Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Dame du Lac le Mar 11 Mar 2014 - 3:16

Bonsoir,
Je suis la Dame du Lac, enfin pas LA Dame du Lac, juste Dame du Lac.

J'ai tant de choses à dire, et vraiment, je ne sais par quoi commencer. Je ne veux pas m’apitoyer ou quoique ce soit mais je dois dire que ces derniers temps j'en ai gros sur le cœur (pour ne parler que du coté sentimentale).
Dans trois semaines j'aurai vingt ans et c'est loin de m'enchanter.
Mais commençons par le début.

Depuis mon enfance les gens autour de moi se sont arrangés pour me faire entrer dans l'esprit que je n'étais pas comme eux. Que j'étais une sorte de créature venu d'un autre monde, un alien, une sorcière, appelez ça comme vous voulez, une sorte de monstre.
Né avec trois mois d'avance, j'ai très tôt montrée des capacités qui étaient "en inadéquation" avec ce que l'on attendait d'une enfant de mon age. A deux ans je parlais " comme un livre " d'après les dires de ma mère, à cinq ans je maitrisais la lecture avec une facilité déconcertante et avec un an d'avance sur mes camarades, à six ans je connaissais les nombres négatifs et résolvais mes premières équations. Est-il utile de préciser qu'avant mes huit ans je n'ai pas fait une nuit complète et que je suis confrontée depuis lors à de très récurrents et handicapants problèmes de sommeil ?

Mais vous savez quoi ? Tout cela n'était pas vraiment un problème. Mes parents étant des gens très ouverts d'esprits et particulièrement intelligents (peut être un peu zèbres sur le bords, surtout ma mère)  ils ont continués à m'aimer. Et ma mère répète encore qu'elle préfère la créature que je suis aux jeunes filles qu'elle rencontre dans la rue. A deux ans j'entamais une thérapie qui s'est poursuivie jusqu'à mon entrée au collège.
Durant le primaire, mes "bizarreries" ne posaient, semble-t-il, pas de réel problème. Mes professeurs s'étonnaient que je sois en avance sur mes petits camarades, que je lise l’Éthique de Spinoza aussi bien que Shakespeare. Mes parents ont refusés que l'on me fasse sauter des classes et que je sois, après un certain nombre de tests qui me sont obscurs aujourd'hui encore, mise sous médicaments.
Ce n'est, comme vous devez vous en douter, qu'en arrivant au collège que les choses se sont gâtées. Changement d'établissement, école privée en raison du travail de ma mère et de mon "caractère".
Au début tout allait pour le mieux, je me suis fait des "amis" alors que l'année commençait. Et puis premiers examens, patatrac. Première en lettres, en histoire, et en sciences. Pas en Math, non ma prof' était un genre de réformée de l'armée autoritaire et désagréable (pour n'évoquer que ses moindres défauts). Je rencontrais de nombreux conflits avec mes camarades, filles ou garçons, les unes parce que je ne m'habillait pas "à la mode" (quoique que cela puisse signifier), les autres parce que je courrais partout et lisais des livres ce qui n'est pas, assurément, "l'attitude qu'une jeune fille bien élevée devrait avoir" et tout à l'avenant. Sans compter qu'à partir de cette année les adultes ont refusés de m'appeler par mon vrai prénom, arguant qu'il s'agissait d'un surnom et usant de mon prénom administratif. Et tout à l'avenant.
En cinquième j'ai rencontrée une fille qui est devenu ma "meilleure amie" (même si je trouve le terme galvaudé) et qui m'a avoué récemment que c'est en prime abord ma bizarrerie, mon excentricité et le fait que les autres lui ai dit de ne pas s'approcher qui l'a faite venir à moi. Je dois avouer que ça m'a choqué, même si je n'en ai rien dit.
Les choses ont continués à s'envenimer. Vols, menaces, insultes, coups. Je suppose que c'est le lot de tous les adolescents mais tous ne dorment pas deux heures par nuit, ne sont pas terrifiés dès que leurs proches disparaissent au bout du couloir et ne ramassent pas les animaux blessés ou pleurent pour le fait que " je ne pourrais jamais lire tous les livres ! ".  
Enfin, tout cela me paraissait loin quand je suis arrivée au lycée. Les troubles du sommeil qui s'étaient relativement régulés sont revenus en flèche et les insomnies avec. Mais j'ai abordé la rentrée plutôt sereinement, nouvelle classe, nouvel établissement, la porte sur la maturité, aucunes raisons de s’inquiéter. J'avais prit confiance en moi. Mes camarades ne semblaient même pas effrayés par mes frusques noires et mes mitaines, c'était plutôt bon signe.
On voulait même m'offrir le poste de délégué de classe... Et puis, il y'avait cette fille, super jolie, qui est venue s'assoir à coté de moi en cours d'Histoire et qui m'a posé plein de questions pour qu'on "apprenne à se connaître".

-Ah bon tu fais du latin et du grec ancien ? Ce n'est pas trop ennuyeux, je veux dire, ça sert à rien dans la vie ! Tu fais quoi en dehors des cours ? Ah oui la lecture... Ce doit être passionnant, moi j'aime pas trop les livres. T'as un copain ? Ah; et vous faîtes quoi ensemble ? Oui, je suppose que la poésie-action est le summum de l'érotisme pour toi... C'est quoi ton bouquin ? Les révolutions russes ? C'est quoi Trotsky, une marque de chaussure bulgare ? Un homme politique ?! Ah, jamais entendue parler... Quoi ? Tu veux écouter le cours... Mais arrête l'histoire c'est *****.

Je le jure. J'exagère à peine.
Mais globalement une fois évincée du groupe "populaire" (ça sent bon le cliché venu tout droit des séries américaines), je me suis liée à une artiste timide, une compositrice à moitié sourde et toute une bande de joyeux drills. Les filles ont continuées à me rendre la vie dure, les garçons à se moquer de moi mais ça m'était égal, car j'avais trouvé quelqu'un comme moi. Finit la poésie-action, j'ai découvert les merveilleux univers des jeux de rôles et la littérature fantasy. Ça n'a pas aidé à attirer la faveur de mes camarades surtout quand les rumeurs ont commencé à courir que j'étais une dangereuse extrémiste sataniste-gauchiste-fachiste qui sortait avec le diable en personne (parce que oui les garçons aux cheveux longs sont des criminels, tout le monde s'entendra sur ce fait); peu importe le fait que leurs allégations n'aient pas de sens.

Cette année là j'ai également rencontré mon professeur d'arts martiaux historiques et me voilà cinq ans plus tard, ici. C'est un jeune homme de cette discipline qui m'a conseillé de venir sur ce forum. Avant qu'il m'en parle je n'avais jamais entendu dire quoi que ce soit au sujet des zèbres (je ne regarde pas la télévision, si ces deux choses peuvent être liées) et je n'avais rencontré que très peu de personnes ayant traversé les mêmes choses que moi (aucune n'a mentionner de zèbres).

Je me présente donc à vous, j'en dis peut être un peu trop mais je ne sais pas comment exprimer tout ça. Tout est encore confus et je suppose que ça se ressent dans ma façon d'écrire. J'espère que je trouverai ici sinon les réponses que je cherche au moins bon accueil.
Merci pour tout.

P.S : j'ai apprit il y'a peu de temps que mon frère ainé avait également été testé et qu'il a aussi était classé comme "surdoué". A cause de sa mère (divorce entre sa mère et mon père), on ne s'est que peu côtoyé avant mon "adolescence" aussi nous n'avions jamais eu l'occasion de discuter de tout ça. Parfois il suffit peut être simplement de relever les yeux...


Dernière édition par Dame du Lac le Mar 11 Mar 2014 - 12:13, édité 1 fois

Dame du Lac
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Ardel le Mar 11 Mar 2014 - 7:32

Une jolie présentation, du pas gai mais plein de vie ... pas de quoi pleurer, en effet (puis encore faudrait-il trouver une chaumière ...)

Bienvenue, Dame du Lac ! cheers

J'espère de tout cœur que tu trouveras ici de quoi t'intéresser, et peut-être, qui sait, des personnes sympathiques. Furète et farfouille, et passe nous faire un coucou sur le chat si le cœur t'en dit un jour !

A bientôt, peut-être Wink

(Et oui, les mecs aux cheveux longs conquerront le monde, un jour. Merci de nous dédiaboliser et d'endormir leur méfiance !)

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3837
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par ♥ Castorette ♥ le Mar 11 Mar 2014 - 8:08

Bienvenue, Dame du Lac.

J'ai tout lu ta jolie présentation bien écrite.
Ce n'est pas grave pour les quelques fautes de français vers la fin, j'ai cru comprendre que tu étais fatiguée.
Donc je tolère, je tolère (parceque je suis bon). Et je ne suis sans doute pas le seul.
Smile

Je ne veux pas m’apitoyer ou quoique ce soit mais je dois dire que ces derniers temps j'en ai gros sur le cœur (pour ne parler que du coté sentimentale).

Je comprends, sortir avec un mec aux cheveux longs, dur dur...


Miss Camping a écrit:-Ah bon tu fais du latin et du grec ancien ? Ce n'est pas trop ennuyeux, je veux dire, ça sert à rien dans la vie ! Tu fais quoi en dehors des cours ? Ah oui la lecture... Ce doit être passionnant, moi j'aime pas trop les livres. T'as un copain ? Ah; et vous faîtes quoi ensemble ? Oui, je suppose que la poésie-action est le summum de l'érotisme pour toi... C'est quoi ton bouquin ? Les révolutions russes ? C'est quoi Trotsky, une marque de chaussure bulgare ? Un homme politique ?! Ah, jamais entendue parler... Quoi ? Tu veux écouter le cours... Mais arrête l'histoire c'est *****.

Oh, toi, parle à ma main !


Sans compter qu'à partir de cette année les adultes ont refusés de m'appeler par mon vrai prénom, arguant qu'il s'agissait d'un surnom et usant de mon prénom administratif.

Ben, j'avoue que j'ai également cru que "Dame du Lac" était un pseudo, pas ton vrai prénom Embarassed


Pourquoi ce prénom d'ailleurs ?


♥ Castorette ♥
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Au centre de mon système scolaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Dame du Lac le Mar 11 Mar 2014 - 12:07

Merci de votre accueil ! Et oui, j'étais plutôt fatiguée hier, j'édite le sujet au plus tôt.
En fait mon prénom est bizarre, du coup il n'a pas été validé par la mairie. Mes parents en ont choisit un autre composé et très proche, même origine. C'est mon prénom administratif, je l'utilise pour les examens, la banque etc... Mais personnes ne m'appelle comme ça. Sauf que c'était difficile à faire comprendre aux adultes de cette nouvelle école.

Dame du Lac ? C'est mon nom de plume en quelques sortes. J'adore depuis très jeune la légende arthurienne. J'aurais aussi bien pu me surnommer Lancelot, Galaad ou Peredur mais ça n'aurait pas fait le même effet je crois !

Merci encore ! ° s'incline bien bas °

Dame du Lac
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Princeton le Mar 11 Mar 2014 - 13:45

Dame du Lac a écrit:ne sont pas terrifiés dès que leurs proches disparaissent au bout du couloir et ne ramassent pas les animaux blessés ou pleurent pour le fait que " je ne pourrais jamais lire tous les livres ! ".

J'ai ri et pleuré en même temps, car j'étais, je suis pareil. A l'époque, je ne comprenais pas que les autres enfants s'amusent à tuer des animaux, des insectes, genre pigeons, mouches, fourmis etc. J'en pleurais et j'essayais de les en empêcher. Je ne supportais pas qu'on soit méchant avec les autres. Sinon je lisais tout le temps.

Aujourd'hui, sur le rapport aux amis et aux proches, j'ai remarqué que j'évite autant que possible de les quitter. Je ne suis jamais celui qui m'en vais, je fais prolonger la rencontre, et je n'aime pas les au revoirs, ça me rend triste, alors je les évite. Concernant les livres, je n'en pleure plus du tout, tout au contraire, je suis en extase et tout excité quand je pense à tous ces livres que je n'ai pas encore lus !!!

Ah oui, sinon, bienvenue !

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 14:33

-


Dernière édition par Nayru le Mer 27 Mai 2015 - 15:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Dame du Lac le Mar 11 Mar 2014 - 18:41

Merci encore, et je suis contente de savoir que d'autres personnes trouvent que les adolescents sont cruels de torturer et tuer des animaux. Je veux y croire mais il est parfois difficile d'oser avancer. Un bon proverbe russe dit " vivre ce n'est pas pour les faibles ".
Bref, je vous suis reconnaissante ° salut gracieusement °

Dame du Lac
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Otto-Alfred_Azur le Mar 11 Mar 2014 - 18:53

Fascinant et bouleversant à la fois.

Bienvenue ici.

Tu ne trouveras pas que des bonnes personnes, sache le dès le départ. Néanmoins sache aussi qu'il est probable que, comme moi, tu aies le bonheur (si tu es un peu persévérante) de trouver des personnes exquises, d'une grande humanité, voire même des gens qui parlent la même "langue" que toi et tu les aimeras infiniment...

Otto-Alfred_Azur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du lac, comment faire pleurer dans les chaumières.... Ou peut être pas

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum