Salut la compagnie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salut la compagnie !

Message par Artémis le Mar 25 Fév 2014 - 23:17

Hello !

Le premier jour du reste de ma vie, et les rayures qui vont avec, c'était il y a 15 jours...
J'aime pas les étiquettes globalement, mais j'avoue que je suis soulagée qu'on puisse m'en mettre une sur le front, car depuis toujours, je me suis sentie comme "forme vivante non identifiable" ! confused 
Période doublement charnière puisque j'ai fini mes études depuis cet été, j'ai donc le statut "demandeur d'emploi" (un peu, mais surtout pas trop hein!). Mais la vie vers laquelle elles sont sensées m'amener et mes envies d'idéaliste en quête d'intensité et de liberté sont complètement divergentes ! On pourrait se dire "carpe diem", mais sur ce sujet ça m'est impossible ! Ces histoires de savane and co en plus, c'est le bordel !

Donc voilà, j'ai maintenant la certitude de ne pas savoir qui je suis, et d'ignorer où je vais... tout va bien...

Bref, je suis nulle en présentation, je préfère vous le dire de suite... mais je vais quand même continuer  Smile 

Oui, c'est vrai que mon pseudo est le nom d'une déesse grecque (pour qui elle se prend celle là??!!) de la chasse en plus (me serai-je trompée de forum?  Laughing ) mais aussi de la nature et des animaux. J'aime bien ce personnage car elle est à la frontière du monde civilisé et du monde sauvage, elle est forte et indépendante mais sensible et instinctive aussi...Quand j'étais petite je vivais dans la cambrousse, et je passais tout mon temps dehors avec mon chien (ma deuxième maman), les chevaux, à découvrir le "vaste" monde. J'ai des parents quand même hein ! Mais voilà, je me suis toujours sentie plus d'affinités avec les animaux qu'avec l'espèce humaine et rêvais secrètement de me transformer en animal pour pouvoir vivre libre et sauvage avec mes potes, haha ! Je vous laisse imaginer la révélation que j'ai eu lorsque j'ai vu le livre de la jungle pour la première fois...(on avait la même coupe de cheveux en plus quoi !). Donc très tôt en décalage et envie de se retrancher dans un monde qui n'existe pas !
Sentiment d'incompréhension, de ce monde, de ces gens dans lesquels je ne me retrouvais définitivement pas...ennui culpabilisant bien sûr, solitude toujours...Au final, j'ai passé ma vie à essayer de comprendre tout ça, pour réaliser qu'il n'y avait pas grand chose à comprendre. J'ai toujours eu l'impression d'être un peu débile, que les gens savaient des choses que je ne savais pas, tout avait l'air si naturel et évident pour eux.
Hypersensible, hyper empathique, l'émotion au bord des lèvres, que j'ai toujours vécue comme une énorme faiblesse à ne jamais dévoiler, je me suis toujours bridée, contrôlée pour être lisse, pour me fondre, pour m'oublier, pour être acceptée. J'ai appris à être avec les gens, "comme il faut", parce que je savais pas et que je suis plutôt du genre à aller cash à l'essentiel sans introduction, sans préambule. Donc on se blinde, on laisse plus rien transparaître, personne n'a jamais été au courant de mon activité intérieure, tempête des sables l'été, tempête des neiges l'hiver. Les questions, l'angoisse, la culpabilité, l'incompréhension des autres, la souffrance des émotions si fortes, cette solitude qui brûle comme de l'acide. Je suis passionnée d'équitation et j'ai eu la chance d'avoir des chevaux à la maison, ça m'a un peu sauvé...et malgré tout, le temps avance, les réflexions aussi, on rencontre des gens quand même, et puis on fini par faire plus ou moins le tour de la question, la lumière au bout du tunnel approche...

Voilà, j'ai l'impression d'avoir fait la traversée du désert, aller et retour, ça serait pas drôle sinon, et d'être revenue vivante  cheers . Que maintenant, après avoir "tout" déconstruit, "tout" remis en question, je vais pouvoir poser la première pierre de moi, de ma vie, de ce que je veux qu'elle soit (si tant est que je le sache!). Y'a du pain sur la planche, en ce moment j'oscille entre découragement devant l'ampleur de la tâche et surexcitation de la (re)découverte de ce monde auquel j'appartiens malgré tout...

Bon, trêve de blabla narcissico-névrotique...je viens par là pour discuter, échanger, se rencontrer "en vrai" aussi Smile!!

Au plaisir  Courbette  !

Artémis
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Mer 26 Fév 2014 - 9:24

Hello Artemis,

bienvenue sur le forum.

Maintenant que tu penses avoir posé un nom, une explication à ce qui tu as vécu, tu es soulagée de savoir que tu es normale, du moins au niveau de normalité que nous situons : forte activité intellectuelle, raccourcis intuitifs, et pour ta part fort quotient émotionnel.

Y a-t-il une autre solution que de faire avec, dans ce monde si normé ? je ne crois pas.

première chose : ne pas en avoir honte, nos facultés légèrement supérieures à la moyenne sont des atouts, il faut les intégrer dans notre quotidien - larguer rapidement ce sentiment d'infériorité, il nous a juste fallu beaucoup de temps pour coller tous les morceaux mais l'ouvrage final est finalement bien plus complet, organisé et analytique,

deuxième chose : utiliser ce petit plus pour faciliter nos projets personnels et professionnels,

troisième chose : apprendre à gérer la différence de comportement et de pensée : OK les autres sont limités, OK ils sont lents, OK ils sont peu cultivés, et ces déficiences nous fatiguent - Ce n'est pas forcément exact, les autres sont aussi différends, et nous pouvons nous inspirer des qualités qu'ils ont du développer du fait de leur capacités dites normales,

quatrième chose : gérer nos travers en commencant par les identifier : capacité sociale parfois mal développée, procastination, angoisses perpétuelles, boulimie intellectuelle empêchant l'approfondissement et provoquant une fatigue, voire une lassitude

En parler, y réfléchir, poser les choses, permet de régler rapidement nombre de conflits intérieurs. Le monde nous paraît rapidement plus accessible et agréable.

Facile à dire ? oui, facile à faire ? oui aussi, dans la mesure où tu trouveras ici des zèbres qui ont vécu les mêmes choses, mais sans aide pendant de longues années. Il ne faut pas s'imaginer que nous avons une montagne à gravir, juste une jolie colline, mais sans entraînement, sans GPS et sans assistance ça peut paraître effrayant. Rompre l'isolement permet de profiter rapidement de l'expérience des autres.

Tu as ouvert la porte vers un futur meilleur : peu importe le temps que cela te prendra, tu gères à ton niveau en te faisant ta propre idée par rapport aux échanges que tu pourras avoir ici. Je peux te garantir que la lumière est au bout du couloir, qu'il y a aussi de nombreux pièges, mais que nous savons identifer même si nous sommes déjà pris, il y a toujours une solution pour se remettre sur les rails.

Je suis devenu un zèbre optimiste dès que j'ai compris, accepté et intégré ma différence. Elle n'a pas fait de moi un être supérieur intellectuellement ou inférieur socialement, elle me donne simplement une certaine vision du monde et des autres qui facilite mon quotidien.

Il y a beaucoup plus à dire et à conseiller, mais ce ne serait plus aussi objectif et généraliste. Construis tes propres techniques d 'évolution en fonction de ton analyse de l'expérience des autres zèbres.

La différence reste, et le contact avec d'autres zèbres semble manquer puisque je suis arrivé sur ce forum, après tant d'années de souffrance. Je peux pourtant t'assurer que l'on peut se contruire une vie plus agréable, tu es jeune donc tu vas t'éviter ces longues années de quête mal définie en entamant ce nouveau voyage dès maintenant.

A plus dans l'bus ! (mince, Parisette va me repérer....)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Artémis le Mer 26 Fév 2014 - 13:41

Merci beaucoup pour tous ces conseils, ça fait plaisir !!

En fait mes pensées incessantes plus hypersensibilité m'avaient fait conclure que j'étais un peu tarée, une gosse traumatisée qui cherchait à légitimer inconsciemment un mal être qui n'existe pas. Comme pour se donner une excuse au fait qu'on s'implique pas comme tout le monde, qu'on est dans l'immobilité, l'impossibilité de faire des vrais choix, de vivre tout simplement en fait. Et pourtant hyper curieuse de tout, tellement de tout qu'on fini par rien faire, quel paradoxe!
Donc, il était plus facile pour moi de nier tout ça, que j'étais bien bête de penser que je pouvais être réellement différente. Au fond, on l'est tous, puisque notre expérience du monde est limité à notre propre corps et esprit ! Puis les gens autour de moi avaient fini par trouver leur place, leur rythme, mais moi non, pas du tout  Shocked !
J'ai l'impression d'avoir 5 ans au fond, l'âge auquel j'ai quitté ma cambrousse pour un monde un peu plus civilisé, et à partir duquel tout a basculé du mauvais côté ! Depuis ça, je ne suis plus jamais rentrée chez moi... Puis relation compliquée avec mes parents, ma mère surtout...qui a passé son temps à réduire les soi-disant inégalités entre ma soeur cadette et moi au profit de ma soeur...quoique j'ai pu faire, n'avait pas à être mentionné ou félicité voire même très largement critiqué (aucun mérite puisque tout est si facile pour moi apparemment!)  pour ne pas déranger, mettre mal à l'aise. Sauf que l'inhibition extérieure se transforme petit à petit en inhibition intérieure, adieu moi !
Je sais pas trop quoi faire de tout ça, je sens qu'il y a un paquet de carcans à démonter. Faire une "thérapie " psy? Pour l'instant j'en ai pas trop les moyens, je vais quand même revoir celle qui m'a fait passer les tests, mais après elle part en congés mat. pendant 5 mois, je sais pas ce qu'elle va me proposer...
J'ai traînée pas mal de temps autour de ce forum avant de m'y inscrire, et c'est vrai qu'il fait bon de se retrouver enfin dans le parcours, le ressenti de beaucoup de personnes ici !

Encore merci pour ton optimisme, ça fait du bien Smilesunny  flower 

Artémis
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Mer 26 Fév 2014 - 17:43

trouver de l'aide, voilà le grand sujet.

Dans la mesure où tu as déjà posé pas mal de problèmes à plat, peut-être pourrais-tu t'en éviter un autre dans l'immédiat, l'investissement à fond perdu chez un psy.

Tu sembles être arrivée au bout de tes études sans trop de souci, donc tu as très probablement la capacité de te construire un avenir. Poses des bases de stabilité (assez contradictoire chez les zèbres et autres HPI), emploi, finance juste ce qu'il faut, logement, qui te permettrons ensuite de continuer fureter à droite à gauche, et consolider tes acquis. Pas besoin d'objectif à long terme, mais ce n'est pas interdit non plus. J'ai moi-même eu 5 métiers différents avec études à chaque fois avant de me poser. Ca a des avantages et des inconvénients, chacun sa vision des choses, mais attention à ne pas se diluer non plus.

Poses dans un coin ton baluchon de ressentiments, de ratés, d'incertitudes passées, et investie sur l'avenir. Je pense qu'il ne faut pas se focaliser sur ce paquet embrouillé, je te conseille aussi de fuir les éléments toxiques, au moins pour un temps. Laisse mûrir, tu y reviendras plus tard plus sereinement, et probablement en ayant évacué pas mal de sujets qui ne seront plus à traiter.

J'ai vécu aussi une coupure brutale, encore plus jeune, à 3 ans et demi, je m'en souviens comme si c'était hier. Il m'a fallu plus de 30 ans pour comprendre son importance, et j'ai réglé ce problème 44 ans plus tard. Cela ne m'a pas empêché de tout reconstruire pendant ces longues années, et mon baluchon s'est progressivement vidé tout seul.

Et j'ai pris conscience progressivement de ma capacité d'adaptation, ce qui m'a fortement poussé en avant quand je l'ai compris. Tu feras de même. Par contre l'adaptation sociale me paraît la plus longue et la plus difficile : se lancer dans l'arène est un accélérateur certain, ça paye.

C'est bien que tu envisages désormais du changement, et surtout c'est plus tôt que je ne l'aurais moi-même rêvé !

Je me suis inscrit hier, j'ai découvert tout ce joli petit monde par voie électronique, et par chance, je vais ce soir à ma première rencontre de zèbres sur Lyon. C'est pas fou ?

Ce n'est pas non plus une révolution mais c'est tout de même un peu angoissant, non pas d'aller vers l'inconnu, mais vers des inconnus, comme ça, tout de go: baluchon posé, y aller sans à priori, sans imaginer ce qui peut se passer ou se dire. Ca va être cool. Je n'attends rien, je ne sais même pas pourquoi j'y vais, mais j'en ai envie.

Pour trouver de l'aide, il faut un peu la provoquer. Pas facile, mais le jeu en vaut la chandelle.
Tu es arrivée ici, c'est un bon début. Même si nous ne sommes que des connaissances virtuelles, avec parfois des avis tranchés, et aucune responsabilité dans ce que l'on peut avancer, au moins nous donnons ce que beaucoup viennent chercher : de l'information, du repère, de la valeur et de l'intérêt à ce que nos vivons.

Se perdre dans l'immobilité est le plus mauvais ennemi, mais les rechutes ponctuelles sont tolérées, parfois même profitables, on n'est pas aux pièces non plus !

Droit devant tu regardes, droit devant tu avances.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par ness le Jeu 27 Fév 2014 - 14:10

Saint André le Gaz... j'y suis déjà passé en allant à Montferrat tiens... marrant!
Sinon jolie rencontre de 2 nouvelles personnes par ici. Et non des moindres apparemment!

Pour trouver de l'aide, il faut un peu la provoquer. a écrit:
Oui je pense que c'est à peu près tout à fait ça... pas évident, mais il faut être - je mên rend compte pour mon cas en tout cas - bienveillant avec soi, ce qui permet ensuite d'améliorer un peu les relations (voire beaucoup) avec les autres. J'ai appris progressivement en un peu plus d'un an après le diagnostic à être plus bienveillant envers les autres et surtout envers moi-même, à pas dépendre d'un regard extérieur que j'attendais des autres et surtout de moi-même... Arriver à être soi en détruisant au moins un peu ce censeur intérieur intolérant et jugeant... ce qu'on arrive à faire en se musclant un peu intérieurement (ce qui rend la carapace moins utile... qui était bien moins preuse) etc. Et moi en tout cas, un an de psy, ça m'a bien aidé à cheminer dans le "quoi faire de ce HP" en plus de ce "quoi faire dans ce couple"... qui sont bien enchevêtrés au final...


ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Jeu 27 Fév 2014 - 15:06

Hello Ness,

Ah, Montferrat et sa plage, que de souvenirs !!!
ah ben non, ça fait à peine un an que je suis dans la région.

Effectivement je te rejoins sur le fait d'oublier l'importance ce regard extérieur qui nous pourrit notre vie sociale. Etre intolérant et juger constamment est également une grosse perte d'énergie qu'il convient de bien mieux utiliser ailleurs.

Ces sentiments sont très courants, et l'on dit habituellement "il faut que jeunesse se passe", mais ils sont probablement exacerbés chez certains zèbres.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Artémis le Jeu 27 Fév 2014 - 15:44

Bonjour et merci Ness ! Oui le fameux regard des autres  pale 

Voilà, dans mes moments de bonne humeur, la conclusion est bien de miser sur l'avenir, filer droit Smile
Là, je suis un peu en mode hibernation, préparations avant le grand saut...le printemps approche  flower 
Un des problèmes, les Autres Wink! En effet, l'adaptation sociale est pas facile, toujours au dépend d'une des parties, par ma part en tout cas ! Surtout dans le boulot, ma bête noire en ce moment, j'essaie d'arrêter d'y penser, il va falloir s'y jeter de toute façon!
J'ai fait des études scientifiques, que je ne regrette pas du tout, mais j'ai réalisé qu'elles m'ont plu car j'avais besoin de réponses sur la nature du monde. Du genre, pourquoi le soleil est jaune, etc. Maintenant, que j'en ai une vision globale, je sais pas tout, bien sûr,  ma boulimie s'est carrément freiné :/! et je carbure comme ça ! Donc voilà, maintenant, je me verrais bien faire des études d’anthropologie ou sociologie, ou alors partir sur un cap ébénisterie ou bourrellerie...rien à voir...one day maybe! C'est sûr qu'il ne faut pas se diluer et amener les projets à terme, mais dans ces changements, il y a quelque chose d'excitant, non ?! On finit par approfondir pleins de sujets différents...?!

Super pour la rencontre Z !!! Comment ça s'est passé?!

Artémis
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Jeu 27 Fév 2014 - 16:34

Bonjour bonjour,

oui, tous ces changements sont excitants. Difficile de choisir entre "je bétonne la situation et je construis sur le long terme" et "trop bon je suis capable de tout faire, et je vais le faire, mais au bout de 20 ans j'en suis réduit à être une jeune dans mon boulot actuel vu que je n'ai jamais pu vraiment accumuler d'expérience à chaque fois".

Par contre l'acquis est tel que rebondir est facile. Je réfléchis déjà à ce que pourrait être mon 6ème métier si la situation dans mon entreprise tournait mal. Et c'est là que je comprends toute la différence : je ne chercherai pas un nouveau poste, je chercherai un nouveau métier ! Ca doit être caractéristique de la zébritude. En tout cas j'ai toujours exercé avant de me reconvertir, cela donne une complétude à la chose, qui contrecarre un peu cette boulimie qui nous fait tout commencer et rien terminer.

Je me retrouve en tes envies : il ne faut pas y voir de l'instabilité, mais la soif de connaître et de recommencer pour construire ou inventer en permanence. Il n'y a pas de vérité dans la vie que l'on doit mener, par contre il y a bien une tentative de l'environnement social de nous ramener dans le standard. Tout au moins dans sa conformité franco française.


Quant à la rencontre zébrée, plutôt sympa ! démarré à 4, sur les coups de 21H30 il devait y avoir 15 personnes. L'arrivée en petit comité permet de se présenter (de toute façon pas le choix, les questions fusent).

Ensuite c'est très libre d'esprit et de navigation conversationnelle. Ca part dans tous les sens, des plaisanteries lubriques à l'humour de haut vol, aux discussions genre "quoi après l'effondrement déjà commencé du système économico-social occidental" "ou avons-nous des neurones ailleurs que dans le cerveau", ou bien "comment faire quand son chef au boulot est un nul et qu'on est 200 fois plus rapide que lui".

Beaucoup d'étudiants, des trentenaires, et quelques plus vieux (peu ce soir-là, mais les étudiants sont plus disponibles), et une parité respectée me semble-t-il. Des flamboyants, des plus timides. Vu le nombre, ça fait rapidement des petits ou très petits groupes, qui tournent et virent, la pause cigarette permettant de redistribuer les cartes. On a envie de discuter avec tout le monde, tant le panel est riche et varié, ce qu'on n'a pas le temps de faire malheureusement.

A rééditer rapidement, tu peux discuter de tout sans qu'on te regarde comme un extra-terrestre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Artémis le Sam 1 Mar 2014 - 21:37

Le poids de la tradition est particulièrement lourd, et j'ai l'impression qu'on peut se voir fermer des opportunités quand notre parcours de vie sort vraiment des sentiers battus, et remet en question cette aspiration à la réussite sociale comme la majorité l'entend !
Pour l'instant je ne suis pas concernée, mais j'imagine, que l'entourage ne doit pas toujours voir d'un très bon œil tous ces changements !
Bon, j'ai un peu hâte de faire des IRL Smile!
Depuis quand es tu au courant de ta " Z-itude" ?

Artémis
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Sam 1 Mar 2014 - 22:19

Notre société conservatrice évolue, lentement mais sûrement. Les parcours atypiques le restent, mais deviennent plus fréquents. Si une voie ne veut pas de nous, alors on trouvera mieux adapté ailleurs, il ne faut pas trop se torturer la-dessus.

Evidemment je vois cela du haut de mon expérience un peu plus longue, donc j'ai pu apprécier le sujet. L'entourage proche peut effectivement être encore plus circonspect, même inquiet de nous voir picorer de manière intempestive et incessante. Après tout c'est notre vie, notre construction : je crois qu'il faut l'orienter vers un ou plusieurs buts que nous pouvons nous fixer. Et s'il n' y a pas de but, se faire plaisir, comme je l'ai fait.

Ensuite la chance, les hasards, puis des choix plus affirmés plus tard font ce que nous sommes, avec le sentiment de ne pas avoir fait d'erreur, plutôt d'avoir fureté un peu au hasard, parfois en fonction des opportunités, avec l'infatigable besoin de savoir ce qu'il y a derrière la porte qui nous fait de l’œil.

J'ai été détecté en entrée de CP, cette classe ne m'ayant servi qu'à découvrir la relation sociale, les notions calcul et lecture/écriture étaient déjà acquises. Je m'aperçois aujourd’hui que mes parents n'ont rien fait à ce sujet, mal connu à l'époque. J'ai donc trimbalé mon HQI comme un cadeau empoisonné. Confirmé vers 20 ans par un test Mensa (ça ne se fait plus directement maintenant). Une sorte de première impression de réaliser et intégrer la chose. Ensuite de nombreuses années à régler ma difficulté à m'intégrer dans cet entourage qui ne me convenait pas. Beaucoup de solitude, mais on s'adapte à tout. Et j'ai enfin trouvé des clés sociales qui m'ont permis de sortir de l'ombre. Il a fallu ensuite gérer la descendance marquée de ces rayures : encore du temps à s'oublier.

En résulte un endormissement cérébral et un camouflage permanent pour ne pas faire tâche : j'ai maintenant besoin de me réveiller et de m'exprimer. Mais le bilan est plutôt positif.

Tu vas bénéficier de l'action engagée par de nombreux courageux (et surtout psy ou enseignantes courageuses) visant à mieux faire connaître la douance.

Y a-t-il des rencontres zèbres dans ton coin ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Artémis le Dim 2 Mar 2014 - 17:33

Après le test Mensa, tu n'as pas fait parti de cette "communauté", où il y a pas mal de rencontres organisées?
Je comprend ce besoin de s'exprimer, j'en sens moi-même complètement étouffée !!
Ca bouge pas trop dans mon coin, mais j'ai l'occasion d'aller régulièrement sur bordeaux où ça bouge plus, donc je vais voir !

Artémis
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Invité le Lun 3 Mar 2014 - 10:24

Hello,

à l'époque j'étais juste sous le seuil nécessaire pour intégrer Mensa. De plus il ne m'avait pas semblé que ce regroupement faisait autre chose que se féliciter de leurs QI, et je n'avais aucune vélléité à comprendre la douance et tous ses aspects.

Tout ceci n'est revenu que lorsque mon fils a été confirmé et qu'il a fallu gérer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salut la compagnie !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum