Présentation pour les courageux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation pour les courageux

Message par Sentinel le Ven 7 Mar 2014 - 0:29

Bonjour à tous.
Cela fait quelques temps que je lis vos questionnements, raisonnements et souffrances. Ces témoignages sont rassurants, constructifs. Je gardais mes distances mais je pense qu’il est temps aujourd’hui pour moi de sauter le pas et de me présenter.
Note : désolé pour l’absence de richesse de mon vocabulaire… je me suis interdit la lecture depuis quelques années, mon catalogue de mots est bien maigre, et aujourd’hui je m’en veux…


Qualifié très tôt (CP) d’élément perturbateur, je vois mes cours adaptés par mon père (aussi mon instit) afin d’étudier le français et les mathématiques dans les classes supérieures.
Plus tard, je fais deux collèges classiques, cela se passe plutôt bien dans l’ensemble hormis le côté humain. Je suis régulièrement qualifié d’intello, ce qui a pour effet de catalyser mon sentiment d’être différent. J’apprends certaines choses à quelques professeurs qui n’apprécient pas trop, au point de me donner des notes pourries (arts plastiques et technologie). J’ai ce que je crois être des amis mais, au fond, tout ça semble faux, j’ai l’impression de jouer un rôle.

Le lycée. L’enfer. On choisit pour moi une formation scientifique qui ne m’attire pas plus que ça. Je sèche les cours, je suis en conflit permanent avec mes parents ; surtout mon père. Échec scolaire, deux terminales, je m’en sors avec un Bac à 10/20 et 6 en Math. Mes parents le vivent très mal, moi aussi ; à leurs yeux je suis devenu un moins que rien, une gangrène… Mon père me donne un petit nom sympa, il m’appelle son « cancer ».

Après en être venu aux mains avec mon paternel, et avoir constaté les dégâts émotionnels sur ma mère, ma petite sœur et mon petit frère en larmes, je décide de partir vivre chez un ami pendant une année sabbatique. Les ponts avec la famille sont coupés, mes amis sont là pour moi. Je monte ma micro-entreprise en tant que graphiste.
8 mois plus tard, par un beau matin, je reçois un coup de téléphone de mon père qui me présente ses excuses, pour m’embarquer le lendemain, un sac rempli de peinture et crayons dans les bras : « Ce matin, tu passes le concours d’entrée aux Beaux Arts ». Je réussis le concours.

Là-bas, je me sens mieux. Il y a les paumés, les bourgeois, les intellos, la population est très variée mais cela donne des résultats intéressants. Les gens se cherchent. Quelques uns me ressemblent. Certains profs me donnent l’impression d’avoir atterri là par défaut, ayant raté leur vie d’artiste, matraquant leur crédo comme des John Keating insipides, bancals et davantage branchés sexe et alcool. Le corps enseignant est défaillant, mais peu importe, les collègues sont intéressants et productifs.
Toute cette effervescence me fait me sentir bien, les gens apprécient mon travail, je séduis, je prends confiance en moi et les conquêtes se font plus nombreuses. Amer constat cependant : aucune histoire ne dure, c’est difficile. Je suis difficile.
J’aime l’alcool, qui m’abrutit et deviens dépendant aux anxiolytiques : j’apprécie la bride qu’ils imposent à ma réflexion.
Je quitte l’école après 4 ans, fatigué du jugement des professeurs, de leurs tendances incestueuses et de leur volonté de faire rentrer dans le moule les esprits dissidents. Je postule au premier poste d’infographiste que je trouve et suis embauché.

Je travaille dans une très grande entreprise. J’ai du mal avec la hiérarchie et je somatise beaucoup, je suis souvent malade, systématiquement en retard et bien que je préfère travailler jusqu’à tard le soir, seul et au calme, la pointeuse stoppe automatiquement mon temps de travail à 18H00. Je ne peux pas rentrer dans les clous. Mes collègues et supérieurs sont tout de même très contents de moi, je fais avancer l’entreprise à mon échelle, je conçois, améliore, résous les problème, mais au fond je suis mal et je joue toujours le collègue modèle. C’est fatigant.
J’ai une promotion. J’ai une aventure. Elle est responsable, belle, intéressante, pleine de vie et surtout intelligente. Nous discutons et partageons sur des sujets qui nous sont propres. Pour la première fois, je suis amoureux, je jette mes anxiolytiques et me sèvre ; elle est tellement fascinante, de 9 ans mon aînée, a déjà une famille mais je m’en fous, j’y crois… quelque part, cette relation la sort de quotidien, puis lui ouvre les yeux, elle divorce et me quitte aussi, se dit perdue (il s'avèrera ensuite qu'elle est zébrée).
Je suis anéanti. A partir de là, je vivote, je m’ennuie, je deviens aigri, mon regard sur le monde s’assombrit. Je me demande comment être heureux, comment rendre heureux. Je garde encore aujourd’hui cette tristesse enfouie et j’essaie de prendre sur moi pour garder mon sourire et me fondre dans la masse.
J’ai envie de changer de vie, mon travail ne me suffit plus, mes relations intimes se résument au plaisir de la chair, je me demande combien de temps mes amis vont accepter mon amertume grandissante… Je veux partir, loin, mais je n’en ai pas le courage.

Il y a un mois, une collègue fait passer le test à son fils, HQI. Je trouve des similitude avec mon enfance, je fais des recherches, et je tombe sur Zebra’s crossing. C’est un sentiment étrange que de lire les témoignages, et comme pour beaucoup, une révélation : j’ai l’impression de me lire. Alors je parcours le site, dans l’ombre, convaincu d’être un zèbre moi aussi.
J’ai besoin de savoir, et au détour d’une conversation, mon père se révèle aussi, diagnostiqué à 14 ans et me concernant, pour mes parents, c’est une évidence.

Je leur en veux de ne pas m’avoir fait tester, ce qui m’aurait permis dès mon plus jeune âge de répondre à des questions, faire la lumière sur des zones d’ombres, lever le brouillard de guerre et appréhender mon dark passenger.

Enfin décidé, j’ai passé le test hier, je suis diagnostiqué HQI. A la lecture des témoignages et résultats, recoupés avec ceux des tests psychotechniques de l’entreprise, je suis un perfectionniste, avec un fort IVT et une grosse incapacité à gérer mes émotions. A en juger par mes activités, je suis un scanneur, ça ne fait aucun doute.
Une partie de mon passé s’effondre, celui que j’ai joué, pour lequel j’ai investi tant d’efforts pour me rendre invisible. Je suis désorienté, j’ai marché trop longtemps dans la mauvaise direction, on vient de ré-étalonner ma boussole défaillante. C’est un nouveau départ qui s’offre à moi, mais celui-ci est douloureux et laisse en bouche le goût amer d’avoir perdu mon temps.

Je suis donc ici pour essayer de me comprendre, enfin, et trouver des réponses.

Bravo à ceux qui auront tout lu, et désolé si je m’étale mais j’en avais besoin, je sais que vous comprendrez.

Sinon j’aime le graphisme, la photo, l’illustration, faire des sites Internet, la musique, la 3D, démonter des trucs, comprendre comment fonctionnent les trucs, construire des trucs... J’aime les belles choses en général, mais j’aime pas trop les gens...

Sentinel
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Pouet le Ven 7 Mar 2014 - 7:41

Et bien Sentinel, je trouve que ce catalogue de mots pauvre... il se pose là et bien là.
Nouvelle venue et sur ce forum et potentiellement dans le monde zébrée, j'y trouve beaucoup de joie et de réconfort : je me sens moins seule et je trouve des autres bizarres pour échanger sur des sujets étranges aussi naturellement que lorsque d'autres parlent de la pluie et du beau temps.

M'a traversé aussi le dégout de cette perte de temps. Puis bon voila, c'est fait. De toute manière, il n'y a pas moyen de revenir en arrière. L'assurance et la puissance que je me découvre me font envisager des paysages fabuleux, Enfin je m'unifie, j'ai le sentiment de devenir moi et ça me procure une grande joie... me reste un petit demi siècle pour en profiter donc je choisi de regarder devant et de profiter au maximum.

J'ai été très émue par le passage où ton père a débarqué avec le nécessaire artistique.

Plus jeune, je n'aimais pas trop les gens.. je réalise maintenant que c'est parce que je les trouvais dangereux, intrusifs, déséquilibrant -j'ai des antennes très développées- et que je me sentais (très) décalée.
A partir du moment où je me suis lancée dans le bénévolat, entre autre parce que je m'ennuyais au bureau, j'ai découvert un espace de liberté où je pouvais être aussi gentille que je le voulais et ça m'a permis de m'apprivoiser au contact d'autres gentils et de la détresse des personnes que nous accompagnons. Du coup maintenant, je suis plus à la recherche de techniques pour faire émerger le trésor bien enfoui en chacun de nous. BOn des fois, il est vraiment très très très bien enfoui ;-) mais généralement, une écoute attentive suffit à le laisser entrevoir. Bref tout ça pour dire que j'aime aussi les belles choses et que parmi ces belles choses, il y a tout plein de bels gens.

Bon voila, suite à la lecture de ta présentation, j'avais envie de partager ça avec toi. Bon et beau voyage dans la savane.

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par poèterouge le Ven 7 Mar 2014 - 7:54

Salut et bienvenu.
Zebro testé sur le tard je te comprend.
Après une période d'analyse tu retrouveras ton vrai self.
Bon courage ami Z.
Nous sommes là.
@ +

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 7 Mar 2014 - 14:02

Je suis donc ici pour essayer de me comprendre, enfin, et trouver des réponses.

En tout cas tu sais déjà dressé des bilans ! Belle présentation (bien écrite vu que j'ai eu le courage de tout lire).
Bienvenue à toi, tes réponses ne viendront que de toi, mais si on peut t'aider en te donnant des pistes ça sera tant mieux. Et n'en veux pas à tes parents pour le test, c'est jamais évident ce genre de chose et de toutes façon il faut aller de l'avant "pour être fidèle à la source le fleuve doit aller vers la mer " Jaurès.

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Sentinel le Ven 7 Mar 2014 - 17:50

Pouet a écrit:Puis bon voila, c'est fait. De toute manière, il n'y a pas moyen de revenir en arrière.
C'est ce que me disent mes parents et proches qui sont au courant. J'ai toujours du mal à accepter leurs conseils. Je les comprends mais ne les assimile pas ; je vais surement devoir laisser faire le temps.
Mon premier réflexe serait de tirer le meilleur parti de ces capacités détectées mais honnêtement, quand on a une bonne spatialisation 3D et une vitesse de traitement de l'information fulgurante, ça sert à quoi ? Les ordinateurs sont là pour ça ; j'ai un peu l'impression d'être dans "Misfits" et d'avoir hérité d'un pouvoir genre "faire chauffer le lait"  Neutral J'aurais pu être architecte ou pilote de rallye mais à mon age c'est un peu trop tard...

Pouet a écrit:Plus jeune, je n'aimais pas trop les gens.. je réalise maintenant que c'est parce que je les trouvais dangereux, intrusifs, déséquilibrant
Ça doit surement venir de là pour moi aussi. Trouver le bon entourage comme tu l'as fait doit aider.

poèterouge a écrit:Après une période d'analyse tu retrouveras ton vrai self.
Darth Tiger Kalthu a écrit: tes réponses ne viendront que de toi
J'ai déjà trouvé pas mal de pistes ici et j'ai commencé à consigner mes pensées déviantes dans un Moleskine de poche que j'emmène partout. J'ai remarqué que ça amenait un dialogue avec mon moi intérieur et parfois une autocritique un peu plus objective... je continue l'expérience on verra bien ce que ça donne.

En tout cas merci pour votre accueil, c'est rassurant  Smile 

Sentinel
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 7 Mar 2014 - 17:53

Le dialogue avec soit même, moi je suis persuadé que c'est la piste la plus importante !!!

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16903
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Diatribe le Ven 7 Mar 2014 - 20:12

Salut, Sentinel! Smile

Si tu dis manquer de vocabulaire, en tout cas, ton texte était très agréable, bien épuré, rempli d'émotions; je me suis délectée à te lire!

J'espère que tu sauras trouver ta force intérieure: le temps n'est pas perdu, tu as connus des expériences, même si douloureuses, il te reste encore à vivre et à découvrir Smile

En tout cas, soit le bienvenu!  sunny 

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Pouet le Ven 7 Mar 2014 - 21:36

je vous rejoins sur la piste du dialogue intérieur. j'ai des carnets partout dans lesquels je dépose ce qui me trotte dans la tête. ça me permet de calmer la turbine et d'y voir plus clair. Je me fais même les questions et les réponses (multiples), j'essaie des scénarios. au moins, je suis sure que je m'écoute et que je me comprend (encore que...)

Super pouvoir : oui je comprend mieux la difficulté d'acceptation. Très honnetement, j'en sais rien. En fait, je suis une grosse flemmarde et je desteste dépenser de l"énergie pour rien. alors me torturer à me demander "mais pourquoi donc je peux dire qu'il y a eut des drames dans ce canapé" est au dessus de mes forces. ça m'effraie mais bon, je fais avec.

Et pour les gens, oui ça m'aide beaucoup. Et puis, parmis ces gens très agés, j'ai trouvé de vrais amis, sans jugement, qui me prennent comme je suis, tout comme je les prend comme ils sont et nous passons de délicieux et très réconfortant moments ensembles.

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Lady Alyssa le Ven 7 Mar 2014 - 21:53

Salut,
Wow, ça fait longtemps que j'avais pas été autant touchée par un message de douleur aussi fort... J'ai moi-même une vie... enfin j'arrive pas à trouver des mots adéquats pour qualifier la force de la violence, de la douleur, du tourment etc auxquels j'assiste. Vu ce que je vis personnellement, j'ai du mal à m'imaginer que quelqu'un (de ma culture, j'entends) puisse vivre également des tourments au moins aussi élevés que les miens. J'ai pas les mots pour t'exprimer à quel point je compatis... Courage, courage, c'est facile à dire. Mais néanmoins, c'est ce que je te souhaite pour la suite.

Lady Alyssa
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 19
Localisation : Multivers, univers, voie lactée, système solaire, planète terre, europe, France, Ile de France, 92... Au choix!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Sentinel le Lun 10 Mar 2014 - 17:13

Diatribe a écrit:
Si tu dis manquer de vocabulaire, en tout cas, ton texte était très agréable, bien épuré, rempli d'émotions; je me suis délectée à te lire!

J'espère que tu sauras trouver ta force intérieure: le temps n'est pas perdu, tu as connus des expériences, même si douloureuses, il te reste encore à vivre et à découvrir Smile 

Merci pour tes compliments, c'est encourageant. Je pense que j'ai une vision pessimiste des choses car je suis encore dans la tempête. Je vais laisser faire le temps et je trouverai vite comment rebondir sur ces nouvelles bases. Il le faut.

@Pouet : Je pense que les gens m'acceptent comme je suis. Le problème vient plutôt du fait que pendant tant d'années j'ai refoulé tout un bouquet de sentiments et ressentiments, imaginant que tout le monde faisait plus ou moins la même chose, dans une pudeur propre à la vie en société. Il me reste maintenant à ré-apprendre à vivre avec les gens tels que je les vois maintenant.
Cette présentation a été pour moi l'occasion de me repasser les moments marquants de ma vie avec un nouvel œil et de me dire "finalement, ce n'était pas de ta faute, tu ne pouvais pas comprendre", d'où le fait que ce soit à la fois douloureux et rassurant.

@Lady Alyssa : Les mots sont parfois difficiles à trouver en effet... merci pour ta compassion et plein de courage à toi aussi  Smile 

Sentinel
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 31
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Pouet le Lun 10 Mar 2014 - 17:36

Pour moi, un des déclencheurs pour me permettre d'oser exposer mes sentiments et dire mes ressentiments sans crainte du scud de la partie en face a été la découverte de la CNV (communication non violente). J'ai découvert un outil simple, basique, utilisable immédiatement qui me permet de dire exactement ce que je pense sans froisser l'autre et sans devoir ensuite me ramasser à la petite cuillère pour me remettre des efforts faits et des émotions. ça change totalement mon rapport aux autres et me donne tranquilité et assurance que je n'ai jamais eut.
sur ZC je réalise que je mets la CNV à toutes les sauces car c'est un vrai bouleversement pour moi. Pour la première fois depuis que je suis née - et ça fait un moment-, je sais pourquoi je suis là et ce que je veux faire du reste de ma vie pour utiliser au mieux mes facilités et contribuer modestement au bien-être de mon prochain.
Ca marche bien pour moi dans mon contexte d'éducation/formattage et de mon surdosage de capteurs d'émotions. ce n'est évidemment pas la panacée. Encore que.... ça ne peut que faire du bien ;-)

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Diatribe le Lun 10 Mar 2014 - 17:47

Pouet, dans quel cadre as-tu découverts la CNV? Cela m'intéresse Very Happy

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Pouet le Lun 10 Mar 2014 - 18:15

Comme je ne sais pas ce que tu entends par "cadre" Je te donne mon cheminement :
- je ne peux pas m'empecher d'avoir envie d'aider les autres
- en meme temps je sais tellement bien que les mots peuvent etre destructeur que j'ose rarement le faire sauf avec des proches
- plus ou moins par hasard, j'ai lu le livre de Marshal Rosenberg (fondateur du concept) que j'ai trouvé très éclairant et palpitant
- et j'ai été motivée pour me former le jour où, en voulant aider une amie, j'ai habilement obtenu de lui ré-enfoncer la tête sous l'eau.

=> du coup, j'ai suivi un premier stage de formation de 3 jours trouvé avec le site officiel de la CNV puis depuis début septembre, 2 ateliers mensuels dans ma région.
Le tout à titre personnel et ça me fait un bien qui va largement au dela de mes espérances les plus folles. je rigole mais le pire est que c'est vrai. Voir la CNV uniquement pour la résolution de conflit est très limitatif, c'est vraiment un processus profond de pacification des échanges avec soi-même, puis avec l'autre, puis avec le reste du monde. puréee, je sais pas comment je sais ça mais j'en suis convaincue.
Je suis aussi convaincue que j'ai eut la chance de rencontrer des formatrices ayant intégré profondemment le processus. lorsque ce n'est pas le cas, j'avais l'impression d'être projeté chez les bisounours ou dans quelque chose de très artificiel.
la garantie est "formateur certifié".
Je le jure, je ne suis pas subvensionnée ni sponsorisée ;-)

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Diatribe le Lun 10 Mar 2014 - 18:22

Merci, c'est très intéressant! Je vais aller jeter un coup d'oeil sur le site de la CNV, ça pourrait m'être d'une grande aide (j'ai également ce problème, de vouloir aider puis finalement enfoncer l'autre plus qu'autre chose).
En tout cas, ça se voit cela t'as fait un bien fou! Wink J'en suis contente pour toi! Smile

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Pouet le Lun 10 Mar 2014 - 18:33

Merci Diatribe.
ça me permet d'être moi, d'oser l'être et de donner un sens à ma vie (d'arrêter de me demander ce que je fais là).
J'ai conscience d'avoir des facilité à décoder les gens , convaincue que les incompréhensions de communication étaient à la base de 90% des conflits/disputes/ressentiments...
En même temps, je suis très facilement blessée et mal isolée coté communication des émotions. Donc je vivais bien cachée au fond de ma forteresse et très frustrée finalement de ne pas en sortir.
Là maintenant, je gambade dans la campagne, même pas peur.
La grande force de ce processus est de commencer par proposer une méthode pour se protéger/se réconforter/se déculpabiliser : l'auto-empathie. Du genre : c'est pas la peine d'envisager d'aller aider les autres si déja je ne me sens pas bien, si je ne suis pas au clair avec moi-même. autrement, à plus ou moins longue échéance, ce sont les autres que je vais rejeter et/ou rendre abusivement responsable de mon mal-être.

Bref... je vais remonter le fil sur ce sujet avec une page de pub régulière.

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Diatribe le Lun 10 Mar 2014 - 19:51

Laughing N'hésites pas à faire de la pub remarques, tant que ça a du bon! Wink

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Patate le Lun 10 Mar 2014 - 20:45

J'adore ta dernière phrase "mais j’aime pas trop les gens" !!! Cela m'a fait tellement rire. Je te souhaite la bienvenue dans la prairie ! Dis toi que tu es au nouveau printemps de ton existence et tourne toi vers l'avenir. La chance sourit à ceux qui la saisissent. Moi j'aime bien les gens (pas tous et pas tout le temps, faut pas déconner) donc je te fais une grosse bise d'arrivage Bisous

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7617
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Invité le Lun 31 Mar 2014 - 21:27

Merci Sentinel....
Une chose est sur c'est que ton catalogue s'avere bien imager; et les phrases chantent
Bienvenue


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Invité le Mar 1 Avr 2014 - 9:17

Hello Sentinel,

ne crois pas avoir perdu ton temps : il faut aux scanneurs pas mal de temps avant de se center sur quelques objectifs long terme. Tout l'acquis n'est pas inutile, les briques s'assemblent progressivement pour construire un être stable et multi compétent.

Quant aux rêves de grand amour perdu, celui qu'on ne retrouvera jamais, ils sont universels et pas réservés aux HPI : il est possible que nous le ressentions plus fort parce que nous nous fixons des objectifs plus élevés. La chute est plus dure.

Réaliser, se prendre en main, et entamer cette démarche à 29 ans est une bonne chose.
J'ai vécu dans le brouillard pendant 40 ans faute d’accompagnement, mais j'ai eu aussi de grands moments de plaisir avec 6 métiers et beaucoup de voyages.

Tu es donc riche de toi-même, et prêt à poser un nouveau regard sur la vie.

Utilise tes talents et profites des choses simples : c'est reposant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation pour les courageux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum