Requiem pour un vieux con

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 22:11

Tous les symptomes sont réunis, je pense être atteinte de vieuxconnisme.

Tout a commencé quand j'ai développé une certaine allergie aux gens qui ont le nez collé à leur smartphone à longueur de journée.
Ceux qui s'aliènent sur Candycrush. Ou sur les réseaux sociaux, ou je ne sais quel autre lieu de parade. Ceux qui stockent trois cent photos de leur voyage au bout du monde pour les brandir comme preuves mais ne laisseront pour toute empreinte que celle du kérosène dépensé à l'occasion de leur déplacement. Le mec qui a écrit L'Ile au Trésor n'a jamais bougé de chez lui à cause de poumons fragiles. Mais pour ça, il faut avoir une âme.

Les quelques filles de ma génération qui ont de toute évidence un certain talent littéraire mais versent invariablement dans le style barbant de madmoizelle.com par facilité. C'est comme l'humour youtube, c'est tellement stéréotypé qu'à la fin c'est l'overdose de néant (j'aime bien Kriss tout de même).
Les gens qui ont pour principaux centres d'intérêts les dernières séries qu'ils se sont enquillées et ne discutent quasiment plus que de ça.
Les gens qui s'affaissent comme de lourds déchets après (voire avant) une soirée arrosée dans les transports en commun.

Des gens qui se contentent de suivre des directions automatiques et fuir leur vide dans toutes sortes de divertissements abrutissants. Faut dire, on touche là une énigme qui me demeure insondable. Je ne comprends pas comment c'est censé se passer. Ils sont au tout début de leur cycle de réincarnations peut-être ? Je me sens vieille à côté, sûrement à cause de mon regard aussi plombé qu'un robinet dans un camp de gitans. Ou parce que je vois la vie s'agiter à travers des êtres absents à eux mêmes, j'ai l'impression d'avoir un millénaire sur le dos. Bonjour la cyphose. C'est que ça commence à me serrer la poitrine cette histoire.

L'autre jour, je m'affale sur les quais pour lire un bon bouquin, et puis plein de petits vieux viennent me taper la causette (en une journée j'ai dû exploser les records). C'est idiot mais j'ai peur qu'ils soient isolés quand ils rentrent le soir chez eux, alors je suis inquiète chaque fois qu'ils quittent le banc, même si c'est avec le sourire.
J'espère qu'ils ont senti un supplément de chaleur l'espace d'un instant. Je suis pas toujours bavarde mais quand c'est le cas c'est toujours de bon cœur.

On discute de Zweig avec une dame au carré grisonnant, ça me colle un franc sourire (nonobstant la fin tragique du bonhomme), ça fait une éternité que j'ai pas pu parler littérature avec un passionné.
Puis à côté de nous, une tripotée de peigne cul à peine plus âgés que moi nous infligent subitement la musique de Shakira et je ne sais plus quelle electromerde plein d'édulcorants. L'un pavane à peu de frais en se vantant de son anglais approximatif face à une assemblée encore plus inculte que lui.
Ils vivent comme s'ils étaient tous seuls ces singes. Mais bon, le soleil brille pour tout le monde.
Quand je vous dis que le vieuxconnisme a frappé dur...

Ensuite ce fut le moindre détail contrariant. Les pubs indésirables qui s'insurgent dans mon environnement comme des témoins de Jehovah. La propagande au jeunisme, à la vitesse, au gain de temps. Mais gain de temps pour quoi au juste ? Pour l'employer à quoi ? Mystère.
Et puis les nains qui braillent dans le tramway, les beaufs qui sont venus profiter de la fête forraine, les ray ban qui décorent le pif de tous ces péquenauds mais sans la classe de Steve Mcqueen. L'intégrale.

Ensemble, cherchons une cure contre ce mal insidieux et liguons nous contre le vieuxconnisme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 22:29

Laughing je viens de me rendre compte grâce à toi que j'ai été une vieille conne depuis l'âge le plus tendre ...

Et ça s'arrange pas d'année en année !

Luna Lunedda a écrit:Mais gain de temps pour quoi au juste
On se le demande bien...

"Ceux qui prennent leur temps n'en manquent jamais"
Boulgakov

J'ai essayé : c'est vrai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 22:34

Normalement c'est cyclique mais là ça a atteint un tel pic que je ne sais pas si c'est réversible ou curable !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Ainaelin le Dim 9 Mar 2014 - 22:38

Pendant un quart de siècle ou plus, j'ai été un vieux con, même ado. Et puis, j'ai été plus ou moins, un "jeune con" qui faisait la fête, n'en avait pas grand chose à foutre, écoutait de la musique de décérébré, et je me suis éclaté. Ou du moins, je l'ai cru. Mais ce n'était pas moi non plus.
Maintenant, je me cherche. Pas plus envie d'être un vieux con qu'un jeune con, pas envie d'être un con tout court. Mais je ne sais pas être autre chose.
Et puis, les trucs de vieux con (discussions littéraires, philosophiques ou autres) ne m'intéressent pas plus que les autres sujets.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 22:40

Luna Lunedda a écrit:Normalement c'est cyclique mais là ça a atteint un tel pic que je ne sais pas si c'est réversible ou curable !

ah moi j'ai jamais cherché à me soigner...
Vaguement quand j'étais adolescente peut-être... bien sûr ça ne marchait pas


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Bibo le Lun 10 Mar 2014 - 19:15

J'en suis atteint aussi.
Ajoute à cela l'écoute de france culture couplé à une calvitie précoce ainsi qu'a un plaisir certains dans la consommation de tisanes en tous genres et le profil me paraîtra complet.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 12:54

Hahaha Bibo, la même sans calvitie  pirat 

Ainaelin a écrit: Pas plus envie d'être un vieux con qu'un jeune con, pas envie d'être un con tout court. Mais je ne sais pas être autre chose.
Et puis, les trucs de vieux con (discussions littéraires, philosophiques ou autres) ne m'intéressent pas plus que les autres sujets.

Tu peux rajouter histoire et politique aux trucs de vieux cons (domaines qui m'intéressent moins, sauf si couplés: histoire des idées politiques :/). Liste libre à compléter.
Mais je ne parle pas tant de centres d'intérêt particuliers, je parle d'une attitude envers les gens, de l'incompréhension de les voir se gaspiller dans le futile, d'être sans consistance et bornés à leur petit horizon.
Concrètement, la faute n'est pas à rejeter sur eux. C'est plus constructif de se pencher sur la généalogie du regard que je peux porter sur les autres.
Ma théorie c'est qu'à l'origine de ce jugement négatif préside une impression d'avoir une mission qui, si on lui cède, nous éloignera définitivement du reste de l'humanité. Donc on ne cède pas et on reste dans les limbes aussi, je crois que c'est ce qui provoque autant de ressentiment envers la vacuité de ses pairs. On attend d'eux de coller à un idéal contre lequel on lutte un peu pour ne pas se sentir isolé. Je sais pas si c'est clair.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par medusa le Mar 11 Mar 2014 - 21:53

c'est marrant, je trouvais l'origine de mon ressentiment dans l'incompréhension que je peux avoir vis-à-vis d'eux, comment peuvent-ils vivre sans se rendre-compte du conditionnement qu'ils expriment dans beaucoup de leurs paroles, de leurs attitudes ou actions. je comprend qu'on ne puisse tout supprimer mais on ne voit que leur je(u) et difficilement leur être (heureusement ça arrive quand même!)
ça me serre aussi la poitrine car je ne parviens pas à relativiser, je n'arrive pas à m'en foutre, c'est dur à voir, ils donnent l'impression de n'être que des produits.
en même temps, s'ils ne modifient rien c'est que ça leur plait comme ça, ça doit être confortable pour eux sinon le tiraillement interne se sentirait, et en même temps il y en a qui sentent un malaise mais ne parviennent pas à s'en libérer.
comment peuvent-ils se reconnaître s'ils n'ont pas de support pour ça? beaucoup ne s'embêtent pas à chercher ce qu'ils aiment, bon, soit, mais si on ne leur propose pas de diversité il ne pourront adopter un autre comportement, ils n'ont pas de référents valables pour faire apparaître la diversité du genre humain.
personnellement j'ai tenté l'abrutissement pour ne pas voir, pour ne pas ressentir bon ok, la nature revient au galop j'ai pas tenu, mais j'ai une idée sur ce que j'estime mieux donc je sais après quoi chercher. si quelqu'un n'en a pas idée, il pensera que les choses fonctionnent comme ça donc comment pourrait lui venir l'idée de chercher autre chose?
et même s'il peut être surpris, il est dans un système, il a un rôle, une place, comment peut-il s'en dégager sans rompre des liens quelque part et risquer à son tour la solitude?
c'est pas évident pour eux, combien ne supportent pas leurs pensées? demande, je te promet il y en a pas mal! c'est dommage mais du coup les éléments du conditionnement actuel ne peuvent que fonctionner. et puis "tout le monde le fait alors!" Smile

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par PQPlajoie le Mer 12 Mar 2014 - 8:30

pareil ! vieuxcon depuis l'âge de 6 ans à peu près !
même quand je "m'amuse" comme eux, je ne suis pas dupe et je m'observe en train de m'amuser. si je suis d'humeur légère (ou en recherche de validation sociale), j'en rajoute une couche, mais sinon, j'arrive vite au bout du truc.
je ne suis pas sûre qu'ils sont dupes eux-mêmes. il n'y a qu'à voir leur recherche effrénée de limites, en les repoussant sans cesse : des vacances toujours plus lointaines, un sac toujours plus cher, de la chirurgie esthétique toujours plus lourde...
ils ne savent peut-être pas l'analyser, mais ils sentent ce malaise en eux, ce gouffre...
où alors ils savent mais n'ont pas le courage de l'effort.
mais peut-être est-ce une projection de mon propre cerveau, peut-être qu'ils sont sincères !

PQPlajoie
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 53
Localisation : Nord (mais un peu "à l'ouest")

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mer 12 Mar 2014 - 9:18

Moi pareil, j'ai toujours été une vieille conne, alors.

Le problème est qu'ils sont en train de me noyer. C'est même la raison pour laquelle je n'arrive pas à poster plus que quelques lignes, par exemple. Ils me privent tellement d'oxygène que, à ce point, j'ai l'impression de ne plus avoir de défenses, et mon cerveau s'éteint. Je le sens bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Sam 15 Mar 2014 - 13:07

Parce qu'ils sont et se définissent par un objet. Or ce n'est pas une tare ( si ça reste bien entendu raisonnable ) mais un fonctionnement normal qui n'est pas le tien. 

Je crois qu'au lieu de refuser les séries il faut l'accepter comme une composante de vie, ou alors on se perd dans son âme. Le vieux con ( qui peut être le jeune d'ailleurs ) est cette personne qui est allé trop loin . Et au lieu d'avoir cette fraîcheur qui normalement définit la vie intérieur et les mouvement de l'âme, ce vieux con, dis je, est ranci,  s'assèche humainement par sa propre fascination. 

Il se fait enfermer par son propre système, plus rien ne l'interresse  de l'extérieur à part ce qu'il y attrait à ses manies. Il vit dans une illusion de vie en somme, peut être la plus forte de toute.

Du vieux con ou du jeune beauf (sic), il n'y a qu'une différence de point de vue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Bayadère le Sam 15 Mar 2014 - 16:58

Je crois que l'œil torve, la cervelle vide et le regard désapprobateur du vieux schnock, je sais faire.
Mais les éclats de rire enfantins aussi !

Tout dépend finalement de mon auditoire et du reste - ce public qui attend un petit semblant de changement du quotidien.
Faire le pitre, c'est aussi une autre tentative de changer les choses. Je préfère jouer à l'enfant.

Bayadère
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Dim 16 Mar 2014 - 1:32

Kharmit a écrit:Il se fait enfermer par son propre système, plus rien ne l'interresse  de l'extérieur à part ce qu'il y attrait à ses manies. Il vit dans une illusion de vie en somme, peut être la plus forte de toute.
Oui ! Le vieux con est en réalité pas très heureux. S'intéresser aux semblants de bonheur de ses congénères, c'est perdre son temps à ne pas penser au sien.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Bibo le Mar 1 Avr 2014 - 1:03

"Chez les uns le cœur vieillit d'abord, chez d'autres c'est d'abord l'esprit. Il en est quelques-un qui sont vieillards pendant la jeunesse ; mais être jeune tard, maintient jeune longtemps"
- Ainsi parlait Zarathoustra, Nietsche

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 3:33

Qu'est ce qu'elle a de pas cool Shakira? J'aime bien mwââââ Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Ise le Mar 1 Avr 2014 - 10:54

Je crois avoir une explication... On naît et on grandit.On nous inculque en gros que tant qu'on grandit on apprend et qu'après on est grand et on sait tout. Ingurgiter puis c'est la ligne droite. Ils y croient. donc une fois grands ils cristallisent leurs connaissances leur donnant le nom d'idées, et s'y agrippent coûte que coûte.

Heureusement il y a quand même un stock de personnes qui doutent. Ils s'interrogent un peu quand même, et s'instruisent en cachette, tout en continuant à "jouer le jeu" avec leur entourage.

Après il y a carrément les ceusses qui ont un cerveau déformé : le cerveau qui remet tout en question, et qui en plus est capable de faire agir l'être entier bizarrement. Là soit on cache notre bizarrerie, on tente, soit on la laisse éclater au grand jour.

Les zados j'aurais tendance à les laisser écouter Shakira à fond, j'en ai deux à la maison et je vois bien qu'ils sont pris dans la spirale... Je compte qu'ils continueront de s'interroger une fois grands, et en attendant je ne peux que constater leurs bévues. Mais je ne les condamne pas : ils cherchent, ils font des erreurs, parfois même volontairement...

I'm happy car j'ai un cerveau du genre bizarre qui ne me laisse jamais en paix, je suis donc rassurée : je ne deviendrai pas une vieille conne.

Serions-nous des prophètes, lâchés parmi les futurs vieux cons potentiels, pour prêcher la bonne parole : non tout n'est pas posé, continue de penser là réside ta liberté... Quand je dis prêcher c'est de notre point de vue. Eux ils ne veulent pas de donneurs de leçons qui en plus ne sont pas des gens de pouvoir alors pourquoi les suivre... ?!!! Non, on peut juste leur poser les questions qui les amèneront à douter. Au bout du compte s'ils évoluent on sait déjà qu'ils s'en attribueront tout le mérite ! Nous on compte pour du beurre, mais on contre-balance de façon invisible le flagrant refus de questionnement...

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Pycpyc le Mar 1 Avr 2014 - 11:20

http://www.youtube.com/watch?v=VO0qGaOvIUA

1er avril pour un peu de léger

Pycpyc
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 176
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 43
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 12:01

ou pire, ou mieux, on en pense s'qu'on veut:
https://www.youtube.com/watch?v=gTZ98v5zPfk

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Ise le Mar 1 Avr 2014 - 12:03

Kcinnayyannick, tu trouves vraiment ça léger ?!!!  Je suis dehors 

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Pycpyc le Mar 1 Avr 2014 - 12:06

pas vraiment (nana mousse) : D

Pycpyc
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 176
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 43
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Ise le Mar 1 Avr 2014 - 12:09

Voilà avec la mousse ça passe mieux, quelques bulles de rien ça allège !!!

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Pycpyc le Mar 1 Avr 2014 - 12:10

Wink

Pycpyc
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 176
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 43
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par medusa le Mar 1 Avr 2014 - 12:33

mon ressenti se situe plus dans le sens de la pression de masse d'une sorte d'uniforme de goût et de présentation, comme dans fight club tourner la tête et ne voir que trop souvent la copie, d'une copie, d'une copie. bien sûr que l'on s'inspire les uns les autres, mais il y a beaucoup plus de nouvelles choses qui émergent quotidiennement et qui ne sont pas diffusés malgré leurs qualités, je suis heureuse quand je vois plus de disparité, peu importe que j'aime ou pas, c'est la diversité qui m'intéresse pour ce qu'elle peut amener de différent dans la façon de penser. quand t'entends la même musique au moins une fois par heure et ce pendant plusieurs semaines tu deviens complètement dingue et ça introduit un aspect statique dans le quotidien qui est insupportable, d'autant plus que dès que tu sors du boulot, tu vois la tête de l'artiste en question dans la rue, les pubs, les magasins, les gens en parlent... et ça fait ça pour beaucoup de choses, pas qu'au niveau artistique. (qui parle du traité transatlantique? a contrario qui parle de la maîtresse du président?) rares sont les gens qui vont être capables de me faire découvrir des artistes ou concepts qui ne sont pas sortis de ce qui est diffusé en masse. je n'ai pas la télé chez moi, ni la radio, et je connais pleins de chansons ou produits que je n'aime pas alors que je passe un temps fou à essayer de trouver ce que je pourrais aimer c'est quand même dingue!
de même, mon vieux-connisme pouvait se retrouver dans certaines remarques de types comportements généralisés, mais là je vois bien que je peux me tromper et je fais attention quand j'ai des pensées de ce genre, je cherche à voir pourquoi je les ai et si je peux les réfuter.
je peux être énervée de voir que tout le monde sait pour les ressources planétaires, pour les conditions d'élevages des animaux,.... et que ça ne change rien, certains critiquent des aspects mais suivent quand même. alors je suis d'accord c'est pas si évident de trouver où acheter ses produits, de se renseigner constamment sur le contenu de ce qu'on achète, de ne pas avoir les moyens financiers de se procurer telle chose qui a la valeur de ses convictions, et même quand on le fait d'être parfois trompé également.
de même ce n'est pas parce que c'est diffusé que c'est mauvais par définition, je peux aussi aimer des éléments séries de cette époque ou des époques passées mais c'est l'effet troupeau qui est difficile à supporter dans la vie de tous les jours.

medusa
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 15/02/2014
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Atopia le Mar 1 Avr 2014 - 16:44

Merci pour ce développement Youlou, j'aurais été incapable de le tourner aussi bien mais j'adhère tout à fait à ton raisonnement ! Smile

Atopia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 44
Localisation : Alpes-Maritimes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Kass le Mar 1 Avr 2014 - 19:22



il m'arrive de plus en plus souvent d'avoir à réprimer un fugace "c'était mieux avant".
puis je me dis que j'idéalise mes souvenirs. que du temps de mes parents, les politiciens et les médias étaient déjà pourris, les moutons étaient déjà majoritaires, et on respirait déjà des retombées nucléaires à pleins poumons. puis le balancier repart dans l'autre sens, la pourriture a contaminé tout le système, les moutons sont devenus des lemmings, et y'a ces 2 coeurs qui n'en finissent pas de fondre. attends je redonne un coup, parce qu'au Liban, en pleine guerre civile, les gens allaient à la plage, ici ces photos avaient choqué, et ça, pourtant, j'ai fini par comprendre.

bref j'arrête là.
et si la "vieille conne" était la version un peu plus adulte de la "petite insolente"  Rolling Eyes ...

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4723
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem pour un vieux con

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum