Quand l'intelligence rend con

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Petitagore le Mer 30 Avr 2014 - 9:00

Uccen Inu, merci, c'est en effet un fil intéressant.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Kty le Jeu 1 Mai 2014 - 22:00

Petitagore a écrit:J'ai lu plein de choses intéressantes dans ce fil, mais je suis étonné (et même peiné) que personne n'ait pensé à prendre un peu la défense de la culture générale... parce que c'est fascinant, quand même.

Ou de l'importance de la fourrure de castor dans l'histoire du commerce et des échanges internationaux...

Je n'ai pas eu la sensation que l'intérêt que présente la culture générale soit attaqué. A moins que j'aie mal compris, la question posée portait sur la possiblité d'être à la fois "inculte général" et intelligent. Si de creuser seulement 2 ou 3 sujets, c'était maaal !

Tu as beaucoup de chance d'avoir le don dont (daine) tu nous fais un étalage brillant ci-dessus, Petitagore, mais tu ne réponds pas vraiment à la question de Senna.
Il me semble que les centres d'intérêt de chacun son liés à leur valeurs personnelles. Qui a besoin de reconnaissance sociale ou qui a besoin de plaisir intellectuel, chacun vit sa vie selon ses propres valeurs.
L'important est de s'assumer tel qu'on est, et si possible, d'en tirer de la joie, nan ?

Kty
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 55
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Setsunaï le Mar 17 Juin 2014 - 0:44

L'intitulé du sujet de discussion est le premier à m'avoir véritablement interpellé, même si ce n'est pas le problème d'une piètre culture générale qui se pose pour moi, mais plutôt le fait que l’éventuel excès de lucidité par rapport à la moyenne entraine dans les faits, et en prise directe avec le quotidien, de la stupidité, de l'incohérence, des mauvais réflexes , contre productifs et suicidaires sur un plan social ou sur celui de l'épanouissement personnel (ne pas dire ce qu'il faut dire, ne pas se montrer capable d'accomplir les taches les plus simples et conventionnelles, ni les gestes les plus évidents parce qu'on les trouve absurdes et hypocrites), qui deviennent finalement une incapacité globale à retrouver du sens, assumer les défis les plus basiques de l'existence, à se montrer efficace, et à avancer, à raisonner de manière linéaire, progressive, et pragmatique dans la vie.

J'éprouve à la base une sorte d'indignation qui me braque et me pousse à remettre en question ou à refuser certaines conventions sociétales, culturelles, et puis cette indignation, possiblement saine et maïeutique à l'origine, dégénére complètement à un moment donné, se met à tourner à vide. Elle devient une sorte de blocage général, et pire, elle mute en un refus non plus des ordres culturels qui me paraissent déviants, condamnables, mais aussi des ordres, des directions naturelles qui après tout précèdent, inspirent ces consensus culturels. Par la force des choses, le refus de la société devient pour moi un refus de la vie, un refus de la logique, le refus malsain et bizarre de ne pas céder à la logique qui produit finalement un ordre implacable et naturel, mais qui m'apparait peut être comme aveugle, au point qu'en associant un jugement négatif à son caractère trop élémentaire, je réccuse finalement l'idée même du mouvement vital, sain, naturel qui s’origine derrière chaque mouvement ou intention.

Je dis des évidences, mais ces évidences me causent beaucoup de désarroi.

Ce message aurait peut être d'avantage eut sa place dans la rubrique des problèmes que peuvent rencontrer les personnes très sensibles avec les autres et les institutions, je crois l'avoir apercue, mais en ce qu'elle engendre pour moi des comportements irrationnels et dangereux qui altèrent chaque jour mon évolution personnelle, je me permets de l'évoquer ici dans ce que je vois comme une démonstration directe de cette "Intelligence" qui rend con et inspire beaucoup d'impuissance, d’inconscience.

Setsunaï
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014 - 1:29

Joli message.

Peut-être qu'une fois tout ceci considéré, tu sauras un jour retrouver un égoïsme sain pour profiter avec certains semblables de ce qui te parait insignifiant aujourd'hui. Ta logique devient absurde puisque rien n'a de sens selon les valeurs que tu considères, ce qui n'est pas illogique. Tout ce processus de raisonnement va te faire reconsidérer les présupposés de ta vision actuelle du monde. Ou pas, d'ailleurs...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Setsunaï le Mar 17 Juin 2014 - 15:47

Je ne sais pas si je pourrais désamorcer le processus un jour, mais j'y travaille ! J'ai du mal à associer une solution possible avec de l'égoisme, dusse t'il être sain, parce que j'ai l'impression que tout ce processus relève justement de l'incapacité égoïste à me ramener à ma place, au milieu des hommes, et a accepter de vivre simplement au milieu d'eux. Peut être qu'il s'agit de réapprendre à signifier et à s’intéresser d'une manière positive à ce qui se passe, ca rejoint finalement un peu ce problème de désintérêt complet pour la culture et les disciplines humaines qu'évoque Senna.

Setsunaï
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par chemna le Mar 17 Juin 2014 - 16:40

Senna,

peut-être ne cherches-tu pas ce dont tu as besoin là où il se trouve. Tu parles de culture générale, de connaissance... Mais si tu n'as pas trouvé l'intérêt ton cerveau sera assez tétu pour ne jamais rien retenir. Peut-être que ton truc à toi n'est pas dans la connaissance mais ailleurs...

Senna a écrit:J'aime aussi et surtout regarder des beaux paysages et me sentir bien, juste comme ça.

Tu es sensible à ça.
C'est un truc que je fais beaucoup, cela me procure beaucoup de plaisir et de satisfaction et mon bonheur vient beaucoup de là, pouvoir apprécier le vent qui soulève les feuilles sur la route alors que tout le monde se presse dans je ne sais quel but. Pouvoir juste respirer une bonne bouffée d'air pur en me disant, je suis en vie, je suis heureuse...

Bête? peut-être... mais pas pour moi !

Quelqu'un dans ce fil à dit:
L'important est de s'assumer tel qu'on est, et si possible, d'en tirer de la joie, nan ?.
Ne cherche pas à coller à un moule, tu es déjà différente avec tes zébrures peut-être que tu l'es pour d'autres choses aussi.
On évolue beaucoup, tu trouveras peut-être un jour l'intérêt dans ce que tu rejettes maintenant. Ou pas. Et alors?

Bien sûr que la connaissance, la culture, relier les merveilleuses choses dont parle Petitagore dans son post sont intéressantes, mais elles sont tout de même accès sur l'homme, c'est un très grand chapitre dans un livre d'histoire. Tu n'aimes pas l'histoire? eh bien soit!

chemna
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 25
Localisation : 45320 dans le Centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014 - 16:41

@ Setsunaï:

Yep, une forme d'acédie (je tente au pif, je ne connais pas Senna et j'ai trop d'heures de sommeil en retard pour me cultiver la tête).

Tu trouveras peut-être des témoignages intéressants dans la section "Honte toxique". Je l'ai jamais lue, je peux pas te spoiler. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 0:47

Setsunaï a écrit:Je ne sais pas si je pourrais désamorcer le processus un jour, mais j'y travaille ! J'ai du mal à associer une solution possible avec de l'égoisme, dusse t'il être sain, parce que j'ai l'impression que tout ce processus relève justement de l'incapacité égoïste à me ramener à ma place, au milieu des hommes, et a accepter de vivre simplement au milieu d'eux. Peut être qu'il s'agit de réapprendre à signifier et à s’intéresser d'une manière positive à ce qui se passe, ca rejoint finalement un peu ce problème de désintérêt complet pour la culture et les disciplines humaines qu'évoque Senna.

T'es allé voir ce que c'est l'acédie ?

Sinon, pour dire d'autres gros mots, ton idéalisme a fait de toi un nihiliste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 0:58

le nihilisme reste sur terre

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 1:05

Tu veux dire quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 1:54

j'ai l'impression que le nihilisme est une réaction par rapport aux autres uniquement. une conséquence du manque d'amour ambiant. il puise sa force dans l'illusion qu'on rencontre ici bas sur terre, dans la rue, tous les jours...

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 2:25

Il y a différentes formes de nihilisme (la croyance religieuse par exemple (puisqu'elle nie ce monde-ci pour un fictif)), mais là je pensais à celle qui résulte de la croyance que les choses doivent avoir un sens selon nos critères, nos valeurs considérées comme supérieures. Ça peut être au départ l'illusion du sens qu'aurait le monde en lui-même, en effet. Et on ne deviendrait pas déçu, on ne se rendrait pas compte du non-sens si on était encore heureux naïvement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 2:52

ah non je parlais d'une approche plus terre a terre des choses. je voyais le nihilisme comme un manque profond de conviction, non due a une réflexion qui nous piège, mais du clairement a un manque de se sentir vivre.

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 2:55

a partir de ce moment là j'expliquai, que si l'ont porte sa reflexion, uniquement vis a vis de ce que nous vivons, directement dans la réalité, on étais pas sorti de la berge x).
c'est pour ça que je parlai de dépassé l'illusion, ( mais ça c'est bcp plus facil a dire qu'a faire ^^ )

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 3:23

Dépasser son suicide social en se rendant compte que l'herbe peut être plus verte ailleurs ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:15

dépassé son suicide social, dans le sens ou l'on ne doit pas réfléchir par rapport aux autres hommes, ou par rapport a la société, mais directement par rapport a ce qui est le VRAI jeux, celui pour lequel nous avons étais créer. il y'a largement assez d'indicateur en nous pour nous permettre de nous aiguiller je trouve

( c'est très dense ce que je dis hein, j'veux dire, c'est des mots pour expliquer du concret, du palpable )

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 4:28

Peux-tu détailler ce qu'est le jeu et comment tu t'aiguilles ?

Tu parles d'instinct ?

Tu nous ferais pas une tit' poussée de stoïcisme ? Du genre: il faut vivre selon la nature.

Le stoicisme ça a été un grand kiff, alors je ne me moque pas. Épictète et son manuel qu'il faut lire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:36

je vois en l'humain une combinaison de jeux sacrement sophistiqué. je penses que rien n'est fait au hasard.
a partir de ce moment là je penses qu'il y'a quelque chose a " gagner " a comprendre;
pour moi le jeux se déroule, suite au démantèlement des illusions. ces mêmes illusions qui sont absolument partout, du rêve d'avoir une maison, ou plein d'autre choses.
en parallèle je pense qu'il est inscrit en nous, ce que nous voulons vraiment ( c'est pour ça hier, je disais, que je me demandai si la vérité étais inscrite en nous )
pour avancé dans le jeux, il faut passé par la prise de conscience de ce qui est " vraiment ". A ce moment là pour s'aiguiller, je penses qu'on utilise les sentiments ( les sentiments sont pour moi un excellent moyen d'avoir absolument raison, car ils sont créer a cet effigie, c'est l'adn de la vérité, ça a été créer en conséquence, pour nous )
et peut être qu'au fur et a mesure de nos prises de conscience, ( par le biais de mecanisme quantique, ( B existe, mais pour le voir il faut le reveler, c'est a ce moment là qu'il change d'état a nos yeux ) et bien peut etre que par le biais de ce mecanisme, nous avancerons petit a petit, et pourquoi, nous déclancherons des phénomènes, comparable a un script de jeux vidéos, qui attend patiemment d'petre déclenché, pour initié la suite

bon voila vraiment en resumé

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:39

pour moi il faut jouer, et non réfléchir, car la réflexion n'abouti en rien. c'est une trappe de l'ego qui tente de tout contrôlé, or il n'est pas muni de conscience, en cela il passe a coté du jeux et ne peux avoir raison.
t'sais c'est super con quand on y reflechi ^^

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 4:49

T'as déjà entendu parler de la synchronicité ? Ça ressemble pas mal à ton idée, je trouve.

Je sais pas si tu connais aussi les concepts de Soi et d'individuation de Jung, ça pourrait te botter grave si ce n'est pas le cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:53

ben non figure toi que j'ai toujours je me suis toujours dispensé de ce genre de lecture, et je suis très peu au courant des concepts dans le genre. c'est vraiment des choses que tout le monde peut voir j'ai l'impression, pars qu’elle sont là depuis la nuit des temps, en attendant qu'on le remarque xd
le plus dur c'est de s'accordé du credit au niveau de ce genre d'idée, car elles implique d'avoir de vrais changement IRL, pour qu'elle montre son efficacité

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:55

enfaîte, étant jeune, vers 16 ans j'étais parti - naïvement d'ailleur - du principe, que la surdouance, représente la pureté. je me savais tres intelligent, mais pas forcement habile au rubic cubs, ni a la philosophie tel que l'on entend aujourd'hui, mais pourtant j'me sentai quand même tres pure, et justement, ça me transcandai assez pour que j'y accorde assez de credit

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par izer dans le vaisseau le Lun 23 Juin 2014 - 4:56

en parraléle, je voyais mon illustre prof de philo reconnu, sauf que en tant qu'eleve ignorant, je lisai en ses sentiments comme dans un livre, ça m'a en somme confirmé le caracthere obsolete de la reflection sur les sentiments...

izer dans le vaisseau
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 26/04/2014
Age : 22
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 5:09

Selon moi, comme je n'y crois plus, ces croyances sont la conséquence de la croyance dans l'existence propre des concepts. Cette illusion est provoquée par le langage que nous nous approprions pour penser par nous-même. On croit que des mots comme "jamais" ou "toujours" ont un sens autre qu'imagé. On croit en l'essence des choses, en l'âme, en la nécessité des choses d'exister. On ne peut pas imaginer que le monde soit impensable, car notre conscience n'imagine pas ne pas exister, elle n'imagine pas ne pas devoir être. En plus, il faudrait penser que nous pensons malhabilement faute de pouvoir faire mieux. Toute une pirouette de penser ses limites et la contingence (le contraire de la nécessité (il pourrait ne rien exister plutôt que quelque chose)).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Invité le Lun 23 Juin 2014 - 5:39

moroz a écrit:( c'est très dense ce que je dis hein, j'veux dire, c'est des mots pour expliquer du concret, du palpable )

oui c'est très concret !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'intelligence rend con

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum