Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Ven 14 Mar 2014 - 23:44

ba la question que l'ont peut se poser est que si le cerveau n'a plus rien sur quoi réfléchir pourquoi compulsivement va t'il chercher de la matière ?? Qu'est ce qui le pousse à toujours vouloir remplir se vide ?? hmmmm.... Smile

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Lucile11 le Sam 15 Mar 2014 - 16:06

Okami,

Les moments de vide comme tu les décris sont la contrepartie d'un trop-plein de réflexion. Ton ennui est comme une déprime et ça, c'est du ressort des émotions. Comme tu ne t'es pas assez occupé de tes émotions pendant tes études, tu te retrouves face à toi-même : d'un côté le cerveau demande à raisonner car c'est comme ça que tu t'habitues à te nourrir, d'un autre côté, le "verre" des émotions est vide. Alors, pour le remplir, déjà, il y a le repos qui te redonne de l'énergie (va remplir ce "verre" vide) ; c'est la chose la plus simple à appliquer. Sinon, il faut que tu cherches : qu'est-ce que tu as ENVIE de faire là maintenant ? Si la réponse est "rien", c'est que tu t'ennuies, tu déprimes. Hormis le repos, il y a le fait de cultiver ton intelligence : émotionnelle, intuitive, créative, imaginative.
En  tout cas, ton ennui est un manque d'activité au niveau de ton cerveau droit ; je le conçois comme tel, par expérience.

Lucile11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Sam 15 Mar 2014 - 17:59

H a écrit:ba la question que l'ont peut se poser est que si le cerveau n'a plus rien sur quoi réfléchir pourquoi compulsivement va t'il chercher de la matière ?? Qu'est ce qui le pousse à toujours vouloir remplir se vide ?? hmmmm.... Smile

@H, je te vois venir, tu penses au conditionnement ?  Very Happy 

@Lucile11, je pense aussi que le cerveau déprime, la coupure avec la réflexion
doit se faire en douceur, en palliant avec une activité artistique par exemple.

Que veut tu dire quand tu parles de "verre" et "vide vide" ?

C'est pour cela que les artistes (pas tous) s'ennuient moins que les intellectuels ?
Est ce l' émotion liée à l'activité artistique qui empêche le vide dans la tête ?

Cela voudrait dire que cette déprime provient uniquement du cerveau gauche ?

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Lucile11 le Sam 15 Mar 2014 - 18:21

Offset, je pense que tu me comprends.
Oui, cet ennui, c'est une baisse de moral, et ça, ce n'est pas du ressort du cerveau gauche, mais du cerveau droit, celui qui gouverne l'humeur, les émotions.
Imaginons une balance entre nos deux hémisphères : plus on utilise l'hémisphère gauche (on raisonne) sans employer l'hémisphère droit (les émotions), la balance pèse du côté du raisonnement. Ce que j'appelle le "verre vide", c'est que, vu que l'on ne s'occupe pas de nos émotions, elles sont comme délaissées, elles ne sont pas nourries ; par analogie, j'ai employé l'image d'un verre qui était vide. Le verre est le cerveau des émotions, et le vide, c'est le fait qu'il ne soit pas suffisamment nourri.
Donc oui, on est d'accord sur le fait qu'une activité artistique, imaginative, créative, émotionnelle, intuitive vient palier ce manque d'activité du cerveau droit.

Les artistes s'ennuient moins que les intellectuels ? Je ne le savais pas... mais alors, oui, ils occupent leurs cerveaux droits qui gouvernent l'humeur, lesquels ne sont pas "vides". Donc, oui, ça peut expliquer qu'ils s'ennuient moins effectivement.

Ce qui empêche le vide dans la tête, ou plutôt l'ennui, qui est lié à l'humeur, c'est comme tu l'as compris le fait de ne pas s'occuper de notre  hémisphère droit, de nos émotions, de notre vie affective, de notre ressenti, de nos capacités à imaginer, à être inspirés, à rêver, à se faire plaisir, à faire le vide dans son esprit et être à l'écoute du moment présent et se laisser guider si par exemple on marche dans la rue sans but précis. C'est savoir s'écouter, être à l'écoute de notre moi intérieur, développer l'intuition, notre sens psychologique, et comme je l'ai dit : dormir.
Je conçois que la déprime peut être soignée en s'occupant davantage de notre cerveau droit effectivement. En s'occupant de notre cerveau droit, on va se rendre compte au fur et à mesure que la balance va se rééquilibrer et que l'on va redevenir capable de réfléchir sur des sujets qui nous intéressent. Pour être intéressé, il faut aimer, et aimer est du ressort du cerveau droit.
Je ne suis pas une spécialiste en neurosciences, mais je parle avec mon expérience, car je sais de quoi vous parlez et je connais ce vide insupportable qui nous donne l'impression d'être sans valeur dès que l'on ne réfléchit plus.

Lucile11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Sam 15 Mar 2014 - 19:51

@Lucile11,  Merci infiniment ! j'aime te lire c'est très intéressant ce que tu dis Smile

Ce que je voulais dire sur le manque d'ennui chez les artistes, c'est qu'ils
se compliquent moins la vie.  

J'espère que je te retrouverai de temps de temps.


 sunny

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Lucile11 le Sam 15 Mar 2014 - 20:04

Merci beaucoup Offset !

Tu peux aussi me contacter en privé si tu veux.

Si les artistes se compliquent moins la vie, je pense que c'est parce que l'utilisation de leur cerveau droit les rend plus "détendus". Or, quand un intellectuel se complique la vie, en tout cas, je parle pour moi, et bien c'est qu'il peut manquer de détente ; c'est ce que j'ai constaté sur moi lorsque je me fais des nœuds au cerveau.

Lucile11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Sam 15 Mar 2014 - 20:10

Lucile11

 Approuve

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Sam 15 Mar 2014 - 22:33

creusons la question, si l'on dit que le cerveau est incapable de rester dans un état de vacuité pourquoi corrélé "incapacité au cerveau à rester vide" et "gestion" des émotions ??

dans une certaine mesure c'est le cerveau avec ses activités psycho-chimique qui envoi les émotions au corps, donc le cerveau crée d'une certaine façon les émotions, reprisent par le corps et le corps envoie ensuite suivant les émotions des formes pensées en fonction des émotions, elles se nourrissent mutuellement.

mais quand bien même l'attention est relié sur les émotions, ici nous avons toujours un cerveau incapable de rester calme, silencieux, puisqu'il va s'évertuez à faire le ménage dans les émotions ... voyez nous passons d'un problème à un autre dans un soucis d'ordre périphérique ou relatif ... maintenant pouvons nous creusez la question du pourquoi et ainsi découvrir la cause et non pas nous contenter d'une solution alternative, qui tôt ou tard nous ramènera à se problème que tout le monde connait ??

Pourquoi se vieux cerveau conditionné dont nous sommes les héritiers ne peut il pas rester silencieux tout simplement ? Smile

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Sam 15 Mar 2014 - 23:24

@H a dit :

"ici nous avons toujours un cerveau incapable de rester calme, silencieux, puisqu'il va s'évertuez à faire le ménage dans les émotions"

"Pourquoi se vieux cerveau conditionné dont nous sommes les héritiers ne peut il pas rester silencieux tout simplement ? "


Le cerveau n'a pas été habitué au silence. Le corps peut se mettre en pause mais le cerveau impossible !

Je pense aussi que les peuples qui vivent loin des civilisations ont une pensée différente à cause de l'absence de parasitage par le monde moderne.
Plus l'homme vit loin des nuisances liées à la société moderne et plus il se ressource et se met en phase avec lui même.

Savez vous que le bébé in utéro est sensible aux émotions ? Mais là c'est un autre sujet.

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Sam 15 Mar 2014 - 23:39

"Le cerveau n'a pas été habitué au silence. Le corps peut se mettre en pause mais le cerveau impossible !"
Donc est il possible voyant le lourd conditionnement de tout ses réflexes de m'en affranchir ??

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Invité le Dim 16 Mar 2014 - 0:00

.


Dernière édition par Horacle le Dim 16 Mar 2014 - 10:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Dim 16 Mar 2014 - 0:03

pardon ?? je comprends ni la phrase ni le rapport avec le sujet ?? dsl

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Invité le Dim 16 Mar 2014 - 0:10

.


Dernière édition par Horacle le Dim 16 Mar 2014 - 10:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Dim 16 Mar 2014 - 0:15

erff ... je suis dsl mais je ne comprends vraiment pas ou tu veux en venir ??

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Invité le Dim 16 Mar 2014 - 0:17

.


Dernière édition par Horacle le Dim 16 Mar 2014 - 10:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Dim 16 Mar 2014 - 0:19

Horacle +1 oui la vérité de chacun est interprété en fonction de son conditionnement et de son système de pensé, voyant cela n'est il pas nécessaire de découvrir quelque chose au delà de la pensé ??

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Lucile11 le Dim 16 Mar 2014 - 17:30

H,

H a écrit:Pourquoi se vieux cerveau conditionné dont nous sommes les héritiers ne peut il pas rester silencieux tout simplement ?  Smile

Horacle t'as répondu : "."

Il ne "réfléchit" pas; il fait le silence.

Autrement dit, essaie de ne pas penser, fais le silence et tu auras ta réponse.

Lucile11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Dim 16 Mar 2014 - 17:51

Oui je comprends mais en essayant de ne pas penser tu pense bien que je dois penser à ne pas penser !! Smile

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Tête d'Ampoule le Dim 16 Mar 2014 - 17:55

As-tu essayé de te mettre dans la peau d'un animal (au niveau de la pensée) pendant quelques instants ? Si tu t'auto-persuades suffisamment, ta pensée verbale et logique va enfin avoir un moment pour pouvoir se taire, et une fois qu'elle a eu accès au moyen de faire tu auras la clé. Mais attention au flot d'émotions !

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Lucile11 le Dim 16 Mar 2014 - 17:58

lol! Tu me fais rire !

Alors petit cours de zénitude : décontracte les muscles de ta tête, décontracte les muscles de ton front et reste ainsi concentré. Si quelque chose te passe par l'esprit, reconcentre-toi.
Puis, essaie d'écouter le silence ; ne t'endors pas, écoute le bruit que fait le silence.

Quand ton cerveau pense, ton front se tend à l'intérieur de toi. Alors décontracte les muscles de ton front et de ton visage, et là, tu ne penseras à penser... Tu ne pourras pas penser si ton front est décontracté, car tu es obligé de le contracter pour penser.

Lucile11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Dim 16 Mar 2014 - 18:08

Dommage que Horacle a supprimé ce qu'il a posté hier, je voulais les relire car moi aussi
je n'avais trop compris ce qu'il voulait dire Wink 


H a écrit:Oui je comprends mais en essayant de ne pas penser tu pense bien que je dois penser à ne pas penser !! Smile

@H, y'a qu'une solution c'est de fabriquer une clé pour la pensée et pour le faire il faut penser
mais après tu seras tranquille  Very Happy

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Sol œil le Dim 16 Mar 2014 - 18:29

lol oui Smile

Sol œil
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Okami le Mar 1 Avr 2014 - 21:08

Salut à tous.

Merci pour vos réponses, je ne pensait pas que mon sujet en génèrerait autant.

Je crois qu'il faut simplement que je me trouve une petite activité créatrice sympa qui me fasse plaisir et m'occupe pendant les moments ou je ne suis pas en études. A problème affreusement complexe dans ma tête, petite solution toute simple et toute mignonne qui pourrait me sortir de mes tribulations intérieures.

Merci à tous.

Okami
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 15/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par offset le Mar 1 Avr 2014 - 23:43

Merci à toi Okami, je te souhaite de trouver la solution toute simple et toute mignonne

 Very Happy

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le cerveau n'a plus rien sur quoi à réfléchir...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum