Présentation Marioons :)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Fabiano le Lun 17 Mar 2014 - 13:48

Ah Marioons, tes propos sont peut-être peu clairs mais saches que je préfère les vérités floues aux certitudes erronées Wink

L'amour ne se force pas dis tu. C'est vrai! Mais pour moi l'amour est aussi un choix!

Le Yin et le Yang et le bien et le mal sont deux choses différentes. Le bien et le mal sont des notions complexes, le fait que tu perçoive cette complexité c'est bon signe, je ne pense pas que tu t'égares  Smile

Moi je fais la différence entre le savoir, acquis par l'étude, la réflexion et la connaissance (co-naissance) qui ne peut s'acquérir qu par l'expérience. Par exemple tu peux savoir un tas de trucs sur ton voisin (surtout si tu es une vieille mégère avide de ragots) mais pour le connaître il faudra parler avec, l'inviter à prendre un verre, lui proposer notre aide et passer du temps avec lui à l'aider.

Alors je dirais plutôt, si on se connais soi-même, on peut tout connaître.

Tu sais, quand je discute comme ça avec toi ou avec d'autres et bien moi aussi je pense tout haut et ça me fait du bien que ça sorte Wink

Kangoo, cool tu viens de me donner' une réponse "que j'attendais" car oui tiens moi aussi je pense qu'il y a qqch de potentiellement toxique dans l'empathie.
D'ailleurs parfois on me dit "Je me suis tracassé(e) pour toi, j'ai même eu pein à dormir cette nuit" ou alors "Je suis triste pour toi". A quoi je répond toujours "Ca me fait une belle jambe!". Car quand je suis triste, je n'ai pas besoin qu'on pleure avec moi, je veux être consolé. Quand j'ai peur, avoir quelqu'un qui partage cette peur ne fait que la renforcer alors que j'ai juste besoin d'être rassuré. Et quand je suis en colère, je ne cherche pas un gang qui l'exprimera avec moi mais quelqu'un qui pourra m’apaiser. Sans avoir lu le bouquin de Mathieu Ricard, je suppose qu'il veux dire que l'empathie est toxique pour celui qui la pratique, qui "donne" son empathie. Et bien moi, je pense qu'en plus c'est toxique pour celui qui la "reçoit".

K a écrit:c'est impressionnant de constater comment l'affect détecte une situation toxique plus vite que l'intellect!

Le lâcher prise c'est apprendre à faire confiance à ses affects même si l'intellect n'y comprends rien ou comprend autre chose. A quoi sert-il de chercher à comprendre quand l'affect vous a déjà servi la réponse sur un plateau?


I.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Lun 17 Mar 2014 - 15:53

@Kangaroo

Le fait que tu intellectualises ou cherches à intellectualiser dans ces moments là ? Non seulement tu n'es pas le seul mais je trouve que cela n'est pas regrettable. Ce n'est pas l'idéal donc si souhaitable que ça notamment pour d'éventuelles situations où ils nous arrivent parfois de songer à un problème qui n'a pas de raison de se produire ou qui n'a pas l'ampleur qu'on lui prête... Mais pour la bonne cause que celle d'avancer, je trouve cela presque constructif. Défense, réfuge, fuite dans la réflexion aussi éparpillée ou subjective ? Je pense que le plus important est l'importance ou le besoin qu'on lui accorde si tel est notre besoin. Bien entendu avec un minimum de recul ou de distance car on est d'accord que sinon ça empire les choses ! Pour le scan, je serais moins positive pour avoir rencontré des personnes surdouées. Autant il me semble que la subjectivité de la réflexion incessante peut être remise en question par ce mécanisme naturel pour les personnes habitués à souvent réfléchir, autant le scan plus ouvert et multiple du haut potentiel en décuple les effets négatifs. Je dis ça car un scan ne peut être basé ou n'avoir de sens que sur des repères établis, subjectifs ou objectifs. Conscient ou inconscient on est dans le collectif. Hors comme l'a justement illustré l'inqualifiable, il se trouve que chaque individu dispose d'une spécificité bien à lui qu'on aurait le plus grand intérêt à intégrer dans le scan. Mais cela est un fait : la plupart du temps on scanne non pas le connu mais l'inconnu... Le scanneur étant individu aussi, double manquement puisque lui non plus n'est collectif et ne peut l'être sous certains aspects propre de sa personne. Même illustration d'inqualifiable cette fois-ci en solution pragmatique et pas si courante à notre époque : aller vers l'autre pour intégrer sa propre représentation à soi qu'on se fait de cet autre. Cela arrive à tout le monde. Je pense plus à certaines personnes qu'à d'autres; personnes qui sortiraient plus du schema collectif de représentation d'un individu lambda à scan moyennement ou très positif. Pour ma part, je peux prendre un exemple à la fois négatif et positif pour illustrer cela. Et je dirais que ma réaction dépend du moment. Quand j'ai envie de rencontrer quelqu'un, le fait de me sentir scannée par ces regards qui se posent à ces endroits précis de mon enveloppe corporelle... Préparée à cet effet ou non, je trouve cela positif pour ne pas dire gratifiant en tant que capacité à séduire et plaire par la suite... Bien sûr une partie importante de mon temps n'est pas consacrée aux rencontres pour séduire. Dans ce cas c'est plutôt négatif. Qu'auront retenu toutes ces personnes qui ont plus de facilités à me scanner qu'à m'aborder ? Des choses vraies pour le scanneur ou le groupe car visibles en ce qui concerne mon apparence à un moment donné mais rarement ce qui concerne ce que je suis à ce même instant et encore moins ce que je suis moi dans la vie courante. Je ne réagis pas lorsque c'est un seul homme. Sauf si je sens un danger à en prendre fuite. Par rapport à un groupe non plus. Pour l'avoir fait quelque fois il y a bien des années, j'en paye encore le prix par rapport au fait que je suis la fille qu'on a vu une fois en tenue trop provocante et qui n'était pas contente d'avoir été enregistrée. Désormais les scans de groupe sont plus démonstratifs et moraux dans mes lieux publics de fréquentations habituels. Plus tu fuis plus on cherche à te rattrapper, plus tu te caches plus on cherche à te démasquer. Et plus tu te dévoiles plus on cherche à t'empêcher d'être toi-même. Tout a un prix même si le fait de vivre sa vie n'a en principe pas de prix. Les autres veulent aussi exister et cela se comprend. A notre époque exigeante, je trouve le prix élevé et pas seulement pour ces stars mettant le prix pour éviter le paparazzitage.

@Marrioons

De ce simple fait personnel qui peut arriver à n'importe qui lors de scan à côté de la plaque, je voudrais dire à Marrioons que rien que pour ça, le gros avantage de rester soi même dans ces moments là se pait à la mesure de ce qu'on révèle (en général ce qu'on cherche à savoir de vous mais pas seulement quand vous surprenez, que ce soit négativement ou positivement). Mais je suis d'accord avec Marrioons sur le principe et cela se passe comme ça en privé avec tous mes vrais amis sans exception. Ne pas s'accorder un moment pour soi et aussi pour être soi même serait bien pire selon moi...


@Inqualifiable

Pour répondre à ta dernière question, je dirais que nobody is perfect et que notre affect peut ausi nous tromper par rapport à l'extérieur donc au sujet de l'autre. Les sens les plus agréables sont aussi des illusions bien perceptibles dans des moments où nous préférons sans doute nous accorder davantage avec le monde des plaisirs que la vérité en ce qui concernerait ces derniers. Chercher à comprendre me servirait alors pour prendre le recul et la distance parfois nécessaire. Pour relativiser ou mieux intégrer le rapport entre ce qui est vraiment en moi et ce qui ne l'est pas vraiment ou durablement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Fabiano le Lun 17 Mar 2014 - 18:13

J'entends bien ta remarque Jeanine et elle est pertinente. Il y a effectivement toujours un risque d'être le pantin de ses émotions. Tomber en admiration devant quelqu'un parce qu'on le trouve beau, riche, intelligent, original, ou pour quelque raison de cet ordre n'aidera pas au discernement.
Pourtant, c'est souvent à travers la voix, le body language, les phéromones, etc que nous exprimons (ou pas) notre cohérence globale. Alors soit on est un grand maître PNL ou qqch dans le genre et on arrive à décrypter tout ça consciemment et rationnellement soit on se fie à son feeling. Je reste persuadé que seul l'inconscient parvient à traiter efficacement toute ces infos non verbales. Evidemment, si l'on est subjugué par l'autre, on a pas le recul nécessaire pour entendre son intuition. Que ce soit pour réfléchir et comprendre ou écouter son intuition un certain recul est nécessaire, effectivement. Mais quand tu dis "mieux intégrer le rapport entre ce qui est vraiment en moi et ce qui ne l'est pas vraiment ou durablement." qu'est ce tu veux exactement dire? Est-ce un travail de réflexion ou d'introspection, d'écoute intérieure?


I.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Mar 18 Mar 2014 - 7:43

Oui c'est sûr ! Pour ma part, en restant universelle pour ne pas tomber dans le sectaire, je dirais qu'en ce qui me concerne cela dépend sur qui on tombe... Donc pour la difficulté du discernement j'ai déjà vécu ce que tu indiques en exemple et je dois reconnaitre que tous mes choix ne m'ont pas autant éclairée qu'en ce moment. Je ne suis ni maitre ou orientée PNL, ni 100% feeling. Ce sont les cas les plus fréquents c'est sûr. J'ajouterais aussi d'autres possibilités comme quand vous sentez que vous ne vous fiez pas du tout. C'est plus fort que vous. Vous n'en n'avez pas le besoin même si au départ vous ne comprenez presque rien de ce qui se passe. Je ne sais pas ce que tu entends par subjugué. Si c’est le sens commun alors je me dois d’ajouter que si je ne perçois rien de ce que je ne souhaite percevoir, je perçois bel et bien ce que je souhaite percevoir. L’intuition de l’autre. Mais là encore pas n’importe lequel autre. Il faut que ce soit comment dire… plus fort que moi puisque ce n’est pas prémédité, calculé ou neurolinguistiqué si tu préfères. Je me suis mal exprimée pour ce rapport-là ? C’est possible. Je vais plutôt prendre un exemple car je conçois que ce n’est pas forcément simple à s’illustrer. Par exemple la perception intuitive de ce qui vient de soi et de l’inconscient collectif ne se fait pas forcément en alternatif. Ce n’est pas du continu non plus mais il est des moments où les deux se mêlent tant ils sont compatibles ou sur la même longueur d’onde si tu préfères. Une forme d’harmonie pour simplifier mais c’est réducteur car cela peut arriver dans des situations moins sympas… L’identification est humaine et naturelle pour ne pas dire légitime. Et si tu veux appelles cela de l’introspection. Je pense que c’est plus que ça car c’est aussi extérieur dans le même temps. Ce serait de l’introspection si j’avais envie de m’intéresser qu’à moi-même. Mais dans ces moments je me laisse souvent aller. Ce n’est pas un travail quel qu’il soit. Ni une réflexion introspective. C’est une sorte de mouvement ou de cheminement guidée vers quelque chose de plus clair dans la connaissance de mon interaction avec l’extérieur ou l’univers si tu préfères. Et cela arrive après et pas pendant puisque pendant, je choisis l’instant présent au lieu de paniquer ou au lieu de refuser l’accès à cette possibilité interactive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Kangaroo le Mar 18 Mar 2014 - 13:31

@Jeanine

Précision: scanner n'est pas jugé, c'est juste évaluer quelques caractéristiques à un instant T. Ni plus, ni moins. Ca permet de se faire un avis, tout en sachant qu'une prise de recul est nécessaire.

Kangaroo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 40
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Fabiano le Mar 18 Mar 2014 - 15:26

Jeanine, par subjugué j'entendais "être tombé en admiration". Je ne suis pas sûr de te comprendre dans tout ce ce tu dit mais globalement j'ai l'impression qu'en gros tu expliques comment tu suis tes intuitions. Je me trompe?



I.

Fabiano
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 976
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Mar 18 Mar 2014 - 19:41

@Kangaroo

Je ne parlais pas de jugement mais de dérives personnellement et régulièrement vécues depuis ma majorité concernant la subjectivité de cette façon d'évaluer. Quand à l'instant t, il serait bien naïf voire ingrat de croire que les scans me concernant ne donnent suite à aucune initiative de mauvais gout... Et par rapport à l'avis qui ne peut se faire que sur des repères trop communs, il ne permet sûrement pas de distance, ne serait-ce que par rapport aux cases et appréciations toutes faites en rapport avec l'observation ou le résultat via scan. Je maintiens qu'il est préférable, même à un instant t, d'aller vers l'autre plutôt que de rester devant l'écran des représentations en clichés trop sociaux ou trop affectifs. Franchement qui aime être évalué ou testé à son insu ? Les atteintes à la vie privée ce n'est pas quelque chose d'abstrait à un instant t, du moins en ce qui me concerne.


@Inqualifiable

Ok, donc je ne suis pas du tout subjuguée à ce moment là. Je pense même avoir plus de lucidité à pouvoir choisir ultérieurement mon cheminement vers la compréhension suite à quelque chose que je ne contrôle pas du tout. En répondant à ta question, je n'explique pas comment je suis les intuitions (intérieures comme extérieures). J'illustre plutôt par un exemple concernant la perception intuitive ce que je fais ou plutôt ce qu'il m'est possible de faire, si je choisis d'aller davantage vers ce qui m'arrive. Bien entendu, il y a d'autres formes de perception que l'intuitive. Et bien entendu je dispose aussi comme tout le monde d'une intuition au sens courant du terme, intuition qui se traduit moins explicitement mais plus clairement sur l'instant puisqu'en effet, cette intuition est une forme d'intuition que je peux considérer comme mienne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Kangaroo le Mar 18 Mar 2014 - 22:45

@ Jeanine

Rassures toi, on peut scanner et aller vers les autres pour les découvrir... Ne serais-ce que pour voir si notre analyse est vraie ou fausse!

Kangaroo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 40
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Mer 19 Mar 2014 - 5:36

@Kangaroo

Si être scannée quelques dizaines de fois par semaine en constatant que rien ne vient naturellement serait une manière de se rassurer, ça oui de ce fait je suis rassurée depuis longtemps... Ne t'inquiètes pas pour moi, j'ai compris depuis assez longtemps que toute forme de déni est bien confortable ! Ou rassurante si tu préfères...

... et pour ce qui est d'en jouer et d'en tirer à mes avantages aussi, je dois le reconnaitre. Cela ne fait nullement accord de principe ou tacite reconduction à part le fait que beaucoup s'imaginent que si ça fonctionne bien assez comme ça, c'est que cela est l'idéal pour le ou la scannée.
Et puis moi j'ai l'honneur de ne pas me sentir obligée de me poser des questions concernant ces personnes qui prennent l'habitude de scanner. A l'instar de la plupart critiquant les personnes exposées en tv réalité tout en ne manquant pas de se tenir au courant régulièrement... Je me pose déjà assez bien de questions comme ça avec les constats et les comportements et ça me suffit largement...

Cette manière qu'ont toutes ces personnes de se rassurer en se faisant valoir via un groupe ou un réseau social les rendent plus pitoyables qu'autre chose quand ce n'est pas exécrables. Je suis désolée mais ce genre d'investigation bienveillante ou communément admise ne m'intéressent pas. Et encore moins les personnes qui règleront sûrement leurs problèmes intimes et de couples via les mêmes contacts qu'ils entretiennent sur ces mêmes réseaux au lieu d'en parler en premier lieu à l'intéressé(e). Et concernant les personnes qui vont bien et qui s'inventent des soucis qu'ils ou elles croient d'à propos concernant la personne scannée pour initier le dialogue qui se voudrait respectable ou constructif de leur point de vue ? Cela est et restera à doule tranchant quand cela ne sera que des discussions, qu'elles soient vaines ou évolutives...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Kangaroo le Mer 19 Mar 2014 - 8:27

@ Jeanine

Je regrette que tu ne rencontres pas plus souvent des personnes mieux intentionnées. Je ne sais pas comment tu vis la situation, mais à te lire, on sent que c'est compliqué.

Kangaroo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 40
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Mer 19 Mar 2014 - 9:29

@ Kangaroo

En fait, je rencontre par ce biais autant de mauvaises que de bonnes intentions. Sur un réseau social comme Facebook ou autre, qui n'a jamais eu à faire à un mal intentionné ? Dans ma vie c'est pareil. Si je ne rencontrais pas assez souvent de meilleures intentions, il est certain que je sortirais moins dans ces conditions. Non, ce que je regrette c'est la confusion et les embrouilles que cela engendre. Donc plus le fait que des gens pourtant bien intentionnés en arrivent à se comporter presque exactement comme les autres. Sous prétexte que c'est pratique courante de nos jours et beaucoup plus efficace au niveau de l'obtention d'information... Mais alors qualité vraiment médiocre pour ne pas dire nulle lorsque l'exploitation des infos obtenues à travers prisme ou par personnes intermédiaires se met en oeuvre ! Je trouve que c'était beaucoup plus simple avant dans les relations avant les réseaux sociaux en ligne qui, certes, sont apparus quand je n'avais pas besoin de téléphone.

Je vis la situation très bien depuis quelques années, à la fin de l'adolescence. J'ai été rapidement fixée sur ce qu'il me restait à faire. Rentrer dans ce jeu du scan et de l'évitement me permettant de contourner tout risque d'erreur ou de déception évidente. Ou bien briser le cercle de l'image privilégiée pour arriver de temps à autre à vivre ma vie telle que je l'entends. Au prix de quelques complications certes mais légitimes à mes yeux. Maintenant je considère que tout est simple. On sent que c'est compliqué car il faut parfois expliquer à des gens qui ne comprennent pas ou se refusent d'accepter l'évidence de l'emprisonnement dans lequel ils s'enferment eux-mêmes à leur insu. Croyant bien faire, intelligemment, socialement, la seule certitude suite à cette façon systématique de se comporter est ce que redoute le plus la majorité : la solitude ! Enfin, s'ils arrivent à réaliser qu'on peut être seuls dans une foule en réseau social, ce qui est impossible quand on prend l'habitude de vivre et de réfléchir uniquement en face de pages écrites ou d'histoires entendues par des tiers...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Marioons le Mer 19 Mar 2014 - 18:15

@Kangoroo

Discussions très intéressantes ! Je n'ai le temps de répondre qu'à la première partie de Kangoroo pour l'instant mais je reviendrais lire le reste plus tard

Ce que tu dis sur la bienveillance, comme plus "distante" que l'empathie je pense comprendre. On peut vouloir du bien à quelqu'un parce qu'on "compatie" pour sa souffrance sans pour autant se laisser submerger par cette souffrance. Mais il me semble que l'étape du ressenti de cette souffrance est indispensable, sinon ce serait de l'analyse pure et froide, presque robotique, non ? Et ce qui me manque (aussi sûrement parce que je n'ai pas lu le livre dont tu parles), c'est cet "outil" qui ferait qu'on arriverait à mettre de la distance, parce qu'on l'a décidé. J'ai l'impression qu'on nous parle d'un horizon, d'un idéal à atteindre ("soyez ainsi, vous verrez c'est génial") sans nous dire COMMENT l'atteindre ? Je ne dis pas ça pour critiquer car comme je t'ai dit peut être que le livre précise tout ça, et puis avoir un idéal donne une direction vers laquelle on tente de tendre et ça me paraît indispensable. Mais cette fameuse distance, elle vient comment concrètement ? Par l'intellect ? le raisonnement ? Pour ma part j'ai l'impression que ce qui me permet de mettre de la distance est le fait de croire que chaque souffrance porte en elle le "terreau" du bien, du meilleur, de l'amour. Et vous ?

Pour ce qui est des discussions de machine à café ^^ je suis d'accord, ce n'est pas le plus passionnant. Après peut être aussi que ça permet de reposer un peu notre cerveau, nous qui avons sans cesse besoin de discuter de choses profondes, un peu de "superficialité" permet peut être aussi de nous ramener au but premier de la discussion : le partage, le lien entre être humains ?
Egalement, j'essaie de plus en plus de ne pas mettre les gens dans des cases, car c'est vrai certaines personnes vont avoir tendance à discuter de choses qui me paraissent très superficielles. Mais on peut parfois "dévier" la conversation pour ramener ces gens à l'"intime" . ex: ils nous parlent de faits, on va leur demander ce que ça leur fait ressentir et pourquoi, ou en quoi c'est important pour eux. En gros tout peut potentiellement être "prétexte" à la confidence plus profonde, selon les questions qu'on va poser. Sans forcer les choses si on sent des résistances bien sûr... Après peut être aussi se demander justement pourquoi ces personnes sont dans le "survol", pourquoi ne rentrent elles pas dans le fond des choses ? se protègent elles de quelque chose... ? ont elles peur de se confier... ?
Ca me fait penser à "soit le changement que tu souhaites voir dans le monde". Des fois, en se jetant à l'eau et en se confiant sur soi-même, l'autre peut réagir en miroir et lâcher lui aussi les "défenses". Et je suis surprise ainsi du nombre de personnes que je pensais superficielles et qui ne l'étaient en réalité pas du tout.

Concernant le couple, je comprend ce que tu veux dire. Mais je ferais une grande distinction entre être idéaliste en amour et ne pas supporter la routine. Personnellement la routine en amour n'est absolument pas un mot qui me fait peur. Je part du principe que l'on peut retirer un immense plaisir des choses les plus simples, les plus "banales" en apparence. Ca rejoint la méditation de pleine conscience : si on est pleinement attentif à nos ressentis, et dans l'instant présent, manger un "vulgaire" raisin sec peut s'avérer être une vraie découverte hihi ! à l'inverse, si on est pris par le stress et les pensées parasites, être allongé sur une plage de sable fin aux Seychelles peut s'avérer tout à fait pénible ! ^^ Bref, j'ai l'impression que beaucoup de personnes basent la durée et l'intensité de leur amour sur des choses extérieures au couple, des trucs à "faire" pour alimenter une flamme qui serait fragile... ça met des "il faut", des contraintes, or je trouve que l'amour devrait rimer avec libération et liberté et non avec enfermement. Les trucs qu'il "faut" faire pour "sauver" son couple, du genre : "votre libido est à zéro ? déguisez vous donc en infirmière ! ça ne suffit pas ? faites des plans à 3 ! pas encore assez ? ben à 4 !"... c'est la course à l'échalote et jamais on ne prend le temps de se recentrer sur soi et se poser les vraies questions... qu'est-ce qu'on cherche à travers tout ça...? de quoi on a vraiment besoin ... ? Peut être qu'on attend trop de l'autre et du couple et qu'on doit avant tout apprendre à se faire du bien soi-même (je ne parle pas que du sexuel bien sûr).

Au sujet du 1+1 = 3, je te rejoins. Et je dirais qu'on ne peut espérer que le "3" soit épanoui et épanouissant si les 2 "1" ne le sont pas chacun de leur côté. Niveau mathématique : + et - ça donne : - (ce qui voudrait dire que si l'un est mal dans sa vie mais l'autre bien, le couple ne sera pas épanoui.. du coup en gros, ne cherchons pas à jouer les "sauveurs" de l'autre, et ne prenons pas l'autre pour notre sauveur... ). - et - donne du - et... il n'y a que + et + qui donne du + ^^
Bref pour la question du faut-il de l'opposé, du similaire... ça m'a l'air très complexe, mais effectivement je pense qu'on doit arrêter d'attendre de l'autre qu'il comble nos lacunes, exception faite de nos lacunes en... amour. Et pour ce qui est du reste : connaissances, loisirs etc, et bien nous avons nous mêmes et aussi des amis pour ça ! Car si notre amoureux doit remplir le rôle du donneur d'amour (ce qui est déjà énorme je trouve étant donné le peu de personnes qui sont capables d'un réel amour, car suffisamment détachée de leur ego et de leurs peurs), et du parfait distrayeur, pitre, psy etc... ça fait reposer beaucoup sur ses épaules et on risque d'être éternellement insatisfait, de vouloir en permanence changer l'autre ou chercher mieux ailleurs.

Quand tu parles des sensations à partager plutôt que le verbiage, je suis d'accord sur le fait qu'il est important de vivre les choses et pas sans arrêt d'en parler. Mais les sensations restent le vécu de chacun, individuellement, et ce qui fait qu'on peut partager ce vécu est justement... le verbiage ! Pour moi l'échange est essentiel, et indispensable au sein d'un couple : pouvoir discuter souvent, sans jugement, de manière fluide, libre et respectueuse. Comme on le fait avec nos amis. Comme il serait idéal de pouvoir faire avec tout le monde...

L'affect en tant que sonnette d'alarme des situations toxiques.. Je suis d'accord, c'est vrai que maintenant, quand je ressent un malaise, une gêne, j'arrête de me dire "c'est toi qui te fais des films" ou "c'est ta timidité" et j'essaie de comprendre ce qui cloche : Est-ce que je ressent du jugement de la part de l'autre ? de la jalousie ? mauvaise foi ? manipulation ? vantardise... ?

Et pour finir, l'étiquetage... oh oui ça fait écho ce que tu dis ^^ j'ai pu avoir des retours sur une impression de froideur / dureté que je dégageait, mais les personnes qui m'ont dit ça m'ont ensuite connu et confirmé que je n'étais pas comme ça en réalité, même plutôt le contraire, et qu'elles s'en étaient vite aperçu. Du coup j'ai accepté et compris que j'avais peut être tendance à mettre un distance au tout début de la relation, mais j'ai été rassurée de constater que les gens ne s'arrêtaient pas à cette première impression. Et du coup maintenant j'essaie d'être "chaleureuse" à priori, puis de refermer les portes si je pense avoir affaire à des "cons" ^^ plutôt que de fermer les portes par anticipation, sans connaitre...
Par contre il m'est arrivé que certaines personnes me balancent des "t'es comme ça" "t'es comme ci" en me connaissant à peine, ce qui dans un premier tant me faisait franchement douter de moi ("si il le dit c'est sûrement vrai!") puis en en demandant leur avis à des gens qui me connaissent d'avantage j'ai pu faire la part des choses et trier. Ces personnes qui ont besoin d'étiqueter et de figer avant même de connaitre ne font peut être que projeter leurs propres tendances / peurs / attentes sur nous. (ex: un jaloux peut avoir peur d'être trompé précisément parce que lui même se pense capable de céder à la tentation...)

Qu'en pensez vous ? partagez vous mes avis ? si non pourquoi ? comment où et quand ? (oui oui je veux du précis) ^^

Je file, biz biz

Marioons
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 205
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 27
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Invité le Mer 19 Mar 2014 - 18:38

Pour ma part, je partage tes avis globalement. Et sur l'idéal aussi de la relation. Les seules petites nuances sont sur la routine et sur la possibilité d'aborder en échange libre et sans a priori avec autrui en général. La routine s'installant progressivement, on ne peut pas toujours dire que cela est du à des choses simples ou à un état d'esprit ne se satisfaisant pas de ces dernières. Même pour de grandes choses attendues et obtenues avec joie, si cela est régulier, il y aura toujours un moment où le couple doit évoluer. La vie n'étant pas une ligne droite pour la plupart, c'est le cas du couple aussi. J'entends donc routine plus au sens de ras le bol que de répétitions plaisantes dont la simplicité ne nuirait bien entendu pas à l'évolution du couple. Pour l'aspect libre échange sans prise de tête, je le nuance car ça c'est sur le papier. Dans la réalité, tant qu'on ne connait pas quelqu'un, il est souvent moins évident d'accorder sa confiance ou de se livrer, dans un contexte de montrer patte blanche ou non d'ailleurs. Ce n'est pas qu'une seule question de malaise, de relationnel, de sincérité ou de peur. Pour beaucoup, c'est même d'us et coutume et prudent par rapport à la qualité de l'établissement d'une relation. Reste qu'il est toujours possible que deux êtres flashent au point de se livrer instantanément ou alors qu'il y ait une sensation si forte qu'une intime conviction nous soutient et nous porte sans entrave vers l'échange premier entre deux ou plusieurs personnes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Kangaroo le Jeu 20 Mar 2014 - 19:29

@ Marioons

J'espère que tu vas bien, c'était sympa de rencontrer des zèbres bordelais en IRL. Je vais essayer de te donner mon avis, comment, où et quand, et de manière précise!

Pour les discussions de machines à café, j'ai lu un post sur un autre forum qui était excellent à ce sujet. Il a, je trouve, très bien décrit la situation. Les neuro-normatifs ont besoin de small talk pour développer une relation sociale. Ce type de discussion nous dépasse, car nous ressentons le besoin de sincérité, et parfois (souvent?) besoin de profondeur dans nos discussions. De même, lorsqu'ils peuvent discuter d'un sujet plus sérieux, ils n'attendent pas forcément de réponse précise, mais recherche et apprécie notre écoute. Pour nous, il faut débloquer une situation, donc, quand ils émettent une problématique, notre cerveau cherche et trouve une solution, et voilà, emballé, c'est pesé! De là peut naitre le sentiment de décalage.

Pour le couple, que dire de plus... je te rejoints à 100%, et c'est vrai qu'à titre personnel j'attends beaucoup de l'autre parce que de mon côté, je donne beaucoup. (question d'équilibre, faut pas déconner!) Mais je ne me vois pas autrement qu'attentionné. Je ne comprends même pas comment on peut envisager d'être en couple et de s'ignorer ou de se complaire dans des banalités... (rien à voir avec la routine, on est d'accord)

Pour ce qui est des personnes qui étiquettent, tu parles de zèbres ou de non zèbres? Oui, certains, peuvent projeter leurs propres peurs (que cela soit des faiblesses personnelles, mais aussi des événements qu'ils ont subis): d'ailleurs, j'ai remarqué qu'en majorité, on m'a souvent reproché des défauts que l'autre avait aussi. (voire de manière plus importante!) Très ironique comme situation, et la dernière fois que cela m'est arrivé, je l'ai fait remarqué... ça n'a pas plu, mais ça a eu le mérite de couper court à tout reproche!

Bon, ça n'est pas tout, mais je vais devoir y aller!

A plus tard!







Kangaroo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 40
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 33
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Marioons :)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum