Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Vincenz' le Dim 9 Mar 2014 - 23:49

Tête d'Ampoule a écrit:@ Vincenz' : si c'est ça, alors c'est vain de censurer Mein Kampf, c'est vain de combattre le Ku Klux Klan, c'est vain de mettre Le Pen en justice, c'est vain de légiférer contre le racisme... Parce que si tu ne combats pas quelque chose à la racine, ça échouera forcément. Ce n'est pas en soignant les symptômes d'une maladie qu'on combat la maladie.

Et comment soigne-tu la grippe toi ? Tu attends que les gens soient malades (pour le parallèle, qu'ils fassent un acte raciste) pour donner des médicaments ou tu donne un vaccin (tu apprend aux gens à se respecter les uns les autres) ? Non tu ne devrai pas t'attaquer à la racine parce que la racine du racisme, c'est la différence, et la seule manière de régler ça via cette méthode, c'est de la supprimer, cette différence. Pourquoi est-il si simple de faire en sorte que les gens se haïssent les uns les autres ? Parce que si la situation est mauvaise et que l'autre est différent de moi, je préférerai sans doute entendre "c'est la faute de l'autre" que "c'est ta faute" ! Et d'ailleurs je te ferai remarquer que les condamnations pour racisme n'influent pas sur la popularité des Le Pen, Hortefeux et compagnie... ce sont des condamnations "pour la forme" et rien d'autre, elles n'ont aucune conséquences...

Tête d'Ampoule a écrit:Et sur le bonheur, désolée de te contredire mais quelqu'un qui pleure, cauchemarde, se réprime et angoisse tout le temps n'est pas heureux. Ce n'est pas une définition du bonheur individuelle, là. N'importe quel psy s'inquiéterait d'un état d'esprit comme ça.

Comme n'importe quel psychanalyste condamnera la mère d'un autiste... pour autant, ce "n'est pas [être] heureux" ? Mais comment défini-tu le bonheur ? La beauté du "bonheur" (ou d'une situation positive quelconque) vient des situations négatives qui l'ont précédés, n'est-ce pas ? Alors quelqu'un qui a beaucoup souffert ou qui, en tout cas, est dans une situation meilleure que les situations passés peut très bien être dans une forme de bonheur ! C'est le cas de l'ouvrier pauvre qui trouve un vrai bonheur dans l'obtention d'un chèque de 5000€ alors que le multi-milliardaire, lui, s'en fiche royalement, cette situation peut donc être malheureuse pour toi mais heureuse pour la personne.[/quote]


Dernière édition par Vincenz' le Lun 10 Mar 2014 - 14:23, édité 1 fois

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Tête d'Ampoule le Lun 10 Mar 2014 - 0:49

Quand je m'attaque à la racine, je m'attaque au racisme lui-même et non juste à ses conséquences. Mais bon, je ne sais même plus pourquoi on parlait de ça en fait Laughing 

Il y a quand même une différence entre l'exemple que tu donnes (condamner la mère d'un autiste pour une erreur d'interprétation en psychanalyse) et voir tout simplement l'évidence : quelqu'un qui est triste et angoissé de façon chronique parce qu'il se rattache à tout prix à une identité n'est pas heureux, quoi qu'il affirme. Il se cherche une raison de vivre mais il n'a que ça, et même cette révélation le rend encore plus malheureux puisqu'il s'y attache complètement maladivement, pas sainement du tout, et perd sa personnalité d'origine, se vide pour se remplir de son étiquette. C'est une situation de dépendance, comme le drogué qui se raccroche à sa drogue comme seule raison de vivre. Il se sent heureux lorsqu'il a sa dose, mais chacun sait bien que c'est une illusion, et même lui-même le saura plus tard s'il réussit à se sevrer. De même il y a des drogués de l'identité.
Ça d'ailleurs, il n'y a même pas besoin d'être psy pour ça. C'est juste du bon sens. Une identité nécessite suffisamment de détachement pour pouvoir être utilisée sans risque. Si une identité devient une raison de vivre (stade de dépendance), au secours...

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Kaimetsu le Lun 10 Mar 2014 - 10:24

Juste par rapport à la question zèbre/HQI : cette question est souvent abordée sur le forum et il y a clairement 2 écoles.

Ceux qui disent que les 2 sont synonymes et que seul un score supérieur à 130 peut autoriser à se considérer zèbre, et ceux qui pensent qu'il suffit de se reconnaitre dans la définition qui en est donné, qu'on ait le test ou pas...

Je pense que beaucoup d'entre vous oublient quelque chose : le test de QI ne valide que certaines formes d'intelligence, et pas les autres.
Si l'on part du principe considéré par beaucoup, qu'il suffit d'avoir un score important dans un seul subtest pour pouvoir être considéré surdoué, on peut très bien imaginer ne pas avoir le score suffisant aux formes d'intelligence testées mais avoir un gros score dans une forme d'intelligence qui ne fait pas partie du test. Ce qui n'est vérifiable que par les symptômes que l'on ressent et qui font partie des points communs entre les surdoués.

Le fait d'utiliser le mot zèbre permet donc de nuancer : pas surdoué au test, mais surdoué dans d'autres domaines (émotionnel, imaginatif, kinesthésique, etc...), et donc développement des "critères" propres aux zèbres...

Kaimetsu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 32
Localisation : Entre Rouen et Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Vincenz' le Lun 10 Mar 2014 - 15:07

Tête d'Ampoule a écrit:Il y a quand même une différence entre l'exemple que tu donnes (condamner la mère d'un autiste pour une erreur d'interprétation en psychanalyse) et voir tout simplement l'évidence : quelqu'un qui est triste et angoissé de façon chronique parce qu'il se rattache à tout prix à une identité n'est pas heureux, quoi qu'il affirme.

Encore une fois : ce qui est une évidence pour toi ne l'est pas pour tout le monde >< Et je ne répond pas au reste, ça serai un copié collé du dernier paragraphe de mon précédent message...



Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Tête d'Ampoule le Lun 10 Mar 2014 - 15:18

Faut qu'on m'explique comment on peut être hyper angoissé et triste par dépendance exagérée et être heureux en même temps. J'appelle ça du déni, voilà tout. Tous les drogués et tous les endoctrinés sont comme ça, ils sont totalement inconscients, ils nient leur malheur et c'est même comme ça qu'on les détecte.
Moi, j'arrête là, tu penses ce que tu veux, je pense ce que je veux, après les forumeurs se feront leur avis...

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Invité le Lun 10 Mar 2014 - 16:03

Tête d'Ampoule a écrit:Faut qu'on m'explique comment on peut être hyper angoissé et triste par dépendance exagérée et être heureux en même temps. J'appelle ça du déni, voilà tout. Tous les drogués et tous les endoctrinés sont comme ça, ils sont totalement inconscients, ils nient leur malheur et c'est même comme ça qu'on les détecte.
Moi, j'arrête là, tu penses ce que tu veux, je pense ce que je veux, après les forumeurs se feront leur avis...
http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9tition_de_principe
Kaimetsu a écrit:Juste par rapport à la question zèbre/HQI : cette question est souvent abordée sur le forum et il y a clairement 2 écoles.

Ceux qui disent que les 2 sont synonymes et que seul un score supérieur à 130 peut autoriser à se considérer zèbre, et ceux qui pensent qu'il suffit de se reconnaitre dans la définition qui en est donné, qu'on ait le test ou pas...

Je pense que beaucoup d'entre vous oublient quelque chose : le test de QI ne valide que certaines formes d'intelligence, et pas les autres.
Si l'on part du principe considéré par beaucoup, qu'il suffit d'avoir un score important dans un seul subtest pour pouvoir être considéré surdoué, on peut très bien imaginer ne pas avoir le score suffisant aux formes d'intelligence testées mais avoir un gros score dans une forme d'intelligence qui ne fait pas partie du test. Ce qui n'est vérifiable que par les symptômes que l'on ressent et qui font partie des points communs entre les surdoués.

Le fait d'utiliser le mot zèbre permet donc de nuancer : pas surdoué au test, mais surdoué dans d'autres domaines (émotionnel, imaginatif, kinesthésique, etc...), et donc développement des "critères" propres aux zèbres...
+1 (je copie aussi histoire de remettre le dernier message qui traite du sujet d'origine sur cette page)


Dernière édition par Bill le Lun 10 Mar 2014 - 17:43, édité 2 fois (Raison : J'avais mis le lien for mobile phone et après j'ai fusionné deux messages)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par là le Lun 10 Mar 2014 - 20:23

Faut-il qu'on soit stigmatisé, ou qu'on se stigmatise pour aller mieux?
Je sais pas d'un côté, si l'on met pas trop de choses derrière ça. Si on ne cherche pas juste à se rassurer nous même, on est trop si, pas pas assez ça, car on n'est des zèbres.
Et si on souffrait pas plutôt de ne pas totalement se comprendre ni se connaitre car nous sommes une somme plus complexe de choses et être zèbre au fond n'est pas grand chose à lui tout seul.
Je me sens fâchée contre les termes pondue par des psys désemparés qui n'ont pas encore trouvé mieux pour définir les individus et expliquer des fonctionnements cognitifs.

Enfin bon je ne suis pas encore trop fâchée puisque je suis ici et d'un côté ça me rassure Smile

Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 23
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 10 Mar 2014 - 20:44

là a écrit:Faut-il qu'on soit stigmatisé, ou qu'on se stigmatise pour aller mieux?
Je sais pas d'un côté, si l'on met pas trop de choses derrière ça. Si on ne cherche pas juste à se rassurer nous même, on est trop si, pas pas assez ça, car on n'est des zèbres.
Et si on souffrait pas plutôt de ne pas totalement se comprendre ni se connaitre car nous sommes une somme plus complexe de choses et être zèbre au fond n'est pas grand chose à lui tout seul.
Je me sens fâchée contre les termes pondue par des psys désemparés qui n'ont pas encore trouvé mieux pour définir les individus et expliquer des fonctionnements cognitifs.

Enfin bon je ne suis pas encore trop fâchée puisque je suis ici et d'un côté ça me rassure Smile

Alors là je vote pour (ça ne surprendra pas ce qui me connaissent Wink ).

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Oviri le Lun 10 Mar 2014 - 20:45

Ce test pour te confirmer officiellement que t'es pas dans le cadre et ciao bye, pas de place pour toi à l'intérieur, navré, vraiment, si ça peut te consoler tu fais partie des 10 pour cents à avoir réussi parfaitement le test avec les pommes et les bananes. Si d'aventure tu étais intéressé par une psychanalyse, n'hésites surtout pas à passer.

Oviri
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 31
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Tête d'Ampoule le Lun 10 Mar 2014 - 20:51

là a écrit:Faut-il qu'on soit stigmatisé, ou qu'on se stigmatise pour aller mieux?
Je sais pas d'un côté, si l'on met pas trop de choses derrière ça. Si on ne cherche pas juste à se rassurer nous même, on est trop si, pas pas assez ça, car on n'est des zèbres.
Et si on souffrait pas plutôt de ne pas totalement se comprendre ni se connaitre car nous sommes une somme plus complexe de choses et être zèbre au fond n'est pas grand chose à lui tout seul.
Je me sens fâchée contre les termes pondue par des psys désemparés qui n'ont pas encore trouvé mieux pour définir les individus et expliquer des fonctionnements cognitifs.

Enfin bon je ne suis pas encore trop fâchée puisque je suis ici et d'un côté ça me rassure Smile
+ 1  Impec ! 

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par là le Lun 10 Mar 2014 - 22:00

De toute façon, en matière de souffrance on est voué a en baver de tous les côtés, et les rares moments de bonheurs c'est les instants de répits avec un petit peu d'agréable. Haha (vision très noir) Mais bon on doit aimer ça au fond et si complaire, toujours dans l'espoir que...
Zébre ou pas zébre

Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 23
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Vincenz' le Lun 10 Mar 2014 - 22:02

C'est bien ce que j'essayais d'expliquer o_o

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 10 Mar 2014 - 22:02

Qui "on" ???
J'en bave pas, j'ai plein de moments de bonheur ect...

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par là le Lun 10 Mar 2014 - 22:03

Pardon je généralise Smile
Et zut j'arrive comme un cheveux sur la soupe (faisant redite) ,
j'avoue n'avoir pas lu tout les posts (lu que le titre), synthétisez bon sang!  2nd degré 

Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 23
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Vincenz' le Lun 10 Mar 2014 - 22:51

Oh non c'était plutôt dans le sens "c'est ce que j'essai de dire mais j'y arrive pas !" donc merci à toi =p

Par contre on retombe aussi sur ce que je disais y à quelques pages : l'humain est trop complexe pour que l'on puisse se limiter à un modèle simple ^^

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 0:42

Kaimetsu a écrit:Les solutions me semblent tellement évidentes que je ne comprends pas qu'on ne les voie pas (désolée pour cet accès d'intolérance), surtout quand on est doté d'un cerveau plus efficace que le mien.
C'est une question intéressante de savoir si c'est une question d'efficacité.

Ce sujet me botte bien. On est zèbre, on va bien, on veut faire quelque chose qui nous paraisse utile au-delà de refaire le monde dans des discussions interminables.
Kaimetsu a écrit:J'aimerais savoir que d'autres partagent mes idées déjà... Et ensuite si c'est le cas, voir comment les propager pour que chacun puisse avoir accès à une autre vision des choses. Y adhérer ou pas ensuite...

Ce qui me gène c'est que la plupart des gens n'ont accès qu'à un point de vue sur "l'état du monde" pour être très large.
Quand on commence à leur expliquer une autre vision des choses, ça leur permet de voir les choses autrement et ensuite libres à eux d'adhérer.

Sauf que quand je commence à exprimer ma façon de voir les choses, certes de manière péremptoire et trop sûre de moi, mais je ne peux m'en empêcher tellement les solutions me paraissent évidentes, j'ai l'impression que pratiquement personne ne comprend.

Et je me dis que si je suis la seule à exposer ça, les gens n'y croiront pas. Alors que si j'ai l'appui d'autres personnes, qui expliqueront la même chose différemment avec d'autres mots, ça touchera plus de monde...
Et si ceux qui, après s'être sentis mal un certain temps (pour des raisons qui ne seront peut-être pas les mêmes pour tous les zèbres, bien-sûr), avaient une nouvelle façon de voir les choses qui leur a permis de surmonter des questions qui paraissent insolubles aux zèbres qui vont bof-bof ou carrément pas bien ? (je résume le texte cité pour les feignasses  rendeer )

Mon avis :
Mon idée c'est qu'il peut être nécessaire d'aller mal à un moment pour aller mieux ensuite, et que quand on est prêt à faire n'importe quoi juste parce qu'on en a l'intuition, on y va. Que tous les mots sonnent creux pour décrire ce phénomène qui se fout des mots, car il s'agit d'impressions, de sentiments (c'est comme ça chez moi en tout cas). Je sais avec certitude quand mon intuition me dicte de faire quelque chose (c'est mal formulé, l'intuition c'est déjà ma certitude (ça ne se fait pas en deux temps, il n'y a pas besoin d'y réfléchir)), je sais expliquer après coup à quoi ça a servi, car c'est devenu évident une fois réalisé. Je ne crois pas que ce soit une façon de penser irrationnelle, ce serait même plutôt le contraire, comme si ce que tu as enregistré mentalement durant toute ta vie te disait d'aller dans une direction précise, te disait ce qui a de l'importance et ce qui n'en a pas (pour toi).

Il est possible que ce sujet (cette idée d'expliquer une autre vision des choses que l'on a après avoir eu toute une série de déclics), si tu le développais, parle à des intuitifs qui auront vécu la même chose. Pour les autres, cela n'existe simplement pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Ise le Mar 11 Mar 2014 - 1:02



Pourquoi rater maintenant ce que je vais peaufiner en dormant ?
Merci pour cette belle question

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 11 Mar 2014 - 1:28

Et si ceux qui, après s'être sentis mal un certain temps (pour des raisons qui ne seront peut-être pas les mêmes pour tous les zèbres, bien-sûr), avaient une nouvelle façon de voir les choses qui leur a permis de surmonter des questions qui paraissent insolubles aux zèbres qui vont bof-bof ou carrément pas bien ?

On changerait carrément le thème là non ?
Comme je fais parti des feignant (je ne sais pas pour les zèbres, mais je me demande si ça ne rentre pas dans la définition des tigres cette flemme), je vais juste répondre que j'ai tenter de répondre à cette question un peu partout sur ce forum et qu'il y a même un salon (dont l'activité baisse d'ailleurs) qui a pour objectif d'y répondre Wink

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 1:36

Darth Tiger Kalthu a écrit:
Et si ceux qui, après s'être sentis mal un certain temps (pour des raisons qui ne seront peut-être pas les mêmes pour tous les zèbres, bien-sûr), avaient une nouvelle façon de voir les choses qui leur a permis de surmonter des questions qui paraissent insolubles aux zèbres qui vont bof-bof ou carrément pas bien ?

On changerait carrément le thème là non ?
Je n'ai fait que lire l'auteure, qui elle-même ne pige pas pourquoi on débat sur le QI et le diagnostic et autres choses sans rapport (j'ai arrêté de lire le HS).  
Darth Tiger Kalthu a écrit:Comme je fais parti des feignant (je ne sais pas pour les zèbres, mais je me demande si ça ne rentre pas dans la définition des tigres cette flemme), je vais juste répondre que j'ai tenter de répondre à cette question un peu partout sur ce forum et qu'il y a même un salon (dont l'activité baisse d'ailleurs) qui a pour objectif d'y répondre Wink
Ah... Je vais aller voir ça, je pensais que ton idée était morte, enterrée et tout et tout. Je vais investiguer et cogner virilement à la porte si nécessaire.  monkey  (ouais, ya marqué "monkey" sur l'émoticône, mais je croyais que c'était un personnage de Tintin au Congo... ^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Kaimetsu le Mar 11 Mar 2014 - 18:10

Je vais tenter de reformuler mon 1er post : je pense que si les zèbres se focalisaient sur l'utilité de leurs capacités et non les "handicaps" qui vont avec, ils seraient plus heureux.

C'est plus clair comme ça ?

De là j'ai déduit que s'intéresser au monde dans lequel on vit parait une activité normal pour un zèbre, et j'ai re-déduit (certainement à tort) qu'en s'intéressant à l'état du monde un zèbre ne pouvait pas rester indifférent, et était amené à s'interroger sur ce qu'il pourrait faire pour l'améliorer...

J'imagine que la formulation de mon 1er post n'était pas suffisamment claire.

En admettant que mes déductions sont erronées, êtes-vous quand même d'accord pour admettre l'idée qu'un zèbre qui se sait utile aux autres a des chances d'être plus épanoui qu'un zèbre qui ne parvient qu'à voir ses différences avec les autres sans les comprendre comme un atout ?

Juste histoire de méta-communiquer un peu : l'idée derrière tout ça était simplement de transmettre à d'autres une recette de mieux-être qui a fonctionné pour moi, et ce en toute modestie, mais uniquement en guise de battement d'ailes (c'est-à-dire pour répandre le bonheur Smile )

Kaimetsu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 32
Localisation : Entre Rouen et Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 11 Mar 2014 - 18:13

Parfaite reformulation et explication ! J'adhère Smile

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par EmiM le Mar 11 Mar 2014 - 18:23

Super Kaimetsu ! perso je t'avais déjà suivi au premier tour  Wink 

et je reste sur ma première position, je pense que ton idée n'est pas réservée ou spécifique aux zèbres...
Tout être humain qui se sent utile, est sensé être plus heureux que ceux qui se sentent inutile, avec cette fameuse question "que fais-je sur terre ?, quel sens donner à ma vie ?, comment puis-je me réaliser ?, à quoi sert ma vie ?"
Et si on sait répondre à ces questions, c'est qu'on a trouvé notre place en ce monde et si on sait ce que l'on a faire ici bas et bien je pense qu'il est aisé d'accéder au bonheur...
N'est ce pas la quête existentielle de chacun ??? que tu soulèves ...

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Kaimetsu le Mar 11 Mar 2014 - 18:48

EmiM a écrit:Super Kaimetsu ! perso je t'avais déjà suivi au premier tour  Wink 

Je sais que tu m'as compris depuis le début, on se comprend toujours  I love you 

EmiM a écrit:et je reste sur ma première position, je pense que ton idée n'est pas réservée ou spécifique aux zèbres...
Tout être humain qui se sent utile, est sensé être plus heureux que ceux qui se sentent inutile, avec cette fameuse question "que fais-je sur terre ?, quel sens donner à ma vie ?, comment puis-je me réaliser ?, à quoi sert ma vie ?"
Et si on sait répondre à ces questions, c'est qu'on a trouvé notre place en ce monde et si on sait ce que l'on a faire ici bas et bien je pense qu'il est aisé d'accéder au bonheur...
N'est ce pas la quête existentielle de chacun ??? que tu soulèves ...

Je suis complètement d'accord avec toi, simplement les capacités du zèbre lui permettent peut-être d'aller plus loin ?


Kaimetsu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 32
Localisation : Entre Rouen et Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par EmiM le Mar 11 Mar 2014 - 18:58

Je dirai : OUI! "s'il est conscient"
et je crains que la conscience ne soit pas automatique ou évidente pour tous les zèbres...
Sinon, oui je pense que nous sommes des visionnaires et qu'il faut exploiter ce potentiel pour faire de grandes choses, plus grandes que nous !  Very Happy 

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Pouet le Mar 11 Mar 2014 - 19:09

AU BOULOOOOOOOT !
j'ai répondu à ces question existentielles pas plus tard que samedi matin et qu'est-ce que c'est BON !

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si le zèbre souffrait juste parce qu'il ne sait pas pourquoi il l'est ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum