas plus vite ce qui veut pas dire qu'elle ne comprenne pas.

Question : lors des rencontres entre Z, comment se passe la "prise de contact " ? puisque vous évitez ou n'aimez pas les poncifs et sempiternels "salut, ça va?"
Vous sachant tous Z, vous êtes du coup en confiance ( ce qui vous manque lorsque vous rencontrez une personne lambda, laquelle , cependant pourrait bien être Z, qui vous dit qu'elle ne porte pas elle aussi son masque?) clown

J'imagine bien un "Nawak à tous! " lancé par Lanza! cheers




Od@vie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 811
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : somewhere over the rainbow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par ciao le Jeu 28 Oct 2010 - 7:20

..


Dernière édition par particule le Dim 3 Avr 2011 - 10:46, édité 1 fois

ciao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par lilipop le Jeu 28 Oct 2010 - 11:37

Aujourd'hui je vais devoir devoir renouer avec mon ancien univers professionnel, car je dois retrouver du travail après avoir quitté l'entreprise dans laquelle je bossais.

Depuis quelques mois, j'ai travaillé seule. C'était bon ce temps de solitude, de repli sur soi, de ressourcement.

M'enfin voilà, je dois sortir de ma bulle, repartir dans le monde civilisé pour aller chercher des missions auprès d'agences que je n'ai pas croisées depuis des années.
Je vais devoir prospecter (beurk). Et je vais dire quoi comme première phrase au téléphone ? Il y a des gens à qui je n'ai pas parlé depuis plusieurs années, 5 ou 10 ans.

J'ai des appréhensions pour ces premiers instants de prise de contact.

Que dire ?
A) Bonjour c'est bidule, Comment ça va ? (après tant d'années ça va faire bizarre)
B) Bonjour c'est bidule, vous vous souvenez de moi ? et non je ne suis pas morte, ni expatriée dans un couvent (c'est qui ?)
C) (entrée en direct dans le coeur du sujet) : A l'aide ! je cherche du boulot (mais qui c'est cette folle ?).
D) ???


lilipop
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par ciao le Jeu 28 Oct 2010 - 11:50

..


Dernière édition par particule le Dim 3 Avr 2011 - 10:47, édité 1 fois

ciao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Invité le Jeu 28 Oct 2010 - 12:02

d'où l'intérêt de toujours entretenir ses réseaux pro, même si c'est lourd...

Tu peux faire un mix de ABC : "bonjour, ici machine, vous vous souvenez de moi? vous allez bien depuis le temps? (la personne en face sachant très bien que tu n'appelles pas pour papoter, tu n'as pas besoin de t'étendre 10 ans sur toi, tu entres ensuite directement dans le vif du sujet, sauf si c'était une bonne relation auquel cas il faut la faire parler un peu d'elle avant^^) Je vous appelle parce que je cherche à instiller un nouveau souffle dans ma carrière.
a) Ayant eu beaucoup de plaisir à travailler avec vous avant de travailler chez bidule, j'ai pensé que nous pourrions peut-être à nouveau collaborer, etc.... blablabla...
b) me souvenant de la richesse de tes précédents conseils, j'ai pensé que tu pourrais peut-être m'aiguiller, etc.... blablabla
en fonction de la personne...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par lilipop le Jeu 28 Oct 2010 - 14:37

Merci, je vais m'inspirer de vos idées.
Bon, va me falloir un petit remontant...

lilipop
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Black Swan le Jeu 28 Oct 2010 - 20:01

Pousses pas sur le remontant sa pourrais te descendre lol!
Dis donc lilipop je savais pas que nous avions le même age, bisous bon courage.
Et n'oublies pas de sourire, j'ai fais du phonning (euh chuis pas sur de l'ortho) et le sourire s'entend au tel.


Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par miwako le Jeu 28 Oct 2010 - 20:16

pas le temps de rédiger un vrai message, mais je le ferai, je trouve qu'il se passe des choses géniales par ici des jours ci!! Smile
je me reconnais pas mal dans tes messages, particule ^^

juste pour vous dire que j'avais retrouvé cet article qui est vraiment pile dans le sujet...
(à voir aussi, son CV.... Laughing génial cheers)

un extrait pour vous allécher :

JSF nous a tous beaucoup aidés en décrivant les "surdoués", et beaucoup ont senti un grand soulagement à savoir qu’ils n’étaient pas seuls à vivre leurs affres. Mais une fois le stade de la reconnaissance entre zèbres passé, ces derniers restent avec les mêmes problèmes d’insertion et de relations qu’auparavant. Il s’agit maintenant de progresser et de passer à l’étape suivante : pouvons-nous, maintenant que nous savons que nous sommes différents, tels des zèbres au milieu d’une population de chevaux, d’ânes et de baudets, essayer d’avancer ? Il n’est plus utile de se plaindre de notre différence ; il n’est plus utile de se cacher, solution longtemps conseillée : on sait que cela rend malheureux et surtout que c’est inefficace à long terme parce qu’on finit par craquer un jour ou l’autre... Notre différence est là, pour le meilleur et pour le pire, et elle est destinée à rester. Nombre de défauts qui nous sont reprochés ne sont pas, même avec de gros efforts, susceptibles d’être corrigés. Il faut se résigner à être zébré ; c’est comme si, et il s’agit d’une image à ne pas prendre trop au pied de la lettre, c’était «génétiquement» imprimé. L’acceptation définitive de ma zébrure s’est faite, comme souvent, quand mes enfants ont été identifiés, étiquetés, labellisés. M’est apparu alors que j’étais incapable de leur expliquer ce qu’il se passait dans la tête des autres ; en quoi notre mode de fonctionnement dans la famille était différent de celui des autres familles ; et que j’étais incapable de leur expliquer comment se comporter avec le reste du monde sans connaître les difficultés que leurs parents ont connues. Je sais ce qu’est un zèbre, j’en suis un ; mais c’est comment, être normal?

cela dit, attention, à prendre avec des pincettes... je ne veux pas attaquer l'auteur, mais personnellement je ne suis pas d'accord avec toutes ses formulations. Cela dit, en un sens, ça peut illustrer le décalage aussi... Wink Cadichon

miwako
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 31
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par ciao le Ven 29 Oct 2010 - 10:31

..


Dernière édition par particule le Dim 3 Avr 2011 - 10:57, édité 1 fois

ciao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par zheibr le Ven 29 Oct 2010 - 11:33

merci Miwa ! je connaissais le CV, j'avais pas lu le blog Wink

expliquer l’évident, mais si l’évident n’est jamais explicité, il mérite d’être expliqué à tous ces zèbres qui ne prennent justement rien comme allant de soi.

"même si cela va de soi, ça va mieux en le disant" que répétait à l'envie mon directeur d'études...
Sauf que quand tu n'as rien à dire sur l'évidence [à part : "c'est évident"], trouver des mots pour dire ce rien...
essayer avec "trois fois rien" peut-être ? ce sera déjà quelque chose scratch

quant à la patience, mmh c'est pour quand ? confused

zheibr
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1507
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 48
Localisation : kornog don

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par ciao le Ven 29 Oct 2010 - 13:15

..


Dernière édition par particule le Dim 3 Avr 2011 - 10:56, édité 1 fois

ciao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Invité le Jeu 4 Nov 2010 - 23:59

miwako a écrit:juste pour vous dire que j'avais retrouvé cet article qui est vraiment pile dans le sujet...
Arf, je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un lien que tu donnais Miwako, j'en étais restée à l'extrait. Je viens de lire le texte, et pour être honnête, ben je comprends rien... Est-ce parce que c'est écrit par un zèbre, du coup je n'arrive pas à suivre son raisonnement, à comprendre le sens de ses phrases ? Shocked

Cela rappelle en tous cas la question, fondamentale, de l’adaptation du Z aux nonZ (et réciproquement). Je voulais d’ailleurs relancer un peu la discussion là-dessus… Dans ce fil, et pour l’instant, il a été beaucoup question des relations Z-nonZ du quotidien, des contacts « superficiels » avec voisins, commerçants etc.
Je me pose la question des « vraies » relations, dans la famille ou avec des amis. Dans ce cadre, qu’en est-il de cette adaptation aux nonZ ? et est-ce que les nonZ, à l’inverse, s’adaptent à vous ? A partir du moment où l’autre connaît votre particularité et ce qu’elle implique, y’a pas de raisons qu’il ne s’adapte pas lui aussi à vous… ?

J’ai envie de prendre le seul exemple que je connaisse, celui de ma rencontre avec le Z Very Happy qui m’a fait venir sur ce forum.
Quand on s’est rencontrés et qu’il a senti une certaines ouverture d’esprit chez moi, il a passé beaucoup de temps et d’énergie à me parler de sa zebritude…comment cela se définissait, de manière générale, puis comment ça se manifestait chez lui, et aussi ce que ça impliquait dans les éventuelles relations qu’il pouvait/voulait avoir avec les autres. Grosso modo, c’est un peu comme s’il avait voulu me dire « Attention, je suis comme ça, et ça implique tout un tas de trucs… alors, si VRAIMENT tu veux te rapprocher, dépasser le stade de la relation superficielle, moi je veux bien mais il faut que tu comprennes et acceptes tout ça… ». Il me le dit lui-même, s’il avait voulu me décourager vis-à-vis de ce possible « rapprochement », il n’aurait pas fait mieux.
Et donc, je l’ai écouté, j’ai intégré ces « paramètres » (sans forcément tout comprendre dès le début d’ailleurs), et là il m’a fait confiance. Parce qu’il a vu que je pouvais l’écouter, accepter et comprendre plus ou moins son fonctionnement. Ce n’est qu’à ce moment là que j’ai pu parler un peu de moi.
Tout cela m’interroge sur la notion de confiance mutuelle entre lui et moi, ou entre Z et nonZ de façon générale. Idea

Lui a cherché, comme condition sine qua non, un premier degré de confiance envers moi, une capacité d’écoute dont il voulait s’assurer. Quand il l’a obtenue, cette confiance s’est à nouveau fragilisée car, étant donné que je n’avais pas parlé de moi (car lui, littéralement absorbé par l’objectif de me faire comprendre son fonctionnement à lui), il s’est soudainement rendu compte qu’il ne me connaissait pas vraiment.
Moi de mon côté, j’ai été surprise par sa propension à parler de lui (alors qu’il ne me connaissait quasiment pas). Ca n’a pas été facile, car pendant toute la phase où il a parlé de lui, moi je me sentais un peu en retrait, parler de moi et de mes éventuels « problèmes » n’était pas une priorité, ça devait attendre…et je dirais presque que je l’ai vécu comme un manque de reconnaissance de la part de l’autre, un manque d’attention. Mais une fois que le sujet de la zebritude est passé au second plan (mais ce fut assez long), c’est + équilibré et la confiance mutuelle revient. Mais ce n’est pas évident, dans mon cas par exemple je n’ai pas cette facilité à parler de moi et de mes soucis ; j’ai besoin que l’autre me pose des questions ou me fasse sentir qu’il s’intéresse à moi…
En fait, par rapport à cette recherche de confiance, en gros de mon côté c’est « Intéresse toi à moi, pose-moi des questions, alors j’aurai confiance et je pourrai te parler de moi » ; du sien c’est plutôt « Je te parle de moi, de mes problèmes, et si tu sais m’écouter et me comprendre, alors je te fais confiance ».

Bon, je parle ici de cette rencontre singulière avec ce Z, c’est peut-être un peu particulier, j’ignore si lui est représentatif des Z, et je sais encore moins si moi je suis représentative des nonZ… ! mais c’est aussi pour illustrer les questions qui viennent ; il ne s’agit que d’un témoignage ! Idea

Donc finalement, les questions qu’on peut se poser :
Qu’en est-il des autres zèbres dans cette approche de l’autre ? Cette propension à parler de soi (quand il y a une vraie écoute de l’autre) est-elle commune aux Z ? le Z attend-il la même chose de l’autre ?
Sinon, dans les relations autres que superficielles, avec famille, amis, comment se passe « l’adaptation », ou même avant, cet « apprivoisement » mutuel ?

Ça fait déjà beaucoup de questions (et qui se mélangent en plus), mais hésitez surtout pas à exprimer les vôtres s’il y en a d’autres...
J'attends vos témoignages Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par bluecat le Ven 5 Nov 2010 - 8:38

Hé bien, en tant que zèbre, je peux te dire qu'il n'a probablement pas voulu ainsi monopoliser l'attention si longtemps mais plutôt s'assurer que tu avais bien compris. Pour moi, il est pire d'expliquer qqch et d'être mal compris que de ne pas l'expliquer du tout. Et donc si je parle de zébritude pour la première fois à qqn ça me prend aussi du temps pcq je veux être sûre qu'il ait compris EXACTEMENT ce que je dis, avec toutes les nuances etc...pcq je veux être sûre de ne pas être jugée(la zébritude est un sujet sensible), mais aussi (et ça c pour tout ce que j'explique en général) simplement pcq si la personne n'a pas compris exactement mais ne s'en rend pas compte, c'est une donnée fausse introduite dans le schéma de communication, et sur laquelle on se base sans savoir qu'elle n'est pas valide et après on ne se comprend parfois plus sans savoir d'où ça vient vu qu'il a été admis que cette base était comprise. Mieux vaut une inconnue "honnête" dans le système qu'une donnée inexacte. Enfin chépas si ça va te paraître clair, mais je fais de mon mieux Smile

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par prjevalski le Ven 5 Nov 2010 - 10:20

n'avais pas fais attention à la majuscule à "Autre", qui change un peu le sens de la question.

En ce qui me concerne je suis marié depuis bientôt 13 ans.

Ce mariage ne correspond pas vraiment à l'idée d'harmonie absolue véhiculée par les contes de fées. Mais il a tenu jusqu'à présent, notamment avec l'aide de plusieurs thérapies de couple, beaucoup de crisounettes et quelques crises plus grave, la plus grave ayant lieu en ce moment, alors que je découvre ma zébritude...

Je n'ai jamais trop parlé de mes problèmes et de mes angoisses existentielles pendant les 12 premières années.

Ma meilleure moitié m'a poussé à entreprendre plusieurs psychothérapies, au vu de mes comportement bizarres (humeurs d’aspect bipolaire, avec des oscillations très fortes, colères…) : Elle a un profil plus "psychiatrisée" que moi, du fait d'un passé plus lourd, et avait donc vaincu ses tabous et barrières (elle est aussi assez pugnace...).

J'ai fini par faire connaissance avec ma douance, et depuis, c'est un peu le chaos Shocked !

Est-ce l'effet de cette prise de conscience seule, ou agit-elle en catalyseur d'une crise de la quarantaine ou je remet les choses en question, comprenant que mon comportement vient en partie de mon fonctionnement "hypersensible" et de frustrations accumulées, avec l'envie de faire mes choix de vie de façon plus autonome, je ne sais pas.

Mais pour revenir à ta question, je parle énormément de moi depuis, afin de mieux me comprendre et mieux me faire comprendre, mais j'ai l'impression non seulement de ne pas être très bien compris (nous avions entrepris, la dernière fois que nous avions sérieusement envisagé une séparation, une thérapie de couple sur le thème de la communication, çà ne progresse pas très vite...) mais aussi de générer des frustrations (reproches nombreux sur le thème "tu parles plus que moi").

Bref ce rapport à l'autre est rendu plutôt plus difficile par la grille de lecture zébroïde, mais il ne s'agit peut-être d'une phase de transition vers un avenir radieux sunny (et peut-être de l'agonie d'un couple qui ne fonctionnait de toutes façon pas très bien depuis longtemps Sad )

Bon courage à toi et à ton zèbre, tiens nous au courant, surtout si çà évolue positivement Very Happy

prjevalski
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Marsienne le Ven 5 Nov 2010 - 14:54

C'est un vrai régal de vous lire ! cheers
Passionnant et troublant vos expériences similaires aux miennes et de lire les mots justes sur des événements et des situations vécues et que je n'avais encore jamais exprimées...

Je reconnais que je m'attache également très fort au sens littéral (merci pour les épisodes de la rédac sur les vacances ou l'observation en maths... j'adore). Je claironne d'ailleurs à mes enfants qu' "il n'est de réelle communication que dans le bon usage des mots" (un truc entendu au collège et qui m'a frappée droit au QI ).
Il n'est pourtant généralement question ici que de communication verbale : la plus sophistiquée de toutes nos méthodes de communication, celle qui repose sur notre vocabulaire et notre aptitude à l'abstraction. Quid des autres moyens de communication ?
Je n'irai pas jusqu'à évoquer un sourd et muet HP (Naaaan ! pas Haut Parleur lol! ).


Le rapport à l'Autre en tant que femme est différent, j'en suis certaine, de celui d'un homme.
Les femmes portent pour la plupart la communication en elle car elles portent les fonctions de transmission des connaissances et d'éducation à leur progéniture (souvent zébrée aussi - je suis à la fois agréablement surprise de le constater et confortée dans mes convictions).
Même si la fibre éducative est de plus en plus présente chez les pères pour raison d'évolution sociétale, il y a chez la femme une spontanéité et une intuition toutes fonctionnelles et quasi viscérales qui les poussent à communiquer IN comme OUT.

Cela les amène à décrypter tous les prémices de communication d'un supposé non-zèbre (consciemment ou non) : le nourrisson. Et surtout à chercher par tous les moyens à faire passer l'amour et tout message éducatif.
Le regard, le toucher, les odeurs, les sons, les caresses, les mots, les sourires, la nourriture, l'attention... tous les moyens sont bons pour la réussite optimale de la mission génitrice : transmettre au plus tôt tout notre savoir pour renforcer nos gênes communs et faire de cet enfant dépendant un être autonome et conscient du monde qui l'entoure, armé lui aussi pour y évoluer librement et transmettre à son tour ce qu'il aura de meilleur et puis, plus tard, protéger en retour les plus anciens et les plus faibles que lui.

Fortes de cette aptitude génétique, il me semble que les femmes soient moins handicapées (l'avis d'un ou plusieurs homme m'intéresserait assez) dans la gestion de leurs moyens de communication et surtout dans l'appréhension de ce qui peut bien se passer dans la tête de l'Autre.

Marsienne
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 47
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par V.Lady le Ven 5 Nov 2010 - 15:25

Marsienne a écrit:

Le rapport à l'Autre en tant que femme est différent, j'en suis certaine, de celui d'un homme.
Les femmes portent pour la plupart la communication en elle car elles portent les fonctions de transmission des connaissances et d'éducation à leur progéniture (souvent zébrée aussi - je suis à la fois agréablement surprise de le constater et confortée dans mes convictions).
Même si la fibre éducative est de plus en plus présente chez les pères pour raison d'évolution sociétale, il y a chez la femme une spontanéité et une intuition toutes fonctionnelles et quasi viscérales qui les poussent à communiquer IN comme OUT.

Cela les amène à décrypter tous les prémices de communication d'un supposé non-zèbre (consciemment ou non) : le nourrisson. Et surtout à chercher par tous les moyens à faire passer l'amour et tout message éducatif.
Le regard, le toucher, les odeurs, les sons, les caresses, les mots, les sourires, la nourriture, l'attention... tous les moyens sont bons pour la réussite optimale de la mission génitrice : transmettre au plus tôt tout notre savoir pour renforcer nos gênes communs et faire de cet enfant dépendant un être autonome et conscient du monde qui l'entoure, armé lui aussi pour y évoluer librement et transmettre à son tour ce qu'il aura de meilleur et puis, plus tard, protéger en retour les plus anciens et les plus faibles que lui.

Fortes de cette aptitude génétique, il me semble que les femmes soient moins handicapées (l'avis d'un ou plusieurs homme m'intéresserait assez) dans la gestion de leurs moyens de communication et surtout dans l'appréhension de ce qui peut bien se passer dans la tête de l'Autre.

Bon, c'est parti pour un avis un tantinet divergent... (rien de personnel à ton encontre, Marsienne, c'est juste que tes propos me hérissent le poil).
Tu ne l'as pas formulé ainsi, mais ce que j'entends dans ton discours, ce que je lis entre les lignes (je ne nie pas qu'il puisse s'agir de surinterprétation de ma part) c'est d'une part que les femmes ont un rôle, presque messianique, de transmission de la vie puis d'éducation — ce qui me semble sous-entendu dans ce type de cliché c'est que ce serait réservé aux femmes : exclus les hommes de la parentalité, out; quid, alors, des femmes qui choisissent de ne pas avoir d'enfant ? seraient-elles aussi anormales que des surdouées (oui, oui, cent fois oui, c'est de la provocation à deux balles ) — d'autre part, qu'étant donné leur formidable aptitude à donner la vie (excusez-moi, je pense que je vais vomir, tant de lieux communs dans un même paragraphe, c'est proprement insupportable !) les femmes seraient plus empathes naturellement ! Hum, je me régale de ce genre de clivage, j'adore !

Messieurs qui croisez en ces lieux, n'oubliez pas, que l'on vous reconnaisse, au cas où en plus d'être de sexe masculin, vous auriez de l'intuition et de l'empathie, de vous habiller de bleu. On ne sait jamais, cela pourrait prêter à confusion.

Pour ma part, en ma qualité de laie (même si plus pour longtemps), je vais continuer à déambuler à poil.

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par prjevalski le Ven 5 Nov 2010 - 16:21

Mon poil ras se hérisse plus doucettement que le tiens O laie, mais j'ai du mal à avaler cet aphorisme
Les femmes portent pour la plupart la communication en elle car elles portent les fonctions de transmission des connaissances et d'éducation à leur progéniture
sans faire une fausse voie et manquer de m'étouffer.

Que les femmes soient naturellement plus douées que les hommes pour la communication, je veux bien le croire, mais dans le cas de ma modeste expérience personnelle, j'ai l'impression que celle qui partage ma vie est aussi peu douée que moi, pas forcément pour les mêmes raisons, mais j'ai parfois l'impression désespérante que nous n'arriverons jamais à nous comprendre.

prjevalski
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport à l'Autre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum