Requiem pour un vieux con

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 18:32

Bibo a écrit:"Chez les uns le cœur vieillit d'abord, chez d'autres c'est d'abord l'esprit. Il en est quelques-un qui sont vieillards pendant la jeunesse ; mais être jeune tard, maintient jeune longtemps"
- Ainsi parlait Zarathoustra, Nietsche

Qu'est-ce qui fait vieillir un coeur ?
Peut être que nous sommes des Benjamin Button dont l'âme rajeunit à mesure que le corps et l'esprit vieillissent. J'attends de voir un peu alors...

Yul a écrit:Qu'est ce qu'elle a de pas cool Shakira? J'aime bien mwââââ Sad

Yul, chère et douce Ise, je vous remercie de relever l'anecdotique, mais bon la prochaine fois c'est la fessée sans préambule. Non que ce soit Shakira qui me dérange mais les traîne-patins qui me l'imposent, comme s'il leur fallait toujours marquer leur territoire, l'instinct de dominance qui ressort peut être ? Je sais pas.

Ise:


Serions-nous des prophètes, lâchés parmi les futurs vieux cons potentiels, pour prêcher la bonne parole : non tout n'est pas posé, continue de penser là réside ta liberté... Quand je dis prêcher c'est de notre point de vue. Eux ils ne veulent pas de donneurs de leçons qui en plus ne sont pas des gens de pouvoir alors pourquoi les suivre... ?!!! Non, on peut juste leur poser les questions qui les amèneront à douter. Au bout du compte s'ils évoluent on sait déjà qu'ils s'en attribueront tout le mérite !


En effet, parfois je m'interroge sur le rôle que l'on a à jouer dans la grânde homéostasie sociale. Prêcher je n'en suis pas sûre, mais interroger, introduire cette part de questionnement et d'incertitude nécessaire à toute évolution (évolution ne signifiant pas progrès, mais au moins marche vers autre chose, mouvement propre à la vie) oui j'adhère tout à fait.
Je suis d'accord aussi pour le mérite, et peu importe qu'il ne nous revienne jamais c'est vrai, l'essentiel c'est de trouver le rôle où l'on est à son aise, inscrit dans une perspective plus grande que notre petite individualité. Le retour direct sur investissement est dispensable, au fond.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 18:37

Kcinnay a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=VO0qGaOvIUA

1er avril pour un peu de léger


Aaaaah d'accord, je vois! Ca mérite bien une petite contre-offensive Bernard Minet avant que je revienne aux choses sérieuses


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 19:01

Youlou:

Oui l'uniformisation est angoissante. Quelque soit l'endroit où l'on pose son regard, ce sont les mêmes informations ingurgitées, les mêmes objets de mode qui prolifèrent, les mêmes rituels jamais questionnés et de facto souvent vides de contenu. Comme le héros de Brazil embarqué sur une route sans fin cernée de toute part par des panneaux publicitaires.
Cela peut ressembler à une grande prison où on nous sert la même soupe matin midi et soir, où l'on donne l'illusion aux gens d'avoir toujours plus de choix pour se démarquer mais par des moyens créés ou déjà employés par d'autres. Ironique non ? Mais bon soit, on ne peut pas être dans la créativité constante. Parfois le mimétisme, le conformisme, est une facilité qui fait gagner du temps pour autre chose. Et soit², on adopte des codes sans réfléchir parce qu'ils ont été éprouvés et que leur efficacité a été démontrée. Le mimétisme est même est une stratégie sociale qui donnait à nos ancêtres de plus grandes chances de survie aussi. Chose que l'on pourrait résumer ainsi: si beaucoup ont emprunté ce chemin, c'est qu'il est safe.
Lorsque ce n'est plus réfléchi, que cela déborde tous les pans de l'existence, cela tourne à l'excès voire au vice... ?

"Celui qui se contente de suivre le chemin de la foule n'ira jamais plus loin qu'elle"
En même temps comme c'est l'instinct grégaire qui domine, cela doit rassurer au fond de savoir qu'on ne s'écartera pas de la masse ou d'avoir son destin soigneusement contenu par les règles qu'elle édicte et les passe-droits qu'elle décrète, non ? J'aimerais bien savoir en tous cas.

Aller pour la demi plaisanterie, j'ai la preuve scientifique que certains humains n'ont effectivement pas d'âme  clown  : il paraît que tous ne réussissent pas le test de Turing, ça vous en claque une non ? C'est pas un poisson d'Avril, en plus. Mais je trouvais ça rigolo et puis c'est vrai qu'on peut se poser des questions ... Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend ! ...





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Nash le Mar 1 Avr 2014 - 19:20

Luna a écrit: Parfois le mimétisme, le conformisme, est une facilité qui fait gagner du temps pour autre chose. Et soit², on adopte des codes sans réfléchir parce qu'ils ont été éprouvés et que leur efficacité a été démontrée. Le mimétisme est même est une stratégie sociale qui donnait à nos ancêtres de plus grandes chances de survie aussi. Chose que l'on pourrait résumer ainsi: si beaucoup ont emprunté ce chemin, c'est qu'il est safe.

Peut-être mais ça n'intéressera probablement jamais certains. Le safe pour eux sera choisis par dépit. Bonne recette pour être malheureux toute sa vie...Ça peut paraître étrange, immature, pas adulte mais c'est comme ça. Certains , ont comme ce "truc" dans le ventre, cette chose qui les poussent , ce désir de création , de réalisation qui fait que le safe n'est pas envisageable.
Après l'on peut toujours changer ce regard mais à quel prix ?

Luna a écrit:Aller pour la demi plaisanterie, j'ai la preuve scientifique que certains humains n'ont effectivement pas d'âme  clown  : il paraît que tous ne réussissent pas le test de Turing, ça vous en claque une non ? C'est pas un poisson d'Avril, en plus. Mais je trouvais ça rigolo et puis c'est vrai qu'on peut se poser des questions ... Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend ! ...

Ah Luna tu sais, test de turing ou pas ça ne doit pas en intéresser beaucoup.
Moi le premier ;-)

Bisous à toutes.

Nash
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 30/05/2013
Localisation : dans le plan complexe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Jeu 3 Avr 2014 - 20:08


"L'artiste vit solitaire. Quoiqu'il fasse, où qu'il aille, partout il se sent exilé. [...]
L'artiste vit aujourd'hui en dehors de la communauté sociale; car l'élément poétique, c'est à dire l'élément religieux de l'humanité, a disparu des gouvernements modernes.
Qu'auraient-ils à faire d'un artiste ou d'un poète, ceux qui croient résoudre le problème de la félicité humaine par l'extension de quelques privilèges, par l'accroissement illimité de l'industrie et de l'égoïste bien-être ? [...]
L'art social n'est plus, ou n'est pas encore. Aussi que voyons-nous le plus habituellement de nos jours ? Des musiciens ? Non, des fabricants de musique; partout des artisans, nulle part des artistes."

Franz Liszt, Gazette musicale (16 Juillet 1837)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par medusa le Jeu 3 Avr 2014 - 23:18

luna lunedda:
Very Happy Very Happy  Very Happy  1837!!!!!

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par zebravalia le Ven 4 Avr 2014 - 1:07

https://www.youtube.com/watch?v=gznDOMKeWkA

moi ce que je ressens surtout c'est la peur de ceux qui préfèrent penser en rond. ils sont dans la roue du hamster et terrorisés à l'idée qu'on les en expulse. j'ai souvent diffusé cet inconfort tout au long de ma vie et à mon corps défendant, je veux dire c'est plus fort que moi. pourquoi ???? Pourquoi je ne leur fous pas la paix aux moutons ? qu'est-ce qu'ils m'ont fait (à part d'essayer de me faire entrer, moi cube dans une forme circulaire ?)
ça doit être, je ne sais pas, une mission ou quelque chose du genre.
"pensez tout seuls, promis juré ça ne fait pas mal, allez forcez-vous un peu".

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 47
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Nash le Ven 4 Avr 2014 - 1:16

@zebravalia
La peur de quoi ? Par rapport à quoi ?
Qu'est-ce qui te fait penser qu'ils pensent en "rond" ?

Au cas ou :

...tu parlerais des préjugés, le temps fait bien son affaire ^^

Nash
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 30/05/2013
Localisation : dans le plan complexe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Nash le Ven 4 Avr 2014 - 3:23

Je dirai également qu'il semble que l'on puisse mettre le doigt sur quelque chose d'intéressant sans pour autant tourner en "rond" comme tu le dis si joliement. On exclu pas pour autant certaines réalités observables: "préjugés" , "communautarisme", etc...dont fait preuve ses semblables.
Disons qu'il y a une prise en compte de ses paramètres (distanciés de soi) dans une proportion moindre en plus de cette dimension nouvelle purement rationnelle-probabiliste. Un peu comme si l'on croisait plusieurs grilles de lectures différentes.
D'ailleurs ça n'a peut-être pas l'air mais une sensibilité conséquente favorise grandement l'émergence d'une intuition "puissante".
L'intuition est très ancrée dans le réel mine de rien mais à croiser encore une fois avec des faits observables/preuves peut éventuellement "amoindrir" l'impact des filtres ou autres sur sa manifestation.

Pour résumer, on a une base rationnelle-probabiliste-intuitive à laquelle on adjoint différentes grilles de lecture.

J'y vois tout sauf une prison...;-)
...quoique cela dépend du point de vue..Les émotions peuvent venir tout brouiller quand ça déborde.
Prendre du recule face à ses propres émotions, filtres est un début oui.

Quelqu'un a dit un jour : le langage orale, voire écrit sont des formes très primitives de communication alors que la pensée est beaucoup plus rapide ,plus authentique. Fin c'est très complexe de retranscrire avec une très grande précision sa pensée à l'écrit et encore moins à l'oral.

À bientôt !

Dsl pour les fautes mais il faut que je dorme.

Nash
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 30/05/2013
Localisation : dans le plan complexe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par mrs doubtfull le Ven 4 Avr 2014 - 6:22

Code:
Moi, j'ai bien aimé la chanson de Bernard Minet  

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par zebravalia le Ven 4 Avr 2014 - 10:18

je faisais référence aux personnes dépeintes par luna luneda, désolée de ne pas avoir reprécisé que je réagissais à son post de départ et non à celui qui me précédait.
je comprends très bien ce qu'elle décrit pour l'avoir longtemps vécu, même au sein de groupes sociaux où cela n'aurait pas du exister de manière aussi caricaturale, comme la recherche en littératture ou le milieu de l'art contemporain.
Mais la majorité des personnes ne vivent en société que par rapport au regard des autres, s'habillant, parlant, vivant comme elles croient que la pensée dominante de leur groupe référent le souhaite de peur d'en être exclue, ce qui serait trop douloureux.
Donc oui, je parle de peur !
Et je les comprends, j'ai moi-même été exclue de tous les groupes possibles dès la maternelle et je sais dans ma chair à quel point la marginalisation fait souffrir (syndrome amish ?) mais quand même, s'abrutir de télé, se saoûler en groupe, etc et toutes autres attitudes de masse dont parle youlou, c'est renoncer à un point
donc je leur dis, et je pense que je suis la preuve vivante qu'on peu survivre l'ostracisme, que je gagne à penser par moi-même chaque que je le peux (ce qui n'est pas évident).
je ressens comme un devoir la transmission de ce que je perçois de manière intuitive depuis l'enfance, une sorte de compréhension innée de l'architecture du monde, et donc je cherche à transmettre ce savoir, et moi aussi je parle souvent aux personnes âgées dans le s abris bus et dans le métro. je me sens bien avec eux et nous échangeons su autre chose que le temsp pourri passé les 1ères civilités d'usage. Leur extrême solitude me glace e j'espère toujours l'avoir un tout petit peu soulagée.
je pense même avoir réagi au post de luna parce que ce seul exemple m'a terriblement parlé.
donc dans mon "image" ceux qui tournent en rond sont ceux qui pensent en masse. et la chanson de Brassens comme je la comprends s'adresse à ceux qui veulent à toute force te faire rentrer dans cette roue.
est-ce que je t'ai répondu Nash ?

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 47
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Olifaxe le Ven 4 Avr 2014 - 11:26

Il faudrait clamer dans les couloirs du métro, à tous ces robots vautrés dans les merveilles de la société de consommation des formules synthétiques du genre de "Mettez vous à la philo, ou allez trouver Jésus, mais faites quelque chose bordel...".

Les gens ne semblent pas avoir cette envie de connaitre et de comprendre le monde, et on ne fait rien pour les y encourager. Ce qui est nouveau ce n'est pas qu'il y ai de la connerie. Ce qui est nouveau c'est que la connerie envahisse tout, assiège tout. On est encerclé.

Spoiler:
Comment se fabriquent, je vous demande, les idoles dont se peuplent tous les rêves des générations d’aujourd’hui ? Comment le plus infime crétin, le canard le plus rebutant, la plus désespérante donzelle, peuvent-ils se muer en dieux ?… déesses ?… recueillir plus d’âmes en un jour que Jésus-Christ en deux mille ans ?… Publicité ! Que demande toute la foule moderne ? Elle demande à se mettre à genoux devant l’or et devant la merde !… Elle a le goût du faux, du bidon, de la farcie connerie, comme aucune foule n’eut jamais dans toutes les pires antiquités… Du coup, on la gave, elle en crève… Et plus nulle, plus insignifiante est l’idole choisie au départ, plus elle a de chances de triompher dans le cœur des foules… mieux la publicité s’accroche à sa nullité, pénètre, entraîne toute l’idolâtrie… Ce sont les surfaces les plus lisses qui prennent le mieux la peinture."

Louis-Ferdinand Céline, Bagatelles pour un massacre, 1937

Les seuls freins personnels à cette recherche sont le manque de patience et l'aquoibonnisme. Par exemple, j'ai lu sur les vikings (Régis Boyer, connus des services içi), puis j'ai regardé une série qui s’appelle Vikings sur une chaîne qui s'appelle Histoire, et c'est de la merde. Rien n'est comme ce devrait être, c'est un divertissement mais ça n'a rien d'historique. Bref, même les programmes "demi-savant" deviennent débiles.

Mais le problème vient aussi qu'une fois qu'on a pensé par soi-même, on se retrouve face à son impuissance. On n'y peut rien, ou si peu. On y peut pour nous même, mais pas pour les autres. Si j'étais maire j'irai prendre un arrêté municipal pour procéder au rachat contre bon d'achat de bouquin de toutes les télés des quartiers "sensibles", en vue de les détruire. Mais c'est une vue de l'esprit.

Je crois que pour la majorité, cela tient plus de la paresse que d'une réelle bêtise. Ils n'ont simplement pas envie de se prendre la tête et puisqu'il faut causer de quelque chose, on cause des séries TV. Et plutôt que de raconter nos vies, ce qui impliquerait un certain investissement, on cause des vies des stars.

Nous vraiment, la bêtise, le conformisme militant, c'est encore trop grandiose. La simple paresse suffit...


Dernière édition par Olifaxe le Ven 4 Avr 2014 - 12:55, édité 1 fois

Olifaxe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 105
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 28
Localisation : Sevran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Nash le Ven 4 Avr 2014 - 12:37

@zebra
Oui je comprends et je trouve que ce que tu fais est très humain ;-)
@Olifaxe
Nan, je pense que beaucoup dans cette société n'aiment pas la philo . Après tout ça n'empêche pas de  vivre "bien" en toute humanité. Au moins ils évitent des étiquettes à "l'emporte-piece".
Ils éviteront très bien celui de 'demi-savant sensible'.

Précisions: Je ne cherchais à offenser personne gratuitement. Juste quelques divagations ...qui peut-être seraient intéressantes pour ceux que ça intéresse.


Dernière édition par Nash_x6 le Ven 4 Avr 2014 - 14:15, édité 1 fois

Nash
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 30/05/2013
Localisation : dans le plan complexe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Strobé (ex-Virya) le Ven 4 Avr 2014 - 14:07

Regards très intéressants...

Pour ma part, j'ai à un moment été tentée par l'illusion du "c'était mieux avant". Je ne dis pas que c'est ce que décris Luna Lunneda dans son post.

Très drôle, à certains moments je me suis lue mots pour mots... Je me permets de parler d'un phénomène vis à vis duquel je me sens terriblement "différente". Je vais parler...du Divin.

Pour parler du conformisme, je suis ahurie quand je vois le club de "la Manif' pour tous". Ils et elles ont les mêmes idées (ou plutôt, n'en ont pas), s'habillent de la même façon (des uniformes), ont les mêmes loisirs, les mêmes centres d'intérêt.

Beaucoup se disent catholiques, si ce n'est en Croisade, mais je ne vois pas trop le rapport avec le Christ, ce Sémite, dont la peau bistrée ne devait rien à voir avec leurs Jésus-en-Croix aux traits fins, blanc, aux yeux clairs (Il doit y avoir un complot, je ne suis pas au courant, peut être que Jésus était un chef viking. Ou alors un notaire versaillais?!). Je ne vois pas le rapport avec cet homme, à la sensualité méditerranéenne, radical et anti-conformiste, détesté par les prêtres, protecteur des faibles, des petits et des femmes, des prostituées.

Je critique les "Manif pour tous", mais les Pro-mariage gay sont aussi, à mes yeux, terriblement conformistes. Beaucoup sont pour, parce que ça donne un côté branché, gay-friendly...Ca fait cool hein! Ca fait tellement "regardez, moi je ne suis pas un vieux con!" Perdue au milieu de Réac pour tous et Marais pour tous. Il n'y a pas une autre voie? Ce n'est pas du mariage homo que je parle. D'ailleurs, tous ces gens qui ont défilé dans les rues, dans le fond s'en fouttent. Ce n'était qu'une énième affirmation identitaire, de groupe. Entre la fashion week et la gay pride. "Regardez nous!"

En tant que "croyante", je constate toujours que le Divin est représenté par les "pires" sur cette Terre. Je me sens tellement seule! Entre les athées scientistes (dont j'ai longtemps fait parti), les croyants moutons idéologues, et les adeptes de New Age pour classes moyennes...

Pendant que je baigne dans les tables d'alchimistes, les mystères des licornes, les secrets d'Initiés, le vin des soufis, le Tao, les grands kabbalistes, les maîtres rose+croix, les grandes Questes , entre Hermès, Zarathoustra, Sainte Marie, Pythagore, Alexandre, Brahma, Merlin... La déflagration de l'Ego, la recherche de Beauté et de Vérité, par delà les illusions. Ce qu'il y a de plus Noble. L'Absolu. Ceux qui partagent cette passion sont souvent hommes, barbus, vieux, lunettes. Autant dire que je fais tâche au milieu d'eux... si à 26 ans je suis déjà parmi eux, où serai je dans 10 ans? dans 40 ans? dans 60 ans? Comment expliquer que j'ai un regard de compassion face aux winneurs quadra "qui ont réussi"? Que je les vois comme des enfants mal élevés? Alors que mon éducation m'a appris à devoir me pâmer devant eux...il paraît que c'est ce qu'on appelle des bons partis...

Bien entendu, les gens binaires ne savent pas que cela n'a rien à voir avec toute la vague new-age qui déballe depuis quelques années.


Il y a toujours un New-Ageux pour m'interpeller et s'imaginer que nous parlons des mêmes choses.
C'est qu'il confond l'essence et l'apparence.


Le pigeon, il débourse facile et fait la fortune de Fnac ésotérisme et autres pseudo-maîtres. Il mélange tout. Les chakras, la réincarnations, les fées, les sorcières, les ondes positives, les théosophes, les voyants...la pseudo-philosophie hawaienne (hoponopono machin), la spiritualité de la mondialisation. Le Dalai-Lama fait des messes "zen bio". On parle de yoga soufi. Deepak Chopra. La pensée positive de Tony Robbins. "Channel" de Shirley ou Tamara. Que des noms californiens. Entrer en résonance. Rampa et le Tibet. L'horreur. Tout ce qui me débecte.


"Spiritualité", je n'en peux plus de ce terme. Tant utilisé, tant galvaudé, tant vidé de tout sens. Tout le monde fait de la spiritualité, entre deux virées shopping chez H et M et les potins de la machine à café.

Je laisse Joel Labruyère résumer le fond de ma pensée...

"Pendant un demi-siècle, j’ai observé ceux que je croyais être mes semblables, et ma première impression de jeunesse était la bonne : je ne suis pas comme eux.
Globalement, je n’aime pas ce qu’ils aiment, et je ne veux rien de ce qu’ils convoitent. Leurs idéaux bornés, leurs philosophies spéculatives, leurs religions superstitieuses, leurs sciences barbares et leurs amusements ridicules ne me concernent pas. On m’y a plongé de force.
Par conformisme, à cause du lavage de cerveau que l’on subit dès l’école maternelle, j’ai essayé de me diriger dans la vie en fonction de leurs valeurs et de leurs croyances, mais cela a échoué.
Ne trouvant pas de nourriture pour mon âme dans leurs idéaux, j’ai renoncé à croire et à penser comme eux, et je n’en éprouve aucun complexe.
Les valeurs artistiques ou spirituelles qui me touchent encore s’avèrent ne pas provenir de la terre, mais ont été apportées par des demi-dieux, des héros antiques ou d’une époque plus récente. Tout ce qui m’émeut encore dans la civilisation n’est pas terrestre mais céleste. Ainsi, ce que j’aime n’est pas originellement humain, et j’avoue que tout ce qui me révulse est l’apanage du genre inhumain."


Dernière édition par Strobé (ex-Virya) le Ven 4 Avr 2014 - 15:11, édité 1 fois

Strobé (ex-Virya)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1129
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Kass le Ven 4 Avr 2014 - 14:11

+1 Strobé  Courbette 

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4681
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Strobé (ex-Virya) le Ven 4 Avr 2014 - 15:08

@Kass: Je me sens moins seule...

@Luna Lunneda:

"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt."

"Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemin, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.

Chacun d’eux portait sur son dos une énorme chimère, aussi lourde qu'un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d’un fantassin romain.

Mais la monstrueuse bête n'était pas un poids inerte ; au contraire, elle enveloppait et opprimait l’homme de ses muscles élastiques et puissants ; elle s’agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture ; et sa tête fabuleuse surmontait le front de l’homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l’ennemi.

Je questionnai l’un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi.
Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres ; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher.

Chose curieuse à noter : aucun de ces voyageurs n'avait l’air irrité contre la bête féroce suspendue à son cou et collée à son dos ; on eût dit qu'il la considérait comme faisant partie de lui-même.

Tous ces visages fatigués et sérieux ne témoignaient d’aucun désespoir ; sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d’un sol aussi désolé que ce ciel, ils cheminaient avec la physionomie résignée de ceux qui sont condamnés à espérer toujours.

Et le cortège passa à côté de moi et s’enfonça dans l’atmosphère de l’horizon, à l’endroit où la surface arrondie de la planète se dérobe à la curiosité du regard humain.

Et pendant quelques instants je m'obstinai à vouloir comprendre ce mystère ; mais bientôt l’irrésistible indifférence s’abattit sur moi, et j'en fus plus lourdement accablé qu'ils ne l’étaient eux-mêmes par leurs écrasantes chimères."

Baudelaire


Strobé (ex-Virya)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1129
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 6 Avr 2014 - 13:49

Virya

Je ne prétends pas pouvoir répondre de façon exhaustive à tout ça mais je vais essayer de rassembler mes idées (qui m'ont valu des insomnies pas permises ces derniers jours).

Dans le syndrome du vieux con souvent ce qu'on y voit c'est quelqu'un maugréant sur des détails, les phénomènes de mode actuels, et c'est pourquoi je m'amuse avec l'anecdotique. Mais le processus même d'uniformisation des pensées, des modes de vie n'a rien d'actuel car l'instinct auquel cela répond est resté inchangé.
On trouvera des textes de la sorte à toutes les époques, se plaignant de la mauvaise éducation des adolescents, de la médiocrité rampante noyant les talents qui essaient d'éclore dans cette glaise, de la paresse intellectuelle confinant à l'aliénation et à la course au superflu.
Certains diront même que c'est normal de voir les mêmes vices se perpétrer durant ces derniers millénaires puisque nous sommes à l'ère du Kali Yuga, l'âge de fer. Je n'y crois pas spécialement mais pourquoi pas si cela permet d'être optimiste quant à la venue de temps meilleurs et d'un autre niveau de conscience globale.

Oui tous ces mouvements qui au nom d'un universalisme bien pensant et festif est désespérément conformiste, Muray (Philippe) l'a si bien décrit.
Oui les spiritualités originelles ont été dévoyées par un usage dépouillé de contenu, où quelques pratiques rituelles se sont substituées au sens qu'elles devaient servir.
N'en restent pratiquement plus que des parodies. Ou pire, elles ont été réhabilitées mais toujours dans une perspective contemporaine d'utilitarisme et de productivité: comment je peux faire de la méditation pour aller mieux et me sentir mieux intégré, être plus opérationnel au boulot ou dans ma vie social ?
Bref il y a toujours un profit dirigé vers l'individualisme et l'ego, cette inversion est une perversion totale.

Tu cites Baudelaire, mais ce n'est pas un hasard je suppose ?
Lui même était déchiré entre le terrestre et le céleste. Son opéra préféré, le Tannhauser de Wagner, est une parfaite illustration de cette lutte. Ne peut-on céder aux choses matérielles qu'au détriment de toute transcendance, toute valeur "supérieure" ? Qu'est-ce que cela révèle de nous quand on croit qu'il faudrait renoncer au corps pour échapper enfin à ce que l'incarnation terrestre comporte de si imparfait et "méprisable" ?

Nietzsche ne pardonnera jamais à Wagner de s'être effondré au pied de la croix. C'est à dire de céder au mépris du corps et du "plan horizontal" comme si c'était la seule voie possible pour accéder à la partie divine, au "plan vertical". Or cette partie immuable, impersonnelle (le Soi) est indissociable de ses manifestations, il n'y a pas de dualité irréconciliable entre le "principe vital" et les formes incarnées. Aussi cette idée fausse d'irréconciliable a abouti à l'ascétisme, ce qui a contribué à pervertir ces spiritualités, qu'elles soient bouddhistes, hindouistes ou chrétiennes.
Nous ne pouvons faire l'expérience du divin que dans le creuset de la manifestation, c'est à dire ici de notre humanité, de notre chair, avec ce qu'elle comporte de transitoire, de vulnérable, d'inachevé.

Alors c'est vrai, nous ne sommes plus au XIXème où le dilemme consistait à faire un choix entre la croix ou la bouche du pistolet. Il me semble que nous avons entre temps remplacé la croix par le positivisme scientifique, et puis par la consommation compulsive. Niant au passage cette partie de nous qui aspire encore au sentiment du divin. C'est à mon sens ce qu'il y a de plus étrange à observer chez autrui, cette course aveugle au vide.
Puis de les voir déprimés parce qu'ils n'ont pas réalisé qu'ils n'étaient pas prêts à ne vivre que sur le "plan horizontal", de la pure immanence.
Les biens matériels et les glorioles, toutes les idoles qu'on érige pour se divertir, ne peuvent pas pallier à l'angoisse de contempler un ciel vide.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 6 Avr 2014 - 19:18

Je me demande pourquoi Philippe Muray est si peu lu. Peut-être qu'on aurait moins droit aux mascarades indécentes du sidaction, ou de cette solidarité de façade à coup de "likes" pour lutter contre le cancer ou la faim dans le monde.

Je crois que ça me gonfle sincèrement les ahuris qui vont me bassiner avec la bien pensance, "la guerre cay mal", "le racisme cay nul", "l'avortement cay bien", "moi je peux pas discuter avec des gens qui ont des opinions politiques extrêmes".
En résumé, tout ce qui va donner lieu à des discussions en deux dimensions, jamais de points de vue META, ohlala quel effort coûteux serait-ce, toujours la même soupe de pensée uniforme resservie à l'infini par des robots convaincus d'oeuvrer pour le Bien.

C'est pas possible d'aller directement au fond des choses plutôt que de dissimuler derrière des petits avis arbitraires, et autres faux semblants drapés dans nos mesquines fiertés personnelles ?
Comprendre que tout ce qui s'exprime est souvent la résultante de peurs intimes, de désirs enfouis ? Et ce genre de considération c'est pas juste pour nourrir des réflexions théoriques sur la psychologie entre le fromage et le dessert.
Non, je parle d'une application pratique, INCARNER la théorie dans une éthique concrète.

Voilà, quand je dis que j'ai souvent eu une crainte presque infinie de m'égarer trop loin et de me rendre compte que plus personne ne me suit, là je ne joue plus. Je ne mens plus, et plus important que tout je ne me mens pas à moi-même.
Je ne cherche plus à honnir ces pauvres zombies parce qu'au fond je leur reproche d'être différents de moi et que j'ai le même instinct ancestral que tout le monde, cet instinct qui nous alarme sur un potentiel danger de mort dès que nous risquons l'ostracisme.
Simple exemple. Mais le pire dans ces moments là ce sont les personnes qui se mentent à elles-mêmes et essaient de se convaincre de leurs propres mensonges en les répandant.

/crise du dimanche soir

A bientôt


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 6 Avr 2014 - 19:19

Parce que Muray est une purge à lire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 6 Avr 2014 - 23:29


Je trouve cela insupportable et une marque d'absence d'humilité de la part de certaines personnes de penser en résumé que "les autres sont cons, ils n'ont rien compris tandis que moi je sais etc". Ne pas pouvoir accepter d'être directement touché par des comportements irrespectueux (comme de la musique à fond dans le train) c'est normal mais passer son temps à râler parce-que des jeunes vouent un culte à telle ou telle marque de lunettes par exemple c'est ridicule.

Et j'aimerais ajouter que tout le monde n'est pas aussi privilégié que vous. En fait, tout le monde n'a pas la même vie que vous. Ce que vous avez accompli, les connaissances, les lectures que vous avez accumulé, la "sagesse" que vous avez pu acquérir c'est très bien pour vous. Personne ne vous empêche de poursuivre votre quête. Alors laissez les autres être comme ils sont (d'ailleurs vous n'avez pas d'autre choix), mal-éclairés, normo-pensants ou autre, tant qu'ils ne font pas appel à vous service.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Face de lune le Lun 7 Avr 2014 - 0:55

Vouloir entraîner les autres dans la lumière de son sillage, c'est plutôt une preuve de philanthropie. C'est AUSSI parce que ça craint de se sentir seul éclairé et entouré de con, mais ça peut aussi bouffer de voir les cons se glorifier de l'être, vu qu'on baigne dans la culture du "je ne suis pas con, je suis intelligent à ma manière".
Par ailleurs, je ne connais pas un con qui soit content de l'être, quand on creuse (donc irl ) le con est toujours triste de l'être et ne cherche qu'une chose : l'être le moins possible.

Face de lune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 39
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Lun 7 Avr 2014 - 0:58

Ecoute hm... Mazarine c'est ça ? J'ai bien une petite idée sur la raison pour laquelle tu t'acharnes...
Mais de 1 c'est pas une bonne façon de s'y prendre. Et de 2 je ne sais pas si ça vaut le coup de faire montre d'autant de mauvaise foi en restant bloqué sur l'anecdotique et en faisant semblant de ne pas saisir le fond.

A moins que tu ne le fasses pas exprès, auquel cas mes condoléances.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Lun 7 Avr 2014 - 1:34


@Face de lune, pourquoi cela boufferait-il de voir des cons se glorifier ? Ce ne serait pas plutôt comique ?

Pour "je ne connais pas un con qui soit content de l'être" tu as probablement raison, enfin dans mon cas par ex, je suis pas super heureuse de ne pas savoir grand chose sur la vie etc. Mais je pense que pour ne pas être "content de l'être" il faut déjà se reconnaître. Et je crois que c'est super important, ça. Par rapport au bienfait de vouloir mettre les gens dans la lumière, bah il faut que les gens acceptent de se faire entraîner. C'est ça que j'ai envie de dire, qu'on ne peut pas aider/sauver/rendre heureux les gens selon notre propre définition de la joie s'ils ne le veulent pas.


@Luna Lunedda, mon pseudo actuel est Jasmine. C'est vrai que Mazarine est joli mais ne sachant pas quel raison explique mon changement de pseudo tu aurais pu avoir la gentillesse de ne pas le ressortir. Enfin, comme ça ne me dérange pas vraiment, passons.

Sinon, oui, je ne suis pas surdouée. Mais la raison pour laquelle je m'acharne n'a pas seulement rapport avec moi. Ce topic me rappelle les complaintes du zèbre au sujet de ceux qui ne sont pas aussi intelligents qu'eux, qui ne comprennent pas comme eux. Oui, je trouve une grande majorité des zèbres de ce forum insupportables et manquant cruellement d'humilité. Ce qui me fait plaisir c'est que des surdoués eux-mêmes pensent la même chose que moi. Au moins, on ne peut pas dire qu'ils ont une certaine rancune.

Le fond, qu'est-ce que c'est ? Le titre du topic n'est-il pas "requiem pour un vieux con" ? Le vieux con ce n'est pas l'aigri qui se plaint de tout le monde ? Je veux bien, si ça ne te dérange pas, que tu me dises alors ce qu'il est vraiment.

"A moins que tu ne le fasses pas exprès, auquel cas mes condoléances." J'avoue que la deuxième partie "auquel cas mes condoléances" ne me fait pas plaisir du tout (bon c'était fait exprès). Mais étant donné que ça touche à quelque chose de sensible pour moi en ce moment, on peut dire que soit tu as gagné soit on est d'accord que c'est un peu indélicat. Enfin, j'espère que ton prochain message ne pointera pas à nouveau mon inintelligence, ma normo-pensance parce-que ça ne lui sert pas.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Strobé (ex-Virya) le Lun 7 Avr 2014 - 14:20

Jasmine a écrit:

Et j'aimerais ajouter que tout le monde n'est pas aussi privilégié que vous. En fait, tout le monde n'a pas la même vie que vous. Ce que vous avez accompli, les connaissances, les lectures que vous avez accumulé, la "sagesse" que vous avez pu acquérir c'est très bien pour vous. Personne ne vous empêche de poursuivre votre quête. Alors laissez les autres être comme ils sont (d'ailleurs vous n'avez pas d'autre choix), mal-éclairés, normo-pensants ou autre, tant qu'ils ne font pas appel à vous service.


La sagesse, la quête ont bien souvent pour berceau la souffrance, les épreuves de la vie. Certains en sont venus là, parce que pas le choix, c'était la seule voie. Me comprendront ceux qui veulent me comprendre.

Pour ma part, je ne suis pas dans la division surdoué (les génies incompris d'essence aristo) / normo (les cons, les bêtes, les ânes incultes et vulgaire)

J'ai vu un paquet de surdoués méchants, vulgaires, disant des choses très stupides. Surdoué, tu as un haut QI, et point. Ca c'est le naturel. C'est physiologique...cela n'implique rien d'autre. Je préfère un normo proche de mes valeurs (pour être ami) qu'un surdoué à l'opposé.

Strobé (ex-Virya)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1129
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Lun 7 Avr 2014 - 15:52

Strobé (ex-Virya) a écrit:
La sagesse, la quête ont bien souvent pour berceau la souffrance, les épreuves de la vie. Certains en sont venus là, parce que pas le choix, c'était la seule voie.

Je pense que ça invite alors à un peu plus d'indulgence à l'encontre des jeunes de notre société, à ceux qui n'ont pas encore fait face à énormément d'épreuves. Je suis d'accord aussi qu'il faut souvent que les gens soient forcés par les épreuves de la vie, la souffrance comme tu l'écris pour se remettre en question. D'ailleurs, je me rappelle de quelqu'un qui m'avait dit que les personnes faisant preuve d'une grande empathie avaient été le plus souvent victimes de souffrance, de maltraitance. Et ça ne me semble pas totalement faux. Dans la même veine, quitter sa zone de confort, se remettre en question yen a pas bcp qui arrivent à y parvenir s'ils ne sont pas forcés de le faire. C'est tellement courant qu'il n'y a finalement aucun besoin de rappeler les qualités de ceux qui réussissent à le faire même lorsqu'ils n'y sont pas obligés.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum